La Voix De Sidi Bel Abbes

USMBA 0 JSK 2 : La JSK confirme,l’USMBA déçoit. Par A. Belamri

10676302_319202381594756_3026225681046557289_n

Attendu avec impatience par le public bélabbésien ,le match d’aujourd’hui qui a opposé leur équipe l’U S M B A à la J S Kabylie devait leur permettre de confirmer leur prestation de la dernière rencontre face à l’équipe de Sétif et démontrer leur montée en puissance au fur et à mesure des rencontres.Cela n’a pas eu lieu ;pire le scénario inverse se produisit laissant place au doute et à l’inquiétude. Si l’USMBA essayait de tirer son épingle du jeu en première mi-temps malgré le but encaissé sur balle arrêtée et un mauvais placement du mur,la deuxième mi-temps a confirmé les appréhensions des spectateurs car l’équipe ,il faut le dire ,ne possède pas d’entraîneur à la mesure de ses ambitions ,même les joueurs utilisés en qualité de titulaires ne sont pas ceux que nous considérons constituant l’ossature de base du club. Dès l’entame du match ,les partenaires de DOUKHA (excellent dans ses bois ) n’ont pas joué de prudence pour montrer leur intention clairement affichée de disposer des trois points de cette confrontation ;Ceci étant dit,le comportement solidaire des joueurs de la JSK sur le terrain leur a permis de contrecarrer les rushs mal ordonnés et beaucoup plus fougueux qu’autre chose des camarades de Achiou qui ont montré des insuffisances techniques dans la maîtrise du ballon ,notamment en milieu de terrain où l’on relève quelques imperfections qu’il y a lieu de lever,l’attaque était transparente et la défense fébrile contrairement à sa production face à l’ESS. L’équipe de la J S K était coriace et s’est permise de faire circuler le ballon à sa guise laissant les joueurs de l’USMBA ,désarmés ,courir après le ballon pour ensuite lancer des contre-attaques meurtrières qui leur a permis d’ajouter un deuxième but qui a scié les jambes des locaux. Par la suite ,la J S K s’est contentée de gérer son écart et elle aurait pu en ajouter d’autres buts tant les joueurs de l’USMBA étaient absents sur le terrain et résignés à leur sort. Il est temps pour les dirigeants de rectifier le CAP s’ils ne veulent pas avoir d’autres surprises pouvant installer une crise insoluble au sein du groupe. A noter un aspect important de cette rencontre ,c’est la minute de silence observée par le public ,les joueurs et les officiels comme hommage au joueur de la JSK Ebossy  ,décédé dernièrement au Stade de Tizi Ouzou.

10557156_319202884928039_5340594371817159609_n

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54459

Posté par le Sep 14 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

22 Commentaires pour “USMBA 0 JSK 2 : La JSK confirme,l’USMBA déçoit. Par A. Belamri”

  1. fethi

    notre équipe est faible

  2. Abdelkrim22

    Wali+Serar 0 Jsk 2

  3. Supporter

    L’USMBA , seule équipe au monde à avoir libérer 20 joueurs et recruter 20 joueurs avec un nouveau staff technique . Ou est la stabilité ? ou est la continuité dans le travail ? . Malheureusement notre club retrouvera la ligue 2 la saison prochaine , ce sera le meme scénario que la saison 2012/2013 . On n’a pas appris les leçon . On aurait du laisser l’équipe de l’année dernière , elle avait une fière allure . Avec 3 ou 4 bons recrutements, l’USMBA jouerait les premiers roles .

  4. Supporter

    Il faut recruter le plus vite possible un bon entraineur algérien . C’est le grand problème de l’USMBA .

  5. mohammed boudissa

    j’ai vu a la tele le joueur ouznadji qui est un exellent joueur ,je me demande pourquoi les dirigeants ont libere ce joueur pour ramener d’autres qui n’ont pas sa stature.

