La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes:11 Décembre 1960, Les manifs qui ont boosté la Révolution

Evoquer le 11 Décembre 1960, c’est mettre en relief la détermination du peuple algérien, sa prise de conscience à vouloir se libérer du joug du colonialisme français. a Sidi Bel Abbes un programme a été prevu pour cette journée,revenons a cet évenement.

Malgré toute la répression et les génocides perpétrés par l’armée française, notre terre est restée insoumise, et c’est ce long itinéraire de la lutte pour l’Indépendance de notre pays jalonné de tant de souffrances qui a permis à notre peuple d’acquérir cette maturité politique, cette notion qui a permis de déjouer les manoeuvres du général De Gaulle en ce 11 Décembre 1960, dont le plan consistait à mettre sur la sellette une troisième force représentative pour négocier au nom du peuple algérien.

Cette idée de constituer une 3e force avait déjà été projetée dans les milieux gouvernementaux français, dès 1957. A l’époque, Robert Lacoste avait tenté de rallier à sa thèse des personnalités algériennes, aidé par le secrétaire d’Etat aux affaires algériennes, Marcel Champaix.

Ce dernier identifie Chérif Benhabilès, élu sénateur de Constantine, Ali Chekkal, vice-président de l’Assemblée algérienne ainsi que Garabraok et Sid Kara… Après une mise en garde, le Front de libération nationale exécuta Ali Chekkal en France, dans un stade archicomble lors de la finale de la coupe de France, et cela en présence du président de la République, René Coty: Garabraok échappa de peu à un attentat.

Dissuadées, les autres personnalités se retirèrent de la scène politique et l’idée d’une troisième force fut abandonnée, elle fut reprise par le général De Gaulle en décembre 1960, après avoir été acculé par les échecs des diverses réformes proposées, entre autres, tentatives de la Paix des Braves (Paix séparée) et surtout après les opérations militaires françaises de grande envergure confiées au général Challes, promu au commandement des forces françaises en Algérie, opérations qui durèrent plus de sept mois dont le but était de détruire le potentiel de l’ALN dans les maquis, mais sans grand succès, d’autant plus que les attentats du FLN reprirent dans les grandes villes et ce, après une brève accalmie…

Comprenant que la Révolution algérienne ne sera jamais vaincue, et que l’Algérie est devenue un gouffre engloutissant des dépenses ruineuses, avec une armée française composée de plus d’un million d’hommes pataugeant dans le bourbier algérien. Ce qui laisse entrevoir des prévisions néfastes pour la France qui perdra, par le déséquilibre des forces, sa position de grande puissance dans le concert des nations. C’est aussi face à l’hostilité grandissante du peuple français qui supporte le fardeau de la guerre dans sa case sociale, et c’est en voulant d’abord sauver la France de cette situation désastreuse que le général De Gaulle a joué la dernière carte avec l’idée subtile de manipuler le peuple algérien en lui faisant miroiter l’instauration d’un Etat algérien par un stratagème qui consiste à isoler le FLN et coiffer le Gouvernement provisoire algérien (Gpra) en mettant sur la sellette une troisième force au nom de l’Algérie algérienne, qui négociera avec la France, c’est ainsi que le 2 décembre 1960, dans un discours, le général De Gaulle avait parlé de la nouvelle voie qui conduit, non plus à l’Algérie gouvernée, mais à l’Algérie algérienne, donc première étape de sa nouvelle stratégie qui consiste à pousser la masse à manifester dans la capitale, dont l’impact aura un écho grandissant à travers toutes les autres régions de notre pays, au slogan de l’Algérie algérienne. Pour sa réussite, ce plan fut confié au 5e Bureau français soutenu par le Mouvement pour la coopération (MPC) qui identifie le Front de l’Algérie démocratique (FAD), branche messaliste (prévu comme futur négociateur).

Cette tendance fut créée par certains cadres de ce mouvement après la faillite du messalisme comme courant politique et se démarquèrent de Messali Hadj, puis avec l’aval du gouvernement français créèrent le FAD, et dont le compromis était de combattre le FLN pour être éventuellement représentatif du peuple algérien.

C’est ainsi que le 9 décembre 1960, à la suite d’une manifestation des ultras manipulés par le Service action urbaine (SAU) du capitaine Bernard, des Auropéens provoquèrent des musulmans, à la hauteur du Monoprix de Belcourt et du stade Bialèse; une bagarre s’ensuivit, et quelques heures après, une contre-manifestation submergea les ultras qui se barricadèrent chez eux. Dans cette même journée, l’effervescence se propagea vers d’autres quartiers, tels Ruisseau, Kouba, Clos-Salembier et La Casbah d’Alger, le lendemain 10 décembre, la manifestation prit de l’ampleur, bien organisée et encadrée par les militants de la Wilaya III et ceux de la Wilaya IV, arborant l’emblème national. Scandant «L’Algérie algérienne» «l’Algérie musulmane» «Vive le FLN, Abbas au pouvoir» allusion au président du Gpra, par un déferlement sans précédent. Bab El Oued, qui était le fief des pieds-noirs fut envahi par une foule déployant des drapeaux vert et blanc frappés du croissant, telle une traînée de poudre, les manifestations se propagèrent à travers tout le territoire national.

Le peuple algérien a démontré qu’il n’était pas dupe, déjouant le complot ourdi par le général De Gaulle, en criant son attachement au Gpra, comme étant le seul interlocuteur valable. Le 11 décembre 1960, comprenant que ses plans étaient déjoués, l’armée tenta d’arrêter l’étendue de la manifestation qui a dépassé l’objectif assigné en tirant sur la foule à bout portant, il y a eu certes beaucoup de morts et de blessés, mais leur sacrifice a été le témoignage de leur attachement à la Révolution pour la libération de notre pays, ce poids considérable avait permis de mettre en relief le Gpra sur la scène internationale comme seul représentant du peuple algérien et toutes les propagandes de l’Algérie française prêchées par les diverses tendances ultras se sont effondrées et après la motion de l’ONU en date du 20 décembre 1960, la représentativité du Gpra ne fut plus remise en question. Malgré ce pas immense vers la victoire, la lutte fut encore longue; il y eut encore deux années de résistance armée et beaucoup de sacrifices; la répression s’abattait sur notre peuple. C’était une période cruciale, mais c’était aussi le dernier soubresaut de la République française en Algérie.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=20347

Posté par le Déc 11 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

30 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes:11 Décembre 1960, Les manifs qui ont boosté la Révolution”

  1. hamidi

    Un journée charniére que Dieu bénise nos martyrs Allah yerhfad elbled

  2. Mohammed.G..

    Ni la force, ni les répressions sanglantes ne peuvent venir à bout des aspirations
    d’un peuple qui lutte pour sa liberté et son indépendance!!!
    Le peuple Algérien l’a démontré par sa mobilisation massive lors des manifestations du 11 Décembre 1960, pour dire ‘non au colonialisme’ et que l’Algérie est bel et bien ‘Algérienne’ et non Française.
    Il y a 52 ans que des hommes , des femmes , peut-être pour la première fois très nombreuses, des enfants tout ages confondus ont franchis le rubicon en défiant cette force militaire colonialiste composée de parachutistes,gendarmes lourdement armés ,qui n’a pas hésité un instant à mitrailler des manifestants ‘armés’ de youyou des femmes…..et de Vive l’Algérie Indépendante…..
    On ne peut jamais anéantir la volonté d’un peuple !!!
    Tournons la page sans oublier !!!

  3. Claude.B

    Bonjour ,un parmi d’autres , les commentaires sur l’article concernant le centre culturel à Tizi Ouzou ayant été fermés ,je suis dans l’obligation de répondre ailleurs .Je ne suis pas d’accord avec vous Abbes ,désolée ,l’article n’a pas a être supprimé ,on a choisi de bloquer les commentaires ,mais le résultat est cependant parlant .Les réactions ou l’absence de réaction des uns et des autres aura eu le mérite de nous permettre de savoir :qui cautionne ou non de tels propos ,qui s’insurge ,ou non .C’est un excellent enseignement !
    J’ai bien noté le silence ,de certains chantres de la réconciliation ,comme je n’ose imaginer qu’ils adhèrent aux idées haineuses de ce monsieur ,je dirais qu’ils n’ont pu intervenir car ils n’ont pas lu les posts en question ,sinon ils l’auraient certainement fait !!!!!!!
    Je tiens à remercier ceux qui se sont levés pour dénoncer les propos haineux ,et je demande à la rédaction de bien vouloir m’excuser d’avoir utilisé un espace destiné à un autre sujet .
    Cordialement .

