La Voix De Sidi Bel Abbes

Une lettre émouvante de Hassiba Ben Bouali à ses parents, une vingtaine de jours avant sa mort / Proposé par Mr. Lakhal Benyahia

Une lecture proposée par mon grand frère Hadj Lakhal Benyahia . Merci beaucoup pour ce partage hors normes …

hassiba-benbouali1Hassiba Ben Bouali 

Alger le 15 septembre 1957

Mes très chers parents
Je viens d’avoir vaguement de vos nouvelles par la mère du frère «Si Abderezak». Il paraît que vous allez bien. Je l’espère de tout mon cœur. Voilà près de 9 mois que nous n’avons pu communiquer. Je me faisais un mauvais sang de tous les diables. Car je savais que vous étiez très ennuyés à cause de moi; que la police ne sortait plus de la maison et il m’était impossible de vous écrire ou de vous envoyer qui que ce soit. J’aimerai tellement vous revoir, je vous ai terriblement languis, il ne se passe pas un jour où je ne pense à vous.

Presque chaque nuit je rêve de vous. Nous avons eu des moments très difficiles et même maintenant ça ne marche pas comme sur des roulettes, mais enfin cela ne fait rien nous sommes pleins de bonne volonté et des frères meurent tous les jours pour conduire leur pays à la liberté.  J’ai entendu que vous aviez déménagé, cela m’étonne, mais enfin c’est très possible je serai bien curieuse de savoir où vous habitez maintenant et comment est votre nouvelle maison. Une chose pourtant m’ennuie, je ne peux plus vous imaginer vivre comme je le faisais avant. Je me dis toujours: «Tiens en ce moment ils sont à table» et je vous revois chacun à sa place. Lala et Tata Zahia avec vous bien sûr car elles n’ont pas où aller étant dit que mes deux oncles sont en dehors de l’Algérie.

Au fait, avez-vous de leurs nouvelles? Vous-écrivent-ils? C’est terrible comme la famille nous manque quand on est loin d’elle. Vous savez que je suis très recherchée ici à Alger donc il m’est impossible de rien faire. Aussi ai- je décidé enfin, il est de mon devoir de partir au maquis où je sais que je pourrais servir comme infirmière ou même s’il le faut et je l’espère de tout mon cœur combattre les armes à la main, enfin la route sera bien sûr assez difficile pour arriver jusqu’à un maquis, mais j’espère qu’avec l’aide de Dieu j’arriverai saine et sauve. Ne vous en faites surtout pas pour moi, il faut penser aux petits qui vont bientôt reprendre l’école et qui j’espère travailleront bien. Vous ne pouvez vous imaginer combien ils me manquent, en effet voici un an que je ne les ai vus ils ont dû grandir surtout mon petit Mohamed, est- il aussi méchant? Parle-t-il quelquefois de moi, ou bien m’ont-ils oublié et la concierge toujours aussi bavarde? Setty maintenant je crois que je ne la reconnaîtrai peut-être pas, c’est une vraie jeune fille. J’aimerai avoir leurs photos et la vôtre aussi. Ainsi, il me semblera porter avec moi en mon cœur toute ma famille.

J’aimerai beaucoup vous voir avant de partir.

Je ne sais pas si je pourrai, mais sachez que je ferai mon possible car une fois au maquis vous n’aurez que très peu ou rarement de mes nouvelles, bientôt Inch’Allah nous serons tous réunis mais peut-être ou si la mort nous arrache à la vie nous nous rencontrerons chez notre Dieu.

Si je meurs vous ne devez pas me pleurer, je serai morte heureuse je vous le certifie. Enfin, il n’en est pas question, mais on ne sait jamais c’est si vite arrivé surtout dans la vie que je mène.

Enfin, bref tâchez de m’indiquer une adresse sûre où je pourrais vous écrire il le faut absolument quant à vous répondez- moi par la personne qui vous apportera cette lettre. Enfin chers parents j’espère que vous avez reçu les lettres que j’ai écrites à Tata Sakina. Je ferai tout mon possible pour vous voir avant de partir mais je ne sais pas s’il faut beaucoup y compter. Enfin tâchez de m’envoyer les photos que je vous demande. Je vous embrasse tous très très fort. Lala et Tata surtout qui doivent beaucoup penser à leur petite fille et vous mes parents adorés, il n’est pas de mots pour vous exprimer mon affection
Mille baisers
Votre fille qui vous aime Hassiba

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=60264

Posté par le Mai 10 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

15 Commentaires pour “Une lettre émouvante de Hassiba Ben Bouali à ses parents, une vingtaine de jours avant sa mort / Proposé par Mr. Lakhal Benyahia”

  1. Lamine

    Une lettre très émouvante d’une icône de notre révolution.

    Un très grand bravo a l’équipe de la VSB , vraiment chapeau bas.

  2. oulhissane

    L’Histoire est toujours-là ! Hassiba en est un symbole !

  3. Amirouche

    Son visage me procure la sérénité , son regard me transperce ………Tout mon corps frissonne quand je pense que cette belle jeune blonde a sacrifié sa vie pour que je sois libre et indépendant .
    Allah yarhmeke ya Hassiba .

