La Voix De Sidi Bel Abbes

Victor Hugo  » Le Misérable  »; Par Dr ElHadj Abdelhamid.

Ecolier, je fus longtemps abusé par la compassion humaine que dégage  l’image de Victor Hugo, le grand-père éternel à la barbe blanche semblable à celle de Pasteur le sauveur, La Fontaine avait pourtant averti les écoliers : Garde-toi de juger les gens sur la mine,
C’est que le père des Misérables s’avère un affligeant colonialiste «  républicain », solidaire de la philosophie raciale de Bugeaud qu’il rencontre en Janvier 1841 et qui lui dit : « C’est la civilisation qui marche contre la barbarie » ,
Pauvre civilisation, incapable de produire le blé de son pain pour aller l’emprunter à la barbarie d’Alger et se trouver sans le sou pour le payer!
Bugeaud avait  » pacifié  »l’Algérie par une campagne de razzias systématique, destruction de récoltes, villages pillés et brûlés, massacre de populations ( enfûmades de villageois dans les grottes) et le pays était sous administration militaire d’exception appelée La Loi du Sabre,
Voici ce que Victor Hugo écrit en 1842 : ‘ ‘ Ce qui manque à la France en Algérie, c’est un peu de barbarie, Les Turcs,,,savaient mieux couper des têtes  » !
Mais le colonialiste est encore doublé d’un réactionnaire qui méprise  » Les Misérables  » de Paris après le soulèvement de La Commune:  » Versez votre trop-plein dans cette Afrique, Changez vos prolétaires en propriétaires  » !
Heureusement, un fanatique se repentit souvent avec l’âge ou lorsque sa propre tête est mise en jeu, Victor Hugo,le poète à l’âme obscure, victime d’une congestion cérébrale ( on dirait aujourd’hui un AVC ) qui a failli l’emporter, semble chercher le pardon ,
Lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, le 18 Mai 1879, il clame:  » Refaire une Afrique,,,non pour le sabre, mais pour le commerce, non pour la conquête, mais pour la fraternité » !
Et son poème  » Adieux de l’hôtesse arabe  »( cette hôtesse qui pourrait s’appeler Nedjma ou Djazaïr ) semble avertir Bugeaud :
 »Adieu, voyageur blanc,,,,
Adieu donc! Va tout droit,Garde-toi du soleil
Qui dore nos fronts bruns, mais brûle un teint vermeil; »

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=21330

Posté par le Jan 5 2013. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

61 Commentaires pour “Victor Hugo  » Le Misérable  »; Par Dr ElHadj Abdelhamid.”

  1. tewfikhayii

    Salam,
    Effectivement, Victor Hugo a toujours été un pro colonialiste notoire et l’a toujours assumé. Nous avons tous été abusé par sa bonhomie et aussi par les poèmes tendres et  »humains » qu’il a écrit pour ses concitoyens tout en étant impitoyable envers les non européens, alors que ces derniers n’ont jamais demandé à ces colonisateurs de leur apporter la civilisation. Par contre, ils nous ont ramené dans leurs cales, les calamités qui n’existaient pas dans nos pays, à savoir les rats et la peste et les cafards. Heureusement que l’histoire est là pour rendre à Hugo ce qui représente Hugo, c’est à dire un drôle d’humaniste à barbe blanche , un diable avec une barbe blanche, et qui donne plus de consistance à l’adage qui dit que l’habit ne fait pas le moine.
    Salam.

    • ghosne elbane

      Il ne faut pas oublier Emile Zola

    • Albarracin deSBA

      Victor Hugo !

      Je ne suis pas l’avocat de Victor Hugo, je nesuis pas inféodé à ses engagements !
      Le politicien V H, ne pouvait être qu’une créature de son siècle, comme nous sommes les créatures de notre siècle !
      Votre analyse, vous ne l’auriez pas écrit au temps de Hugo !Relever chez les écrivains d’une période donnée des contradictions sociales et politiques pour argumenter les méfaits du colonialisme, c’est rechercher à n’importe quel prix des arguments pour entretenir un climat permanent de revanche, tandis que d’autres oeuvrent avec difficultés à trouver des raisons d’apaisement !
      Lisez ou relisez, « ce que dit la bouche d’ombre »
      C’est une manière aussi de rendre à « l’universel «
      Ce sens de la beauté et de l’égalité qui font de nous des Hommes et des femmes les contemplatifs « des mystères «
      Qui nous dépassent et dont nous cherchons une lecture qui apaise nos angoisses et limitent nos excès !

