La Voix De Sidi Bel Abbes

Taxe de 30 DT à la frontière algéro-tunisienne Les touristes algériens ne décolèrent pas

Les voyageurs algériens se rendant en Tunisie ne décolèrent pas. Ils sont déterminés à revendiquer que la taxe de 30 dinars tunisiens imposée aux touristes non résidants, appliquée depuis octobre 2014, soit supprimée ou au moins que soit mis en place le principe de la réciprocité pour les Tunisiens qui visitent l’Algérie à des fins commerciales.

Dans le cas contraire, ces protestataires iront plus loin en demandant la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays. Ainsi, des Algériens, pour la plupart des frontaliers, ont procédé à la fermeture des deux postes-frontières de Bétita (à 150 km de Tébessa) et de Ras El Ayoun (à 35 km seulement).

Selon une information, le plus grand poste-frontière, celui de Bouchebka, sera fermé à son tour prochainement. Le silence des deux gouvernements concernant ces actions de protestation fait que la situation a dégénéré. Pis, les dernières déclarations de l’ambassadeur d’Algérie en Tunisie, Abdelkader Hadjar, disant que l’imposition de cette taxe n’a touché que des contrebandiers, a provoqué la colère des voyageurs.

«La déclaration de Abdelkader Hadjar concernant notre mouvement de protestation disant que cette taxe ne touche que les contrebandiers est une pure provocation. Il faut qu’il sache qu’un contrebandier ne passe jamais par un poste-frontière. Par cette action organisée par les gens du Sud nous voulons rendre à l’Algérien sa dignité d’autrefois», s’est indigné Mohamed.

«En 2014, quand le Parlement tunisien a adopté cette loi, nos frères libyens ont immédiatement réagi en appliquant le principe de réciprocité en imposant 60 DL aux Tunisiens voulant entrer en Libye, du coup la taxe a été annulée. Pourquoi deux ans après, le gouvernement algérien n’a pas bougé le doigt pour la suppression de cette taxe qui représente une intimidation pour le pays», s’interroge Ali, habitant dans la région de Bétita, contacté hier par téléphone.

Intimidation

Des Algériens qui se font agresser verbalement ou physiquement ou même voler par des Tunisiens se chiffrent par dizaines. Les protestataires de Bétita ont profité, la semaine dernière, de cette occasion pour dénoncer les intimidations à leur encontre par, notamment, la police tunisienne. C’est le cas de S. Abdelhamid, qui affirme : «J’ai reçu plusieurs coups de poing de policiers tunisiens d’Oum Laarayes, relevant du gouvernorat de Gafsa. Ils m’ont passé à tabac parce que tout simplement je voulais déposer une plainte contre deux individus qui ont tenté de nous agresser, ma famille et moi.»

sans-titre-1_2617902_465x348p

Un septuagénaire algérien s’est fait malmener par un agent des Douanes tunisiennes alors qu’il complétait les formalités de passage : «Au su et au vu de tout le monde, un douanier tunisien a frappé mon oncle avec son passeport», a fait savoir la semaine dernière Abdallah, un habitant de Ras El Ayoun. Alors que Zoubir (proviseur) et son cousin ont été volés par le propriétaire d’un studio qu’ils avaient loué au quartier Erriadh à Sousse. Jusque-là, leur plainte déposée auprès de la police tunisienne reste sans résultat.

Tunisiens craintifs

La dévaluation de la monnaie nationale, atteignant le seuil des 75 DA pour 1 DT, est une aubaine pour les Tunisiens qui seraient des milliers à entrer quotidiennement pour un séjour ne dépassant pas les deux jours. Ils n’affluent pas comme des touristes à la recherche de belles plages ou de grands hôtels, mais à la recherche de marchandises à bon prix dans les marchés algériens pour alimenter leurs commerces. Ces Tunisiens, pour la plupart venus des gouvernorats de Kasserine, Kef, Gafsa, Kairouan ou, encore plus loin, de Sousse ou de Tunis, affluent vers les marchés de Tébessa, Aïn M’lila et El Eulma pour faire leurs emplettes. Ils achètent des pièces de rechange, des produits informatiques, de la vaisselle, des effets vestimentaires…. des produits devenus très chers en Tunisie après la récession de l’économie de ce pays.

Depuis que des Algériens sont passés à l’action pour réclamer la suppression cette taxe, les Tunisiens sont craintifs, que la relation entre les deux pays ne dégénère. «Tous les Tunisiens craignent beaucoup l’instauration de la réciprocité si le gouvernement algérien impose à son tour une taxe pour les étrangers, la situation se compliquera pour nous», affirme Houssem, un jeune commerçant tunisien rencontré au poste-frontière de Ras El Ayoun.

