La Voix De Sidi Bel Abbes

Urgence : Les toilettes publiques, autrefois présentes à Sidi bel Abbés ville , doivent obligatoirement reprendre du service… !Par notre ami Ourrad K.

Sans titre

 

 

 

 

 

 

 

Cette réflexion qui taraude les esprits des citoyens honnêtes et jaloux de leur cité , doit être prise en considération par les élus, responsables du bien être de leurs administrés. Pour les générations d ‘aujourd’hui qui n’ont pas connu les toilettes publiques à SBA ou probablement ailleurs, celles –ci étaient appelées communément des urinoirs et destinées principalement aux hommes pour préserver leur intimité; les femmes en ces temps là n’étaient pas actives au sens professionnel du terme et donc moins concernées par la chose que la gente masculine. Ces toilettes publiques étaient en adéquation avec la réglementation qui est ,d’ailleurs ,toujours en vigueur, et qui interdisait à quiconque de faire ses besoins naturels en public et à l’air libre en touchant à la salubrité publique et même portant atteinte aux mœurs ; Ces toilettes publiques disposaient de l’eau courante pour maintenir les lieux dans une hygiène acceptable et aux hommes de se laver. Tout le monde ,de nos jours et notamment à SBA,observe avec amertume des bouteilles pleines d’urine à même le sol et en plein centre ville,situation répugnante et dénotant pour le moins l’état d’esprit des gens et leur incivisme (quelle époque ). Il n’est pas du ressort des travailleurs de la commune de ramasser ces bouteilles, cela n’est tolérable ni par la loi canonique, ni par la conscience des hommes s’il en est. Quand on observe cette situation étrangère à nos mœurs ,l’on se demande :
1°_ Pourquoi ces toilettes publiques utiles pour le citoyen ont-elles disparu et qui a pris cette décision saugrenue ?
2°_ Pourquoi devant ce constat amer ,les A P C qui se sont relayées depuis plusieurs mandats ne se sont pas souciées de ce problème simple à résoudre et d’une utilité publique digne d’intérêt ? Dans tous les cas de figure ,la responsabilité de l’élue est engagée et sa conscience devrait le pousser à trouver une solution à ce problème ,d’autant plus que les services d’hygiène sont dépassés ,car nos cafés ,restaurants ou lieux publiques sont dépourvus de toilettes dans le sens où elles sont en permanence fermées. La seule toilette publique, actuellement en service, est celle qui se trouve en mitoyenneté avec la grande poste et nécessite d’être rafraîchie. Cette opération si elle viendrait à être réalisée constituerait une ressource non négligeable pour la commune et quelques emplois à créer et contribuerait surtout à lutter contre l’insalubrité publique. Alors messieurs les élus ,cet investissement n’équivaudrait même pas à la subvention que vous allouez aux clubs sportifs et rendrez de grands services à la population,surtout les personnes âgées , de plus en plus touchée par le Diabète et contrainte ,plusieurs fois par jour, à satisfaire ses besoins naturels. Pour ne pas toucher les susceptibilités des uns et autres, considérez cela comme une simple suggestion citoyenne (participation citoyenne ).

10686801_319711161543878_1843268679194357298_n 10686845_319711221543872_8916020198345127335_n 10689796_750031641704931_5470356944214483799_n 995638_750031395038289_356541836795888905_n

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54514

Posté par le Sep 16 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

27 Commentaires pour “Urgence : Les toilettes publiques, autrefois présentes à Sidi bel Abbés ville , doivent obligatoirement reprendre du service… !Par notre ami Ourrad K.”

  1. Omar

    Tiens donc ! depuis quand les Algériens-n-es pensent aux toilettes puisque c’est un devoir absolue de la part des ronds-de cuir à y remédier à ça? Ce qui est horripilant même dans les bureaux administratifs on trouve des bouteilles en plastic pour se torcher le c….. et les odeurs je ne vous en dit pas. Pauvres malades si par malheureux s’ils se trouvent quelque part et qu’il n’y a pas de toilette et bien vous connaissez le résultat,pire encore dans les toilettes des Mosquées on trouve des tasses en plastic et je ne vous dis pas le contenue de germes mortels,quoi qu’il en soit l’Algérien d’aujourd’hui même le cyanure ne lui fait pas d’effet.

