La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes :Vive crainte des fonctions libérales après l’agression a la hache d’un architecte

A Sidi bel abbes nous assistions a   une vive crainte sécuritaire des fonctions libérales après l’agression a la hache d’un architecte du bled architecte exerçant dans la ville de Sidi Bel Abbès plusieurs citoyens qui exercent les fonctions libérales n’ont pas manquée depuis quelques jours a prendre de nouvelles mesures préventives vis a vis de tout éventuel risque et la est évoquée l’agression de ce fils du bled un architecte connu dans le milieu et qui exerçait dans la cité des 75 logements de sidi yacine (non loin du boulevard Zabana « route de Mascara » ou il a   été grièvement blessé,  dans son bureau où, selon les premières informations, un individu, armé d’une hache, a fait irruption. La victime a été évacuée en urgence au Centre hospitalo-universitaire de Sidi Bel Abbès où elle se trouvait il y’a plus d’une semaine dans un état comateux. Une enquête a été ouverte par les services de police qui ont déclenché les recherches pour retrouver l’agresseur.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=12484

Posté par le Avr 12 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

104 Commentaires pour “Sidi bel abbes :Vive crainte des fonctions libérales après l’agression a la hache d’un architecte”

  1. ghosne el bane

    Cette agression est très grave pourquoi les professions libérales? c’est un fou,un déliquant l’insécurité même dans les cabinets! enfin! vigileance oblige, caméra, sonnerie d’alarme portes chinoises pour se barricader mais jusqu’à quand?

  2. Melle A f

    je suis avocate je ressens parfois une peur m’envahi au sein de noitre imeuble ou des jeunes déseuvrés y rodent je ne parlerai pas de la petite delinquescence

    • Réminiscence

      Me A f permettez moi de vous dire que chez nous il y-a une incitation dû à la dégradation sociale et à l’insécurité et tout cela est bien voulu des pouvoir publics .
      Donc le Slogan faites que le crime paye,devenez Avocat et qui plus est quand un Accusé est CUIT quand son avocat n’est pas CRU

  3. ABBASSI22

    Salam
    Avec tous les respects que je vos dois M.l’auteur de cet article c’est un sujet plat qui demande plus de details pour commenter .

  4. ABBASSI22

    lisez « vous »

  5. benali abbassi d'alger

    monsieur ABBASSI22tous les sujets ne nécessitent pas forcément des comentaires ici .il est a mon avis certainemant relevé une inquiétude des fonctionnaires exercant des métiers libéraux et cela s ‘adresse aux pouvoirs publics je dirai l ‘etat avec tousses démembrements servic de police etc qui est dans le vif du sujet voiila c ‘est ma lecture khayi unze question a ton trouvé l ‘agresseur depuis ce facheux acte.

  6. ABBASSI22

    Ya si Benali « de quoi je me mele »
    c’est un sujet palpitant a condition qu’il y ait plus de details pour pouvoir donner notre avis. Peut etre que l’agresseur est venu pour recuperer son argent ou l’architecte n’a pas honorer son contrat etc…Qu faites-vous si vous etes objet d’une arnaque ??? vous l’expert des commentaires
    Sans rancunes Cordialement

  7. SidAhmed

    C’est qui ce M. Mekki Benattou qui distribue à tort et à travers des qualificatifs de Bled? A moins que lui même est hors Bled. Sinon essayez M. Mekki de rester dans le général, sans vous fourrez dans ces dénominations à connotation territoriale, ou bien faites appel à des autochtones qui vous renseignerons sur la question, sans pour autant verser dans la xénophobie.

  8. kaddous cv sba

    monsieur vous sortez du sujet commentez le sujet qui est publié vous en prenez a tort a cet auteur le connaisiiez vous et vous qui etes vous pour qu’on vous consulte basta

  9. gamra sidikhaled

    sid ahmed xenophobie saviez vous au moins ce que c’est

  10. maachou

    Ces jeunes délinquants sont encouragé par le système ,étant donné quand la police présente un jeune au procureur ,ce dernier lui demande est ce que tu n’as pas été tabassé par la police ,sinon va faire un certificat médical. et puis ne recommence plus mon fils ,c’est ta dernière Le jeune attend le policier dehors pour lui dire qu’est ce que tu as gagné? SANS COMMENTAIRE.

  11. benhaddou boubakar

    c’est une agression qu’on entend toujours parler dans les medias! le fleau des agressions a arme blanche ne cesse de se propager en plein jour et c’est grave;puisque l’enquete est ouverte on doit attendre les vrais motifs de cette agression qui n’est pas justifiable du tout!

  12. harmel

    l’insécurité est globale dans les quartiers dans les rues les axes routiers

  13. oueldserkhane

    pour assurer leur sécurité ,les libéraux n »ont qu’une solution: embaucher un body garde au lieu d’une secretaire.

