La Voix De Sidi Bel Abbes

Violences sexuelles à l’encontre des femmes «Wassila» tire la sonnette d’alarme

La violence sexuelle à l’encontre de la femme est un abus dans la société algérienne. Un crime immoral et pourtant on en parle peu.745528

Selon les données de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), plus de 7 000 femmes ont été victimes durant les neuf premiers mois de 2013 de violences sexuelles, que ce soit en milieu professionnel, familial ou carrément conjugal.  Un séminaire organisé hier à l’hôtel Hilton (Alger) par le réseau Wassila, a tiré la sonnette d’alarme sur ce fléau qui prend des proportions alarmantes en Algérie. « Au niveau du réseau Wassila, nous essayons d’apporter aux victimes un soutien moral et médical. Nous essayons par la suite de dénoncer cette violence par tous les moyens de communication », indique Mme Dalila Lamarene, présidente du réseau Wassila. Selon la conférencière, la loi actuelle ne protège pas la femme, raison pour laquelle Mme Lamarene plaide pour une révision de la loi, ainsi que l’égalité entre l’homme et la femme. Elle appelle, dans ce cadre, les victimes à briser ce tabou et communiquer entre elles afin de trouver le réconfort. La même responsable a ajouté que parmi le nombre global de ces femmes, 1 673 ont été victimes de mauvais traitements (coups et blessures volontaires) et 27 autres d’homicide volontaire. Il s’agit de femmes âgées de 20 à 49 ans, dont 3 872 sont mariées, 1 953 célibataires, 688 divorcées et 439 veuves. « Nous essayons d’aider ces victimes à remonter la pente et envisager des projets d’avenir », a-t-elle souligné. De son côté, Mme Fadhila Chitour, professeur en médecine et membre fondateur du réseau Wassila affirme que seulement 15% des femmes victimes de violence sexuelle déposent plainte, alors que 25% osent faire des certificats médicaux. Selon elle, le réseau Wassila reçoit annuellement pas moins de 1 800 appels et s’entretient avec 3 500 victimes. D’après le Pr Chitour, 80% des femmes victimes subissent des violences sexuelles par un membre de leur famille. « Durant les premiers mois de l’année, nous avons enregistré 116 femmes victimes de violences sexuelles, dont seulement 7 cas par des étrangers (…) ce qui confirme l’hypothèse de la violence au sein de la famille », a-t-elle dit. « Il est moins facile de dénoncer le viol par un proche que par un étranger », a-t-elle ajouté. Le Pr Chitour met à nouveau l’accent sur le silence et le tabou qui entourent la violence sexuelle des femmes dans notre société. Seulement 1 victime sur 30 avoue avoir été agressée, soit 3 sur 100, ce qui est très peu. La conférencière se penche, par ailleurs, sur l’assistance médicale apportée aux victimes. En effet, 53% des femmes cherchent de l’aide après un viol et 80% s’adressent au secteur médical de peur des maladies sexuellement transmissibles, mais aussi des grossesses suite au viol. Le Pr Chitour indique que les femmes prennent beaucoup de temps estimé à 5 mois pour pouvoir consulter un médecin. A souligner enfin que l’OMS affirme que la violence est classée la dixième  raison de décès chez les femmes entre 15 et 44 ans.

Témoignage

Amina, victime d’un viol collectif à l’ouest du pays

  • Mariée depuis 9 ans, un beau jour je me suis retrouvée divorcée. Pour ne pas me retrouver à la rue et afin de protéger mes enfants, je suis restée au domicile conjugal. J’étais loin d’imaginer que mon ex-mari qui est aussi le père de mes enfants penserait un jour à m’humilier de cette façon. Il était 3h du matin lorsqu’il rentre à la maison accompa-là que j’ai deviné ses lâches intentions de me violer avec ses «invités». Mes cris n’ont rien fait devant leur volonté d’abuser de moi, bien au contraire… Aujourd’hui je me retrouve à la rue, rejetée par ma famille et même mes enfants m’ont reniée.

Selma, victime d’un inceste

  • J’avais 10 ans lorsque j’ai subi un abus sexuel de mon frère. Les années passent, je grandis et c’est à ce moment-là que j’ai compris ce qui m’arrivait. J’ai gardé le silence dans l’espoir que ma situation va s’améliorer. Les solutions existent, je peux parfaitement suivre en justice mon frère, mais cela détruirait à jamais ma famille et surtout ma mère. Ma famille est loin d’imaginer ce qui m’est arrivé, surtout que mon frère s’est marié dernièrement et mène une vie sereine avec son épouse… De mon côté, je n’ai plus rien à perdre, j’ai pensé au suicide pour mettre un terme à ma souffrance.

