La Voix De Sidi Bel Abbes

UN MAIRE SANS PRÉROGATIVES:LES CONTRADICTIONS D’UN SYSTÈME DE GOUVERNANCE !!! par Abdelkader Belamri .

UN MAIRE SANS PRÉROGATIVES : LES CONTRADICTIONS D’UN SYSTÈME DE GOUVERNANCE !!! par Abdelkader Belamri, chroniqueur .

 

 

Un wali qui risque à tout moment de partir vient de destituer, un maire élu, de toutes ses prérogatives.

Une situation qui frise le RIDICULE quand on sait que la cabale à l’endroit du maire de Sidi Bel Abbes est préfabriquée depuis son installation, par ceux–là même qui sont décriés par le peuple ; ils ont essayé de perdurer dans un système qui les a nourri, blanchi et ‘’grandi’’ ; faute d’avoir réussi, ils ont envoyé leurs sbires accomplir leur rêve de continuer leur sale besogne de gratter , gratter , gratter …jusque à atteindre l’os de ce malheureux peuple et continuer leur sale besogne , alors que des affaires en cours en justice ,n’ont pas encore connu leur dénouement.

Un maire, au départ, contraint à la résistance car non partisan, qui a été placé, contre vents et marées, en tête de liste locale du FLN à l’APC et qui a requis l’assentiment de tout le peuple belabbesien ou presque, pour voir enfin une lueur d’espoir rejaillir de ce monde ‘’boulitique’’ noirci par les affaires.

 

Il est dit que le changement en Algérie ne devrait pas venir d’en bas.

Dites-vous bien que les sanctions qui interviennent à l’encontre du Maire de Sidi Bel Abbes n’ont rien à voir avec l’intérêt de cette population qui patauge dans la M…. depuis des lustres, mais bien pour des considérations cachées qui seraient dévoilées en son temps.

Tous les élus sont, malheureusement, tombés dans ce jeu mesquin, subjectif et malsain parce que l’actuel maire avait la maladresse de déchirer la liste proposée par mon cousin le MOUHAFED de ce ‘’puissant’’ parti, aux postes ‘’stratégiques ‘’ de l’exécutif de l’APC.

Un WALI devrait exercer son autorité en assurant une coordination des élus par la persuasion, l’intérêt collectif et non tomber dans le jeu de coulisse de ces pseudos élus aux deux chambres qui ne représentent qu’eux-mêmes et que personne ne rencontre durant tout leur mandat.

Le destin de chaque commis de l’état est entre les mains de Dieu, ces marionnettes ne sont là que pour servir à la figuration d’un système à l’agonie.

La rumeur vous disant partant, votre départ aurait été regretté par la population si vos efforts avaient été axés sur la conciliation de tous les élus qui ne sont là que parce que les vrais belabbesiens, honnêtes et compétents ont choisi de se retirer pour ne pas être éclaboussés par ….

        Personne n’est né pour être MAIRE ou autre chose , l’histoire de chacun est faite de destins, l’homme n’est qu’un instrument sur terre ; il y a ceux qui laissent des traces indélébiles des valeurs auxquelles aspire tout homme honnête, les autres raseront les murs jusque à leur extinction de cette de cette terre bénie par le SANG des CHOUHADAS.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=73155

Posté par le Juil 19 2018. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE, ALGERIE, Politique de la Ville, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “UN MAIRE SANS PRÉROGATIVES:LES CONTRADICTIONS D’UN SYSTÈME DE GOUVERNANCE !!! par Abdelkader Belamri .”

