La Voix De Sidi Bel Abbes

Yamina benguigui à Alger, L’Algérie et la francophonie : la politique des petits pas

Yamina Benguigui, ministre française de la francophonie, effectue jeudi 6 septembre une visite officielle en Algérie. À la veille de  son déplacement, elle a accordé un entretien à un de nos confrère.

Quel est l’objet de votre visite en Algérie et quel en est le programme ?

Je suis ici en tant que ministre de la Francophonie et représentante personnelle du président de la République française auprès de l’OIF. Ma présence s’inscrit dans le cadre de la visite que le président François Hollande effectuera avant la fin de l’année.

J’aurai des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, la ministre de la Culture et le ministre de l’Éducation nationale. Je visiterai aussi la cinémathèque d’Alger qui est pour moi un lieu chargé de symboles.

François Hollande a annoncé qu’il serait présent au Sommet de la francophonie du 12 au 14 octobre à Kinshasa. Êtes‑vous porteuse d’une « invitation » au président Bouteflika pour une participation à ce sommet ?

L’Algérie a répondu présent quant à sa participation à Kinshasa. Cette année, le grand rendez‑vous de la francophonie se passera en terre africaine où seront réunis 75 États. L’Algérie, qui est le deuxième pays francophone du monde, est toujours très attendue au sein du Sommet. Évidemment, si l’agenda du président Bouteflika le lui permet, sa présence sera un grand événement, comme à Beyrouth en 2002, à Ouagadougou en 2004 et à Québec en 2008, où il était très attendu.

L’Algérie est le deuxième pays francophone après la France. Mais l’usage du français y recule régulièrement. Avez‑vous des idées ou des projets pour remédier à cette situation ?

La culture algérienne francophone est connue du monde entier avec ses auteurs comme Assia Djebar, Boualem Sansal, Yasmina Khadra ou des réalisateurs comme Mohamed Lakhdar Hamina, Merzak Allouache, Mohamed Chouikh, Yasmina Chouikh ou Nadir Mokneche.

S’il existe un recul de la langue dans ce grand pays francophone, c’est regrettable. Car aujourd’hui, la langue française a muté, elle s’est débarrassée des oripeaux du colonialisme et c’est à la France qu’il appartient de transmettre de façon visible cette mutation : la langue française est aujourd’hui une langue solidaire, égalitaire, une langue qui rassemble à hauteur d’homme. Elle doit aujourd’hui être le fleuve qui fédère les peuples de la francophonie.

En tant que réalisatrice, vous avez beaucoup travaillé sur la question de l’immigration et dénoncé les discriminations en France. En tant que membre du gouvernement, comment comptez‑vous poursuivre ce combat ?

Je n’ai pas laissé mon combat contre les préjugés et les discriminations, la place de l’immigré dans la société, à la porte de mon ministère. Mon engagement sur ces questions m’a suivie dans cette maison de la République et sera toujours présent dans toutes les décisions que je prendrai dans le cadre de ma mission.

Relancer une francophonie porteuse de valeurs humanistes, de démocratie, tel est mon objectif. Il y aura dans mon projet de relance un volet qui concernera la francophonie en France. Elle sera en direction des territoires abîmés, maltraités où l’absence de maîtrise de la langue française est un handicap pour l’avenir des jeunes, car la langue est un rempart contre l’ignorance et ses conséquences.

L’Algérie célèbre cette année le 50e anniversaire de son indépendance. Votre père a lutté contre le colonialisme. Comment concevez‑vous la réconciliation entre les deux pays ?

Mon père a lutté pour l’indépendance de son pays et contre la colonisation. Il m’a transmis l’amour et la fierté d’avoir un pays debout. Cette éducation m’a donné une identité de réalisatrice engagée, j’ai toujours utilisé l’image comme une arme incontournable pour lutter contre les préjugés et changer de regard sur l’autre.

Ma volonté était de redonner respect et dignité à nos parents pour que les jeunes puissent se projeter dans le futur. Depuis plus de vingt ans, les débats initiés autour de mes films ont permis de libérer la parole pour regarder vers l’avenir.

La repentance de la France est perçue en Algérie comme un préalable à cette réconciliation…

Avec l’élection du président François Hollande, je perçois une embellie dans les relations entre la France et l’Algérie. C’est un humaniste qui a conscience que nous sommes aujourd’hui arrivés au carrefour historique de ce qui doit se défaire et se faire.

Quels sont les rapports que vous entretenez avec votre pays d’origine ?

Ce sont des rapports très forts, de cœur. C’est le pays d’origine de mes parents, le berceau de ma famille. Ces liens de cœur font partie intégrante de mon identité et de ma personnalité. Ma passion du cinéma est née de ma rencontre avec le cinéma algérien, et surtout Chronique des années de braise, de Mohamed Lakhdar Hamina. Je n’oublierai jamais non plus, ma rencontre avec Boudjemaa Karèche, le directeur de la cinémathèque d’Alger qui m’a dit : « va et deviens une cinéaste ».

Est-il vrai que vous ayez reçu des fleurs de la part du président Bouteflika à l’occasion de votre nomination au gouvernement ?

En effet, j’ai été très émue et honorée de recevoir des fleurs du président Bouteflika. J’ai eu le sentiment de recevoir des fleurs de tout un pays et qui avaient la couleur de l’élégance du cœur.

L’Algérie et la francophonie : la politique des petits pas

C’est ce jeudi 6 septembre que Mme Yamina Benguigui, ministre française chargée de la francophonie, arrivera en Algérie pour une visite de travail de trois jours. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères rendu public aujourd’hui, Mme Benguigui, d’origine algérienne, « aura des entretiens avec les responsables algériens sur des sujets qui ont trait au développement de la coopération entre les deux pays, ainsi que sur des thèmes relevant de l’agenda de la francophonie ». Le communiqué ne précise pas la qualité des responsables qu’elle aura à rencontrer, ni les sujets qui seront abordés. Mais selon le cabinet de la ministre, Mme Benguigui rencontrera le ministre chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, et le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci. Un entretien est également prévu avec la ministre de la Culture, Khalida Toumi. Un autre entretien a été programmé avec le ministre de l’Éducation nationale, Boubekeur Benbouzid. Mais celui-ci a été remplacé par Abdelatif Baba Ahmed.

À priori, il s’agit pour Mme Benguigui de préparer la visite du président français, François Hollande, prévue avant la fin de l’année et au cours de laquelle plusieurs dossiers liés à la coopération bilatérale et aux questions régionales seront soumis à la table des discussions. Mais un sujet intéresse au plus haut point la France : l’intégration de l’Algérie, deuxième plus grand pays francophone au monde, à la francophonie, dont le prochain sommet est prévu du 12 au 14 octobre prochain à Kinshasa, en RDC. Depuis la participation du président Bouteflika au sommet de Beyrouth, en 2002, en tant « qu’invité » du président Emile Lahoude, Paris n’a jamais fait mystère de son souhait de forcer la main à Alger pour rejoindre l’OIF : il a déployé pour cela tous les moyens, y compris une adhésion en échange de l’admission de l’Algérie aux réunions du G8 et du G20.

Écartelée entre son « désir d’ouverture » et les « pesanteurs des forces conservatrices au sein du sérail », pour lesquelles la francophonie est assimilée à une forme relookée du colonialisme, l’Algérie a du mal à se décider. Elle est ainsi astreinte à la « politique des petits pas ». Lorsqu’en 2008, Bouteflika se rend au sommet du Québec, les services de la Présidence se sont empressés de préciser qu’il y allait en tant « qu’invité spécial » de MM. Stephan Harper et Jean Charest, respectivement Premiers ministres du Canada et du Québec.

En 2010, au sommet de Montreux, en Suisse, c’est le président du sénat qui représente Bouteflika, mais sans exprimer pour autant un quelconque souhait de l’Algérie de rejoindre l’OIF. Sans doute la France, après l’avènement des socialistes au pouvoir, misait‑elle sur Mme Benguigui, cette femme de parents algériens, réalisatrice, écrivain, ayant beaucoup travaillé sur les thèmes de l’immigration et de l’identité, pour convaincre Alger. D’autant qu’avec les bouleversements régionaux, les enjeux sont immenses pour les deux parties. Mais la mission, pour celle qui a exprimé maintes fois son souhait de voir l’Algérie intégrer l’OIF, est loin d’être une sinécure.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=16085

Posté par le Sep 6 2012. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

193 Commentaires pour “Yamina benguigui à Alger, L’Algérie et la francophonie : la politique des petits pas”

  1. HARMEL

    Je crois que le gouvernement Algérien a les mains liés por adhérer a l ‘OIF

    • lectrice sba

      Oui, dommage pour cette non adhésion car elle aurait été très bénéfique, au point de vue support financier pour leurs études, pour les jeunes algériens sans distinction aucune par rapport à ceux des autres jeunes francophones. Il n’y a pas la volonté politique de la part de nos gouvernants pour que nos jeunes fréquentent les centres d’excellence étrangers francophones. Pourquoi? Parce que les enfants de nos gouvernants ont déjà tous les privilèges : ils fréquentent les grandes écoles et universités étrangères. Alors , les autres enfants du peuple, ils peuvent « crever »

  2. Claude.B

    La venue à Alger d’Alexandre Arcady (réalisateur célèbre né en Algérie ) pour présenter son film tiré de l’excellent livre de Yasmina Khadra « ce que le jour doit à la nuit « ,coïncide avec l’arrivée de la ministre .Doit on y voir un heureux présage d’un rapprochement discret mais qui avance inexorablement pas à pas entre la France et l’Algérie ,je le crois ,et personnellement je l’espère .

  3. mr kaddous cv sba

    Oui madame il faut que nous persévérions en ce sens.Tenez a notre niveau de simples lecteurs on joue bien un role de rapprochement.Et tous les échanges amicaux entre lecteurs nonostambant cux qui vivent dans l’opacité furent frutueux.Moi auusi je l’espére; le reste de la fanfaronnade; et me vois tu j ‘ai tiré sur x…Il faut se placer avec les forces du rapprochement ; souvent entrepris sans foirmalités entre des dizaines de familles des deux rives.

  4. Mr ouhibi reda

    C’est madame Claude B. Une simple question de temps..mais pas seulement cet aspect.les présages sont muliples..que de personnes ne cessent de renouer contact avec les différents pélerinages effectués dans le giron natal ; que de gestes de raprochements sont faits ; alors mulitiplions les ne laissons pas le soin a l »immobilisme faire ses dégats. je suis trés optimiste et puis la VDSBA est un assez bon catalyseur selon les moyens du moment. et qui nous relie .

  5. Adam de Chicago

    Avec la mondialisation,la francophonie s’est affaiblie, il n’y a que des interets durables. Avec l’arabisation de nos institutions,il ne persiste qu’une maigre francophilie:USA on the right ,China on the left and no centers.

    • Albarracin deSBA

      J’espère que l’avenir ne vous donne pas raison!
      A nous de donner corps à nos aspirations !
      ALGERIE et FRANCE

      On peut s’interroger sur l’avenir ! La manne pétrolière fait le bonheur de l’Arabie.
      Les IBN SEOUD ont fait le bonheur des compagnies pétrolières ;
      Mais toutes ressources naturelles fossiles connaissent leurs limites !
      L’Algérie ne peut ignorer ce qui n’est pas « un risque », mais une échéance inéluctable !

      L’avenir dépendra d’une lecture saine et objective du présent ! On observe que quatre grandes civilisations inspirent les modèles de développements :
      Civilisation du maïs 🙁 Amérique du Sud et du Nord
      Civilisation du blé : (Europe « jusqu’à L’Oural » Afrique du Nord
      Civilisation du riz : (continent asiatique Chine Japon…)
      Civilisation du manioc ???: ( Afrique Noire.) en gestation difficile !

      Ce classement, est évidemment moins d’actualité par le fait des échanges internationaux, mais il inspire un encouragement à définir si la « culture du bol alimentaire principal et commun » peut nous instruire sur les rapports d’échanges et de solidarités contractuels que nous nous devons de développer ?

      Demeure la référence à une Religion ! Sur ce point, mis à part les « codes de la famille » la croyance ou non croyance en un « Dieu Inspirateur des Dix Commandements » orientent
      les fondamentaux des Enseignements Religieux Universels et un certain Ordre Moral.

      En conclusion, je crois que lentement mais inexorablement à l’intégration de l’Afrique du Nord à la Communauté Européenne !
      Cette perspective imposera des conventions de partenariat logistiques, industriels scientifiques, culturelles…
      Ce sera la meilleure preuve de notre appartenance à une même civilisation !
      A nos « Politiques » le devoir d’avoir l’audace de lancer le maximum de « passerelles » qui donnent du sens à des relations dignes et fructueuses !
      En toute fraternité

      • terkmani t gambetta

        Mr ALBARACCIN de sba;votre commentaire avec celui de Mme Claude B sont d’une sympathie qui nous laisse trés optimistes Vous developpez ici des idées réalistes.Merci monsieur

  6. Zaouali

    Nos passeports Sont mutiles par Ces visas de six mois,pour des stages ou des formations de qq jours, visas obtenus a l’arraché et on nous bloffe avec cette histoire de francophonie ,beaucoup plus politique qu’autre chose!

  7. Zaouali

    Nos passeports sont mutilés par des visas qui ne dépassent pas les 6 mois, et cela pour des stages ou des formations qui ne dépassent pas une semaine, obtenus a l’arrache,et maitenant on nous bloffe avec cette histoire de francophonie, qui n’est que politique. Cherchons ailleurs, c notre droit.

  8. MIMOUN

    il faut pas nier l’histoire parce que nous étions le meilleur pays à pratiquer la langue française et maintenant nous sommes passés à la deuxième place.Donc pour revenir à la première place il faut que la politique des petits pas devient celle des grands pas et comme çà notre ami zaouali sera satisfait et content avec un visa de longue durée .Pour votre information monsieur zaouali , depuis l’investiture du président hollande les visa de long séjour ont pris un ralentissement ou presque un freinage et sont octroyés en fonction de la durée du stage ou de la formation.

    • Zaouali

      Merci mon ami,mais depuis que l’ US Embassy a Alger m’a donné deux visas de 2 ans, je prefere faire mes stages de perfectionnement aux USA, et sincèrement c plus intéressant,et personne ne s’intéresse ni à mon nom ni à mes origines. Enfin c mon impression.

    • lectrice sba

      Quelque soit la coloration politique du gouvernement français, il cherchera toujours à préserver ses frontières pour limiter l’émigration des étrangers. Ya qu’à voir comment se comporte actuellement le Ministre Manuel Valls, déjà vis à vis des Roms. Alors, il ne faut rien attendre de ce gouvernement pour l’augmentation des visas.

  9. gherbi sba

    Ne nous focalisons pas sur les entraves :les peuples sont liés par un destin commun ; par des interets stratégiques et par de nombreux points positifs qui les réunissent

  10. un vrai abbassi

    pourquoi ne pas dire qu’elle est mariée avec un juif (medecin ou dentiste) et qu’elle a prit son nom BENGUIGUI

    • Hraoua

      Yamina, Ariel, ou Dimitri , il faut penser coopération et savoir gérer ses interets à court puis à long terme.

    • abdelkader wahrani

      ya hesrah les francais néocolonialistes, les ultras, les nostalgiques de l´algerie francaise, les fascistes et les racistes (saab) pour les francais c´était quelque chose on avait bombardé au ministére de la francophonie (voie garage) yamina benguigui, on pourrait plus dire que les francais n´aimait pas les nord africains? toz pour les naif? S´HAB NIYA ?

  11. MIMOUN

    un vrai abassi, bonsoir
    il faut pas voir avec qui elle est mariée car là il s’agit de sa vie privée mais il faut se poser la question et dire qu’est-ce qu’elle va nous apporter de nouveau dans nos rapports avec la France?
    Salutations amicales.

  12. Algérien

    Yakhi aakliya !
    Pourquoi vous ne vous occupez pas de vos oignons ?
    Mariée avec un juif ou un algérien , en quoi ça vous concerne ?
    Changez votre mentalité svp et essayez d’avancer

  13. cadre (un tous petit) de l'état

    je crains qu’elle n’apportera rien de nouveaux dans nos relations avec l’autre rive de la méditerranée, des mentalités et de vieux réflexes subsistent et prédominent chez les cercles du pouvoirs français et caractérisent cette relation du « je t’aime moi non plus ». Leurs élites politiques se croient le nombril du monde avec leurs soi-disant valeurs républicaines qu’ils n’appliquent que quand s’ils trouvent leurs profits (la libye est l’exemple le plus édifiants), ils font passé une loi incriminant la négation du génocide arménien tandis qu’ils refusent de s’excuser pour 130 de colonisation (oeuvre civilisationnelle selon eux), pour ceux qui est de la francophonie, la France accuse un retard par rapport aux américains, aux allemands et aux chinois, l’anglais est devenue la langue parlée la plus importante alors ils tiennent beaucoup à cette illusion de l’empire colonial.

