La Voix De Sidi Bel Abbes

USMBA : Les trompettes de la renommée et lestambours de la réalité.

Naturellement la fête du retour de l’USMBA continue encore, et cette photo envoyée du stade Washington DC United à l’instar d’autres (même une poèsie de notre ami et frère Nouara Yahia) qui attendront leurs publications en témoignent de l’attachement des Bélabbesiens vis-à-vis du grand club phare nationaliste qui aura connu l’avant guerre, la période de la révolution et des decennies de l’indépendance à ce jour. Et si retourner à l’élite était nécessaire, se maintenir est une autre paire de manches, et surtout s’organiser, se structurer solidement pour éviter toutes mauvaises surprises dans ce grand palier supérieure qu’est l’élite et ses exigences à tout points de vue. Et c’est globalement dans ce contexte global que notre ami Abdelhamid Abdeddaïm vient de nous faire parvenir le présent article qui naturellement suscite un débat contructif :

Par :  Kadiri.M

« Quand je vous mets en cause, je ne mets pas en cause la France ». François Hollande. Débat Hollande-Sarkozy. France 2. 02 /05/2012. Présidentielles 2012.

« Il est des entreprises pour lesquelles la vraie méthode est un désordre intentionnel ». Moby Dick, 1851. Traduction Guerne (Club français du Livre, 1964)

Accéder en Nationale I, bien sûr que j’en suis heureux, bien sûr que je suis content et bien sûr que je jubile. Je m’en réjouis tellement que je me vois revenir au stade oublié depuis une vingtaine d’années au profit d’une télévision autrement plus prolifique en spectacles sportifs de qualité. Cette exaltation est sans doute partagée par tous les Belabbésiens, de tous âges, pour qui cette longue hibernation dans le pandémonium du purgatoire et ses affres était inexplicable, intolérable, insupportable voire inadmissible.

Une fois les clameurs tempérées et tues, on en revient aux réalités d’un futur plus aléatoire nous contraignant à nous interroger sur tous les moyens dont dispose le Club pour évoluer dans une division que nous avons laissé filer et échapper depuis pas moins de deux décennies. A cette question, et il n’y a pas honte à l’avouer, nous demeurons dubitatifs et dans l’expectative, au grand dam de tous les indéfectibles sympathisants et autres nostalgiques des périodes heureuses : nos espoirs sont bel et bien  contrebalancés par les craintes de nous voir reprendre l’ascenseur. Le fonctionnement d’un Club de bonne tenue se préparant déjà au mercato de l’année qui précède la saison sportive, il convient de souligner qu’il devient urgent de se poser toutes les questions utiles sur l’avenir du Club et rechercher les solutions idoines pour le structurer en fonction des ambitions qu’on est en droit d’en attendre.

Si aucune mesure n’est prise pour raffermir l’organisation et les structures du Club et son mode de fonctionnement, je m’accorde à penser que ce retour d’ascenseur est une certitude et ce d’autant que la sortie de la Géhenne est une aubaine qui s’explique par la faiblesse affligeante des autres pensionnaires de la Deuxième Division. Ce n’est certainement pas le fruit d’un travail assidu,  mûrement réfléchi encore moins planifié.

Cette impérieuse urgence nous fait nécessité de faire appel à toutes les énergies du monde politique, les sympathisants où qu’ils soient, bref à la Société civile ayant vocation d’être les relais de la mémoire de nos aïeux, pour réfléchir, arrêter et décider d’un plan d’action à court, moyen et long termes qui puissent pérenniser la vie d’un Club dont la responsabilité incombe à notre génération vieillissante qui doit, elle, restituer à celles qui viennent, le joyau sportif, culturel et mémoriel  légué par nos aïeux. Nous le devons aussi – il aurait été regrettable de les omettre – aux Martyrs du Club qui ont fait de leur sacrifice un moyen de sublimer leur défi sportif tant la discrimination et la ségrégation nous cantonnaient dans la condition de simples sujets.

