La Voix De Sidi Bel Abbes

Une exposition internationale dédiée à la femme au palais de la culture Moufdi Zakaria Alger

Nous avons l’immense plaisir de faire part de l’exposition collective au palais de la culture Moufdi Zakaria où notre grand ami et fidèle  contributeur de notre journal la VDSBA, Si Mustapha BRAHIM DJELLOUL a participé a cette cinquiéme édition de  l’exposition international de la photos initié par la dynamique  Association Culturelle et Photographique FOCUS  de la belle ville d’ OUZELLAGUEN dans la wilaya de Bejaia.
 Cette participation de notre ami a fait objet d’une trés belle exposition qu’abrita le palais Moufdi Zakaria portant sur le thème suivant « UNE IMAGE UNE FEMME  » et qui s’échelonne du 14 au 19 mars 2017  dans le cadre du programme commémoratif des festivités de la journée internationale de la femmes.
 Cette cinquiéme édition  est suivie indique nos sources par l’organisation d’une journée nationale dont plusieurs wilayas du pays telles Tlemcen; Annaba; Biskra; Sétif ;Bordj Bouarreridj  Notons que cette distinction méritée est collective vu qu’il ya eu d’autres lauréats de nationalités différentes qui avaient pris au dit exposition initié par l’entreprenante Association photographique et culturelle Photo-Focus qui ne cesse d’encourager la promotion de l’art photographique sous différents thèmes, et reste des plus ouvertes à tout photographe Algérien amateur, professionnel ou passionné pourparticiper activement a ses multiples initiatives avec un riche programme, dont des ateliers, des conférences et sorties sur terrain. Pour ce qui de la photo présentée par notre ami si Mustapha elle est de celle d’une adhérente du groupe « Hmamette Dzaier que préside Mme  DOUAGUI Nacera  « Quant a la VDSBA elle tient a féliciter son ami Si Mustapha et  à exprimer toute sa gratitude à l’association Focus pour avoirorganiser de tels événements qui permettent e les grands échanges de différents niveaux et de différentes régions et ce dans un climat fraternel et convivial afin de partager cette culture photographique, Ainsi de puis la .1ère édition du salon de la photographie de la « Soummam » de la paisible localité d’Ouzellaguen Béjaia, Algérie organisé par la dite ‘association culturelle et photographique FOCUS d’ Ouzellaguen du 18 au 21 Aout 2015. c’est tout une belle dynamique qui est a consolider et naturellement a saluer Ce fut un grand départ a partir de l ‘historique vallée de la Soummam, qui est pour les besoins d’un petit rappel le nom du fleuve qui la traverse, et qui se situe en Kabylie, région du nord de l’Algérie, occupant un large couloir de la wilaya de Béjaïa. Quant congrès de la Soummam,c’est la pierre angulaire de la révolution algérienne, a eu lieu le 20 août 1956 aux villages d’Ighbane et d’Ifri dans l’actuelle commune d’Ouzellaguen (en Kabylie) C’est dire que le site voir le lieu revêt une importance capitale et nécéssitait cette brève parenthèse des plus modestes de notre part Merci si Mustapha de nous avoir honoré et BRAVO al’ASSOCIATION CULTURELLE ET PHOTOGRAPHIQUE FOCUS D’OUZELLAGUEN et aussi un immense bravo au président Hakim DJAROUD pour toutes ses actions.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70569