Aïcha, étudiante, victime de harcèlement sexuelle en milieu universitaire

  • Je me suis adressée à mon professeur à l’université où je suivais mes études supérieures pour corriger ma note car j’estimais qu’il y a eu erreur, mais mon professeur refuse en me disant que ma note dépendrait de mon comportement et que je pouvais avoir de meilleures notes si je le voulais. Il me propose alors de sortir avec lui. Au début j’ai refusé en l’informant que j’étais fiancée, mais il ne voulait rien savoir, affirmant que personne ne saura et même des femmes mariées sont sorties avec lui sans problème. J’accepte alors de l’accompagner, mais au moment où il s’approcha de moi, je l’ai repoussé. Résultat : je refais l’année, ma moyenne au début était de 9.13, mais à l’affichage j’ai trouvé une moyenne de 8/20. J’aimais les études, mais à cause de ce professeur, je les déteste à présent !

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=49090

Posté par le Juin 11 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

37 Commentaires pour “Violences sexuelles à l’encontre des femmes «Wassila» tire la sonnette d’alarme”

  1. Fouzia T

    Le probléme est chez les familles qui camouflent et ne veulent pas leurs filles victimes dénoncer

  2. Mme samia

    Le témoignage de Amina est bizarre!!!!!!!!Je ne pense pas que le père des ces enfants puisse faire cela à son ex épouse et mère de ces enfants avec ces invités et de surcoit à son domicile.
    Si c’était vrai pourquoi cette dame a été reniée et rejetée par ces parents et ces enfants.
    Son problème est ailleurs.

  3. Mme samia

    Lirepère de ces enfants

  4. Omar

    Que lis-je des femme se faire massacrées par leurs semblables c’est hallucinant et innommable,comment est-ce possible de se regarder dans le miroir sachant pertinemment la femme qu’on est en train de démolir est la mère de ses propres enfants? Où la violer au nom de quoi ? Une société frustrée le mal-être le manque de respect envers son conjoint,en fait la femme Algérienne est là que pour mettre bas toute une smala si j’ose m’exprimer ainsi quant au reste Elle n’est qu’une peau de mouton qu’on tanne selon l’humeur de son macho.Les conséquences du manque de savoir vivre psychologique sont nombreuses à tous les niveaux les frustrations sont les causes fondamentale dans les couples, toutes les occasions sont bonnes de se défouler sur sa femme.Beaucoup d’hommes sont atteints de schizophrénie sans qu’ils se rendent compte et ne sont pas capables de prononcés le mot (amour) envers leurs femmes une société qui n’a ni queux ni tête.Je comprends pourquoi qu’aujourd’hui nombreuses femmes préfèrent vivre seules que d’êtres mal accompagnées le manque de compréhension dans un couple censés vivre surtout pour le bien commun quand on a des enfants.Nous ne savons pas vivre tout simplement et nous commettons des crimes insidieusement en longueur d’année au nom de quoi Dieu seul le sait.

  5. Imène

    Entièrement d’accord Omar .
    il ya un vieil adage bien de chez nous qui dit :  » derrière chaque grand homme se cache ( ou se trouve ) une femme .. » permettez -moi de completer :..et derrière chaque femme pervertie se cache inévitablement un homme !  » c’est facilement vérifiable ..ça peut être le père , le frère , le mari, le patron au bureau, le collègue au travail..même l’épicier du coin ! et on dira toujours , et vous entendrez toujours : c’est elle la fautive, la déviante …elle l’a un peu cherché, et qq part elle est toujours coupable ! le vrai coupable s’en sort plutôt bien: c un RAJEL ! le héros , ne cherchez pas, c’est lui !
    la violence à l’encontre des femmes est un crime immoral , une pathologie sociale ( comme s’accorde à dire tous les sociologues et psy ) le phénomène est vieux , il existe dans toutes les sociétés à des degrés différents..la violence subie par les filles ( femmes ) est multiforme ( verbales, harcèlement moral ou sexuel , coups , maltraitances, viol …) aujourd’hui on en parle : un TABOU ancestral est brisé ! et c’est trés bien ..le sujet est grave qui nécessite un débat de fond ds les plus hautes institutions . une société frustrée comme dit omar ,sur le point de sexe-ploser ! le mal être est profond..bien sûr il faut toute une législation , des lois , des moyens de protéger les victimes de violence ..mais surtout EDUQUER ! seule l’éducation ( ds le sens le plus large ) peut changer les mentalités , la perception de la femme dans l’imaginaire masculin, l’éducation est l’affaire de TOUS.

