La Voix De Sidi Bel Abbes

SIDI BRAHIM : Un carnaval de la Pluie  » GHONDJA « , par Dr Douar

Un rite carnavalesque très sympathique disparu de nos jours qui s’appelle : Ghondja, ce carnaval folklorique a été répondu presque dans toute l’Afrique du nord, Ghondja est un mot d’origine berbère désignait, peut être chez les anciens, une déesse de la pluie ou simplement la grande louche ou cuiller à pot qui traduisait le geste d’arrosement.

Le carnaval de Ghondja est organisé lorsque la sécheresse menaça la récolte et que la pluie ne tomba que très peu. Un groupe de veilles dames notoires du village prenaient une grande louche et l’habillaient comme une poupée avec sa tête et ses cheveux, la fixaient sur le bout d’une manche à balai puis elles promenaient avec dans les rues en chantant :

– Ghondja, Ghondja a découvert sa tête!
– Ô mon Dieu, Tu arroseras ses pendants d’oreilles .
– L’épi est altéré – Donne lui à boire, ô Maitre !

Je me souviens en 1966 quand j’avais 06 ans , avoir l’occasion d’assister à un carnaval de Ghondja qui s’est déroulé à Sidi Brahim, c’était le dernier avant de disparaitre complètement, lorsque nous entendions les chansons que les vieilles dames chantaient nous courions derrière elles et en un laps du temps tous les enfants du village sortaient dans les rues en répétant les chansons :
– Ghondja,Ghondja a découvert sa tête!
– Ô mon Dieu donnez nous de la pluie!
– Pour que la veuve puisse vivre !
– Ô Maitre, les récoltes sont altérées, arrosez !
– Ô Vous qui les avez créées !
Pendant que la foule s’avança dans les rues, les femmes sortirent de leurs foyers en jetant de l’eau sur la cuiller déguisée en poupée et sur les assistants .Le carnaval s’acheva après quelques heures et chacun rentra pour changer ces vêtements mouillés,en esperant que demain le ciel deviendra gris et la pluie tombera .

téléchargement

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62262

Posté par le Août 12 2015. inséré dans ACTUALITE, EVOCATION. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “SIDI BRAHIM : Un carnaval de la Pluie  » GHONDJA « , par Dr Douar”

  1. zlaoui

    quant j’etais trop petit je me souviens des carnaval de maria
    pour la pluie c’etait en faite un carvanal des espagnole en algerie..
    les espagnole sont connu par ce genre de manifetstaions bien
    repries en amerique du sud..
    mais l’agriculture a reculé en algerie ni wa3da ni ghoundja
    ni nayer la ville est devenue plate
    café, jeu video, tourner en rond en voiture, television

  2. mohamedDD

    Si Douar et autres commentateurs apprenaient la religion d’Allah, notre religion, ce que je viens de lire dépasse l’entendement- L’islam désavoue entièrement les cultes polythéistes et les religions dites païennes- jamais mais jamais entendu de cet acte paien même pas par Ouazani commerçant dans les années 60 à Sidi Brahim,
    que nul ne mérite d’être adoré en vérité sauf Allah (la ilha illa llah) et que Mouhammed est le Messager d’Allah, que la prière et la paix soient sur lui. Donc, la validité de toutes les œuvres du musulman repose sur ce seul pilier que l’on appelle Tawhid (l’unicité d’Allah), ainsi toutes les œuvres du croyant, comme prière, zakat, jeûne, pèlerinage, etc., LVDSBA responsable surtout des articles et … sur son site, prière rejetez tous ce que Siyidina Mohamed sws a BANNI. khalina mene kharoufet el jahiloune

  3. Benhedouga

    A mohamedDD
    Ces rites sont souvent expiatoires ; ils participent de la catharsis parfois.
    Vous voudriez qu’on s’en tienne au seul enseignement de l’islam ?
    Méfiez-vous de l’homme d’un seul livre, dit le dicton. Il y a d’autres enseignements dans le monde ; et ce que vous professez là est peut-être du vent…
    L’homme le plus pieux a ses croyances souterraines, ses superstitions. Les plus grands saints l’avouent : le doute les a souvent habités.
    Vous, vous n’avez l’air de douter de rien. Il faut vous faire connaître, mon brave : vous aurez peut-être le Nobel de la présomption.

