La Voix De Sidi Bel Abbes

Un colloque international sur l’Emir Abdelkader.

Après deux journées tel que initialement prévu, le colloque national sur  le père de l’état national   l’Emir Abdelkader a été clôturé cet après midi dans l’enceinte de la maison de la culture Kateb Yacine de Sidi Bel Abbes, et en attendant la synthèse des travaux de cette deuxième journée qu’attendent certainement nos lecteurs(ces) et notamment les participants et que doit nous envoyer notre cher ami le docteur Karim Ould Ennebia toujours élégant et disponible. Nous signalerons la programmation éventuelle d’un colloque international en discussion dans les coulisses et qui a été soutenue par la wilaya de Sidi Bel Abbes représentée par le secrétaire général en cette cérémonie finale marquée par des recommandations approuvées par les participants et lues par le docteur Mekahli Mohamed, en présence d’une assistance nombreuse ou l’on signalera à titre indicatif deux ex walis en retraite Maatalli et Sekrane Tahar fils de Sidi Bel Abbes qui était a Oran, des membres de la fondation  voire de las section locale de Sidi Bel Abbes, de monsieur Menad  S.G de l’UDL de sidi bel abbes du dynamique directeur de la culture monsieur Taibi et autres tels docteur Taleb traumatologue, madame Tayebi Salima. Nous mentionnerons  qu’au cours de cette cérémonie finale, le président du colloque monsieur Medjaoud Mohamed s’est félicité de l’apport des universitaires et notamment la forte présence des jeunes étudiants un bon signe pour tout sidi Bel Abbes ou on a revu avec plaisir le docteur Reffas Driss, l’ex ministre a principes monsieur Salat Abdelkader un autochtone. Des anciens et aines du bled tels Tayeb Nehari ,Reguieg Khaled, Hadj Bennaoum, Mahi Belacel, nos meilleurs amis Hadj, Lakehal Benyahia, Miloua Hadri, madame Taleb Khalida, Lacarne Abbes, Mehadji Bensaid, Ghafir Abdelader, Zouaoui Bencheikh, Yousfate Abderrahmane, ils sont d’ ailleurs pour certains dans les photos du reportage de notre journal qui fut publiquement remercie. Vivement un évènement international serait très intéressant. La balle est chez les autorités et chez le bureau de la section locale présidée par monsieur Feraoun Mohamed qui a remercié toute les autorités locales et tous ceux qui de prés ou de loin ont contribué à la réussite de cet événement dans la capitale des Beni Amers toujours hospitalière et accueillante.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=9426

Posté par le Nov 24 2011. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

32 Commentaires pour “Un colloque international sur l’Emir Abdelkader.”

  1. DERRAS Hichem

    sympa je vous encourage…
    salem.

  2. Biladouna

    L’Emir pleurerait l’exil et son chemin de Damas
    Au dessus de toutes les têtes les nuages s’amassent
    Des gémissements étouffés venant de la nation arabe
    lui ferait sceller son chevalpour se porter à la bataille
    Ya AbdelKader fils de Mohieddine, Ya el Batal
    Reviens nous protéger du terrible chacal
    Bernard Henry qui a juré de nous oter la vie
    Et de condamner tous les arabes à la myopie
    William Thackeray le plus grand des poètes t’a louangé
    Quand tes fils indignes ignorent ton nom vénéré
    Sidi Abdelkader El Jilani t’a fait sultan à l’allure leste
    Et ta bravoure au combat a écrit la plus belle des gestes
    Emir j’ai emporté ton portrait dans mon exil
    Pour être jugé par ton regard tranquille

  3. karim 10

    Une grande fête pour la ville de SIDI-BEL-ABBE .Merci VDSBA. A SIDI-BEL-ABBE, ce qu’on appelait autrefois le temps du vide culturel tend à disparaître doucement mais surement. Il est très curieux de constater que dans ce journal, les statistiques le prouvent, l’élégance de son interface et le raffinement extrême de l’apparence de son hypertexte est très professionnel en plus il augmente bizarrement en temps d’impassibilité mais aussi avec des avènements « nouveaux ».C’est à dire un nouveau bureau de la section EMIR, de nouveaux responsables locaux j’allais dire. Mais surtout une nouvelle « mentalité » incarnée il faut bien le préciser par le « Cerveau » de VDSBA qu’il n’est même pas obligatoire de rappeler son nom puisqu’il est facile de deviner en plus de son équipe de jeunes chevronnés. Alors souhaitons bon courage et bonne continuité.
    Mr Kadiri,je vous rappel hâtivement que votre présence au colloque nous incite à arborer excessivement cette année un calendrier 2012 aux couleurs de la VDSBA,tout simplement parce qu’il est devenu la voix locale de toutes « classes » confondus.
    Bravo, pour votre travail et persévérance. Vous avez annoncé d’ores et déjà une bonne année 2012. Le mérite est à ceux qui luttent constamment. Et puis on ne doit pas simplement exprimer du mérite d’un journal par ses grandes qualités, mais par l’usage qu’il en sait faire.
    Cordialement.
    Mr Karim OULDENNEBIA

