La Voix De Sidi Bel Abbes

Un caricaturiste risque la prison pour un dessin non publié

Djamel Ghanem, caricaturiste au quotidien régional « La Voix de l’Oranie », est poursuivi par la justice algérienne pour un dessin évoquant le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Il encourt jusqu’à 18 mois de prison. Pourtant, son dessin n’a jamais été rendu public.
Outre la prison, le tribunal correctionnel d’Oran (ouest) a requis, le 11 février dernier, une amende de 30 000 dinars (300 euros environs) contre le caricaturiste, qui est poursuivi pour « outrage au président de la République ».
Fait surprenant, le caricaturiste a été poursuivi en justice à la suite d’une plainte de son propre employeur, déposée en octobre 2013, pour un dessin qui devait paraître dans l’édition du 30 septembre 2013.

Dessin du caricaturiste d’El-Watan, le Hic, en soutien à Djamel Ghanem.

En attendant la décision, qui sera rendue le 4 mars prochain, les réseaux sociaux algériens se mobilisent pour défendre le journaliste, et une pétition réclamant l’abandon des poursuites à son encontre a récolté/ 1000 signatures depuis le 14 février.
ghanem-photo_0

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=38012

Posté par le Fév 20 2014. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “Un caricaturiste risque la prison pour un dessin non publié”

  1. hamid

    vive la liberte de la presse Je comdamne

  2. choucha houari

    Sur la forme, il y a un problème de déontologie de la par de l’employeur, sur le fond, peut-on dire ce qu’on veut? qu’est ce qu’elle dit la loi?
    quelle est la limite de l’expression de liberté des journalistes et des artistes?
    et quelle est la charte de la liberté de la presse?

  3. Imène

    C’est son employeur qui l’a  » vendu »..arbitrairement et abusivement.
    le ( les ) croquis incriminé était ds les archives perso du caricaturiste, le boss du journal a eu accès à ce document NON PUBLIE en « fouillant  » ds les affaires de son employé..le tout sur fond d’un sordide règlement de compte ! cherchez l’erreur!
    ces pratiques sont révolus , des hommes sont morts pour la liberté d’expression et le pluralisme médiatique..FREE GHANEM !

  4. bobo

    le rédacteur de la voie de l oranie est déjà un maffieuse , il nourri bien « el hogra »
    son canard est un clebs car il l’utilise pour empocher une partie de la rente par « je te touche la barbichette tu me touches la barbichette »

  5. Stormi

    C’est à travers de tels ukases qu’on voit la République bananière, et les pitoyables poussah qui la gouvernent.

  6. kaid

    se solidariser est urgent que polémiquer

  7. Abbes

    Le responsable de la voix de l’Oranie devrait encourrir le double de la sentance de son employé Djamel Ghanem puisque la complicité a bien existé durant leurs bonnes relations

Répondre