La Voix De Sidi Bel Abbes

Virée dans l’école des jeunes sourds de Sidi Bel Abbes : Ceux qui ne parlent pas ont eux aussi leur mot à dire.

L’opportunité à faire partie d’une délégation (d’abord en tant que collègue de travail et aussi en tant que membre de ce journal), qui partait en visite à l’école des jeunes sourds m’a été offerte tout récemment,  ainsi, je me suis rendu compte qu’après 57 ans d’existence, je ne connais rien de la vie encore moins celle des autres. La délégation menée par le talentueux ami et frère Mr Ghalem  Cheniti, proviseur du lycée Nadjah, de Mr Boukhatem  Mohamed surveillant général de l’internat  et de moi-même, en compagnie d’une classe du lycée où justement il y a l’élève Naceri Kamel, véritable ambassadeur entre ces 2 établissements. Cette école de jeunes sourds est composée de 26 éléments dont une Directrice, d’un  chef de service pédagogique (censeur), qui est lui-même psychopédagogue, d’un psychomotricien,  d’un psychoclinicien, d’un orthophoniste, d’un pédagogue spécialisé, des professeurs spécialisés dans ce domaine, d’un médecin, d’infirmière ainsi qu’un cadre de 13 jeunes  pour le pré-emploi pour assurer l’internat. L’établissement est doté de plusieurs classes allant de la 1ère année primaire jusqu’au cycle moyen avec possibilité de passage du BEM et l’insertion directe avec le monde extérieur. D’autres pavillons ont vu le jour grâce au savoir-faire de la Directrice Mme Bensaoula.F, notamment un super amphithéâtre, un dortoir pour l’internat, un réfectoire et une aire de jeu pour les sports collectifs. Elle songe aussi à d’autres ateliers qui viendront agrémenter ce beau monde : Un atelier pour l’art culinaire (cuisine), pour la couture et un 3ème pour la sculpture sur bois, afin de faire bénéficier ses élèves d’un apprentissage judicieux à défaut de réussir dans leurs études. Ils sont au nombre de 75 élèves venant  de la wilaya mais d’autres wilayas limitrophes à cause de l’internat qu’ils n’ont  pas trouvé ailleurs. D’ailleurs la plupart de ces élèves sont démunis et dépourvus du strict

minimum, et que seul le centre peut leur procurer certaines faveurs. Notre charmant Proviseur Mr CHENITI a bien voulu décrire, comment il a vécu cette matinée avec ses élèves :

En ce jour du jeudi 09 février 2012, ensoleillé mais glacial, un groupe d’élèves du lycée Nadjah rendit visite à leurs camarades de l’école des jeunes sourds, sise à la cité Hai Houria.

Un accueil très chaleureux leur fut réservé par l’excellente équipe pédagogique et administrative, dirigée de main de maître par la Directrice Mme Bensaoula.F, bien encadrée par le chef de service pédagogique en la personne de Mr Makam Berkane. Au fur et à mesure que nos  élèves visitaient les différentes classes, ils découvraient un monde plein de bonté, de sérieux, d’abnégation et de compétence des professeurs, des psychologues et des élèves. Une vraie chaîne de production affective, éducative et pédagogique et où  tous ses maillons sont tellement liés humainement que le commun des mortels ne peut rester indifférent.