  6. K/faraoun

    Celui qui acceptera que sa fille sera frappée , frappera sa femme Ce n’est pas une question de silence ou de complicité mais c’est une question d’éducation Le prophète(sawas) a dit  » marier vos fils et vos filles à ceux qui sont musulmans et qui ont reçu la meilleur éducation  » et non pas aux matérialistes ou aux orphelins

  7. Argos

    Il y a parfois des réactions démesurées dans nos comportements d’homme, qui font froid dans le dos comme le démontre l’article en question et qui prouvent que la femme Algérienne pour ce qui nous concerne en particulier, reste l’un des principaux tabous de notre société où la violence physique et psychologique qui lui est faite prouve le peu de considération que l’on a envers elle. Autrefois, avec l’indépendance, un vent de liberté avait clairement soufflé sur la société algérienne, les algériens faisaient la fête, allaient à la plage, à la piscine, au café, et s’habillaient de manière décomplexée si bien qu’à cette époque la mini-jupe dans la rue ou le bikini à la plage ne scandalisaient pas grand-monde. Aujourd’hui avec la banalisation de l’islam, surtout à travers les chaînes TV satellitaires du moyen orient, les sites Internet ou les livres écrits par des prédicateurs très virulents, les choses ont changés. Déjà depuis les années 70, l’influence des courants islamistes n’a cessé de grandir avec pour conséquence l’émergence d’un parti qui s’oppose à « l’impudeur » et au « laxisme » sexuel propre aux sociétés occidentales pestiférées et prône le « puritanisme » avec comme potentiel danger le déshonneur de la famille qui enferme surtout les femmes dans une relation complexe avec leurs corps et qui même lorsqu’elles arrivent à se libérer, se sentent coupables. Mais pourquoi donc les Algériens s’affolent dès qu’ils aperçoivent quelques millimètres de la peau dénudée d’un corps ? C’est parce que comme tous les musulmans, nous avons été pénalisés dans notre rapport au corps, nous ne sommes toujours pas habitués à le voir dans son intimité ou dans sa nudité totale car nous vivons avec un référentiel vieux de plusieurs générations, depuis qu’Eve fit pécher Adam et malgré une certaine évolution des mentalités, nous gardons toujours un rapport tourmenté avec les femmes, surtout celui de leurs corps qui reste entouré de nombreux interdits. Aujourd’hui, le constat est clair: nous sommes particulièrement mal à l’aise avec nos femmes et dans nos corps. Malgré les mutations qu’a connues notre société avec la mondialisation et les nouvelles technologies qui nous offrent le corps dans tous ses états en un clic, nous n’avons toujours pas réussi à le démystifier. Il suffit de regarder les gens marcher dans la rue ou dans n’importe quel espace public pour se rendre compte qu’il y a quelque chose qui cloche. On sent une véritable gêne psychomotrice, une sorte de retenue dans la manière de bouger. Dans l’espace public, le corps de la femme a du mal à s’imposer et essaie même de se faire discret en s’enveloppant dans un voile. Les jeunes femmes ne sont clairement pas à l’aise dans les espaces publics. Elles sont très souvent harcelées physiquement et verbalement dans la rue, mais aussi dans les bus, à la plage et n’importe où il y a promiscuité avec les hommes. Ces derniers ne se rendent pas compte de ce qu’elles vivent, pour eux il s’agit seulement d’un jeu de séduction, pire encore, ils les blâment et les frappent pour leur tenue vestimentaire en oubliant presque la leur, aussi tentatrice pour les femmes avec pantalons moulés, jeans et baskets « Nike » dernier cri. Des incidents à répétitions, qui influent directement sur le quotidien des femmes et leur rend la vie impossible. Ce comportement agressif n’est pas étonnant en soi, nous avons toujours eu un regard sévère sur le corps de la femme, que l’on considère plutôt comme une proie sexuelle à assouvir nos désirs plutôt qu’une citoyenne notre égale à part entière digne d’être respecter. Nous portons sur la gent féminine le même regard que pouvaient avoir nos ancêtres autrefois : pour eux, une femme en maillot de bain à la plage ou qui marche seule dans la rue après une certaine heure tardive a forcément des mœurs légères pour ne pas dire tout simplement une « pute », c’est une « moutabarija » [une tentatrice]. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes, disait Gandhi et quand on constate toute la violence des hommes, on ne peut que leur souhaiter de reconquérir le pouvoir ………