  14. Adam de Chicago

    La francophonie n’est plus d’actualité , tout le monde y compris les chinois communiquent en anglais . Sur le plan industriel et d’autres, everything IS made in china.cette francophonie fait partie de notre histoire, mais la mondialisation nous impose autre chose. Enfin toute coopération culturelle bien fondée est la bienvenue,surtout si son impact à long terme sera positif pour notre country.

    • Mémoria,

      Camarade Adam,

      Comment voudriez-vous faire accepter à notre opinion nationale et à toutes nos élites expatriées que la francophonie n’est plus d’actualité alors que cinquante ans après l’Indépendance les USA de …JF Kennedy ne possèdent aucune ligne aérienne avec l’Algérie à ce jour….Pour voir le Nouveau Monde ,il faut transiter par Paris et Frankfurt .
      La ligne Montréal -Alger a été « concédée » par la France qui s’occupe du Québec après avoir réussi à trouver la parité électorale contre un Canada anglophone trop envahissant….
      De Gaulle y avait crié : »Vive le Québec libre » lors d’une visite..On avait trouvé une balle fichée dans les murs aux environs immédiats…
      On retrouve ces jours-ci une autre balle d’un autre tireur après la victoire électorale du parti séparatiste du Québec français….
      La communauté immigrée au Québec et d’origine maghrébine ,libanaise,copte et latino a-t-elle fait renverser la vapeur au bénéfice d’une majorité francophone et séparatiste?
      Ne se posera-t-il pas le même dilemme dans les mois à venir au Québec comme cela est advenu aux « Algériens » de Nouvelle Calédonie avec le FLNKanak qui leur avait demandé au plus fort de la crise de choisir entre les colons de Nouméa et les insulaires(kanaks) …eux anciens descendants de déportés de la colonisation en Algérie…?
      L’élite(universitaire) algérienne expatriée pour une vie meilleure au Canada ne sera t’elle pas instrumentalisée comme de vulgaires bulletins d’urnes pour déstabiliser l’unité du Canada ????
      Triste destinée Si Adam de Chicago.La francophonie a encore de beaux jours même aux Amériques…

      Bonne journée…ou good night my brother,c’est selon le fuseau horaire !

  15. Danielle B

    Cette « dame » n’apportera rien à l’Algérie
    mme Benguigui roule pour mme Benguigui point final , ces gens-là ne rêvent que de pouvoir et des avantages que leur apportent leur fonction haut placée (le gateau est tellement bon qu’ils sont féroces pour le garder et surtout ne pas le partager)

  16. Gamra de sidi khaled

    Je vois que la régularité du sérieux des commentaires de Mme Claude B est a signaler; et cette réponse bien précise du post précédent en est un indicateur contrairement a d’autres envolées et opinions que je respecte mais je n’approuve pas.

    • Mohamed

      C votre droit d’approuver ou de ne pas approuver, le respect enrichira ce forum,d’autant plus que de nombreux lecteurs sont sincères et réalistes.

  17. Adam de Chicago

    On ne va pas traiter avec des noms ou des personnes mais avec des gouvernements et des états, et les pourparlers sont multidimensionnels, enfin il faut dire que notre histoire est très très riche , et il faut savoir l’exploiter.

    • Claude.B

      Mais ces gouvernements sont justement composés de toutes ces personnes (ministres , secrétaires d’état ),plus ou moins influentes ,plus ou moins médiatiques qui apportent leur pierre à l’édifice qui se construit année après année;ces hommes et femmes de pouvoir ,sont eux mêmes épaulés ,soutenus par des gens de la société civile qui complètent le dispositif sans lequel les actions entreprises ne peuvent réussir .Bien sur ,il faut être patient ,faire confiance à » l’homme » car tous heureusement ne sont pas incompétents et malhonnêtes ,et beaucoup d’entre eux oeuvrent pour le bien commun ,mais il est vrai que l’on parle + volontiers de ce qui ne va pas que de ce qui est positif .Je pense que chaque démarche entreprise doit être vue comme une volonté de nouer des relations de + en + constructives entre l’Algérie et la France,et qu’il faut veiller à ne pas suspecter systématiquement ceux qui tentent une action .
      La phrase de ce pauvre chanteur ,mort dans la fleur de l’âge ,Cheb Hasni ,illustre bien mon propos :il y a encore de l’espoir ,pourquoi sombrer dans l’abattement .Je crois ,du plus profond de moi ,que nos deux pays sont destinés ,à terme ,à connaitre des relations apaisées et constructives .

      • Mme mostefaoui SAB

        J’ai trés bien apprécié votre sincére commentaire; mes amitiés madame Claude B.Gardons l’espoir pour le bien de futures générations.

        • Claude .B

          Bonsoir Mme mostefaoui SAB,
          Cet espoir qui nous anime nous permet d’envisager un avenir plus radieux ,si ce n’est pour nous ,au moins pour les générations montantes .
          Mes amitiés madame .

          • benhaddou boubakar

            cet espoir nous hante nous aussi claude B ;on doit tenir le bout de fil pour realiser ce qu’on souhaite dans un proche avenir; cordialement!

            • Mr ouhibi reda

              Mis a part ces attitudes des politiciens qui jouent sur des cotes du passé malgré tout ce qu’il fut pour tousdes des cotés des communautés.je demeure certain que cet espoir est bien porteur de jours meilleurs .On a qu »a voir. autour de nous. comment le désir de tiiser les liens dans le mode et en particulier dans les deux rives pour faire clouer les douteux…Mme CLAUDE B est de ceux qui consolide cet espoir .Nous sommes pérsuadés mrBenhaddou b

  18. elmatrag

    Qu’on le veuille ou pas le « français » est bien la deuxième langue parlée au monde , alors arretons de jouer aux « non alignés » et voyons les choses telles quelles! Sommes nous un pays developpé? faisons nous partie du G5, du G8 ou de je ne sais quoi? Nous avons bien notre langue maternelle et nous avons le « français », et c’est pas la francophonie qui va nous tuer! Il n’est que malheureux de voir des gosses d’aujourd’hui prendre des cours supplémentaires de français au bonheur des arnaqueurs. Je crois que le débat est ailleurs.

    • Mohamed.G...

      Bonjour,si Elmatrag,
      Permettez-moi de vous donner un classement approximatif à ma connaissance,selon un article que j’ai lu récemment,sur les 10 premières langues les plus parlées dans le monde:
      1-Chinois,
      2-Anglais,
      3-Espagnol,
      4-Hindi,
      5-Français,
      6-Russe,
      7-Malais-indonésien
      8-Arabe,
      9-Portugais,
      10-Bengali
      Concernant les langues les plus influentes:1-Anglais,2-Français et l’Arabe en 5ième position,selon Georges Weber!!!
      Joumouaa Makboula !!!

      • Nasri

        Salam si Mohamed G
        heureux de ton retour parmi nous, juste je dois apporter une petite correction à votre classement, je crois la langue anglaise est la première langue parlée au monde. sauf cas contraire et bonne fin d’après midi

        • Mohamed.G...

          Salem si Nasri,
          Et merci,mon frère,j’espère que tu te portes bien,toi et toute ta famille!!!
          Tu sais, le classement a été réalisé en tenant compte du nombre de personnes,et la Chine figure la première dans le monde, de part sa population,l’Anglais demeure la langue la plus influente dans le monde!!!
          Bonne fin de journée,mon frère!!!

      • un parmi d'autres

        Slm aly km Mr mohamed G
        pour vous voici un groupe qui nous fait rappeler le bon vieux temps avec les Shadows et admirer la jeunesse du 3ème âge

        http://youtu.be/SHYWUbV6EF8

        • Mohamed.G...

          Bonsoir,un parmi d’autres,
          Rabattez-vous sur la rubrique « détente » afin de laisser nos amis lecteurs commenter le sujet,je vous ai laissé un message.Merci !!!

  19. mokhtar 22

    a quoi nous servira cette francophonie a rien. Quand a benguigui elle devrait elle aussi a apprendre notre langue la vrai l’arabe.avant de nous donner des lecons de morale.

  20. Algérien

    Notre société est une société fermée sur les autres , et elle le restera . Jusqu’à quand ?

  21. Adam de Chicago

    En Algérie on enseigne en arabe jusqu’au lycée,la deuxième langue est le français avec un additif timide qu’est l’anglais.
    À l’université le switch est total:100 pour100 français,et le malaise de nos étudiants commence, car qq années après ,la post graduation est à 1000 pour cent anglophone! Même en France,la belgique,le Québec …..donc faisons un bon choix pour la deuxième langue et voyons loin. Et que ce choix se fasse rapidement et très tôt.

    • lectrice sba

      @ Adam de Chicago
      Même si majoritairement, la 2è langue étudiée est le français, chez nous, la majorité des étudiants à l’université ne savent ni écrire et ni parler correctement cette 2è langue, ni même la langue arabe. Parce que ni l’une , ni l’autre n’est notre langue maternelle. Notre langue maternelle, c’est « daridja », l’arabe classique c’est la langue du Coran.
      Il se serait plus normal d’étudier avec notre langue maternelle, en deuxième langue l’arabe classique pour apprendre le Coran et enfin en 3è langue, l’anglais puisque c’est une langue internationale.

      • Nasri

        @ lectrice sba Salam
        On dit que les Algériens ne maîtrisent pas bien les langues. On est en mesure de dire que ce n’est pas faux, mais la faute incombe, en premier lieu à l’école et au système éducatif en premier lieu, confectionné à l’emporte pièce, qui fait des jeunes un laboratoire d’expériences, toutes aussi ratées les unes après les autres, et cela depuis vingt ans.
        De l’école fondamentale qui a assimilé le petit écolier en attardé mental « je m’excuse du terme » en passant par le réajustement sans résultats probants à la réforme censée rectifier le tir, mais le département du partant Mr Benbouzid a confondu avec le bourrage de cartable et les contenus endoctrinant , le système éducatif Algérien peine à produire des élites.
        S’il ya une révolution c’est bien dans l’éducation qui doit permettre l’épanouissement de l’individu et la sublimation de l’intelligence afin de construire une relève à la hauteur des sacrifices des aïeux.
        Le niveau a considérablement baissé et les universités ont du mal à composer avec des étudiants qui arrivent dans les campus avec le seul objectif d’avoir un diplôme pour pouvoir trouver un emploi une fois leur cursus terminé , et même ce sésame ne leur garantit pas une vie décente quand ils entrent de plein fouet dans le monde du travail
        Nous espérons que le nouveau locataire du secteur va se pencher sérieusement sur le système éducatif pour le bien de nos enfants .
        Le corps enseignant n’est pour rien dans cette situation, lui ne fait qu’appliquer les directives qui viennent d’en haut. Mes salutations à Mon ami Benhaddou .

  22. tewfikhayii

    Salam,
    Je ne sais pas quelle mouche nous as piqué ? Nous sommes devenus tellement hermétiques à tout ce qui nous vient du Nord que je commence à penser si ce n’est pas un complexe très complexe que seul Freud (s’il était encore vivant) pourrait guérir.
    Nous faisons un blocage surtout sur le français et la francophonie. Hé, les gars, la francophonie n’est pas TERGOU
    l’ogresse qu’utilisaient nos vénérées grand mères quand elle nous racontaient leurs célèbres KHOURIFÈTES – contes – où HDIDOUÈNE tenait le rôle du GOSTO (le costaud, le héros quoi
    vous m’avez compris), la francophonie est devenue une façon de communiquer entre peuples utilisant la langue de Molière pour leur vie de tous les jours, et lorsque vous voyez un pays comme l’Egypte, leader de la langue arabe et anglophone devenir membre de la francophonie, cela donne à réfléchir sur l’importance et la prédominance de cette langue dans le monde.
    L’Algérie avait gagné un véritable trésor de guerre que tous les pays du monde nous enviait, car nous étions le seul pays qui possédait 2 langues maternelles; à savoir l’Arabe et le Français
    que nous arrivions à parler sans accent alors qu’en France, les Français, le parlent avec un accent prononcé du pas de calais à Marseille en passant par la Provence et l’Auvergne. Malheureusement, le FLN est arrivé en 50 ans à briser en mille morceaux cet acquis et rendre nos enfants unilingue, et même cette langue est mal maitrisée, donc nous sommes perdants sur les deux tableaux. Le Français chêtié est parlé par nos parents, un peu par nous les 50 ans et plus, ensuite quand nous serons partis, fini le Français et fini les high technologies car les études poussées et nouvelles technologies sont enseignées en Anglais et en Français, ce qui fera que nous serons toujours à la traine
    et incapables de maitriser ces technologies à 100 %, faute de maitriser les subtilités de la langue dans laquelle sont données les cours et les connaissances. La venue de Madame BENGUIGUI en Algérie est bénéfique à plus d’un titre pour notre pays et de grâce arrêtons de voir des TERGOUS et des complots français contre notre pays, à chaque coin de rue, essayons de sortir de cette paranoia qu’ont réussi à semer les vrais ennemis de l’Algérie, à savoir certains de ses fils indignes,
    et laissons les Algériens, comme BENGUIGUI et les autres essayer de faire quelque chose et faire bouger les choses car Le
    FLN et ses sbires ont fait assez de mal et en feront encore plus si nous nous réveillons pas. ALLAH YAHFEDNA.
    Salam.

    • Mémoria,

      Ouhayik ya Si Tewfik,
      Votre analyse m’a beaucoup plu dans le sens où vous faites un diagnostic sans appel sur cette paranoïa frisant la dépréciation d’un peuple par lui-même et non par les autres…Vous serez d’accord avec moi pour affirmer que la francophonie s’est démultipliée depuis l’Indépendance de Algérie et qu’elle est en train de déclasser la langue arabe classique qui n’est plus l’apanage des jeunes générations qui s’en éloignent computer et sites Web obligent.Nous sommes bilingues et aussi francophones puisque nous appartenons à la même génération ,et vous conviendrez avec moi que la langue française reprend du terrain et la structuration en instituts des centres culturels français en Algérie en est l’indice d’une très grosse demande qui a surpris les consulats français en Algérie…La langue anglaise patine car la grosse partie de nos migrants universitaires a ciblé le Québec francophone même s’il existe une émigration de qualité aux USA…L’inconscient collectif de notre peuple-c’est un avis personnel- assimile langue anglo-américaine à cet impérialisme agressif et destructeur des patrimoines des peuples qui refusent le diktat américano-sioniste et le Grand Satan est resté toujours le même;les peuples n’oublient jamais….C’est pour cela que l’anglo-américain est appelé à perdre l’ Afrique du Nord et le Sahel….
      Là où je ne vous suis plus,c’est lorsque vous imputez au FLN historique et moderniste cette responsabilité d’avoir arabisé l’Algérie post Indépendance ! Le premier tract du 1er Novembre 1954 a été rédigé est amplié en français.L' »administration » de l’ALN était en langue française ainsi que les comptes rendus de ses unités .Ne parlons pas de tous les Congrès de la Soumam,Tripoli et puis les Accords d’Evian.Notre guerre de libération a été rédigée en français.Seule Sawt El Arab du Caire fût en Arabe.
      Revenons à Kateb Yacine qui sût faire la part des choses en parlant de ce précieux butin de guerre qui nous fait tous nous exprimer sur ce site !
      Fraternellement !

    • a.Dennoun.