    • OUERRAD

      ma chouft walou sahbi
      les douchettes dans les grands hotels saccagees ?J ai bosse dans le secteurs ,on devait refaire les douchettes pour toilettes tout le temps .
      Plus grave , les toilettes dans les hopitaux , quelle CATA

  2. OUERRAD

    L APC de l ere de DJELLOULI avait initie une tentative et des toilettes publiques ont vu le jour sur la cinquieme avenue a cote de l ex gare routiere pour les bus .
    Que sont elles devenues ?
    IL faut aussi penser a en creer sur les places des quartiers peripheriques , comme EL WIAM. a titre d exemple .

  3. nora

    je remercie khaled pour ce reportage vrai

  4. Abbes

    A se demander si il ya des responsables dans cette ville?

  5. MADANI

    Article intéressant pour une Histoire intéressante pendant l’algerie française un citoyen est tombé sur un autre entrain de pisser sur le mur d’un autre il lui a administré une bonne correction pour qu’il ne refait plus cet acte sale , immoral et irrespectueux , se sentant blessé ce citoyen partit se plaindre chez un responsable indigène de l’époque lui expliquant l’histoire et la correction reçue , ce dernier lui répondit oubliez cet épisode douloureux , nous allons bientôt être indépendant et libre dans notre pays et là vous pouvez , vous aurez même le droit , de pisser et de chier ou bon vous semble sans aucune crainte . je pense que cette histoire résume parfaitement cet article ? c’est mon avis . je n’offense personne . je dis ce que je pense en toute liberté . et c’est la vérité .

    • OUERRAD

      IL FAUT L ECOUTER DE LA BOUCHE DE SI AEK POUR MIEUX LA SAISIR .
      C EST LA VERITE C EST LA LIBERTE ALORS POURQUOI LUI ET PAS TOI ET SUR UNE CHAINE DE TV DE CHEZ NOUS ON LIVE STP .

    • R.TARI

      Bonsoir, Monsieur Madani
      Votre témoignage est très intéressant parce que venant d’un Algérien ayant apparemment connu l’époque coloniale puis celle post coloniale. Un changement fort regrettable parce que préjudiciable à chacun. Et après avoir lu l’article mis en ligne, je me pose la question de savoir comment font les visiteurs de la ville de Sidi Bel Abbès, pour ne citer qu’elle, lorsqu’ils se trouvent dans l’obligation de satisfaire un besoin naturel puisqu’il semblerait que même dans les cafés, les toilettes soient hors d’usage. En est-il de même à la gare ?
      Lorsque j’étais enfant, j’avais entendu parler de l’usage, surtout dans les campagnes, de grosses pierres plates faisant office de « papier toilette » et je constate à la lecture des différents témoignages dont on ne saurait douter, qu’encore à l’époque actuelle, un certain « archaïsme » perdure, fort surprenant pour un pays aussi riche que celui-là.

  6. Sfisefi

    Honte au maire de sidi bel abbes! honte au wali qui ne voit walou! Hont aux bel abbesiens qui acceptent cet état de fait. Malheur a celui qui est accompagné par une femme et qui a ……

    • révolté

      Voilà un sujet important sur la VDSBA
      Soyons honnêtes, ici, tout le monde se victimise, plus facile de rejeter la faute sur l’autre.
      Le meilleur exemple que remarquent les étrangers qui viennent en Algérie , c’est la conduite des automobilistes, des motocyclistes et des piétons. C’est la plaie et la honte de l’Algérie . Si l’on cherche une image symbolique de l’incivisme en Algérie , ce serait d’abord cela. L’éthique d’une société, son civisme, sa citoyenneté et son éducation se mesurent d’abord à ses comportements dans l’espace public. Je pourrais citer un autre exemple dont on ne parle jamais. Quand j’arrive dans n’importe quel pays, je peux mesurer le degré de civisme d’une population en allant dans les toilettes publiques. Nous sommes dans une société qui se targue d’être musulmane et qui est étouffée par le discours creux , par les signes extérieurs de piété, mais force est de constater que les toilettes sont d’une saleté déplorable, que j’ai rarement vue dans d’autres pays même musulmans.

  7. Ghosne

    C’est la photo des toilettes publiques a cote de la grande poste en ville? En 62 il y avait des khitanos (gitans) qui les tenaient et nettoyaient pour des douros, mais déjà ça puait,ces gitans faisaient leur cuisine sur un réchaud a pétrole pas loin de la porte de l’urinoir ! c’est un détail qui me revient!!!!