      • Mehdi. B

        Mr Albarracin bonjour je suis entièrement d’accord avec vous lorsque vous dites:
        —« (Votre analyse, vous ne l’auriez pas écrit au temps de Hugo !Relever chez les écrivains d’une période donnée des contradictions sociales et politiques pour argumenter les méfaits du colonialisme, c’est rechercher à n’importe quel prix des arguments pour entretenir un climat permanent de revanche, tandis que d’autres oeuvrent avec difficultés à trouver des raisons d’apaisement !)
        J’ai comme l’impressionne certains articles viennent pour soulever une guerre entre ceux qui veulent dialoguer et faire connaissance avec leur écrits Anti-haine et puis cette haine que nous lisons n’a pas sa place dans cette forme de littérature qui nous est proposée.
        Pour cela je renvois Mrs les historiens et écrivains de nous parler de notre grand philosophe très connu et qui a même vécu en Algérie à Tlemcen et à Tiaret ou il a été un
        Propriétaire terrien en son époque et ,’il est parti terminer sa vie au Caire ou il mourut.
        Je veux parler de nôtre Ibn-Khaldoun le père des Prolégomènes (La Muqaddima ) .Ça aussi c’est notre culture et notre littérature .
        L’ouverture d’esprit littéraire ne s’arrête pas uniquement sur les écrivains français pour faire ressurgir le passé colonial .
        Sur ce Mr Albarracin je vous souhaite un trèbonne journée bien ensoleillée quoique dans l’est le plafond est bas et que les vacances fermes leurs portes aux sports d’hiver.
        Cordialement.

        • Albarracin deSBA

          Mr Medhi B
          La loi du genre est de faire feux de tout bois! On peul le regretter, mais si on mesure les avancées dans le rapprochement Magrebh et France, je pense que nous sommes les uns et les autres en communion avec notre temps et avec ce qu’il faut faire pour que demain soit vraiment un autre jour!
          Bien à vous

          • Mehdi. B

            Mr Albarracin nous avions eu et nous avons en Algérie des homme de lettres comme le père de la ittérature algérianiste q et qui fut Robert Randau duquel s’est inspiré un autre algérien écrivain Jean Sénac.
            Et puis un autre écrivain algérien de notre génération natif de l’ouasenis qui n’est autre que Boualem Sansal ,avait dit dans le Figaro de septembre 1999 :

            —–La France est le centre du monde par son immense culture et sa liberté.C’est le pays de l’équilibre par excellence .La liberté est une notion riche et profonde en Occident .Ici en guise de liberté, c’est le foutoir
            l’apostrophe , l’insulte et la bagare de rues .—-

            Malheureusement cela continu même sur cet espace et je trouve bien dommage que l’on se fasse une guerre haineuse et non un contact amical pour nous enrichir culturellement et intellectuellement .
            Amicalement

            • Albarracin deSBA

              A mr MEDHI B
              Vous avez raison, et ce constat ne s’adresse pas seulement aux algériens musulmans je trancris ci aprés ce qu’écrivait Louis Bertrand dans son livre sur St Augustin:
              LES RUINES ROMAINES ? QUI PARSEMENT LE SOL DE L’ALGERIE MODERNE NOUS HUMILIENT PAR LEUR FASTE? NOUS AUTRES QUI NOUS FLATTONS DE REPRENDRE LA TACHE DE L’EMPIRE (ROMAIN) ET DE CONTINUER SA TRADITION ELLES SONT POUR NOTRE MEDIOCRITE ,UN REPROCHE PERMANENT A LA GRANDEUR ET A LA BEAUTE!
              ce défit s’adressai à la France , il se présente désormais aux Algériens de le relever!
              Ce que n’a pas fait la France, reste à faire par votre peuple!
              Laisson victor Hugo reposer en Paix et mettons nous au travail, comme les Romains constructeur et moins bavard

              Amitié sincère

      • Claude .B

        Bonjour Mr Albarracin ,
        Je vous rejoins n’étant un défenseur ni de l’homme ni de ses idées .
        Je rajouterais 2 choses .Premièrement je pense qu’il aurait été plus judicieux de surseoir à la parution de ce papier qui n’était pas d’une actualité brulante ,et pouvait donc attendre que les braises encore incandescentes laissées par l’incendie déclenché depuis 2 jours sur le site ,soient éteintes .
        Deuxièmement ,l’analyse ,subjective à mes yeux ,ne peut que servir certains intérêts ,mais ne serviront pas bien évidemment ,la cause défendue par tous ceux qui recherchent un apaisement des esprits .
        J’ai la désagréable impression que chaque fois que des pas en avant sont faits ,il se trouve toujours « quelque chose « pour faire reculer , le processus de réconciliation ,ou tout au moins tenter de le faire .
        Cordialement .

        • Albarracin deSBA

          Bonjour Claude B
          La censure est un une pratique à doubler tranchant!
          Ce site rassemble dans un m^me chaudron, braise et eau, c’est un exercice difficile que d’éviter les confrontations!