    • Amirouche

      @Argos

      Bonjour
      Qu’elle soit une femme en pantalon ou une femme voilée de la tête aux pieds , qu’elle soit habillée convenablement ou cachant son corps ; les hommes leur doivent respect .
      La femme prône l’émancipation ,et la vision de nos jours est que la femme est égale à l’homme,dès lors, elle doit se battre autant que l’homme, d’ailleurs dans notre société ,on trouve la femme ministre, présidente des institutions et même haut gradée dans d’autres domaines en Algérie .
      Alors, on ne peut que se rejouir de l’avancée bien significative de la femme .
      @Argos , la violence et harcèlement morale ou physique sur la femme ,qui sont à implorer et à combattre bien sûr , n’est pas seulement un « abus » dans la société algérienne ,c’est un phénomène mondiale pris en charge par la MONUSCO, on trouve aussi ce même abus dans les pays européens où le viol et autres violences sexuelles contre les femmes sont reconnues comme des crimes et leurs auteurs poursuivis d’office, a affirmé la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres en 2011.
      Mohamed (saws) a dit : « ……….Les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs pour leurs femmes.  » [At-Tirmidhî]
      Je pense qu’il faut durcir la loi contre tous ceux qui « tendent la main contre les femmes » , quant à ceux qui agressent la gent féminine ,ils ne sont que des lâches ayant trouvé l’opportunité de le faire ,dès fois sans impunité ,car la justice est absente !!!

      D’ autre part ,il faut aussi avoir un regard sur la femme en mini-jupe perchée sur 15 cm de talon , est ce que cela ne perturberai pas les mœurs et les comportements des règles de vie dans la société ??

      Cordialement

      • Argos

        @mirouche. Une femme en mini jupe « perchée sur 15 cm de talon » [c’est vous qui l’avez ajouté], perturbera-t-elle les mœurs de la société ? Cela dépend de quelle société on parle. Il y a bien encore dans le monde des sociétés où les femmes et les hommes sont dénudés, cela ne les empêche d’avoir des règles de conduite pour vivre en harmonie avec leur corps, et y a-t-il pour autant plus de violence envers les femmes dans ces sociétés là ? Les reportages télévisuels que l’on voit sur eux semblent attester du contraire. Dans notre société, les châtiments corporels sont fréquents, et il est encore normal pour beaucoup de parents de donner une correction à leurs enfants, même dans la rue. “L’éducation des petits passe par une méthode empirique violente. Parfois, la première fois qu’ils prennent conscience de leur corps, c’est souvent à travers la douleur, via des punitions physiques D’un côté, on voit le souci de la préservation de la pudeur par le fait de faire respecter une séparation toujours plus stricte des sexes, et de l’autre, on entend parler de violences sexuelles de plus en plus nombreuses, de problèmes récurrents de harcèlement sexuel. Parmi ceux qui veulent imposer un ordre moral très sévère, certains sont, en même temps sevrés du sexe et en deviennent des obsédés. Les sociétés musulmanes sont majoritairement des sociétés machistes où la femme est volontairement maintenue en état de soumission, traitée avec mépris, de crainte qu’elle mette en péril les prérogatives et les privilèges que se sont arrogés les hommes. Ce n’est un secret pour personne, la société algérienne est très machiste, et ne perçoit pas de la même manière le corps des hommes et celui des femmes. Dès la petite enfance, petits garçons et petites filles ne sont pas traités de la même manière. Enfants, les garçons ont le droit de se balader quasiment nus à la maison en été par exemple, alors que pour les filles c’est impensable, elles ne doivent rien montrer de leur corps. Cette différence de comportement selon les sexes va encore plus loin, le corps du garçon est sublimé, valorisé par les femmes de l’entourage familial, j’ai même vu des mères embrasser le sexe du petit garçon pour lui montrer leur affection. Avec la cérémonie de la circoncision, on lui explique très tôt qu’il est déjà viril, par contre, la petite fille est étouffée, il y a un processus de répression de tout ce qui est physique, et plus tard, de son éveil sexuel. Une situation qui ne s’arrange malheureusement pas, même lorsque les jeunes arrivent à se détacher de leurs parents, et qu’ils essaient de se réconcilier avec leur corps . Dommage que vous n’êtes pas libre pour le rendez-vous de ce Samedi, on aurait pu faire ample connaissance. Cordialement

