La Voix De Sidi Bel Abbes

Visite du ministre de la pèche et des ressources halieutique dans la wilaya de Sidi bel abbès Par .K.Benkhelouf

Le ministre de la pêche et des ressources halieutiques, Mr Sid Ahmed Ferroukhi, a été l’hôte, ce 01/08/2013, de la wilaya de Sidi bel abbès, ou accompagné par Mr le Wali et d’une délégation civile et militaire, il effectue une visite de travail et d’inspection marathon, à travers différents sites liés aux  projets d’aquaculture et de Biomasse micro-algale. Le premier site visité fut l’écloserie mobile de poisson d’eau douce de Tabia, qui est un projet inscrit au titre du fond national de développement de la pèche et de l’aquaculture,  situé sur une superficie de 6ha, ayant pour impact, la production de 40 106  larves par an, soit 15 106 alevins de poisson d’eau douce ,(destinée à l’approvisionnement de tous les plans d’eau de la région ouest et Sud Ouest du pays et l’amélioration des conditions socio économique de la région)-La délégation a visité l’avancement du projet d’une superficie de 290m2 qui est constitué de plusieurs compartiments dont l’écloserie pour la production de 40.000.000 larves par an soit15.000.000 d’alevins par an (incubateurs (bouteilles de zoug), bassins de manipulation de géniteur, bassins circulaires pour les larves, bassins circulaires pour le pré-grossissement, bassins de stockage des géniteurs, bacs et auges pour les larves- Nous signalerons que ce projet est consécutif aux travaux de transfert de la région de« marhoum » vers la barrage de Tabia, compte tenu de l’éloignement de l’écloserie et des conditions climatiques difficiles de la région de Marhoum, ainsi que de l’échec de la première mise en marche en 2010. A cet effet lors de la visite de l’ancien ministre de la pèche et en concertation avec les autorités locales, il fut décidé de transférer l’écloserie au  barrage de Tabia. La seconde escale, nous mena vers la ferme aquacole, d’élevage intégré avec l’agriculture dénommée « Zerdlou » dans la commune de Lamtar dont le propriétaire  est un ingénieur agronome. Cette ferme  s’étale sur une superficie de 60ha, qui possède un bassin d’irrigation de 2000m3, ou nous avons assisté à une opération d’ensemencement d’alevins ramené de l’écloserie de Tabia. Et  nous avons également assisté à la pèche avec filet de carpe argenté. Cette ferme  dont la production agricole est la pomme de terre  et une oliveraie, irrigue toutes ses productions agricoles avec l’eau du bassin, dont la faculté est hautement Par la suite,  le cortège prenait la direction du projet mixte Algéro-espagnol PARTISANO BIOTECH Algérie, dont le démarrage de l’installation pilote a été le 01/02/2012 en partenariat avec SODEA/SPA- 34% SOALCHIM 33% (Partie Algérienne) et PARTISANO RESEARCH S.L 33%. Qui sera chargée du développement et la production de Biomasse micro algale de haute valeur nutritive et énergétique et de haute concentration de composés de haute valeur marchante. Ainsi que de la conception et de la production de photo bioréacteurs (servants aux secteurs de l’aquaculture, alimentation animale, production pharmaceutique, médicale et cosmétique.La visite se poursuivait vers un point de vente de poisson, « Poissonnerie Pescalina »,  situé Avenue de la Soummam, installé dans une superficie de 40 m2 et offrant à la clientèle un espace commercial, ou l’accueil est à louer et très hygiénique ou presque toutes les variétés de poissons existent. Pourvu que cela continu de la sorte….Puis la dernière escale nous menait vers la bibliothèque de lecteur de la wilaya, pour visiter une exposition de la direction de la pèche et des ressources halieutique de la wilaya, qui se terminait par la distribution  de mobylette à attelage dûment aménagés d’un contenant réfrigérant à de jeunes revendeurs,  pour la revente  ambulante des produits de la mer. Il nous a été signalé  par le directeur du secteur de la pèche, qu’une convention  allait être signée avec  l’entreprise