          Si Mr Benhaddou lit mon propos, je veux m’adresser à lui, pour lui faire savoir, que son retrait m^me momentané donnerait raison à ceux et celles qui considèrent un rapprochement de nos communautés comme un danger pour les extrèmes dont l’objectif est justement de nous décourager dans notre démarche collective!

          Il nous lit, aussi rien n’est jamais perdu d’avance , mais c’est un H libre!
          Je le salue et j’espère le lire bientôt !
          Salutations

          • Claude .B

            Mr Albarracin,
            Mon propos ne visait aucunement à censurer tel ou tel article ,mais plutôt ,d’en décaller la parution de quelques jours lorsque le thème est de nature à raviver un feu non encore éteint .J’y vois de la sagesse,mais peut être suis je trop sage ,car je pense qu’il vaut mieux éviter de jouer à l’apprenti sorcier si on n’est pas sur de pouvoir gérer les conséquences de ses expériences .
            Ce n’était qu’un avis ,je ne me permettrais pas de me substituer à ceux qui président aux destinées du journal .
            Cordialement .

            • Albarracin deSBA

              Claude.B
              ce n’était pas votre propos que je visais, mais j’ai conscience de la difficile gestion du site comme la VSBA que je salue au passage!
              Je crois aussi que nous ne sommes pas assez nombreux de PN/s à intervenir dans le sens d’une coopération apaisée !
              Je pense aussi que des puissances politiques opposées à des rapprochements France Algérie PN/ et indigènes ont tout intéré à maintenir un climat de tension en utilisant des arguments qui ravivent les animosités! l’Agit/ prop ‘est pas une invention qui se perdra, comme méthode pour les guerres froides!
              Nous n’avons à notre dispostion que notre bonne volonté pour aplanir les sentiers! Pas simple, pas facile, mais c’est notre seul argument pour dire avec des mots « Algérie on t’aime et on souhaite le meilleur pour toi il t’apartient de décider ce qu’est pour toi le meilleur! »
              Bien à vous

              • mr ouhibi reda

                je m ‘adressais a Mme Claude B..

              • Mémoria,

                Mr Albarracin ,

                Vous recadrez très bien le débat,du moins vous exprimez la volonté de le faire.La Réconciliation et/ou les retrouvailles au niveau médiatique supposent que nous ne nous limitions pas à des échanges communautaires pour ne pas écrire communautaristes décriés en « métropole » pour éviter le ghetto et ses dérives intra culturelles et cultuelles…D’ailleurs j’avais insisté sur cette absence de parité entre PN et « indigènes/autochtones » bien avant que vous ne répondiez à Mme B.Claude à qui j’avais adressé un post dans la rubrique « L’inavouable… »le 5 janvier à 11.46 insistant justement sur cette erreur de confiner cette réconcilialion entre seulement quelques PN et une proximité bélabbésienne qui avait vu plusieurs plumes prolifiques et « positivistes » se retirer du site ou se rapprocher d’autres sites.La réconciliation Algéro-française ne peut se limiter à deux communautés mais elle est censée rapprocher les deux peuples toutes communautés …fondues et confondues.Les fractures et traumatismes seront moins handicapants…pour les échanges citoyens et institutionnels…Ces derniers ont toujours eu lieu depuis Lucien Bitterlin,Georges Morin et les autres traits d’union et liens.

                Il est vrai que la problématique de la « Régence »… du débat et sa récupération….citoyenne demandent des volontaires intègres et désintéressés avec une certaine culture politique pour respecter la volonté des peuples d’abord puis de leurs communautés après.
                Très respectueusement !

                • Terkmani T sba

                  Si x ou y se retir du site parce que vous estimez que c’est une plume prolifique et positiviste come vous dites.Celui ci est libre mais la vie continue et le journal aussi..Mr n’exagérez pas..ou disant plumes a moins que vous voulez sousentendre une ou pseudo grincheux …El dans ce cas cela me rappele le dicton local papa je ne coucherai pas…Alors ne se lamentons pas gratuitement si tel est ce départ sinon vous monsieur Memoria je vous apprécie enormément.enqualité d’intellectuel.

