La Voix De Sidi Bel Abbes

Vidéo. Chibanis, entre précarité et indifférence

L’expulsion manu militari, récemment à Paris, d’une trentaine de « chibanis » de l’hôtel vétuste où ils résidaient depuis plus de 20 ans pour certains, remet au devant de la scène le triste sort de ces retraités qui ont, leurs belles années durant, travaillé pour la prospérité de la France.

Arrivés du Maghreb dans l’euphorie du formidable essor économique des « trente glorieuses », ils ont vécu dans un entre-deux traumatisant. Ni vraiment intégrés à leur société d’adoption, ni retournés au pays à l’issue de leur parcours professionnel, les « chibanis », littéralement les vieux aux cheveux blancs en arabe dialectal, ont végété dans un environnement fait de précarité et d’indifférence. Ces hommes se sont retrouvés au moment de leur retraite, singulièrement lésés comparativement aux travailleurs de nationalité française ayant exercé le même emploi.

Qualifiés à leur arrivée de « jeunes travailleurs, » on estime entre 800 000 et 850 000 les personnes relevant de ce « statut de précarité », dont 350 000 ont plus de soixante-cinq ans. À l’origine du statut précaire des « chibanis » se trouve la rédaction des contrats de travail. Du fait de leur origine « non française », les travailleurs immigrés se voyaient proposer des contrats particuliers, ou enchaînaient les petits boulots ou les postes mal rémunérés.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=58706

Posté par le Fév 22 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

33 Commentaires pour “Vidéo. Chibanis, entre précarité et indifférence”

  1. Mohammed

    Situation embarrassante pour eux. Ne pouvant rentrer au pays d’origine Délaissés par le pays d’acceuil Que dieu atténué leur peine

  2. BENATTOU

    Ces chibanis sont comme la marmite, c’est la marmite qui cuit tout le manger, c’est elle qui connait la douleur d’être sur le feu, mais quand le manger est prés, on dit à la marmite : tu ne peux venir à la table, tu saliras la table…

  3. eddine

    Ah si la jeunesse savait. Ah si la vieillesse pouvait. Que Dieu bénisse nos ainés

  4. BADISI

    situation dramatique pour ces pauvres vieux qui ont donner beaucoup pour leur ancien bourreaux et aujourd’hui il sont bien récompenser, les plus intelligents « kraw l zeman oukouba ‘ ils ont prévue ces moments ils sont rentrer plus tôt avec une bonne situation dans leur vrais pays .

  5. L'écoeuré

    Comment peuvent – ils vivre sans leur famille et sans leurs enfant et quel amour ont -ils pour leurs famille est – ce uniquement envoyer de l’argent et des vêtements .en plus ce M à dit qu’il a été à la Mecque avec sa femme.mon dieu Hikaya fergha alors arrêtons de nous lamenter sur ces chibanis qui ont opté pour cette vie misérable et plus il dit qu’il est ici depuis 1954.le voilà hors circuit d’intégration .
    J’ai connu cet afflu d’imitation des années 60 70 ou l’Algérien partait du pays avec sa carte d’identité et une simple carte blanche fournie par le bureau de main d’oeuvre. Qui etait situé derriere la grande poste et en face du Dr Belet .
    ne dit – on pas li bras ch bah ma Igor ah!
    Ou bien li dira byedih y hélas bsenih .

  6. un ami

    L’écoeure. Vous parlez en homme averti et en connaissance du milieu. Moi aussi je n’arrive pas à avaler cela. Bonne journée khayi!