Une lycéenne pleurait à chaudes larmes en voyant les jeunes malentendants fournir des efforts pour lire avec beaucoup de sérieux sans se soucier de leur handicap. Casque à l’oreille, le jeune écolier pouvait communiquer avec ses sujets, non sans peine, et lire au tableau ce qui lui était demandé.
Ce fut une matinée très réussie, cette visite qui devait être effectuée en 2 heures en a pris 4 heures, tellement elle fut riche en émotion et en savoir. Certes le temps était glacial mais la chaleur humaine a pris le dessus et où l’émotion enveloppait le cœur de nos élèves au point où des prises des photos souvenirs n’ont pas cessé d’actualiser cette visite des classes puis devant la sculpture d’une grande oreille(symbole de cet établissement) et qui est la base de la création de cette école qui ressemble à un paradis « éducatif »où les gens ne peuvent sentir que du bonheur. L’un des professeurs nous apprit que les malentendants ont des qualités d’intelligence plus développées que ceux des gens qui ont toutes leurs facultés physiques et morales et à ce sujet rayonnait une pancarte accrochée au mur disant  « CEUX QUI NE PARLENT PAS, ONT EUX AUSSI QUELQUE CHOSE A DIRE » sans commentaire. Que dire, justement, de ces lycéens qui congratulaient leurs petits camarades en leur offrant des fleurs, des bonbons, des cahiers et des livres à colorier. Des gestes-faut-il le souligner-simples mais d’une extrême gentillesse car émanant des élèves à l’insu de leurs accompagnateurs puisque ces cadeaux ont été déboursés de leurs poches.

Nos élèves ont certainement appris, en cette matinée, ce qu’ils ne peuvent comprendre et apprendre durant toute une vie scolaire. Ils ont vu des élèves, malgré l’handicap, sérieux, studieux et dotés d’une volonté de fer pour réussir dans leurs études, à l’image de l’élève Naceri Kamel, issu de cet établissement et qui réussit brillamment son intégration au lycée Nadjah où il est en 2ème année secondaire (série gestion -économie).

Merci à nos élèves, qui ont compris le message et qui nous ont séduit par leur comportement plein d’humanité et de maturité. Merci beaucoup aux jeunes élèves de cette école qui nous ont donné des leçons et qui nous ont permis de vivre une matinée de rêve, d’un pur bonheur.
Et pour bien finir cette interview, et d’un air souriant, Mr Cheniti rajouta : Peut-être que j’aurai dû demander aux profs du lycée de venir, ils auraient été doublement satisfaits, d’abord par la prestation des nos élèves et aussi  par la force de cette frange de société à qui on ne prête pas attention. J’irai encore plus loin en suggérant à tous les établissements d’y aller, ils ne seront que satisfaits.

*Photo : la directrice du centre et du censeur

Photo : Classe 2ème année gestion-économie (Nadjah).

Photo : classe du centre (Primaire).


URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=11182

Posté par le Fév 16 2012. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

15 Commentaires pour “Virée dans l’école des jeunes sourds de Sidi Bel Abbes : Ceux qui ne parlent pas ont eux aussi leur mot à dire.”

  1. Boubakar Benhaddou

    on essayera mr yahia d’organiser une petite visite a ces charmants eleves handicapes,ils meritent tout l’attention de la societe civile et surtout leurs colleges des autres etablissements,histoire de mieux connaitre ces milieux presque oublies.merci yahia

  2. Mohamed2231

    assalam 3alikoum khaouti , khouya Boubakar cette école des jeunes sourds muets se trouve au hai el Houria elmansiya ou j habite , venez rendre visite à ses jeunes élèves handicapés , je vous accuille à bras ouverts ainsi que vos élèves , soyez les bienvenues à hai el Houriya elmansiya

  3. bennabi

    je souhaite que les autres ecoles ailent eles aussi faire un tour chezcette catégorie de citoyens qui ont besoin de nous tous

