La Voix De Sidi Bel Abbes

Suite aux instructions du président Bouteflika : Un second souffle pour AADL.

Cet intérêt marqué pour la poursuite de l’effort de l’état dans la réalisation de ce type de logement envoie un signal fort aux Algériens quant à la volonté du gouvernement de ne pas céder à la panique et serrer la ceinture, alors que beaucoup de citoyens avaient mis tous leurs espoirs sur un accès assez rapide au logement. Cette promesse présidentielle sera donc tenue, à bien lire le message du chef de l’état.
Le secteur du logement et plus précisément la formule location-vente, très populaire auprès de la classe moyenne bénéficie d’une attention particulière de la part de l’exécutif. On en a pour preuve, que le sujet a été abordé, avant-hier, en Conseil des ministres.
Présidé par le président de la République, ledit Conseil a endossé un projet de contrat en gré à gré simple pour l’étude et la réalisation de 5.000 logements de location-vente au niveau de la Ville nouvelle de Sidi Abdallah.
Le souci des pouvoirs publics, en opérant de la sorte, est manifestement de tenir une importante promesse faite aux souscripteurs qui attendent leurs logements avec impatience. Il faut dire que l’enjeu est certes social, mais il est également politique au sens où le gouvernement joue sa crédibilité sur les opérations de réalisation de logement de type AADL. On voit, en effet, mal l’exécutif appeler à un maximum de mobilisation de la société si en face, il ne tient pas ses engagements.
Il convient de relever, selon ce qu’en rapporte le communiqué du Conseil des ministres, que ce contrat sera signé entre l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) et une entreprise turque de construction, fait partie d’un ensemble de 35.550 logements en location-vente dont l’AADL s’apprête à lancer la réalisation à travers les wilayas d’Alger, Blida, Constantine, Annaba, Tiaret, Sétif et de Sidi Bel Abbés.
Cet intérêt marqué pour la poursuite de l’effort de l’État dans la réalisation de ce type de logement envoie un signal fort aux Algériens quant à la volonté du gouvernement de ne pas céder à la panique et serrer la ceinture, alors que beaucoup de citoyens avaient mis tous leurs espoirs sur un accès assez rapide au logement. Cette promesse présidentielle sera donc tenue, à bien lire le message du chef de l’état.
L’une des explications essentielle à donner à cet effort de l’exécutif tient dans la détermination du président de la République de ne laisser personne sur la route, sous prétexte d’une mauvaise conjoncture économique. Ainsi, on aura compris que le chef de l’état en appelle à la solidarité de tout le monde dans la phase difficile qui s’annonce. Cette solidarité ne doit pas s’exprimer seulement dans les « sacrifices » de la classe moyenne, mais surtout sur l’importance de faire prendre le train du développement à tous les Algériens, lesquels devront faire face ensemble à une éventuelle crise, mais cela ne se fera pas au détriment d’une partie de la société.
Il convient de relever, à ce propos, le caractère équilibré de la décision gouvernementale, de sorte à ce que l’ensemble des régions bénéficient de quotas de logement AADL.
Il y a lieu, par ailleurs, de souligner que la formule en elle-même est intéressante au sens où les souscripteurs payent leurs logements, ce qui contribue à réaliser de nouveaux logements pour d’autres citoyens demandeurs.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61141

Posté par le Mai 26 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “Suite aux instructions du président Bouteflika : Un second souffle pour AADL.”

  1. Menouar

    une promesse qui est fort attendue pour étre concrétisée par les souscripteurs partout en algerie dans beaucoup de villes c le même intérêt des postulants surtout que ca a trop parlé

  2. zlaoui

    Y’a aucun pays dans le monde ou le peuple est traité de miserable..le dernier des commerçant a contruit son logement individuel..120 m² finit reveint. A 80 millions
    100 m² de dalle sol revient 5 millions de centime, avec les. Frasi de la pose et le ciment ça ne depasse pas les 10 millions de centimes..
    Un travailleurs qui fait 3 millions par mois ne peux construire sa maison, alors qu’il va acheter une voiture pour 150 millions et atendre l’aadl qui est preserve en principe pour les handicapé les malade menteaux, les mal voyants,
    Normalement il faut etre comme nos parents  »tu as la santé homme comme femme va travailler et contruit ta maison..y’a pas de logement fou le camp les logement sociaux sont pour les handicapés »…on continu de traitér l’algerien comme un gamin , avant a la’ge de 17 ans il est un homme avec une femme et un enfant..

  3. Mohand

    vive Notre président.

  4. zlaoui

    Dans l’urbanisme les logements sociaux dite a loyer modéré sont déssiminés dans un espace residentiel productif pour ne pas creer un contre coup de gueto..
    Tu construies mille logement pour mille familles une famille en moyenne personnes ça fera la bagatelle de 1000×5=5000 personnes si la mere et le pere doivent subvenir a la totalité au bout de 18 ans le temps que le prenier né soit majeur et quite la cité, il faut pas moins de
    2000 locale commerçiale ou ateliers de travail. Un afelier de menuiserie aluminum ou peinture auto ou sallon de coifure ou patisserie necessite un espace pas moins de 50 m² minimum, 120 m² pour une superette ou une boulangerie avec une hauteur des mires de 5 metre minimum..Mais si tu ordonnes aux gens de construire leurs propres logement, chacun se demerdera pour reserver le premier plan pour le local et en dessus sa petite residence..
    Si on parque des gens sur aadl ou vont t’ils travailler?dans la lune?d’autant plus que l’etat dit clairement qu’elle ne recrute plus, donc il y’a contradiction..tu ne recrutes plus laisse les gens se prendre en charge et creer leurs travail..l’algerie ne manque pas de travail tout est a faire et tout est a refaire..Dans 20 ans tous ces batiments seront a refaire ça va peter de partout
    Fissure partout canalisation a refaire peinture a refaire et tout cela necessite des ateliers ça va faire travailler les gens..

  5. OUERRAD

    Gouverner , c est faire croire dixit Machiavel ,
    il n a jamais ete question de logement lors du dernier conseil des ministres , alors d ou tenez vous cette info .
    De sources bien informees ;le super ministre du logement a decalee la date butoire pour la distribution des logements ADDL jusqu en 2016.
    De nombreux postulants ont ete rembourses , leur premier apport leur a ete rendu .
    Beaucoup ont fraudes , qui a dejà ete beneficiaire sur les autres programmes , quia vendu son lot de terrain dans son lointain douar et est venu en redemander dans la grande ville , qui a deja obtenu un logement LSP .EPLF . ETCCC et meme ceux dont le conjoint a beneficie ou par le biais d un de ses enfants ,,,,,, comme quoi il ne faut pas tricher avec l etat .

Répondre