  1. Imène

    Azzul !
    Je vous rapporte la substance d’un commentaire de Mr Tewfik adda Boudjellal , paru la sur Voix , il ya 6 ans jour pour jour presque …
    Tewfik/ adda le 18 juillet 2012 – 20 h 31 min.
     » Le 31 aout 1986, à l’aéroport de San Francisco, un ami et frère de très longue date -qui vient juste de quitter ce monde »Allah yerhmah » il s’agit de Mohamed Mazouni » – ce dernier ,m’a dit (avec des yeux tout rouges car il luttait pour ne pas écraser une larme à quelques instants de mon départ sur Oran via Paris…)
    Réfléchis pendant qu’il est encore temps, rien ne te retiens en Algérie, tes parents ne sont plus de ce monde, tes frères et sœurs ont leurs vies, tu n’as encore, ni femme ni enfants, alors ne rate pas ta chance, reste et fais ta vie ici, tu réussiras j’en suis convaincu.
    Je lui souriais car il ne pouvait pas comprendre qu’à cet instant précis, l’Algérie me chuchotait à l’oreille « viens, rentre, ta place est chez toi et nulle part ailleurs, tu verras comme tu seras heureux de retrouver ta terre..
    Durant le vol, je me suis surpris plus d’une fois, à parler avec moi-même.
    J’étais pressé de rentrer pour aller travailler et surtout mettre en œuvre ce que j’avais appris sur les bancs de l’institut Russe de génie civil.
    Car, je me suis « toujours » senti investi d’une mission, celle d’apporter ma pierre à cet édifice « Algérie « dont mon père, tout comme les autres chouhadas avaient payé le lourd tribut… du sang.
    Je passais alors ,d’une entreprise étatique à l’autre, et à chaque fois que je voulais remettre les choses à leurs places, les décideurs s’arrangeaient toujours pour me mettre « hors d’état de nuire »…à leurs intérêts occultes bien sur.
    A partir de là, j’avais décidé de changer de cap, et s’enchaînent alors les activités les plus divers.
    C’était une manière pour moi, de ne pas penser que finalement la réalité n’est pas toujours celle que l’on se construit dans sa tête. » …..
    Vous pouvez lire l’annotation complète de Tewfik Adda Boudjellal , dans
    « Adda boudjellal tewfik : L’intellectuel artiste du bled a la téte de la barre technique de l’agence creaevent « VDSBA , posté par la rédaction le 17 juill 2012 .
    Vraiment ça se passe de commentaire ! « La réalité n’est pas toujours celle que l’on se construit dans sa tête « dîtes vous ? Bien que oui ! vous en avez la preuve criante aujourd’hui avec cette expérience en politique . Quelque soit l’issue de la situation , mon cher Tewfik , ne soyez pas trop déçu et estimez vous heureux : La politique est un espace opaque où les hommes probes , transparents n’ont pas leur place . L’honnêteté , la bonne foi , ça ne paient pas ! Je ne vous apprends rien .Le plus important : Continuez à avoir la niaque , l’envie de faire des choses que vous aimez , changez de cap ! Que Allah vous aide , Que le meilleur vous accompagne !!

  2. Amirouche

    QUESTIONS EN ATTENTE DE RÉPONSE !

    Pourquoi un maire, bien qu’ayant été élu et obtenu la légitimité et qui, pour une fois, a gagné la confiance populaire au plan local, a les mains liées face aux pouvoirs du Wali et du chef de la daïra, alors que ces derniers ne sont pas élus?

    Sans prérogatives, est-ce que cela ne décrédibilise pas le maire auprès de tous ceux qui lui ont accordé leur confiance ?

    Est-ce que ce système de pouvoir central n’est pas à revoir pour qu’enfin le maire ait le dernier mot dans sa commune et ne se sente pas comme un général sans soldats ?

    Pourquoi, les »affairistes » et politicards véreux sont plus préoccupés par les bénéfices que par la défense des droits de leurs compatriotes et de la ville?

    Pourquoi les « autres » sont contre ce maire et qu’ont-ils dit à monsieur le Wali pour qu’il y aient tous ces problèmes? (Ce sont presque les mêmes personnes « les gratteurs » qui sont là depuis l’éternité, même quand le maire termine son mandat).

    Ne s’agit-il pas, comme c’est souvent le cas, de visées mercantilistes de ses « faux » opposants pour les besoins de promotions sociales qui peuvent s’y rattacher?

    Je pense que depuis feu Hassani Allah yarhmeh, Sidi-Bel-Abbès n’a pas eu la chance d’avoir, en la personne de Adda Boujllal, un maire honnête, courtois, cultivé, dynamique, bien dans sa peau et surtout « visible » à la population…
    Sinon, je demanderai à ceux qui ne seront pas d’accord de me donner les bilans de ses prédécesseurs. Ils n’ont rien fait de bon pour SBA … WALOU.. RIEN.. NADA.

    Finalement, pourquoi les citoyens belabèssiens ne réagissent pas? GHI Bla Bla Bla Bla Hada fech San3ine… Et vous voulez avoir des droits et une belle ville Bel heu!!!

    Salam

  3. Mme CH

    Même si on n’a pas toutes les données de cette mascarade, il faut dire que le système est plus fort que les hommes…! ça ne sert à rien de mettre un homme compétent, dans un poste s’il n’est entouré que de vautours, car il ne pourra rien faire …ils le réduiront en miettes..! D’autant plus que de l’autre côté, il n’y a que des spectateurs qui ne comprennent rien ou qui font semblant de ne pas comprendre…!!! Tahkti Rassi…!

    Le Wali est lui aussi, entouré des rapaces belabésiennes qui font la pluie et le beau temps, lui dictent leurs « lois » et excellent dans la manipulation et le chantage ….et ces rapaces ne veulent pas que leurs sales affaires remontent à la surface…! La Corruption a atteint son paroxysme…!