    • ouhibi reda lecteur assidu

      monsieur karim sans complaisance nous devons tous faire de cet espace de cet organe un cadre de grande concertation de projets culturels d’entraide de solidarite d’initiatives .c’est ce que vous avez si bien appele l’usage.a nous lecteurs de proposer des actions et que certainement le journal va a son tour coordonner informer.bravo pour la reussite de votre colloque national lereportage les photos le monde qu’il y avait fait sortir belabbes de son ronronnement ses plaies beantes am said

      • karim 10

        Mr Réda ,salut.
        Oui ,je suis totalement d’accord avec vous.
        Sachez aussi que doucement bcp de monde se rend compte maintenant du foisonnement du travail qui se fait dans ce journal électronique.

  4. MUSTAPHA

    Plus rappellent de l’Emir Abdelkader à chaque fois nous nous sentons son esprit plane sur l’Algérie indépendante

  5. bencheikh hakim

    شكرا جزيلا على الذين سهروا على إعداد و إنجاح الملتقى الوطني حول شخصية الأمير عبد القادر و على رأسهم الدكتور الفاضل محمد مجاود و الكتور كريم و لد النبية و الدكتور محمد مكحلي و الأستاذ عز الدين زايدي و بلجي و الآخرين

  6. mekki b vdsba

    monsieur bencheikh hakim consultez la rubrique histoire de ce journal et notemment les archives si vous etes verse dans l’histoire il ya des donnees sur l’emir abdelkader des articles des contributions

  7. Lakhdar

    j’ai eu l’honneur de participer au colloque national sur l’Emir abdelkader organisée par la fondation Emir Abdelkader de Belabbès on cordination avec l’univ de Djilali Liabes le 23 et 24/11/2011 les conférenciers ont posé de nombreuses problématiques utiles et mérite d’etre suivé par les chercheurs. et les enseignants ont venu de plusieurs universités du pays,le colloque a été formidable et je profite cette occasion pour remercier et feliciter tous les mombres de la fondation mr boutaleb feroun Dr Krim, Mdjaoud, Zaidi, Mkahli, et Chakroun et merci pour l’accueil chaleureux et l’hospitalté.

    • AZIZ el Abassi

      Nous avons créer une association il y’a deux, LES ENFANTS DES DEUX RIVES  » EMIR ABDELKADER » nous n’avons eu aucun soutient de la part des autoritées départementales et municipale ni des services consulaires d’ALGERIE, nous ramons sans succés.
      peut on avoir un soutient par tes connaissances. aziz.

      • mekki b devdsba

        j’agis pour mes amis du journal .pouvez vous nous envoyez vos coordonnees un ami commun est disponible pour voir cela.c’est son voeu donc acte .l’envoi du mail est necessaire car l’espace commentaire n’est pas approprie. bonne journee monsieur aziz.

    • Karim 10

      Merci lakhdar de l’univ-Ferhat Abbes de SETIF.
      Le bonjour à Bachir .

  8. Michel

    Bonjour,

    J’en profite pour remercier de leur hospitalité et de leur accueil les amis rencontrés les 25-26 octobre à l’université 20 août 1955 de SKIKDA dans le cadre du 6ème colloque sur la Révolution algérienne. En discutant avec les intervenants et notamment mon ami le Dr. Karim OULDENNEBIA j’avais pris conscience des colloques qui s’enchaînaient les uns derrière les autres (Tlemcen, Sidi Bel Abbes,etc.), pour le plus grand profit de la recherche historique sur l’ALGERIE, ce pays qui est aussi mon pays natal et dans lequel je suis revenu – avec honneur et émotion – faire une courte et modeste présentation. Je formule le voeu que tous vos travaux soient mieux connus de l’autre côté de la Méditerranée.

    Et bon courage et bonne chance pour le prochain colloque.

