La Voix De Sidi Bel Abbes

Zouaoui Benhamadi, (fils de sba). président de l’ARAV «Le nombre de chaînes sera limité»

Le président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) tient désormais la loi qui lui permet d’agréer ou pas une chaîne de télévision. Dans cet entretien express, il préfère rester prudent tout en renvoyant la responsabilité de l’application de la loi au gouvernement.

– Le cahier des charges régissant la création des chaînes de télévision privées vient d’être publié. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

C’est une avancée importante pour l’édification du dispositif législatif. Le décret publié est en fait attendu. Il a fait l’objet de discussions de la part de plusieurs parties, dont l’ARAV. Il rend maintenant claires les conditions d’exercice et de constitution d’institutions de communication.
L’autre point important est que tous les Algériens, remplissant les conditions indiquées dans le cahier des charges, sont éligibles à la création d’institutions de communication audiovisuelle.

– Est-ce que les chaînes offshore existant actuellement sont concernées par les nouvelles dispositions ?

A l’évidence, oui. Ces chaînes sont tenues par une mise en conformité qui réponde aux nouvelles règles. Par contre, c’est le ministère de la Communication qui déterminera le nombre de chaînes à agréer. Le nombre de chaînes sera donc limité. Cela sera fait suite à une évaluation technique qui déterminera les capacités de l’Algérie dans ce domaine. Les chaînes qui seront créées seront soumises à la responsabilité de leurs fondateurs.

– Le secteur public est-il concerné ?

Théoriquement, tout le paysage audiovisuel algérien est concerné. Il n’y a pas de distinction entre secteur public et privé. Mais il revient au gouvernement d’évaluer les capacités techniques qui permettront de décider du nombre d’autorisations à donner. Ce qui est important, c’est que cette loi devienne la règle que tout le monde devra respecter.

– Il existe toujours une confusion autour des chaînes thématiques. Sur quels critères allez-vous attribuer les agréments ?

Il n’y aura pas de chaîne généraliste. Thématique signifie qu’une chaîne de télévision consacre ses programmes à un thème précis. Elle se spécialisera. Mais c’est au gouvernement que reviendra le dernier mot.

benhamadi-zouaoui_2618312_465x348p

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69012

Posté par le Sep 1 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “Zouaoui Benhamadi, (fils de sba). président de l’ARAV «Le nombre de chaînes sera limité»”

  1. SBA

    Bon courage Monsieur. La mission est ardue mais pas forcément impossible. Reste la vulgarisation des textes et loi en vigueur.

  2. chaibdraa tani djamel

    Milles excuses ,une petite correction ,ce n’est pas un fils de SIDI BEL ABBES ; mais fils de SIDI KHALED ( PALISSY) ,mais a habité et grandi BATIMENT EL BANSSA prés de la coupole , avec mes compliments fraternelles.

  3. mohamedDD

    Salem à tous sans exception (ceux qui commentent pour ou contre l’Algérie de nos chouhadas (les francophiles préférent martyres) , de nos pères et grands parents.
    M. Z. Benhamadi, je préfère ne pas vous féliciter pour votre néoposte, je vous dis Allah Yasoutrek. Suite cet article, vous êtes du bled en tant que musuman, algérien et belabessien (ou de la région), vous êtes en devoir d’apporter un plus à votre appartenance – Je me souviens qu’ils sont trop rares les gens du bled au pouvoir depuis 62 qui ont apporté un plus ……..publiquement seul Cdt Mohamed Tayebi Larbi de Mostefa BenBrahim.
    Je voudrais vous poser 02 questions directement ou indirectement, votre nomination vient du départ de votre prédécesseur au « poste » de sénateur pour rendement optimum, M. Chorfi, l’ancien journaliste de poche, toujours député et depuis sénateur était en violation flagrante de la pauvre loi algérienne qui ne s’applique malheureusement dans tous les domaines même du domaine privé (le commerçant ou le médecin honnête arrive difficilement à joindre les « 02 bouts », les autres restent debouts jusqu’à la Justice Divine, qu’au pauvre algérien Allah L’Omnipotent Yatwala Amrina,  » la désignation de M. Chorfi à la présidence de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel est une violation flagrante de la loi 14-04 de février 2014, notamment dans son article 61 qui stipule que «le mandat du membre de l’Autorité de régulation est incompatible avec tout mandat électif (…) ou responsabilité exécutive dans un parti». Miloud Chorfi, président alors de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel, et son équipe sont bien traités. Alors que le gouvernement prône la rigueur, l’État se montre généreux avec ceux chargés de contrôler les médias audiovisuels. Selon un décret publié au dernier Journal officiel, la rémunération de Miloud Chorfi (ou du président de l’ARAV) s’élève à 320 000 dinars par mois, soit autant qu’un ministre et beaucoup plus qu’un PDG d’une entreprise publique de production. Les membres de son équipe bénéficient également d’un bon traitement : « Le montant brut des indemnités allouées mensuellement aux membres de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel est fixé à deux cent quatre-vingt mille dinars (280 000 DA) », précise le décret signé par Abdelmalek Sellal. et dire qu’il joue le rôle d’un gendarme spécialisé, des chaines bidons sont toujours fonctionnelles ???? Si on cherche les vrais patrons de ces chaines, on comprendrait mieux!!!!!
    Pour quelles missions ? Pour l’instant, l’Autorité de régulation de l’audiovisuel, composée de personnalités sans envergure ni connaissance particulière du monde des médias modernes, n’a produit aucune réflexion ni esquissé le moindre projet visant à réguler un secteur déjà plongé dans l’anarchie alors qu’il est à ses débuts. Ses seules initiatives portent sur des actes de censure qui visent des chaînes!!!!
    L’Algérie a besoin de autant de chaines (pour enchainés les pauvres algériens!!!), bien même qu’on est dans un « monde » de communication ……..à sens unique et au profit de qui, …. aux pro-athéistes et ce sans surprise????? On vulgarise le crime, la violence, la drogue, le sexe, le vol, la violation des droits dans les pays dits « de droit!!! »comme la magistrature suprème aux USA est anti-démocratique … basée sur l’argent pour l’argent. …………….. tout ce qui est contraire aux Lois d’ALLAH ……..et nous aveuglement (ou formatage) suivrons ce « cours » exception faite aux tenants au Habl’Allah avec La Miséricorde d’Allah.
    Dans tous les cas, ce n’est ni au profit de l’algérien, ni de l’Algérie, ni de notre culture arabo-berbero-islamique,…
    ………….

  4. Rahmane presse

    L’enfant de Sidi Belabbes à priori de sidikhaled ex Palissy à savoir Benhamadi est capable de réussir sa délicate mission et de faire instaurer plus de visibilité à un secteur très sensible celui de l’audio visuel ainsi que la presse écrite .Bonne chance et bon courage cheikh Zouaoui, les khaldis sont trés honorés par votre personnalité et votre modestie

Répondre