Il ne peut y avoir de professionnalisme sans démarche allant dans la même trajectoire, cela paraît évident, mais qu’a-t-on fait pour endiguer cette vague d’aventurisme qui nous contraint à nous éloigner, dans une totale indifférence, de notre symbole rassembleur, l’USMBA, avec toute sa charge historique et affective ? Ce Club de toujours, ayant accompagné notre enfance et dont les couleurs vert, blanc et rouge magnifient le spectre de nos espoirs et de nos rêves. C’est un nouveau projet qu’il convient de repenser, bien entendu dans le respect des directives fédérales.

La précipitation avec laquelle la Fédération Algérienne de Football a cru devoir instaurer le professionnalisme, sous la pression des instances internationales (FIFA) doit nous inciter à tirer toutes les leçons de ses atermoiements et tâtonnements pour réfléchir à une organisation avec des perspectives pluriannuelles sur les plans sportifs, humains, moyens matériels et financiers en escomptant déployer nos seules forces, le génie et les bonnes volontés n’en manquant pas dans notre cité. Il suffit de décréter l’instauration  du professionnalisme pour que d’un coup de baguette magique,  il devienne le modèle idéal rêvé. Au préalable un effort de formation à ce modèle de gestion devait être entrepris par la FAF avec l’aide de spécialistes hautement expérimentés. De même qu’il fallait s’atteler à la modernisation des structures de gestions administrative et sportive des Clubs. C’est un passage obligé pour inscrire  cette démarche dans la durée. Il n’y a qu’à s’inspirer des Clubs-phares pour mesurer les exigences attendues et ce n’est certainement pas dans le bricolage et l’improvisation que l’on trouvera la solution idoine. Il n’est pas exagéré d’affirmer que la composante humaine actuelle ainsi que sa structure administrative ne sont guère en mesure de remplir une mission qui est bien au-dessus de leurs compétences. L’ampleur de la tâche n’est même pas appréciée à sa juste mesure. Comment voulez-vous que les Clubs puissent être orientés, dirigés et suivis avec la rigueur qui s’impose dans un défi de cet acabit ? En conséquence, il appartient au Club de s’organiser avec un pragmatisme  de tout instant pour mettre en place, avec autorité, une organisation qui soit un modèle de gouvernance à donner en exemple à nos jeunes qui attendent de nous que nous leur définissions un cap à atteindre en toute confiance.

Au soir du 2 mai 2012, une réception a été organisée , à l’invitation de Monsieur le Wali, pour fêter l’accession du Club. C’est usuel, je n’en disconviens point. Mais j’aurais voulu, qu’à cette occasion, fût fait cas du devenir du Club en Première Division. J’avais tant espéré que le premier Responsable de la Wilaya prît l’initiative pour fédérer l’ensemble des forces vives et faire des propositions pour mettre en place, en quelque sorte, une assemblée constituante d’un Club avec un Comité d’Honneur qui en sera responsable et qui décidera de confier sa gestion à un Comité Exécutif, responsable devant l’Assemblée Générale et ce, dans le strict respect de la réglementation.

On ne peut accepter de continuer à voguer sans boussole subissant les sautes d’humeur de gestionnaires discutables, donnant la préséance aux actionnaires plutôt qu’à la Loi qui dispose, en matière sportive, que toutes les activités, dans ce domaine, sont à but non lucratif. Le professionnalisme dans le sport doit s’opposer au mercantilisme du marché en ayant pour esprit de toujours inscrire notre démarche dans l’exigence de l’Olympisme :« Un esprit sain dans un corps sain ».

Unissons-nous à l’initiative de nos aînés et rassemblons-nous pour faire de l’USMBA le porte-étendard de toute une Wilaya et de ce Club le support publicitaire de toutes les activités de la Région.

La réussite du club pourrait constituer pour notre espace un argument attractif pour tout investisseur. Idéaliser, espérer, rêver c’est s’engageravec espoir dans une construction possible avec la ferme conviction qu’une utopie pourrait être matérialisée par un optimisme calculé qu’il nous appartient de faire figurer dans les faits. Notre génération ne peut continuer à fuir son destin en baissant ses yeux devant les réalités du moment.