Posté par le Mar 16 2017. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

23 Commentaires pour “Une exposition internationale dédiée à la femme au palais de la culture Moufdi Zakaria Alger”

  1. Abbasse

    Bonne initiative sauf que il faut inciter a ce que la publicitė sur les médias officiel utilise
    Ce jolie habit traditionnel algérien dans les publicitė ..si par exemple dzezzy ou ooridoo ou Renault sont des étrangers on les comprend mais les nationaux comme mobilis et cevital doivent passer cette culture dans leurs pub ..ča encourage les photographes a travailler et aller vers le terrain..ça développé le marchė de travail ..et encore cet remarque que la femme a la manie de préparer sa cuisine fourneau sur le sol c’est dangereux son habit peut facilement prendre feu..la sonelgaz doit sėvir dans ce domaine..au moins obliger les constructeur de réfléchir comment faire éviter la robe de toucher les flemmes du fourneau a gaz..je ne sais pas pas moi installer un demi cercle d’une plaque métallique a 10 cm des bords des flemme c’est tout..sonelgaz a le droit de refuser un fabriquant de placer son produit s’il ne répond pas au normes établi par sonelgaz car c’est elle qui distribution le gaz et electricitė du point de vue de la lois elle est tenu responsable de leur usage..la livraison se fait toujours sous contrat d’utilisation entre le livreur et l’utilisateur..si le contrat n’est pas respecter la livraison sera suspendu..donc c’est sonelgaz qui doit établir ces normes de securitė selon la nature climatique de l’Algérie ..chez nous il fait chaud c’est pourquoi on préfère de s’installer au sol et l’inverse les européens veulent les hauteur a cause du froid car l’air chaud est léger il monte vers le haut..il fait plus chaud en haut qu’en bas..l’Européenne cuisine debout et l’Algérienne assise ..on est pas la pour interdire l’importation mais de faire comprendre cette culture aux partenaires de l’Algérie le marchė algérien restera ouvert a tout le monde
    Comme disait les’tlemecenien qui ont une grande expérience dans le domaine commercial
    Il laissent ce constat pour les industriels ils affirment
     »Kol masnou3 mabyou3 »
     »Tout produit manufacturė sera vendu »
    Donc y’a aucune raison pour nos industriel de se paniquer de faussement croire qu’il vont mettre les clė sous la porte a cause de la concurrence…le commerçant ne tourne jamais vers l’importation car il sait qu’elle n’est pas garantie..donc un contrat chère avec Eni ouncevital mieux qu’un contrat moins cher avec un importateur  »alyoum kayėne ghadwa makenche »
    Reste que la’diversitė dans un marchė est bonne pour le commerce ça incite a la consommation ..il faut laisser les étrangers placer leur supermarchė parce-que y’a’qu’eux qui ont des kg hicule qui peuvent se déplacer..le supermarchė c’est moinsnchere car il vend en volume mais pour un petit volume le consommateur sortira perdant a cause du coût du transport payer un taxi allez retour déjà vous avez perdu 2×70 dinars c’est a dire 1 kg de sucre et 4 jambo …
    Dire que les commerçant de proximité vont disparaître c’est aussi faux..la femme fait mieux les achats que l’homme ma mère me cire ce dicton de sa région
     »Errajėl saguiya wal mra jabiya »
     »L’homme est une fleuve. la femme un barrage »
    Tout ce que produit l’homme la femme le ressemble et le garde

  2. chaibdraa tani djamel

    J’aurais bien aimé de voir ces femmes portaient toutes sortes de robes algériennes (oranaises, targuis, mozabites ,constantinoises etc…) et non seulement des robes kabyles. L’algérie est un grand pays et ses cultures sont multiples. ONE ,TWO, TREE VIVA L’ALGERIE. Sans rancunes à nos fréres et soeurs kabyles.

    • BRAHIM DJELLOUL Mustapha

      Si Djamel
      Il y avait uniquement la robe kabyle parce-que l’association Focus se trouve à Ouzellagen et c’est eux qui ont organisé l’exposition à Alger.

  3. BarKANA

    BRAVO!

    Je trouve la relation de cet événement tout à fait ‘révolutionnaire’ dans le contexte de nihilisme culturel et historique qui est le notre.

    La place qu’occupe la photographie, donc l’image a posé question à toutes les sociétés et une nouvelle orthodoxie thématique ne veut nous parler que d’une représentation de la femme compatible avec une seule vision.