        • Amirouche

          @Argos
          J’aurai été très content d’être parmi vous le samedi , vous connaitre ainsi que toute la « clique » belabéssiene ,d’autant plus que mon niveau footballistique est un peu en dessus de Messi (rires)malheureusement mon espoir s’est éteint faute de remplaçant au boulot .
          Vos avez raison quand vous dites que la société algérienne est très machiste ,mais par mon commentaire je voulais dire que ce phénomène de société est planétaire , je pourrai dire aussi que pour notre pays ,nous sommes plutôt phallocratique et très « dur » envers la femme .
          l’Espagne, l’Italie ou la France ne sont -ils pas des sociétés « macho » ? ! où la situation est profondément inégalitaire entre les hommes et les femmes , ces pays sont même misogynes et sexistes .
          Par ailleurs , la situation féminine et infantile est catastrophique en Asie , en Inde par exemple ,l’avortement sélectif est pratiqué pour éviter d’engendrer une fille qui est vue comme une contrainte financière , tandis que le garçon est un symbole de réussite, la fille, elle, est un poids économique,Poids alourdi par la future dot qu’elle imposerait à sa famille……….etc
          En Algérie , certes le problème ne cesse de s’empirer ( je le redis) faute d’une justice sévère à l’encontre de ses personnes qui passent à l’acte ,croyant que tout est permis .
          Quant à la réconciliation avec son son corps ,rien n’est fait !!!, je pense qu’il faudrait une approche sociale qui doit être faite par des intervenants spécialisés sur le corps ,masculin ou féminin, comment faire face à ses exigences , Comment s’y prendre ? Qu’est-ce qu’une éducation corporelle ? Que faut il dire à nos enfants ? Quand ? Comment ? A quel âge ? est-ce le rôle enseignants , ou des parents ?…beaucoup de pistes de réflexion se posent !!!
          Beaucoup reste à faire malheureusement !
          Cher Argos ,demain , il faut que vous inscriviez au moins 3 buts à l’équipe adverse .
          Cordialement

        • Imène

          Argos, bonjour ! bjr tlm..
          J’ai lu et relu vos deux postings..je vous dis : bravo !
          trés pertinent , trés audacieux votre décryptage en profondeur de la société dz ( et par extension arabo-musulmane ) avec ses dysfonctionnements, ses complexes et frustrations , ses aberrations qui ont – à juste titre favorisé la recrudescence des actes de violence et agressions à l’encontre des plus faibles , en l’occurence les femmes.
          bien entendu , la situation de la femme – bien que peu reluisante – a bcp évolué., avec l’instruction , le travail, l’émancipation individuelle, économique..émancipation , il faut dire , a bcp  » désarçonné  » l’homme ds ses certitudes..il voit son trône vaciller, alors , à la moindre altercation , il serre les poings..et cogne !! c’est pathétique : l’homme violent, cogneur, est foncièrement un lâche ! c’est clair .
          Argos : vous avez décortiqué ( avec bcp de brio) la psyché ds hommes , leurs pulsions obscures , et ce rapport tourmenté avec le corps féminin…
          mais ça , ce n’est pas spécifique aux algériens ( ou musulmans en général )..tenez par ex . en occident  » civilisé « , où les tabous sur la sexualité sont balayés , les moeurs liberées..le harcèlement et les crimes à caractère sexuel sont trés récurrents ! au Nigéria , par ex, ces  » ouled el haram  » , ces gredins de ( boko haram ) au lieu de s’attaquer aux militaires, aux politiques.., ben non ! ils préfèrent kidnapper les petites lycéennes !! pour satisfaire leurs revendications hautement  » stratégiques et vitales irrépressibles  » : la braguette ! – pardonnez – moi ! , non franchement ..moralité : la chair est faible et les hommes singulièrement démunis ! c’est de Treweiller V. .Le viol est un phénomène sociétal massif, qu’il faut éradiquer comme la peste .. le violeur est qq part un psychopathe frustré qui nécessite des soins intensifs.
          Argos : j’ai relevé ds vos msg , quelques dissonances et incohérences qui trahissent – à mon sens – votre méconnaissance de la religon..en évoquant
          avec un certain laxisme les notions de nudité ,impudeur, liberté ds le choix du vêtement fusse t-il mini , ou bikini..dans la tradition musulmane ( et même chrétienne et judaique ) la nudité est fortement répréhensible , proscrite ..le corps humain est sublimé , nous sommes tenus de le respecter , de le preserver par l’hygiène, l’activité physique, l’habit décent ..bikini et islam ne sont pas compatibles ya sayyidi el karim ! le sujet est complexe, trés long , je ne voudrai pas m’y étaler, encore moins juger mes soeurs dans leurs choix vestimentaires fussent-ils maillot, jean moulant, ou décolleté plongeant..
          pour revenir dans le vif du sujet : on ne peut traiter à fond , le problème de la violence qu’avec l’éducation, c’est un travail de longue haleine qui doit impliquer diverses institutions : famille, école , santé, psy, juridique..
          la honte doit changer de camp ! c’est l’agresseur qui doit payer et non la victime ..oui  » le monde est dangereux à vivre , non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire  » c’est d’un grand génie : A.Einstein.
          salutations Argos, à tous .