Il n’est pas question, dans mon propos, de minimiser l’action de ceux qui ont mené les destinées du Club jusqu’alors. Nous reconnaissons qu’ils ont eu tout de même le mérite d’avoir fait de tout vent pour le propulser dans une Division qu’il n’espérait pas. La réalité demeure ; elle est là et c’est le moment – charnière : il faut tout recommencer : constituer une équipe, rechercher des ressources stables, mettre en place des structures de bonne gouvernance, engager la formation et bien d’autres choses qui ressortiront d’un débat fructueux et novateur entre les sympathisants du Club. Ceux qui se disent parangons de la Société civile avec une tonalité condescendante ne peuvent pas fuir leur responsabilité qui est de susciter l’union de tous autour de l’USMBA ; ils ne pourront plus parader à peu de frais sans agir dans une communauté de destin ou plastronner pour des actions inutiles sans avoir le remords du devoir non accompli.

Par : Abdelhamid Abdeddaïm

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=13016

Posté par le Mai 4 2012. inséré dans ACTUALITE, COLLECTIFS, SPORTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

21 Commentaires pour “USMBA : Les trompettes de la renommée et lestambours de la réalité.”

  1. zouaoui

    ovations à cet article qui va droit au coeur, l’émotion est indescriptible, hélas notre club est dans les nuages,il est mal pris en charge délaissé en dépit du succès ,qui a fait vibrer de tous les belabbesiens des différents océans ,quel désastre ,faut voir et vivre ce qua vécu notre club durant 4 années ,les autorités ignorent complètement la valeur de notre club,aucune aide , aucune contribution a son égard, je considère que ce club est orphelin, entre de mauvaises mains qui risquent de nuire notre chère ville .c la vérité amère qui règne au sein de notre team,a cet effet je lance un s.o.s pour préserver et sauver le club avant que ce soit trop tard

  2. Mohamed Senni

    Cher Hamid,
    Avec coeur tu as parlé de l’USMBA et avec un rare sens de l’engagement désintéressé, tu as touché du doigt, à travers elle,toute la problématique qui se pose en termes cruciaux à l’ensemble du sport-roi national. Seul un « vieux » routier de la saine gestion à laquelle tu t’es toujours voué, peut nous interpeller par ce magistral cours de marketing sportif. Et si le coeur apparaît dans l’ensemble du texte, la rigueur qui ne s’accommode pas de l’affectif est, elle, présente derrière chaque mot. Aux acteurs de saisir cet appel. Amicalement.

  3. HINTRIX

    Et les joueurs dans tous ça, c’est eux les acteurs , ils ont une carrière trés courte, pensons d’abord à eux. Ils ont eu qu’une Réception chez le Mr wali comme Récompence.ils ont passé une année vraiment trés difficile et trés stressante, ne serait ce que pour çà , ils méritent logiquement une prime d’accession conséquente.

  4. saim

    je vous dit bravo c’est un appel pressant

  5. benali ALGER

    Selon moi il faut agir vite et monsieur hamid A semble tirer la sonnette d’alarme Faites parler vite autour de vous les autorités sont souvent gestionnaires des fétes de la récupération politique ils n’ont pas conscience des exigences ils peuvent facilement se dérober

  6. kaddous cv sba

    un bon article qui doit servir le club et finir avec ces trompettes et l’opportunisme polticien Du sérieux est exigé ou est l »apc l’apw la djs et les anciens du footbal

  7. chaibdraa tani djamel

    mounir belfiroud(mon plaisir) ,tu es et tu resteras fidéle a notre club passe le bonjour a boudissa ,quand a hamid abdedaim essaye de regrouper ton groupe(la ou vous etiez au sein du comité du club)sans citer les noms(notables de notre ville) et on sera toujours dérriére vous avec notre soutien total pour le bien de notre club et notre ville et bravo pour le texte

    • hami sba

      c’est une bonne idée il faut vite bouger que ces propositions ne tombent pas dans l »eau le journal a au moins la possibilité de faire réunir les gens de bonne intention

  8. ghosne el bane

    Mounir belfiroud,ta photo du belabesien que tu es ,la banderole des scorpions et la cerise sur le gateau c’est le 22 et le pull vert que tu portes bien.Allah yatik essaha ! mayena 3alla ouled bel abbes ils sont partout ils sont des grands seigneurs.Merci pour la ville ,pour l’usmba,et pour tous les citoyens.