  8. Hamid Ourrad

      Il est inadmissible voire révoltant qu’une ville comme SidiBelAbbes manque de toilettes publiques ,la situations est plus qu ‘urgente  car certain lieux publiques notamment les jardins sont devenus de véritables urinoirs a ciel ouvert ,même les cages d’escaliers et les halls d’ancien immeubles ne sont pas épargnés ,pire encore ,certains commerçants ont trouvés une autre astuce ,ils urinent dans dans des bouteilles en plastique qu’ils abandonnent par la suite au bord des trottoirs ,ce phénomène de manque  de toilettes s’est généralisé en Algérie toute entière ,il y a quelque jour j’ai lu dans un journal une anecdote drôle qui s’est passée à Alger (la Capitale……..)qui m’a fait beaucoup rire et qui m’a écœuré en même temps 
    Un député qui souffrait d’une forte diarrhée à été obligé de faire ses besoins dans la cage d’escalier d’un bâtiment parce qu’il n’a pas trouve d.e toilettes publiques. Pourtant   ce connard n’a même pas exposé ce problème  à l’APN.

  9. el moufahem

    ssemhouli rakoum tboulou fel ramla.
    je pense que certains ou plutot la majorite de ceux qui sont sur place devrait apliquer la vieille citation de la Marquise de Lambert qui avait dit:
    Nous vivons avec nos defauts comme avec les odeurs que npus portons nous ne les sentons plus , ils n’incommodent que les autres.
    Pour tout ce qui se dit sur la ville la parole est bonne mais l’action sera meilleure si les manifestations de droit civique et de bien être se feront aupres du Mir et du brifi ne seront que legitime pour le bien de la ville encore faut-il avoir du courage de le faire .

    • R.TARI

      Bravo, el Moufahem, pour cette citation qui résume bien, hélas, ce que les internautes ont exposé sur la saleté qui envahit chaque jour davantage cette ville de SBA que j’ai connue propre et régulièrement nettoyée par la municipalité. Mais ça, c’était avant…

  10. Omar

    Y’a quelques années de ça feu ma mère paix sur Elle est venue me voir quelque part en Europe, elle m’a demandé où se trouvait les Toilettes je lui ai montré une minute après elle est revenue à la charge (oueldi) je t’ai demandé les Toilettes elle n’y croyait pas ses yeux tellement ça sentait bon elle me répliqua (oueldi) apporte moi un matelas je dormirais ici ce n’est pas possible que ça soit des Toilettes. La morale de l’histoire nous autres sommes bon d’uriné conrtre le mûr du voisin sans se poser la question et de ch…..n’importe où quant au civisme on est loin à des lumières de
    distance,comme on dit quand le soleil fleurira peut-être !!!

  11. maghmoum

    ON EST FORTTTTTTTTTTTTTTTT POUR çà

    Un jeune homme âgé de 23 ans a été assassiné, mardi 16 septembre, vers 3h, à coup de sabres dans le centre de soin de la ville de Ras El Ma (ex-bedeau), située à 80 kilomètres au sud de la ville de Sidi Bel Abbés.

    L’assassinat a été perpétré par plusieurs individus armés de sabres et de couteaux, après une violente dispute qui a éclaté, peu avant, au quartier dit « Hai Jadid » entre deux bandes rivales, selon des témoignages recueillis auprès citoyens de Ras El Ma

    Le frère de la victime, grièvement blessé lors cette descente punitive, a été évacué vers les urgences médico-chirurgicales de la ville de Telagh, située plus au nord.

    « Les faits se sont produits à l’intérieur du centre de santé où la victime a été évacuée par ses proches après avoir été blessé par arme blanche », précise le maire de cette localité, M. Guendouzi Slimane.

    Selon lui, il s’agit d’un règlement de compte entre deux bandes rivales qui se disputent depuis une semaine la vente de boissons alcoolisées dans cette ville-garnison

    « J’ai alerté, à maintes reprises, les différents responsables des services de sécurité sur la recrudescence de la criminalité et le trafic de drogue à Ras El Ma. En vain », affirme M. Guendouzi.

    Des habitants de Ras El Ma, contactés ce matin, considèrent que ce crime est la résultante de l’insécurité totale qui règne dans cette localité depuis des mois.

