La Voix De Sidi Bel Abbes

Un collège saccagé : Violence au milieu scolaire. Où est-on arrivé ?

Les élèves du CEM Sadek Hamani, sis à la cité Daksi Abdesselem, ont passé des moments très difficiles dans l’après-midi du jeudi dernier. Un groupe d’élèves qui n’ont pas été autorisés à pénétrer à l’intérieur de l’établissement scolaire lors de la séance de l’après-midi, précisément à 15 heures 30 minutes, où ils devaient subir un examen en matière «informatique», ont réagi d’une façon très violente. Devant le refus de les laisser entrer dans la classe, ce groupe d’élèves a manifesté sa colère contre le CEM et tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur, élèves, employés et enseignants. Après avoir accédé au sein du CEM par la force, ils ont semé une pagaille indescriptible à l’intérieur de la cour et des classes, saccageant tout sur leur passage, affirment plusieurs témoignages. Des tables et des chaises cassées, des portes arrachées et d’autres dégâts humains puisqu’on parle, selon les déclarations de l’officier de permanence de la Protection civile, d’une évacuation d’au moins 4 blessés vers l’hôpital dans le sillage de ces tristes évènements. Il s’agit d’une enseignante, diabétique de son état, qui a été transférée pour des soins médicaux à cause d’une hypoglycémie, dont le malaise est survenu suite aux troubles violents déclenchés par des élèves mécontents, ainsi que trois autres élèves souffrant de douleurs au cou pour l’un et à cause d’évanouissement et de difficulté respiratoire pour les deux autres, alors que le choc du spectacle terrible qui s’offrait aux yeux n’a épargné personne. Les élèves, notamment les filles, dont l’âge atteint à peine les 17 ans, se sont enfermés dans des classes pour échapper à toute agression et en attendant que l’orage passe pour fuir carrément de l’établissement livré aux actes de vandalisme de jeunes élèves qui veulent selon toute vraisemblance dicter ou imposer leur propre loi contre la volonté du corps pédagogique. Grave dérive éducationnelle. Bien évidemment, le calme n’a été ramené qu’après l’intervention des forces de police qui ont dissuadé tout fauteur de trouble de s’approcher du CEM. Entre-temps, le mal est fait, car ces agissements injustifiables ont laissé derrière eux un profond traumatisme dans le milieu des élèves, des enseignants et des travailleurs. Cela devrait laisser à méditer pour toutes les parties concernées par l’acte pédagogique, dont les parents d’élèves. En cette fin d’année scolaire, période d’examens par excellence, il faut se prévaloir de toutes les précautions pour éviter une répétition de scénarios encore frais dans les mémoires, particulièrement le scénario (ou la débâcle) vécu lors de l’examen du baccalauréat de la session de juin 2013.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=46746

Posté par le Mai 10 2014. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “Un collège saccagé : Violence au milieu scolaire. Où est-on arrivé ?”

  1. Danielle B

    Triste époque où la violence est devenu un art de vivre
    lorsque nous étions jeunes nous aussi nous avons rejeté l’autorité, ça a toujours existé, mais il y avait le respect des institutions, le respect envers ceux qui nous enseignaient le bien et le mal, y-a-il tous les matins comme autrefois, les 10mn d’insctruction civique où il nous était rappelé les règles de vie non seulement envers les autres mais aussi envers soi-même???????????????????????
    ceux qui faisaient la loi et nous gouvernaient faisaient respecter l’ordre et la discipline, les jardins étaient respectés, gare à celui qui traversait en dehors des clous, il était vite renvoyé de l’autre côté et surtout il n’ouvrait pas la bouche pour insulter le représentant de l’ordre, ce qui est courant actuellement à tel point que la police a peur et tourne la tête de l’autre côté pour ne pas avoir à intervenir
    et surtout surtout il y avait les parents , qui ne badinaient pas avec l’autorité, et le respect , si j’étais punie à l’école mes parents ne cherchaient pas à comprendre et ne donnaient jamais tort à l’institutrice car ils savaient que c’était justifié et à la maison, je récoltais le reste, privée de dessert ou de sorties, maintenant les parents n’ont plus le temps, ils laissent faire et lorsqu’ils s’arpercoivent que leurs enfants ne sont pas dans le droit chemin c’est trop tard, ils sont adolescents et les parents ont même peur d’eux
    ici en france c’est dramatique, non seulement les jeunes pourrissent la vie de leurs profs au point parfois de les pousser au suicide, mais ça ne s’arrête pas là, c’est le règne de la terreur des petits caïds qui vivent d’expédients et se comportent comme des rois de la pègre au détriment de tous ceux qui les entourent, à tel point qu’on finit par comprendre ceux qui défendent leur vie et leurs biens chèrement gagnés en travaillant en utilisant les grands moyens

