La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi belabbes finie la quiétude d’antan:des centaines de policiers en renfort

Sidi bel abbés vit a l’heure du ramadan 213 ou nous pouvons dire que est bien finie la quiétude d’antan au vu des actes de violence enregistrés ces dernières années agressions sur les personnes atteintes aux biens etc…ce qui a conduit donc au renforcement du dispositif sécuritaire ou des centaines de policiers viennent en renfort . ils sont quelques 600 policiers rattachés aux différentes sûretés urbaines de Sidi Bel Abbés ont été mobilisés, en ce mois de Ramadan, à l’effet de renforcer davantage le dispositif de sécurité. S’appuyant fondamentalement sur les concepts de prévention et de dissuasion, celui-ci se subdivise en une série de mesures destinées, en premier lieu, à assurer aux citoyens la tranquillité et la quiétude sociales. Au centre de ces mesures figure la multiplication des patrouilles pédestres et motorisées ciblant, de jour comme de nuit, les sites fortement fréquentés par la population.

Outre les mesures de contrôle et d’examen de situation devant toucher particulièrement les individus au comportement «suspect», les policiers auront également les yeux rivés sur les conditions d’hygiène et de salubrité publique, l’organisation et la régulation de la circulation urbaine, et la situation prévalant dans l’environnement et le cadre de vie des citoyens.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=30349

Posté par le Juil 18 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

15 Commentaires pour “Sidi belabbes finie la quiétude d’antan:des centaines de policiers en renfort”

  1. benali

    la ville particuliérement le chef lieu est devenu encombrant des citoyens venus de partout ont habité surtout depuis les années90 et les conséquences sont le chomage les vols vivement la sécurité et le civisme citoyen

  2. benali

    la ville particuliérement le chef lieu est devenu encombrant des citoyens venus de partout ont habité surtout depuis les années90 et les conséquences sont le chomage les vols vivement la sécurité et le civisme citoyen

  3. gamra de sidi khaled

    Trop de délinquants des endroits sont inaccessibles

  4. Belamri abdelkader

    Assistant à une discussion chez le vulcanisateur ( en face du lycée Aazza) autour du sujet sur l’exode rural durant la decennie noire ,je fus surpris d’apprendre ,que la quiétude revenue et l’aide accordée par l’état , femmes et enfants ont refusé de suivre leurs chefs de famille qui désiraient retourner dans leur bled.Dix ans passés au Hammam et chez la coiffeuse pour les femmes et la débrouille dans la vente à la sauvette d’abord et la délinquance de toute sorte ensuite ,ont dissuadé ces familles de retourner aux conditions  » difficiles  » de la ruralité .C’est pourquoi ,les bidons ville se sont multipliés avec leurs lots de problèmes de tout genre.Les agressions se sont multipliées et prennent des formes de plus en plus graves car la prison d’aujourd’hui ne fait plus peur Le trafic de drogue a augmenté d’une manière exponentielle et les services de sécurité sont presque dépassés par la multiplication des actes de délinquance qui touchent toutes les strates de la société et même la gent féminine ; les gens de « bonne famille « ,pour se mettre à niveau se mettent de la partie à travers leur comportement et leur incivisme caractérisé par une musique assourdissante à narguer leurs concitoyens qui n’ont aucun moyen de les dissuader.La famille et l’école ont un role primordial à jouer et ne doivent pas baisser les bras.Le retour aux valeurs arabo-musulmanes qui nous ont  » construit  » et conduit à la libération de notre pays doivent prendre le dessus sur les considérations matérielles qui ont  » bousillé  » la société où seule la notion d’argent signifie quelque chose.De notre temps ,on avait honte d’importuner autrui ,on respecter les gens et nous nous interdisions de porter atteinte aux biens d’autrui et leur quiétude;et pourtant tout nous manquait,celui qui prenait un repas par jour était considéré comme nanti.

  5. gamra de sidi khaled

    Franchement une analyse sociale de la conjoncture qui est a l’origine de ces maux sociaux Persuader les familles a revenir a leurs domiciles est vraiment difficile monsieur Belamri a

  6. Hakem abderrahmane

    Pour empêcher la ruralisation de la ville il faut penser à instaurer une taxe car il faut payer pour habiter la ville pour avoir une propreté une sécurité une belle architecture un urbanisme cohérent de beaux magasins de belles vitrines de belles artères des bus propres des marchés de légumes propres des parkings des espaces verts non pollués et en nombre suffisant il faut beaucoup d’espace verts dans une ville les gens n’accorde que très peu d’importance à ce genre de choses !Enfin Allah yehdi ma khalek!