                • Albarracin deSBA

                  Mr Memoria

                  Je partage votre analyse. j’ai bien conscience des limites que sous entend un site comme celui de la VSBA, dont il est difficle vue de l’extérieure de mesurer l’impact des lecteurs potentiels, de leur fidélité (à ne pas confondre avec les intervenants)
                  Sans exiger quoique ce soit au pres des responsables de ce site, je pense qu’un certain comptage est programmé!? Il appartient évidemment à ces responsables de mesurer l’audience !Cela étant on peut penser que nos échanges sont l’objet d’une lecture des services politiques de nos deux pays! C’est l’addition de ces observations et leurs analyses qui peuvent éventuellement renseigner du niveau de rapprochements des communauté ou au contraire paraître sans intérêt! Je ne suis pas dupe, mais je ne veux pas fantasmer, ni exagérer , ni sous estimer, l’intérêt pour les puissances publiques d’observer les évolutions des mentalités! Il est possible que nous soyons peu de PN à intervenir et nombreux à suivre nos échanges???
                  Comme nous ne mettons pas en cause la légitimité des pouvoirs politiques, nous n’avons aucune raison de sous estimer l’intérêt
                  de soutenir la VSBA! Bien au contraire!
                  Je crois que nous sommes pour l’essentiel en accord et je vous remercie de votre confiance à mon égard!
                  salutations les meilleurs

          • Benhaddou Boubakar

            salam et bonjour mr Albarracin;je suis là,present à tous les moments:tout d’abord un prompt retablissement à votre èpaule droite;ma courte absence est due à un petit probleme technique du PC ;je joint à mes amis(ies) du site en leur disant que notre marche en avant se fera à la grace de DIEU,je vous remercie de votre comprehension SALUTATIONS DISTINGUEES

        • mr ouhibi reda

          je partage votre avis que nos amis de laVDSBA tiennent compte un peu.

      • Terkmani T sba

        Mr Albarracin;au nom d’une sympathie et amitié naissante sur ce site ne prétez pas attention a ces fossoyeurs qui viennent empoisonner le débat et croyez moi ceux sont des acharnés jaloux de ce journal.Lorsque On en parle d’ eux ils jouissent de leur mal Passez la caravane passe

  2. Mehdi. B

    Pourquoi Hugo a-t-il pris la décence des noires et des prolétaires ?
    Victor Hugo a pris des positions sociales très tranchées, et très en avance sur son époque. Son chef-d’œuvre, Les Misérables est un hymne à la misère et aux plus démunis.

    Question sociale

    Dénonçant jusqu’à la fin la ségrégation sociale, Hugo déclare lors de la dernière réunion publique qu’il préside : « La question sociale reste. Elle est terrible, mais elle est simple, c’est la question de ceux qui ont et de ceux qui n’ont pas ! ». Il s’agissait précisément de récolter des fonds pour permettre à 126 délégués ouvriers de se rendre au premier Congrès socialiste de France, à Marseille.

    Quand à Zola pourquoi avait-il pris la défense d’un militaire de confession juive et a écrit J’ACCUSE ? ( l’affaire Dreyfus )

  3. saim

    Il faur revoir les notions spécifiques a ce grand écrivain

  4. BRAHIM

    L’histoire est faite pour pardonner mais pas oublier et notre savoir à nous se trouve uniquement dans notre histoire qui de nos jours n’a pas été écrite et raconter des histoires ça été toujours pour faire dormir les enfants alors que maintenant je crois qu’elle est utilisée pour faire dormir les adultes.IL est préférable de parler des obstacles que rencontre notre pays dans son développement et proposer des solutions pour le faire avancer et je crois que c’est le role de la VDSBA et non les lecteurs.

  5. Danielle B

    bonjour Mr BRAHIM
    J’ai lu avec attention votre intervention et si je peux me permettre
    OUI c’est le rôle de la VDSBA de soumettre les problèmes que vous pouvez rencontrer dans votre vie actuelle, mais c’est aussi aux intervenants de proposer des solutions et donner leur point de vue dans ce sens où si vous ne parvenez pas à tirer un trait sur le passé et reconnaitre les erreurs de celui-ci vous ne pourrez jamais avancer, tant que cela est dit dans le respect d’autrui je ne vois pas pourquoi cela ne serait pas possible
    cordialement et bonne journée

  6. Mehdi. B

    Lire défense des gueules noire ,expressions attribuée aux mineurs de fond. et non décence

  7. Danielle B

    JE NE COMPREND PAS NI CEUX QUI SONT POUR NI CEUX QUI SONT CONTRE
    Ces écrivains ont écrit ce qu’ils ont écrit,, ces écrivains ont pris position car c’était leurs idées et leur propre vision des choses à leur époque
    RESPECTONS LES, on ne va pas se battre pour savoir si on admet ou pas leur raisonnement C’EST CA LA DEMOCRATIE
    regardons l’avenir, et laissons ceux qui aiment les lire et ceux qui ne les aiment pas TRANQUILLES
    Bon dimanche à tous

    • Danielle B

      CECI DIT J’ADORE V.HUGO – ZOLA – COLETTE – VERLAINE et pleins d’autres
      mais si je discute avec quelqu’un qui n’a pas le même point de vue, je passe à autre chose, nous ne pouvons pas tous penser de la même façon , ce serait trop beau et aussi redoutable et monotone car qui aurait raison dans ce cas-là?????

