La Voix De Sidi Bel Abbes

Tessala : préavis de gréve des ouvriers de la ferme Si Rabeh

32 ouvriers de la ferme Si Rabeh, viennent de décider d’entrer en gréve dés ce mardi, suite à la décision du S.G.P, qui dit-on a refusé de payer le salaire des 13 grévistes du mois de janvier passé, et qui ont repris le travail le 10 février 2011. Notre source indique, que la P.R.C (Prime de rendement Collective), n’a pas été perçue. C’est  là aussi une cause de la colère des ouvriers qui on se rappèle avait occupé le siège de l’UGTA du centre ville, non loin du Quatre Horloges. Tout une démarche a été entreprise pour calmer les esprits, mais voila qu’ils se réchauffent. Notre confrère Madjid B suivra de près cette grève, si elle venait à avoir lieu, car il s’agit là d’un préavis.

Il est toujours intéressante de rappeler, que treize ouvriers de la dite ferme pilote Si Rabah située dans la commune d’Aïn Trid relevant de la daïra de Tessala, avaient entamé une grève de la faim illimitée jusqu’à régularisation définitive de leur situation.
Ces ouvriers ont choisi la ferme comme lieu de contestation contre le refus du gérant de ladite ferme d’appliquer la décision de leur réintégration à leurs postes de travail. Licenciés depuis 2008, les 13 ouvriers contractuels avaient, après maints mouvements de protestation, obtenu gain de cause, rappelle-t-on.
La Société de gestion des participations du développement agricole (SGP/SGDA), dont dépend cette exploitation agricole avait décidé, à la date du 18 janvier écoulé, leur réintégration. Cependant le gérant continue, selon les grévistes, à faire la sourde oreille, refusant d’appliquer cette décision. Une réunion s’est tenue la semaine dernière au siège de la direction de wilaya des Services agricoles, dont l’ordre du jour était consacré à l’examen du « dossier ferme Si Rabah ».
avaient pris part à cette rencontre le directeur des Services agricoles, des représentants de l’inspection du travail, le directeur général de la SAEX OUEST, le secrétaire de wilaya de l’UGTA, les représentants des ouvriers et le gérant de la ferme. Au terme de cette réunion, il a été décidé la réintégration des travailleurs sans conditions et un procès-verbal avait été signé rédigé dans ce sens, indique un communiqué signé par le secrétaire du syndicat des travailleurs de la ferme Si Rabah.
Mais à la surprise des ouvriers, le gérant n’avait pas établi des contrats pour une durée de deux mois que pour 7 travailleurs seulement parmi les 13 concernés par la décision.
S’estimant piégés par cette manœuvre, les ouvriers avaient décidé de mener leur combat pour se défendre contre ce qu’il qualifient de «hogra» et d’injustice que leur fait subir le gérant. Les 13 ouvriers vivent une situation déplorable depuis l’année 2008. Ils signalèrent qu’ils étaient victimes d’une décision arbitraire et d’un gérant « arrogant » qui refuse de se soumettre aux recommandations de ses responsables hiérarchiques. Ils étaient, se rappellera  t-on  résolus à mener leur mouvement de contestation le plus longtemps possible afin de l’obliger à accepter leur réintégration sans conditions, souligne une autre source.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=1346

Posté par le Mar 19 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre