La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes:Bref retour a la cuisine locale. ESSFENDJ Beignets du bled

Selon notre confrére sba khiiwani ;avions pensé a ce bref retour a la cuisine locale ,  en évoquant les beignets locaux ESSEFNJLes beignets Dont Tu Parles, et je pense qu’on est dans la même Longueur D’onde, On Les Appelé, Ou Plutôt On Les Appelle Sfénj, Moi Aussi je Les Adore, Mais Entre Nous, ça Fais Plus De 30 Ans Si C’est Pas Plus Que J’en Ai Pas Eu L’occasion D’en Goûter, Maintenant Que Tu En Parles, J’ai L’eau à La Bouche, Pour Ne Pas Dire Que Je Bave Pendant Que je Tape Mon Message.
Sfenj algérien:Voilà la vraie recette de beignets algériens, sfenj ou appelé aussi khfaf. Je dis la vraie parce que à la base, le sfenj traditionnel est fait avec un mélange de farine et de semouline (semoule extra fine) et pas de farine uniquement. La réalisation de cette recette a besoin d’un peu d’huile de coude et d’un peu de dextérité lors du façonnage pour la friture mais si non c’est simple à la base et c’est très bon. Ces beignets sont très célèbre en Algérie et dans tous les payés du Maghreb. On les trouve dans des magasins spécialisés ou vendu par des artisans ambulants. Qu’est ce qu’ils sont délicieux, saupoudrés de sucre ou arrosés de miel, avec un bon vers de thé à la menthe ou de café. Ils sont spongieux et bien aérés, ils gonflent presque instantanément quand on les frit. Oui on sens pas la rose après, oui c’est un peu gras, voire un peu trop même comme tout ce qui est beignet d’ailleurs mais bon de temps en temps c’est bon pour le morale, surtout pour ceux qui vivent loin de leur payé natal, c’est nostalgique, La pensée d’un homme c’est avant tout sa nostalgie, Albert Camus qui lui aussi a transité a sidibelabbes ville
Ingrédients:

-500 g de semouline

-500 g de farine

-15 g de levure de bière

-1 c à c rase

-Eau

-Huile pour friture

Préparation:

-Tamisez la farine et la semouline dans une terrine

-Mettez la levure au centre et délayez avec 1/2 verre d’eau, mélangez un peu

-Mettre le sel dans 1 verre d’eau tiède et mélangez

-Arrosez petit à petit la pâte d’eau tiède en la travaillant jusqu’à ce qu’elle devienne assez ferme

-Pétrissez cette pâte pendant 1/4 d’heure environ

-Aspergez encore légèrement d’eau et pétrissez en aérant la pâte et en la soulevant avec les deux main puis rejetez-la dans la terrine en la frappant fort

-Continuez à pétrir et à asperger de temps à autre la pâte d’eau jusqu’à ce qu’elle devienne très molle et élastique et se détache facilement de vos doigts

-Mouillez un récipient d’eau tiède

-Versez-y la pâte

-Couvrez et laissez lever dans un endroit tiède 2 heures environ

-Lorsque la pâte aura doublée de volume, faites chauffer l’huile de friture

dans une poêle assez profonde

-Coupez avec les mains mouillés un petit morceau de pâte(la valeur d’une petite mandarine environ)

-Trouez-le avec les doigts au milieu et plongez-le dans la friture bien chaude

-Laissez cuire, puis retournez-le pour dorer le 2ème côté

-Retirez et égouttez

-Continuez à former des beignets et plongez-les au fur et à mesure dans la friture

-Servez chaud ou tiède

Remarques:

Vous pouvez ne pas trouer la pâte, étirez-la délicatement avec les doits

si vous avez du mal à la prendre pour la mettre dans la friture, enduire vos mains avec de l’huile au lieu de l’eau

Ces beignets se mangent le jour même, divisez les quantités par deux si vous n’êtes pas nombreux

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=20690

Posté par le Déc 21 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

24 Commentaires pour “Sidi bel abbes:Bref retour a la cuisine locale. ESSFENDJ Beignets du bled”

  1. Danielle B

    bonjour bonjour
    je me souviens en avoir souvent mangé lorsque j’étais gosse mais ils n’étaient pas sucrés et on les dégustait le matin avec le café un pur délice que nous descendions acheter en courant au marchand qui passait dans la rue
    la recette est-elle la même, ???? en tout cas j’ai imprimé et je ne manquerai pas d’en faire, je vous dirais si je les ai réussis (rires)
    bonne journée

  2. Benhaddou Boubakar

    salam:je viens de deguster un beignet « sfandja » avec un bon verre de thè a la menthe en regardant un match de foot a la tèlè! bonne recette pour nos lecteurs(trices)!