    Qui se souvient que l’habit traditionnel de l’Algérie, dont heureusement des témoignages photographiques ont gardé mémoire pour l’Histoire, était riche de la chemsa de jijel, d’el rda deTlemcen, de la kachabia de Djelfa,ses déclinaisons des robes kabyles chamarrées, à dominante noire, rouge ou jaune selon la région,du haïk national, du sarwel madwer des femmes d’Alger, de la jellaba du quotidien et des tissus indigo et bleutés des femmes du sud?

    Bravo pour ce reportage qui troue la grisaille et qui ne confond point la représentation des êtres animés par crainte d’idolâtrie à tracer dans une interdiction talmunique (second commandement) qui prohibait la représentation imagée:
     » Tu ne feras point d’idole, ni une image quelconque de ce qui est en haut ou en bas,dan,s le ciel ou en bas, sur la terre ou au dessous des mers. »
    et la glorification du costume traditionnel vestige et ancrage de l’âme des populations.

    Ina Allouhou Jamil wa youhibou el jamal!

    • bouchentouf

      @BarKANA, si c’est bien : ex Smiley, Elhanif,Hanifi Kamel
      Ceci est un petit balegh pour une rencontre amicale à Lille où nous serons quatre, avec les frères Bedrani, Abrous et peut être bien Benhammouda à rendre visite à l’ami Chérifi Noré qui a besoin d’un bon remontant autour d’un tajine de poisson qu’apparemment savent concocter nos frères Marocains. C’est l’occasion pour moi de voir réellement le sincère contributeur de ce site dont la pertinence des propos concernant surtout notre histoire controversée méritent réflexions. Prière de contacter Djillali ou Norredine pour confirmation, ou simplement répondre en retour à ce balegh…….. Rdv le Samedi 25 Mars à Lille vers 11h 00 Inchallah. Cette invitation est valable pour tout Belabbésien disponible ce jour qui désire se joindre à nous. Amitiés

  4. Mme CH

    Rien à dire, les habits traditionnels algériens sont très beaux, très diversifiés et pudiques….!!! Mais, dans cette exposition, je pense qu’il manque un élément primordial dans la tenue berbère…devinez..?? Hé oui, « Amendil », autrement dit le foulard……il faut respecter l’ancrage de toute l’âme des populations algériennes surtout dans une exposition internationale…il ne faut pas dénuder les bonnes âmes…..!!!!

    • Imène

      Azzul Mme CH ! TLM …‎
      Kiraki a weltma ? ghaya j’espère !‎
      Effectivement le foulard est un accessoire incontournable dans la tenue traditionnelle berbère..le rebord est ‎orné de petits fils noirs qui pendent sur le front , et embellissent le visage, les couleurs comme celles des ‎robes sont vives et chatoyantes : le Amendil peut être aberkan , ( noir ) azougagh ( rouge ) awragh ( ‎jaune) etc..mais prudence le « Amendil awragh « désigne aussi le nom d’un collectif à caractère subversif , proche ‎du MAK qui œuvre pour l’autonomie de la Kabylie en mobilisant les femmes justement…vigilance donc ‎!
      L’expo d’Ouzallaguen , me fait penser ( encore une fois ! ) à mon ( notre ) ami Benjafar M !
      ça ne se bouscule pas au portillon !! Alors art ou pas art mon cher Benjafar ?

      • Mme CH

        Salam a weltma….!!! C’est toujours pour moi un réel et immense plaisir de te lire, un vrai régal mon amie…!!! Merci pour les détails concernant le foulard, je savais que c’était un accessoire incontournable dans la tenue berbère….mais certaines de nos femmes, surtout celles qui s’occupent de ce genre d’exposition, ont tendance à oublier volontairement certains détails, histoire de plaire aux Chouettes…!! Je me demande pourquoi les autres ne font rien pour nous plaire….???