          • Imène

            En évoquant la violence sexuelle en occident , j’ai omis un idée trés importante qui fait toute la différence entre eux , et nous..pour être tout à fait honnête : en occident , quand il ya viol ,( qq soient les conditions ) c’est toute la société qui condamne l’agresseur, le recherche activement
            (portrait robot ) et dénonce l’attentat à la pudeur, à la liberté de la personne ..la victime est soutenue par sa famille , la communauté , même le prêtre dans sa paroisse compatit à sa douleur.
            chez nous : c’est tout le contraire ..la victime est stigmatisée, pointée du doigt et devient l’opprobre de sa famille..elle est coupable, accusable, responsable..et je vous épargne la douleur de son père et frères ( les hommes de lla famille ) qui doivent subir toutes les vacheries, et mesquineries..et c’est pour cela que j’ai dit il doit y avoir inversion des responsabilités, que la honte doit changer de camp.

          • Ali

            Je pense que l’homme comme la femme doit respecter les règles régissant l’habillage du corps humain en Islam.Nos vêtements doivent être conformes à notre religion c’est à dire nous devons tous revenir aux costumes et au haïk que portaient nos parents mais pas ce que nous voyons de nos jours tout sauf de l’algérien .Ceci est un autre débat Imene!

  8. teggar

    Pour le cas de mme Amina , je vois ce qu elle

  9. teggar

    Pour le cas de Mme Amina ,je vois ce qu elle a dit dans son temoignage ca pourr

  10. Mme CH

    On ne va pas trop philosopher et rentrer dans les sentiers battus de l’universalisme à outrance qui ne nous a apporté que guerres, misère, famine, maladies, désolation et désintégration de la société et de la cellule familiale, il faut aller droit au but comme au football…!!!
    Nous sommes un pays musulman, donc notre religion est l’Islam… !!! Et si notre religion est l’islam, alors on doit suivre ses règles, y compris ceux concernant la femme…!!! Et si nous sommes devenus malades, c’est parce qu’on s’est éloigné de ses concepts… !!! Il faut le dire sans avoir peur des pingouins et de leurs orbitons les manchots qui bien sûr vont nous taxer d’obscurantistes et d’arriérés, d’ailleurs c’est tout ce qu’ils connaissement comme mots, alors qu’ils oublient les maux dans lesquels ils ont fait plonger l’humanité, à cause de la stupidité des Minus crétaus, comme le mariage contre nature, l’avortement et tout ce qui s’en suit, ensuite ils commencent à pleurnicher sur les malades du Sida…etc….etc… !!! Drôle de monde, où les bourreaux s’inquiètent pour leurs victimes… !!!
    Qui a dit que c’est Eve qui a fait pêcher Adam…. ??? En tout cas, ce n’est pas dans le Coran… !!! C’est Satan ‘Ibliss’ qui les a entraînés dans son sentier, comme certains « Satans humains » actuellement, qui grâce au pouvoir, à l’argent et aux médias ont pu imposer leurs mœurs nauséabondes au nom du progrès… !!!! Quelle bande de psychopathes… !!!!
    SVP, ne parlez surtout pas au Nom de la femme algérienne, y compris les Manchots femmes qui sont présentées dans les médias nationaux et étrangers comme étant les femmes modèles et les avocates de toutes les algériennes…alors qu’elles ont été élevées dans les écoles des Trois Nord…!!!
    Laissez-nous tranquilles… !!! Vous avez tellement poussé la femme à une relation de dualité avec l’homme, alors qu’elle a été toujours complémentaire, que maintenant elle subit les conséquences… !!! Vous en avez fait une femme objet que tout le mondes veut avoir…par exemple, dans toute publicité, il doit y avoir une femme, c’est devenu une règle générale…!!!
    Il faut dire que ce problème incombe aussi à la femme qui n’a pas su préserver son statut, ses spécificités, sa personnalité, et même son honneur parfois… !! Jetez un poisson au chat et demandez-lui de ne pas le manger… ??!!!
    Tenez vous bien (les hommes et les femmes), et respectez les consignes de Dieu, sommes nous plus savants que Lui… ??? Et tout ira pour le mieux…. !!! Au lieu de tourner autour du pot, il faut traiter le fond du sujet et non pas la forme… !!! Pourquoi avant, on n’entendait pas parler des violences sexuelles, ce sont les conséquences de la société moderne dénudée de toutes les valeurs humaines… !!! Allez, maintenant que j’ai presque fini, taxez-moi de tout ce que vous voulez, ça sera le cadet de mes soucis…!!!

