La Voix De Sidi Bel Abbes

Un rapport européen pointe du doigt le Maroc comme principal fournisseur de cannabis

Le Maroc est le principal fournisseur de l’Europe en résine de cannabis, indique un nouveau rapport européen sur les marchés des drogues dans l’UE, qui prévient que les marchés des drogues illicites constituent l’une des « principales menaces » pour la sécurité de l’UE.

Il ne fait aucun doute que les marchés des drogues illicites sont l’une des principales menaces pour la sécurité de l’UE, souligne le rapport 2016 élaboré conjointement par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) et l’Office européen de police (Europol).

Le Maroc, principal fournisseur de l’Europe en résine de cannabis

Ce rapport européen atteste que « les Groupes Criminels organisés marocains (GCO), qui exploitent les liens avec les communautés marocaines établies en Europe et travaillent en partenariat avec les groupes européens, jouent de longue date un rôle dans l’importation de grandes quantités de résine de cannabis ».

En termes d’évolutions du marché, l’Espagne, qui est traditionnellement le principal point d’entrée de la résine produite au Maroc, a récemment fait état d’un nombre croissant de saisies de cette catégorie de drogue, signale encore le rapport.

La résine de cannabis à très forte teneur en provenance du Maroc augmente, avise la même source qui relève que cette drogue fait l’objet de trafic vers l’UE à l’instar du trafic d’autres produits illicites et des êtres humains.

« Il semble que de nombreux consommateurs de cannabis assimilent la teneur à la qualité, ce qui crée une demande et une surenchère pour les produits à forte teneur. La concurrence sur le marché est suffisamment vive pour que ce phénomène représente une incitation pour les producteurs marocains de résine, qui ont introduit de nouvelles variétés hybrides de la plante à haut rendement et à forte teneur », préviennent les rédacteurs du rapport.

De récents rapports « particulièrement préoccupants » établissent un lien entre le trafic de cocaïne et le financement de groupes terroristes actifs dans le conflit en Syrie et dans les pays voisins, note le document.

« Il existe des éléments probants » de certains liens entre des Groupes criminels organisés impliqués dans le trafic de drogue et des organisations terroristes, ajoute-t-il.

« Il en ressort qu’en général, ces liens ont un caractère principalement fonctionnel, les organisations terroristes utilisant le commerce de drogue pour financer leurs activités », est-il expliqué.

Un marché de plus de 24 milliards d’euros

Evoquant la consommation, le rapport signale que les ressortissants européens dépensent chaque année plus de 24 milliards d’euros en moyenne en drogues illicites, en mettant l’accent sur l’impact négatif des marchés des drogues sur la société, mais surtout sur la connexion entre les marchés des drogues et les autres formes de criminalité, particulièrement le terrorisme.

Les drogues illicites constituent « un marché très lucratif », soutiennent les rédacteurs de ce rapport qui expliquent que ce marché représenterait environ un cinquième des produits de la criminalité dans le monde.

Selon ce rapport, le cannabis est la drogue la plus consommée en Europe (38% du marché) suivie de l’héroïne (28%) et de la cocaïne (24%).

« Nous estimons qu’il (le cannabis) représente environ 38% du marché de détail des drogues illicites pour un montant supérieur moyen à 9,3 milliards d’euros par an (entre 8,4 et 12,9 milliards d’euros), alors que celui de l’héroïne représente moyennement 6,8 milliards d’euros par an (entre 6 et 7,8 milliards), contre 5,7 milliards d’euros en moyenne par an (entre 4,5 et 7 milliards d’euros) pour celui de la cocaïne », précise le document.

Les estimations publiées dans ce rapport montrent que plus de 80 millions d’adultes ont déjà consommé du cannabis, dont plus de 22 millions au cours de l’année écoulée, et environ 1% des adultes européens en consomment presque tous les jours, ce qui en fait de loin la drogue illicite la plus consommée dans l’UE.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=70176

Posté par le Déc 30 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

20 Commentaires pour “Un rapport européen pointe du doigt le Maroc comme principal fournisseur de cannabis”

  1. James

    Un pays arabo-musulman qui veut intoxiquer tout le monde!
    Celui qui tue un être humain a tué toute l’humanité.
    Il ne suffit pas de lire le saint coran mais d’appliquer ce dont il vous conseille de faire, ainsi votre seconde vie sur terre serait elle meilleure. Quand à l’au delà, votre CV ne comporte pas vos seules lectures.
    les rois commandeurs des croyants ne l’ont jamais été, tant que leurs peuples sont soumis et bien anesthésiés.