  8. Mme Mostefaoui SAB

    Au final ce sera notre entente qui prendra le dessus.

  9. Bouchentouf

    Salem Si Abdelhamid
    Holà l’ami, j’ai l’impression que tu avances à reculons dans l’avenir quand tu mets le doigt sur l’engrenage d’un monument de la littérature Française, que dis-je d’un héros de la France du XIXème siècle qui lorsqu’il mourût le 22 mai 1885 lui réserva les honneurs exceptionnels dus à son génie et à son caractère révolutionnaire d’homme libre, lui qui avait voulu que ses obsèques fussent simples : « je refuse l’oraison de toutes les églises, je demande une prière à toutes les âmes, je désire être enterré dans le corbillard des pauvres » avait-il écrit dans son testament. Si la postérité retiendra sa sensibilité aux discours légitimant la colonisation « civilisatrice » de l’Algérie tout en étant sceptique à l’égard des vertus de la « pacification » militaire, elle convient par ailleurs de dire par où il était le plus grand ; par cet art prodigieux d’exprimer l’âme diverse de la nature grandiose ou tendre, l’âme diverse de l’humanité dont il a su rendre tous les sentiments, l’amour, la haine, la pitié ; par cette magie du verbe qui rend sensible les formes, les couleurs et qui connait les larges harmonies et les humbles voix, symboles de son inspiration et de son talent poétique. Aussi l’immense œuvre de Victor Hugo parle d’elle même, tout commentaire ne peut que l’amoindrir ou la déformer et si on voulait faire de ses œuvres poétiques un bouquet de fleurs dont le parfum serait la nostalgie, nous offrirons ces quatrains tirés du poème « les Rayons et les Ombres » dans lesquels un passé trop tôt évanoui n’a laissé que le regret désolé de ce qui ne sera jamais plus qu’une inscription gravée sur une tombe :

    « Dieu nous prête un moment les prés et les fontaines
    Les grands bois frissonnants, les rocs, profonds et sourds,
    Et les cieux azurés et les lacs et les plaines,
    Pour y mettre nos cœurs, nos rêves, nos amours ;

    « Puis il nous les retire. Il souffle notre flamme.
    Il plonge dans la nuit l’antre où nous rayonnons ;
    Et dit à la vallée, où s’imprima notre âme,
    D’effacer notre trace et d’oublier nos noms.

    • jamel

      je sius tranquilllisé en lisant ce droit de voir clair Merci

    • elhadj abdelhamid

      Salem, mon cher cousin Bouchentouf
      Il me faut avouer que, par un petit plaisir un peu pervers, je me réjouis de voir mon petit article lever tant de plumes, surtout celles entres les doigts de charmantes créatures .
      Pour paraphraser un peu  » Le Général  » , comment voulez-vous qu’à mon âge je commence une carrière de cultivateur de….haine alors que, par ma naissance, ma culture, mon métier, cette propension m’est interdite.
      Tu avais tant aimé mon petit roman  » Dar Schlomo, un été 62  » qui se termine par  » au coeur vaillant des fils de mon pays, nul ne saurait apprendre la haine « . 62, car chez nous,dans ma famille qui avait donné beaucoup de martyrs pour ce pays, l’on n’a attendu un cinquantenaire pour prêcher la réconciliation et retrouver le peuple français dont nous n’avons jamais perdu l’amitié.
      Je prépare aussi un petit article qui peut paraître, pour certains, aussi malvenu que celui de Victor Hugo,  » Napoléon était-il Homo ?  »
      Ceci dit, moi aussi j’adore Victor Hugo, Zola, ,Colette, Verlaine…

      • Danielle B

        bonjour Mr ELHADJ ABDELHAMID
        Trés fin votre commentaire, tout en nuances J’ADORE
        Cordialement
        bonne journéé

        • Mme Mostefaoui SAB

          Danielle ce monsieur H Abdelhamid était au début trés trés prolifique en chroniquesJe suppose qu’il revient a sa forme ou il fut trés retenu.Bone journée doct et mon amie Danielle B.

          • Danielle B

            bonjour mme MOSTEFAOUI
            en ce qui concerne mr Abdelhamid oui c’est possible, nous avons parfois tous des contraintes qui nous appellent ailleurs
            bonne journée aussi à vous ma trés chère amie

            • elhadj abdelhamid

              Bonjour,
              Merci à Mme Danielle B d’avoir apprécié mon commentaire qui était nécessaire pour dissiper toute équivoque et à Mme Mostefaoui qui s’inquiète pour ma forme; j’espère que la  » forme cérébrale  » ne se mesure pas à la quantité de rubriques autrement je suis bon pour des tests d’Alzheimer.
              Voilà, de peur de heurter à nouveau des amis ( es ), j’ai décidé de renoncer à l’article préparé  » Napoléon était-il Homo ?
              Bonne soirée au carré de dames charmantes de la VSBA et prompt rétablissement à l’épaule affectueuse de Mr Albarracin.