  7. tewfikhayii

    salam,
    Pour empêcher la ruralisation,il fallait y penser, il y a 30 ans.Maintenant c’est trop tard, car les ruraux qui se sont installés aux périphéries des villes, se complaisent dans ce cadre de vie indécent pour un être humain. Le rural qui était, il y a quelques années, le symbole du travail bien fait et de la noblesse de l’être humain, qui honorait la terre nourricière,est devenu aujourd’hui, un parasite se vautrant dans la fainéantise et les maux sociaux, vecteurs de la décadence et la déchéance humaine.Maintenant, tout le monde s’entasse dans les villes et aucun plan d’urbanisme et aucune politique de logement, ne viendront à bout des crises de logements, avec toute la bonne volonté du monde. Les pouvoirs publics ont failli à leurs missions, à cause de leur laxisme et la corruption endémique qui a permis à des centaines de milliers de ruraux d’avoir accès à des logements destinés aux citoyens citadins.En plus de cela, la spéculation terrible mise en place par la mafia du foncier, qui a trouvé le filon pour se remplir
    les poches avec la bénédiction des pouvoirs publics. L’extrême rigueur est de mise, pour éradiquer les maux sociaux, synonyme de sous développement et de décadence social.Ce qui a fait que l’exode rural ait atteint une telle ampleur,c’est l’obstination de l,état à permettre à tous les citoyens d’acheter leurs logements, alors que la logique aurait été que l,état, soit promoteur immobillier, bâtisse des cités HLM, et devienne louageur, en louant des logements, ce qui aurait freiné et surtout arrêté, la revente du logement, une fois acquis par le propriétaire indélicat
    Le citoyen, quand il est opportuniste et manque d,éducation, cherhera toujours, à nager en eaux troubles en essayant de trouver des entourloupes pour se procurer des logements, en utilisant tous les subterfuges pour y acquérir illicitement, un logement, qui revient à son compatriote, qui lui n’en a pas.Cette injustice pousse les honnêtes citoyens, soit à devenir des moins que rien, ou alors, aller chercher ailleurs, ce qu’il n’a pas trouvé dans son pays.Je n’ai jamais vu dans d’autres pays où tous les citoyens, ou la quasi totalité, sont propriétaires de leurs logements, sauf en Algérie.C’est bizarre, ne trouvez vous pas ?
    Salam.

  8. kaid

    c la vérité dite ici par mr Tewfik

  9. H.BOUASRIA

    C’est la pensée à l’Algérienne faire difference entre urbain et rural .Aux pays qui souhaitent à leurs peuples la vie convenable d’un etre humain ne donnent jamais l’occasion de laisser leurs peuples faire cette distingtion .Il mettent tous les moyens d’une condition de vie honorable que soit pour l’urbain ou le rural .Pour ces pays les riverains des deux cotés sont des etres humains ont droit de vivre la vie d’un humain tout court (travail loisir distraction espace vert).Mais le probleme n’est pas là c’est que nous ensemble nous nous manquons de culture un jour on va etre bourrer et etouffer par les ordures.Celui qui termine son paquet de cigarettes le froisse et le jette n’importe comment l’autre mange sa glace et se debarasse de l’embalage n’importe comment l’autre le megot j’ai vu meme celui qui enlève son tabac chiké de sa bouche ensuite essuie son doigt sur le mure et parfois sur le talon de ses godaces.Venez voir les bords de nos routes à chaque cent mettre vous trouver un tas d’ordure ou de bouteilles de bierre des voitures viennent de partout les décharger c’est honteux de voir notre environnement entrain de se déterioré et se degradé pourtant on se croit musuleman mais le musuleman est propre

  10. tewfikhayii

    Salam,
    Ne commençons pas à faire dire aux autres, ce qu’ils n’ont pas insinué Si bouasria.J’ai dit que les ruraux ont été déracinés et que les pouvoirs publics n’ont pas correctement leur travail.Dans les pays développés,les citoyens ruraux
    restent dans leurs localités respectives, mais l,état les prend en charge en leur fournissant toutes les modalités d,une vie convenable, et là, le paysan trouve son bonheur et ne cherchera jamais à aller se caser en ville. Dans notre cas, c’est le contraire qui s’est produit et l,état a laissé pourrir la situation. Maintenant, c’est trop tard pour y remédier.
    Salam.

    • jamel

      Rester dans le contexte du sujet est profitable khiwanis et cela bonifie le forum amical de la voix de sba car la quiétude a bel et bienexisté

  11. BADISSI

    Bonsoir tewfikhayi saha ftourek je crois que vous venez juste de rompre le jeune ici il reste deux heures et demi pour imsak , votre analyse et correct ramadan karim , je serais heureux de vous rencontrer des votre prochain sejour a bel abbés INCHALLAH mes amitiés

  12. H.BOUASRIA

    SALEM. C’est vrai ces ruraux etaient deracinés ce n’est pas leur choix ils etaient comme des rois dans leurs biens ces rois d’hiers avec la honte aujourd »hui attendent dans des chaines qu’on leur passe un couffin de ramadhan c’est le genre de democratie de notre monde qui a voulu si Tewfik avec tout le respect que je vous dois en tant qu’un ctoyen qui veut éclairssir les choses et vous n’etes pas de ceux qui sont silencieux .Moi primo je n’est aucune frange à defendre je ne suis plus du genres qui lisent aupres des autres pour contredir vous racontez que ce que nous vivons et la realité saha ftourek

  13. Arbi

    Monsieur H Bouasria le débat est ainsi il illumine avec des opinions contradictoires parfois mais reste un lieur privilégié de savoir plus comme dans cet article qui nous a permis de confronter des avis surtout que ce n’est pas normal de laisser cette situation de noms Amazighs .une solution est bien je pense

Répondre