  2. elabbassi

    c’est un bon rapport rédigé sur la base de la deonthologie du droit car il ne fait diiference entre GROUPE et Peuple.. il n’a pas accusé le peuple marocain ni le gouvernement marocain ni la monarchie.. le rpport reste prudent c’est bon..
    il ya lieu de denoncer une certaine physlosophie et façon de voir de condamné le mal entre eux et chez eux et l’autorisé chez les autres..Dieu avait mit des bornes pas uniquement pour l’etre humain mais l’avait englober pour toutes créatures.. ainsi Le coran avait élévé le Porc dans un rang supérieur t’a pas le droit de le toucher sous peine d’être condamné a perpète en enfer.. la lois est claire c’est interdit de toucher le porc comme ça était interdit de toucher la chamelle..les judeo chrétiens au moins quelques sectes transgresse les bornes et vont au delas. L’être humain est élevé dans un rang t’a pas le droit de le toucher que suite a un procès légale.. les gens sont dans l’égarement manifeste, et le transgresseur des bornes ne peut aller au delà de 70 ans.
    Pour 40 année de vie gâcher une vie éternelle c’est vraiment de la folie…
    les muslmans semblent aussi refaire ce qu’avaient fait les juif et chrétiens…les 4 mois sacrées (el ach’hourou el houroum) ..il faut respecter la trêve contre les animaux..donc ce sont 4 mois comme le disent les écologistes et pêcheurs REPOS BIOLOGIQUE. le repos biologique en islame a été introduit cela bien longtemps avant même l’apparition de l’Écologie et l’analyse des fonds marins zoologiques..
    les mois sacrés ou illicite sont là pour insinuer les bornes..les bornes sont p^lacés faut pas les approchés.. »tilka houdoudou Ellahi fala takrabouha » ne l’approcher pas..il faut instaurer une zone d’exclusion et laisser ces frontières le plus loin possible Si Dieu cite 10 articles mentionnez 100 pour renforcer les restrictions..

    Personne ne peut connaitre Dieu que dans deux lieux l’enfer ou le paradis..dans ces lieux l’individu va savoir c’est qui est vraiment Dieu ..actuellement quiconque dit connaitre Dieu est un menteur ou un prophète..vaux mieux faire attention face a ce Dieu ..

  3. Hamza

    Salam, tlm ce rapport arrive en retards ca c été il y a vingt ans. Maintenant les terroristes vident les banques à chaque fois qu’ ils attaquent un pays les années 90 en algerie ils attaquaient les bijouteries les convois de fonds puis en Irak ils se sont gavé après la Libye je vous donne pas les détail le cannabis aujourd’hui est vendue à Hollande dans les boutiques au États-Unis il est cultivé pour les malades faut pas nous faire croire que le terrorisme c est du banditisme c est minimisé le massacre qui se passe ces jours ci bref j enleverai pas quand même la Palm du meilleure producteur de cannabis à notre voisin bien aimé le Maroc Bonne année à tous meilleurs vœux pour n oublié personne je ne cite pas les noms merci Hamza Toba

  4. Mme CH

    Le Maroc est gouverné par Azoulay et ses sbires….donc il n’est pas étonnant de voir la prolifération du marché du Cannabis…!!! Au Maroc, ils sont chez eux, où tout est permis…!

    « Le Maroc, l’abri des grands criminels d’Israël »

    L’entité sioniste témoigne récemment d’une émigration réciproque vers le Maroc. Mais ceci ne signifie pas que les juifs marocains concernés aient renoncé à leur attachement à Israël ni au projet sioniste. Les émigrés qui sont de retour à ce pays arabe sont de grands criminels recherchés par la police.

    La presse israélienne parle par exemple de « la colonie des criminels israéliens à Casablanca », ou encore de « l’émigration des criminels d’Israël à Marrakech express » !
    Une enquête journalistique publiée dans la revue économique « Globes » a souligné que le Maroc est devenu le pays d’asile des riches criminels d’Israël qui cherchent un terrain d’investissements de leur fortune.