    • karim 10

      Mon Ami Michel, Bonjour,
      Je t’informe que le 27 du mois de Novembre est une journée commémorative de la ((Moubayaa c’est-à-dire investiture de Abdel-Kader comme émir par les tributs de la plaine de Ghris ).
      Une rencontre très utile à eu lieu avec un aspect intéressant du fait de son caractère avantageux et nécessaire pour les chercheurs (j’étais présent). Une rencontre au « lieu » même de l’événement de 27 nov 1832. En plus d’un débat digne d’une considération méritée.
      Merci mon Ami, pour ton commentaire sans détours avec une franchise d’éloge. Tu avais raison de dire qu’un travail profond ce fait actuellement au niveau de Histoire d’Algérie. Toi qui vient de « loin » tu peux facilement voir ce qui ce fait de « prés ». Eh bien mon ami Michel je souhaite à titre de faveur pour que tu reste un ami de ce journal. Du reste ici, tout le monde reste bronché à ce site pour tout le reste d’infos et rubrique Histoire que tu aimes tant et que du reste tout le monde apprécie sa spontanéité.

  9. MR OUHIBI R SBA

    Rebonjour monsieur je vous suggere monsieur et si vous aurez le temps necessaire de relire ce journal depuis sa creation en archives depuis debut mars 2011 et relire les aricles reserves a l’histoire de notre region de l’Algerie et autres aspects historiques.lisez aussi le samedi belabbesien enfin bienvenue surtout dans notre forum.bonne journee.monsieur michel. mais une question me taraude qu’aviez vous presente a skikda come communication juste pour savoir si cela est possible .a bientot.

    • Michel

      Bonjour M. OUHIBI R SBA
      Pour répondre à votre question, le thème du colloque était comme vous le savez « les événements » du 20 août 1955, dimensions, significations et impacts. Faisant une recherche sur le sujet (sur la ville de Philippeville/Skikda proprement dite) j’ai été invité à en parler, et j’ai choisi de traiter de « la population de Philippeville/Skikda et le 20 août 1955 : un essai de micro-histoire ». Et mon exposé portait sur les dommages matériels subis par la population, toutes populations confondues et toutes causes confondues.

      En espérant avoir répondu à votre question, je vous salue ainsi que tous les actifs participants à ce forum.

      Michel

      • mr ouhibi reda

        je tiens monsieur michel avous remercier pour votre reponse.toutefois le 20aout 55selon mes connaissances car je ne suispas trop verse en histoire.cette date le n’a t’elle pas ete aussi celle d(un evenement au maroc concernant le regretteroi mohamed cinq enfin vous ou mr oud ennebia repondez moi.merci messieurs

        • Michel

          Vous avez entièrement raison.
          Le 20 août 1955 devait commémorer la déposition du Sultan du Maroc par la France (20 août 1953).
          ZIGHOUD Youssef a voulu capitaliser sur cette date anniversaire marocaine et donc maghrébine.
          Par le choix de la même date pour les offensives nord-constantinoises il a cherché à provoquer un retentissement certain dans l’opinion publique et l’opinion internationale, et procurer ainsi à l’insurrection un poids politique qu’il jugeait nécessaire à la survie de la révolution du 1er novembre.

          Bien cordialement

          Michel

          • .monsieur ouhibi reda

            bonjour puisque on a pris lague je formule une question connaissez vous notre ville.monsieur oud ennebia vous a certainement parle d’elle.la decouvriiez vous a travers notre journal qui s’active surtout aves de mulitiples lecteurs. bonne journee

          • sans reproche

            Merci Michel de cette précision car j’ai eu à déplorer, à mon corps défendant, que beaucoup de mes compatriotes ignorent complètement la signification de ce que nous celebrons en Algérie le 20 aout comme étant la « journée du Moudjahid ». Cette journée est dédiée à la commémoration de trois anniversaires: celui d’abord et surtout de la déposition du souverain marocain Mohamed V le 20 aout 1953, comme vous le rappelez si justement. Ensuite, celui des évènements du nord constantinois du 20 aout 1955 conduits sous l’autorité de Zighoud Youcef (secondé par Ali Kafi) et le choix de cette date se voulait etre un acte de solidarité avec nos frères marocains et leur Roi en exil. Ces memes dirigeants du mouvement national algérien avaient compris la necessité de la tenue d’un congrès pour debattre des affaires de la Révolution quelques temps après son déclenchement. Ils en arrétèrent le lieu (Ifri dans la vallée de la Soumam) et décidèrent de la date: le 20 aout 1956. Ces éléments furent découverts fortuitement par les services de l’armée française et les responsables ont décidé de maintenir la date préalablement convenue du 20 aout, quoiqu’il en coute, toujours pour manifester la solidarité du peuple algérien avec le peuple marocain et son Roi. A l’indépendance de mon pays, et c’est là l’objet de mon propos, nombre d’artères importantes dans les centres des villes d’Alger, d’Oran, de Sidi Bel Abbes et peut etre d’autres que je n’ai pas eu la chance de visiter portent le nom de Mohamed V. A l’inverse, et sauf erreur de ma part (je souhaite vraiment me tromper), aucun responsable local marocain n’a eu l’intelligence de baptiser une des artères de sa ville du nom d’un combattant algérien de la liberté. Ce sont des faits et seulement des faits et ils sont tétus.

