La Voix De Sidi Bel Abbes

Sur fond de changements …spectaculaires au sein de l’armée.

Perquisitions aux domiciles de cinq généraux-majors,

   par Salima Tlemçani ,

Journalisme-d-investigation-salima-tlemcani-laureate-du-prix-benzine

18 septembre 2018 à 2h 15 mn.

           Alors que des informations non démenties faisaient part de l’ouverture d’une enquête judiciaire militaire contre cinq généraux-majors, Lahbib Chentouf, chef de la 1re Région militaire (RM), Saïd Bey, commandant de la 2e RM, Abderrazak Cherif, chef de la 4e RM, Boudjemaa Boudouaouar, directeur des finances au ministère de la Défense nationale, et Menad Nouba, commandant de la Gendarmerie nationale,  dimanche soir, des perquisitions ont été opérées aux domiciles de ces derniers sur ordre du procureur près le tribunal militaire de Blida.

Hier matin,  le général-major Ahcène Tafer,  commandant des forces terrestres, le général-major Abdelkader Lounes, commandant des forces aériennes, le général Remili, directeur de la Caisse de sécurité sociale (militaire)  ont  fait l’objet d’une mise à la retraite et de fin de fonction.

Depuis samedi soir,  pour ne pas dire depuis un mois avec les changements opérés au niveau du commandement des Régions militaires et des forces armées, la muette fait trop de bruit autour d’elle. Ce qui s’est passé durant cette fin de semaine est surprenant et suscite de lourdes interrogations.

Les perquisitions de dimanche soir ont fait l’effet d’un séisme. Il faut dire que les mis en cause pèsent très lourd et certains d’entre eux sont connus pour être des plus fidèles au chef de l’état-major de l’Anp et vice-ministre de la Défense nationale, le général-major de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah. Leur mise à la retraite a été d’ailleurs une surprise.

Tout a commencé il y a quelques jours. «Des informations ont circulé sur une enquête que la Présidence aurait demandée sur l’enrichissement suspect de certains gradés de l’armée.

Le chef de l’état-major de l’Anp ne pouvait rester en marge de cette action, d’autant que l’affaire Kamel Chikhi a fait tomber deux généraux-majors, qui lui étaient très proches, et certains noms d’autres gradés étaient sur la liste.

De plus, il ne faut surtout pas oublier que l’ex-patron de la police,  Abdelghani Hamel, a porté des accusations très graves et tout le monde sait qu’elles étaient plus dirigées contre Gaïd Salah que contre le patron de la Gendarmerie nationale.

Pour le vice-ministre, il fallait qu’il anticipe sur les événements et lance lui-même une opération d’assainissement», expliquent nos interlocuteurs.  

C’est ainsi que le procureur du tribunal de Blida est saisi et les cinq généraux-majors sont priés de ne pas quitter le territoire national. «Mais vendredi dernier, le général-major Saïd Bey, qui avait en main une prise en charge pour des soins à l’étranger signée par la caisse militaire depuis des semaines, s’est présenté à l’aéroport où tout le monde le connaît. Il est parti sans aucun problème avec ses papiers en règle.

D’ailleurs une fois arrivé à destination, il a eu vent des rumeurs sur cette affaire d’ISTN (interdiction de sortie du territoire national, ndlr), il est revenu le lendemain. Mais les événements se sont accélérés.

L’ISTN est devenue effective pour les cinq généraux-majors dès samedi, et le soir même, des perquisitions ont été opérées à leurs domiciles en présence de leurs familles», révèlent nos sources. Vingt-quatre heures plus tard, le responsable de la police des frontières à l’aéroport Houari Boumediène est relevé de son poste et le directeur de la Caisse de sécurité sociale militaire, le général Remili, est radié des rangs de l’armée.

La muette reste murée dans un silence de marbre. Hier matin, d’autres changements sont tombés comme un couperet, alimentant davantage les rumeurs.

Le CFT (commandant des forces terrestres),  le général-major Ahcène Tafer, est admis à la retraite, il est remplacé par le général-major Saïd Chengriha, qui était à la tête de la 3Région militaire, dont le commandement est confié au général-major Mustapha Smaili. Il faut dire que le poste très convoité de CFT a de tout temps été un tremplin pour l’accession au commandement de l’état-major de l’Anp.

Le général-major Abdelkader Lounes, commandant des forces aériennes,  connaît lui aussi le même sort et cède son poste au général-major Mohamed Boumaaza. Il en est de même pour le général Zenakhri, secrétaire général au ministère de la Défense, qui se voit remplacé par le général Abdelhamid Ghris. D’autres changements ont touché la direction du matériel et certains départements au ministère de la Défense.

Jamais l’institution militaire n’a connu un mouvement aussi large en un laps de temps aussi court. Pour nos sources, «ces changements ne sont pas du seul fait du chef de l’état-major, mais aussi de la Présidence. La liste des gradés à enlever ou à placer ne peut être validée sans l’accord d’El Mouradia, où des retouches et des corrections sont souvent apportées. Mais, depuis l’affaire de Kamel ‘‘le Boucher’’, les choses ne sont plus les mêmes et les centres de décision ont bougé.

Etant lui-même pointé du doigt par une importante personnalité, comme le patron de la police, le chef de l’état-major se devait de passer à l’action, quitte à sacrifier quelques-uns de ses proches collaborateurs et sans prendre de gants.

C’est ce qui s’est passé avec les cinq généraux-majors dont les domiciles ont fait l’objet d’une perquisition n’ayant abouti à aucun résultat pour l’instant», concluent nos interlocuteurs.

En tout état de cause, ces nombreux changements à la tête de l’armée, mettent celle-ci au-devant de la scène politique, et augurent probablement l’isolement, voire la fin d’un règne d’un chef d’état-major qui détient, désormais, le record du nombre d’années à ce poste.

Source/Lien:  https://www.elwatan.com/edition/actualite/perquisitions-aux-domiciles-de-cinq-generaux-majors-18-09-2018

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=74022

Posté par le Sep 18 2018. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE, EVENEMENTS, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “Sur fond de changements …spectaculaires au sein de l’armée.”

  1. Hamza

    Salem, Silence!!!, pas de commentaires personne n’a rien a dire tout ce mouvement on a besoin de plus d infos qu’es qui se prépare nchallah salameeeeet Hamza Toba

  2. Mme CH

    Salam mon frère Hamza de Toba…là bas chez-nous…!!! Les voies/voix de l’ANP sont impénétrables….mais, on dirait qu’un gros coup se préparait before les élections, et je mettrais mon doigt au feu que la main de FaFa était bien dans la pâte car elle a du pain sur la planche….d’ailleurs, cette fois-ci, le président a fait ses contrôles médicaux en Suisse et on dit que Hamel était le poulain de FaFus, sans oublier les critiques acerbes récentes de Bernard Bajolet ex-patron de la DGSE ancien ambassadeur de France à Alger contre le pouvoir et le président Algériens..et bien d’autres indices…Wa Ma Khafia Kana A3dam.!!! Alors, qui va remporter la partie du jeu d’échec…l’avenir nous le dira…!!

    Espérons qu’ils placent l’intérêt suprême de la nation au premier plan de leur vision…!!!

    Salammmmmmeeeeetttt…!

  3. Hamza

    Salem, Mme CH salamettt inchaallah vous avez remarqué qu’ il y a un courageux a BECHAR il a fait fort non seulement il n aura pas de joueur sélectionné mais en plus sont club va descendre et je ne sais pas s il va pas être radié le povre j ai bien aimé son courage j espère qu’ il aura un soutien des autres présidents Hamza Toba

  4. renard

    l’Algérie avec l’Afrique du sud et Israël se sont des régions particulières a cause de la colonisation particulières qu’elle ont subit dans leurs histoires. l’Algérie abritaient toutes les religions du monde. chaque pays a l’étranger est concerné par l’Algérie parce que ils avaient ces citoyens nées chez nous ce qui complique la tache a l’État algérien. la même chose en Afrique du sud et Israël. mais on peut faire d’un inconvénient un avantage. vous avez constaté qu’en Israël chaque fois qu’il se passe quelque chose tous les pays en parle et certain se lèvent. nous algérien nous avons des propriété wakf en Israël et on ne laisse pas un étranger immigré en Israël quel que soit sa nationalité et ces origines et ces croyances les prendre. parce que ça se relève du droit et non du politique. une propriété passe de main en main par le billet des règle du commerce et non des règle de la religion ou de la laïcité
    en technologie lorsqu’un chercheur entame des essais il trouve un inconvénient. il s’avère par la suite que cet inconvénient est avantageux dans dans d’autre application
    parce que nos politique n’ont pas fait de l’expérimentation donc ils ne peuvent pas appliqué les observations du labo ou de l’atelier en politique ou en économie ou en finance etc..

  5. renard

    si certain populiste regarde la colonisation particulière de l’Algérie que comme inconvénient , on peut le voir comme comme avantage car l’Algérie est lié par des pays très puissants. la France l’Espagne l’Italie la Turquie Israël les pays du golf. le croisement des intérêts fait que si une partie étrangère veut toucher l’Algérie elle va toucher tous ces pays et chacun va prévaloir ces droits devant le nouveau aventurier .
    donc comme on dit chez un masmar djaha est inconvénient dans un coté et avantageux de l’autre

  6. Mme CH

    Et si le renardeau allait se terrer dans son trou, se taire pour ne pas dire n’importe quoi, en attendant que les poules aient des dents ou que le sel ait des bourgeons…!!!
    Il est clair que le labo du renard n’est pas conforme aux exigences de la norme ISO…Il est loin, il doit sûrement se trouver sur la planète Mars, puisqu’il n’est pas au courant de ce qui se passe sur Terre…!!!

Répondre