  9. hamidi

    les fans doivent remettre les pieds sur terre et demander une vraie prise en charge eu égard au standing de la nationale une je pense que cela est bien expliqué par le monsieur auteur de cet article il réagit doublement fan et gestionnaire

  10. benhaddou boubakar

    belle photo belabbesienne qui reflete l’amour du club et de la ville! et bel appel de mr abdeddaim qui necessite d’etre ècoutè et prendre en consideration la situation actuelle de notre chere èquipe; il faut d’abord feliciter les dirigants de cette annee pour leur travail colossale afin de conquerir la ligue1 et hamdolillah ils ont reussi a leur tache malgrè les problemes,et le grand merite revient aux jeunes supporteurs qui n’ont rien ratè! on a beau savourè l’accession,on a fètè chacun a sa maniere; maintenant on doit preparer l’avenir du club qui demande la participation de tout belabbesien,car l’usmba appartient a toute la wilaya! allez balabbesiens secouez vous et aidez votre club chacun a sa maniere!

  11. Mr ouhibi reda

    Il faut je pense converger tous les efforts et l’apc est tout indiquée pour cela

  12. Meradi

    une feuille de route sérieuse

  13. tahar ouggad

    wiiiiiiiiiiwe sahiiiiite monir vrai de vrai khayi .tous les bel abbesiens est fiere de toi en particulier wled mpntplaisir .rappelant que mounir belfiroud est un diplomate algerien bel abbesien qui exerce sa fonction au niveau de l ambassade algerien a washington dc.allah yahafdak ainsi que tes fils bouziane et smail.

  14. smain

    la joie est finie place au réalisme vous avez des gens qui veulent investir reléchissons ensemble.

  15. ghembaza

    je vois que ceux sont des propositions réalistes les autorités doivent vite bouger en prenant le taureau par les cordes il y va des choses rapides de gestion financiére de recrutement.. de plan de travail des vrais urgences pour le professionnalisme

  16. moha

    l’avenir est radieux a condition de se mettre au travail et mettre la main dans la main pour le bien etre de notre chere ville sur tous les plans et il est temps de designer les gens qui meritent et qui peuvent apporter un plus a cette ville ,surtout eviter les coups de pieds inutiles qui nuisent au club et a la ville.WALLAH quand les gens ici a l’etranger nous demandent de qu’elle ville on est ca fait plaisir d’entendre ce qu’ils disent de Sidi Belabbes,autre chose qui me tiens a coeur aidez svp les anciens joueurs qui ont porte le maillot de la grande USMBA ils sont dans le besoin ce n’est pas qu’apres qu’ils decedent on le regreterra tous l’exemple de Boutareg boucif et Fellah Djilali Allah yarhamhoum sont des exemples edifiants.il ya aussi Bettache qui a souffert toutes ces annees dans le silence .C’est une occasion en or pour faire de l’accession de l’USMBA le rapprochement reel des ouleds bled et tous les gens qui veulent du bien pour cette ville,voila je dis bonne chance a tous les belabesiens et (nnes) et je dis au grand kadiri dir chechia. salam alikoum

  17. le sportif

    merci pour tous ces belabbesiens la ou ils sont et c est un devoir de supporter leur cher club mais il faut mettre la main a la poche pour aider le club comme c est le cas de la jsk qui une caisse noire grace a ses supporteurs a travers le monde europe usa et canadal

  18. usmbiste

    merci le sportif mais le club doit compter d abord sur ses supporteurs locaux c est dire les industriels et les investiteurs qui activent a sba ensuiete vient l aide de ses fils etablis a l etranger auxquels je leur propose de s unir en association pour aider leur equipe

  19. benhaddou boubakar

    l’aide du club c’est aussi acheter les tiquets du stade quelque soit le cout! ou si c’est possible etablir des cartes d’abonnements c’est mieux non? fournir des maillots,fanions casquetes etc… cela aidera le club aussi! on souhaite faire de la bonne figuration ensuite repartir de bon pieds nchallah

Répondre