            • khoukfidine

              ah sans reproche des precisions de taille et des rappels.je nai pas visite la totalite des villes marocaines mais enalgerie maurice audin et m laban fernand yveton che guevara lumumba zapata.a sidi belabbes eymard l’inspecteur assasine aves m feraoun ont vu des artres porter leurs noms.

              • sans reproche

                Salam alikoum Khoukfidine. Les informations que vous avez apportées relatives à la baptisation d’espaces publics en Algérie par des noms de personnalités étrangères amies de l’Algérie sont vraies, et il suffit pour un oeil perspicace de bien observer en parcourant les rues de nos villes pour s’en convaincre. Mais en revanche, ce que j’ai souhaité que mes compatriotes comprennent est que que les actes de solidarité des responsables du mouvement national, pourtant à peine sortis de l’adolescence, actes de solidarité envers le peuple frère du Maroc et son Souverain en éxil n’ont pas été payés en retour. Par ma contribution je voulais faire remarquer que la date du 20 aout n’a pas été choisie fortuitement – à deux occasions, 1955 pour les évènements du Nord Constantinois et 1956 pour le Congrès de la Soumam – mais voulait signifier que la Révolution algérienne faisait cause commune avec la tragédie marocaine de la déposition du Roi Mohamed V le 20 aout 1953. Cette solidarité s’est encore manifestée à l’indépendance de l’Algérie quand des municipalités comme Alger, Oran, Sidi Bel Abbes (et peut etre d’autres) ont choisi de baptiser du nom de Mohamed V (et de Abdelkrim ElKhettabi) des artères mythiques et importantes de leur tissu urbain, souvent au coeur de ces villes, tandis qu’aucun responsable local marocain n’a eu l’intelligence de donner le nom d’un martyr algérien de la liberté, meme pas l’Emir Abdelkader, à un de leur espace public. A l’inverse, je crois savoir qu’il existe une ville de taille moyenne aux Etats-Unis d’Amérique qui porte le nom de l’Emir Abdelkader. Sans commentaire. Et ce faisant, j’ai souhaité susciter un débat sur les relations ambigues entre nos deux pays frères et évaluer le cout du non-Maghreb puisqu’il n’ y a pas de sujet tabou qui fache à La VSBA.

                • Bahi

                  Merci sans reproche d’avoir soulevé le couvercle de la marmite bouillonnante de nos relations haineuses avec nos frères Marocains depuis des lustres. Je me demande si nous ne sommes pas jaloux de ce pays qui malgré le manque de richesse que nous possédons, progresse lentement mais surement illustration parfaite des dernières élections où un premier ministre Islamiste va diriger une coalition gouvernementale alors que nous sommes encore au stade du débat linguistique Arabe ? Français ou Barbare ? En tous cas j’ai visité ce beau pays librement en dehors d’un circuit touristique et je peux témoigné de la diversité culturelle de son patrimoine préservé, de la beauté des artères de ses grandes villes, de ses terres bien cultivées, de ses restaurants variés où l’on dine en famille sans être importuner en payant par carte bancaire incroyable non ! Allez trouver un restaurant pour passer une bonne soirée avec votre épouse et vos enfants au bled « Essiba », même à Alger cela n’existe pas sinon pour les riches. Militons pour l’ouverture de notre frontière et arrêtons ce cinéma sans paroles.

                • lalimi t gambetta

                  vous avez raison dans notre journal pas de sujet tabou plaidons pour le respect mutuel des commentaires qui sont d’un grand niveau ne meritent pas des reactions qui blessent surtout que leurs auteurs sont identifies meme si ils le sont pas il y va de l’amour propre.bonne journee sans reproches..

  10. bencheikh hakim

    ou sont les photos et les videos du colloque

  11. nabila f sba

    faites des recherches a partir de la date du mardi22 nov deja un article accopagne de photos avec siege fondation a la une et puis des le 23 un reportage..

  12. ديوان الترقية و التسيير العقاري لولاية سيدي بلعباس يرحب بكم بالانجازات الجديدة الهاتف 048542611 048544612

Répondre