  2. fouziaT

    @Danielle B Ces agissements sont le résultat des compromis entre les auteurs et les victimes ;parce que ils vont en prison ces énerguménes pas ces adolescents considérés comme mineurs je parle des grands voyous et bandits ;délinquants qui sont relachés vite par l’état qui fat trop de graces présidentielles Bonne fin de soirée tranquille

  3. Zabana

    Bonjours,
    C’est malheureux de constater que c’est des enfants qui se rebellent en bandes organisés… contre qui ?.
    A qui la faute ? aux parents irresponsables ou a l’incompétence de cette nouvelle génération d’enseignants ?
    est-ce le système éducatif en général qui est mis en cause ou c’est l’état qui n’arrive pas a faire respecter les lois de la république et le fonctionnement normal de ses institutions ?
    Ou est la faille ?
    peu être que les repères socio-cultro-éducatifs si j’ose dire ne sont plus les mêmes et qu’on est tout simplement rentré dans une nouvelle ère ou le développement de l’homme est lié aujourd’hui par le développement des nouvelles technologies(surtout de communications) qui font partie intégrante de notre quotidien et forcent la société a muter ?

    que faut-il faire d’urgent pour que cela ne se reproduise plus ?

    Pour l’instant, je me contenterai de dire : Dieu merci ! heureusement qu’en Algérie il n’y a pas de libre circulation et de vente d’armes a feux comme aux USA.

  4. OUERRAD

    IL n ya pas arme à feu , mais il y a armes blanches ;;
    il y a de cela 2 ou 3 sur le journal un eleve a ramene au C E M l arme de service de son pere .OU est la justice dans tout cela , il faut sevir , l etat est absent .
    L es enseignants msakines sont debordes , l autorite parentale n existe plus et quand elle exioste c est defendre son mome .
    UN PROFESSEUR QUI A RENVOYE UNE ELEVE POUR TENUE VESTIMENTAIRE DEGRADANTE S EST VU TANSE PAR LA MERE DE CELLE CI QUI LUI REPONDIT / C EST MOI QUI DECIDE DE CE QUE DOIT PORTER MA FILLE .
    HISTOIRE VERIDIQUE .
    DEPUIS LE PROFESSEUR N ADRESSE PLUS LA PAROLE A L ELEVE QUI LE NARGUAIT DEVANT AUTRES ELEVES … C ETAIT LA FILLE D UN PONTE ABSENT A ALGER POUR RAISON D ETAT ??

  5. Houari

    Des comportements inqualifiables , des agissements immodérés d’adolescents dignes de sauvages que rien ne peut excuser, où encore les dérives inexcusables d’incultes.
    L’éducation des parents de leurs enfants sont les seules raisons de ce flot de conduites impardonnables juridiquement, primitive socialement ,honteuses éthiquement.
    -L’Islam oblige à l’éducation de soi et sa progéniture.
    -L’Islam oblige aux respects des règles de bonnes conduites de la société d’accueil.
    -L’Islam ne prône pas la sauvagerie , envers ces derniers.
    Bonne journée.