    • Benhaddou Boubakar

      salam Claude B,je n’ai pas eu l’occasion de lire les propos d’abdelkader de frankfurt et tant mieux ,c’est mon grand frere un parmi d’autres qui m’a renseignè au tèlèphone, je travaillais ce matin; c’est pour cela que je n’ai pas intervenu a temps; allez oubliez ces pseudos et bonne soirèe

      • Claude.B

        Bonjour Mr Benhaddou Boubakar ,
        Comme vous avez du le comprendre ,dans ce genre d’évènement ,comme dans tout ce qui nous arrive dans la vie ,ce n’est pas forcément l’évènement lui même qui nous fait le plus de mal ,mais c’est souvent l’absence de réactions bienveillantes de ceux dont on attend un soutien ,leur indifférence .
        Ce ou ces pseudos ,car on ne sait plus qui est qui ,peuvent nous égratigner , les griffures sont superficielles et vite cicatrisées ,car ces gens ne représentent rien .Par contre ,lorsque  » les amis « ,opposent un silence assourdissant aux attaques répétées ,là on est légitimement affecté ,et on se pose des questions .
        J’ai donc oublié ces pseudos ,quant à oublier le reste ,ce sera plus long .
        Je vous remercie .
        Cordialement .

        • Benhaddou Boubakar

          on dit parfois que « le silence qui tue »,evidement ce silence il y’a de quoi se poser beaucoup de questions;dans la vie courante il y’a toujours des difficultès et des obstacles a les èviter,on continue notre bonhomme de chemin ,tant qu’il y’a la bonne intention de certains,on essaye de s’organiser le mieux possible, SIDI BELABBES appartient a tous ceux qui l’aiment!

  4. OMAR

    je ne savais pas que vous avez le meme métier que mme Soleil pour lire au fond de ma pensée.La condition que vous posez pour me comprendre n’est pas à mon sens bien mais mal.Qui vous a dit « dégagent » et personne ne vous a considéré comme ennemi et vous avez toute la légitimité pour rester mais qui vous assure votre sécurité en cette période difficile et pourquoi vous n’etes pas rester comme d’autres qui ont eu le courage et qui n’ont rien à se reprocher.En ce qui concerne le maintient de la culture c’est votre pays qui le demande et non pas le mien.Pour moi si vous voulez venir pour des vacances ou pour s’installer ça me fait chaud mais pas froid parce que je suis pour la diversité des cultures.
    Cordialement

    • Danielle B

      bonjour Mr OMAR
      en effet c’est bien dommage que les commentaires sur le cc de Tizi Ouzou
      aient été fermés car sans vouloir polémiquer il y avait encore certaines choses à dire et en toute amitié
      comme Claude je pense que le mot « DEGAGE » était bien approprié, et s’appliquait bien dans le contexte de cette sombre période, donc d’après vous le mot « roumi » était un mot d’amitié, d’amour ou même d’affection????
      mais bien sur que nous étions les ennemis à ce moment-là, vous vouliez une Algérie indépendante qui n’appartienne qu’à vous et ça je peut le comprendre, n’allez pas croire chez monsieur que ceux qui sont partis avaient quelque chose à se reprocher, ils tenaient tout simplement à sauver leur peau, ils se sentaient FRANCAIS donc n’avaient aucune raison de rester dans un pays non seulement indépendant mais qui ne voulait plus d’eux et ceux qui sont restés (je ne jette la pierre à personne) c’était soit qu’ils étaient déjà âgés et ne voulaient pas recommencer une autre vie ailleurs, soit ils avaient des biens et des intérêts qu’ils voulaient préserver ou enfin ceux qui avaient oeuvré avec vous pour l’indépendance et qui reconnaissaient la légitimité de cette nouvelle algérie
      je rajoute juste une petite chose « lorsque je dis chez moi en pensant à l’Algérie » ce n’est pas avec un esprit revanchard mais à quelques mois prés puisque je my suis mariée en 62 naissait la 5ème génération sur cette terre Nord Africaine, alors en toute honnêteté, pensez vous que je n’ai pas le droit de me sentir CHEZ MOI – CHEZ VOUS????????
      Et pour en terminer chez Monsieur OMAR, comme je désire par dessus-tout conserver la culture , les traditions culinaires , la langue française , la manière de se vêtir etc……en france, je suis contre le fait qu’on essaye de réintroduire tout cela dans votre pays, mais je suis aussi contre le fait qu’on essaie d’imposer chez moi tout ce qui est contraire à notre culture
      amitiés et bonne journée

      • Benhaddou Boubakar

        Danielle B, bonjour et bonne journèe ; vos propos et vos dires sont somme toutes logiques,on vous comprend bien madame,la france c’est chez vous et l’algerie aussi,vous n’allez pas faire toute une histoire pour un simple dire d’un pseudo qui veut introduire ses pensèes de force! allez on vous invite chez « vous » a sidi belabbes avec giselle,claude B,vezon,regine et les autres,organiser un superbe samedi belabbesien des grands jours,et ce sera une datte memorable INCHALLAH !

        • Danielle B

          bonjour mr BOUBAKAR
          oui je suis logique et non je ne fais pas d’histoire dans la mesure où je ne fais que rectifier certains commentaires qui ne sont ni justes ni vrais
          la vérité quelle quelle soit doit être acceptée
          en principe je dois venir en 2013 à SBA et j’espère de tout coeur vous rencontrer tous pour un jour comme vous dites « mémorable
          bonne journée à vous et amitiés

          • Benhaddou Boubakar

            on sera au rendez vous madame et vous trouverez l’èquipe de la VDSBA A VOTRE ATTENTE INCHALLAH! ainsi que l’èquipe de BESSMA NET aussi! cordialement

            • Danielle B

              rebonjour mr BOUBAKAR
              je me fais une grande joie rien que de penser à ce que sera cette journée toutes et tous ensemble et j’ai hâte d’y être
              amitiés

        • ghosne elbane

          Salam si Boubakar, nos enfants et petits enfants ont besoin de culture et d’apprentissage du Monde entier, Americain, Anglais, Canadien, Italien, Espagnol, l’apprentissage de la langue des grandes Academies mondiales ,les LIVRES (les vrais)!!!!! je suis de passage khayi je suis préoccupé et très occupé ces temps ci à très bientôt inchallah! et tous les Centre Culturel énumérés ci dessus sont les bienvenus!!!!!!!

          • Benhaddou Boubakar

            on ne peut se voir mon frere? rien qu’un petit instant salam ghosne elbane

            • ghosne el bane

              Salam khayi boubeukeur je t’ai dis je suis de passage en parlant de notre Site (rires)mais dis toi bien que je te ferai la surprise devant le Cem inchallah tu le merites car tu es sage et sociable bon! je n’oublierai pas Mr Mohamed G et Mr Nasri. bonne soirée à tous

              • Mohammed.G..

                Sois le bienvenu Si Ghosne Elbane,c’est avec un très grand plaisir khayi,tu seras chez toi , c’est un honneur pour nous,toi aussi tu le mérites bien khayi !!
                Le coeur perçoit ce que l’oeil ne voit pas !!!

              • Benhaddou Boubakar

                tu m’as eu khayi,et moi qui pretendait que tu es dans les parages! ya si Ghosne elbane,je te dois une visite et sois le bienvenu au CEM ou chez moi!

              • Nasri

                Salam si Ghosne Elabane
                Si jamais vous êtes de passage à Oran, essayez de faire un petit détour chez moi soyez le bienvenu.
                Mes coordonnées vous les trouverez chez Notre ami et frère si Benhaddou. Merci d’avoir pensé à moi.