    « Vols, agressions et trafic de drogue ont connu une recrudescence jamais égalée auparavant », souligne Messaoudi Bendif, président d’une association locale. source el watan

  12. KLAKBLAK

    Nous méritons ce qui arrive dans notre pays car c’est nous qui laissons ces responsables faire ce qu’ils veulent

  13. KLAKBLAK

    Un ami vie depuis très longtemps au canada, je lui ai dit tu ne penses rentrer au pays un jour. Il m’a dit non car , c’est pareil a une différence prés très importante pour lui. il m’a dit :
    1) nous avons pareil toutes nourriture, aliments etc..;
    2) nous avons pareil les mosquées
    3) nous avons pareils l’alcool, le vin , la drogue etc…
    4) nous avons pareil les voleurs, les agressions etc..
    Mais la différence et ce qu’il y a de mieux c’est que la justice est plus juste donc pour ça je préfère rester au CANADA

  14. Benalioua

    Autrefois les toilettes publiques se limitaient aux lieux destinés à cet effet. Aujourd’hui tous les coins de la ville sont des chiotes. Donc le problème n’est pas le manque de wc publiques mais le manque de civisme. Il n y a qu’à voir les crachats qui « ornent » le sol, toutes les saletés jetées partout par des passants, des bouteilles et des cannettes de bière jonchent les trottoirs, les ménagères qui lancent toutes sortes de « zbel » par les balcons, même les gens puent quand vous les croisez…etc…etc. Après cela à quoi bon gaspiller de l’argent pour construire des toilettes publiqueS à un peuple qui perd ses attitudes humaines pour se convertir à l’état sauvage.

  15. Mme CH

    Merci Mr Ourrad K d’avoir évoqué cet autre volet qui rentre aussi dans le cadre de la protection de l’environnement, de la santé humaine et du développement durable…!!!! Je n’oserais pas parler du bien-être et du savoir vivre, car ça, c’est une autre histoire…!! Demandons à Mr Ibn Khaldoun ce qu’il en pense, dans sa ‘Mo9adima’…. !!??

    C’est une autre nuisance qui s’additionne aux multiples nuisances que le citoyen est entrain de produire et de subir sans même réagir, soit par ignorance, négligence, insouciance, incivisme, soit par manque d’éducation, alors que les Musulmans sont censés être les plus propres sur terre…!!
    Ajoutez à cela la ‘Fhama’, l’éducation, la culture et la compétence de nos responsables locaux…!!! L’environnement est tellement propre qu’un peu d’odeur et d’urée ne feraient pas de mal…et puis ce n’est pas une priorité……n’est ce pas…??? Wa ‘Mossébateh’…. !

    Au moment où on se chamaille encore pour des sanitaires publics, ailleurs, rien ne se perd…!! Ils font tout pour utiliser les spécificités de l’urine pour produire de l’énergie, à l’heure où les énergies renouvelables semblent devenir une nécessité absolue dans notre contexte énergétique !!! Eh oui; ne riez pas, puisque des chercheurs Britanniques de l’université de Bristol Robotics Laboratory ont réalisé un procédé permettant d’utiliser l’urine comme nouvelle source d’énergie….! Ils ont découvert une méthode pour recharger leurs téléphones grâce à leurs urines! En effet, cette substance associée à des piles à combustibles microbiennes va permettre la production de l’électricité grâce au processus de putréfaction. L’urine comporte deux composés pouvant être une source d’hydrogène: l’ammoniac et l’urée. La multiplication des microbes est ainsi accélérée pour générer plus d’électricité. Ce procédé était déjà faisable avec de l’eau. Néanmoins, l’innovation ici demeure dans le fait que les atomes d’hydrogène dans une molécule d’urée sont moins fortement liés que dans une molécule d’eau, donc plus faciles à désunir.

    Pour le moment, le procédé n’est pas assez développé, il permet seulement de passer quelques appels. Mais avec le temps, les scientifiques y entrevoient le futur moyen d’alimentation de nos salles de bain. Le potentiel de cette technique est bien sûr accru dans des endroits à forte fréquentation.
    Le festival Afro-Reggae au Brésil a déjà expérimenté l’idée. En effet, les organisateurs ont placé des urinoirs un peu partout dans les rues de Rio de Janeiro. Étant relié à des turbines et une dynamo, l’urine s’est écoulé dans les tuyaux. Avec un peu de pression, de l’énergie a été créé et stocké dans des batteries pour ensuite alimenter le son du festival. Ajouté aux économies d’énergie, ce procédé a aussi permis d’inciter les festivaliers à uriner dans le total respect de l’hygiène publique !
    Pour des installations dans des lieux isolés tels que les déserts et les îles, cette technique semble être très utiles. D’ailleurs, l’armée américaine est entrain d’expérimenter ce nouveau procédé pour ainsi permettre à ses soldats d’avoir accès à une source d’énergie là où ils se trouvent et à n’importe quand ça permettra aussi d’alléger le poids de leurs équipements… !!! Avis aux concernés…, ils courront plus vite… !