    Shalom Domrani, la personne plus recherchée par la police israélienne depuis des années, réside dans la ville frontalière avec l’Algérie, Wajda, située à l’Est du Maroc. Il dirige ses affaires depuis cette ville, à savoir l’exportation des engrais à l’Europe, un commerce extrêmement rentable.

    Pour pouvoir commercialiser ses engrais, Domrani a embauché un cadre d’experts agricoles d’Israël et un groupe d’hommes d’affaires importants. Domrani a pris l’habitude de se rendre au Maroc, et dernièrement il est allé vivre là-bas avec sa famille.
    Selon Globes, dix hommes connus pour leur appartenance à la mafia et aux organisations criminelles sionistes dangereuses ont pris la route pour le Maroc. La plupart d’entre eux possède la nationalité marocaine, alors que le reste œuvre pour la détenir. Ces dix criminels forment le centre d’un mouvement regroupant des dizaines d’amis et d’hommes d’affaires qui ont créé à Casablanca « la colonie des criminels israéliens ».

    De même source on indique que la plupart des criminels israéliens au Maroc dirigent des travaux légaux dans les domaines de l’infrastructure, de l’agriculture, du transport et des textiles.

    Domrani entretient des liens d’amitié avec Shimon ben Hammo, un criminel ayant purgé de longues années en prison avant de devenir un grand commerçant de légumes et un propriétaire de restaurant. Dans la dernière décennie, il a vécu au Maroc et il y a travaillé en partenariat avec Domran dans l’importation entre autre des boissons alcooliques.
    Avant sa mort il y a deux ans, ben Hammo a entretenu des liens solides avec certains membres de la famille royale marocaine, et a participé aux festivités de la cour.

    Et la liste des noms des criminels israéliens est loin d’être terminée. On en cite : Gabi ben Harosh (responsable d’une compagnie de blanchiment d’argent), Avi Rouhane (dirigeant d’une organisation criminelle indépendante et dangereuse et propriétaire d’une compagnie de location de voitures), les frères Karraja de Ramla…
    Des experts israéliens analysent que les criminels partent au Maroc parce qu’ils y trouvent un abri sûr d’une part et une porte à l’Europe de l’autre. Tous ceux qui ont été mentionnés ci-dessus sont des trafiquants de drogue et donc ils cherchent à exporter leurs produits vers l’Europe.

    Le quotidien israélien Haaretz cite un homme d’affaires israélien travaillant au Maroc : « le régime est faible actuellement, tout est dirigé comme au marché noir. Celui qui a de l’argent peut faire ce que bon lui semble. Il peut ainsi falsifier les médicaments, les produits alimentaires, les textiles, les jeux. Les Israéliens tentent leur chance dans ce pays », reconnait-il. (J. Assafir)

    Voilà pourquoi, malgré les fuites, les frontières doivent rester fermer jusqu’à nouvel ordre……..!!!!

    • Hamza

      Salam Mme CH Je voulais souhaité les meilleurs voeux à tout le monde sans cité les noms pour pas oublié personne mais j ai mis tous! Bref mes meilleures voeux de bonheurs et prospérité à vous-même à sœur Imène et à tous nos amis de la voix de SBA

      • Imène

        Merci Hamza , Merci Ghosne pour les bons voeux de la nouvelle année !
        Recevez de ma part mes souhaits les plus sincères de santé et prospérité à vous , ainsi qu’à vos familles , et proches.
        Meilleurs voeux à tous les amis (es ) de la Voix , koul am wa antoum bekheir.
        Pensée particulière et meilleurs voeux à mon ami et frère Cheniti Gh , à sa famille , enfants , et petits enfants.

        • Mme CH

          Salam Khayti IM 16-05…!! Meilleurs vœux de bonheur, prospérité, santé et de paix, sans biche bien sûr…euh pardon bûche…ou bûché….!!! Je tenais à te dire que je te considère comme une vraie amie, plus encore a weltma sur cette toile d’araignée qui n’est pas si virtuelle que ça puisqu’elle nous a permis de tisser des relations spéciales mais de qualité….!!!!!

          Assegas Amegaz……!!!