    Le mal est trop profond, il gangrène malheureusement , des sphères de l’Etat et de la société…! Illa Men Rahima Rabbi…!

    Au fait, chère Imènus, sur la photo, on dirait que c’est notre nièce Safus qui est en train de planter l’arbre, qui a sûrement grandi depuis le temps..??? Si c’est elle, on lui fait un gros bisou et on salue chaleureusement notre Big Brother Mr Cheniti Gh…j’espère qu’il se porte bien…!

    Salammmeeeetttt..

    • Imène

      Tu me fais penser à la petite Safus ..My god ! j’ai des petits coeurs plein les yeux …c est elle qui a planté un petit arbre à la mémoire de mam à Boukhanefis, Rabbi yahfadha . c’est sûr qu’elle va à l’école maintenant , chaleureuses salutations à Mr Cheniti Gh.

  4. Mémoria

    Salam!
    Il est indéniable que la situation sociopolitique en Algérie évolue dans le sens où les signes précurseurs d’un changement « provoqué » ne trompent pas ! Les observateurs et analystes sont d’accord sur « cet été de la discorde » où le pouvoir bicéphale actuel et informel (Clans et lobbies) est condamné à sacrifier à la Démocratie d’une deuxième République une partie de son personnel politique , administratif et rentier… Le conflit de prérogatives et d’appareils à Sidi Bel Abbès est à ce stade un échantillon très représentatif de deux époques et de deux générations…Un fils de chahid et cadre de l’Etat Algérien qui refuse de marcher sur les plates bandes du fait accompli et délits consommés de toute une connivence locale sous traitée au pourcentage par la Centrale et où même certains Walis se retrouvent les mains liées par les coups de téléphone…arabe !
    Le dénouement sera à la hauteur des événements ,du microcosme et de l’élément humain.Seule constance :L’ANP veillera à l’intégrité et la sécurité du territoire même si certains corps constitués auront des ratés dans la gestion des conflits locaux par un manque de visibilité,de compétence mais surtout de prospective ! L’Histoire jugera !

  5. bouatra

    salam a tout le monde y compris mon jeune frère de la fameuse GRABA Taoufik, je le voyais reincarner les hauts de l’affiche tel que ALLAL, HASSANI,BENDELLA Allah yerhamhom; mais la médiocrité prime sur les valeurs, la conscience, la dignité …d’éléments ingrats qui ne sont que des brins d’un câble impur ( NIFAK) .

  6. Halim

    C’est vrai TEWFIK , ta compétence, ton honnêteté, ton savoir faire, tes bonnes idées et ton intelligence derrange ces brebis galeuses qui n’ont ni âme ni foi ! Gardes la tête haute Tewfik, tu es le bon ils sont les mauvais, en plus « quand ça vient de si bas , ça ne fait pas rougir les oreilles » !!!

  7. bouatra

    salam ,hé bien tewfik on s’attendait à ça ; le chêne haut, droit et fort à toujours a sa base des champions! des parasites, fallait s’attendre, mais hélas on le voit toujours de loin ce ADDA TEWFIK

  8. abdelhamid ELHADJ

    Salam Ce n’est pas tant le semi-putsch, dessaisissement de prérogatives, qui est offensant, le wali, craignant sûrement une réaction du peuple, n’a pas osé destituer le maire ( populaire, cadre authentique et fils d’un grand Chahid de la région, engagé dans la restitution et la préservation du patrimoine public), mais la CAPORALISATION d’une assemblée de plus de 40 élus qui, en s’y prêtant docilement ( la première « session » municipale fantoche dirigée par le chef de daïra ressemble à une sage classe d’écoliers muets face à un maître qui crie plus qu’il ne parle) , se sont déconsidérés aux yeux de leurs « Ouled Bled » et terni l’Histoire de la Mairie de Sidi Bel-Abbès d’une tâche qui marquera des générations.

  9. Amirouche

    Je viens de lire que dans l’affaire du manège de Sidi-Bel-Abbès qu’un nouvel épisode vient de commencer. En effet, la justice vient de convoquer trois mis en cause. Les concernés sont le précédent maire, le notaire de Sedrata et le conservateur foncier de la wilaya.
    C’est pour cela donc que quand les citoyens veulent un homme comme l’actuel maire, des voix s’élèvent contre lui… Bekhhhh ça sent mauvais!…Je ne pense pas qu’il y aurait, désormais, des marchés douteux et juteux avec lui. Ils pourraient peut-être prendre des glaces créponées chez Kaddous bech yetberdou chwiya et faire un peu de régime contre Elh’ram.
    En tout cas, vive la justice, en espérant seulement qu’on la laisse finir son travail.
    Salam

Répondre