      • Bouchentouf

        Bonjour Danielle B.
        Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile comme ce pseudo Wahrani, est une volupté de fin gourmet qui me permet de lui dire qu’il n’y a pas d’homme cultivé, il n’y a que des hommes qui se cultivent, lui apparemment cultive son apparence et la contradiction d’un immigré qui tout en dénonçant le colonialisme cette idéologie raciste, se réfugie chez un autre ancien colonisateur pour qui la dernière des races après les crapauds sont les arabes, dixit Hitler. Si vous pouvez dire et penser ce que vous voulez sur les tragiques événements d’Algérie et j’en conviens qu’ils ont laissés des traces indélébiles dans nos mémoires respectives, il ne faut pas non plus tomber dans la surenchère d’un provocateur pour lui rendre la monnaie et avancer des idées préconçues sur le danger « islamiste » de l’immigration en France et particulièrement celle des Algériens dont la majorité croyez-moi, n’a pas la même perception des Français que ce monsieur saucisse de Francfort, et ce n’est pas parce qu’un parti extrémiste minoritaire fustige l’immigration sans proposer une juste alternative autre que celle des « Morisques » d’Espagne que je vais aussi tomber dans la provocation avec nos beaux-parents Français si j’ose dire au regard de la mixité grandissante des couples Franco-Algériens d’origines. Ne nous laissons pas manipuler par ce genre de personnages qui foisonnent dans les réseaux sociaux pour annihiler tous les efforts des gens de bonne intention d’un avenir de paix et d’entente cordiale, on dit parfois que les miroirs feraient bien de réfléchir un peu avant de renvoyer les images et l’image que nous renvoie cette personne est bien affligeante. Cordialement

        • Danielle B

          bonsoir mr BOUCHENTOUF
          vous avez raison, je reconnais m’enflammer facilement, il y a des choses tellement peu faciles à avaler que parfois je vais un peu trop loin et je dis des choses qui même si elles sont vraies ne devraient pas être dites
          et que je devrais garder pour moi, car tout le monde ne raisonne pas de la même manière et on pourrait croire que je veux jeter de l’huile sur le feu ce qui n’est pas le cas
          quant au mr d’Allemagne vous avez raison OUBLIONS LE et ne pensons qu’à un avenir serein entre nos deux communautés et des retrouvailles en toute amitié
          bonne soirée
          amitiés

  5. OMAR

    ce commentaire s’adresse à Claude B que je salue

  6. Mohammed.G..

    Comme c’est mon journal préféré et que vous êtes tous mes amis,je m’ingère dans votre discussion qui, à mon sens, ne nécessite pas des emportements de part et d’autre,mais plutôt une compréhension ,car personnellement ,je n’arrive pas à comprendre pourquoi a-t-on donné une si grande importance à ce CCF de Tizi-Ouzou??? Que l’on ouvre,ou que l’on ferme ce CCF, il ne doit pas mettre en danger toute une amitié tissée,non sans peine, depuis plusieurs mois. Il faut se rappeler un petit peu du passé !!!
    Le dialogue a dégénéré frôlant la discorde et ouvrant l’appétit à ce monsieur Abdelkader d’Allemagne par ses propos haineux,lui ,qui n’attend que ces occasions alléchantes que vous lui avez offert en lui répondant !!! Ce sinistre monsieur, prône et vante l’Islam, il se la coule douce dans un pays ‘non musulman’ ,alors que sa religion lui interdit de résider dans un pays autre que musulman ,si ce n’est pas nécessaire,et il connait très bien les règles de la ‘nécessité’ !!! Donc ,au départ,ce monsieur est un ‘faux’ de part sa religion et aussi faux de son ‘algérianité’ ,car il enfonce le bouchon en préférant passer ses vacances dans des pays européens, reniant ses racines , son pays d’origine et son arabité !!! Ce personnage est très douteux !!!

    Amicalement !!!

  7. meradi

    Vos paroles sont toujours sages.ya si mohammedG.Nous devons fermer la porte a ceux qui nuisent a lavdsba

  8. MOHAMED

    La progénéture de la légion française existe toujours pour chasser le nationaliste et faire revenir le colon .Une vision contraire à celle de nos chouhadas

  9. Visiteur

    @Mr.Mohammed.G..
    Salam 3aleykoum,
    c’est peut être hors sujet, sincèrement je ne savais pas que la religion d’un musulman lui interdisait de résider dans un Pays « non musulman »….?…je viens de l’apprendre pour la première fois…
    mes amitiés à tous les Bélabésiens,de toutes origines,

Répondre