          • Imène

            Mme CH , 3mirouche , tous les vdsbn et 1 : Bonne et heureuse année 2017 !
            Je ne veux pas citer de noms de crainte d’en oublier quelqu’un , en citant notre ami Cheniti Gh , je voulais aussi adresser mes voeux à notre ami et frère Ayadoun S. mais..Sidahmed se fait rare , in chaAllah y’ koun bekheir , ainsi que tte sa famille.
            Mes amis ,mes frères , ma soeur : Je vous souhaite le meilleur ! à commencer par la santé , ce diadème qui orne la tête des bien portants , que seuls (es ) les malades voient..Que Allah accorde une prompte guérison à nos amis , à tous les souffrants..
            vient ensuite lehna , comment le traduire ? ( il ya des choses , qui n’ont de véritable sens que dans leur langue d’origine ) c’est la sérénité ? la paix intérieure ? le bonheur
            et enfin  » el ghina  » la richesse ! celle du coeur d’abord puis….un compte en banque bien dodu ! et comme me l’a dit notre ami Bendjafar : Si la fortune est là , n’oubliez pas vos amis (es ) !! Kassaman ya khoutis ! looool..
            Ah , je ne vais pas oublier nos amis qui ont quitté le navire : Messieurs Dziri , Tewfik Adda Boudjellal ..et bien entendu l’ADMIN , Bonne Année !

  5. Mme CH

    Salam et Merci mon frère Hamza de Toba…!!! Il y a quelques jours, j’ai assisté au mariage d’un cousin qui s’appelait « Hamza » , alors j’ai toute de suite pensé à vous pendant quelques secondes…..!!!

    Je vous souhaite bonne chance, bien du succès et tout le bonheur du monde, bien entouré de votre famille….!!! Mais surtout longue vie en bonne santé, Fi Ta3ati Allah et le respect des Créatus… je suppose que vous êtes un type bien….!!!!

    Mes Amitiés à toute la famille là bas chez-nous…!

    • Mme CH

      Svp lire tout de suite à la place de toute de suite….!!! Ben on fait de notre mieux pour respecter la langue de Molière ou de Voltaire ou de Richelieu…etc…., mais bon….l’être humain est faillible et au bord de la faillite….!!! Même les français font beaucoup de fautes c’est pour ça qu’il y a eu une réforme, on va par exemple écrire ognon au lieu d’oignon, oui je pense que c’est plus correct………Bref, allez-y comprendre….!!!!

      Bonne fin de soirée..!

  6. elabbassi

    Si on prend comme reference le coran le kafèr celui qui nie l.existance et la pertinance d.une
    Est partout meme sidna Moussa e ètè traitè de kakèr par les proche non musulman du Pharaon..le kafèr est partout ils n.ont pas la meme couleurs ni la meme langue ni le meme passeport ils ont le meme principe de pensè ils se ressemblent tous..
    Combien dans le monde musulman chretien et laique avons nous ce genre d.especes? Des millipns et le coran les met dans la meme chkara parcequ.ils sont traquès et demandè par tout le monde ils se donnent les bras et forme un groupe des allièes..
    Le criminet est reconus par ses actes pas par sa carte d.identitè ou son passeport
    Le criminel nnest demandè par les religieux ni par les.comuniste ou boudhiste mais par les polices et les juges du monde..Dieu est aussi un juge Il traquent les criminels dans son royaumres..
    Laisdant interpole faire son travail laissant aussi les juges et les avocats faire leurs travaim
    Il est interdit au juge d.espionnet de faire de l.ecoute mais d.agir sur la base de depot de pmaintes..c.est les regles fondamentales de la justice..Meme Dieu appmique ces regles malgrè que son royaume possede des services d.ecoutes aucune informatipn n.est rèvelè..le respect de la vir est garantie..Il y.a ceux qui vregnent Dieu car il leq observent d.autres sont dans l.ignorance la plus total..Dieu ne meurt pas Il est le vivant Il a tout le temps pour pasoenter ce n.est 70 ans d.un juif d.un xheretien ou d.un arabe alagerien voleur des biens des etats pire que de vendre la drogue car celui qui vole l.argent de la oumma n.est pas un coleur a coupet sa main mais un cas de Gholow une traitrise passible a la peine capitam par mutulation en publique son corps sera jeter et interdit d.etre entere dans un cimetiere juif cjretien ou musulman..meme les cimetiere laiques le refuse…
    Donc il faut aussi ne pas etre laissè entrainè par ces sujet car ils empeche de voir ce qui se passe dans le detournement de l.argent dite du publique ou recette fiscale..
    Ce sont les plus grand criminel du monde ceux quo prennent 1 centime du tresor publiqur
    Des mimliards sont detournè partout dans me monde et c.est redevenue un sport internation
    Sans savoir les co nsequence que peut subir ces voleurs demain devant Dieu morsque tout sera remis sur table..l.individus est isolè seul..
    Il faut prevenir tout le monde les algeriens en premiers ensuite morsqu.im ya du temps
    Il faut prevenir les juif les français et les russe et chinois..
    Balayer devant sa porte en premier avant de s.occupet des portes des autres..
    C.est de faire secouer les juifs et les chretiens
    **fadhakir in nafa3ari dikra
    Saya tadakarouha el atka
    Wa yatajanabouha el achka**