Heddi, une sexagénaire, commerçante ambulante à Feriana, dans le gouvernorat de Kasserine, est une habituée des souks de Tébessa et a tenu à exprimer son soutien à l’Algérie : «Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à visiter l’Algérie. Moi par exemple, je viens en Algérie deux fois par semaine. En tant que Tunisienne, je demande au gouvernement de renoncer à l’application de cette taxe, sinon des milliers de Tunisiens qui s’approvisionnent en marchandise en Algérie vont être au chômage.»

Il est à signaler qu’une vingtaine de Tunisiens sont venus, la semaine dernière, marquer leur solidarité avec les Algériens qui avaient procédé à la fermeture du poste-frontière de Ras El Ayoun. L’un d’eux a déclaré : «Il faut que les deux gouvernements s’assoient et discutent immédiatement de la suppression de cette taxe. Nos frères algériens ont toujours répondu présents pour sauver notre saison estivale et, du coup, notre économie, pourquoi les pénaliser avec cette taxe ?»

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=68878

Posté par le Août 16 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

13 Commentaires pour “Taxe de 30 DT à la frontière algéro-tunisienne Les touristes algériens ne décolèrent pas”

  1. elabbassi

    bof c’est bete de rouspeter puisque le maghreb est habitué au preleveur d’impot inconnue les aghaKingueurs
    s’ils payent les parkingueurs chez nous avec leurs gourdins ils doivent aussi comprendre qu’en tunisie ya aussi des kingueurs cette fois ci on les appelles les Touristkingueurs..

    seulement le Touristkingieur doit apprendre que 15 euro ce n’est pas beaucoup pour un europeens c’est 3 tasse de cafés mais pour un algeriens c’est 2700 da
    c’est comme meme beaucoup pour un algerien comme pour un tunisiens 2700 da c’est l’achat d’une paire de chaussure soit pour un touriste algerien en tunisie ou un tunisie en algerie les telephones portable monté en algerie comme candor sont largement diffusé en tunisie…
    le Touristkinguers doit changer de methode au lieu de reclamer 15 euro il place des chaussure a la detaxe dans les shops des douanes a 20 dinars la paire poissitout

    chez nous on applique rien on crée le shop a la detaxe pour les tunisiens..chaque tunisiens qui fait des affaires courantes doit posseder une carte d’acheteur previligié ert comme un associé tunisiens il ne payera pas l’hotel ni les billets de train ou d’autocar..a la douane on lui remboursse le taux de la taxe et de la tva s’il achete produit fabriqué ou monté en algerie en algerie durectement en usine …l’esentiel les banques constituent un matelas de monnaie tunisiennes qu’elle verse a nos voyageurs au lieu de l’euro..tout le monde sera gagnant

  2. Imène

    Azzul !
    Ils étaient plus d’un million à s’être rendus en Tunisie en 2015..( probablement autant en 2016) des milliers d’autres se rendent pour des soins et suivis médicaux dans les cliniques privées de ce pays voisin ..cette grande affluence de visiteurs dz a indéniablement pour effet immédiat de booster le secteur du tourisme – déjà affecté par les récentes attaques terroristes – les dz n’ont jamais boudé la Tunisie , qui reste leur destination prisée , sans conteste , malgré les menaces terroristes qui planaient sur les villes et sites hautement touristiques..en contrepartie nos compatriotes sont régulièrement malmenés ,intimidés aux postes de douanes , ou encore agressés , volés par des baltagieh sous l’oeil indifférent ( bienvaillant ? ) des sevices de police..( les témoignages sont de plus en plus nombreux ) Maintenant il ya cette taxe – à sens unique -qui perdure et qui affecte nos compatriotes qui sont obligés de faire des allers -retours réguliers en Tunise pour des raisons de santé..de deux choses l’une : ou on applique et on respecte le principe de réciprocité , ou on boucle les frontières jusqu’à nouvel ordre ..chacun chez soi , et les moutons seront bien gardés ! Salem..