  11. Amirouche

    @VDSBA

    Pourriez-vous annuler le commentaire de @Anonyme insultant Mme CH et qui ne répond pas à la charte des commentaires car il conteint l’ insulte et attaque directe en la personne de cette dame .Merci

    • Mme CH

      Salam à tous et à toutes…! Je tiens à vous remercier du fond du coeur chers lecteurs et lectrice pour votre soutien moral et votre gentillesse….!!! Ce qui me chiffonne un peu la Cabeza, c’est la rédaction-administration de la VDSBA qui a dit un jour, qu’elle n’accepterait plus les anonymes et que leurs comms seraient automatiquement supprimés, alors pourquoi, cette fois-ci, elle a fait une exception, malgré l’insistance des lecteurs pour supprimer le commentaire de ce pauvre créatus, qui au lieu d’apporter ces arguments, ils a voulu nous ‘éblouir’ avec des germes fluorescents…mais c’est raté….???? Il y a sûrement un ou deux mots qui ont plu à quelqu’un…(rires)…!!!

      Mes Amitiés à vous tous, y compris à mes frères-ennemis…!

      • hamid

        Habitué des forums et des modérations vous pensez que les gens sont H24sur le site Soyez réalistes;il n’ya pas d’exception a mon sens;indisponiblité ou autre tracas

        • Mme CH

          Quelle élégance et quelle éloquence Mr Hamid….!!! merci quand même…!

          • Amirouche

            @Mme CH

            Connaitriez-vous cette histoire :

            « Un homme insulta Abû Bakr en présence du Prophète( SAWS), qui était assis. Celui-ci se mit à sourire et à se réjouir. Mais lorsque l’homme excéda Abû Bakr par ses propos injurieux, ce dernier répondit à certaines de ses insultes. Le Prophète (SAWS), se mit en colère et se leva. Abû Bakr s’empressa de le rejoindre et lui dit :
            « Ô Messager d’Allah ! Cet homme m’insultait alors que tu étais assis. Lorsque j’ai répondu à certains de ses propos, tu t’es courroucé et tu t’es levé ! »
            Le Prophète Salla’Allahu alayhi wa sallam, répondit :
            « Il y avait un ange qui répondait à ta place, mais lorsque tu t’es mis à répondre à certaines injures, Satan fit son apparition. Or il ne me convient pas d’être assis avec Satan. »
            Le Prophète Salla’Allahu alayhi wa sallam, dit ensuite :« Ô Abû Bakr ! Trois choses ne sont que vérité :
            Aucun opprimé ne se retient de répondre à l’injustice qui lui est faite en cherchant par là la satisfaction d’Allah sans qu’Allah ne lui fasse justice avec force.
            Aucun homme ne dépense de ses biens dans le but de renforcer les liens de parenté sans qu’Allah ne décuple ses richesses.
            Et aucun homme ne se permet de mendier dans le but de s’enrichir sans qu’Allah n’accroisse sa pauvreté. » »
            « L’insulteur anonyme échange son nom que personne ne connaît contre celui de lâche que tout le monde lui donne. » disait Antoine Petit,
            Grande sœur , j’étais vraiment ravi par le nombre de commentaires vous défendant et cela est une preuve que beaucoup de lecteurs vous estiment et vous sont solidaires .
            Personnellement , j’ai subi la même chose que vous dans d’autres sites et même ici à la VDSBA mais je prends toujours l’exemple de cette histoire que j’ai citée ci dessus .
            Continuez comme vous êtes !
            Fraternellement