      Le commentaire de TEWFIKHAYII a du sens.
      Notre peuple est divise,c’etait planifie du haut pour pouvoir reigner sans inquietude de soulevement.
      Les representants des partis anti FLN ont etes soit engraisses soit intimider. L’avenir de l’Algerie est sombre et la misere nous guette.
      S’allier a une puissance mondial nous serait que benefique dans tous les domaines.
      A.D

      • frère

        Salam
        Pauvres de nous algériens,aprés cinquante longues années de dictature,on continue à croire que le salut viendra des responsables toqués et tarés qui nous gouvernent. Regardons autour de nous bon dieu! Observons les grandes nations qui sont en train d’avancer, et à grande vitesse comme la Corée,le Brésil, l’inde etc……
        Vous oublier que le peuple est complice avec le pouvoir,ex le peuple est content par la reussite de leur enfant aux examens et surtout le bac avec mention « excellent » ,un niveau très faible ,la tricherie autorisée ,nos universités classées après le botsowan les dernières au monde,des ministres incompetents et pistonnés ,si le peuple est bon « DIEU » ,l’aurait recompenser par des dirigents honnêtes et compétents.
        Notre peuple est divisé, comme il a dit A. DENNOUN, tant que cette division est d’actualité, et soutenue par MAFFIA ,On n’est pas sorti de l’auberge , et nous ne nous en sortirons pas de sitôt.Amicalement

  23. frère

    Merci si tewfikhayii de tout ce que vous venez de dire, on doit avancer nous autres algériens nos mentalités ne changeront jamais et nos idées resteront les mêmes heureusement pas tout le monde.
    Quand à notre frère Mokhtar 22 je dois lui affirmer que Madame Benguigui yamina parle l’arabe comme il se doit , et que son père est un ancien militant de la cause nationale et a été même incarcéré pour cette même cause en france. dont acte amicalement.

  24. mokhtar 22

    benguigui est francaise et elle sert les interets de sa republique francaise et j’ajouterai islamophobe.

  25. frère

    Salam si Mokhtar 22
    Bien sur que Mme Benguigui elle est française, sinon elle ne serait jamais ministre, si elle est en Algérie c’est pour défendre les intérêts de son pays d’adoption qui est la France.
    Je voulais juste vous dire qu’elle parle couramment l’arabe.Si elle islamophobe moi personnellement ça me regarde pas. Wa ALlAH aa3lim. amicalement

  26. cadre (un tous petit) de l'état

    il faut à mon avis distinguer entre le français qui est une langue parlée et la francophonie qui est « le dispositif institutionnel qui organise les relations politiques et de coopération entre les États et gouvernements de l’OIF, ayant en partage l’usage de la langue française et le respect des valeurs universelles » (définition tirée du site de l’OIF je n’invente rien) les objectifs de cette organisation sont:
    l’instauration et le développement de la démocratie ;
    la prévention, la gestion et le règlement des conflits, et le soutien à l’État de droit et aux droits de l’Homme ;
    l’intensification du dialogue des cultures et des civilisations ;
    le rapprochement des peuples par leur connaissance mutuelle ;
    le renforcement de leur solidarité par des actions de coopération multilatérale en vue de favoriser l’essor de leurs économies ;
    la promotion de l’éducation et de la formation.
    Alors mes bien chers frères et mes biens chères soeurs parlons de ces valeurs universelles qu’ils veulent nous imposer, une démocratie à la sauce française laïque aux racines judéo-chrétiennes cependant ils font croire qu’il y a discordance entre le fait d’être musulman et démocrate.
    Pour le règlement des conflits, les évènements récents nous convainquent du contraire (libye, Syrie),
    On nous tarabuste avec ce fameux dialogue des cultures alors qu’ils méprisent la notre, pendant la dérnière compagne pour les présidentielles en France il y a eu un tollé général par rapport à la question de la viande hallal comme ci la laïcité interdit cela alors que les scientifiques découvrent tous les biens fait de bien saigner une bête et que leurs voisins de l’autre coté du Rhin s’y mettent à cette viande.
    les exemples ne manquent pas et nous pouvons polémiquer pendant longtemps mais il me semble qu’il faut être pragmatique, ce n’est pas parce que je parle français que je doit obligatoirement être francophone, la coopération doit se faire dans les deux sens et dans l’intérêt des deux peuples.

  27. Mohamed

    Le FN vient de nommer une algérienne Directrice du cabinet de marine le pen. Charlotte S est marraine FN du fils de guaino H.

  28. tewfikhayii

    Salam Si Mémoria,
    Je te remercie pour le sympathique message et la haute qualité des différents échanges des différents intervenants au sujet de la venue de Madame BENGUIGUI.Le dialogue commençait un peu à partir en vrille,  »grâce » à certains khiouanis qui la taxaient de tous les sobriquets plus ou moins sympas. Madame Benguigui n’est pas là pour récolter quoi que ce soit, elle n’est pas là pour faire bon chic bon genre; c’est une personne qui a réussi dans la vie en étant actrice, réalisatrice, et productrice. En tous les cas, c’est elle  »la française »  »mariée à un juif  » qui a donné la chance à nos ressortissants réalisateurs et acteurs pour percer dans le monde impitoyable du cinéma et du show biz. C’est elle qui a lancé en quelque sorte des réalisateurs doués comme Merzak Allouache, Nadir Mokhnache, qui a donné
    la chance à Béyouna et d’autres acteurs et actrices algériens(es)
    qui ont coulé avec le navire ONCIC et le cinéma algérien.Alors mes frères essayez de trouver quelque chose de positif en elle dont on pourrait tirer profit,car si elle s’aperçoit qu’il y a une fin de non recevoir de la part de ses  »frères » algériens, chose qui arrive souvent, avec nos attitudes de gamin pourri et gâté, elle ira voir ailleurs et proposer cela aux Marocains et Tunisiens, qui ne se feront pas prier pour accepter.Il y a quelques mois, je crois, les Français voulaient implanter une usine de montage de voitures ou Véhicules Utilitaires Renault à Tiaret ; devant les hésitations et la paranoia endémique des Algériens, ils sont partis proposer cela aux Marocains, qui ont ficelé le dossier en une journée et avec la bénédiction du roi en personne. Cette aubaine aurait permis à nos chômeurs de trouver un boulot à long terme. Revenons à Mr Mémoria:je respecte totalement votre point de vue, mais moi quand j’ai incriminé le FLN, c’est en connaissance de cause et avec des preuve à l’appui. Si le FLN avait utilisé la langue arabe pour mener la guerre de libération, la France serait toujours en Algérie car tous les combattants sans exception, mis à part les quelques combattants qui ont usé leur fond de culotte sur les HSIRATES des médersas à apprendre le coran par coeur en recevant des coups de bâton sur la plante des pieds de la part du Taleb sans pitié, un peu pédo sur les bords, ont étudié en français et toute leur correspondance, le travail, le combat et le maniement des armes et les techniques se faisaient en français.Mais une fois l’indépendance acquise, les choses ont commencé à changer car les islamo-baathistes, les arabophones,les oulémas avec leurs différentes confréries, et en dernier lieu les Égyptiens ont out fait pour imposer l’Arabe comme langue de travail et d’identification du peuple algérien. Le peuple Algérien est arabe, musulman,un quart amazigh, mais avait deux langues maternelles:une de naissance l’arabe et une d’adoption forcée, le français. Le FLN (parce qu’il a présidé aux destinéesdu pays de 1962 à nos jours), est le principal coupable car il a pesé de tout son poids pour  »Arabiser » une nation qui ne l’était pas, et qui est arrivé à ses desseins en sacrifiant nos générations futures (1980 à 2000, je crois, corrigez moi si je me trompe) en leur imposant l’École fondamentale, véritable catastrophe de l’enseignement communiste de la RDA et d’URSS; cobaye en quelque sorte. Le FLN et ses relais ont mené une guerre impitoyable centre le Français, et j’en sais quelque chose mon frère, vu que nous sommes de la même génération. La pire calamité que l’Algérie ait connue dans sa longue vie; ce ne sont pas les tremblements de terre, les criquets ou toute autre catastrophe naturelle, mais bien le FEULEUNEU (FLN = FRANKE LIBKA NAKLOUHE – LE FRANC QUI RESTE ON LE MANGE-). Personne, ne pourra me faire sortir cela de la tête, car il a fait trop de mal, et je crois que feu Boudiaf rahimahou ellah, ne s’était pas trompé quand il a visé le FLN, les anciens  »faux moudjahidines » et les militaires DAF (Déserteurs de l’Armée Française), et c’est eux qui l’ont trucidé.
    salam.HASBIA ELLAH OUA NIAAMA WAKILE.

    • lectrice sba

      Ya Si tewfikhayii
      Je viens de lire avec beaucoup d’attention votre comm ci-dessus (du 8 septembre 2012 – 04:07).
      Je suis d’accord avec votre analyse sur la situation alarmante que nous vivons depuis presque un quart de siècle, caractérisée par une régression sociale sans précédent et sur ceux qui sont à l’origine de celle-ci. Mais là où je ne vous suis pas, c’est quand vous dites :  »
      Alors mes frères essayez de trouver quelque chose de positif en elle dont on pourrait tirer profit,car si elle s’aperçoit qu’il y a une fin de non recevoir de la part de ses »frères » algériens, chose qui arrive souvent, avec nos attitudes de gamin pourri et gâté, elle ira voir ailleurs et proposer cela à nos voisins…. ». Si réellement, vous pensez que nos différents comm de citoyens vont influencer les décisions de ces  »hautes sphères » , c’est que vous êtes encore bien naïf (remarque amicale , je l’espère!). Si nous pouvons arriver là; c’est que notre cher pays est devenu un pays démocratique. Or, ce n’est pas le cas, malheureusement. Le « pauvre » peuple ne fait que subir les hautes décisions

  29. abdelkader wahrani

    les mots civilisation, humanité, démocratie, les droits de l´hommes…ect aux yeux des pouvoirs francais qu´un prétexte? si le monde arabo-musulman se trouve sous la domination néo-colonialisme et l´impérialisme occidental, c´est en raison de son défaut total d´organisation. pour se libérés du jouc de l´impérialisme et du néocolonialisme, les pays arabo-musulmans doivent s´organiser. un colon reste un colon?.

  30. MOKHTAR22

    j’ai mal au coeur et la nauseé en voyant des petits algeriens en compagnie de leur parents dans les rues d’Alger et d’oran parler en francais comme quoi la mentalité du colonisé restera a jamais gravé dans son esprit et il sera tjr au service de lallah la france.

    • abdelkader wahrani

      la francophonie la politique de Gaulle? jaques foccart il a été chargé, au tournant des indépendances africaines 1960-1966, de conservoir et diriger la france afrique cet ensemble de dispositifs inavoués déstinés a confisquer les indépendances africaines parce qu´illégaux , de Gaulle concédait officiellement l´indépendance, mais chargait foccart d´organiser le maintien de la dépendance, politique,économique financiére,militaire…ect foccart l´un des tous premier adjoint officieux de de Gaulle. la face caché de la france? la france spolie 15 pays africains de plus de la moitié des richesses qui leur reviennent par biais de la monnaie, comme l´allemagne nazie a l´époque ou elle occupait la france, cette derniére a inventé une monnaie coloniale qu´elle peut dévaluer a sa guise, l´esclavage consiste a vivre du produit du travail d´autrui par la seule volonté du maitre? la france comme le chameau? on ne rassasie pas un chameau on le nourrissant a la couillére !! pour les hommes politiques francais, l´africain extrémiste est celui qui refuse la corruption et le vol de leur richesses, le modéré est celui qui accepte la corruption et le vol des richesses de l´afrique par eux. la francophonie sidi zekri… que du vent. ghi berd elhel?

  31. tewfikhayii

    Salam Si lecteur de vdsba,
    effectivement je vis à Montréal depuis quelques années et je connais beaucoup de Bel abbésiens, mais pour le cas de Khaled ziani, donnes moi un peu plus de détails, vu que je suis quinquagénaire,et que ce monsieur doit être plus jeune, donc ses amis sont de son âge. Donnes moi des détails comme son lieu de résidence à SBA, ses grands frères s’il en a etc….
    Salam.

  32. tewfikhayii

    Salam Si lecteur de vdsba,
    effectivement je vis à Montréal depuis quelques années et je connais beaucoup de Bel abbésiens, mais pour le cas de Khaled ziani, donnes moi un peu plus de détails, vu que je suis quinquagénaire,et que ce monsieur doit être plus jeune, donc ses amis sont de son âge. Donnes moi des détails comme son lieu de résidence à SBA, ses grands frères s’il en a etc….
    Salam.

  33. tewfikhayii

    Re Salam,
    excusez mon étourderie concernant la réponse pour Mr lecteur de VDSBA , le texte est de moi et non de lui. Merci.
    salam.

    • Mohamed.G...

      Bonjour Tewfik,
      J’espère que tu te portes bien,ainsi que toute la famille!!!
      Quand tu descends au bled,préviens-moi !
      Transmets mon bonjour à tous les amis !!
      A bientôt et plus de commentaires,tu enrichis bien notre journal !!!

  34. tewfikhayii

    Salam Mohamed G,
    Je vais bien ainsi que toute la famille El Hamdoullillah et je souhaite qu’il en est de même pour toi. Je ne manquerai pas de le faire, du moment que je vais les voir inchallah, tout à l’heure à la mosquée pour le D’hor. Bien sûr que je te préviendrai quand je descendrai car cela fait un bail que nous ne sommes pas vus (12 ans), et je viendrai voir les khayiis de la VDSBA, car je me considère comme membre à part entière de ce merveilleux outil de communication et de boubouches (BOUKRARA = bourgogne
    le plus grand des boubouche), car ce qui nous manque, nous les ZMAGRAS, c’est les boubouches du bled. Savez vous que vous avez souvent la primeur de l’info et ça c’est génial.
    En ce qui concerne mes commentaires, je serai toujours aussi prolifique, mais je ne carresserai jamais dans le sens du poil, Mohamed tu me connais, quand quelque chose ne me plait pas je le dis et assume mes écrits, donc je peux t’assurer que tu me trouveras à la parade, quand la nécessité se fera sentir, mais j,accepte aussi les idées contraires mais quand les propos sont logiques et les répliques correctes et objectives, je serai inchallah toujours là. Ellah yahafdèke, toi en particuliers et aux autres khayiis gourja.
    Salam.

  35. ghosne elbane

    combien existent-ils de CCF(Centre culturel français) en Algérie???? où sont les livres???? pourquoi ne pas distribuer des livres aux enfants et aux adultes gratuitement (faire des dons)des bibliothèques !!!l des cartes d’adhérents gratuites voilà la francophonie et voilà comment se fait l’apprentissage de la langue française Mme benguigui pour devenir ecrivain et cinéaste dans n’importe quelle langue!!!!

    • Danielle B

      Bonjour mr Ghosne Elbane
      mais que sont devenus tous les livres qui étaient dans les bibliothèques à l’indépendance????????????????????
      que sont devenues les oeuvres d’art également laissées sur place en 62???????????????????????????????
      je ne vais vous citer qu’un exemple, à Alger il y avait un grand musée où la france a laissé en souvenir aux Algériens tout ce qu’il y avait à l’intérieur, ces tableaux et autres oeuvres d’art ont été laissées à l’abandon, il y a quelques années l’état français a quand même fini par demander à vos autorités ce qu’il advenait de tout ce patrimoine français abandonné il leur a été répondu que si la france voulait bien les récupérer et les restaurer l’état algérien se ferait un plaisir de réouvrir cette galerie, ce qui a été fait, les pièces les plus belles, les plus rares et qui ont pu être sauvées l’ont été aux frais du contribuale français et restituées à l’Algérie
      je pense qu’il en est de même pour tout le reste , que ce soit livres ou autres (tout ce qui pouvait vous rappeler la sombre période du colonialisme)
      je ne pense pas que ce soit à la france de vouloir réintroduire ce que vous détestez tant même un demi-siècle après
      beaucoup d’entre vous s’empresseront de dire « voilà qu’on veut nous imposer de nouveau le colonialisme et les colons PN
      amicalement

      • jamel

        madame ; je pense qu’il nous appartient de nous focaliser sur les meileurs moyens de faire avancer tous les projets de rapprochement queque soit leur nature.je remarque votre réguliere contribution au débat: il est ce qu’il est est.

      • Mémoria,

        Bonjour camarade Danielle,

        Il y a lieu de rappeler quand même qu’il y a cinquante était incendiée la bibliothèque de la Fac centrale d’Alger,et cela par l’OAS le 7 juin 1962.Plus de 300000 livres furent détruits dans cette structure qui était considérée comme la deuxième bibliothèque après celle de la Sorbonne dans tout le secteur de l’enseignement supérieur français.C’est vrai que Tahar Hadjar recteur de l’Université d’Alger avait précisé dans Le Soir d’Algérie du 2? juin 2005 (Tarek Hafid) que Michel Bargo Ministre de la culture au gouvernement général de l’époque avait décidé de transférer 360000 livres (?) dans une caserne de Bouzaréah quelques jours avant l’attentat.Cet auto dafé aux (3) trois bombes avait soulevé un mouvement d’indignation de par le monde…D’ailleurs c’est grâce au soutien d’un « comité international » de sauvegarde que cette structure a été réouverte aux étudiants algériens en…..1968.
        La question qui se pose est de savoir combien de livres ont été sauvés et où ont-il atterri …?
        Dans les deux cas de figure,les livres et publications,ont disparu dans le feu ou les casernes de l’armée française…
        Quant aux livres qui étaient dans les bibliothèques,ils n’ont certainement pas été jetés aux poubelles de l’Histoire…Un butin de guerre,ça se respecte chère Danielle et soyez rassurée qu’ils ont été à l’origine de la formation/spécialisation de plusieurs générations qui font aujourd’hui de l’Algérie le deuxième pays francophone au Monde avant le Canada même si elle se suffit d’un strapontin d’observateur dans les sommets de la francophonie.Fierté quand tu nous tiens !
        Le patrimoine livresque appartient à toute l’humanité et à sa mémoire.Assumons nos folies destructrices de part et d’autre et essayons d’élever nos enfants à la mamelle des trésors de nos précurseurs toutes nationalités,religions et idéologies confondues…!!!
        Mes hommages !

        • Mémoria,

          Corrigez: Quant aux livres qui étaient dans les autres bibliothèques ….

          • Mohamed.G...

            Bonjour,Camarade Mémoria,
            Je voulais agir dans ce sens,et vous m’avez précéder,vous et Lecteur de VDSBA,et tant mieux,concernant l’incendie, de la bibliothèque de la Faculté Centrale d’Alger,commis par la horde sauvage ,OAS,le 7 Juin 1962,d’où  » la France ne voulait pas léguer à l’Algérie,à la veille de indépendance,une bibliothèque aussi riche. 400 000 documents et ouvrages sur les 600 000 que comptait la bibliothèque universitaire,ont été immolés par les feux.Les 200 000 livres ayant échappés à l’incendie,ont été transférés au Lycée Okba d’Alger,pour être restitués à la bibliothèque deux années plus tard. » c’est ce qu’a rapporté El-Moudjahed du 9-6-2012.
            C’était lors de la politique de la terre brûlée,pratiquée par cette organisation criminelle,contre le savoir, la science et la culture…et ce qui a provoqué indignation et condamnation dans le monde entier à l’époque!!!
            Bonne journée Si Mémoria !!!

            • Mohamed.G...

              Bonjour,libérez-moi,svp,merci

              • Nasri

                Salam si Mohamed G
                Je pense qu’il s’agit d’un commentaire bloqué par l’administrateur pour relecture, mais par moment ça coince quelque part. .

                • Mohamed.G...

                  Salam si Nasri,
                  Content de te lire,mon frère,ce matin j’ai rencontré un autre Nasri,et on a longuement parlé de toi,et il m’a dit qu’il te connait,il s’appelle El-Hadj (à ne pas confondre avec El-Hadj qui travaillait avec moi) et il m’a dit de te transmettre ses meilleurs salutations!!!
                  El-amana est arrivée à destination!!!

            • Nasri

              Salam
              L’incendie de la bibliothèque de la Faculté centrale est un acte prémédité, un témoin de cet incendie a affirmé que certains fonctionnaires de la bibliothèque étaient complices de cet acte catastrophique, commis le 7 juin 1962 , est un autodafé que l’histoire a enregistré pour l’avenir. Un acte que l’on peut aisément qualifier de crime contre l’humanité.
              Oui si Mohamed G c’était la politique de la terre brûlée.
              Amicalement

            • Mohamed.G...

              Je précise que mon commentaire n’a rien à voir avec nos amis d’outre-mer et l’amitié que nous consolidons,ce n’est qu’un rappel de l’histoire d’où le sujet a été évoqué par Mme Danielle B ,que je salut !!!

            • Nasri

              Si Mohamed G
              Votre commentaire ne fait allusion à aucune partie ici ou la bas.
              Tous les faits relatés sont l’oeuvre de l’organisation criminelle (OAS) d’autant plus que c’est un sujet qui touche l’humanité, et puis nous sommes tous concernés.

            • Mémoria,

              Merci Si Mohamed G pour ces infos que je n’avais pas et pour rassurer notre camarade Danielle sur la découverte de près de 2OO OOO livres ayant échappé à l’autodafé de l’OAS grâce à El Moudjahed et la perspicacité de notre sage collègue…Donc la Bibliothèque a récupéré plus d’un tiers du trésor.Ont-ils servi à nos étudiants,je n’en doute point.Il reste certain que l’opération de l’OAS a été très contre productive puisqu’elle a desservi l’influence de la francophonie en Algérie et la Ministre Mme Benguigui a-t-elle vraiment diagnostiqué les besoins culturels du lectorat Algérien du troisième millénaire en voulant programmer la co-édition en Algérie des oeuvres des écrivains algériens publiés en France à ce jour ?
              Bonne soirée !

        • Danielle B

          je suis d’accord avec vous Mr Mémoria
          pour ces livres ou autres objets d’art, ils sont bien quelque part ???? puisqu’ils ne sont ni dans les librairies ni dans les écoles
          je vous souhaite de tout coeur de les retrouver un jour car le patrimoine de la connaissance reste universelle du moins je veux y croire
          amicalement

      • ghosne elbane

        bonsoir Mme Claude vous n’avez pas répondu à ma question concernant les CCF!! vous me parlez de livres usés et vieux parfois infestés de punaises tout comme les vieux meubles abandonnés par certains ,heureusement qu’il existe Internet et les IPAD pour nos petits enfants qui captent vite et apprennent vite et nous souhaitons les voir avec des livres récents entre les mains pas des livres qui sentent les accariens et les punaises du temps de CHARLOT (rires).amicalement

        • Claude .B

          Bonjour Monsieur ghosne elbane,
          Je n’ai rien écris de tel ,il y a erreur sur la personne,votre commentaire ne s’adressant pas à moi ,je ne peux vous répondre et vous engage à contacter l’auteur des propos que vous citez .
          Cordialement .

          • smain

            Mr ghosne elbane.il ya erreur c »est Mme Danielle B qui est unautre fidéle lectrice qui était en dialogue ce jour la.

            • Mr kaddous cv de sba

              Cher amli Ghosne el baneil ya euconfusion.Bonne journée.

              • ghosne el bane

                sbah el kheir Si kaddous ,khayi il y a eu confusion entre Claude et Danielle il ne faut pas m’en vouloir hier il y a eu la naissance de ma petite fille au foyer de mon fils prénommée MERIYA (prénom de la femme du prophète SAWS) alors il y a l’émotion et la confusion il ne faut pas m’en vouloir je m’excuse auprès de la rédaction, des fidèles lecteurs et si SMAIN. Cordialement

                • Danielle B

                  FELICITATIONS A L’HEUREUX GRAND PERE
                  ainsi qu’aux parents évidemment
                  gros bisous de ma part à Meriya en lui souhaitant une vie bien remplie d’amour et de santé
                  amitiés
                  on comprend parfaitement votre émotion mr Ghosne c’est un grand évènement et une grande joie que la naissance de votre petit rayon de soleil

                • Mohamed.G...

                  Bonjour Ghosne elbane,
                  Félicitation Papi,et mabrouk la nouvelle née en lui souhaitant longue vie,j’imagine un petit peu l’ambiance et la joie qui vous entoure,j’y suis passé par là!!
                  Félicitation aussi au papa et à la maman et que Dieu vous bénisse,tous,en cette heureuse circonstance!!!

                  • ghosne el bane

                    @ Mohamed G…. Allah ibarek fik inchallah merci infiniment. J’ai dit aux parents ,de la société actuelle algerienne celui qui a UNE FILLE a une ASSURANCE et celui qui a DEUX FILLES a l’ASSURANCE + LA MUTUELLE (rires) ;Allah idjazik khayi

                    • Nasri

                      Salam Si Ghosne Elabane Félicitation
                      Quel bonheur cette petite princesses , profites de la voir grandir, car elle appartiendra vite à la société, dans trois ans inchallah elle sera à la crèche, et six ans elle sera à l’école puis tout s’enchaine si vite qu’on n’a pas le temps de les voir grandir nos petits bouts de chou. Elle t’apportera beaucoup de joie, ce que je ne doute pas.

                    • ghosne el bane

                      @si Nasri, Mme CH et si Boubakar merci pour votre commentaire.Salam fraternel

                    • lectrice sba

                      @ghosne el bane
                      Félicitations pour cet heureux évènement. J’espère tout de même qu’au moment où votre « bout de chou » fréquentera l’ école, ce ne sera pas le fils de Benbouzid qui sera le Ministre de l’éducation (sourire)

                • Claude.B

                  @ ghosne el bane ,
                  Je découvre l’heureuse nouvelle qui justifie amplement votre émotion et la petite confusion sans importance réelle à côté de ce beau cadeau de la vie qu’est la venue au monde d’un enfant .
                  Félicitations aux heureux parents et au grand père comblés par ce grand bonheur .Que Dieu bénisse cette petite fille à qui je souhaite longue et belle vie Cordialement .

                • Mme CH

                  Mr Ghosne el bane Salam mon frère!!!!! Koulchi Mabrouk, je voudrais bien prendre une bonne assiette de « Taména » bien garnie et faite avec du miel « pur » si ça se trouve toujours, mais ça ne serait que partie remise………Allah Yahfadha!!
                  Salam Fraternel !!!!!!

            • Danielle B

              bonjour Mr Smain
              je n’ai jamais écrit à Mr Ghosne de vieux livres usés et infestés de punaises????????
              désolée Claude B je n’y suis pour rien

              • ghosne elbane

                bonjour Mmadame Danielle j’aurai aimé avoir une réponse sur la francophonie et sur les CCF en Algerie ils sont inexistants et ma réponse sur les vieux livres infestés c’est en connaissance de cause car j’étais Lycéen en 1962 et en cherchant des livres plus précisément sur des étalages au GRABA j’ai eu des surprises toujours en parlant de livres bien sûr. De toute les manières il ne faut pas mal prendre les discussions c’est un échange d’avis sur le sujet important et proposé par la rédaction. Bonne journée Chère Madame

              • Claude.B

                Bonjour Danielle B
                Pas de problème ,Madame ,je sais que vous n’y êtes pour rien .
                Bonne journée .
                Cordialement .

        • ghosne elbane

          @ mme Claude je vous demande d’accepter mes excuses effectivement mon commentaire était destiné à Madame DANIELLE . on dit que l’erreur est humaine.
          @ mme DANIELLE ma réponse était pour vous et pour le film d’ARCADY on en parlera une autre fois. Amicalement

          • Danielle B

            rebonjour Mr Ghosne
            vous me rassurez , comme je n’avais jamais parlé de livres infestés de punaises,
            soyez rassuré je n’ai rien pris à mal, je ne comprenais pas c’est tout bête, quant aux CCF je ne sais pas grand-chose donc je préfère m’abstenir de tout commentaire
            bonne journée à vous
            amitiés

          • Claude.B

            @ Mr ghosne elbane,
            Comme vous dites l’erreur est humaine ,ce n’est pas grave ,vous êtes tout excusé ,mais il faut rendre à César ce qui lui appartient ,vous avez croisé les commentaires de Danielle et les miens ,car dans mon premier com ,j’évoquais bien le film d’ARCADY .
            Cordialement .

  36. tewfikhayii

    Salam,
    Je voudrais remercier Si Mekki b VDSBA pour le sympathique MARHABA (je présume qu’il m’est adressé ou je me trompe ?).
    En ce qui concerne Mlle ou Mme lectrice SBA, comme je l’ai dit dans un autre message adressé à mon frère Med G, je suis à l’aise avec les avis contraires aux miens, tant que ces derniers sont logiques et objectifis. Donc, si vous n’êtes pas d’accord, vous avez vos raisons. Mme BENGUIGUI est ministre de la francophonie, et la représentante du président Français; elle vient préparer la venue du président Hollande.Si Mme BENGUIGUI est là, c’est que les dinausores qui nous gouvernent lui ont donné le quitus pour rencontrer les différentes franges de la société algérienne. C’est donc avec leur bénédiction qu’elle est venue. C’est pour cela que je demande, (pour une fois que les GOROOS -chauves mais péjoratif – sont entrain de rectifier une erreur monumentale) au peuple de penser à son avenir et à celui de ses enfants, avant qu’il ne soit trop tard, car maitriser une langue, est un atout majeur et même le prophète QSSSL l’a dit dans un de ses hadiths charifs: celui qui apprend et maitrise la langue d’une nation, se préservera de ses nuisances – MÈNE TAALAMA LOUGHATA KAOUMINE, ITTAKA CHARAHOUME- et notre orgueuil mal placé, on peut le mettre là où je pense. Quand je pense aux Juifs d’Israel étudient l’Arabe au même titre que l’Hébreu, là, je comprends l’importance de la chose, et les Israeliens ne sont pas stupides. Nous avons une chance inouie avec ce gouvernement et ne laissons pas passer l’opportunité, il y va de l’avenir de notre pays, et arrêtons de penser comme des
    complexés mongols, et réveillons nous, il y a 50 ans que nous sommes libres (ce terme me fait sourire car nous avons eu de l’indépendance que le nom), maintenant , nous devons commencer à travailler et à essayer de finir ce qu’a commencé Feu Boudiaf rahimahou ellah, c’est à dire le forum des 92, forum qui regroupe les 92 plus grands entrepreneurs algériens qui sont des capitaines d’entreprises en Europe et en Amérique du Nord; et ces personnes s’étaient mises d’accord avec le président de l’espoir Boudiaf rahimahou ellah, pour investir et former l’élite de demain; malheureusement, les fossoyeurs de l’Algérie ont coupé net le merveilleux elan d’espoir généré par le catalyseur du 1er Novembre 1954. ELLAH YAKHOUDE EL HAK
    HASBIYA ELLAH WA NIAAMA EL WAKILE.
    Salam.

    • abdelkader wahrani

      mohamed Boudiaf, (rahimah Allah) une erreur fatale qu´il a commis a la fin de sa vie et d´avoir cru a ces léopards (DAF hizb-franca) qui lui ont fait croire qu´il était le général de Gaulle sauveur de l´algerie de papa? et a accepte leurs offres qu´il a pourtant refusé en 1962, et qui pu instaurer une démocratie qu´il tant désiré. (kateb alih Allah) il n´arrive que ce que dieu veut. el marhoum mohamed Boudiaf était de hors de lui lorsqu´il apprit l´assassinat de son plus proche collaborateur et homme de confiance le colonel mourad, par les DAF, il finit par comprendre a qui l´avait affaire, ce qui decida a laisser tomber ce poste maudit et a rentrer chez lui au maroc sans dire a personne, ce fut la premiére fois qu´un président algerien abandonne son poste au milieu de la nuit? mohamed Boudiaf fut assassné le 19 juin 1992 par les forces de l´ombre. les DAF ne furent pas étrangers a son assassint sanglant a annaba?.

  37. kaddour

    merci lecteurdelvsba .tu as vue chhal imoutou 3la frança (le gene)

  38. sokato d 'ALICANTE

    Ne faites pas;dans l’amalgame ya kaddour relisez le sujet; on est pas dans le débat patriotique; j’ai un martyr de plus que toi; il s’agit de la venue de ce ministre en Algérie.Recadrez le debat pour le bien de ce journal et des lecteurs.