              • lecteur

                SI ABDELHAMID: prenez soin de la ferme de « SHLOMO » et oubliez  » napoleon ètait_il homo? » en fait lavez vous avec ISIS et non OMO

  10. BRAHIM

    Les pieds noirs ont besoin pour leur raconter des souvenirs pour les faire rapprocher de leur pays natal et non de l’histoire du colonialisme qui les fait séparer et dont ils ne sont pas responsables Généralement ceux sont des fils et des filles de travailleurs qui ont travaillé comme nos pères chez les colons mais ils n’ont rien avoir avec le colonialisme et meme s’ils appartiennent aux colons il faut tolérer et pardonner .Ces PN se comptent aux bouts des doigts et il faut les comprendre.Je les vois heureux sur notre site lorsqu’il s’agit de souvenir et malheureux lorsque certains lecteurs les prennent pour coupables de notre histoire .ça fait Pplus de 50 ans que ça dure et il faut pas éterniser ce problème jusqu’à la fin de notre vie. Voyons devant nous pour avancer que derrière pour reculer.

    • Claude .B

      Mr BRAHIM ,bonsoir ,
      Comme vous le dites si bien nous sommes peu nombreux sur ce site ,plus précisément ,peu nombreux à participer aux débats ,et essayer de consolider ce lien existant ,qui était menacé de se fragiliser sous les coups de boutoirs répétés des adversaires de l’amitié franco/algérienne.
      Nous sommes peu nombreux ,mais pour certains ,c’est encore trop ,semble t il !!
      Néanmoins ,je ne me décourage pas aussi facilement que cela , je poursuis ma route ,l’objectif que je me suis fixé grâce à vous ,et tous ceux qui comme vous , m’encouragent à ne pas baisser les bras .
      Merci de votre soutien ,merci d’avoir compris mes motivations et leur totale transparence.
      Allons de l’avant ensemble ,sans oublier ,car c’est impossible ,mais en pardonnant et en construisant un avenir commun pour nos jeunes générations ,et qui sait peut être aurons nous le temps de voir le résultat de nos efforts .
      Cordialement.

  11. soyons sages

    Il y a bien eu avant nous des penseurs ,des sages,des humanistes et des pacifistes convaincus de leurs luttes et idéaux et qui ont essayé de moraliser la société dans laquelle ils vivaient(les Martin Luther King,Nehru…)mais la nature complexe de l’homme a tout fait échouer.Ne serait-il pas intéressant de chercher une autre approche pour instaurer un projet de paix perpétuelle qui doit être construite et non décrétée?

  12. Danielle B

    QUE DIEU VOUS ENTENDE MR BRAHIM
    MERCI POUR VOTRE VISION DES CHOSES
    la colonisation est derrière vous, je ne vous demande pas d’oublier mais de regarder devant vous, nous participons à ce site par amour pour notre pays et surtout pour notre ville, s’éterniser sur ce sujet empêchera toujours l’Algérie d’avancer, nous aussi nous avons des griefs depuis 50 ans, mais nous avançons et nous ne sommes pas revanchards
    cordialement

  13. FRIC

    Les esprits extrémement intelligents ,doivent comprendre que témoigner des méfaits du colonialisme ,est une action de salubrité publique ,qui justement permet d’assainir la voie vers l’intelligence supréme d’un homme nouveau porté sur le progrés civilisationnel. quand aux esprits émotifs qui apréhendent ce passé sous le pretexte d’une soi disante reconcialiation et qu’il faut taire les témoignages de l’histoire , ne font qu’ajouter confusion sur confusion…..cette géneration qui a vécu cette époque,à le devoir de témoigner ,pour le bienfait des générations futures .

    • Claude .B

      @ FRIC ,bonsoir ,
      Vous avez raison ,il ne faut pas taire les témoignages de l’histoire ,il faut au contraire que toute la lumière soit faite ,mais bien TOUTE ,sans manipulations aucune ,et ce n’est que lorsque les archives parleront ,de part et d’autre ,que nous pourrons porter un jugement honnête et définitif .

