La Voix De Sidi Bel Abbes

Spéculation sur la Pomme de Terre : Utiliser la carte “Chifa” pour vous faire rembourser.

Les consomateurs que nous sommes sont toujours sidérés devant la spéculation de la pomme de terre devenue hautement stratégique. Le prix de la pomme de terre ne veut pas descendre pas en deçà des 100 DA/kg ! Faites un détour dans les marchés de la ville et vous réaliserez pourquoi tout protagoniste dans la filière reste indubitable quant à ce qu’il avance, voire certifie ! chacun va son argument, parce qu’il a plu ! parce qu’il y a ceci ! Où il y a cela ! Mais la réalité est là. Vous y constaterez de visu, la sinistre spéculation dont fait l’objet ce produit agricole de large consommation. L’État sensé et censé mettre le holà aux dépassements et à l’anarchie sur la voie publique, brille par son absence. Du coup, c’est une horde d’intermédiaires et d’énergumènes de tous acabits, qui depuis quelques jours, a réinvesti rues et ruelles de notre agglomération, pour vendre à d’autres intermédiaires des sacs de pomme de terre. Les premiers sont des ouvriers journaliers qui louent leurs “bras” aux “patatiers” pour l’arrachage de la pomme de terre, et qui, au retour des champs, reviennent avec des sacs de 5 à 20 kilos de tubercules, glanés ou souvent maraudés. Des rémunérations journalières de l’ordre de 1 200 DA voire 1 500 DA lors des journées pluvieuses, en sus du sac de pomme de terre dérobée ou glanée à l’issue du travail à la tâche, qu’on vendra aux marchands de fruits et légumes du coin, ne sont pas monnaie courante à longueur d’année. L’aubaine est éphémère, aussi faut-il en profiter, et pleinement. Pour une meilleure position de force, voire de diktat. En ce bled, quiconque peut s’improviser commerçant pour exposer impunément sa ‘’marchandise’’, à la vente, sur la voie publique !”, ajoutera-t-il, colérique ! La crise de “Dame’’ pomme de terre, de temps à autre, érigée en affaire d’État, au point où notre ami et frère docteur Reffas Driss nous a dit cela : « Dorénavant vous pouvez demander une feuille maladie pour vous faire rembourser l’achat de la pomme de terre (Carte Chifa)», lui qui est a l’origine de ce papier dans le pays où les reserves de changes sont importantes, n’en parlons pas des hydrocarbures et autres energies et richesses du bled.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=12385

Posté par le Avr 8 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

34 Commentaires pour “Spéculation sur la Pomme de Terre : Utiliser la carte “Chifa” pour vous faire rembourser.”

  1. abasia

    aya Mme CH vive l,algerie tahya el batata commente s’il te plais vas’y en attends les commentaires hizb fraça ,el harka et ..et..et ho ho ho papa noêl chrali saroual hadi el jazair wala khalina

    • ghosne elbane

      ya sayida abasia nous faisons du lèche vitrine dans les marchés pour voir les prix du chopping, entre la banane et la tomate et même le choux fleur qui pu se donne des airs mieux vaut le planter avec le bout du nez cette fois-ci.La batata lorsque elle n’est pas tintée de vitiligo vert elle se donne des airs et elle est trop chère alors berkoukes ou chorba bel halib sel et du poivre tu dors sans faire de cauchemars.

      • Mohamed2231

        khouya Ghosne elbane assam 3likoum , atchicha fani ma3andak madgoule fiha

        • ghosne el bane

          khouya mohamed atchicha c’est founoune djamila sur la meida kheir mel bey fi darou mon cher mohamed n3am sidi. rani taba3 fe documentaire zohra drif bitat et un philosophe 3iche tasma3. Salam ya Akhi.