  3. Kharoub Bladi

    bessahtak si Benhaddou

  4. Benhaddou Boubakar

    isalmak « kharoub bladi »,allah yahafdak

  5. DOUAR

    une astuce à faire en terminant de manger du sfendj :
    – ne pas essuyer les mains par un linge ou une serviette-éponge. mais frotter-les bien sur la tete puis un coup de peigne suffira pour rendre les cheveux longs brillants et bien coiffés. c’est comme ça qu’on faisait autrefois quant on mangeait du sfendj dans un café au Graba et on ne trouvait pas par quoi sécher les mains de l’huile de sfendj…une piérre,deux coups, n’est ce pas ,secher les mains et faire une belle apparence mais pas avec le gel d’aujourd’hui.

    • Un parmi d'autres

      Mr Douar avec cette Gomina à la façon Tahtaha au café le Bosphore ou Kahwette el-M3asekri venait du sfenj huileux et plein de sucre sauf que vous aviez oublié de dire que les cheveux étaient plein de poussière après cette friction pour un mounio à la wayaque.
      Une précision le meilleur Sfenj était celui du Tounsi des années 50 / 60 il fallait le dire pour ceux qui l’on connu comme moi et qui se trouvait non loin du poste du fameux Boulahia face à la place BUGEAUD (Tahtaha)
      Cordialement.

  6. CHAIBDRAA TANI DJAMEL

    LE MEILLEUR ENDROIT DE DEGUSTER ESSFENDJ AVEC DU THE C’EST AU QUARTIER « GRABA » ET C’ETAIT PLUS MEILLEUR AVANT LE DECES CES DERNIERES ANNEES CHEZ EL HADJ MOHAMED ALLAH YARHAMAH EN ECOUTANT CHEZ LUI LES ANCIENNES CHANSONS BEDOUINES COMME CHIKH ABDELMOULA
    ,EL MADANI ET AUTRES,SON MAGASIN EST TENU TOUJOURS PAR SON FILS « tel pere tel fils »

  7. benali

    bonjour djamel je suis fier de notre journal la voix desba je te vois en photos vive el bled

  8. Mohammed.G..

    Bonsoir tout le monde,
    Les beignets sur la photo s’appellent,je crois, les beignets ‘donnettes’ ,comme il existe des dizaines de sortes de beignets dont les appréciés des Algériens,me semble, les beignets traditionnels ou sfendj ou khfaf ,comme ceux de notre Graba.
    Ils peuvent être préparés de différente manière,avec la semoule fine,farine ou les deux à la fois,ils sont d’une légèreté et d’un goût parfait,nos mères nous les préparaient souvent pour le thé ou le café de l’après-midi,on pouvait sentir l’odeur à des dizaines de mètres. Ces beignets ont beaucoup de succès chez les enfants en rajoutant un peu de sucre.

  9. Benhaddou Boubakar

    et que dis tus cher ami Mohamed d’une « zlafa » de « seffa » avec une carafe d’elbene? tout simplement je viens juste de la terminer car je suis un peu gourmand!!!

    • Mohammed.G..

      Bsahtek , Khayi, mais moi je préfère seffa et elbane à midi ,parce que elbane a un effet de somnolence et ça me permet de faire la sieste et de….. rêver, surtout ces jours-ci avec l’histoire de la fin du monde que les Mayas l’on rater de peu !!!!
      Bonne soirée khayi et à demain au lycée El-Haoues inchaa Allah !!!

      • Albarracin deSBA

        Les beignets, comme sur la photo que nous présente le VSBA, ceux et celles qui ne les ont pas connus, n’ont pas pénétré le mystère de l’algérie et SBA en particulier!
        Exilé es France, mon pére et ma mère, se levaient trés tôt le matin et cuisinaient ses beignés! Vers 5 h 30 du matin les ouvriers algériens des camps de logements ouvriers de Florange en France, se disputaient pour être servi! Quel travail et quel passion ….pour une patisserie d’une simplicité extrème , mais qui se présentait aux ouvriersmusulmans comme un rayon de chaleur venu du bled, » c’était bon comme la bas dit »

  10. Christian Vezon

    Salam à tous,je tiens ,dans cette période de fêtes pour nous,période surtout porteuse de Paix je tiens à apporter mes voeux de prospérité et de santé à tous les lecteurs amis de SBA.Je fais irruption juste pour dire que pour ces fêtes nous mangerons chez moi des Essfendjs et des Makrouts,je viens juste de les recvoir de la part de mon ami Bouchentouf Ghalem,le Grand Bouchentouf, que je n’ai pas encore appelé pour le remercier.Il les envoie de la part de vous tous et je les reçois comme un tès beux cadeau de Noël,comme au Bled.Et que vive SBA et que Vive notre terre natale:l’Algérie.

