La Voix De Sidi Bel Abbes

Un supporter tué au stade de Mouzaia (Blida)

Le phénomène de la violence dans les stades vient encore une fois de faire une victime. Un jeune supporter de l’équipe de football de Mouzaia, Farid BIRENE, âgé de 24 ans, a été mortellement poignardé au thorax par un supporter de l’équipe visiteuse de Ain Defla.
Ce tragique événement, s’est produit ce vendredi après-midi au stade communal Rebbouh, à un quart d’heure du début d’une rencontre sans enjeu entre deux formations évoluant dans le championnat inter régions groupe centre Ouest. Selon nos sources, des supporters de Ain Defla se sont déplacés massivement pour encourager leur club.
A l’intérieur du stade, des échauffourées ont éclaté entre les deux galeries avant qu’un fan de l’équipe visiteuse ne sorte une arme blanche pour la planter au thorax de la victime qui a rendu l’âme lors de son transfert aux urgences de la polyclinique de Mouzaia (wilaya de Blida).Le présumé meurtrier aurait  été arrêté et la rencontre a été purement et simplement annulée.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57774

Posté par le Jan 16 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Un supporter tué au stade de Mouzaia (Blida)”

  1. Mohand

    la peine de mort pour le tueur , et le problème sera résolu.

  2. lecteur assidu.

    Le stade havre de loisirs à tué. Tous les moyens pour éradiquer la violence n’ont pas réussi. La société est sincèrement pleine d’actes de ce genre. Les supporters ne sont pas encadrés livres à eux mêmes et voilà le résultat.

    • Cheniti Gh.

      Pourquoi trop de violence dans notre société et dans le monde actuel ?
      Chez quelle catégorie de personnes est-elle la plus dominante ? Quelle
      tranche d’âge est-elle concernée ? Quels sont les études scientifiques menés
      pour essayer de comprendre (au moins !!) la nature de ce phénomène ?Est-ce
      que le stress maternel prénatal (par exemple la peur ,l’anxiété ..!!) peut avoir
      des séquelles durables sur l’enfant ,? Est-ce que les conditions
      environnementales et l’état émotif de la mère augmentent la vulnérabilité du foetus en développement ?
      Quels sont les effets du stress sur la cognition (la mémoire et l’apprentissage)
      et le comportement de l’enfant ? Est-ce que les enfants nés pendant des
      périodes sociales HOULEUSES ( guerres,tornades ,tempêtes, inondations etc..)
      vivent et réagissent comme ceux qui sont nés pendant des périodes normales,
      calmes et sereines ?
      Autant de questions que l’on peut se poser et qui -à mon humble avis- sont
      très importantes et demandent l’implication de nos chercheurs ,universitaires,
      sociologues, psychologues enfin ….tous ceux et celles qui peuvent participer
      à trouver des solutions concrètes à ce genre de phénomène qui reste inexpliqué !!! Bonne journée !

  3. Cheniti Gh.

    Pourquoi trop de violence dans notre société et dans le monde actuel ?
    Chez quelle catégorie de personnes est-elle la plus dominante ? Quelle
    tranche d’âge est-elle concernée ? Quels sont les études scientifiques menés
    pour essayer de comprendre (au moins !!) la nature de ce phénomène ?Est-ce
    que le stress maternel prénatal (par exemple la peur ,l’anxiété ..!!) peut avoir
    des séquelles durables sur l’enfant ,? Est-ce que les conditions
    environnementales et l’état émotif de la mère augmentent la vulnérabilité du foetus en développement ?
    Quels sont les effets du stress sur la cognition (la mémoire et l’apprentissage)
    et le comportement de l’enfant ? Est-ce que les enfants nés pendant des
    périodes sociales HOULEUSES ( guerres,tornades ,tempêtes, inondations etc..)
    vivent et réagissent comme ceux qui sont nés pendant des périodes normales,
    calmes et sereines ?
    Autant de questions que l’on peut se poser et qui -à mon humble avis- sont
    très importantes et demandent l’implication de nos chercheurs ,universitaires,
    sociologues, psychologues enfin ….tous ceux et celles qui peuvent participer
    à trouver des solutions concrètes à ce genre de phénomène qui reste inexpliqué !!! Bonne journée !

  4. eddine

    Ah si tout le monde pouvait lire le commentaire du trés respecté Cheniti et surtout le comprendre. Ce sont ses questions qui peuvent rammener des solutions. C’est par la science qu’on regle les problemes de la societé et nous avons la chance d’avoir des scientifiques qui ont été de grands sportifs.Merci mr Cheniti

  5. N.Télaghi

    Monsieur CHENITI du coté de Télagh nous reconnaissons la valeur oh! combien onéreuse de votre personnalité exemplaire . Votre commentaire comporte de trés bonnes idées que nos responsables du Sports le prendront en compte ,Espérons-le .