      • Danielle B

        bonsoir Claude
        pour ce qui est des archives côté français ce n’est pas encore pour demain
        certaines malgré les pressions, demandes sans cesse renouvelées des familles de disparus ne sont pas accessibles, nos gouvernants s’y refusent POURQUOI?????????????
        That is the question
        alors pour ce qui est d’un jugement honnête et définitif je crois que nous ne sommes pas au bout de nos peines

  14. FRIC

    La vérité sont les principes de justice qui regissent l’esprit et la vertu humaine .
    faire la part des choses entre l’agresseur et l’agressé ,le colonisateur et le colonisé le systéme qui emploie la violence doté d’une armée suréquipée ,contre une population civile sans défense….ceci n’est pas une guerre mais une injustice qui bafoue les droits de l’homme .Aucun esprit ne pourra admettre les crimes nazies ,ni les crimes de tsahal contre les populations civile ,ni l’armée coloniale contre ce qui était à l’époque son propre peuple . ni celui du peuple vietnamien.

    • Albarracin deSBA

      A Fric
      Vous avez raison,il faut arracher régulièrement la croute qui se forme sur une plaie en voie de cicatrisation!
      Ainsi on pourra longtemps , tres longtemps justifier pourquoi on ne peut aller de l’avant!

      • Danielle B

        bonjour mr ALBARRACIN
        trés belle façon de voir les choses
        c’est vrai qu’en enlevant régulièrement la croute d’une plaie on empêche la cicatrisation, et il en va de même pour les peuples en leur faisant avaler des couleuvres, en leur cachant une partie de la vérité pour pouvoir les dominer et les maintenir sous la coupe de ceux qui les gouvernent
        bonne journée

      • Terkmani T sba

        Cher ami oubliez ces virus de gens qui font tout pour torpiller le vrai débat et nuient.

        • Albarracin deSBA

          a Tekmani T SBA
          merci pour ce rappel de devoir ignorer certaines provocations!
          Mais bon il nous faut gérer les équilibres des contraires!
          Je signale que je ne serai plus en mesure d’intervenir sur le site devant subir une intervention chirurgicale de mon épaule droite!
          pour l’heure en est dans la gestion du problème de mon handicap!
          Si je poursuis à vous rejoindre, ce sera en utilisant ma main gauche!
          Donc excusez mes maladresses ! dans tous es cas je souhaite bon vent à la VSBA , en formulons des voeux pour l’Algérie, et pour les Algériens§
          Je n’ai eu que des relations fraternelles avec votre peuple!
          Je n’ai aucun souvenir contraire! C’est peu dire que votre démarche, est l’expression d’une large adhésion de votre peuple, qui sait qui sont leurs amis et qui sont ceux qui instrumentalisent les différences , les rancunes.
          Diviser por régner, ou pour accéder à une régence est une tactique qui parfois reussit, mais toujours pour le malheur des classes sociales les plus exposées. Que le ciel, sous sa voute, devienne votre bouclier et vous protège!
          Fraternellement

          • Claude.B

            Mr Albarracin ,bonjour ,
            J’espère que votre absence ne sera pas trop longue , et que le chirurgien va vous faire une épaule de jeune homme ,qui ne vous fera plus souffrir .Vous aurez surement droit à une bonne rééducation et tout rentrera dans l’ordre ,c’est tout ce que je vous souhaite .
            Peut être vous sera t il possible de nous rassurer en utilisant avec parcimonie votre main gauche ,car elle va être très sollicitée .
            J’ai été ravie de dialoguer avec vous ,et il n’y a pas de raison que cela s’arrête ,donc je vous dis ,au plaisir de vous retrouver ,soignez vous bien et revenez nous en super forme .
            Nous gardons la maison ,si je peux m’exprimer ainsi ,avec tous ceux qui n’ont qu’un souhait :maintenir ce lien fraternel ,et le consolider contre vents et marées .
            A très bientôt .
            Amicalement .

          • Mohammed.G..

            Mr Albarracin,je vous souhaite un prompt rétablissement et revenez-nous très vite, vous avez été toujours un lien et un véritable modèle d’amitié !!!
            Toute ma gratitude Monsieur et bonne journée !!!

          • Mémoria,

            Prompt rétablissement camarade Albarracin de SBA et hommage à une plume qui a su garder l’ encre indélébile de sa constance dans la médiation,le recentrage et une volonté de réguler un débat qui fût souvent « squatté » par un déficit en informations,enseignements,arts et culture(s) indispensables pour arrimer…les deux rives !
            En espérant aussi que ce ne sera pas un « Adieu aux armes…  » d’un chantre de l’harmonie multiculturelle…!

  15. Terkmani T sba

    Monsieur Albarracin , votres santé prime nous vous souhaitons prompt rétablisement et si vous pouvez faites nouspart de vos nouvelles, cela prime on aura temps pour le riche débat que la vdsba a bien instauré.Que le bon Dieunous assiste et nous protége

  16. Claude.B

    Mr Terkmani T sba ,
    Je souhaiterais vous dire que vos propos sont d’un grand réconfort et un encouragement à continuer notre chemin ,contre vents et marées ,à ne pas se laisser abattre par les opposants systématiques dont le projet est ,on ne peut plus clair .
    Merci à vous .
    Cordialement .