    Bonne annèe 2017 et faites attentipn a vos poches..
    Volez son voisin im pourra pardonner en exigeant une diya
    Volez l.argent du publique c.est une traitrise passible a la peine capitale
    A

  7. elabbassi

    En principe en terme.de.droit universel selon lequel ..** nul n.est sencè faire sa propre justice**
    Ce qui est appliquè sur un couple entre homme et sa femme est aussi elargie entre deux voisin deux cillahes deux villes dzux pays deux continent..
    Dans ce cas l.algerie doit ne pas faire sa propre justice face a cette guerre de drogue..comme ça etè le cas de la guerre d.heroine entre les anglais et les.chinois..
    Il l.arabitrage international qui en principe est lã pour empecher les nations les pays de faire justice soit meme et sombrer dans la barbarie..
    En refusant d.aller vers le tribunal international ..niè son role..beaucoup de pays surtout du sud
    Subissent le retour de flemme..si l.algerie avait deposè une plainte devant le tribuneaux competant on aurait pas fermè par exemple les.frontiere..le maroc serait mis dans une situation de
    De se defendre en ouvrant son espace a une enquette internationale..il se peut que le maroc est innocent et son espace est utilisè comme transit..
    Cette action de recours du tiers monde vers le TPI va attenuè le recours aux armes et les peuples qui se sentaient laisè comme le peuple saharaoui ou palestien ou bosniaque ou indien d.amerique
    Etc vont obtenir gain de cause sans subir des guerres ravageuses..
    Meme israel sera mieux protegè que si elle.compte sur un groupe etranget qui va lui imposè des
    Desistement politique finanxiere et meme religieuse..
    Quel est le role donc de ces institutipn comme l.pnu le tpi et la ligue arabe si elles sont ignorè niè
    Par les etats….
    Si on se refaire au coran la procedure est claire l.algerie dans ce cas doit deposè une plainte.contre le maroc devant la ligue islamique si un etat musulman ne reconnait pas la decisipn du jugement de la ligue il est du devoir du juge d.ordonnet l.applicatipn du jugementpar le recours a la force
    Islamique..il ca devoir formè **une gendarmerie islamique** a activitè circonstentiel
    C.est a.dire evitet a tout prix une tete permanente..les gendarmes ne se fusionnent qu.en cas de demand du juge de la ligue islamique..ensuite le jugement ètablis l.union des gendarmes se dissout authomatiquement…il ya la tactique du mad et jazr..la gendarmerie forme un commendement fait un mad applique le jugement ensuite fait un jazr se replis et se disloque..
    Si tel etait le cas la syrie ne serait pas dans cettr situation de retour de flemme car si elle avait l.habitude de reconaitre le tpi par le passè elle ne sdrait pas dans cette situation dramatique
    ..** ainsi on applique sur eix le dicton arabe
    **yadaka awkata
    Wa.fouka nafakh**
    Ou le dicton arabe algerien
    **datha bidèk
    Halha bssanik**
    Tu l.a nouè de tes mains
    Fait la dènouer avec tes dents**
    Bonne annèe…

    Et la marmite qui tromble a damas
    Qui dit oui qui dit.non
    Qui dit je vous attends

  8. James

    Le monde se rend compte que la guerre contre la drogue échoue à cause d’un ennemi très résistant : le consommateur qui fait tourner le marché de la drogue. Lorsqu’il y a de la demande, il y a de l’offre.