de mobylette de Guelma, pour la  confection de ce produit selon les besoins de la wilaya… Cette visite du ministre s’est articulée, dans son ensemble à travers l’ensemble des axes relatifs au développement de l’aquaculture, à l’ensemencement des alevins dans les bassins destinés à l’exploitation agricole,  à la formation dans le secteur, au développement et la production de la biomasse dans son ensemble, et la commercialisation  du produit. S’exprimant dans une conférence de presse en marge de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya, M. Feroukhi a traduit  sa satisfaction pour la visite qu’il vient d’effectuer à Sidi bel abbès. Il  avance porter un vif intérêt à toutes les  perspectives de développement durable de la pêche et de l’aquaculture et les mesures d’accompagnement techniques et technologiques de cette activité, pour contrecarrer aux besoins alimentaire du poisson, qui est soumis à beaucoup de facteur dont la « loi de l’offre et de la demande », à l’origine de la flambée des prix. Mr le ministre, nous apprendra qu’en plus du facteur de l’offre et de la demande, la faiblesse de la production et la reproduction de certain poisson sont à l’origine de l’élévation des prix. Mr le Ministre ajoutera que cette visite a permis de passer en revue les principaux dossiers programmés pour sa visite qui concernent son secteur et les mesures qui y seraient prises dans la feuille de route pour une stratégie de développement durable et intégrée des activités de la pêche et de l’aquaculture. Il dira, que « l’inquiétude de l’Etat va dans le sens de l’aboutissement à se que la  contribution de l’aquaculture  soit un importent volet de la  sécurité alimentaire, de la fertilisation des eaux d’irrigation pour l’amélioration de la productivité agricole, de l’introduction de la culture d’élevage de poisson chez les agriculteurs et de l’optimisation de l’exploitation des ressources hydriques disponibles. » Nous ne pouvions, quitter cet article, sans reproduire, l’impression d’un citoyen  très proche du domaine de l’aquaculture, qui  tenait  à nous expliquer que « ce métier méritait l’acquisition d’une technicité dont très souvent l’absence  cause ce  manque de production et la flambé des prix,  lié aussi  à un manque de responsabilité et de  méconnaissance du métier. L’on attribue des projets à des gens qui possèdent des finances, sans  prendre en compte que  l’argent n’est pas tout, lorsque le professionnalisme est absent. Dans ce métier, les  hommes de terrain, qui savent, peiner et patienter sont les seuls qui peuvent apporter des résultats. Voyons  les  pays voisins  tel que la Tunisie ou l’Egypte qui élèvent leur poisson, en mer, et consulter le prix de leur produit par rapport aux nôtres ? Tout est basé sur la conscience professionnelle  en qui l’on doit croire et aux  suivit  rigoureux des projets, et les résultats seront là ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=31133

Posté par le Août 3 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “Visite du ministre de la pèche et des ressources halieutique dans la wilaya de Sidi bel abbès Par .K.Benkhelouf”

  1. gamra de sidi khaled

    une couverture avec photos et texte a l’appui merci benkhallouf

  2. abbes

    merci pour vos efforts pour nous mettre a jour

  3. jamel

    je ne savais ps que tout ceci existait merci pour ce compte rendu

  4. belabbes

    le devellopement ne se manifesta pas uniquement par les constructions de batiments routes mais aussi par ce secteurs

  5. gherbi sba'

    un secteur qui posséde de l’avenir

  6. BADISSI

    j’ai suivie une émission a la télé ou monsieur le ministre étais invité , j’ai remarquer qu’il connait bien son secteur , il répondait calmement avec une assurance total , il est vraiment compétant

  7. nadjib

    salam alykoum merci pour les photo merci asque on peux avoire les numeros de telephone ou se situe cette societer pour visites contacter moi

Répondre