    • Danielle B

      @ HOUARI
      la religion chrétienne également n’admet pas tous ces débordements inqualifiables
      je pense que les parents sont responsables à 90% des dérives de leurs enfants peut-être qu’en les sanctionnant et en leur faisant payer les pots cassés ils seraient un peu plus sévères avec leurs rejetons qui pour la plupart vivent encore sous le toit paternel,
      bonne après-midi

  6. Albarracin de sidi bel abes

    @ Tous
    Et alors survient la violence!
    Il n’existe pas d’effets sans causes , comme il n’existe pas de causes sans effets!
    La violence décrite dans la VSBA, concernant des élèves dans un établissement scolaire, donne à réagir, et tout particulièrement de la part des classes d’ages , pour qui dans leurs temps de telles manifestations étaient totalement absentes , ni imaginables! C’est sans doute une des causes qui expliquent peut être le phénomène de violence ! Vivre ensemble doit impérieusement dépendre des « codes  » qui évoluent. Le niveaux d’aspirations de l’élève à un devenir , n’est plus en référence à l’exemple familiale , mais à un devoir d’acquérir des capacités d’adaptation à un monde désormais constitué de multiples familles de pensées , d’aspirations , de couches sociales différentes, dont chacune est désormais une famille accessible au jeune futur adulte! Le devoir de se comporter selon des usages anciens ne sera jamais un acquis, si ces acquis n’ont pas suivi des adaptations ! les établissements scolaires , les enseignants, les programmes , ne sont pas les faires valoir d’une tradition , mais une psite d’envole ouverte en direction de la connaissance, qui pour certains sera une renaissance.
    C’est sans doute pour nous français de france , une question qui a beaucoup divisée et continue à questionner les familles partagées entre le choix des écoles publiques laîques et les écoles confessionnelles!
    La conscience morale chez l’adolescent , n’est pas absente , elle se nourrit d’expériences et d’observations de l’exemple des adultes! Cette école , n’a pas préssenti la violence muette des élèves! Là est la question!

  7. Mme CH

    Ou là; Mr Albarracin, c’est pour ça que vous me plaisez…!!!! J’adore vos petits choux à la crème (en apparence) enrobés de chocolat moelleux fondant hummmmm…!!!! J’ai failli en manger, quand tout à coup, je me suis rappelée que ma gourmandise allait me perdre….!!!!!! Chapeau….vous n’êtes pas le « Patriarche » pour rien..(rires)…!!!!

    J’ai aussi aimé votre passage: « Pour nous les français de France…. » ça m’a vraiment réchauffée le coeur, pour un instant…!!!

    C’est vrai, en France aussi, d’après les statistiques la violence au niveau des établissement scolaires a augmenté d’un bon cran . Il y a de quoi s’inquiéter, quand je lis par exemple, un article publié en 2012, qui stipule que « dès le primaire il y a des enfants gravement perturbés » et que 37% des enseignants de primaire disent avoir eu au cours de l’année des problèmes fréquents avec des enfants « gravement perturbés ». Ils parlent de « comportements répétitifs et persistants, socialement inadéquats et mettant en danger les droits ou la personne d’autrui ou soi-même »…. » Plus concrètement des enfants qui se roulent par terre, refusent l’autorité et peuvent perturber une classe entière »….
    En effet, quand Philippe Jeammet, pédopsychiatre , dit que « l’adulte n’exerce plus son autorité », alors ça me rappelle quelques invariants de la pédagogie de l’école laïque de Freinet, comme par exemple, l’invariant n°4: « Nul -l’enfant pas plus que l’adulte- n’aime être commandé d’autorité »…..et l’invariant n°5: « Nul n’aime s’aligner, parce que s’aligner, c’est obéir passivement à un ordre extérieur »……etc…etc….!!! Je vous invite à lire le reste si cela vous intéresse. Certes, le débat est nécessaire, mais de grâce n’emmêlons pas les pinceaux et profiter d’une situation que l’occident a créée pour déshabiller nos écoles de leurs principes et leurs constantes… La déculturalisation dans le but de procéder à un endoctrinement à l’échelle mondiale….!! Tout cela, pour former des petits monstres sans foi ni loi, qui seront acquis au projet ravageur de l’axe américano-sioniste basé sur l’empire de l’argent, et dont les français en souffrent aussi, actuellement…!!!!

    Chez-nous, un ex ministre très connu et qui est très loin d’être un adepte de la ‘Terbiya Islamia, Madania, histoire…etc..’..est resté 20 ans dans son poste, pour prendre en charge la mission de ‘détruire’ l’école algérienne et je le félicite, car il a réussi. Il a même essayé, pas lui bien sûr, d’éliminer un couplet de notre hymne national qui dit:

    Ô France ! Le temps des palabres est révolu
    Nous l’avons clos comme on ferme un livre
    Ô France ! Voici venu le jour où il faut rendre des comptes
    Prépare toi ! Voici notre réponse !
    Le verdict, notre révolution le rendra
    Et nous avons juré de mourir pour que vive l’Algérie
    Témoignez, témoignez, témoignez …….

    Oh! Il est beau notre hymne national…??? Vous avez deviné pourquoi, on a voulu supprimé ce passage..n’est ce pas ….???

    Et maintenant, voilà, une autre personne qui va prendre en charge ce secteur et je ne vous cache pas que je sens l’odeur de brûlé à l’horizon rouge, ainsi que la couleur de l’eau minérale d’Evian…!!!! Le Crasc Bis d’Oran, j’en ai peur..!!

    Là est la réponse Mr Albarracin. Je vous salue chaleureusement…! Et sachez qu’il m’arrive d’avoir beaucoup de respect même pour mes ennemis. Mais cela ne veut pas dire que vous en faites partie….!!

    Cordialement…!!!

  8. CHOT Lahcène

    les meilleurs écoles et le meilleur système se situent dans les pays nordiques ,et particulièrement en Finlande …ou les cours et l’enseignement sont souples ,créatifs ,les connaissances sont acquises par l’animation ;il n’y a ni examen ,ni notes selectives …l’apprentissage est ludique ,les élèves appellent les enseignants par leurs prénoms dans une ambiance ou l’élève est respecté et considérer comme une personne  »intelligente » »…le dialogue avec les élèves est permanents sans subir une quelconque autorité ,l’élève se sent responsable de lui meme ,en conséquence partie prenante de la société ……quand à nous ,nous héritons du système francais ,dont le déséquilibre de l’enseignement entre l’école privé de qualité réservé à l’élite ,et la masse de l’école populaire laique qui reste néanmoins archaique malgré les différentes reformes instaurés par les gouvernements successifs …

    ALLAH EST LE PLUS SAVANT

  9. Albarracin de sidi bel abes

    MmCH!
    Ouf , si le statut de patriarche me sauve de la vindict , sachez que ce statut m’impose de relativiser ,Je m’e réjouis, mais vous laissez percer un doute d’être ou ne pas être présent dans le cercle de vos ennemis!
    Gardez moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge! Mais je ne fais aucune fixation dans ce domaine !Nos différents s’il en est ne sont que des échanges de points de vue, dont nous savons par avance qu’ils ne sont ni des vérités, ni des mensonges, mais ils le sont tour à tour , au gré du temps qui passe, des aléas de l’histoire, et de nos humeurs !
    Vous avez choisi et c’est tout à votre honneur de rappeler que cette indépendance n’est pas un cadeau de l’histoire mais bien la résultante d’un engagement et de nombreux sacrifices! Mais rien n’est acquis toujours pour toujours! C’est une quête collective , permanente, et toujours à revisiter! Soyez persuadé que j’espère aujoud hui comme hier le meilleur pour l’Algérie !
    Mes interventions ne sont que des manifestations aimantes d’une certaine Algérie, ni la Française, ni L’Algérienne,, mais celle d’une terre natale que je n’ai pas choisi mais qui s’impose à moi, comme ma famille!
    Bien à vous

  10. gamra de sidi khaled

    @Albarraccin un sage dans un forum interactif

  11. Mme CH

    Effectivement, un homme sage, Mr Albarracin qui sait « relativiser » pour la bonne cause..!!!! Je me demande si ce n’était pas moi sur le fameux calèche….(rires), non c’est impossible puisque je n’étais pas encore née….!!!

    Par ailleurs, je dois vous dire Mr Albarracin, et vous le savez très bien, que certains points de vue sont basés sur des vérités avérées et d’autres sur des mensonges impardonnables et nos humeurs n’ont rien avoir dans cette histoire….!!!! Echangeons alors, mais ne confondons pas entre le bourreau et les victimes..pour obtenir le match-nul.!!!

    Mr Albarracin, il y a deux petites choses que je n’ai pas bien saisies, vous savez ma petite cervelle d’autruche me joue des tours parfois….!!!

    1-/  » Rien n’est acquis toujours pour toujours… »
    2-/ « Une certaine Algérie, ni la Française, ni l’Algérienne… » Alors de quelle Algérie voulez vous parler…???

    Cependant, j’ai aimé votre dernière phrase qui m’a sincèrement presque émue. Une très belle phrase, du Top: « Une terre natale que je n’ai pas choisi mais qui s’impose à moi, comme ma famille… » Oui, je suis d’accord avec vous sur ce point, alors soyez le bienvenu à SBA avec Mme Danielle pour revivre quelques bons moments de votre histoire…..! Mais, de préférence sans les sous-marins de l’Oued Mekerra…(rires)..!!!! Ni avec les pingouins noirs qui ont participé aux massacres des « indigènes » sous l’aile de l’OAS.
    Enfin, c’est le travail des fennecs de séparer le bon grain de l’ivraie…!!!

    Permettez-moi de vous dédier les paroles de cette chanson de Léo Ferré

    J’ai vécu le jour des merveilles
    Vous et moi souvenez-vous-en
    Et j’ai franchi le mur des ans
    Des miracles plein les oreilles
    Notre univers n’est plus pareil
    J’ai vécu le jour des merveilles

    Allons que ces doigts se dénouent
    Comme le front d’avec la gloire
    Nos yeux furent premiers à voir
    Les nuages plus bas que nous
    Et l’alouette à nos genoux
    Allons que ces doigts se dénouent

    Et j’en dirais et j’en dirais
    Tant fut cette vie aventure
    Où l’homme a pris grandeur nature
    Sa voix par dessus les forêts
    les monts, les mers et les secrets
    Et j’en dirais et j’en dirais

    Oui pour passer le temps je chante
    Au violon s’use l’archet
    La pierre au jeu des ricochets
    Et que mon amour est touchante
    Près de moi dans l’ombre penchante
    Oui pour passer le temps je chante

    Je chante pour passer le temps

    Mes Respets au grand Patriarche…!!!

  12. Albarracin de sidi bel abes

    @Mme CH
    Tout d’abord merci pour ce poème de Léo Férré
    « Rien n’est acquis toujours, pour toujours » ?!
    Nous devons introduire en toutes choses  » le coté éphémère » Nous ne sommes que des êtres et nos acquis ne sont en réalité que des prêts !
    Une Algérie , « ni Française, ni Algérienne.. ». Traduire , un espace dont le nom peut changer selon de prétendus propriétaires légitimes par la politique, qui demeure un espace nommé en son histoire Algérie ..Mais …qui est avant tout un concept géographique, , climatique, telle une maitresse que de multiples amants ont courtisée, violée, aimée, trahie, abandonnée, mais qui demeure une entité dont le principe évocateur n’appartient qu ‘à ceux et celles qui l’aiment!
    Mon propos est bien aux antipodes de la réal politique…Mais il est bon des fois de s’éloigner de la réal politique pour emprunter les sentiers de la rêverie!
    Les délires sont quelques fois pardonnables ! Merci pour votre indulgence!
    Bonne soirée

    • Mme CH

      Mr Albarracin, je découvre, en plus, que vous êtes un très bon joueur et un charmant magicien….!!! Entre autres, il est bon le coup:  » des propriétaires légitimes par la politique…. » et le coup de la maîtresse que de multiples amants……qui demeure une entité dont le principe évocateur n’appartient qu’à ceux et celles qui l’aiment.. ».!!! Vous savez, rien qu’entre nous deux, il est rare qu’un patriarche me plaise autant…!!!!

      Quelle partie de jeu d’échec vous me proposez là…!!! Enfin, tant qu’il n’ y aura pas d’échec et Mat au Roi, le reste est plus ou moins jouable dans les limites de l’échiquier, de préférence sans pions…!!! Mais vous allez me dire que les pions sont toujours utiles…!!!

      la rêverie et les délires…..!!!!! Eh bien, aidez Mr Albarracin entre ces deux citations de Jules Renard: « Fumée rêverie du feu » ou  » la rêverie est le clair de lune de la pensée »….??? Alors, si on doit avec tout ça, chanter ‘au clair de la lune mon ami Pierrot’, je ne sais pas qu’est ce que ça va donner…..Peut être la citation de Victor Hugo le colonialiste qui dit: « Remplacer la pensée par la rêverie c’est confondre un poison avec une nourriture »…
      Au fait, je ne sais pas pourquoi, le mot Renard revient souvent…???

      Bonne soirée à vous aussi Monsieur

  13. Imène

    Bonsoir Albarracin :
    Pardonnez- moi , mais je trouve qu’il ya quelque chose de trash , de profondément impudique , d’amoral dans cette métaphore de l’Algérie -maîtresse aux multiples amants…ou alors je ne comprends pas !
    une maîtresse est une femme qui entretient des relations illicites, tarifées avec un ou plusieurs courtisans pour son bon plaisir, pour l’argent , ou les deux..
    Quelle analogie avec l’Algérie ? Mon pays est une terre vierge , rebelle, insoumise , fière et altière ! rien à avoir avec une maîtresse concupiscente qui s’offre aux plus offrants ! mon pays n’a jamais cédé ! il s’est toujours soulevé
    contre les envahisseurs ..romains , vandales, fr…de la kahina , lalla n’ssoumer, de l’émir abdelkader, à Bouamama ..Zabana, Amirouche , lotfi ou Didouche..des milliers d’autres, des millions suivront..une maîtresse ??? quelle histoire..
    cordialement Albarracin.

  14. Albarracin de sidi bel abes

    @Imène
    Alors que j’étais écolier, j’ai spontanément utilisé deux métaphores, alors m^me que j’ignorai jusqu’à l ‘existence de ce mot encore moins son usage dans une
    Rédaction sur un sujet libre, j’ai relaté mon départ de l’Algérie;; le voyage sur un paquebot, par une « mer sombre et claire » douce et cruelle » Ce fut l’occasion pour le prof qui affirma que j’avais donné à la littérrature deux métaphores supplémentaires…J’ignore si cela était! Ne me demandez pas de m’étendre ,sur le pourquoi , du comment je me suis permis cette métaphore, elle ne se voulait pas insultantes ! J’ai écri spontanément ! Rassurez vous l’académie française ne relèvera pas , les géographes non plus! Quant aux historiens …..
    Cette terre, mot féminin, à été l’enjeu de multiples « conquérants » qui avaient pour ambitions de posséder pour eux seuls cette étendue de paysages sublimes aux promesses mystérieuses,……A ne pas confondre avec une prostituée., c’est vous extrapolait le mot « maitresse ! Bien cordialement

  15. Albarracin de sidi bel abes

    @Imène SVP Corrigez les fautes , un peu fatigué ce soir , Mme CH a beaucoup sollicité mes neurones! Hier !
    Sans rancune;;;;J’espère?

    • Imène

      @ Bonsoir Albarracin :
      nooon , vraiment sans rancune..ouallah !
      ce n’est pas insultant , c ‘est juste inadéquat..mais c’est vrai aussi que le thème et représentations de la femme en littérature est trés récurrent.
      pour les fautes..c pas grave ! y’en a pas..
      salem Alb.

Répondre