  4. Mme CH

    « N’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ».
    D’après la fédération nationale des sourds en Algérie, le nombre de sourds-muets en Algérie est estimé à plus de 400.000 personnes. Malgré les efforts fournis jusqu’à présent, on enregistre beaucoup de manque en matière de prise en charge, surtout pour la scolarisation, le nombre d’école n’est que de 39, ce qui engendre des problèmes: de scolarisation (liste d’attente), l’inadéquation des programmes (même chez cette catégorie), l’insuffisance d’équipement et de matériel didactique, le manque de formateurs spécialistes, le soutien pédagogique etc……..
    En tout cas, je ne peux que féliciter le proviseur du lycée Nadjah et ses élèves pour ce geste de solidarité qui a sûrement réchauffé le coeur des élèves de cette école des jeunes sourds.
    Il faut dire que cette frange sociale n’a pas cessé de déplorer les mauvaises conditions dans lesquelles elle évolue ainsi que sa marginalisation dans la société. elle a souvent mis en exergue le manque de moyens permettant sa prise en charge effective ainsi que le manque de place pour les sourds-muets dans les plans de recrutement des entreprises. Je dirai qu’ils ne sont pas les seuls dans ce cas là. A bons « Entendeurs » Salut!
    En tout cas je termine ce petit coucou par ces deux proverbes :
    – « Heureux les sourds et les aveugles, ils sont les seuls à vivre réellement, ils n’entendent pas les mots durs et ne voient pas le triomphe des mauvais ».
    – « La langue d’un sourd-muet vaut mieux que celle d’un menteur ».
    wafham yal faham!!!!!!!!! Aidons ces jeunes!

    • Emy22

      Je vous tire chapeau Mme CH …!!! Je vous remercie, j’ai appris un proverbe qui va me servir dans ma vie quotidienne car il y a trop de menteurs qui nous entourent !!! Grrrrrrr

  5. krimo ex r.ds maures

    proverbes bien place aux entendeurs humanitaire afin de faire diligence a ses élèves qui ns attends bravo mme ch

  6. Cheniti Gh.

    Merci! ma soeur Mme CH.pour votre commentaire et vos encouragements qui nous vont droit au coeur.Je ne peux que,au nom de tous mes élèves et de tout mon staff,vous adresser mes sincères remerciements . Je conseille vivement aux gens d’aller faire un tour dans cette école.Aucune narration ,ni description ne peut rapporter fidèlement ce qu’on a senti et découvert .Des élèves heureux,un staff administrative et pédagogique souriant et décontracté.En un mot,croyez-moi Mme CH.,un pur bonheur qu’on a vécu et à l’inverse de ce qu’on peut penser ce ne sont pas les jeunes élèves de cette école qu’on doit aider mais ce sont eux qui doivent nous aider.Un dicton anglais dit: »To know nothing is bad . To learn nothing is worse. » (Ne rien savoir est mauvais mais ne rien apprendre est pire.) Bien à vous Mme CH.Fraternellement.

  7. Cheniti Gh.

    erratum :administratif

  8. ancien deSBA

    bonjour, je m’excuse de rentrer dans ce message, mais j’ai besoin d’un service je suis à la recherche d’une photo de l’école Louis Lumière (actuellement Cheikh Bachir Ibrahimi) à SBA soit une photo de la cour de récréation soit tout simplement d’une photo du bâtiment, je vous remercie infiniment.

  9. kadiri med

    bonjour .en reponse a votre sollicitation .ceci est faisable seulement veuillez bien laisser votre mail à la redaction de notre journal pour vous envoyer les photos demandées .l’ecole louis lumiere de fillage errih porte deux appelations Madhloum mohamed et Bachir ibrahimi.à bientot monsieur.

  10. ancien deSBA

    merci de votre réponse rapide, mon adresse mail est mise merci infiniment

  11. Mohamed2231

    j ajoute si vous voulez , la directrice de cette ecole s appelait mme Lahmar c etait l epouse de mon ancien maitre d arabe à l école cheikh mohamed abdou en face du souk eleile dans les années 70 , l homme qui accompagnait sa femme ( la directrice de cette école ) sur sa renaut 8 allah ichafih il est malade et agé , son fils abderrahmane est actuellement médecin en Belgique

  12. Mohamed2231

    lire son époux au lieu son épouse

  13. Mohamed2231

    pardon son épouse

  14. ancien deSBA

    merci Mohamed, je vous remercie pour la recherche des photos de cette école qui me tient à coeur!!!!

Répondre