La Voix De Sidi Bel Abbes

« Un adolescent et deux enfants tués par des mines françaises à Tlemcen et Béchar

BECHAR : Un mort dans l’explosion d’une mine, par Ismain:

 

 

   ——Un adolescent âgé de 16 ans a trouvé la mort, vendredi, dans l’explosion d’une mine qui s’est produite dans la wilaya de Béchar (1000 kilomètres au Sud-Ouest d’Alger), a-t-on appris de sources locales ce samedi. Selon les mêmes sources, les faits se sont produits hier à la mi-journée lorsque la victime, qui se trouvait dans un endroit isolé a marché sur l’engin explosif qui date de l’époque coloniale.

Mine antipersonnel française, lignes Challe et Morice.

Grièvement blessé, l’adolescent est décédé sur les lieux, indiquent les mêmes sources. Alertés, les éléments de la Gendarmerie nationale accompagnés des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) et de la protection civile se sont déplacés sur les lieux du drame, où ils ont procédé à l’évacuation du corps de la victime en direction de la morgue de l’hôpital Tourabi Boudjemaâ de Béchar, a-t-on appris des mêmes sources. À rappeler qu’un drame similaire s’était produit il y a quelques jours dans la wilaya de Tlemcen, où deux enfants ont trouvé la mort à cause de l’explosion d’une mine datant de l’époque de la guerre de libération nationale..
Lien :
https://www.reflexiondz.net/BECHAR-Un-mort-dans-l-explosion-d-une-mine_a53202.html
—————————————————————————
NDLR/VDSBA :
 https://www.huffpostmaghreb.com/entry/mines-antipersonnel-coloniales-7500-victimes-entre-1956-et-2017_mg_5ac39755e4b04646b6468627

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=74573

Posté par le Oct 21 2018. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, EVENEMENTS, HISTOIRE, ORANIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

1 Commentaire pour “« Un adolescent et deux enfants tués par des mines françaises à Tlemcen et Béchar”

  1. Mme CH

    Nous sommes en 2018, et la France continue à commettre des crimes contre l’humanité en Algérie à cause des mines antiprsonnel qu’elle a placées un peu partout surtout le long des frontières Est et Ouest…! Vous rendez-vous compte « 8 854 849 : c’est le nombre de mines qui ont été détruites par l’armée algérienne depuis l’indépendance du pays. » et « l’assainissement de plus de 62 000 hectares de terre….À la fin des années 1950, en pleine guerre d’indépendance de l’Algérie, l’armée française menait la bataille des frontières. Elle avait érigé des barbelés électrifiés et miné les frontières sur 700 km de long… » (La croix, 2017)…

    « De l’indépendance à nos jours,….. il y a eu des milliers de victimes, notamment parmi les enfants et les bergers……Ces engins de mort conçus pour faire le plus de ravages possibles sur le corps humain ont été déposées au ras du sol et un simple contact les fait exploser. Les mines individuelles arrachent une jambe ou un pied….
    En 2001, dans la mechta de Feddene (commune de Ouled Driss, wilaya de Souk Ahras), un enfant de la famille Guerfi ramasse un objet dans le jardin familial qu’il prend pour une boîte de conserve. Il court le montrer à sa mère, quand l’objet lui explose entre les mains. Il est tué sur place ainsi que son frère et sa sœur, tandis que sa mère à la jambe arrachée et que le benjamin est sévèrement touché au flanc. Il gardera des séquelles psychologiques irréversibles….. » (Liberté Algérie, 2004)…Il faut ajouter les victimes des mines antipersonnel et des explosions nucléaires aux 8 millions d’Algériens tués par le Colonisateur Barbare depuis 1832 à nos jours…!

    Quelle horreur, quelle barbarie…ces démons qui sont venus soi-disant nous cifiliser….! Puuuffff…!!!

    Oulach Smah…!

Répondre