  39. kaddour

    ya si sokato c est pas de l amalgame ,vous voulez imposé vos idées ,je sais que s est la venue d un ministre ,mais le pourquoi de cette visite c est juste politique (la francophonie) venez voir les refus de visa a oran ,(la france nous aime pas ,il la bien dit le français de souche le pen )

  40. Adam de Chicago

    Apparemment la langue française est incontournable dans les écoles, les lycées et les facultés algériennes, alors que l’anglais est enseigné comme langue vivante. En développant l’une ou l’autre des langues, on va pas s’acharner sur le passé ou tenir compte de la position de UK et des USA dans Telle ou telle affaire politique, car il est question de culture de nos enfants et de nos jeunes étudiants , qui un jour deviendront des cadres chercheurs (inchallah) et non de simples demandeurs d’emploi.
    Les occidentaux l’ont fait au moyen âge,au moment ou nos ancêtres tenaient Granada et Constantinople,et même le sud de la Pologne. Ils ont apris l’arabe, etudiaient chez les arabes, puis ils ont tout traduit , ils n’ont pas arrete leur croisades,jusqu’à ce que l’UK occupe le quart du monde!
    L’histoire ne va pas s’arreter , Donc lisons, apprenons et traduisons pour le bien de l’arabe.
    S’il n’y a pas de livres,donc organisons nous a créer nos propres centres culturels, si un
    CC étranger veut investir ou coopérer, no problem. Des ‘chapelles’ font ce travail magnifique , et discrètement.
    Enfin a nous d’investir en nous même , quelque soit le price.
    Bon week-end

  41. tewfikhayii

    Salam,
    Très bien parlé Mr Adam de chicago, il faut arrêter de culpabiliser et de chercher des bouc-émissaire. apprendre ou maitriser une langue, ne signifie pas que l’on renie ses origines ou devenir traitre
    à sa nation. Cessons de vivre dans cette paranoia et devenons adulte car le temps presse et le monde va de l’avant sans nous.
    Salam.

  42. saim

    Merci si tewfikhayi; avec plus de 100 commentaires ; le sujet a vu des réactions et des avis personnels ou l’espoir prend largement le dessus.Et c’est un bon signe quant a la langue ce n’est qu’un outil :la preuve les bons bilingues ne sont pas compléxés je le dis par expérience..mes amitiés

  43. tewfikhayii

    Salam,
    Mon cher Saim, vous avez tout compris et vous l’avez bien résumé
    Salam.

  44. abdelkader wahrani

    pas besoin de voir ou lire les livres de la france coloniale génocidaire, leur politique génocidaire me suffit, tout est dit!! quiconque flatte ses maîtres les trahit!! la main de la traitise est de retour! celle de la main de la france néo-coloniale? messieurs les francophiles pourquoi la france ne demande t-elle pas pardon aux algeriens? on a exterminé des populations antiéres, on a torturé aux noms de la civilisation chrétiene, démocratie…ect a ex villa susini alger, on a enfumé guelma,setif,kherrata…ect on a brûlé au napalme…ect nous noublions pas le tristement célébre tortionnaire et criminel francais Bigeard a été élevé a un certain rang honorifique a tittre posthume au point ou ses cendres ont été transférés aux aux invalides. li-ma3ndehch el guelb, imout smyine. yan3l bou loughett liysti3mar.

  45. Mohand

    Je dirai vive l’Algérie et vive la langue amazigh dans le pays.
    Mes enfants apprendrons l’arabe et le Francais a l’ecole algerienne. Tu peux envoyer les tiens chez les mollahs oubien chez le buffle du Qatar,qui se croient plus democrates ou plus revolutionnaires que nous.
    God bless Algeria.

  46. tewfikhayii

    salam,
    Pauvre AEK Wahrani, on dirait que tu vis encore dans les années 1970, en t’entendant parler de Hizb França et tous les déterminants démodés. Il faut avancer dans la vie mon frère et cesser de ressasser les mêmes litanies, tel que les excuses de la France, les condamnations pour les tueries, enfumades etc… .
    certes c’est des souvenirs qui font mal, mais le mal est fait, et ces pays colonisateurs et injustes sont des puissances mondiales et tu dépend d’eux, ne serait ce que pour te nourrir, te vêtir, te déplacer, pour vivre, alors que nous, malgré nos 50 ans d’indépendance, nous n’avons pas été capable de fabriquer un clou.Alors de grâce, essayons de relever le débat et tenter de passer à autre chose de plus constructif, et surtout d’aller de l,avant, au lieu de stagner et de faire du sur place, faisons comme l,Afrique du Sud et des pays du Sud, qui ont été lessivés
    et qui se sont relevés et on fait avancer leur pays. Comme vient de le dire Yasmina KHADRA maintenant sur TV5 (c ar je suis entrain de voir le journal de France 2), l’algérien a un esprit négatif quand il parle de la période qui touche à la colonisation (là il parlait de la projection du film sus cité). L’optimisime est important pour l’essor d’un pays.
    Salam.

  47. tewfikhayii

    La grande majorité des algériens est francophone, mais au grand jamais francophile et j’espère que vous (AEK Wahrani) faites la différence entre les deux adjectifs.
    Salam.

  48. abdelkader wahrani

    l´algerie ce n´est pas le pays des moullah, la langue arabe ce n´est pas la langue ourdi? arabe ou amazigh c´est kikfkif!! ce particularisme n´est pas niable , mais il n´est rien d´autre, en fin de compte, qu´un héritage des odieux criminels colonialistes francais, l´administration coloniale francaise s´étant de tout temps, efforcée de jouer les kabyles contre les arabes. par contre, elle n´est jamais parvenue a donner a ce poison du régionalisme un contenu politique défini. un chef historique de la révolution algerienne dit : la premiére fois que j´exposait devant la ligue arabe la situation en algerie, je dus faire mon exposé en francais… la langue francaise utilisée en un tel lieu, elle produisit un effet désastreux. quel scandale ce fut! quel sacrilége! tandis que je parlais devant mes fréres arabes, je voyais leur visage se crisper sous l´effet de la stupeur. je comprenais leurs sentiments : l´arabe est a la fois le moyen et le drapeau de notre fraternité : mais qu´y pouvais-je? j´étais un algerien de la masse, et la masse algerienne, plongée depuis tant de siécles dans la nuit,avait désappris la noble langue de ses origines. le peuple algerien parle un arabe dialectel trés différent de l´arabe classique. Bruno de leusse disait : l´algerie pays béni par les dieux et cher dans le coeurs des francais (les nostalgiques de l´algerie francaise) la france c´est une espéce de malédiction sur l´algerie.

  49. MIMOUN

    tewfekhayi
    Pourquoi la France exige de la Turquie le pardon aux arméniens et elle refuse catégoriquement de demander le pardon à l’ Algérie?
    Salutations amicales

  50. Mme CH

    Salam Amical et/ou fraternel à toutes les lectrices et à tous les lecteurs de la VDSBA………………Un Salam Spécial aussi à tous mes frères qui se reconnaîtront…………..!!!!!!

    Et voilà, la vieille-nouvelle symphonie de la francophonie qui revient, pourtant déjà bien orchestrée dans le compromis d’Evian….., sauf que cette fois-ci, les juifs par adoption ont choisi une juive par alliance pour mener la valse…drôle de valse d’ailleurs….Beethoven et Mozart se retourneraient dans leurs tombes s’ils arriveraient à percevoir la médiocrité de cette soi-disant symphonie, composée et orchestrée par un Musicien en Manque…..?????!!!!!!!
    l’Algérie passe pour être le plus grand pays francophone après la France. Une éventuelle adhésion donnerait à l’Organistaion internationale de la francophonie (OIF) un supplément de présence tant sur la scène Africaine qu’Internationale. Il est évident que la France, tête de file de la francophonie, serait la première bénéficiaire de cet état de fait……Tant mieux, si les Autruches conservent toujours leur statut d’observateur dans cette OIF, un organe doté de moyens pour s’ingérer (en douce)dans les affaires des pays membres…..en menant entre guillemets des actions politiques et de coopération multilatérale pour donner corps à une solidarité active au bénéfice des populations de ses Etats et gouvernements membres. On sait bien que la France « Néo-Coloniale » ne veut pas lâcher le gros morceau et perdre tous les avantages qu’elle avait obtenu par la force à une certaine époque, elle veut toujours être la maîtresse de ces anciennes colonies mais d’une manière beaucoup plus civilisée et plus bénéfique surtout, d’ailleurs on voit bien sur le terrain (en Afrique surtout) « les bienfaits » de cette politique sur l »a paix et le developpement durable »……. mon oeil !!! Quelle hypocrisie…… ne me dites pas quand même que la France fait tout ça, pour les beaux yeux des peuples démunis; les gouvernants y trouvent bien leurs comptes personnels comme toujours; vous savez les manchots au service des pingouins, il y en a partout…!!!
    C’est vrai aussi, que le français comme langue scientifique et technologique est dépassée, puisque même en France plusieurs spécialités sont enseignées en Anglais, même le système LMD est anglophone…alors si ça ne marche pas tellement bien au pays mère, pourquoi voudrait on que ça marche « Bessif » dans les autres pays..!!!!
    Mais je suis pour, apprendre toutes les langues « Men Ta3allama Loughata 9awmin Amina Charrahoum »……Mais les pingouins et leurs manchots voudraient bien qu’on apprenne leurs langues  » Key Nosbéha Mithlahoum », d’ailleurs « Hizb França » par exemple, veille bien sur ce volet du processus, heureusement qu’il y ait toujours des autruches pour veiller aussi à mettre en échec leur projet téléguidé, même si ce n’est pas toujours facile, car il est tenace, puisque soutenu, mais bon l’essentiel c’est qui va gagner la guerre, car les batailles on s’en……!
    Dans ma petite cervelle d’autruche le problème ne se pose même pas, l’Algérie est Amazigho-arabo-musulmane, le reste il faut bien le gérer et bien le manier…..c’est tout !!

    • frère

      Salam
      Pourquoi francophones ? car on oblige les Algériens et les Algériennes à étudier « la langue de molière  » dès l’école primaire, plutôt que de leur enseigner pleinement « la langue d’al Mutanabi » alors qu’en france la langue arabe est marginalisée et son enseignement est toléré dans quelques établissements scolaires; les professeurs d’arabe sont considérés comme des terroristes, sauf bien sûr les profs qui ont bu à la coupe du dénigrement de la langue et civilisation arabe ;
      La langue arabe restera la plus belle langue du monde en regard du riche patrimoine linguistique, historique de sa merveilleuse civilisation qui est la base de la civilisation occidentale par les emprunts.
      Question : pourquoi ne pas enseigner la langue arabe à 100% et mettre le français comme option à l’égal des autres langues du monde? Amicalement

      • Mme CH

        Salam Mr frère!!!!! Merci pour votre gentillesse et je crois que vous avez posé une bonne question ??? car un héritage est parfois lourd à porter et il n’est pas toujours bénéfique, surtout si en plus il est empoisonné…A nous de savoir comment gérer la situation et nous débarrasser des aléas de l’ex et du néo-colonialisme, d’en tirer aussi profit quand il le faut……!!!
        Salam fraternel !!!!
        Vous me rappellez aussi un frère-ennemi que je salue au passage…..

    • Abbes

      Salam Mme CH.
      Je voudrais bien savoir pourquoi vous utilisez tout un Zoo pour parler d’une chose somme toute insignifiante:La francofolie.
      Chacun sait et nous savons tous que le français est dépassé dans le domaine scientifique et technique. Nous les algériens devrons apprendre à nos enfants en priorité notre belle langue maternelle:L’Arabe. Par la suite l’anglais, le mandarin et l’allemand. On nous dit que la langue française est un trophé de guerre »Ghanima ». Un trophé quand il est dépassé doit être mis dans un musée. Le musée d’oran conviendrai bien pour sa localisation à côté de l’espagnol.
      Celui qui écrit ces ligne est un parfait francophone car il a appris
      le français comme langue  »maternelle » et l’arabe comme langue étrangére. Beaucoup ne savent pas que notre langue n’était pas enseignée à l’école.
      Le filme sur la vie à Rio Salado El Malah lieu de la bataille de Baba Aroudj contre le colonisateur espagnol, ne refléte nullement la véritable vie qui s’y déroulait. J’avais 14 ans quand je suis arrivé à Rio Salado en 1957 ,pour travailler chez les colons.
      Nous les  »zoufrias » on dormait dehors dans la place devant la mairie car on n’avait pas d’argent pour aller au hammame passer la nuit.J,ai travaillé chez le colon Sassa? dans le vignoble de Sassel. Nous étions 45 personnes dans une chambre enfermées la nuit avec des chiens  »policiers » qui aboyaient dehors et des projecteurs sur des miradors avec des sentinelles. On ne mangeait que du pain rassis de plusieurs jours et buvions de l’eau de citerne complétement poluée à l’hydroxyde de fer.
      Je n’ai pas pas vu une seule seconde un geste de compassion de  »nos fréres  » pieds noirs. Alors quand au fait qu’une européenne puisse  »fricoter » avec un arabe :C’est de la science fiction! Nous étions sales, avions faim, et avons peur des  »roumis » qui pouvez vous battre ou vous insulter comme ils le désiraient. Le film a été réalisé par des juifs d’algérie qui eux même n’étaient que tolérés dans la société européene d’Algérie.
      Nous avons vécu  »Les raisins de la colére » à Rio Salado.
      Yasmina-Khadra peut écrire tout ce qu’il veut mais il se trompe royalement sur la réalité d’alors. Nous les damnés de la Terre l’avons vécu autrement et nous sommes heureux d’être débarassé de la condition de la  »salenzara » dans laquelle on survivait. L’impérialisme stade supréme du capitalisme nous l’avons expériementé sur nous mêmes et toutes les nostalgies de France et de Navare ne réussirons pas à nous le montrer en rose. Non , non on n’a pas oublié!

      • MOI

        Si Abbès, salam,
        « Nous avons vécu « les raisins de la colère » à Rio Salado ». Quelle sublime phrase vous nous donnez là pour exprimer toute la misère et l’oppression vécues par nos aïeuls et grands-parents, (qui, du statut de cultivateurs et propriétaires terriens sont passés à celui « d’ouvriers agricoles » – et dont je suis moi-même issu- chez les colons exploiteurs du fait de la spoliation et de la dépossession de nos terres), misères et exactions qui caractérisaient alors leur quotidien dans ce que l’on nommait « el dalia »-  » la saison des vendanges » et autres travaux pénibles! Même les petits colons qui se disaient eux-mêmes exploités par les européens, ils ne faisent jamais ces travaux pénibles : ils étaient toujours les contre-maîtres de leurs maîtres !
        C’est vrai aucune fiction fantasque ou romanesque ne pourra occulter l’amère réalité de la dichotomie profonde qui marginalisait des pans entiers de notre paysannerie. Par ailleurs, les algériens qui s’alliaient à des françaises le faisaient généralement avec des françaises de souche, de France,connues pour leur tolérance et ouverture d’esprit, et très rarement avec les pieds-noirs.
        A l’inverse d’Assia Djebbar ou de Rachid mimouni, reconnus authentiquement par l’académie française (et dont la première en fait partie) pour leur apport à la littérature francophone, Yasmina Khadra , même en étant recouvert de tous les prix de France, du Canada et de la Belgique ( des pays de la francophonie en somme), ne pourra jamais faire de la littérature , mais seulement de la (très) bonne francophonie, tout comme Lakhdar Hamina qui ne s’est pas préoccupé de faire du cinéma algérien, mais de se soucier uniquement dans ses « chroniques » d’arracher la palme d’or au festival de Cannes, en faisant quelques concessions à l’Histoire.
        Des romans pleurnichards sur la thématique de l’arabe fantasmant sur l’européenne , traduits au cinéma en une succession de clichés cinématographiques( quoi de mieux pour une oeuvre de cinéma!) , c’est du déjà vu et rabâché,ici et en France, dans la littérature et la filmographie .
        A titre d’exemple, voici deux synopsis :
        « La dernière image « Lakhdar Hamina 1986.
        Mademoiselle Boyer arrive de métropole dans un village algérien à l’aube de la Deuxième Guerre Mondiale. Elle bouleverse cette société archaïque baignant dans le quotidien. Elle déclenche des passions d’amour et de haine et finira par partir, laissant dans le cœur de son élève, Mouloud, une blessure ineffaçable… »
        « Michou d’Auber » Thomas Gilou.2007
        Messaoud, 9 ans, est un enfant d’Aubervilliers. Parce que sa mère est malade, son père est obligé de le placer dans une famille d’accueil.
        Nous sommes en 1960, dans le contexte troublé des « événements » d’Algérie. Gisèle, mère « nourricière », décide de travestir l’identité de Messaoud aux yeux de la population de son village du Berry, mais aussi – et surtout – aux yeux de son mari Georges, ancien militaire.
        Messaoud devient alors Michel, Michou, et c’est sous cette identité, porté par l’affection de Georges et Gisèle, qu’il s’initie à une France profonde.
        Mais le mensonge de Gisèle, bientôt révélé, va mettre en péril cette relation naissante… »
        Comme quoi, l’idée n’est pas bien originale. Alors on s’ingénie à faire du neuf avec du vieux.
        Non, vraiment, on n’a pas oublié. Alors pour me consoler, tiens, je vais relire du Mouloud Mameri, c’est tellement plus vrai…

      • MOI

        PS: J’ai oublié de rajouter dans mon lot de consolation Mohamed Dib. C’est aussi très BEAU.C’est impardonnable de ma part.
        Quant au Zoo évoqué par Mme CH, c’est tellement sympatique. L’en priver, c’est en réalité la priver de sa  » signature ».