  4. OUERRAD

    Pratiquent , tous les chouhadas et surtout le lettres ont envoyes des lettres à leurs parents quelques temps avant leur disparition .
    Comme , il est dit dans nos us et coutumes : kanou iwed3ou ,,,
    mais leurs lettres aux parents c est des messages à toute la nation à travers la famille .
    ZABANA .BOUMELIK .LOTFI . ont tous ecrit une derniere missive à leurs parents .
    LARBI BEN MHIDI ,lui l a fait directement , son message à la nation etait direct au travers des declarations à la presse française ,,,,
    Une autre icone , et pas des moindres qui est encore vivante RABI ITAWEL FI 3OUMRHAH , j ai nommee DJAMILAH BOUHIREH , son message est encore plus CLAIR , plus EMOUVANT , plus LOQUACE ,,,, c est son SILENCE et sa SOUFFRANCE au jour le jour ,,,,
    L HISTOIRE JUGERA , une dame qui souffre ensilence en voyant ce qui se passe , dans ce pays qu elle voulait avec ses freres et soeurs du maquis plus propere pour les generations post independance ,,,,, mais ALLAH EST GRAND ..

  5. farouk

    ALLAH YERHAM CHOUHADAS

  6. Ali

    Dieu est grand. Une pensée aux autres héroïnes de la wilaya kheir’nebia Mekkaoui zoulikha Tayeb.brahim Cherifa Draa’fatima S.bendimered et Benchirane et toutes les autres martyrs.

  7. ABDELHAK

    ALLAH Yerham Echouhada, AH mon Dieu si elle savait que son rêve ne s’est toujours pas réalisé ……

  8. OUERRAD

    Ah ! si jeunesse savait ,
    ah! si viellesse pouvait ,
    AH ! SI CHOUHADS REVENAIENT !!!!!!

  9. Ayadoun Sidahmed

    LAH YERHAM ECHOUHADA. vive l’Algérie. Si on est indépendant c’est grâce aux sacrifices des braves de cette nation

  10. tewfikhayii

    Salam,
    En lisant cette émouvante lettre testament,je n’ai pas pu retenir mes larmes,qui coulaient malgré moi.Quand des braves jeunes filles de bonne famille ont tout sacrifié pour libérer le pays, pour que vivent des vas nu pieds de la pire espèce,il y a de quoi devenir enragé,mais heureusement qu’il y a une justice divine,car nos siadnas et saidatnas sont dans le rubicon EL BARZAKH (étape intermédaiaire entre la vie terrestre et la vie éternelle en attendant le jugement dernier) avec les meilleurs des fils d’ADAM parmi les prophètes et les salihine Rahimahoum ellah. Heureusement qu’ils ne sont pas là pour voir où végète le pays et son peuple,mais tout le monde aura sa récompense au jugement dernier inchallah,et qui sait, peut être que certains de ces nobles personnes auraient été corrompues si Dieu leur avait prêté longue vie comme certains grands moudjahids qui ont mal fini, et les exemples sont légion devant nous.
    ALLAH YARHAM CHOUHADAS
    Salam.

    • mohamedDD

      Si Tewfik, désolé de vous décevoir mais 1 vrai de vrai moudjahid – Allah les connaitra – ne renie jamais son engagement sacré sauf …… si ça vient de ses très proches, fitnat awlad wal azwaj, les Braves ne ‘meurent’ jamais que vive l’Algérie merci et bonne route (attention, demande protection à …….. L’Omniscient

  11. Abon

    – Allah Yahamha oua Yarham djii3e El-Chouhadas.

    – J’aimerai ajouter à tous ces noms, celui de Maliha Hamidou, assassinée sur la table de torture car elle ne voulait divulguer aucune information. puis criblée de balles pour dire qu’elle avait tenté de sauver.

    La chose qui fait encore mal, c’est tous ces faux moudjahid qui se pavanent et profitent à tour de bras au détriment des populations nécessiteuses.

  12. benattou

    Un visage angélique, innocent ,une beauté céleste ,séraphique , allah yarham echouhadas.

  13. elhadj abdelhamid

    Bonjour
    Au Christie’s, « Les femmes d’Alger », un Picasso de 1955 a battu le record du prix d’adjudication d’un tableau, avec 179,3 Millions de Dollars. Mais cette toile est d’une affligeante tristesse, car elle est inspirée du « harem » de Delacroix, peint en 1834, « Femmes d’Alger dans leur appartement », fantasme colonial de conquistadors à la recherche de nudité féminine « polynésienne » sur la baie d’Alger.
    Heureusement que Picasso, qui a fricoté avec les nazis avant de se convertir au communisme après la guerre, repenti par Gisèle Halimi et Simone de Beauvoir et mobilisé par Sartre, Aragon, Germaine Tillon et Geneviève de Gaulle, nièce du général, redresse ses crayons et ses pinceaux mélangés en « portraiturant », à l’aube de 62, une véritable femme d’Alger, la résistante Djamila Boupacha, condamnée à mort le 28 Juin 1961.

  14. العالمي صالحة

    من أجلك يا وطني
    قلبي يحبك يا وطني خفاق
    و عيني لو غابت عنك تحن و تشتاق
    و لكنا لدوام عزك تواق
    رحم الله كل من ضحى بالنفس و النفيس حتى ننعم بالحرية و الاستقلال

Répondre