  6. merabbi

    il y à peine 2 jours ,j’ai suivi un débat télevisé qui traitait ,de manière on ne peut mieux selon moi ,ce fléau.
    Qu’en est-il ressorti ?
    1 – Que la responsabilité ( irresponsabilité devrais-je dire ) des parents n’est plus à démontrer ,notamment durant la période critique à l’âge de l’adolescence . déclaration du Capitaine du Darak EL watani membre invité à ce débat ,lequel traitait du comportement démissionnaire et irrespectueux de certains parents qui ne se soucient guère du devenir de leur progéniture en fuyant leurs obligations envers leurs enfants ,en endossant celle-ci aux agents du Darak ou à la Police ….
    2- Que les coupables récidivistes ( 70% ) ,de tous âges ,coûtent ,une fois incarcérés plus que ne coûte la prise en charge d’un étudiant et que l’état ne fait que dépenser de l’argent pour construire de nouveaux « sheraton ».et quìl est temps qu’il repense cette décision car « la mise à niveau aux « normes ISO » N’EST PAS LA SOLUTION , dixit : déclaration d’un autre membre invité ,en l’occurrence ,professeur à l’Université de Blida .
    3- Que les coupables ( délinquants ),ne craignent pas les représentants de l’ordre et qu’eux même se disent dans l’insécurité et parfois même victimes de l’agression de certaines hordes sauvages ( batailles rangées interquartiers ) sans peur des autorité ou des forces chargés de faire respecter l’ordreet que la cause première reviendrait à la consommation somme toute ,devenue normale ,de la drogue dite « el hamra ou superman ….» déclaration d’un troisième membre invité ,un parent ayant apporté et présenté au creux de son mouchoir des bris et des morceaux de certaines ampoules ayant contenu ce RAHJ que nos jeunes adolescents n’hésitent point à consommer avant,pendant et parès leur cours au « lycée ».
    4- Que la CHKARA BAT SON PLEIN,et que certaines personnes ne craignent pas la Justice .
    5- Que ,tant que le Kassas n’est pas appliqué ,et quand que les Prisons seront assimilé à des lieux de vacances et tant que le délinquant ne craint pas le verdict par ce que se savant « protégé» par certaines lois «droits » humanitaires Alors la violence continuera …déclaration d’un Docteur en droit islamique ,également présent à ce débat .
    Alors que faudrait -il que le citoyen fasse pour vivre tranquille ?
    A cela je suggerrais ,sans prétention aucune , ce qui suit :
    1 la dénonciation,sans attente , aux services concernés ( Douane,Police ,Darak et même aux militaires ) de tout acte prouvé ( caméra vidéo portable à l’appui )
    nuisible et dangereux pour la société : le dealer du quartier,le délinquant détenant des armes ….car sans cela le mal vous/ nous atteindra un jour .
    2- Que les associations de quartiers fassent un travail de soutien en impliquant les « repentis » quitte à les intégrer dans un poste reconnu comme intervenant social .
    3- Que les parents sensibilisent leurs enfants et discutent de certains « tabous » et cessent de croire que leur enfants ne risquent jamais d’ en être victimes .
    Et qu’ìl est temps de mettre sur pied des programmes d’aide et de soutien car les enseignants et les instituteurs d’école ou les Daraki ne peuvent endiguer le fléau .
    4-Que les associations de quartier ,parents et agents de l’ordre se dotent de moyens de communication et de programmes d’éducation pour assurer la quiétude .
    5- Que face à des situations d’insalubrité,de pollution et de protection de l’environnement il faut sensibiliser et sensibiliser et encore : les délinquants ne peuvent squatter les lieux quand ceux-ci sont étroitement protégés et quotidiennement nétoyés par les habitants du quartier eux-même .
    A titre de reférence et d’exemple je voudrais saluer le travail exemplaire de certaines associations et habitants de quartier :
    La cité « ESSABAH »,La cité ddes 142 logement prés de sidi Djillali et une autre cité au Maconais.
    khouya Kazzouz ne m’en voudra pas car il sait qu’il a toujours fait de son mieux pour que SBA SOIT COMME JADIS.
    Pour la lecture je suggérerais de lire l’approche ou la théorie dite « Ecosystémique de Broffenbrenner .» laquelle met en évidence le rôle et l’interaction de certains milieux dans l’éducation de l’enfant.
    Essalamou Alaikoum.

Répondre