La Voix De Sidi Bel Abbes

Victimes de l’attentat d’Iboudrarene (Tizi-Ouzou) : Sidi Bel Abbés pleure ses deux enfants (jeunes militaires) Sidi Ahmed et Mustapha inhumés hier

C’est dans une atmosphère de recueillement et de profonde tristesse que les corps des deux militaires de l’ANP, victimes de l’attentat terrorise perpétré samedi soir contre un bus transportant des soldats de l’ANP au lieu dit la « Carrière », au sud-ouest d’Iboudrarene (Tizi-Ouzou), ont été inhumé lundi 21avril en fin d’après-midi dans les villes de Sidi Bel Abbès et de Marhoum.

Une foule immense a accompagnée Tayebi Sidi Ahmed (23 ans), militaire actif, natif du quartier populaire de Bario Alto,  à sa dernière demeure au cimetière de Sidi Bel Abbès, là où un détachement de l’ANP lui a rendu les honneurs militaires avant qu’un imam ne prononce un discours louant les qualités du défunt connu pour sa modestie et son sens du devoir.  «Débordant de vie, Sidi Ahmed rêvait de faire carrière dans les rangs de l’armée », témoigne Mohamed, infirmier à l’hôpital de la ville et voisin du défunt. Ayant décroché son bac l’année passé, Amine, contrairement à beaucoup de ses congénères, avait opté pour une carrière militaire. Le corps du défunt, acheminé à partir de l’aéroport militaire de Boufarik, est arrivé en début d’après midi au domicile mortuaire sis à Bario Alto, envahi par des proches.  «L’Algérie a perdu en ce samedi un de ses fils parmi les meilleurs, parmi les plus braves et les plus fiers », nous confiait hier l’un de ses proches, à la sotie du cimetière de la ville. L’autre victime du devoir, Bouazi Mustapha (25 ans),  a lui aussi été inhumé dans la même journée au cimetière de la localité de Marhoum. La nouvelle de sa mort, qui avait fait le tour de cette localité agropastoral, avait fait l’effet d’une onde de choc et plongé cette région du sud de la wilaya dans une profonde tristesse. Pour  rappel, onze militaires ont été tués dans l’attentat d’Iboudraren (50 km environ au sud-est de Tizi-Ouzou). Ils ont été pris pour cible par un groupe armé alors qu’ils revenaient d’une opération de sécurisation du scrutin présidentiel de jeudi dernier.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=44651

Posté par le Avr 22 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “Victimes de l’attentat d’Iboudrarene (Tizi-Ouzou) : Sidi Bel Abbés pleure ses deux enfants (jeunes militaires) Sidi Ahmed et Mustapha inhumés hier”

  1. Moul el oua3da

    Autrefois attribué aux seuls islamistes,le terrorisme commence à prendre la place qui relève de la démocratie et concerne des aventuriers ,fervents amateurs du coup d’état alors qu’ils se revendiquent démocrates.Ils ont tout fait pour perturber les élections démocratiques ,influer sur la volonté populaire et inciter en vain les gens et notamment les jeunes à la révolte ,mais devant leur échec cuisant et au delà ,leurs commanditaires ennemis du pays ,ils ont opté pour le terrorisme afin de gacher la fete mais sans compter sur la détermination de ce peuple d’avancer dans la sérennité vers des jours encore plus ensoleillés pour tous, inchallah .Allah yarham chouhadas ELjazair el moustakbel.

  2. Imène

    Allahoma aghfir lahom, Allahoma arhamhoum.
    le terrorisme aveugle persiste à tuer des vies, briser des familles, à semer le malheur et la désolation..
    mes condoléances lles plus attristées aux familles des victimes..que dieu leur donne force et courage pour surmonter la terrible épreuve.
    à dieu nous appartenons, à lui nous retournons.

  3. Abbes

    Allah yerhamhoum

  4. Hocine . C

    Sinceres condoléances aux familles des victimes .Allah yerhamhoum .

  5. fouziaT

    je ne savais pas que deux de ces pauvres victimes sont de belabbes Que dieu préte patience a leurs familles tous

  6. Danielle B

    QUE DIEU ACCUEILLE CES JEUNES HOMMES DANS SON PARADIS
    et qu’il leur accorde le repos éternel
    je vais prier pour eux, ils ne méritaient pas de mourir , ils avaient toute la vie devant eux et tant de choses à découvrir
    sincères condoléances à leurs familles dans la peine
    amicalement

  7. OULD BRAHIM

    Allah yarhamhoum ina lillah wa ina ilayhi rajiroun hassbya allah wa nirma elwakil

Répondre