  11. Un parmi d'autres

    Bonjour Christian quel bon vent te projette vers le trait-d’union ravi de te relire et je prie de m’excuser de ne pouvoir anticiper sur les voeux .
    Quand au Sfendj et aux Makrouds , Je te souhaite bon appétit .
    Amicalement

  12. Christian Vezon

    Aya « Un parmi d’autres » un petit moment de répit dans les tracas quotidiens,je viens de liquider quelques makrouts avec un bon café noir,donc tout va bien.J’attends ma tribu qui commence à arriver ce soir.Balek nous serons 13 pendant une semaine et ça necessite un effort de logistique important.Je ne te dirai pas la somme engloutie dans les cadeaux et la bouffe pour cette horde,c’est positivement indécent,mais pour mes petits enfants je ferais tout,et l’argent estg fait pour être dépensé,il vaut mieux ne pas avoir trop d’économies avec ces temps de crise,demain on peut se réveiller avec la banque qui a fait faillite et ne plus avoir un copek,il vaut mieux les manger..Soignes toi bien mon ami,je prie actuellement pour un de mes amis de l’école primaire à El Eulma,mon ami Houcine,gravement malade et qui souhaiterais que je sois à coté de lui,si je pouvais me libérer un peu j’aimerais lui apporter un peu de soutien,Dieu y pourvoira s’il le souhaite;A bientôt Abbés le Sage..

    • Un parmi d'autres

      Mon cher Christian merci pour cette sage phrase ou tu dit que pour tes petits enfants tu ferais tout pour les rendre heureux et c’est naturel de la part d’un papet ou d’un Papy .
      Moi par contre je te dira que pour sa propre famille L’Amour vainc tout et l’argent fait tout.
      Et avec peu on arrive à bout pour satisfaire ses enfants et ses petits enfants et notre plus grande joie et notre plus belle récompense est de les voir heureux autour de nous et crois-moi que j’en connais un brin puisque je vois les miens grandir et je suis à leur côté du 1er Janvier au 31 Décembre et grâce à dieu j’ai cette opportunité qui me rend heureux.
      Alors prions dieu de nous prêter vie afin de les voir grandir et réussir et après nous pourrions partir sans regret.
      Amicalement et salutations à toute ta Smala.

      • Christian Vezon

        Chez moi la tradition veut que je sois Pépé, Papy était une appellation au 19 éme siècle,en France,réservée aux bourgeois.Mon origine est du peuple pas bourgeoise,donc j’ai insisté pour répondre à la même appellation dont je gratifiais mes deux grands pères.J’ai une petit fille qui est en Maths Spé et qui prépare ses concours de Polytechnique ou Normal Sup,je donc déja un « vieux »,Mes voeux pour ta « Smala » et ton épouse qui doit être d’une grande patience…Amités à toi Abbés le Sage…

        • Un parmi d'autres

          Quand à moi j’ai appris une seule chose sur la patience et c’est Horace qui l’a dit ( La patience adoucit tout mal sans remède)
          Et pour cela prenons notre mal en patience .
          Donc Patience et pas de science.
          Amicalement Vénéré Chibani

        • Danielle B

          bonsoir Mr VEZON
          tout comme moi, lorsque mes petits-enfants n’étaient pas plus haut que 3 pommes j’ai insisté pour qu’il m’appelle mémé et leur grand-père pépé, chez nous ça a toujours été comme ça je ne vois pas pourquoi nous aurions honte
          lorsque je vois une amie PN se faire interpeller par ses petits enfants
          « Grand maman » je suis partagée entre le rire et me mettre en colère tellement je trouve ça ridicule, où va se cacher le snobisme
          amitiés et bonne soirée

  13. Mme mostefaoui SAB

    Toujours heureuse de te lire et saches que grace a notre journal la VDSBA. de nombreux anciens voisins apprécient tes commentaires y compris ceux de mme ClaudeB que je salue trés fort ce soir.

Répondre