        Et puis ce collectif . »Amendil awragh » a des amis (tout comme les autres collectifs de ce genre de Renégats),…..parmi eux il y a la doctoresse « Mairead Tagg , amie du peuple kabyle, qui a animé une conférence au nom de l’organisation «Amendil Awragh». Dans son discours présenté à la rencontre organisée par l’organisation des nations unies « ONU FEMMES », le 08 octobre 2015, à Glasgow, cette doctoresse a parlé Za3ma de la situation de la femme kabyle en rendant hommage à plusieurs femmes résistantes qui ont marqué l’histoire de la Kabylie »….Alors moi je m’attendais à voir: Fatma N’Soumer, Malika Gaïd…etc…Allah yarhamhoum…..non pas du tout, cette Doc a cité une chanteuse Lila Amara, une lycéenne Katya Bengana….etc….assassinées au cours de la décennie noire orchestrée dans les tunnels sans bout qui relie FaFa à l’Algérie…!!!
        « Dans son exposé, la conférencière a mis l’accent sur la nécessité de doter la Kabylie de son propre Etat, car pour elle, la femme kabyle ne peut être protégée que par un Etat kabyle démocratique et laïque, fondé sur l’égalité des sexes. »…! Hé oui, c’est toujours la même blablation pour entuber les benêts et les benêtes…!!!
        Chère amie, tu as bien fait d’appeler à la vigilance pour faire face à ces news H…amis de BHL et ses troupeaux…!!!

        Oui, un coucou à Mr Benjafar, je ne sais pas s’il a rencontré notre ami mohamedDD, car je suis curieuse de savoir qui a payé les cafés…???!!!

        Je profite aussi de cette occasion pour saluer nos amis Bouchentouf et BerKANA et leurs amis(es).

        Azzulcalement…!

  5. BarKANA

    @ Salem Ghalem. il y a deux gares ( Flandres et gare Lille Europe); Merci de me préciser laquelle et je serai ravi de vous y retrouver Inchallach, d’autant plus que Gilles (le grand) cherche absolument à voir Djillali et je suis le seul à connaître le repère de notre ami et ex doyen de la fac de droit.

    • bouchentouf

      @ Barkana
      Salem si Kamel le Rdv sera à la gare des Flandres vers 11h30 in’challah et en l’honneur de Mme CH….. nous prendrons un Mystère, dessert glacé à la meringue fourré d’un coulis de marron pour la remercier d’avoir une petite pensée pour nous. Je joins aussi ce commentaire concernant la femme Algérienne en lui disant qu’il y a vraiment un problème féminin chez nous. Le visiteur qui débarque en Algérie pourrait croire que les femmes ont conquis droit de cité et qu’elles vont et viennent sans aucune difficulté. Il verra bien des femmes policières en uniforme réglant la circulation à coups de sifflet tout aussi masculins que vigoureux, des femmes douanières serrées dans leurs tenues moulées aussi zélées que leurs homologues masculins. Il verra que les femmes algériennes ont conquis leurs galons de médecins, d’avocats, d’enseignantes, de fonctionnaires, de techniciennes et même de pilotes de chasse dans l’aviation ou de navigatrices dans la marine. Mais ces jeunes femmes se heurtent à de nombreuses difficultés : La crise du logement et le chômage les touches plus particulièrement. Si une célibataire ne veut pas ou ne peut pas habiter chez ses parents, elle n’a guère de chance de trouver un appartement ou un logement indépendant, si elle en trouve un, on l’accuse de vouloir exercer des talents que reprouve la morale. Si elle veut se marier avec l’homme qu’elle aime, le maintient de la nécessité d’un tuteur masculin proche parent ou à défaut d’un juge, même si elle est majeure et gagne bien sa vie est une vraie oppression. Si les excès d’une occidentalisation « décadente et pornographique » sont condamnés avec sévérité par tous les Algériens, l’évolution de la condition féminine est divertissement perçue. Les pessimistes estiment que face à l’extrémisme diffus et larvé qui s’étend dans le pays, sa situation va s’empirer, d’autres plus optimistes dont je fais partie estiment que les à coups de la société sont inévitables après un tant d’années de nombreuses et profondes transformations. Comme toujours chez nous droit et pratique ne coïncident pas, la lutte est encore longue pour les femmes algériennes, Houari Boumédiene Allah yarhameh en était bien conscient lorsqu’il déclarait : «Ce ne sont ni quelques héroïnes de la guerre de libération, ni des textes qui changeront la société et les mentalités. Ce sont les centaines de milliers de petites filles qui vont à l’école, qui échapperont à l’analphabétisme, qui auront une formation et un métier » Cordialement 