            • Mme CH

              Merci beaucoup Khouya Amirouche, « Wa Dakir Fa Inna Dikra Tanfa3ou Al Mouminine », mais vous avez peut être remarqué que j’ai été très correcte dans ma réponse…..!!!
              Et encore Merci à tout ceux et celle qui m’ont été solidaires…!

              Fraternellement:

      • Miloud

        Mme CH, salam,

        Jusqu’à ce jour, j’avais toujours considéré que le recours à l’anonymat pouvait , en quelque sorte, être à la liberté d’expression ce que le secret de l’isoloir était aux urnes, c’est-à-dire un moyen privilégié de dire des choses sensées, des idées intelligentes et aussi des réflexions très généreuses.

        Jusqu’à ce jour, malheureusement ! Jusqu’à ce que cet @Anonyme soit venu, par l’ inqualifiable usage qu’il a fait à votre égard de cette façon de communiquer, pour nous faire la preuve de sa grande lâcheté et la démonstration de sa superbe crétinerie : un bien minable résultat !

        Encore une fois, depuis quand est-il devenu criminel de parler d’Islam en terre algérienne, et de crier haut et fort son patriotisme et son attachement à sa patrie , au risque avéré de se faire traiter par ailleurs de psychopathe ou de quelque autre nom..d’oiseau ?

        Qu’à cela ne tienne, Mme CH. Laissez moi vous dire que, personnellement, vous continuez toujours à bénéficier de ma grande estime et du grand intérêt que j’accorde à vos remarquables interventions et commentaires sur ce site, et qui ne laissent pas indifférent. C’est tout dire !
        Avec mes salutations distinguées.

  12. Imène

    Bonjour la VDSBA, bjr tlm
    je joins ma voix à celle de Amirouche pour dénoncer le caractère insultant du commentaire Anonyme , et donc contraire à la charte de modération, et aux règles éditoriales du site. merci de le retirer.

  13. OUERRAD

    Drole la vie se cacher derriere un pseudo pour deverser son venin , et aller prier au premier rang ,,?
    ALLAH YAHFA

  14. OUERRAD

    Drole la vie , se cacher derriere un pseudo , pour deverser son venin , et aller prier
    au premier rang . HARAM . HADHA NIFEK
    Cela sous entend que l anonyne est connu de sa victime , sinon pourquoi utiliser une cagoule ? RABI YAHFADHNA MINA EL MOUNAFIKINES .
    Je joins ma voix à tous ceux qui se sont manifestes contre cet acte de lache , pour dire à Mme CH … HASBIYA ALLAHOU WA NI3MA EL WAKIL ..

  15. Ghosne

    Mme CH est très forte et elle sait qu’on la respecte et qu’on aime lire ses commentaires car elle aborde tous les sujets haut la main sans aucun complexe , elle est la lectrice essentielle ,elle anime les discussions d’une manière magistrale .

  16. wlacarne

    bravo c est un debut de voir la denonciation d un probleme , qui est tabou ds notre sotécieté , les gens souffre et ne savent pas a qu elle porte frappé ni quel mirroir affronté ,??? se denigré en anonymat c est désolant , alors que des proies se font detruire a jamais par des educateurs superiuere !d autres par leur proppre proche!!!dans d autre société souvent 2 solutions la justice ou encore le suicide , hmdoulah l imene est souvent mis en avant pour eliminer cette derniere solution .tendons la main aux personnes en detresse sans blamé ni jugé .la femme algerienne a eté a coté de l homme depuis des siecles et non derriere !!de lala ensoumeur , a la kahina , a soraya bendimered , et , a hassiba benbouali , ces femmes ont lutter pour des causes mais aussi une facon de liberer la femme des clichés imposer par la societé.

  17. gherbi sba

    @w lacarne une joie de vous voir parmi nous!

Répondre