  9. James

    L’utilisation par des partis politiques de la carte du « kif » (haschich) dans leur lutte électorale au nord du Maroc, aurait provoqué la colère du roi Mohammed VI. Le souverain aurait même interpellé à ce sujet le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et le général Hosni Benslimane.

  10. James

    Sa Majesté Mohammed VI, roi du Maroc, a choisi une certaine discrétion pour quelques transactions privées : il a acheté un bateau et investi dans une société cotée à la Bourse de Casablanca par le biais d’une société des îles Vierges britanniques, SMCD Ltd. Une autre société lui a facilité l’achat et la rénovation d’un hôtel particulier à Paris. Ces structures offshore, qui masquent les ayants droit véritables, ont été montées par le cabinet panaméen Mossack Fonseca. Les « Panama papers », consultés par Le Monde et ses partenaires, permettent d’affirmer que le roi était bel et bien le bénéficiaire des montages.

  11. abbassi

    C.est toujours la meme blabla des europeens il s.acharnent contre les africains
    Pour que prendre leur matiere premiere a zero euro.
    C.est une guerre psychologique classique utilisè par tous les
    Colons du monde depuis l.epoque des pharaons ils s.echangent
    Les methodes et astuce de quoi passer 70 1
    Ans chacun..
    Le sida c.est lafrique
    Ebola c.est l.afrique
    La drogue c.est l.afrique
    Le canibalisme c.est lanfrique
    Le virus kalamanga c.est l.afrique
    Et l.europeen?
    C.est rien le pauvre c.est un petit malheureux petit ours
    Des neiges il est doux est calin il n.ose jamais touchè une mouche
    Dans sa cuisine transformè le matin en labo il fait le miskinr des operation
    De greffage atomique un bras hydroxyle sur une molecule
    De canabinole et il double l.effet halucinikitole injectè a un
    Une sourie brune attrapè sur la cote brune en sa descente du pneumatique
    Rose..on lui donne un nom Humanius refigius cobaillatus
    Alors cobaillatus tu void quoi avec la nouveau bras de la meleculutus
    Canabatitus vulagaris?
    Je vois dit il la reine de suedus qui voit des chosed
    Dans son chatotus..
    C.est bien c.est une bonne moleculus pour le
    Hunanicus laicus qui ne trouve rien a faire dans les
    Villes des nouveaux us…
    Bonne soiretus sur le bord de la seine fumant un
    Bousabsikous apres un jolie plat de couscous
    Vive le couscous le baghrire algerius..
    Vonne nuit avec le namoussr..

  12. James

    Les mouvements citoyens ont beaucoup fait pour la légalisation du cannabis dans les pays qui ont franchi le pas. Mais cette évolution a aussi été amenée à travers les nombreux bénéfices pour la santé que procure le cannabis. Les recherches sur le cannabis sont encore insuffisantes, mais le cannabis a entre autres été prouvé bénéfique pour le traitement des nausées et les douleurs neuropathiques, résultant de nerfs endommagés.

  13. James

    1- Le cannabis ralentit le développement des cellules cancéreuses
    2- Traitement de l’épilepsie
    3- Ralentir la progression d’Alzheimer
    4- Réduit la douleur , surtout celle liée au cancer
    5- Réduit les vomissements liés à la chimiothérapie
    Cependant les addictions et les overdoses sont mortelles.

  14. Mme CH

    « Cannabis: les secrets de la «Moroccan connection» » (SlateAfrique, 30/01/2013)

    Le Maroc et le trafic de cannabis ont une longue et tortueuse histoire commune. L’affaire du clan El Maleh (le 10 octobre, une vingtaine de personnes ont été interpellées en France et en Suisse, dans le cadre d’un réseau de trafic de drogue, dont une élue locale écologiste parisienne, ndlr) et de son incroyable lessiveuse a mis en lumière un vaste réseau aux ramifications internationales (Maroc, France, Espagne…) qui opère à large échelle et presque en toute impunité.

    Quels sont les véritables ressorts de la «Moroccan Connection», devenue au fil des décennies une des mafias les plus sophistiquées du trafic de drogue et une des plus influentes en Europe?

