La Voix De Sidi Bel Abbes

Volailles, œufs et produits carnés: Un taux d’infractions scandaleux

Le niveau de verbalisation est bien au dessus des normes, ce qui revient à dire que la filière fonctionne sans aucun sens de la morale. Cet état de fait a poussé les services habilités à retirer plus de 31 tonnes de volailles et d’œufs et 25 tonnes de viande hachée.

Alger: Smaïl Daoudi

Les producteurs et revendeurs de volailles, œufs et produits carnés, ne respectent pas les normes d’hygiène pour nombre d’entre eux. La situation, révélée par une enquête du ministère du Commerce, enclenchée dans le cours de l’année, est même assez inquiétante. L’investigation engagée par les fonctionnaires du département de Bekhti Belaïb, font ressortir un constat avéré sur quelque 4.850 infractions. Les irrégularités touchent toute la chaîne de production et de commercialisation. Ainsi, les règles d’hygiène inobservées, les conditions de conservation déplorables, la non conformité de produits, la commercialisation de produits impropres à la consommation ou de produits corrompus, l’abattage clandestin…. Bref, un chapelet d’infractions aux bons usages, en matière de production et de commercialisation de produits alimentaires sensibles.
L’étude du ministère du Commerce a concerné 12.500 interventions des équipes de contrôle. L’enquête a touché autant les circuits de commercialisation où pas moins de 12.023 interventions ont été prises en compte, qu’au niveau de la production ou pas moins de 475 contrôles dans des abattoirs sont recensés dans le document du ministère. «Ces interventions ont permis la constatation de 2.175 infractions relatives au non respect des règles de la qualité et des pratiques commerciales, l’établissement de 2.093 procès verbaux et la proposition de fermeture de 120 locaux commerciaux», signale le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes Abderrahmane Benhazil.
Ce niveau de verbalisation est bien au dessus des normes, ce qui revient à dire que la filière fonctionne sans aucun sens de la morale. Cet état de fait a poussé les services habilités à retirer plus de 31 tonnes de volailles et d’œufs. C’est énorme en quantité et même en valeur, puisque le montant des saisies a frisé le milliard de centimes. Au delà de l’aspect financier qui a tout de même son importance en ces temps de crise, l’enquête a mis en exergue les différentes phases d’infractions. Il a été détecté 1208 infractions pour non respect des règles d’hygiène, 240 autres pour non respect des conditions de conservation. Les enquêteurs ont épinglé 242 revendeurs pour commercialisation de produits impropres à la consommation et pas moins de 50 abattages clandestins, ainsi 47 PV dressés pour commercialisation de produits corrompus.
Une autre enquête, orientée en direction de la viande hachée, du merguez, du pâté et du cacher, mis en avant le «caractère vulnérable et des risques réels que représentent ces produits pour la santé des consommateurs», note M. Benhazil. Et pour cause, les interventions sur le terrain ont démontré une grande approximation dans l’approche qu’ont certains professionnels de leur métier et des produits qu’ils manipulent. Qu’on en juge: sur 20.067 interventions ayant touché 74 unités de production, 19.334 détaillants et 659 transporteurs, il a été constaté 2.675 infractions. C’est un taux très élevé souligne le responsable qui relève que 2.511 procès verbaux ont été rédigés et plus de 25 tonnes de ces produits saisies. Là aussi, la valeur de la marchandise retirée du marché avoisine le milliard de centimes. De plus, 231 locaux commerciaux ont été proposés à la fermeture. «Les résultats du contrôle ont fait ressortir que la majeur partie des infractions pour les produits carnés, a été principalement observée au niveau de la vente au détail et au niveau des boucheries», note-t-on dans le document du ministère.
Cela pour les constats de visu. Concernant le contrôle analytique, 2.137 prélèvements ont été effectués aux fins d’analyses physico-chimiques et microbiologiques. Le taux de non conformité avoisine les 40%. «Ces non conformités ont porté principalement sur la découverte de taux élevés de coliformes fécaux, de clostridium sulfitoréducteurs, de staphylocoques et de germes aérobies» affirme-t-on.
Sur le plan physico-chimique, «279 produits prélevés, se sont avérés non conformes sur les 764 analysés, soit un taux de non conformité de 37%. Les non conformités ont porté principalement sur les taux excessifs et supérieurs à la norme d’humidité, de matières grasses et de collagène», signale la même enquête, confirmant de fait l’ampleur des dégâts à tous les paliers de la filière.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69932