    • Mohamed2231

      assalam 3alikoum khaoutis , vive l Algérie , il faut faire la différence entre le pays et le système , notre pays est beau , nous n avons pas un autre pays où nous vivons , nous ne pourrons pas vivre dans un pays qui n est pas le notre comme par exemple les pays des mécréants , vive l Algérie ardh ouba wa ajdadis

    • Mme CH

      Ya abasia khami ghir nti fel batata, « hamouhoum Botonouhoum » lahawkoum fi krouckoum bach matkhamouch fi haja wahdokhra.
      Je préfère manger un plat de Chekhchoukha, de Rechta, de Couscous, de Tchicha beza3tar que je partagerai volontier avec mes frères Mohamed2231, ghosne el bane, Benhaddou, Nasri et même avec Mme Claude; que de tomber dans leur piège de la Ba Tata!!!! Hadi, hia El jazaïr Eddi walla go3di m3a el Harka. Hizb França déjà bezzaf 3lina, rah ghi Ykhallat. Inchaallah il va tomber dans le trou qu’il creuse depuis 50 ans.
      Voici ce que dit Allah le Très Haut, dans Sourate El Kahf :
      « (102) Ceux qui ont mécru, comptent-ils donc pouvoir prendre, pour alliés, Mes serviteurs en dehors de Moi? Nous avons préparé l’Enfer comme résidence pour les mécréants.
      (103) Dis «Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres?
      (104) Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien.
      (105) Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines». Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.
      (106) C’est que leur rétribution sera l’Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.
      (107) Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres auront pour résidence les Jardins du « Firdaws, »(Paradis),
      (108) où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement.

      • benhaddou boubakar

        tres bonne reponse mme ch pour la soeur abassia,bghat thammi elgallal elbendir ng3ar! ils frapent a toutes les portes ces gens la!!!

      • abasia

        ya Mme ch ana maranich nkhamame ghi fel baaaaataaaataaaa hachak ya madame ana nachriha wanachri eli ghrassha et si comme tu dit que hamouhoum fi boutounihom gouliha la personne li khalette baaaataataaa elle se vend avec l’ordonance prescrit par un toubib

  2. hami sba

    je vous dit messieurs merci por cet artcle honteux ce que nous vivons

  3. saim

    et le ministre de l’agriculture continue d’aboyer honteux

  4. chaibdraa tani djamel

    mr saim vous avez raison,incroyable mais vrai le ministre du commerce ainsi que son collégue de l’agriculture viennent d’annoncer que le prix de la » reine » pomme de terre va baisser dés le début mois de juin ce n’est pas honteux d’entendre de la part de grands responsables de notre valeureux pays parler de la pomme de terre mais avant tout c’est la faute à ce peuple qui n’est pas encore mur,qui lui manque un peu de culture il achéte à n’importe quel prix,si on mange de la chorba avec du lait est ce qu’on meurt non j’éspére alors laissons la pomme de terre et la sardine « ibboro » et on verra aprés le résultat inchallah

    • Nasri

      Tout le peuple pense comme vous, mais la réalité sur le terrain est différemment , lorsqu’on voit un smicard achetait la banane à 200da/kg NO COMMENT ?????? mes amitiés Mr Chaib draa

  5. a.dennoun

    faut savoir aussi que le ble est importe des pays des « mecreants »,comme disent certains.
    alors c’a doit etre haram d’apres l’ imam du site.
    A.D

    • Mme CH

      Parce que, presque, toute la High Teck est de mèche et supporter du Sleeping partner, « prescrit » dans le compromis d’Evian.

    • abasia

      ya Mme CH Ho HO c forte ça alors le blé( des mecreants )pas de pain pas de couscous pas de tchicha pas de berkoukes ayayay haya madame ch wa el haj mohamed2231 oui oui j’adors je n’attends que ça …………………

      • Mme CH

        Abasia vous devez connaître les Medrbel, les Dani, les Dahouni, les Miloua, les Djemai, les Benbrahim… de village Toba.??? rassurez vous je ne suis pas de village Toba mais…
        Alors s’il n’y a pas de blé, nous devons chanter « savez vous planter les choux à la mode de chez-nous ». et les Algériens auront à travailler au lieu d’importer. Pourquoi croyez-vous qu’ils importent presque tout les fennecs???? Moi je le sais!!!! D’ailleurs ils font tout pour casser la production locale au lieu de l’encourager. et moi je sais pourquoi??? et vous vous le savez ya Abasia!!!!

        • abasia

          Oui Mme ch je conné toutes c familles d’ailleur ma mère a un de ces noms tu as un problemes avec ces familles c la qualité du village toba c la crème tu as oublier une grande famille boursassa ,et halhali,hadou ta3 toba mais la plus part que tu as cité se sont de beryalto .Salut ya oukhti ana je ne veux que vous t’aquinez sans arriere pensées ne le prend pas mal mais chapeau tu baisse jamais les bras tu a une grande personalité je te félicite bravo Madame ..continu tu es dans la bonne voie .