    Effectivement, Mr Banalioua, les êtres humains perdent de plus en plus leurs valeurs humaines et se convertissent chaque jour davantage à l’état sauvage à l’ère de la modernité…!!! Quel paradoxe….!!!! Drôle de monde à l’envers…!!!!

  16. tewfik Adda Boudjelal

    Sujet extrêmement sensible et grave en même temps .Les gens qui prennent l’autoroute sont obligés de temps en temps de s’arrêter pour faire le plein d’essence aux stations services s’y trouvant sur le parcours .
    Si vous prenez alors un moment et que vous regardez un peu le comportement des gens, vous comprendrez que nous sommes différents de tous les peuples de la planète.
    La cafète est prise d’assaut .Les gens manifestent leur impatience pour être servi avant les autres alors qu’ils sont sensés prendre du repos, marcher un peu, faire quelques exercices pour les chauffeurs, se rafraichir et se restaurer pour mieux attaquer les kilomètres qu’ils leur restent à parcourir.
    Quand il leur arrive de s’assoir à une table pour déguster ce qu’ils viennent de commander, je vous assure qu’ils laissent derrière eux un décor terrible qui donne l’impression qu’une bataille rangée venait d’avoir lieu.
    Alors pour revenir à l’essentiel, objet de l’article, je peux vous assurer qu’il faut une équipe de 3 ou 4 plombier en permanence et par station tellement les dégâts son terribles.
    Portes en MDF, qui ne ferment pas souvent car les loquets, qui jadis faisaient partie des accessoires disparaissent comme des objets de collection qu’on n’hésite pas à arracher et garder comme souvenir.
    Les robinets, souffrent le martyre car nous n’avons pas le réflexe de les refermer après usage, avec délicatesse. Combien de fois, avons-nous assisté –complice-à un « tic » typiquement de chez-nous qui consiste à se laver les pieds -sans gène aucune -dans les vasques encastrés dans la plaque de marbre. ?
    Les cuvettes à la turque et les sièges Anglais ne sont pas en reste .Alors que dire des pauvres douchettes dotés d’une sensibilité et qui nécessitent une attention d’usage particulière.
    Très souvent, seul le flexible fait de la résistance tant bien que mal et c’est pour cela, que les sanitaires sont en permanence sous les eaux malgré les coups de frottoir de l’agent de service qui maudit dans son cœur toutes les personnes qui par manque d’éducation et de civisme le conforte dans l’idée qu’il travaille pour rien. Et la liste est encore longue.
    Alors de grâce, comment voulez-vous parler de toilettes publiques dans la ville alors que nous n’avons pour seul repère que le constat.

  17. Omar

    En Europe, les chiens sont dressés pour accompagner leur maîtres à se balader histoire de prendre l’air dans la ville ou dans les squares, et dès qu’ils ont besoin de faire leur besoins il font comprendre à leur maîtres de par leur comportements.Nous autres sommes des êtres humains, on a des comportements de babouins, ils urinent il pissent quand bon leur semble peu importe pas de limites où qu’ils se trouvent, donc c’est la même chose pour nous autres Algériens sans foi ni loi et cerise sur le gâteau malheur si on fait une remarque, à tout Algérien de ce qu’il est en train de faire est inapproprié, et ça peut tourner en pugilat.Nous devrions apprendre ce que veut dire l’éducation en premier lieu et le civisme peut-être qu’on pourrait changer notre attitude vis-à-vis de tout le monde.

  18. h. bouasria

    un demie siècle de gérance on parle encore de toilettes dans un vieux temps avant cette période de gérance ces endroits exister partout en plein centre ville devant petit vichy à cote la grande poste si c’etait la technologie et on est entrain de reculer c’est moins grave à cause de ça c’est grave comment vous voulez les touristes si c’etait seulement nous c’est demie mal on sétait habitué vous et votre gérance

  19. Nass

    Est ce que vous penser que les belabbésiens de « maintenant » se soucient de toilettes publiques ?..y a qu’a voir les toilettes des mosquées pour en juger…vraiment il faut avoir une grande respiration pour rentrer en apnée dans ces toilettes…Cependant des toilettes public propres et modernes tenu par un gérant pourquoi pas…En europe c’est un vrai métier et il y a même des formation pour devenir gérant de toilettes publics….ils ne faut pas oublier d’inciter les cafés a aménager des toilettes, bien entendu propres…

Répondre