  4. zlaoui

    benhedouga ne sait pas peut etre que le fait de presenter des offrande dévoré par le feu (en arabe du coran  »kourbane taakoulouhou annarou » qui est une tradition bien juive et chretienne, l’islame l’avait formelement interdit..
    d’apres la religion islamique tout offrande genre les alhha les Dieux que soit en statuette soit humaine….chez les juifs et chretiens et muslman faire la ziyara avec une offrande a la main est consiéré comme polytheisme et celui qui le reçoit se considére comme illah un Dieu…Le polytheisme partout chez les monotheisme est present mais pas visible..il est caché par les savants a la solde des pouvoirs financier et politique…
    si on vous prie d’aller porter une offrande une ziyara pour obtenir un poste de responsabilité ou avoir une promossion vers quiconque ou vers n’importe quel lieu ou devant n’importe quel objet sachez qu’ici vous devant un cas de polytheime primaire qui redevenir un polytheisme gravisime si l’objet commence a Ordonner…
    a Mohammeddd
    c’est vrai les prires surtout pour l’eau ne doivent s’adresser qu’a Dieu, si les prieres s’adresse a Marie directement ça sera une forme de polytheisme primaire c’est a dire on prie les gens de rectifier le contenue de la prière sans pour autant interdire les festivités les fetes les mariage les carnavales s’ils ne sortent pas de leurs cadre culturel et se transformer en débauche et surtout incitation a la débauche

  5. eddine

    Bonjour mes amis.En lisant l’article du Dr Douar (j’espère qu’il s’est débarrassé de son plâtre) je me suis demandé pourquoi un rite pratiqué pour un but aussi vital avait disparu.Je vous avoue que je me suis même. demandé si l’auteur de cet article y croit sérieusement. Finalement je me suis dit que c’est par la méconnaissance de notre religion que ces rites se pratiquaient sans mettre en doute la bonne intention des gens de Sidi Brahim. J’espère que les très respectés Belhedouga et Dr Douar partagent mon point de vue.Khayicalement votre

  6. mohamedDD

    ?????????????d’autres enseignements!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Si, les enseignements d’Allah et son prophète Mohammed sws, ne vous suffit pas. La raison (ta raison) connait le vrai mais cherche le faux???? je prie pour toi et tes semblables

    https://youtu.be/KvO9rk7QEFM, https://youtu.be/8mHtv0PTMiY, https://youtu.be/PPACLWYn2_g, https://youtu.be/QNotEnH-rEE, ……………

  7. BADISI

    @mohamed DD

    salem 3lykoume mon frère vous avez raison il y a certains rites très dangereux qui nous guide directement vers le chirke , donc il est normal de les faire disparaître , pendant la colonisation ces rites étaient encourager , c est les rites étaient important on pouvais garder ceux de L Adjahilia , ALLAH yahdiana

  8. OUERRAD

    BONJOUR DOCTEUR DOUAR ,,je profite de ce bref passage sur les berges de la MEKERRA EL HABIBA pour te saluer et te dire le platre t a donne des idees ,,,,tu sais pourquoi tu as assiste au dernier spectacle de GHONDJA ?parce que tu es un croyant authentique .A chacun , sas croyances et si ce rite est berbere tant mieux ; s il a disparu c est tant mieux , mais il fallait ne pas vulgariser ces croyances ; jamais les generations futures ne sauront faire la difference entre la vraie croyance L ISLAM et toutes les autres qui avaient laisse l etre humain JAHEL .
    MERCI , et je ne saurais jamais te remercier plus , aya winta tji lel ayoun sur le mustang noir made in JAPAN ?jib m3ak @MIROUCHE .

  9. habri

    cela est tjrs bon de se ressourcer quoique c disparu bravo doct

  10. Dr Reffas

    Bonjour Dr Douar

    Tout un plaisir de vous lire, surtout lorsqu’il s’agit de nous remémorer les anciens jeux d’enfants qui se pratiquaient dans la rue avec les ingrédients environnementaux . Le rite de Khoundja a disparu comme les anciens jeux, car la société a évolué en empruntant la promotion technologique.Aujourd’hui, la météo est présente avec son autorité scientifique pour annoncer le quotidien du climat. Le rite est bon à raconter aux enfants, dans le seul souci de mettre en exergue l’évolution de la société. Bon courage mon ami.

Répondre