  6. mohammed boudissa

    IFTICEN est libre il fera la bonne affaire de l’usmba

  7. kerroucha

    oui khayi c’est malheureux

  8. kadid

    Franchement moi ca fait longtemps que je regarde plus se championnat de sauvages

  9. sportif belabbesien

    Faute de salaires et de prime du match de Sétif , les joueurs refusent de jouer car jouer pour les couleurs du club est un temps révolu
    On n’est pas dupe , les joueurs ont voulu cette défaite et ont déclenché le signal d’alarme dans le camp des dirigeants
    Sans argent , l’USMBA perdra face au CRB prochainement
    Retenez ce que je dis .Dont acte

  10. Supporter USMBA

    Je ne suis pas d’accord avec toi mon frere Sportif belabbesien

  11. Supporter USMBA

    Ifticen est le plus incompétent des entraineurs algériens . Les gens parlent comme ça , je ne sais sur quelle base . Il est vrai dans ce milieu , chacun peut trouver sa place . Ce Ifticen en tant que consultant de l’ENTV aurait au moins pu dire que le but de l’EN contre le Mali est hors leu . Tout le monde l’a vu , sauf lui . C’est une grande catastrophe pour ne pas dire un grand crime si l’USMBA venait à le recruter .

  12. Supporter USMBA

    Par contre Mr Boudissa , je suis d’accord avec toi sur Ouznadji . C’est un grand joueur , ceux qui l’ont libéré n’auront pas pas la conscience tranquille (s’ils ont une conscience).

  13. CHAIBDRAA TANI

    TAFRETE,ce qui est fait est fait

  14. hamza

    après le nul de setif l’entraineur était le meilleur des entraineurs maintenant et après une défaite dont il n’est pas responsable et contre la meilleur équipe en Algérie il est nul il faut chercher un autre. drôle de réflexion c’est pour cette raison que wahid a préféré changer d’air 40 millions d’algériens 40 millions d’entraineurs. le problème de l’usmba est ailleurs ? on ne peut gérer une équipe par correspondance. oua lfaham yafham. aussi j’ai entendu dire que la sœur d’un dirigent est partie insulter l’entraineur donc voila ou on est.

    • ABDEDDAIM ABDELHAMID

      C’est une entreprise de démoralisation à laquelle on assiste, la veille du match la rumeur faisait dire à certains que le sélectionneur national à fixé son attention sur le dernier rempart du club, après la JSK c’est une passoire à qui on avait affaire. C’est peut-être un détail mais il est significatif de l’ambiance malsaine qu’on participe tous à créer autour du Club qui besoin de sérénité pour recharger les batteries . A commencer par le Boss , principal mobilisateur des troupes s’il en est , qui à la veille d’une échéance financière planifiée, comment on ne pouvait pas l’être , brandit le sceptre du chantage , bâton préféré de nos gestionnaires produit d’un même moule, celui de l’audace d’un système consentant . Lui qui est dans le sérail depuis des lustres n’a pas pu s’engager dans une planète qu’il connaît bien pour avoir participé à son contour de gestionnaire modèle , n’aurait pas dû utiliser ce qui devrait décision pour un bon père de famille , c’est une gâterie connue qui devient une pratique banale sans effet sinon décourager les sportifs eux mêmes . De plus et sans esprit polémique , le rédacteur lui- même dans son intervention précédente faisait part d’un enthousiasme débordant quant au sort de la confrontation, son issue défavorable l’a transformé en opposant à l’entraîneur le lendemain . Il nous a même habitué à ses conseils éclaires en matière de formation des jeunes dans ces mêmes colonnes . Entreprise de démoralisation , disais-je ,parce qu’on accorde aucune circonstance atténuante à quiconque et pour tout sujet , il suffit de lorgner de lorgner vers le RÉAL de Madrid, toute proportion gardée , pour réaliser que la marche d’un club ne peut pas être linéaire à tout instant . Moi aussi , j’aurai aimé que cela aille mieux , les solutions théoriques existent mais chez nous la pratique recèle des « IMPONDÉRABLES  » lesquelles sont d’autres cieux que l’ordre naturel des choses comme par exemple gérer à distance ou donner une image de marque du club qui ne correspond pas à ses moyens .on peut savoir gérer mais pas dans la confusion et l’anarchie