      • Imène

        Azzul a weltma !‎
        Egalement ! La réciproque est vraie ..te lire me ( nous ) fait toujours plaisir ! : si Ache , on aime ou on n’aime ‎pas, mais elle ne laisse personne indifférent ! Manifestement les kabyles du MAK , foulards jaunes et leurs ‎cousins les Écossais c’est le même combat !! Élucubrations du félon Ferhat ! coup de Jarnac de la France ‎traîtresse ..‎
        Alors qui a payé le café dis tu ? Ohhhhhhh, je te trouve un tantinet curieuse sur ce coup la ma petite CH !‎ Et la curiosité est un bien vilain défaut ! quoique..il faut attendre que l’un des deux Mohamed se manifeste, et ‎on le lui demandera..si ça trouve personne n’a payé ! les consommations au frais de la maison ..ou que c’est ‎une tierce personne de leur connaissance qui l’ait fait ( sans même se montrer ) ça se passe souvent comme ‎ça chez nous ..on n’est pas au bistrot de M’dam Louisette où les bons comptes ( beddourou près ) font les ‎bons cafés !‎
        Merci M. Bouchentouf pour le « Mystère « ( miam miam !! ) Vous me refilez une idée géniale pour réaliser ‎ce dessert gourmand ( surtout pour le ramadhan ) mon astuce : façonner des dômes au chocolat au lait à la ‎place des marrons ( je ne vois pas ici ) je ferai un coulis de fraises ( facultatif ) à la place de la crème ( trop ‎sucrée ds le commerce ) je vais faire une marquise au chocolat noir bien glacée ,puis le montage ..fourrer les ‎demi sphères de la meringue bien serrée , incorporer une boule de marquise prélevée avec une cuillère à ‎glace , remettre au frais , servir sur un coulis de fraise !! ya plus de mystère mon cher Bouchentouf , un délice ‎pour les papilles ! même bro 3mirouche , fin gourmet , ne trouverait rien à redire .. ‎
        Entièrement d’accord avec votre commentaire sur la perception de la femme « seule « dans la société DZ .‎ Salem Mme CH , Monsieur Bouchentouf .

        • Mme CH

          Ohhhh, la petite futée….malgré tout je l’adore….!!! Hummmm, je sens d’ici et dés à présent, l’odeur exquise du Mystère sans mystère de mon amie Imènus…….!!!! J’aime surtout ses petites astuces et tours de mains pour améliorer les choses, comme on dit: « la qualité est la meilleure des recettes »…..!!

          Tiens, c’est vrai, il ne reste que 2 mois avant le début du Ramadhan….Inchaallah….!!

          Pour le MAK et leur Mac, y a rien à ajouter

          Weltmacalement…!

        • Amirouche

          Imène

          Ma sœur,

          Marquise au chocolat, dis-tu ?! Moi, je ne demande qu’une « Habba Mbasses » mais au goût d’antan. Si j’avais une machine à remonter le temps ou un miroir magique où les années s’écouleraient jusqu’à mon enfance, je ferais bien une pause du moment du goûter, un bon « lataye » accompagné de Mbasses frit à sec dans un tajine en terre cuite, utilisé aussi pour faire du Matlou3 ou une belle « harcha » que « jadati » prenait toute chaude d’une main et la faisait partagée en quatre, comme une vraie karatéka, avec l’autre main. Mais comment faisiat-elle pour ne pas se bruler les doigts?! Spécialiste de la boulange, ma grand-mère n’était jamais à court d’idées quand tous les membres de la smala venaient s’asseoir dans son « haouche », dès fois même à l’improviste. Chez elle, il y avait plein de petits bancs faits avec trois morceaux de planches en bois, de même que pour les maydettes…J’aimais tellement son « TARRAWE », un mot inutilisé de nos jours, mais peut être que Mme Ch te dira de quoi s’agit-il ! 😀 …Indice: le Tarrawe ne peut être consommé par des personnes qui portent un dentier.