  7. Yves44

    Mairie de Paris – Communiqué de presse – Jeudi 19 février 2015…………………………… Ian Brossat annonce le relogement de tous les Chibanis de l’Hôtel Voltaire Suite à l’évacuation du 73 rue du Faubourg Saint-Antoine, en raison de la dangerosité du bâtiment, Ian Brossat, adjoint à la Maire, annonce que Paris va procéder au relogement de la trentaine de Chibanis qui y résidait. La Préfecture de Police a décidé jeudi matin de faire évacuer l’Hôtel Voltaire, situé au 73 rue du Faubourg Saint-Antoine, pour des raisons liées à la dangerosité du bâtiment. Une trentaine de Chibanis, des retraités algériens et marocains, y résidait depuis plusieurs années. Comme elle s’y était engagée de longue date, la Ville de Paris a immédiatement entamé un processus de relogement. « Ces hommes ont contribué aux richesses de notre ville et de notre pays. Il est essentiel de leur proposer dans les plus brefs délais des solutions respectueuses de leur dignité », souligne Ian Brossat, adjoint à la Maire de Paris en charge du logement et de l’hébergement d’urgence. Dès ce soir, les Chibanis seront accueillis au Centre d’hébergement de la rue du Loiret, géré par l’association Aurore. Chacun y disposera d’une studette munie de sanitaires individuels. « D’ici au 30 juin, chacun – sans exception – se verra attribuer un logement dans Paris », annonce l’adjoint à la Maire. Grâce à la mobilisation de Paris et de l’Etat, vingt d’entre eux sont d’ores et déjà positionnés sur un logement. Le premier emménagera aujourd’hui, dans le 19e arrondissement. « Nous explorons par ailleurs toutes les voies afin que le bâtiment du 73 rue du Faubourg Saint-Antoine soit transformé en logements sociaux », souligne Ian Brossat.

  8. eddine

    Si Kaid khouya c gentil de trouver mes phrases sages et d’avoir de la compassion pour ces chers chibanis. Je veux juste dire à ceux que nous respectons que ( yadri bel matrague ghi li msawat bih)

  9. Chot lahcene

    les années de grande misère àl indépendance ou des personnes ont étés obligés d »immigrés pour chercher du travail et ainsi nourrir leurs familles ….puisque leurs propres pays et les opportunistes magouilleurs néo colonialistes venues de nulles part n’ont pas voulu activer le plein emploi .ou la hogra le piston la corruption font loi des martiens .qui par la violence de la dictature militaire ont fait partir des milliers de citoyens .mais je vois que des voix se lamentent sur le sort des chibanis soient ils les considèrent comme des irresponsables ayant choisis de s’exiler pour chercher du travail portant un jugement comme si ses algériens ne sont pas des algériens …;les milliers d’algériens qui vivent dans leurs propres pays ;sinon des millions qui vivent ds la précarité et la détresse ,sdf dans leurs propres pays ,pauvres dans un pays aux richesses incommensurables …qui laissent partir ses enfants dans des embarcations de fortunes ,perdant leurs vies dans les mers agités ..pour terminer je préfère dormir sous les ponts de paris mais au moins avec des gens qui ont un peu de civilisation que vivre ds mon propre pays ….ou la hogra la médiocrité la traitrise la saleté mentale grangéne l’esprit de ses ghouls ….qui envoie un avion présidentiel à un pov richard pour son enterrement et qui n’ont même pas une politique de solidarité pour leurs compatriotes de l’extérieur .ceci dit les chibanis n’ont besoin de la compassion de personne ils luttent pour des droits avec leurs collègues français ….pour le droit au logement pour tous et ceci fait partie des luttes sociales dont les algériens ont toujours étés les fers de lances pour la reconnaissance l’amélioration des conditions de vie de tous les citoyens en générale ..ces chibanis des vrais hommes parmi les hommes des vrais parisiens des durs à cuire dont certain ont étés des grands militants de la cause nationale ….vive l’Algérie .libre inchallah …et abat les cons …..ALLAH EST GRAND

  10. DanielleB

    à CHOT LAHCENE bonjour Monsieur
    pour une fois je SUIS ENTIEREMENT D’ACCORD AVEC VOUS
    et pourtant Disu sait que je me suis fait lapider lorsqu’il y a quelques mois j’ai
    osé dire ce que vous venez d’écrire
    cordialement