Posté par le Nov 24 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Volailles, œufs et produits carnés: Un taux d’infractions scandaleux”

  1. elabbassi

    d’acords si on applique les normes sur tous les paliers est ce ces fonctionnaires sont habilités a fonctionner dans la fonction?? comment peut un fonctionnaire qui ne fout rien durant sa journée puisse jugé un producteur mauvais soit il..
    vous voulez que ces producteurs se crevent pour faire manger ces fonctionnaires ces agents par milliers qui se roulent les pousses sans diplome sans qualification avec une certificat de jami3a layliya il sera recruté comme agent en suite faute de place et de bureau il occupera le poste de technicien et d’ingénieur et ensuite il demande le statut et le salaire d’un technicien ou d’un ingénieur ou d’un vrai bachelier licenciés..
    alors que tous les étudiants qui ont été formé ingénieur comme technicien comme licencier sont dehors sans travail..
    ces états ne peuvent plus aller plus loin ça y est ils sont a quelques kilometre du mur..
    sahha d’accords depuis 88 les différents gouvernements essayent de corriger le tire et pousser les gens vers le secteur privé et diminuer la charge de l’État mais il semble que le phénomène est encore de mise..
    des milliers d’ingénieur agronome sont dans les villes entrain de tourner en rond, alors que les villageois font ingénieur en génie électrique en comptabilité en littérature et en droit.. ce villageois avec une licence de droit que va t’il faire le pauvre

    avant en Algérie les colonisateurs faisait une politique satanique contre les autochtones attention pas les colons producteurs car ce qui arrange l’un n’arrange pas forcement l’autre..faire perdre aux autochtones toute forme d’orientation ..mais ça arrangeait qu’une France du clan colonisateur le colons producteur qui avait besoin de la main d’oeuvre dans les usines les ateliers et l’agriculture n’avaient pas le souhait de désorienter l’ouvrier sinon comment va t’il produire??
    Il faut etre un peu intelligent le clan satanique n’a jamais abdiqué il touche tous les pays du monde, pour lui le français l’algeiren l’arabes le juif sont des chiens ils faut les humilier les faires agenouiller
    il faut que l’être humain yasjade il se prosterne devant lui..tous les satans malgré eux de l’univers ont frappé une sajda a Adam sans montrer de résistance y’a que Iblis qui avait montré son refus, il ne pourra aller nul part..il est enfermé dans un planète  »prison » il est en prison mais il ne le sait pas..
    bon si les laiques ne lisent pas le coran c’est leurs affaires mais qu’ils nous aides au moins par le silence s’ils ne veulent pas redevenir des chiens qui bougent leurs queue devant son maitre..ya des laique conscients qu’ils faut compter dessus et essyer de les gagner au lieu de les perdre bien que Satan peut frapper une 3abaya ou soutane ou une kippa parler de Dieu et du prophéte..satan fait tout surtout si c’est une chaytana femelle une menthe religieuse mangeuse d’homme..lol

    Donc le gouvernement doit faire des statistiques chez lui.. que les directeurs de chaque unités lui envoient les le diplôme des bacs de chaque fonctionnaires..
    le gouvernement doit faire une analyse profonde sur les diplôme qui circulent partout chez lui.. avec une authentification bien sur ..ce n’est pas pour réprimander mais pour faire du ménage et faire appel aux milliers d’ingénieur et licenciés qui sont dehors au chômage alors que le pays est dirigé par des agents..c’est pourquoi la retraite anticipé fait gagner a L’état beaucoup de chose en supprimant ces agents..et en les remplaçant par du neuf bien formé..la caisse de chômage doit en partie couvrir la caisse de retraite vaux mieux lui donner une SMIC et le libérer de l’administration que le laisser dedans sans rien faire sinon de rouspéter et d’occuper des postes qui ne sont pas les leurs..

  2. SBA

    Un mot la dessus. Les consommateurs doivent rester vigilants. Le tableau dresse dans ce constat est noir .Ou allons nous ainsi ?

Répondre