    Voici quelques vérités trop souvent escamotées sur l’ampleur du fléau.

    Un royaume atteint par le «syndrome colombien»
    L’affaire du type «El Maleh» n’est guère une exception malgré son caractère spectaculaire et la complexité de sa «machinerie» comme l’a exposé le parquet de Paris.
    De 2006 à 2010, plus de 16 tonnes de drogue ont été saisies en Méditerranée et 19 «Go Fast», ces embarcations ultra-rapides dont le mode opératoire s’inspire des méthodes usitées par les narco-trafiquants sud-américains, ont été interceptés par les autorités françaises. La préfecture maritime française avait estimé à l’époque à 32 tonnes la drogue rejetée à la mer. Ces opérations de lutte contre les trafic illicites conduites par le préfet maritime de la Méditerranée avec la douane, le centre de coordination de lutte antidrogue de la Méditerranée (Ceclad-M) et le SRPJ de Marseille, ont révélé que les trafiquants marocains ne se satisfont plus comme par le passé d’intermédiaires espagnols.

    Ils opèrent dorénavant directement sur le territoire français où ils ont établis leurs réseaux d’acheminement du haschich jusqu’au cœur des banlieues françaises.
    Dans les montagnes du Rif marocain, les petits cultivateurs d’antan aux parcelles exiguës ont été quasiment «syndiqués» en un chapelet de «coopératives mafieuses» contrôlées par de puissants barons de la drogue, dont la puissance financière leur garantit l’impunité auprès de la Gendarmerie royale, les notables politiques locaux, la douane et la Marine royale.
    Ceux-ci brassent des fortunes colossales qui avoisineraient selon les estimations les plus crédibles 10% du PIB marocain, soit 10 milliards de dollars, impliquant de facto un risque majeur de sécurité. Certains groupuscules salafistes au Maroc ont d’ailleurs déjà tenté de se greffer sur ses réseaux pour financer le djihadisme dans le pays, mais aussi à un niveau international.

    Un deal bancal avec l’Union Européenne
    Le Maroc avait annoncé «la guerre à la drogue» en octobre 1992 et s’engageait alors à en finir avec la culture du kif qui occupait quelque 70.000 hectares, à la condition que l’Europe lui accorde des aides conséquentes pour éviter une jacquerie des 200.000 paysans qui en vivaient.
    Pour Rabat, ces aides promises ont été insuffisantes.
    «Pendant ce temps, on apprenait que la même herbe est cultivée sous serre aux Pays-Bas, où elle est vendue dans des magasins qui ont pignon sur rue. Voilà qu’un pays européen concurrence un pays en développement qui s’apprêtait à appliquer les leçons de morale données par la Communauté européenne» écrivait alors Tahar Ben Jelloun, dans La Republicca, reflétant ainsi les vues marocaines.

    En 1994, l’Observatoire géopolitique des drogues (OGD) remettait à l’Union européenne un rapport confidentiel explosif accusant le Maroc d’être «devenu en quelques années le premier exportateur de haschisch dans le monde et le premier fournisseur du marché européen». Le Monde du 3 novembre 1995 publiait le contenu de ce rapport impliquant le Palais lui-même. «Que ceux qui font le trafic des armes ne viennent pas donner de leçons à ceux qui cultivent une herbe qui n’est même pas une drogue dure!» avait alors répliqué la presse officielle marocaine, alors que Hassan II intentait même un procès au Monde, finalement perdu après d’interminables procédures judiciaires.

    Officiellement, depuis l’avènement du roi Mohammed VI en 1999, les surfaces cultivées de cannabis ont été considérablement réduites avec l’aide de l’Union Européenne et des Etats-Unis. La superficie des terres consacrées à cette culture aurait ainsi diminué de 65% de 2003 à 2010. En échange, Bruxelles et Washington ont consenti une aide économique substantielle pour mettre à niveau le Nord du royaume, une des régions les plus miséreuses du pays. Ces programmes, axés sur la reconversion des cultures, ont été accompagnées d’une incessante communication des autorités marocaines sensée démontrer sa détermination à éradiquer le trafic à la source.