          Khayticalement

          • Mme CH

            Salam Khouya Amirouche…!! Qu’est ce que vous avez contre les Marquises, vous préférez les Comtesses peut être….(rires)…???!!! Si le Mbessess n’est pas fourré de dattes je ne le mange pas (un petit coucou à notre ami B.Benhaddou et Mohamed2231)….!! Quant au « TARRAW », j’ai demandé autour de moi , il s’agit du pois chiche (petit calibre) « grillé »…mais, je préfère garder ma dentition…(rires)…et goûter aux bonnes recettes que prépare ma chère amie Imènus que je salue chaleureusement….!

            Merci d’avoir partagé avec nous ces bons souvenirs. C’est aussi un tendre Hommage rendu, à votre grand mère, qui nous rappelle combien nos grands mères affectueuses ont compté dans notre vie..sans oublier nos grands pères bien sûr…..Allah Yarhamhoum…!!

            Khayticalement…!!

            • Imène

              Mme CH , 3mirouche : Bonsoir ! tlm..
              Ma chère amie : le m’bessess quand il est fourré aux dattes ( ghars ) on l’appelle  » el m’ takba  » ou  » el bradj  » et c’est vrai que c’est trés bon ..la marquise c’est aussi bon dans un autre genre ..je suis ravie que tu aimes mes petites recettes ! ( il m’arrive de rater des trucs ) le Tarraw , je ne connaissais pas , en Tunisie , les pois chiches sont enrobés de sucre.. et ce n’est pas dur sous la dent , juste comme les cacahuètes..
              3mirouche : pour la technique de  » karatéka  » de ta mamie , en fait tout est dans l’habileté et la rapidité du geste , mam le faisait avec le rakhssiss ( galette ) , elle retournait la galette ( ds l’autre face ) avec les doigts ( moi , c’est avec la fourchette ou spatule et une serviette ou ya rabbi ! )
              Une machine à remonter le temps , un miroir magique et retrouver les goûts , les petits bonheurs d’antan , mon Dieu…..

      • Mme CH

        Salam et Merci Mr Bouchentouf….!!! Il faut dire que j’aime beaucoup les desserts glacés à la meringue mais fourrés aux noisettes à la place des marrons….!!! L’essentiel que le tout ne soit pas truffé du début jusqu’à la fin….!!!!

        Au fait, dites-moi, cher ami, qui est mieux placé pour parler au nom des femmes…??? Pourquoi certains hommes croient être obligés de parler en leur nom,….et parfois ce sont ces mêmes hommes qui leur rendent la vie difficile…alors pourquoi y ajouter leur grain de sel, personne ne les a conviés à le faire…!!!

        Laissez les femmes s’exprimer et se « défendre » elles-mêmes, elles en sont capables, ne leur volez pas la parole. Il faut surtout les écouter et savoir ce qu’elles veulent vraiment….mais écoutez toutes les catégories de femmes pas uniquement les CHOUETTES qui voudraient ressembler aux HIBOUX….celles là, elles ont leurs modèles, leurs moules, leurs traditions, leurs cultures, leurs religions, leurs desserts, leurs désirs qu’elles prennent pour des réalités…etc…etc..!!

        Alors, si vous voulez lui ôter le droit d’avoir un tuteur masculin pour la marier -(et de quel droit, sans connaissance de cause) (avant et après tout, c’est un honneur pour la femme)- pourquoi lui imposer des tuteurs pour parler en son nom sur d’autres sujets …????

        Cher ami, prenez le Mystère au lieu du Remontant….!!!

        Cordiales Salutations….!!!