  15. membre de la h'cira

    Mr Abdeddaim

    Tout le monde s’est étonné et pas seulement le rédacteur, qui est un connaisseur pour avoir tapoté dans le ballon et participé à la gestion du club pendant trois mandats,sur le rendement de l’équipe après avoir fourni une prestation intéressante face à l’E S S,qui laissait présager une meilleure production face à la J S K que celle qu’elle nous a fourni.Il est vrai que la courbe des résultats ne peut pas être linéaire mais pour une équipe qui cherche à se maintenir dans cette division ,le minimum est de gagner à domicile et rassurer ses supporteurs qui sont nombreux à venir la soutenir ici et ailleurs.
    Tout le monde a constaté ,ces derniers temps ,un relâchement de la part des responsables au sein desquels il manque une certaine harmonie et une compatibilité d’humeur pour mener à bien la gestion du club;si les déclarations intempestives du président sont sa marque de fabrique pour exister médiatiquement ,chose détectée par les initiés ,cela a profité à certains joueurs ,dont la seule inquiétude est la gestion de leur porte-feuille,pour introduire le doute dans le groupe et donner matière à cette opposition fantoche et inconsidérée pour semer la polémique.
    Quand je parle du renforcement du staff technique par un entraîneur local chevronné,vous et moi ne sommes loin de penser la même chose dans la mesure où la psychologie du joueur algérien vicieux et calculateur ne fait que compenser ses états d’âme par un comportement contraire à l’intérêt du groupe et donc du club.
    Comme j’ai un petit fils qui joue en cadet et qui n’est pas du tout pistonné comme le pensent certains ,enivrés par le repas du jour,je m’intéresse à l’évolution des jeunes que j’accompagne à chaque fois que je peux pour les encourager à réussir .

    • ABDEDDAIM ABDELHAMID

      Merci du clin d’œil de ce cercle «  »franc-arabe » auquel vous semblez appartenir , je pense que vouliez souligner que votre intervention se fait au non de la rédaction , élément qui n’ajoute rien à notre qualité relationnelle, je me contente quant à moi de m’adresser à ABDELKADER BELAMRI que je connais mieux que le reste dudit qui reste tout de même impersonnel . J’ai seulement voulu dire qu’il est pour arriver à des conclusions hâtives compte tenu du manque de recul pour se faire un jugement sentencieux . Nos expériences n’ont rien à y voir même si la votre semble plus riche , la gestion de notre Foot-ball n’obéit à aucune règle universellement connu pour faire de nos managers des exemples à suivre en matière de gestion. Ce que je voulais mettre en exergue , je n’ai peut-être pas réussi , c’est que le professionnalisme à marche forcé a été imposé à nos instance sans préparation et qu’il a fini par générer un monde à leur image ,monde fait autant d’approximation que d’audace . J’irai même jusqu’à dire que la nouvelle vocation «  »d’agent de joueurs »légalement codifiée par la FIFA ajoute à la confusion dans la mesure où elle peut se faire complice des présidents de Club faisant de ces derniers des affairistes avec des relents de maquignonnage . Monsieur on est bien loin du foot- ball que nous chérissons et de l’USMBA que nous idéalisons . C’est un monde auquel il n’est pas bon de se vanter d’y appartenir même si nous sommes conscients que notre jeunesse doit bien s’accrocher à quelque chose ,faute de mieux, le sport étant le seul palliatif qu’on leur accorde . Il fut un temps où l’expérience signifiait chance de réussite ,aujourd’hui on parle carnet d’adresse et d’audace et surtout pas d’obligations ni morales ni légales . Tu vois on est bien loin de nos querelles intestines qui nous détournent de réalités bien plus matérielles un joueur de foot-ball touche infiniment plus qu’un professeur d’université. . Quant à la formation je me suis déjà étendu sur le sujet en précisant que sans une large pyramide de pratiquants point de cueillette conséquente à son sommet ,même nos rejetons n’auront pas assez de  » temps de jeu pour s’améliorer ou se perfectionner …..