  3. elabbassi

    bof le monde ne va pas bien meme l’europe le fait
    combien l’algerien paye pour le visas??
    PAS MOINS DE 100 EURO
    faut pas faire du tourisme pissitou
    rester chez soit ou allez a la mecque omra au moins d’une pîerre 2 coup
    mon pere etait asmathique toute sa vie on lui montra tous les medicament d’europe il suffisait d’aller au hadje a son age
    l’asthme est parti diffinrtivement
    il se diait malgré son haut niveau en arabe qu’il etait con..
    il fallait faire le hadj ou la omra jeune

    un conseille pour tout le monde??
    Allez y a la mecque

    • Imène

      M’sse el kheir !
      Vous avez bien raison mon cher elabbasi ! Faut pas faire de tourisme pissitou .
      Si les tunisiens s’entêtent malgré ces protestations à maintenir la taxe de la discorde , et que nos compatriotes continuent d’ affluer vers ce pays pour se faire rissoler sur les plages de hammamet et sousse..alors trés bien , tout le monde est content ! Merci Touness echa9i9a !!
      Moi je pense surtout à nos compatriotes qui sont obligés de faire le déplacement plusieurs fois par semaine pour des raisons professionnelles ( les wilays des frontières ) ou de santé pour des motifs sérieux quoi…sinon le reste BOF ! qu’ils assument !
      La mecque , c pas donné non plus !

  4. SBA

    Vite et très vite ce quiproquo doit être réglé. Les peuples n’ont pas besoin de ces malentendus.

  5. Mohamed Ghalouni

    La hausse de cette taxe de 30 euros , qui était de 15 euros par véhicule l’an passé , est la récompense aux Algériens pour avoir soutenu le tourisme Tunisien l’année dernière . C’était grâce aux touristes Algériens que ce secteur n’a pas sombré . Rappelez-vous que durant l’été 2015 la Tunisie avait perdu tout espoir suite aux attentats qui ont secoué le pays notamment celui de Sousse le 27 juin 2015 qui avait vidé le pays de ses touristes . Les Algériens connus et réputés par leur prise de position dans des actions pareilles et bravant tous les dangers ont promis à leurs « frères Tunisiens » d’envahir la Tunisie à la place des Européens et du coup maintenir le cap en matière économique . Ils sont passés à l’action dès la fin du mois du Ramadhan 2015 avec plus de 8 000 touristes qui franchissaient quotidiennement la frontière terrestre Tunisienne . De surcroît , les prix des services et des produits de consommation ont connu également des augmentations . Pauvres Algériens « J’lalhoum malah » comme on dit chez nous !! Toutefois l’Algérie demeure toujours « Baqarat elhaloub » pour des milliers de voisins … !!!

  6. chaibdraa tani djamel

    il faut dire la vérité, au lieu de se cacher sur des commentaires ANTA3E KHAYI KHAYI (dlaka).Si la TUNISIE n’avait pas eu le probléme du terrorisme et le vide touristique des occidentaux, aucun algerien n’aurait pu mettre son pied dans ce pays, mais ils ont trouvé un peuple (les touristes algériens) qui n’ont pas  » le NIF « , au lieu de faire demi tour et terminer ses vacances chez soi, non on les voit (nos compatriotes) dire dans des chaines comme ENNAHAR TV :on nous a fait ça et ça ,retournez chez vous YN3ALE JEDHOUME. Et sans oublier la fameuse clinique tunisienne(vu à la télé toujours) qui avec sa publicité (soins ,beauté, couple qui n’a pas d’enfants dont je ne sais de quel pére va naitre cet enfant, qui gagne des milliards du profit de nos KAFEYAS ).Sans oublier la fameuse affaire du contrat d’achat de notre pomme de terre qui a été refusé et jeté à la frontiére. La meilleure solution c’est de faire comme l’a fait au MAROC, ALLAH YARHAMAH FE DENIA , le président LIAMINE ZEROUAL ,fermer les frontiéres (qu’ils crévent) et on verra aprés. Et que le linge sale se lave entre famille ,ALLAH YARHAME ECHOUHADAS.

  7. chaibdraa tani djamel

    @ ELABBASSI, cher frére tu as raison, y’a pas meilleure que MECCA,c’est vrai c’est un peu cher que la TUNISIE , mais si on fait le calcul ,au lieu d’y aller en TUNISIE tout les ans , la MECQUE c’est tout les 2 ans ,c’est 2 fois plus le prix, ni plus ,ni moins et c’est plus rentable M3A RABI

  8. BENHADDOU BOUBAKAR

    salam:je prefère me dètendre dans mon pays que de ceder à ce « chantage » de pèyage!!! il n’y’a qu »à voir notre beau litoral et vous verez si c’est bien d’aller en Tunisie,j’ai passè une semaine à l’est du pays en voiture et ma foi j’ai dècouvert des coins splendides dans mon pays ! l’affaire du pèage dans les frontières c’est l’affaire des deux parlements! un peu de NIF les algèriens!!!