      • Mme CH

        Mr Abbes Salam !!!!! Tout à fait d’accord avec vous et sur toute la ligne….sauf pour le Zoo….vous savez Mr Abbes, Ô combien! d’enseignements on peut tirer de la vie dans un zoo…!!!!!!
        Tous comme les humains, les animaux concurrents cohabitent dans un manoir et doivent participer à plusieurs défis pour gagner ce manoir, sachant qu’ils risquent à tout moment de se faire exterminer…..alors j’espère que vous m’avez comprise..
        Non on n’oubliera jamais !!!!!! l’histoire est la mémoire des peuples quant à la foule on s’en….!!
        Mes respects Mr…

    • lectrice sba

      Salam
      @Mme CH
      Votre retour me fait bien plaisir et me comble de joie. Et je suis certaine que je ne suis pas la seule.
      Enfin, vous daignez déterrer votre tête d’autruche pour revenir vers votre clavier « direction Voix DSBA » pour notre plaisir. Mais, chère mme CH, vous n’êtes pas dotée d’une petite cervelle mais bel et bien une grande parce que vous vous êtes abstenue de tout commentaire pendant tout le mois du Carême. Vous ne vouliez pas endosser des « dounoubs », comme nous ( pauvres créatures), n’est ce pas??? (Sourire)

      • Mme CH

        Ah ! Chère lectrice sba Salam et Merci !!!!!! Je suis d’autant plus heureuse que ce très gentil et très sympathique commentaire vienne d’une femme, qui on le sent bien, a bien la tête sur les épaules……j’ai ma petite idée, mais je la garderais pour moi……….c’est vrai nous sommes que des Minus devant la « Grandeur » du Créateur…..
        Bonne journée!!!!

  51. MOI

    Ahlan ou sahlan, Mme CH !
    Quelle absence très remarquée, à un point tel que même vos « victimes » s’inquiétaient de votre silence, et se réfugiant même dans le syndrome de Stockholm ( pour les non initiés, disons tout simplement : le masochisme) . Toutefois, les autruches du cru ont fait de la résistance tant qu’elles ont pu, parfois sous couvert de l’anonymat, vous les aurez certainement reconnues.
    Avec tous ces fronts ouverts par la VDSBA sur la francophonie, le cinéma et la littérature, il y a eu fort à faire . Mais maligne comme peut l’être une autruche du terroir, vous n’étiez pas loin et n’êtes pas restée insensible à tous ces appels du coeur. Et c’est fort heureux que vous ayez enfin succombé à la tentation tapotage du clavier.
    Bon retour parmi nous, avec toujours bien sûr,mes respectueuses et fraternelles salutations.

    • Mme CH

      Ahlan Bik Mr Moi, je veux toujours dire Vous !!!!! Merci beaucoup pour votre aimable attention et votre accueil si chaleureux….et ce n’est pas surprenant quand ça ne vient pas d’un manchot……
      Comme vous dites, l’autruche peut être aussi très sensible….. c’est vrai…
      Salam fraternel avec mon profond respect!!

  52. frère

    Salam Mme
    Je suis très enchanté de votre retour parmi nous, votre absence nous a vraiment manquée.

  53. MIMOUN

    MME CHE BONSOIR
    Bon retour parmi nous pour vous entendre parler des autruches des pingouins et des manchots. (RIRES)
    Madame, vous avez l’art et la manière d’écrire le français et je suis très heureux de vous lire mais vous croyez pas que la francophonie est très utile pour notre savoir scientifique et technologique?
    Est-ce que la francophonie apporte du positif ou du négatif pour les pays à caractère francophone?
    Pourquoi nous sommes pas devenus un pays à cent pour cent arabophone comme le liban ou la syrie pourtant nous avons 50 ans d’indépendance et pourquoi nous utilisons de nos jours la langue française?
    Salutations amicales

  54. صوت سيدي بلعباس

    J’aurai aimé que ces Lecteurs qui sont pour l’arabisation, et apparement maitrisent bien le Francais font des posts en arabe.
    Oui Mimoun, oublions le Francais et arabisons tout !
    Arabisons les Universites, les facultes de science, de medecine (je ne pense pas qu’on peut le faire, a moins de ramener les Egyptians , et vous connaissez ce type d’enseignents, ainsi que
    des syriens , les pauvres qui sont alors disponibles avec cette guerre civile).
    Le forum ou ce journal s’appellera صوت او الجريدة الرقمية لسيدي بلعباس
    Ainsi il restera sur forum que qq poissons que les soi disant autruches et pingouins n’ont pas pu avaler.

  55. Claude.B

    Bonjour ,
    Chacun est libre de penser que la langue française est importante ou pas ,utile ou pas ,et que l’on peut facilement s’en passer surtout quand ce n’est pas sa langue maternelle ,c’est aux Algériens d’en décider et je ne donnerai pas de conseils ,seulement un avis .Je pense qu’il serait dommage de ne pas utiliser une langue qui permet des échanges multiples dans de nombreux pays ,mais effectivement cette langue peut être l’anglais :tout est question de choix ,à l’Algérie de faire celui qu’elle croit être le meilleur pour le futur .
    L’objet de mon propos est surtout destiné à rectifier une information erronée qui figure dans un commentaire :il est inexact de dire que l’enseignement supérieur français est dispensé en langue anglaise .Tout l’enseignement secondaire ,et supérieur est dispensé en français ,cependant afin que nos étudiants puissent évoluer et dialoguer avec le monde ,la langue anglaise doit être maitrisée (parlée et écrite parfaitement ).Tous suivent dans le domaine scientifique des cours intensifs d’anglais ,mais pas uniquement ,des cours d’espagnol ,italien ,russe ,arabe et chinois pour ceux qui le souhaitent .Les étudiants étrangers de toutes nationalités,doivent être capables de suivre un cursus en français ,et si le besoin se fait sentir on leur propose une formation accélérée en français ,car le système LMD n’est pas anglophone .
    L’université et les grandes écoles françaises dispensent bien leurs enseignements en langue française ,mais ouvertes sur le reste du monde préparent les étudiants à pouvoir évoluer dans une carrière professionnelle en france ou à l’étranger ,par le biais de conférences ,de stages ,de formation doubles diplômes , avec les pays anglophones ,ou là effectivement les échanges se font en anglais .Je tenais à apporter cette correction afin de ne pas laisser la désinformation galoper .
    Bonne journée .

    • Mme CH

      Je vois que les Français ne suivent pas bien ce qui se passe chez eux……..ils sont soit mal informés soit font semblant de ne rien savoir et de ne rien voir…………!!!! En plus ils maitrisent tellement bien le volet de la désinformation, que les dupes pourraient être déroutés………..Il n’y a pas d’information erronée, puisque dans le commentaire visé, il est stipulé: »plusieurs spécialités sont enseignées en Anglais… » et non pas tout l’enseignement supérieur……., il faut apprendre à respecter l’intelligence des gens et reprendre fidèlement leurs propos, pour ne pas détourner le débat et induire les lecteurs(rices) en erreur…..
      Pour vous prouver ma bonne foi, alors qu’au fait je n’ai rien à prouver du tout, je vais vous citer quelques programmes seulement -(car il y en a beaucoup)-, enseignés en Anglais dans les écoles et les universités Françaises, vu que cette langue soit vraiment dépassée dans les domaines scientifiques, technologiques et autres:
      1-Bachelor in Business Administration (Université Lille 1 – Sciences et Technologies -)
      2-Master in Management (Conservatoire National des Arts et Métiers – Paris)
      3-Mastère Spécialisé Communication, Navigation, Surveillance and Satellite Applications for Aviation (Ecole Nationale de l’Aviation Civile – Toulouse – )
      4-Master of Marketing (Institut de Préparation à l’Administration et à la Gestion – Paris)
      5-Master in Photonics Engineering, Nanophotonics and Biophotonics (Aix Marseille Université – Marseille)
      6-Master Thermal Sciences and Energy (Ecole Polytechnique de l’Université de Nantes)
      7-Master Electronic Systems and Electrical Engineering (Ecole Polytechnique de l’Université de Nantes )
      8-Master’s degree in Physics – Fusion Sciences (Ecole Polytechnique de Paris )
      9-Master’s degree in Applied Mathematics (Ecole Polytechnique de Paris)
      10- Master in Materials for Nuclear Energy (Institut polytechnique de Grenoble)
      11-Doctorate in fundamental and applied science (Université Nice Sophia-Antipolis -)
      Bon je ne vais pas, non plus, passer toute la journée, à mettre sur le tapis tous les programmes enseignés en Anglais, en France……. Il ne faut pas avoir honte de dire que le Français de Voltaire n’est plus aussi performant qu’hier……comme d’autres langues d’ailleurs……comme il doit s’agir uniquement d’une affaire d’enseignement et de savoir et non pas d’une affaire d’identité pour les autruches, l’Etat doit choisir le meilleur système et la langue la plus performante pour l’enseignement supérieur et ne pas être toujours à la traîne à cause de cet héritage empoisonné et forcé…… Cela ne veut pas dire que l’on ne doit pas enseigner le français comme toutes les autres langues étrangères et même en français certaines spécialités…………histoire de ne pas contrarier les pingouins et leurs manchots……..
      Quant au LMD, je demanderais à certaines personnes de bien se renseigner avant de dire n’importe quoi, car ce LMD Européen est un modèle calqué sur le modèle Anglo-Saxon: Bachelor, Master, Doctorale.Outre les pays Anglo-Saxons, la réforme LMD est en vigueur en Asie, en Amérique du Nord et a été adoptée depuis 2011 par 32 pays Européens. Les seize pays d’Afrique Francophones regroupés au sein du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) ont adopté en 2006 à Libreville une résolution engageant toutes leurs universités à adopter, au plan pédagogique, la structuration du déroulement des études selon le modèle Licence/Master/Doctorat appelé encore système LMD, déjà en vigueur dans les pays Africains Anglophones. Bon les Algériens ont suivi, espérant qu’ils mettent tous les moyens adéquats pour réussir le pari….

      Je savais que les manchots étaient myopes, mais certains pingouins m’inquiètent de plus en plus!!!!!

      Mes amitiés Mr Mimoun, je crois que j’ai aussi répondu en partie à vos questions……….

      • Étudiant

        Merci pour ces informations madame.
        Donc si j’opte pour l’une de ces spécialités (non enseignées chez nous), je doit maîtriser et l’anglais et le français.
        Ps: mon oncle habite Paris et peut me prendre en charge pendant deux ans.
        Merci Madame

        • Mme CH

          Salam Mr Etudiant et de rien !!!!! Ravie que vous ayez profité de ce commentaire…………Oui vous devez maîtriser les deux langues, le Français et l’Anglais…La première, parce que vous allez vivre en France pour quelques temps, la deuxième pour étudier une spécialité enseignée totalement en Anglais, en plus « Men Ta3allama Loughta 9awmin Amina Charrahoum  » la  » Likey Yousbiha Mithlahoum » « wa A3tabirou Ya Ouli El Albeb »
          Bon courage mon petit frère………!!!

  56. MIMOUN

    La situation de nos deux langues est identique pour les algériens et les français puisque les français n’ont jamais été intéressé par notre langue malgré les 132 ans de colonisation et notre langue ne sera jamais parlé en France.
    De meme la moitié des algériens des générations antérieures n’ont pas été intéressé par l’arabe L’état actuel et que les français continuent de parler leur langue sans connaitre l’arabe et les jeunes algériens s’intéressent plutot à la langue arabe que française
    Donc comment peut-on faire lier les deux peuples dans le futur avec deux langues différentes?
    Salutations amicales à tous les lecteurs

    • Mohand

      Il faut lier notre pays avec tout le monde.
      اطلب العلم و لو في الصبن
      Les chinois enseignaient ou parlaient arabe ! Mon œil .

    • abdelkader wahrani

      ya mimoun ya akhi. de Gaulle a koening : si vous allez dans un douar en algerie vous rencontrrez tout juste un bougnoul ancien sergent de tirailleurs parlant mal francais? les arabes et les berbéres vous-êtes allés voir? vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas, vous voyez bien que ce ne sont pas des francais!! ya adjaba baad chi qaoum ymoutou ala franca?

  57. Mohand

    Les trois langues, avec bien sur une priorité à l’arabe Sont enseignees.
    Le Francais en primaire, puis l’anglais au secondaire.
    Dans nos facultes , preque tout est enseigne en Francais, Alors que les references bibliographiques et les bases de donnees Sont majoritairment anglophones. Donc l’enseignement de cette dernière doit être revue dans nos universités afin de l’ameliorer vu la mondialisation.

  58. MIMOUN

    Mohand
    pourquoi votre oeil et qui a parlé de chinois et si les chinois sont présents dans notre pays c’est pour faire notre travail qu’on est incapable de le faire .Un peu de retenue S V P
    salutations amicales

  59. missoum

    et pour les gens qui ont la double nationalite

    • Mme CH

      Pas de double nationalité qui tienne la route, sauf s’il s’agit d’un double jeu……….Il faut choisir et assumer, sinon, pour moi, ces gens là souffrent d’un « dédoublement de la personnalité »……..Même si c’est une projection, Oui, je le crois vraiment, d’ailleurs les spécialistes dans ce domaine disent « Le dédoublement de personnalité découle essentiellement d’une faible estimation de soi cultivée depuis l’enfance. En plus du « moi réel », la personne façonne progressivement une autre identité dans son subconscient à savoir « le moi tel qu’il aurait pu être ». Dans les moments de faible résistance face à la censure sociale, le moi inconscient se manifeste et se substitue violemment au moi réel. La personne revêt alors une autre identité. Elle devient plus extravertie, plus audacieuse et souvent plus sadique. » A vous de faire le lien Mr Missoum avec tout le respect que je vous dois……….!!!!! Amicalement..

  60. Claude.B

    Quand on veut se piquer de haute précision et penser tout connaitre , il faut comparer les choses comparables entre elles ,c’est à dire rapporter l’effectif concerné par les formations dispensées en anglais (quelques centaines d’étudiants par an ),à celui de l’enseignement dispensé en français qui lui concerne plusieurs milliers d’étudiants par an .Je parle bien sur de ce qui se passe en France .
    Une précision en vaut une autre ,et ce constat ne signifie en rien le déclin de la langue que nous utilisons tous sur ce site .Par contre ,tout un chacun peut décider de ne plus l’utiliser dès lors que ce n’est pas sa langue maternelle .Comme je l’ai déjà dit ,c’est une question de choix qui revient aux dirigeants de chaque pays ,puisque chaque état est souverain .L’Algérie peut donc faire les choix les mieux adaptés pour elle .

  61. abdelkader wahrani

    messali hadj rahimah Allah. disait : nous qui venons en france pour essayer de gagner quelques sous afin de nous libérer des dettes monstrueuses dont nous sommes accablés par les colons européens capitalistes exploitant notre pays, nous n´avon aucun droit et nous sommes considérés comme des animaux, comme des bicots, nom que nous donnent les criminels colonialistes francais suceurs de sang?. le peuple algerien ne fait pas de surencher quand a son histoire sanglante par l´armée coloniale francaoui qui a dévaster plud de 36% de la population algerienne en 132 ans, ca fait beaucoup s´appelle génocide de crime de guerre, la france. depuis l´indépendance de l´algerie libre n´ont fait d´aucune sorte pour régler ce probléme de la france coloniale, ni traiter d´amitié, ni protocole d´entente collective entre notre pays et la france, ni un protocole de mémoire de la guerre d´algerie ou on vas pour tuer,massacré tout un peuple de ses terres, ont lui fait des atroces comme la torture, la guillotine, la gegen, piqures et injection mortelles et les bombardement, napalm…ect dans les mechtas et douars???. nous sommes ouvert a tous les dialogues mais pas a celui de renoncer a celui de nos ancêtres qui ont sombrer dans des bains de sang injuste et criminels de la part de napoélon, henri IV, louis XIV…ect la france génocidaire doit reconnaître ses crimes contre le peuple algerien et contre l´humanité au nom de la civilisation chrétiene de nos ancêtres les gaulois?.

  62. Mme CH

    Et voilà, les sauterelles qui sautent ici et là, histoire d’occuper la galerie…….mais sans le savoir peut être, elles se contredisent, parce que dans un commentaire, elles parlaient d’un enseignement supérieur dispensé en Français et maintenant parce qu’elles se sentent coincées, elles veulent nous faire entrer dans la guerre des chiffres…..bon il faut savoir ce qu’on dit…..il y a bien des programmes qui sont enseignés en Anglais en France, c’est ça la vrai réponse donc ce n’est pas de la désinformation comme l’ont prétendue certaines personnes….quant aux chiffres milliers, centaines ou autres c’est un autre problème……. Il ne faut pas faire d’amalgame, soyons honnêtes avec nous mêmes….et ne pas avoir honte d’avouer que le Français n’est plus performant comme avant du moins dans les domaines technologique (de pointe surtout) et scientifique…..enfin tout le monde le sait, donc……..!!!!

    • Adam de Chicago

      Je suis entièrement d’accord avec vous pour l’enseignement de l’anglais, et j’ai bien apprecie Votre objectivity. Cependant comment imaginez vous l’arabisation des Universites algeriennes? est ce facil de le faire,Sinon existe t il d’autres alternatives? Existe t il des enseignants universitaires arabisants?

      • Mme CH

        Salam Mr Adam de Chicago !!!!!! I hope that you are well…..!! You know, you put a serious problem, also very complicated…
        this problem has technical implications sometimes purely linguistic but he far exceeds. It is currently mainly political and this is why it continues to form a topic of more controversial………..
        But, I insist, foreign languages ​​(English, French or other) should be considered as tools to acquire science and knowledge and not a way to remove or dissolve our identity!!
        Notre pays est sorti d’une longue période de colonisation, durant laquelle sa personnalité propre a été niée et baffouée, son épanouissement freiné. Néanmoins, le système mis en place par les structures coloniales a permis une « ouverture » vers un monde « moderne », mais dans le cadre d’une langue étrangère, et dans le contexte d’une valorisation extrême de la civilisation occidentale. En même temps, notre pays a été coupé du mouvement de rénovation de la langue arabe entrepris en Orient, d’ailleurs, de cette langue, il ne connaît que sa langue dialectale, et une langue arabe classique vécue dans sa référence coranique. Il s’agit, donc de restaurer une langue correspondant à une identité propre à nous..; car l’une des conséquences de la colonisation a été de faire intérioriser par les Algériens eux-mêmes la supériorité absolue de la culture occidentale, parfois au point de ne plus avoir confiance en leurs propres valeurs, je parle surtout des manchots……
        On ne peut pas parler actuellement de l’arabisation totale des universités Algériennes, car malheureusement, et je n’ai pas honte de le dire, le contexte arabe ne représente pas encore un espace de langue et de technologie susceptible de concurrencer l’impact « culturel » occidental.; hélas! chacun son tour, mais la roue ne cessera jamais de tourner..!!
        Mais ceci, n’est pas une excuse, pour ne pas réflechir à une startégie à moyen terme et mettre en oeuvre tous les moyens appropriés pour revaloriser notre langue et l’enseigenement en Algérie………Il suffit que les « politiques » le veuillent, je parle des autruches bien sûr…..!!!!

        • R. TARI

          L’ENSEIGNEMENT EN ALGERIE AVANT 1962

          Conférence prononcée le 24 octobre 1992, à Aix-en-Provence

          L’enseignement en Algérie, quel vaste sujet ! Beaucoup l’ont traité avant moi, avec quelle compétence et quel talent ! Des mémoires, des thèses, des études à ce propos, constituent une bibliographie importante. Beaucoup ont été soutenues devant la Faculté des Lettres et Sciences humaines d’Aix-en-Provence et montrent à quel point l’oeuvre pédagogique et surtout humaine, accomplie par la France en Algérie, avec l’aide, souvent, d’Algériens remarquables, a été colossale. Parmi les documents que j’ai consultés, mes sources principales ont été :
          – Le livre du professeur Goinard, l’Algérie, l’oeuvre française, édité chez Laffont ;
          – Le témoignage de M. Henri Saurier, professeur à l’école normale de la Bouzaréa ;
          – L’admirable travail qui m’a passionnée et émue souvent, présenté par l’Amicale des anciens instituteurs et instructeurs d’Algérie et le Cercle algérianiste intitulé : 1830-1962 – Des enseignants d’Algérie se souviennent.. édité chez Privat.
          J’ai dû laisser de côté, faute de temps, beaucoup de faits et de témoignages vécus et ces sacrifices m’ont énormément coûté. Beaucoup d’entre vous, je le sais, ont été enseignants là-bas et pourraient associer leur expérience pe rsonnelle à des milliers d’autres. J’ai voulu retenir quelques faits qui m’ont paru importants. Il sera surtout question de l’enseignement primaire, parce qu’il est à la base de tout l’édifice et que l’ œuvre accomplie dans ce domaine l’a souvent été dans les pires conditions. J’évoquerai ensuite l’enseignement secondaire dont j’ai eu une certaine expérience, ayant été professeur pendant huit ans dans quatre lycées d’Alger, sept ans avant l’indépendance et un an après.

          1 – L’enseignement primaire

          Deux chiffres doivent être cités :
          3 300 enfants étaient scolarisés en écoles primaires en 1870. 850 000, soit un sur deux, l’étaient en 1960. C’est peu, me direz-vous? Pourtant une ordonnance de novembre 1944 prévoyait la scolarisation en 20 ans d’un million d’enfants et la création de 20 000 classes nouvelles. Mais les difficultés de l’après-guerre, puis la guerre d’Algérie, la démographie galopante des Algériens ne nous ont pas permis d’atteindre le but fixé. Au contraire, en 1956, 3 000 classes étaient détruites par les rebelles, 400 fermées par mesure de sécurité, 154 occupées par l’armée.
          Penchons-nous sur l’évolution des faits : que se passait-il en Algérie avant 1830 ? L’enseignement était libre, en langue arabe, bien sûr, donné dans des écoles coraniques dont les maîtres étaient des religieux. On y apprenait par cœur les versets du Coran, par le procédé répétitif, sans analyse ni explication. C’était là le mode d’éducation scolastique du Moyen-Age en France. Le taleb apprenait l’écriture, un peu d’arithmétique. Cet enseignement n’atteignait que 22 à 24 % de la population, car les berbères ne parlaient pas l’arabe et les filles n’étaient pas admises dans ces écoles.

          De 1830 à 1880 : On instaure alors l’enseignement mutuel. Les maîtres français enseignaient leur langue aux indig ènes qui, eux, leur apprenaient l’arabe. Puis, apparurent les écoles maures-françaises… puis, arabes-françaises. Un instituteur assure l’enseignement général et le français ; un adjoint indigène apprend l’arabe et la religion. Mais cette forme d’enseignement est combattue par l’enseignement coranique.
          De 1880 à 1962 : Jules Ferry fonde les premières écoles rurales en Kabylie : 8 écoles financées par l’Etat français, confiées à des instituteurs européens, secondés par les tolba (pluriel de taleb) pour enseigner le Coran. Cette expérience connaît un franc succès.
          En se servant de méthodes pédagogiques que ni Socrate, ni Montaigne n’auraient reniées, on réduisit la mémorisation et on privilégia le raisonnement et l’activité autonome.
          Dès 1892 on compte 90 000 élèves dont 11 500 Musulmans, avec 1 % de filles.
          En 1961, 109 000 élèves européens et 735 474 musulmans, dont 37 % de filles.
          Les effectifs musulmans ont été multipliés par le facteur 64.
          M. Saurier, que j’ai présenté dans mon introduction, écrivit à ce sujet :  » La scolarisation en milieu musulman a donc été 18 fois plus rapide que l’accroissement de sa démographie juvénile qui compte pourtant parmi les plus fortes du monde « . L’enseignement français en Algérie s’est pourtant heurté à d’énormes difficultés. Dès 1930, les oulémas, savants théologiens, ont commencé à lutter contre la décadence de l’Islam en Algérie et à prôner l’enseignement coranique. Ils dispensent une profession de foi très nette : « L’islam est ma religion, l’ Arabe est ma langue, l’Algérie est ma pa trie. » Le Cheikh Ben Badis déclare de surcroît :  » Nous disons que cette nation algérienne n’est pas la France, ne peut être la France, ne veut être la France.  »
          L’œuvre projetée était donc loin d’être achevée et se révélait difficile. Pour y remédier, la France avait créé dès 1955 des centres sociaux où l’on essayait de lutter contre l’analphabétisation rurale, par un apprentissage professionnel et par une assistance para-médicale pour les élèves et les adultes.
          Evoquons maintenant la formation des maîtres :

          Ils recevaient exactement la même formation qu’en France métropolitaine. L’école normale d’Alger-Bouzaréa fut en 1865, bientôt suivie de de Miliana, Constantine, Oran puis Bône, Tlemcen, Mostaganem, Orléansville et Sétif. Ces écoles formèrent des générations de jeunes maîtres et maîtresses qui, en sortant, se sentaient investis  » d’une mission sacrée « . Au début, les élèves pourvus d’un brevet élémentaire y étaient admis, après avoir passé un concours. Ils y préparaient le brevet supérieur qui équivalait au Bac moderne, avec arabe obligatoire. Ils en sortaient avec un C.A.P. (certificat d’aptitude pédagogique). Plus tard, l’école normale substitue à la préparation du brevet supérieur celle du baccalauréat et joue le rôle d’enseignement secondaire. Les maîtres ne suffisant plus, devant l’expansion démographique, on eut recours à des instructeurs recrutés sur titres plus modestes mais formés par des stages pédagogiques (l’un d’entre eux est devenu célèbre, mais pour d’autres raisons, Enrico Macias). Beaucoup ont été affectés aux postes les plus déshérités, les plus exposés. Aidés et suppléés par l’armée, ils ont joué un grand rôle contre l’analphabétisation.
          Quelle était la plupart du temps, la vie de l’instituteur dans le bled ? Que trouvait-il lors de sa première affectation ? Un douar souvent très isolé où il était le seul européen à la ronde. Une  » école-gourbi « , selon l’expression de l’un d’entre eux, sans toit, avec un soi en terre battue, des tables et des chaises branlantes, un matériel de base inexistant. Son logement n’était guère plus reluisant. Souvent deux pièces, fort exiguës, au sol cimenté avec un évier dans un coin, sans eau courante, les toilettes à l’extérieur et à la turque, bien évidemment, sans électricité…

          Les élèves ? Ils arrivent souvent de fort loin, à pied, et même pieds-nus en plein hiver, dans la neige, vêtus d’une pauvre gandoura, couverts de vermine, présentant des plaques de teigne sur le crâne, les yeux abîmés par le trachome et la conjonctivite, ignorant l’usage du mouchoir et souffrant de faim et de froid.
          Devant tant de misères, l’instituteur se sent bien seul et bien faible. Il doit faire face cependant, en se heurtant aux habitudes, aux préjugés, à l’incompréhension. Il devient alors maçon, ébéniste,couvreur, pour réparer l’école et sa maison. Il se transforme en cuisinier, prépare sur le poêle, au fond de la classe, un repas chaud pour tout le monde. Il joue le rôle de médecin-infirmier : panse les plaies, soigne la teigne et le trachome, fait prendre la quinine contre le paludisme qui fait des ravages dans certains endroits, sans oublier d’avaler lui aussi, la petite dragée rouge pour éviter la maladie. Les parents le font venir chez eux, après la classe, pour soigner les enfants non scolarisés, dont les filles. Même le marabout fait appel à lui, quand ses formules cabalistiques restent sans effet. On lui demande aussi conseil pour les bêtes… On lui amène à l’école chèvres, moutons, veaux, mulets pour qu’il les soigne, comme chez le vétérinaire. Il se bat pour obtenir des communes mixtes vêtements et chaussures. Que lui envoie-t-on ? Des pantalons de velours, des chandails et de gros godillots. Il se transforme en jardinier : cela fait l’objet des cours du samedi après-midi. On plante des légumes qui serviront pour la soupe commune, mais aussi des arbres fruitiers et des fleurs, quand on a assez d’eau. L’enseignant a compris qu’il faut peu de sciences mais beaucoup de pratique :
           » il faut que l’instruction se révèle aux yeux des Arabes et des Kabyles par un avantage matériel immédiat » .
          Enfin et surtout, c’est le pédagogue qui doit apprendre à ce petit monde, réparti en divers niveaux, à lire, à écrire, à parler, à compter. Il donne des cours de morale, d’histoire, d’instruction civique et de géographie. Après l’école, il aide les adultes qui, au bout d’un certain temps, ne peuvent plus se passer de lui. Il leur enseigne surtout l’hygiène et l’agriculture. Il leur apprend à améliorer les cultures de la région et à introduire de nouvelles plantes qui pourraient s’y développer. Cette partie du rôle que joue l’instituteur est considérable. Il y aurait tant de choses à dire à ce sujet ! Dans les villages plus importants, il est aussi le secrétaire de mairie, l’écrivain public. Tout cela paraît difficile pour un homme, mais imaginez dans la même situation une jeune maîtresse, fraîchement émoulue de l’école normale, souvent célibataire. Quand la nuit venait, la plupart d’entre elles dormaient avec une arme sous l’oreiller de peur d’être attaquées et violées. Il fallait à ces jeunes maîtresses se faire accepter par une population dont les hommes la regardaient avec méfiance, sinon mépris.
          Dans le M’Zab, les conditions étaient un peu différentes selon M. Rodi, directeur d’école honoraire, retiré à Aix-en-Provence, qui exerça chez les M’Zabites, très intelligents, forts en calcul, mais souvent sujets à de gros problèmes ophtalmiques. Les classes y étaient mieux équipées mais souvent très lourdes : 66 élèves au cours préparatoire, pas d’électricité, un ravitaillement qui n’arrive que difficilement, pas de pharmacie, un médecin seulement, pas de matériel scolaire, des scorpions dans la classe.
          …Rendons hommage aux Européens, comme aux Indigènes qui se sont attelés à cette noble tâche. Ah ! les instituteurs indigènes ! L’école de la Bouzaréa en a formé 800 de 1883 à 1924, avec une prédominance de Kabyles qui redoutaient d’être nommés en tribus arabes où ils étaient mal acceptés. En 1926 l’un d’eux écrivait :  » La France est un grand pays, riche et généreux.  » Leur ambition est de préparer leurs élèves à devenir Français.
          Mais, a écrit M. Morel dans un remarquable mémoire soutenu devant la Faculté d’Aix en 1969:
           » Le destin a fait de nombreux Algériens des hommes à cheval sur deux sociétés : leur groupe ethnique originel, arabe ou berbère, et la société française, les obligeant à réaliser ce bond de mille ans qui les séparaient.  »

          Un Algérien a dit en 1938 :  » Qui mieux que les indigènes formes a l’école française sont en état de comprendre l’œuvre qui s’accomplit dans ce pays et d’en faire goûter les douceurs à ceux au profit desquels elle se développe. « 

          • Claude.B

            Bonjour R.TARI ,
            Tout d’abord je tiens à vous remercier pour le vibrant hommage que vous venez de rendre à ces dévoués enseignants , dont mes grands parents paternels ont fait partie ,et pour cette reconnaissance de leur travail et de leur utilité .Votre narration m’a profondément émue car j’y ai retrouvé la vie telle qu’elle m’a été dépeinte verbalement par ma famille ,corroborée par des écrits .En effet ,mes grands parents ont consigné sur de petits cahiers d’écoliers ,illustrés de quelques photos ,la vie qui fut la leur lorsque sortis de l’école normale de la Bouzarea à Alger dans les années 1910,ils furent tous les deux affectés en Kabylie à Maillot ,chargés chacun d’une classe .C’étaient de jeunes enseignants plein d’ardeur et de conviction ,qui étaient arrivés de France ou ils avaient déjà suivi une formation dans une école normale d’instituteurs en Ariège .Mon grand père étant d’origine paysanne il savait travailler la terre ,il organisa donc pour ces élèves un jardin potager afin de leur apprendre à cultiver ,greffer les arbres etc…,un four à pain ,et on devenait boulanger en herbe ,des oliviers ,et on faisait un peu d’huile d’olives ,il était musicien ,et les initiait à la flûte .Mais dès que l’on était en classe ,là c’était du sérieux ,et je peux en témoigner ,car ce métier étant une vraie vocation pour eux ,leurs enfants et petits enfants ont eux aussi été élevés à l’école de l’exigence .Mon père naquit dans cette école de Kabylie en 1914 ,il eu pour maîtres sa mère ,puis son père ,il était le seul français de la classe ,l’enseignement était dispensé en français ,mais mes grands parents avaient appris l’arabe , le parlaient couramment ,mon père aussi d’ailleurs .
            Bien plus tard ,en retraite ,vivant à Alger ,ils eurent plusieurs visites d’anciens élèves qui venaient donner de leurs nouvelles ,et la plus belle récompense qu’ils eurent était d’entendre :j’ai une bonne situation ,grâce à vous ,car vous nous avez donné le goût d’apprendre ,le goût de l’effort .
            Alors ,oui ,Régine ,je pense que nous pouvons honorer tous ces hommes et femmes qui ont tout donné à ces enfants qui leur étaient confiés .Mais je ne pense pas me tromper en disant que ces enfants leur ont aussi apporté beaucoup :chacun a donné de l’amour à l’autre .
            Amicalement .