  16. Bachir Bakhti

    Avec des débuts affligeants, avec tout ce qui nous a été donné de lire sur l’USMBA depuis deux années, on s’étonne que l’équipe, présentée tout récemment comme un monstre n’est en fin de compte qu’une montagne qui a accouché d’une souris. Tous ses fans sont pris en otage et le resteront pour toujours et pour cause :
    Il y eut l’épisode du nouveau patron de l’équipe faisant un tandem avec le Wali.
    Sa célérité à faire venir des joueurs,sans large consultation, dont beaucoup sont inconnus des plus avisés parmi les Belabbésiens.
    Il ramène un entraîneur qui a fait rétrograder toutes les équipes qu’il a entraînées.( Cela a été écrit sur ce site par un lecteur).
    Et en prime, il menace de démissionner avec rejet des responsabilités sur des fantômes ou des comparses qui n’ont aucune prérogative. Or il se trouve, dans notre ville, des esprits extrêmement éclairés qui ont deviné beaucoup de choses qui se sont avérées bien pensées et senties par eux dans le seul intérêt de la ville. Nous reproduisons ci-après le commentaire de l’un d’eux paru sur la VDSBA et appréciant la « démission » de Monsieur Serrar.

    Abdeddaïm Abdelhamid
    4 septembre 2014 – 1 h 00 min
    « Si on brandit le chantage de la démission comme le relaye la «Rumeur » et quelques sites locaux, on retombe dans les travers d’un amateurisme affligeant qu’on pensait à jamais révolu. Si tel est le cas on ne fait que ressusciter la méthode de l’indétrônable Président de la JSK qui jette l’éponge le matin, le temps d’un point de presse et quelques « photos » et, l’après-midi du même jour, il se fait prier par une meute de « dociles avertis » pour ne pas abandonner le bateau qui ne pourrait être guidé que par le seul timonier qu’il se prétend être. Soyons sérieux pour une fois respectons les «fans » qui n’attendent que la résurrection de leur club, les états d’âme des responsables doivent demeurer dans l’intimité de leur alcôve ou, peut-être même, de leur conscience et c’est peu dire ».
    Tout un chacun est libre de voir en l’USMBA la grenouille qui veut être, coûte que coûte, aussi grosse qu’un bœuf, ou le club qui a connu ses moments de « gloire » qui n’est corroborée par aucun trophée et surtout où les ouled bled se sont bien servis. Pas d’argent, pas d’école de formation, aucune trace d’un embryon de relève, nulle compétence en matière de gestion : autant de déficits qui n’incitent pas à s’entêter à « attraper du vent avec une main de cendres ». Alors que l’on nous explique comment l’avenir de l’USMBA peut-il être appréhendé autrement que sous une vision de tristesse qui a toujours eu le dessus sur le triomphalisme de bas aloi ?

  17. Mme CH

    Ma3za Walaw Taret sans ailes…!!!!

  18. kader

    tout le monde est devenu specialiste en la matiere wal mghana darate dale wal hasd wal boghd ca se voit a travers les intervenants et en resume on recolte ce qu’on a seme ,c’est pour ces raisons qu’on a fait fuir les gens de bonne volonte et le terrain est plein de mediocres qui l’ont investis t pris le pouvoir par la force des temps,souvent je me dis que mr Madani a raison dans ses analyses.Je connais assez bien le football et ses rouages,seulement damiri ne me permets pas de cautionner tout ce qui se passe dans notre ville.

Répondre