  11. Benyahia Lakhal

    Brahim avait fait partie des premiers contingents de l’émigration algérienne en France. Les trente glorieuses. Il avait tout connu des conditions hostiles dans lesquelles il évoluait. Les foyers Sonacotra, le froid, la maladie, la solitude, l’éloignement par rapport à son Algérie natale.. De tout cela, il avait appris à s’en accommoder. Mais le racisme dans lequel il baignait, non !! Trop féroce, trop bête. A cause de ses origines trahies par son prénom. Alors, avec sa femme Zoubida qui l’avait rejoint par la suite là-bas, ils décidèrent de donner à leur garçon à naître –l’échographe avait révèle que ce sera un garçon- un prénom qui le préserverait des brimades. Un prénom qui lui permettrait, plus tard, de passer inaperçu ; de se noyer dans la société. Alors il propose à Zoubida que leur garçon s’appellerait « Vertupasse » ou mieux encore « Rougetustop ». Zoubida regarde son mari d’un air dubitatif, voire même interloquée, les yeux exorbités : « mais qu’est ce que tu vas chercher là, ya radjel ? » -« Quoi, lui répond Brahim, c’est un prénom de « gawri ». Pour qu’on croit que c’est un « gawri ». Et comme ça, on le laissera tranquille, on le respectera et on lui donnera toutes ses chances quand il sera grand. ET PUIS QUOI, SAIS-TU QUE NOTRE VOISIN FRANÇAIS IL A DONNE A SON PETIT LE PRENOM « JAUNATTEND ».

    • Amirouche

      Benyahia Lakhal
      Sallam alaykoum
      Un très doux plaisir de lire tes commentaires , « adhaka Allahou sinaka » .
      Dans les années 70 , mon cousin Mohamed ,actuellement de la génération des « chibanis » , était un très bel homme .Pour  » être tranquille » et passer inaperçu comme un gawri dans son quartier , Mohamed s’est donné le pseudo d’ « Eddy » , tous les voisins le connaissaient par ce prénom , à l’exception du voisin du palier , le haïssant ,savait qu’Eddy était au fait Mohamed .
      Son père, Allah yarhmehe, voulant lui rendre visite , n’avait que l’adresse de l’immeuble où habitait son fils; une fois arrivé si Ahmed ,le papa, demandait aux jeunes du quartier dans quel étage habitait Mohamed , hélas personne ne le connaissait !! .Lassé ,le vieux avait pris place sur la marche de l’escalier et demandait à chaque sortant si Mohamed habitait ici ! jusqu’à ce qu’il rencontre le voisin de Mohamed :
      « Bonjour monsieur , est-ce que vous connaissez Mohamed B ? c’est mon fils ,il ne peut pas me donner une fausse adresse comme même !! » .Avec un rire sarcastique le voisin lui avait dit ;  » vous voulez dire Eddy ,venez venez , appelez-le juste d’en bas car il habite au premier étage  » et son père commençait à crier à haute voix  » Ya Mohamed , ya Mohammed , Mohammmmed …  » , soudain son fils ouvra la fenêtre et dis à son père : « awya fdahtni ya ba ,ici je suis Eddy , et Mohamed fel bled ! » ……………

      Ces dernières années ,les magrébins donnent à leurs enfants des noms « francisés » , et dans la rue on entend Meddi qui veut dire Mehdi , Al hadi devient Adi , Chahrazed ……Chirazed , Zohra …….Zora , Safia …….Sofia, Fatima…..Fati , Fatiha…….Fati ……..etc ,alors que la plus part de ces parents savent que le Prophète a dit : « Vraiment, vous serez appelés au Jour du Jugement dernier par vos prénoms et les prénoms de vos parents ; choisissez donc bien vos prénoms. » et dit aussi : « C’est un droit de l’enfant sur son géniteur, le fait que celui-ci l’éduque bien et choisisse bien son prénom ! »
      Si elhadj Benyahia , n’oublie surtout pas de passer le bonjour à  » Feuorange »

      Fraternellement

      • Mme CH

        Un grand Merci à messieurs Benyahia lakhal que j’ai eu le plaisir de connaître sur les photos et Amirouche l’Autouin….!!!!!
        Je pense que « Vertupasse » est le vrai problème, ou ce qui nous manque le plus, tout dépend sous quel angle on se place…!!! Ceux qui renient leurs origines, leurs noms et prénoms, leur religion….etc… pour faire plaisir aux autres, n’ont qu’un qualificatif…..!!! Mais bon…!!! Plus ils baisseront la tête et les bras, plus ils seront écrasés par les grenouilles qui se prennent pour des boeufs….!!!!