  6. Abbasse

    Si barkana vous lisez le talmoud? Pour une fois ce n’est pas coutume. Une fois en discussion avec mon père élan yarhmah on a menė cette discussion lire la bible est hram ou halal selon lui c’est halale pour les uns et harame pour les autres. D’après lui il faut tout d’abords s’approfondir en coran pour aborder les autres livres il faut les lire du point de vue du coran’
    Sinon la bible non authentique va gadique fi dahya comme elle !’avait fait pour des millions de chrétien et juif..
    Pour tabarouj le coran reste modėrė il ne l’a pas interdit mais l’avait comparė a un tabarouje de la jahiliya..wala tabarajou tabarouja le jahiliya el jahiliya el oula. Si je dis pas le verset correctement veuillez le cooriger je n’ai pas le coran en arabe sous l’écran..
    Il faut donc étudier tabarouj jahiliya du tabarouj 3afif modėrė et incontournable. C’est a dire c’est la fonction qui le demande comme une ingénieur en génie civile ou une ingénieur en agronomie qui doit conduire un engin. Si elle porte le hijabbe comment va telle faire l’écart c’est pourquoi l’équitation était interdite pour les femmes a cause de l’écart la femme doit tirer sa robe au dessus de ces jambes pour le monter..avant n’avait de sirwal le pantalon boufu et large ..il faut donc s’attarder de ce qui jahili de ce qui citadin moutahadir le moutahadire soigne tout..son langage et son comportement
     »Walaw kounta faddane ghalidha el kalbi la anfadhou min hawlik » ce verset montre la différence entre un jahili non eduquė et un nouveau musulman eduquė par le prophète et le coran. Dieu tente d’éduquer les gens les rendre civiliser par les rendre moue et glissant
     »Wadaw an toudhina fayoudhinoun » le prophète ne caresse pas ne huiles pas ..ne graisses pas..chez nous on dit pour un administrateur  »adahnah » huiles le pour avoir le service..donnes lui 100 sa dans la carte il se huile il devient madhoune comme la douhne dans les hammams

    La fille comme le garçon doivent avoir et garder leur tête couvert ce n’est du religieux mais de d’instinctif..les gens surtout en Europe a une période de crise et de misère n’avaient pas de tissu pour couvrir les têtes..ils et elles ont orie l’habitude de sortir les têtes nues comme d’ailleurs les pieds nue..donc pieds nue et têtes nue est un signe de misère..que ce soit chez les laïque ou chez les religieux..puisque l’Algérien n’est plus dans la liseré des annėe 30
    Il faut aussi couvrir les garçons par quelques chose des casquette par exemple sinon un foulard a la façon de Yasser arafate ellah yahmah et wassa3 3lih est très beau a porter..
    Il faut distribuer les foulard de Yasser arafate sur les jeunes garçon sinon un chapeau ou béret ça fait soit français ou espagnole..boubarita bou kaskita notre chach du sud est aussi très beau surtout le noir ..l’homme’oarait élégant dedans..il faut éviter le’noeud sous la’ ponton c’est tout..la femme ou lhomme appartient ėtranglė c’est une habitude non musulmane mais chrétienne même pas juive..
    Le noeud de tradition algérienne soit toujours derrière la nuque et chez les homme s’étale sur la poiitrine ..

  7. Abbasse

    C’est connue et certaine femme intelligente algérienne l’applique
    Faut jamais montrer les partie que l’homme désire
    Car si vous le montriez l’homme ne suivra jamais.
    Plus tu les caches plus il rêve de les découvrir