    Un trafic plus élaboré et désormais mondialisé
    Mais la réalité est plus prosaïque. Si les surfaces cultivées ont été certainement réduites, le trafic, lui s’est considérablement élaboré.
    Le produit lui-même a été affiné pour répondre à la demande croissante en Europe. De l’herbe traditionnelle mélangée au tabac, les trafiquants ont développé des résines compactes à plus forte valeur ajoutée.

    Les nouvelles routes de la drogue ouvertes à partir des ports et criques du nord marocain servent aussi de plaques tournantes à d’autres drogues plus dures comme la cocaïne sud-américaine qui, depuis les mesures draconniennes prises après le 11-Septembre rendant plus difficile son acheminement des Amériques vers l’Europe, ont dû se trouver d’autres canaux de transit.
    De plus, la cocaïne sert aussi parfois de monnaie d’échange au cannabis dont les trafiquants marocains alimentent la consommation émergente des grandes villes comme Tanger, Casablanca ou Marrakech, où la demande est en plein essor.

    Il n’est d’ailleurs plus étonnant de voir cités des Latino-Américains dans les affaires liées à la drogue au Maroc ou de découvrir que des narcotraficants marocains outre-Atlantique, comme un certain Karim Fay en cavale et qui a fini tout récemment dans une prison hondurienne. Aussi, le seul pays d’Afrique du Nord a avoir obtenu le statut avancé avec l’Union Européenne est aussi celui qui l’inonde de drogue.

    Une mécanique bien huilée
    La «mécanique bien huilée» des frères El Maleh qui s’alimentait de l’argent du cannabis marocain et s’appuyait en partie sur les besoins de blanchiment des évadés fiscaux en Suisse, n’a pu se réaliser que grâce à la conjonction de plusieurs facteurs et de la rencontre d’acteurs aux liens à priori improbables.
    Les barons rifains maîtrisant la production dans leur fief et l’exportation vers l’Europe via leur diaspora en Espagne, en France, en Italie et dans le Bénélux constituée par l’immigration, se sont associés aux filières implantées dans d’autres secteurs, notamment celles animées depuis des années par des Européens d’origine marocaine ayant leurs entrées dans le transport international, la finance off shore et les paradis fiscaux.

    Au début des années 2000, les affaires dites du Sentier I et II et de la Société Générale avaient révélé au grand jour leur «savoir-faire» en la matière. La devanture de certains négoces dans le textile et l’habillement cachaient déjà de juteux trafics en tout genre dont celui du blanchiment de l’argent de la drogue.
    En ce temps-là, l’affaire Steve O’hana, évocatrice de celle des El Maleh, avait tout aussi défrayé la chronique.

    Le Maroc, base arrière du grand banditisme
    On sait que l’essoreuse des El Maleh fonctionnait à plein régime (jusqu’à 100 millions d’euros). L’argent provenant de la vente de cannabis était soit renvoyé au Maroc par camion soit livré dans des sacs aux fraudeurs fiscaux français, en contrepartie de transferts bancaires depuis leur compte suisse.

    Si le volet français a permis de déclencher l’enquête et lever le voile sur la liste des candidats à l’arnaque au fisc, celui mettant en cause la filière marocaine demeure bien opaque, que ce soit à propos des fournisseurs de came que de la destination finale de l’argent blanchi sous les palmiers de Marrakech ou à Marbella, repaires des aigrefins marocains et de leurs complices.
    Un des protagonistes de l’affaire a fui au Maroc où il a finalement été appréhendé à la demande des enquêteurs européens. En réalité, il pensait y être à l’abri. Sous le soleil du Maroc, des centaines de traficants, de patrons-voyous et de banquiers véreux agissent sans contrainte, réinvestissant l’argent sale de la drogue principalement dans l’immobilier, le tourisme, la restauration, le jeu, le commerce de franchises internationales et même la Bourse.
    Depuis les années 2000, le grand banditisme européen y a élu une tranquille base arrière avec l’appui de complicités qui atteignent parfois les marches du Palais.

    Ouf, j’ai la tête qui tourne…..!!!

    • Hamza

      Salam. Mme CH il faut pas toucher au cannabis ça fait tourner la tête ( rires) le malheur est que le commerce n’est pas équitable poison contre alimentation ou carburant électroménager les gros billets de dinars qui manque à nos banques bref ç est Fajer khaykalement

Répondre