  17. LECTEUR ABBASSI

    La bonté et l’humanisme crevant le site finiront par triompher madame

  18. BRAHIM

    il faut pas faire de différence entre les belabesiens quelque soit leur identité, leur religion, leur couleur de peau ou leur divergences d’idèes .C’est notre vdsba qui nous unit ,.alors unissons nous avec le grand respect

  19. chouia connaisseur

    Bonjour!je souhaite un guérison rapide à notre frère Albarracin et que son épaule redeviendra plus forte qu’avant .Noubliez-pas jeune homme que vous êtes invité dans votre bled et que l’on voudrait vous accueillir en pleine forme.Alors courage et à bientôt si Dieu le veut!

  20. FRIC

    Sans oublier bien sur le devoir de mémoire ,qui est une responsabilité énorme vis à vis des générations furures ……quand à la gén&ration coloniale ,elle est en voie de disparition ,c’est le moment ou jamais de laisser ds témoignages pour l’histoire ….sans vouloir offenser personne le devoir de mémoire est un acte de civilisation ,de progrés pour l’humanité …..ceux qui interpretent ces dires autrement ne comprennent pas la signification et la portée de ces témoignages…

    • Albarracin deSBA

      A chouia connaisseur et à Fric….frac pou rire!

      merci pour vos bons voeuxde santé!!!
      S’agissant des devoirs de mémoire/s cette exercice exige de confier des tranches de vies , des confidences, c’est à dire se raconter!
      Exercice souvent attribué à la vieillesse un peu bavarde mais aussi de parler d’autrui…pas simple!
      Mais pourquoi pas! si ce que l’on à a à raconter respecte la vérité et contribue à découvrir pourquoi on adopte des positions,qui expriment à un vécu qui enseigne et corrige notre jugement souvent lapidaire et dont nous sommes seul à même , de voir le monde et les autres dans toute leur humanité!
      Peut on partager, se livrer sans risque?
      Nous verrons bien!
      Cordialement!

  21. BRAHIM

    Si fric bonjour
    vous avez raison de dire le devoir de mémoire est une responsabilité pour les générations futures mais ou est ce devoir de mémoire lorsque notre histoire n’est pas encore écrite à ce jour et que la génération des actionnaires de la révolution laquelle doit collaborer à cette écriture est entrain de s’éteindre et ou sont les historiens qui négligent totalement leur devoir dont vous parlez pour écrire notre propre histoire .Sur ce site il nous faut du respect pour que les uns racontent leurs souvenirs et les autres qui ne sont pas des historiens racontent leurs propres histoires et non pas celle de la révolution qui nécessite beaucoup d’attention et de savoir faire et la faute incombe aux historiens qui ont laissé le terrain vague sur le site et se font remplacer par des gens qui n’ont rien avoir avec l’histoire.Unissons nous par le biais de cette voix avec le respect et non avec les insultes
    cordialement

  22. Benhaddou Boubakar

    bon petit poeme tres tendre
    pour qui notre coeur peut se fondre
    Albaraccin viendra à Sidi belabbes avec ses membres
    ses freres,cousins et gendres
    pour oublier les mauvais souvenirs dèja en cendres
    et renouer avec ses amis de la VDSBA qui ne peuvent attendre

    SIDI BELABBES VOUS SALUE BIEN

  23. FRIC

    chacun de nous a son histoire et son vécu ,est le témoin de son époque .. les historiens sont des techniciens qui utilisent leurs savoirs et leurs connaissances pour que le devoir de mémoire soit une science au service de l’humanité . sur un autre site la mekerra ,un légionnaire raconte son point de vue ,et comment était sa vision des choses …..d’autres personnes pn racontent leurs départs mouvementés ….etc …..et d’autres leurs point de vue diametralement opposés à une personne qui subit les affres de la violence ,des légionnaires …..ceci est trés intérressant au point de vue de l’histoire ,de placer les choses dans leurs contextes ….je suis en France je rencontre beaucoup d’anciens militaires de la guerre d’Algérie ,qui éprouvent le besoin de se confier comme un défouloir afin de libérer une conscience éprouvée par le poids des incertidutes du passé ..rien n’est tabou . je me rappelle de ce livre ,écrit par un révolutionnaire algérien et un scénéaste francais qui étaient ds des camps opposés et qui racontent leurs histoires…..trés intérressant ..donc il n’y a ni insultes ni des choses de ce genre ,mais une analyse scientifique d’un passé …….

Répondre