        « Un étranger se promène dans son pays, soudain il voit une affiche, sports d’hiver gratuits en france pour les immigrés.
        Il rentre et on lui remet un billet d’avion pour aller en france.
        Il arrive dans la station de sport d’hiver, là il voit, location de matériel gratuite pour les immigrés.
        Il pense qu’en france c’est le paradis des immigrès.
        Il continue et voit piste reservée aux immigrés.
        Il emprunte la piste, mais plus ça va plus la piste descend, plus il prend de la vitesse, soudain il est sur un tremplin, il décolle et entend pool.  »

        Mes Sincères Salutations

        • DanielleB

          à mme ch
          lamentable votre plaisanterie ,je pense qu’elle ne fait rire que vous
          je me demande combien d’immigrés seraient d’accord avec vous s’ils lisaient une énormité pareille
          j’avais déjà mis un com ce matin à ce sujet mais bizarrement il a disparu, dommage

        • Trafalgar

          Le silence est le plus grand des mépris.
          NO COMMENT BECAUSE THIS IS ABSURD.

          • DanielleB

            à TRAFALGAR – bonjour
            vous avez raison et cette dame ferait bien de s’en inspirer, elle commence à nous saouler sérieusement avec ces copier-coller qui n’intéressent pas grand-monde
            bonne journée

  12. Imène

    Bsr tlm !
    Il n’a pas l’air de trop se plaindre le Annabi ! plutôt cool , détendu , la santé est bonne – el hamdoullah – ce sont les journalistes qui lui cherche la petite bête ..sinon tout baigne ! il envoie de l’argent à sa famille..il a accompli le hadj …l’appart est trop exigu c vrai mais il y vit seul..bon voilà , après il peut toujours rentrer chez lui ! j’imagine bien que ce n’est pas le cas de tout le monde.

  13. Chot lahcene

    @DANIELLE B

    vous ne comprendrez jamais le message que je véhicule ,c’est de celui de combattre les injustices la ou ils se trouve ….ceux qui commettent les injustices ;pour rester dans les deux pays ,se ressemblent ….les milliers de SDF qui n’ont pas de toit en France sont légion ,sans compter les millions de pauvres vivant dans la précarité du chômage et des galères sans fin …alors qu’une minorité se goinfre…en Algérie c’est pareil ;les mêmes schémas à différents degrés ,se ressemblent ….et cela depuis la colonisation et depuis l’indépendance …rien de nouveau sous le soleil …juste sur le plan personnel …depuis 10 ans que j’attendais un logement social ;et vous le savez que les logements sociaux sont occupés souvent par des gens qui en principe ont les moyens de se payer un logement normal …mais comme au bled ;les appartements sont distribués au gré du piston et des connaissances pour des considérations électorale …après 10 ans ,et malgré tout les élus qui journellement me saluent avec des sourires hypocrites ,jusqu’au moment ou je leurs ai dit leurs bonjours ils se le garde la ou je pense …ils se sont aperçut que je pouvais péter les plombs …ils ont mouillé dans leurs frocs ….et 10 jours après j’ai eu droit à mon petit t1;;sans vous raconter les années de galère et de squatts alors que j’avais un boulot ;;;; se référer à mon livre « le squatteur « ..(édition nostradamus;;;;;;; pour conclure je préfère subir les injustices ici en France chez l’ancien colon ….au moins c’est clair …que de subir les injustices par mes sois disant frères ,qui m’ont ruiné de mon héritage …et en 2OOO je couchais au hamam avec les puces à SBA …qui n’ont rien de frères que l’hypocrisie effarants à l’hominidé stupide ….sur ce vive l’empereur Chot ….et haro sur les abruttis de tous poils ….