            • Claude.B

              Merci à l’administration de débloquer mon commentaire .
              Bonne journée .

            • Danielle B

              Bonjour Régine
              un bien bel hommage à tous ces enseignants qui avaient beaucoup d’amour, de patience et surtout vouloir apprendre à tous ces enfants qui leur étaient confiés LE SAVOIR, et la plupart ont réussi ce que j’appellerai un sacerdoce
              MERCI, ce témoignage reconnaissant leurs mérites m’a beaucoup émue

  63. abdelkader wahrani

    le cheikh bachir taleb al-ibrahimi (rahimah Allah) une des prestigieuses figures de l´association des oulamâs algeriens, montre que le colonialisme est une souillure morale, une profanation des valeurs de l´islam et une infamie sociale et culturelle qu´il faut combattre au même tittre qu´il faut combattre satan (ECHAYTAN) l´inspirateur de tous les maux et de tous les fléaux.

  64. Claude.B

    Ce sont justement les chiffres qui sont représentatifs de la réalité sur le terrain ,les pourcentages respectifs liés à chaque enseignement ne souffrent aucune comparaison et plaident en la faveur de cette langue tant rejetée ,qui continuera cependant et pour longtemps à instruire nos enfants et étudiants français .

  65. Mme CH

    Et bien, je confirme que les pingouins noirs, n’ont rien à voir avec les autruches, même s’ils prétendent une certaine relation ombilicale……
    Personne ne rejette une langue qui est parlée par des millions de personnes sur cette terre qui nous réunis tous, on est pas débiles jusqu’à ce point, on respecte tout le monde, par contre ce que moi je rejette, c’est cet héritage qu’on veuille m’obliger à porter et me faire croire que c’est un droit acquis ……par la force, il ne faut pas l’oublier…………!!!! Alors continuez à instruire vos enfants et étudiants comme il vous plaît et laissez nous choisir notre « destinée » hors du compromis d’Evian…………..!!!!!!

  66. Claude.B

    C’est exactement ce que j’ai dit à plusieurs reprises : les choix vous appartiennent ,nul ne vous impose quoi que ce soit et dans aucun domaine ,à vous de procurer à vos étudiants toutes les formations qu’ils souhaitent ,et dans leur langue ,pourquoi pas , afin de leur ouvrir des débouchés professionnels .

    • meradi

      Bonne contribution, de notre amie et fidéle lectrice

      • Claude .B

        @meradi,
        Merci de votre soutien et de votre amitié ,j’essaie de rester objective dans mes commentaires en veillant à respecter les points de vue différents du mien par honnêteté intellectuelle,sans pour autant courber l’échine lorsque des contre vérités sont assénées .

  67. Mme CH

    Oh ! Ces méduses qui sont généralement des prédateurs ont envahi la Méditerranée, elles sont connues par le grand public par leurs piqûres qui effraient beaucoup de gens, car elles peuvent paralyser leurs proies et peuvent même être mortelles. Elles sont ainsi accusées de perturber nos eaux par leur prolifération sur nos côtes. Que signifie cette multiplication ?Il semble qu’un déséquilibre écologique lié aux effets combinés dont la pollution, soit en cause. Ces problèmes ayant causé la disparition de certains poissons, semblent pouvoir favoriser les pullulations de ces méduses…..Pour remédier à ce problème, il faut nettoyer nos côtes des produits polluants afin de barrer la route à ces espèces qui peuvent être dangereuses et espérant une diminution de la témpérature des eaux…….
    Très souvent fuie à cause de ses cellules urticantes, la méduse a néanmoins des prédateurs……….donc, c’est rassurant de le savoir..!!!!!
     » J’ai écrit parce que c’était la seule façon de parler en se taisant » et puis « L’espoir réside dans la faculté de se tromper » mais ça, c’est une autre histoire………à dormir debout !!!!

  68. El Khalio Moro

    Au bal des faux-culs l’assistance sera nombreuse.Les professionnels des commentaires menteurs n’arrivent même plus à se rassurer et sombrent dans la schizophrénie ambiante de l’entre-soi sclérosant.
    Oui, comme pour des millions d’algériens, l’utilisation de la langue française est une jouissance et c’est une volupté de ‘penser’ dans celle-ci pour echapper à la ghettoisation d’un arabe refuge des frustrés de l’histoire.
    La coexistence de plusieurs langues, au lieu d’être vécue comme atout majeur, est déviée vers un antagonisme qui entraîne des traumatismes psychiques avérés chez ceux qui veulent tenir le grand écart malgré la raideur des artères.
    Le français est parlé, écrit et utilisé en Algérie par des locuteurs plus nombreux que jamais qui veulent echapper à l’endoctrinement FLNiste, khorrotiste et qui fait cracher même sur l’oeuvre littéraire d’un grand écrivain, Yasmina Khadra.
    La langue française avec ses métaphores, jeux de mots et assonances lui sert comme un violon dont le virtuose tire les meilleures des mélopées.
    Les spécialiste de l’anathème doivent se trouver d’autres références pour éviter la répétition mécanique et mortifère.

  69. the reader

    لما امر رسول الله صلى الله عليه وسلم الصحابي الجليل زيد رضي الله عنه بتعلم لغة اليهود حتى يأمن المسلمون مكرهم وبوائقهم كانت هذه اشارة منه صلى الله عليه و سلم الى امته الى الالتفات الى هته الصنعة أو هذا العلم لأهميته البالغة في التواصل و البناء و النقل عن الامم الاخرى وتوصيل الافكار و الآراء و التعريف بأنفسنا لتبليغ دعوتنا ورسالة الاسلام و تفنيد الادعاءات التي ترمي الاسلام زورا و بهتانا.

    كيف لا وهو رسول الله الذي علمنا فن الاستشراف و الاهتمام بشتى العلوم التي تخدم دين الله، وقد تلقف أباؤنا وأسلافنا الرسالة بكل ذكاء و نباهة فتعلموا لغات الاقوام الذين سبقونا بالعلوم من فلسفة و منطق و.. كالإغريق والرومان وغيرهم ونقلوا عنهم العلوم وترجموا عنهم وميزوا بين غثهم و سمينهم وبنوا بها حضارة الاسلام التي انارت وابهرت وابدعت في شتى اصناف العلوم وكانت منارة الاندلس وبلاد الاسلام جميعا آنذاك محج طالبي العلم من جميع اصقاع المعمورة وكذلك فعل الاقوام الذين جاءوا من بعد المسلمين في قيادة قطار العلم فقد تعلموا العربية وترجموا عن العلماء العرب اللذين كان لهم فضل السبق في العديد من الميادين عن طريق جهابذة العلم كابن حيان والرازي وابن سينا وغيرهم الكثير… واللذين جمعوا بين الابداع في التخصص والترجمة وقد عبدوا الطريق لمن جاء بعدهم.

    اليوم و بعد ان تأخرنا كثيرا خاصة في مجال الترجمة حيث تؤكد الاحصائيات أن دولة واحدة أوروبية تفوق الدول العربية مجتمعة في عدد المجلات و الكتب المترجمة وجب علينا الاهتمام بهذا الفن الذي يعتبر بمثابة المفتاح الى بقية العلوم الاخرى بتشجيع متعلمي اللغات و المترجمين وانشاء المعاهد المختصة حيث يشكو اهل الاختصاص من قلة الدعم المادي و المعنوي وكذا قلة الامكانيات المادية والبشرية كالمعاهد المتخصصة والاساتذة الاكفاء وان وجدوا فهم قلة.. ومع وجود العديد من الفضاءات و التقاطعات مع الشعوب الاخرى غير الناطقة بلغتنا بعد تطور وسائل الاتصال و التواصل في عصر المعلوماتية .

    كما أن للمسؤولين واجب الاهتمام وايجاد الوسائل وتوفير الجو المساعد على تعليم اللغات و الترجمة فإن للمتعلم كذلك مسؤولية كبيرة في الجد و الاجتهاد و البحث و الابداع و الا على ما يدلك استجابة الصحابي زيد لأمر سيدنا رسول الله صلى الله عليه و سلم بأن تعلم لغة اليهود في ظرف 17 يوم ان هو الا دليل على الاحساس بالمسؤولية و الحاجة الماسة وكذلك العزم و الاصرار على انجاح فكرته و الرفع من شأن دينه الاسلام.

  70. Mme CH

    كيف لا أوافقك في الرأي بعد هذا الطرح الرائع و الممفيد و الملم بعدة جوانب لهذا الموضوع المهم و الحساس مع تحياتي الخالصة

  71. lecteur assidu

    La censure de mon petit commentaire est une réalité car je n’ai même pas droit à la fameuse phrase laconique: » ceci n’est pas une censure……..etc…. » je suis déçu…Respectueusement! et bye bye!

  72. MIMOUN

    La double nationalité est un dédoublement de la personnalité et vous avez raison mme che. une personne qui présente deux types de comportements dont l’un est normal et l’autre pathologique.La personne vit sur les deux rives avec une attitude partiale et un intéret qui prime sur l’autre.Donc et avant tout c’est une recherche d’ intéret ou l’évaluation de la personne est méprisable depuis sa longue expérience vécue ( comportement anormal et irrépressible) En quelque sorte c’est une seule personne qui mène deux vies de deux personnes différentes et c’est mon point de vue.

    • Un parmi d'autres

      Mr Mimoun que dites-vous d’une personne qui possède la triple nationalité et quelle type de pathologie lui attriburiez-vous cela m’interresse puisque vous analysez les commentaires tel un psychanalyste et c’est aussi bien d’avoir l’avis d’autres psychanalyste et psychologue qui fréquentent ce site et ils sont très nombreux c’est formidable ce que la voix éclaire nos voies .

    • liberte V.

      Si l’occasion vous ait donnee,vous seriez les premiers a opter pour la double nationalite. Comme vous etes des coinces,vous critiquez les autres qui sont plus chanceux que vous.
      Vous etes tout simplement des faux nationalistes, envieux,jaloux et harragas.
      Personellement,je possede la double nationalite,c’a m’a permit de faire sortir ma famille d’Algerie et de la misere,et pourtant je suis toujours le meme.
      L.V

      • abdelkader wahrani

        moi je vis en allemagne depuis 22 ans, j´ai la double nationalité, et je suis toujours algerien arabe musulman. je suis nationaliste, j´aime mon pays, fier de mes origines, (echems ki, tetla3 edgoul aslouka-aslouka. je ne suis pas un chebaâ djadida?. alhamdoulillah ya rabi li khalaqtni djazairi arabi muslim.

  73. ghosne el bane

    khayi Parmi d’autres « captiver le lecteur lambda » ga3 hadel hadra makfatekh!!! rak ragued fi seba3 noum. Bonne nuit khayi

    • Un parmi d'autres

      Je n’ai pas compris et je ne comprendrais jamais les insinuations émises car je n’ai fait que répondre à mon ami Christian .Et puisque je suis au 7ème rêve c’est vous qui le dites alors laissez-moi rêver And do ont disturb.

  74. Mme CH

    La triple nationalité, supposant: Algérienne, Française et « Israélienne » même si je ne reconnais pas l’Etat d’Israèl, alors cette personne doit sûrement souffrir du syndrome du détriplement de personnalité et du syndrome du sionisme, c’est plus grave encore que le premier cas et c’est difficile à soigner……des méthodes plus lourdes sont à préconiser..pour éradiquer ces phénomènes nuisibles à toutes les espèces terrestres…!!!!! avis aux sourds non muets

    • Un parmi d'autres

      Pourquoi israélienne comme 3ème nationalité et pourquoi pas malienne ,malgache ou thaïlandaise ?
      Voyez-vous c’est la seule nationalité qui n’est pas octroyée comme un verre d’eau c’est comme le mariage ou comme la reconnaissance d’un enfant né d’une mère Goymet d’un père juif alors ou est le détrompement car on colle n’importe quoi sur ces choix de nationalité il faudrait demander
      L’avis à l’article 6 du code de la nationalité

    • Nathalie

      Mme CH,,,,Salam
      Bon retour sur nos pages 🙂

    • Lecteur Perplexe

      __Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en Islam
      http://www.aidh.org/Biblio/Txt_Arabe/inst_org-decla90.htm
      Article 1
      a) Tous les êtres humains constituent une même famille dont les membres sont unis par leur soumission à Dieu et leur appartenance à la postérité d’Adam. Tous les hommes, sans distinction de race, de couleur, de langue, de religion, de sexe, d’appartenance politique, de situation sociale ou de toute autre considération, sont égaux en dignité, en devoir et en responsabilité. La vrai foi, qui permet à l’homme de s’accomplir, est la garantie de la consolidation de cette dignité.
      b) Les hommes sont tous sujets de Dieu, le plus digne de sa bénédiction étant celui qui se rend le plus utile à son prochain. Nul n’a de mérite sur un autre que par la piété et la bonne action.

  75. MIMOUN

    Pour faire face à la mondialisation il est préférable d’étudier l’anglais pour le savoir scientifique et technologique mais est-ce que nous avons les moyens pour étudier la langue de schekspeare et nous allons rester aussi cinq autres décennies pour aboutir à cet objectif (2062) .Je crois qu’il vaut mieux rester dans la langue de Molière parce que c’ est une langue de connaissances scientifiques et technologiques et la france est plus avancée que l’angleterre sur ces points. La france est le deuxième pays industriel après l’Allemagne et le meilleur pays d’ Europe en ce qui concerne la médecine. Je crois que ceux ne sont pas les langues qui font avancer un pays mais ceux sont les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

  76. Un parmi d'autres

    Mme CH sur la VDSBA j’ai constaté qu’il y-beaucoup de psy (psychologue,psychanalyste,et même des psychiatre alorssur cette question de la double citoyenneté voir la triple on ressort les mêmes mots médicaux telle la pathologie vient pointer son nez et que certains se contredisent en commentant sur ce qui est écrit.
    Dans son roman (Le Garçon manqué)sorti en 2000,Nina Bouraoui une jeune romancière Algéro-française,née d’un père algérien originaire de Jijel et d’une mère bretonne avit dit dans son livre ,je cite:
    —« Ma vie algérienne bat hors de la ville. Elle est à la mer, au désert, sous les montagnes de l’Atlas. Là, je m’efface enfin. Je deviens un corps sans type, sans langue, sans nationalité. Cette vie est sauvage. Elle est sans voix et sans visage.
    Donc ne faudrait-il pas lire ce que chacun peu écrire ou raconter et apporter une réponse sans pour autant avoir une quelconque haine car avec un tel agissement on aura et on ne donnera aucune réponse positive et cela n’aboutira qu’à des résultas fâcheux.
    Salutations littéraires

  77. hanene

    Trés heureuse de vous relire; la vdsba restera animée par les gens bien et ceux qui veulent faire leur num »ro sont connus.

  78. MIMOUN

    un parmi d’autres
    je crois que trois nationalités sont encore insuffisantes pour vous et il faut opter encore pour quatre, cinq et pourquoi pas dix. Quelles sont les raisons qui vous poussent à avoir plus de nationalités si vous étiez normal ? je crois qu’il vaut mieux vivre avec une seule nationalité que de vivre avec plusieurs et c’est toujours mon point de vue personnel mais pas le point de vue d’un psy.IL faut avoir le courage de changer de nationalité lorsque on vit mal dans un pays et faire disparaitre la pathologie sans laisser le mal courir derrière et le fait d’ accumuler d’autres nationalités ça ne résout pas le problème.

Répondre