    L’exemple ici sur cette image nos filles sont toute deux belle a droite avec de beau cheveux elle l’exige elle perd l’intérêt celle de droite personne ne sait comment sont ces cheveux..
    Faudra faire comme nos parents en disant a sa maman
     »S’il te plait va au hamame pour voir les cheveux de vent khalti gagna » lol
    Donc cacher les jenoux le dernière et les’cheuveux montrez vos doigts’et vos oreteills bien stiquė sous des sandalle blancs ne jamais cacher les ortielle bien nettoyer prenez des heures a nettoyer vos pieds avant de sortir..l’homme adore une femme propre et les pieds sont révélateur d’une femme très propres..
    Donc cherchez des sandale blancs

    kabyle.com/archives/local/cache-vignettes/L650xH487/28_2_-e624d.jpg?1486149577

  8. ABBASSe

    Il n ya pas un homme de grande culture qui avait honoré la femme comme l’avait fait le grand JJ Call
    il est un ingénieux chanteur compositeur et guitariste, dans le monde. il a une touche douce et en même temps rythmé. il te mélange les deux sensation l’humilité dans la joie.
    il a la faciesse d’origine des juifs d’Algérie les laoui des fois ça se prononce zaoui les lévites du maghreb. surement il ressemble a son grand pere David..
    regardez la femme au saxo sce qu’elle porte sur ces pieds lol les sandale sont importants pour les femmes il faut éviter les chaussures.

    il faut que l’ecole de musique d’oran d’alger et constantine et tlemcen les  » etudiantes »
    les musiciennes uniquement pas de musiciens hommes lui rendent hommage a JJ Calle en recomposant ce spectacle  »call me the breeze »

    ellah yarhame JJ cale

    youtube.com/watch?v=vBDup86RyUg

  9. BarKANA

    @ Salam Ghalem. Message reçu 5/5. Le temps de passer la frontière et j’y serai bi wahli Allah.

    Aujourd’hui mes neurones font relâche et surtout je me refuse de penser à l’intérieur d’un univers intellectuel concentrationnaire. Qui dicte ses thèmes et ses obsessions.

    Ce ‘tuning’ de mauvais aloi avec sa logique démente qui fige les positions et qui empêche de considérer la situation d’un oeil lucide, pour nous pousser toujours un peu plus loin dans la caricature, autre face de la tragi-comédie,.

    La force des femmes et leur détermination à se bâtir un destin m’ont littéralement subjuguées et en Algérie comme partout ailleurs, la Femme est l’Avenir de l’Homme!

  10. BarKANA

    salam.
    Gare Flandres 11.30.Arrivée de supporters de rugby, couleurs bleue et jaune.
    Annonce au nom de Bedrani quai 5 à 02 reprises.
    Donc je pense qu’il y a eu un contretemps. C’est partie remise.
    Bonne journée. Lille sous le soleil c’est top. Manger en terrasse pour fêter le printemps, le bonheu pur!

  11. bouchentouf

    Salem Si Kamel. Bien que l’on s’était expliqué au téléphone je me dois de te répondre ici car c’est la VDSBA qui a été notre lien et malgré notre déconvenue, j’étais content de retrouver notre ami Noré Chérifi et Djillali B avec Abrous Sadek pour cette virée sur Lille que je ne connaissais pas, surtout que le soleil était lui bien au rendez vous, très belle ville au demeurant. Mystère encore car la gare des Flandres était de taille humaine et l’entrée principale où nous avons attendu de 11h00 à 12h50 était inratable, dommage pour cette fois-ci mais je ne désespère pas d’une autre rencontre in’challah. Nous n’avons pas mangé à la terrasse mais le plat de poisson à la plancha agrémenté d’un remontant à l’eau d’Evian, était excellent…….. Cordialement

  12. BarKANA

    @ Salem Si Ghalem
    Très heureux d’avoir pu parler un peu au téléphone.
    Koul 3atla fiha kheir!
    Très touché par votre attention et félicitations pour l’accouchement…d’un livre.
    Lille que nous avions connus grisâtre est devenue destination touristique par la vertu d’une gestion d’édiles visionnaires et compétents, au premier rang desquels Mauroy, l’ancien premier ministre de Mitterand.
    Deuxième campus universitaire de France, matière grise et compétence gestionnaire en font une région encore tempérée politiquement , et d’harmonie sociale,même si Marine qui y tient meeting aujourd’hui fait recette, sur base de ressentiment du petit blanc
    Grande similitude avec l’électorat de Trump..

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →