La Voix De Sidi Bel Abbes

Un Algérien obligé de céder son invention : La «Valise solaire» ou l’autre victoire allemande

valise-solaire-12-volts-13-watts-depliable-electrisAprès cinq années de patience et de promesses de l’Algérie, le docteur Abene Abderahmane cède son invention, ‘la Valise solaire’, à un groupe allemand. Ce dernier va bientôt la commercialiser sur l’Algérie. Si ce n’est pas triste…. Il a tellement insisté pour que son pays, l’Algérie, s’octroie l’exclusivité de son invention : la ‘Valise solaire’. Il multipliait les contacts avec divers niveaux concernés : ministères, responsables de centres de recherche scientifique, responsables politiques, etc. Après plus de 5 ans, Abderrahmane Abene a fini, dans les bras d’une grosse société allemande, la «LUCAS – NÜLLE – GMBH». Elle produira la ‘Valise solaire’ et Abderrahmane a réussi à négocier l’exclusivité de sa commercialisation, en priorité, en Algérie, dès la rentrée sociale prochaine. De quoi s’agit-il en fait ? Le chercheur algérien a mis au point une sorte de « valise » de la taille d’une valise diplomatique, équipée d’un panneau solaire, à haute intensité et qui est apte à fournir de l’énergie pour un appartement moyen avec ses équipements de base : frigo, radio, télé, etc. Quoique le procédé est connu depuis longtemps, la ‘Valise solaire’ est, de part sa taille, sa maniabilité et sa puissance, une vraie révolution. Elle peut servir et dépanner, aussi bien, des maisons isolées en campagne, fournir de l’énergie pour des équipements portables (ordinateurs, GPS etc.) Ses domaines d’utilisation sont innombrables, en ces moments de crise énergétique et son coût financier insignifiant. Le docteur Abene qui encadre des thésards (doctorat d’Etat) dans des écoles polytechniques en France, Suisse et Belgique et des doctorants venus d’Algérie, a présenté son invention en Algérie, voilà près de 5 ans. Il a été invité par la TV algérienne et a été reçu par de hauts responsables qui l’avaient rassuré sur son projet. Lui, a continué à améliorer la performance de son invention.  Il parle désormais de la « Valise solaire type 5 ». Malheureusement, après avoir toqué à toutes les portes pour que la fameuse valise soit produite en Algérie, par des Algériens, il a vite déchanté. « Je ne pouvais attendre plus. Je n’avais pas d’autres choix que de céder le brevet aux Allemands. Mon but est que cette valise vienne, vite, au secours de tous ceux qui en ont besoin. Et Dieu sait combien ils sont, en Algérie et ailleurs à travers le monde » déclare-t-il. C’est donc, avec un cœur lourd et un sentiment d’inachevé qu’il a accepté l’offre allemande. Sentiment d’inachevé parce que Abderrahmane Abene a l’Algérie dans les tripes. Il ne cesse de faire le va-et-vient entre les universités européennes et algériennes : conférence dans près de 20 universités et centres de recherches, en Algérie, accueil et encadrement des étudiants doctorants algériens, en Europe, jumelage entre université…Plus, les nombreuses conférences et cours qu’il a donnés dans les universités algériennes ne lui ont pas encore été payés, à ce jour, soit après plus de 2 ans. Jusqu’aux billets d’avion qu’il paye de sa poche. A titre comparatif, le docteur Abene est invité, officiellement, aux USA, à Philadelphie, à la 2ème Conférence internationale et exposition sur le génie mécanique et aérospatial qui se tiendra du 8 au 10 septembre prochain. Cette conférence réunit, rappelons-le, des scientifiques, ingénieurs, directeurs de sociétés… dans les domaines de l’aérospatial, l’aérodynamique, l’aéronautique et le génie mécanique. C’est que le docteur Abene a déjà un passif, dans ces domaines. Sa propre thèse de doctorat a porté sur l’aérodynamique et l’aérospatial : il a été à l’origine de l’amélioration aérodynamique des ailes de l’avion Concorde, au temps où il valait encore. Plusieurs flèches à son arc dira-t-on. Abderrahamane Abene dispose de 12 brevets scientifiques, tous enregistrés en Europe. Espérons que les 11 brevets restants ne finiront pas, tous, dans l’escarcelle de multinationales étrangères. Les enfants d’Algérie qui innovent, créent et font le progrès, ailleurs ne demandent qu’un peu de confiance et de considération pour tout donner au pays, à leur terre natale.

images

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=50887

Posté par le Juil 6 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

13 Commentaires pour “Un Algérien obligé de céder son invention : La «Valise solaire» ou l’autre victoire allemande”

  1. hamza.b

    dommage, il a trop étudié c’est à dire pousser le bouchon et ces gens là ils sont indésirables dans ce bled laissons la place au mediocres

  2. HDIDWENE

    Mes frères !

    Je viens de créer le  » SELUCRE  » , une substance blanche intelligente , si je la mets dans le café elle devient sucre , et si je la mets dans la hrira elle devient sel.
    Quelqu’un pourrait m’aider pour que l’on puisse breveter mon « SELUCRE » .!!!

    Merci pour vos conseils

    • ma messaouda

      HDIDWENE
      SAHA FTOUREK
      aya dabar 3ala rouhek , un autre compagnon pour les prochains scotch s, goult lek le SELUCRE on le vend aux MARIKANES comme ça on termine la vie la bas chez eux et toi tu veux vendre fi l ALGIREE .
      80% FIHOUM essucre , chta idirou bel SELUCRE en te3na
      dans les cafes en ALGERIE , il y a des sucrieres sur toutes les tables alors ton SELUCRE tu peux te le ;;;;;;;;
      excuses mais c est la firiti

  3. mohamed

    Adressez vous a la nouvelle agence OUERRADIATURCK sise a Ain turk oran Un agronome est de permanence veillent au grain

    • OUERRAD

      SAHIT KHAYI
      De faire confiance à notre AGENCE .
      Si vous etes au BLED , vous serez pris en charge à partir de chez vous , une voiture de location type ANSEJ viendra vous chercher .
      Si vous etes à l etranger , c est nous qui venons vers vous AIR KHALIFA ayant declare faillite , et AIR COUSCOUS ne veut baisser ses prix malgres les recommandations de la tutelle GHOUL and Co .
      SINON DRV SERA PRIS SUR LES BORDS DE LA MEKERRA NETTOYEE COMME PROMIS PAR NOTRE COMPATRIOTE CHOTT qui attend un geste des gens du haut .
      SAHA FTOURKOUM

      • Amirouche

        @OUERRAD

        @CHOTT on ne l’entend plus , fibalike Y’DAGADGUEHE Ramdane !!

        • Mme CH

          « Le chercheur Belgacem Haba remporte la « médaille du savant algérien » Algérie1, 21/11/2015)

          Le chercheur en nanoélectronique Belgacem Haba a remporté le prix de la fondation « Wissam El Alem Aljazairi » (la médaille du savant algérien) dans sa 8eme édition, pour ses recherches et ses réalisations au sein des plus grandes firmes internationales.

          La cérémonie organisée samedi à Alger a été marquée par la présence de plusieurs personnalités scientifiques et culturelles et d’un nombre d’étudiants et d’enseignants universitaires qui ont apporté dans leurs interventions leurs témoignages sur les réalisations du chercheur.

          Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie, Belgacem Haba a appelé les chercheurs et les étudiants algériens à déployer tous leurs efforts pour réaliser leurs objectifs et à ne jamais baisser les bras devant les obstacles auxquels ils font face. Né en 1957 à Lamghaeir (Oued Souf) et diplômé en physique de l’université Houari Boumediene de Bab Ezzouar, Belgacem Haba quitte l’Algérie pour poursuivre ses études supérieurs aux Etats-Unis.

          Dans ce pays, il obtient deux magisters en physique en plus d’un doctorat dans le domaine l’énergie solaire en 1988. Vers la fin des années 1980, il travaille dans un centre de recherche appartenant à la firme IBM mais il sera contacté par le centre de recherche de la compagnie NEC, au Japon. Il se rend chez NEC et y travaille pendant six ans dans le domaine des applications du laser en microélectronique.

          Durant son passage par le japon et les Etats-Unis, M. Belgacem Haba a obtenu des brevets d’invention touchant à différents aspects de l’électronique et particulièrement à la microélectronique. Les 194 brevets qu’il détient actuellement sont appelés à augmenter étant donné que certaines des inventions de ce scientifique sont actuellement à l’étude par des organismes délivreurs de brevets. En 2007, il lance le site « Algerian inventors » répertoriant les inventeurs algériens à travers le monde pour encourager ces derniers et les mettre en contact.

          Classé à la quarantième position mondiale, Belgacem Haba a déposé 66 brevets pour la seule année 2012. Le classement a été effectué par Advameg, organisme américain spécialisé dans la gestion de données.

          Quand on veut on peut…..!!! Ah! Sleeping partner quand tu nous tiens…!!!

  4. tewfik adda boudjelal

    Le sujet est d’importance capitale et surtout grave .Ce Monsieur ,comme bien d’autres génies Algériens,dans des domaines divers , sont victimes de leur compétence .
    C’est une règle typiquement Algérienne ,on prend un malin plaisir à dissuader les plus téméraires et surtout à faire capoter tous les projets porteurs et générateurs de richesses .
    On appelle cela la bêtise humaine .

  5. Chot Lahcène

    Saha ftourkoum

    les génies sont hors du pays et ceux qui restent sont calfeutrés chez eux de peur d’etre pris pour des fous …..Maalich ….un jour on s’en sortira …..

    ALLAH EST SUBLIME

  6. Mme CH

    Ça fait mal au cœur de lire un article pareil… !!!! Un algérien qui cède son invention à un groupe allemand, alors qu’il a tout fait pour que son pays soit le premier à en bénéficier, quel gâchis…!!!! Ah ! Sleeping Partner quand tu nous tiens… !!!! Et qui va importer le divers matériel solaire avec des devises, et qui va conclure des marchés fructueux avec des pots de vin etc…. ??? Sinon pourquoi méprise-t-on la matière grise algérienne… ?? La réponse se trouve chez les Oursons en peluche et des importateurs sans aucun scrupule et leurs sponsors des Trois Nord…. !!!!
    Tout à fait normal, dans un pays où les gouvernants ont décidé de vivre et faire vivre que des richesses souterraines, et encore, bientôt elles vont s’épuiser, mais ils doivent se dire après nous le déluge..!! Dans un pays où la foule a fait en sorte que soient confondus formulaires, convenances, formalités et fourberie au détriment du savoir-faire, de la science et de la recherche…!!! Mais jusqu’à quand peut-on continuer à se passer d’éducation et de recherche scientifique et technologique… ???
    Pourtant, dotée de plus d’une dizaine de centres de recherche et de plusieurs centaines d’unités et de laboratoires au niveau des universités et autres instituts, l’Algérie n’arrive toujours pas à décoller dans ce domaine, du fait du manque d’une volonté et d’une véritable stratégie globale pour promouvoir l’activité intellectuelle en général et la recherche en particulier et procéder à une planification pour la valorisation des résultats des travaux de recherche..!! Alors à quoi ça sert de renflouer les caisses du secteur par des milliards, pour gérer des structures paralysées qui s’effondrent sous la paperasse et la corruption, et avec des responsables, effrontés, despotiques et bourlinguant à vue dans les marécages et les eaux usées… !!! Jusqu’à quand va-t-on subir l’incompétence, le vice et la médiocrité de pseudo-gestionnaires qui honnissent et assomment les cerveaux et font régresser la science, alors que les vraies compétences sont écartées; mais on fait appel à eux pour établir les bilans annuels et/ou avaliser des formalités pour acquérir un plus gros budget qui servira bien évidemment à importer encore plus…!!
    Arrêtons de blablater, car le rétablissement de sa place naturelle au corps intellectuel, doit être traduit dans les textes mais surtout appliqué dans les faits…!!! Sinon dites le franchement, la vache laitière n’appartient pas aux Algériens et que ce sont les Trayeurs d’antan qui gère à distance et ainsi font font les petites marionnettes…!!!

    Bravo et Merci Docteur Abene Abderahmane, vous avez fait votre devoir et plus encore… !!!

Répondre