  9. elabbassi

    chaibdraa
    tu as raison et c’est de faire des calcul a la tlemcenienne tu merite tzaghrita youyou youyou .il faut être intelligent et un bon calculateur comme les libanais et syriens. le libanais a développé au long cycle de sa vie un calcul mental phénoménal
    dans chaque affaire il prennent les 15% ..Ces libanais on les côtoyait aux cités universitaires.si tu lui expose une marchandise a 7500 da en fraction de secondes il te ôte les 15% il te propose 6375 et te demande  »tu vends?? allez y savoir comment il a réussi a faire ce calcul mental en quelque seconde..
    Ce que les monothéiste juif chrétiens et musulmans les adeptes de sayidouna Ibrahime ignorent c’est Macca a ses secrets il faut y aller pour le savoir..Dieu ne dit rien ? Tout ce que Dieu dit de li mme dans ces cas de déplacement qu’Il est Cha’kir.. Il remercie..et le suite du Choukr c’est toujours el mahaba l’amour ..Donc Si Dieu aime une personne selon un hadith koudoussi ya un ange qui fait le adhane l’appel en ordonnant dans l’univers que Dieu aime telle personne aimez la…et celui que Dieu aime n’aura aucun soucis comme le chante el le grand si Dahmane el harrachi ellah yarhamah wayahfadh wlad wladah dans un dialecte arabe algerien rafiné il chante
    ‘’ana mtarah wra sa3di najdri mourah’’
    « ‘’ el qualb rah mridh madakhél
    may salak’ha ghir Sidi Rabbi moulah’’

    les gens qui ont un membre de la famille ou eux même qui souffre d’une maladie chronique incurable qu’il font selon le conseil et constat de mon père qu’ils aillent en omra pour faire le teste de guérison..on parle des maladies incurable c’est adire que même la chirurgie n’a pas rien faire..car la médecine est une science de Dieu Dieu guerri les gens a travers les médecins et chirurgien..si le musulman est atteint d’une occlusion intestinal Dieu ne va pas faire la radio et lui faire l’opération sur la table pour enlever l’occlusion Dieu avait donné la science au gens pour fabriquer une radio si vous cherchez Dieu vous les trouvez partout entrain d’enseigner aux gens il faut être dans les labao dans les universités c’est le lieu de Dieu..Tu ne va trouvé les anges dans un café entrain de voir un match de foot avec zidane ..le lieux de prédilections des anges c’est le lieux de production scientifique et industriel entrain de faire apprendre les gens.. ce n’est pas les américains ou les suisses qui ont découvert la nanotechnologie c’est parce qu’ils fréquentent les labo de recherche et de production qu’ils ont profité de l’aide des anges…si les suisses étaient occupé avec zidane et sa roulure de balle ils seraient restés entrain de rouler les pierres de la misère et redevenir migrants..
    et si un peuple est pervers et kafer après avoir était un monothéiste pas la peine de compter sur le soutient des anges même si vous passez votre vie dans un labo ne comptez que sur vous-mêmes..ils ne vous resteras qu’a voler la technologie des monothéiste croyants

  10. tewkhayi

    Bonjour tout le monde,
    C’est un éternel recommencement,comme le mouvement des vagues avec le ressac. Le respect,,on ne le vous donnera jamais,le respect s’arrache et on doit l’imposer à autrui.Ces pseudo frères,qu’ils soient arabes,maghrébins,ou musulmans,ne nous respecterons jamais si nous tendons l’autre joue,mais par contre nous respecterons,si nous agissons avec eux pareillement,sinon plus (comme au poker),comme nous l’avons fait avec le Maroc en 1994 quand le tyran marocain,avait imposé le visa aux algériens,après l,attentat de Marrakech perpétré par un français d’origine algérienne. Alors notre cher président Zéroual,lui avait répondu par la pareille et en ajoutant comme au poker en fermant carrément la frontière.Depuis ce jour là, l,Est Marocain est sinistré. Il faut que les Algériens apprennent à se faire respecter par tous,en changeant leur façon de faire. Si tu ne prends pas de vacances cette année, vas tu mourir ? Non! Alors sois un homme, une fois dans ta vie et montres à ces connards de voisins, que nous n,avons besoin de personnes et que vos installations touristiques,vous pouvez vous les foutre dans le nez (pour ne pas être vulgaire et grossier,car je ne voudrais pas mettre des personnes mal à l’aise),et là vous verrez la réaction instantanée de ces faux frères. La vie est faite ainsi,et il faut avoir des principes, sinon on sera traités comme de la merde. À bon entendeur salut.

  11. SBA

    Franchement le débat est intéressant. Les opinions sont différentes mais toujours des plus instructives. Merci aux intervenants.

Répondre