          • Mme CH

            Salam Abasia! Non je n’ai que de bons souvenirs avec ces familles. Les autres familles que vous avez cité je ne les connais pas sauf les Hadou. Par contre j’ai oublié Djellouli Abassia qui était plus âgée que moi. Possible qu’on se connaisse toutes les deux, Abasia…
            Merci oukhti Abasia pour votre gentillesse.

    • Christian Vezon

      En 1961, l’Algérie exportait 600.000 quintaux de grain et 700.000 de semoule. Durant la décennie 1990, la moyenne des importations de ces produits se situa entre 5 et 30 millions de quintaux par an. L’Algérie n’exporte plus d’oranges alors qu’avant 1962, les exportations étaient de 200.000 tonnes.
      L’Algérie n’exporte plus de tomates, de carottes, d’oignons, de haricots verts, de melons, de courgettes, etc…
      Toutes ces productions faisaient pourtant la richesse de ses maraîchers avant 1962. Avant cette date, les primeurs algériens débarquaient à Marseille par bateaux entiers, notamment les pommes de terre nouvelles dont les exportations annuelles oscillaient entre 500.000 et un million de quintaux. Sans parler des légumes secs ou des dattes. Quant aux figues sèches, l’Algérie en exportait environ 120.000 quintaux par an.
      Avant 1962, l’Algérie exportait 100.000 hectolitres d’huile d’olive et 50.000 quintaux d’olives, tandis qu’aujourd’hui, la production nationale ne permet même pas de satisfaire la demande locale.
      l’Algérie doit aujourd’hui consacrer le quart de ses recettes en hydrocarbures -ses seules recettes- à l’importation de produits alimentaires de base dont elle était pourtant exportatrice avant 1962.
      Le chômage touche au moins trois millions de personnes, soit 32% de la population active. Les licenciements se multiplient, atteignant le nombre effarant de 400.000 dans les entreprises d’Etat depuis le plan de restructuration du FMI de 1994. Les salaires sont payés avec retard et les émeutes ouvrières deviennent de plus en plus fréquentes, comme à Annaba au mois de mai 2000.
      (Philippe PERROT
      (Extrait de « L’Afrique Réelle », n° 30)

      • Mme CH

        Et vous ne savez pourquoi, on ne produit plus ces quantités maintenant, c’est bizarre Mr Vezon?????

        • Christian Vezon

          Non mais vous allez me faire une démonstration

        • ghosne el bane

          Bonsoir Mme Ch à l’époque c’était la vache laitière de l’usine au consommateur et qui étaient dans les champs pour les labours,les semences, les récoltes, pour tout enmener aux docks silos et pour manger ensuite les baguettes de pain Parisien et le pain au kg c’était pour nous et les jardins de fruits ,les vignes et le raisin allait par remorque dans les caves. A combien était le smic de l’ouvrier 35h de travail c’était l’époque de borgeaud et consors c’est une époque que nous avons très bien connu et que tout nous passait sous le bout de nez on ne sentait que l’odeur des canetons sautés au….
          Cordialement Mme CH
          mada

          • Mme CH

            Merci Mr Ghosne el bane pour cette information car c’est une époque que je n’ai pas connue. Et vous les « benk….. quel genre de pain vous mangiez et quelle odeur vous sentiez à la maison..????

            • ghosne el bane

              notre pain était la galette d’orge surtout avec un ferment nature et nos os ce n’etait pas du toc ni du chewingum; pour les odeurs soit un petit ragout genre ratatouille et le couscous au lait le soir pour les abonnés , l’odeur de la fumée de bougie pour faire nos devoirs et puis des progrès c’était la lampe à pétrole (ni allergies ni rien ) les allergologes n’existaient il y avait d’autres allergies!!!
              Salut fraternel!!!

  6. seif ilslam

    Tiens le paien est de retour occupe toi mécréant de ta croix, et laisse le peuple algérien musulman tranquille,

  7. algerien

    allah yerham Ahmed Ben Bella

Répondre