    Seul Allah est juste

    • DanielleB

      puisque je n’ai rien compris faites comme si je ne m’étais jamais adressée à vous mr CHOT LAHCENE
      ceci dit vous commencez votre post en me donnant tort, mais vous le terminez en me donnant raison
      comprenne qui pourra
      vous avez raison DIEU EST JUSTE

  14. BADISI

    a entendre certains on dirait qu’on vit dans une jungle , moi je vit ici je voyage beaucoup dans mon pays jusqu’au sud et je sais que dans mon pays il y a du travail et l état encourage nos jeunes dernièrement j étais au sud et j ai vue des jeunes qui travail dans l agriculture ils ont eu des terres , les puits l électricité gratuitement et le comble ces des jeunes du nord mais ce que je n arrive pas comprendre ces les harragas qui paye une fortune pour aller vers l europe ,

  15. Chot lahcene

    @Badissi

    justement essaye de comprendre les harragas ….discute avec eux et tu sauras leurs problèmes ….mais badissi il vit dans son monde loin des problèmes sociaux de sa ville …à quelques mètres de chez toi ,Badissi il y a des gens qui vivent dans les bidons villes et sdf et des gens qui sont obligé de faire la mendicité ….mais nous connaissons ta réponse ….c’est qu’ils le veulent bien ..mais je vois rien je sais rien one too tree …tout va bien madame la marquise ..je vais encore m’absenter pour quelques mois de ce site …car les réponses je l’ai connais //////

    ALLAH EST GRAND.

  16. BADISI

    @Chot
    salem 3lykoume je ne peut comprendre quelqu’un qui paye plus de 200000 da pour aller dans la gueule du loup je vit pas loin des problèmes sociaux mon ami , moi même j ai connue le chômage mais je me suis bien sortie , pour les bidons ville c est un autre problèmes des arrivistes qui profite pour avoir des logements sociaux , la mendicité est devenue un commerce très juteux .

  17. Salim

    Passer sa vie, sans aucun espoir, à ruminer «El Hogra» que l’on vit dans sa patrie… cela n’est certainement pas fait pour motiver les gens. Et vivre à l’étranger (notamment en France) dans des conditions qui obligent jusqu’à cacher son identité… ça doit inciter à la méditation tous ceux qui sont tentés par «El Harga». N’y aurait-il pas une troisième voie? Ma foi, peut-être celle de songer à améliorer ses capacités et de se doter de compétence, de connaissances et d’expériences… pour pouvoir vaincre «El Hogra» sinon pour pouvoir réussir «El Harga».

  18. Mme CH

    Alors Mr Salim nous propose déjà 2 H, reste le troisième et on atteindra les 3 H…!! Et le compte serait bon…!!!!
    La troisième voie…??? Question pertinente…??? Mais attention, c’est une question relative à To Be or not To Be….!!!! Au fait, toute la planète cherche la troisième voie, mais en vain jusqu’à ce jour….!!!!

    Mais je me rappelle que Khouya Amirouche n’a pas encore trouvé la solution de la fameuse équation des 3 H (que je lui avais posée un certain novembre 2014)….!!

    Et voilà, Khouya Amirouche, une autre équation à 3 variables vous attend..!! Et tant que la première reste sans solution, celle-ci aussi connaîtra le même sort…!!!

    Cordialement….!!!!!

  19. Amirouche

    Mme CH

    Sallam
    Les 2 H de Mr Salim sont triviales (el Hogra et el Harga ) , il a juste oublié de citer « el Hadra  » pour le 3 eme H (rires) , par contre vos 3 H restent sincèrement un mystère pour moi ………mais laissez le suspens durer …………

    Très bonne soirée grande sœur

  20. Ali . Sidi yassine .

    C’est toujours avec plaisir et un grand interet que je lis vos commentaires . J’espère qu’un jour vous viendrez à Sidi Bel-Abbes , votre ville .

  21. Ali . Sidi yassine .

    Mme Danielle B , j’espère qu’un jour vous viendrez à Sidibelabbes

  22. Salim

    Le H (El Hadra) de Mr Amirouche pourrait aussi être la 3ème voie recherchée. Pour peu qu’il réponde à deux conditions, il pourrait bien nous permettre d’en finir avec les deux autres H (El Hogra et El Harga) :
    1. Ne pas parler pour ne rien dire ;
    2. Appliquer ce qui a été dit.
    Bonne fin de journée à tous et à toutes!

    • Amirouche

      Salim

      Très bien dit si Salim ! j’aurai préféré utiliser le « H » de « el Houb » , mais moi je vois que ma voie est la voix d’un ultime but commençant par « J  » ….C’est à dire une rencontre , vous et moi …………………………………………..fel Jenna …….InchAllah

  23. Salim

    En effet, frère Amirouche, comme source d’énergie, il n’y a pas mieux que ce quatrième H (El Hob). Merci pour ton merveilleux vœu! Puisse Dieu nous abriter Inchaa Allah –vous et moi ainsi que tous les croyants (es)- dans son vaste paradis!

  24. Imène

    Mme CH , 3mirouche , Salim : Azzul , tlm bonsoir !
    Le 3e H , la 3eme voie tant recherchée pour résoudre la fameuse équation Ch(éenne ) c’est el Houda , el Hadiy , ou el Hidaya – la bonne guidance – celle qui nous mènera ( qui mènera toute l’humanité ) à la paix , à la sérénité , au salut , au Bonheur d’ici-bas et même ds l’au-delà !
    Avec el Hidaya dans le coeur , il y’aura plus de hogra ( ni haggarines ) et par conséquent point de harba ou harga ni harragas..el hidaya c’est l’unique , la vraie alternative , comme l’a été votre réplique – mon cher 3mirouche – où l’art d’étouffer les prémices de la discorde avec cette tournure pleine de sagesse , de loyauté, de bon sens .. à l’adresse de notre ami Salim , qui se rattrape à son tour avec un merveilleux dou’aa pour nous Tous ! n’est ce pas beau ??
    Ce que je ne comprends pas en revanche , c’est le voeu ( dou’aa ? ) que vous avez exprimé à votre ( notre ) ami Benyahia .L ,  » Adhaka Allah Sinaka  » je ne l’ai jamais entendu , je suis toute bluffée ! parceque je maîtrise bien la langue arabe ( et les expressions coraniques ) mais là ? écrivez le svp en Arabe ( ds la langue d’origine ) est ce que le noun de sinaka prend une  » chedda  » ( sinnaka ) ? stp 3mirouche expliquez -moi ! Salem …

    • Amirouche

      Imène ma sœur

      « Adhaka Allahou sinaka  » exprimé à notre grand frère Benyahia s’écrit : « أضْحَكَ اللّهُ سِنَّكَ  »
      « Adhaka Allahou sinaka fi el dounia walakhira wa ja3alaka mina elsalihina wa abnaa al mouslimina  » est un vœu à une personne qui vous a fait rire ou rendu joyeuse .
      Allez un petit récit pour un grand sourire :
      Le Prophéte (sas) était , comme a dit notre mère A’icha, le plus souriant des hommes et avait la plus gracieuse des âmes .Le Prophéte (sas) fut allègre dans sa maison , il riait et faisait rire sa famille !
      Un jour, une femme très âgée dit au Prophéte (sas) : Oh Messager d’Allah ! invoque Allah pour qu’il me fasse agréée au paradis !
      Le prophète lui dit alors : » Mais les vieillards n’entrent pas au paradis  » ; a ceci la vieille femme s’en allant en pleurant .
      Faites la revnir ! demanda Le Prophéte (sas) a son entourage …On ramena vite la femme et le Prophéte (sas) lui éxpliqua : « Sache que tu n’entreras pas au paradis dans le statut d’une vieille , tout d’abord tu seras rendu jeune avant d’entrer au paradis …, j’ai voulu ,seulement, plaisanter avec toi  »
      OUERRRRRAD , Les femmes terrestres seront meilleures que les « Hoûris » (aya khaffe rouheke)

      Salam

      • OUERRAD en squatteur

        RAK JAYEB HA MOURAYA SAHBI ,
        baghi nestenna hetta neddi houriah fil jenna
        non je deconnes , maintenant que je suis guerri je vais m y mettre ,,,,
        bonne nuit ,,,
        es hab el pc jaw , je dois quitter mon squatt

Répondre