  14. Christian Vezon

    Il faut savoir qui est l’agresseur,qu’elle est sa motivation.Utiliser une hache c’est pas courant ,non??

    • benhaddou boubakar

      JUSTEMENT MR CHRISTIAN,l’agresseur avait surement un motif prealable,mais son geste n’est nullement acceptable quelque soit les circonstances,manier une hache c’est un insensè!

      • Christian Vezon

        Je ne voulais pas miniser l’usage d’une hache,je voulais simplement indiquer qu’il y avait plusieurs approches,on a parlé tout de suite de bandes de jeunes rodeurs,cela pouvait être aussi un client désespéré ou autre,qui n’avait certes aucune justification d’user d’une arme blanche ,mais je me suis trouvé devant un artisan désespéré armé d’une machette et qui voulait en découdre avec un controleur,un autre armé d’une épée et d’un 7,65 lui en voulait au Prefet.Donc si je ne les avais pas stoppé ils auraient fait des dégats aussi.

        • salah

          qui est ce christian vezon ? Pourquoi s’immisce t-il dans des affaires qui ne le regardent pas? C’est entre algériens ; ferme ton bec et dégage ; et ce BENHADDOU l’appelle Mr…… Du Sarkosi en Algérie

  15. abasia

    @DJILALI

    DJILALI c toi qui cherche a dragué les femmes pourquoi tu t’intéresse Mme CH et tu as remarqué son absence .
    galek el glayli ma yanssa haz ktafou .tu cherche bach dirlek les papier kifek kifha passport khdad ..

  16. benhaddou boubakar

    on est toujours tranquilles si djilali,la voix de sba a besoin de tous,khayi rak tajbed fel bla! chacun ses opinions personnels,tu as un carton jaune! on est tous une famille qu’on doit la consolider encore plus mon frere!

  17. Med SBA

    ya si abbassi 22, monsieur l’architecte est dans le coma.l’agresseur, est ce qu’il a le droit de pénétrer avec une hache?. Excuses-moi, mais tu n’as aucun sentiment.Sans commentaire.

  18. DJILALI

    PAS d’ACCORD avec toi :
    LE PHAGOCITE ….. on tire le verbe autrement FAGOCITER , ON
    retire le H.

  19. Monsieur

    je crois messieurs qu’il y a préméditation et qui dit préméditation dit relation ou connaissance c’est bien cela Me A.F vous êtes mieux placée que moi dans ce domaine donc il y a lien de causalité dans ce crime

    • Nasri

      Cet acte barbare ne peut être que préméditer l’agresseur connait la victime, on ignore les motifs de son geste, donc il y a un lien de corrélation dans ce crime, seule l’enquête déterminera les tenants et aboutissants de cette triste affaire.
      Allah ichafih

    • Nasri

      Monsieur
      Avec ma modeste contribution, je vous ai donné un aperçu sur certains points concernant la corrélation dans ce crime, malheureusement mon commentaire est bloqué.
      Bonsoir tout le monde

  20. Monsieur

    MR benhaddou le jour du match Rani Halaf Nagourdak ma talabchi maaya tu a deux cartons jaunes

  21. Mohamed2231

    khouya Boubakar , khouna djillali elyoum agbatah hai , meme houya sta3raf , tu as lu ce qui s est passé entre moi et lui ce soir ?

  22. Nasri

    Walah je ne comprends pas, on laisse passer des conneries, et on bloque des commentaires vertueux  » avec cette fameuse phrase  » ceci n’est pas une censure » et la suite vous la connaissait ??????

    • benhaddou boubakar

      bonsoir si nasri! maintes fois j’ai recu ce message aussi!

    • Nathalie

      Salam M Nasri,
      les contributeurs du journal n’y sont pour rien ils ne faut pas leur en vouloir,,,,bonne journée a vous

    • Brikci Salim

      Bonjour Mr Nasri;
      moi oui, je connais la suite, mais avant je vais vous montré comment ça marche :

      * il y a une liste des mots indésirables que le système bloque, si votre commentaire contient un de ces mots, la fameuse phrase « ceci n’est pas une censure » fait son apparition.

      * Si votre adresse IP est dans la liste des IP a surveiller, vous aurez aussi la même phrase (on aura ce problème souvent quand on change le pseudo pour insulter par exemple), un truc que les lecteurs ignorent, car garder son pseudo ou le changer, c’est kif kif, ça ne changera rien.

      * Si un lecteur a posté un commentaire de plusieurs lignes, il est automatiquement mis en relecture.

      Voila, Mr Nasri, et pour conclure…. un commentaire hors sujet et qui fait appel à d’autres indésirables, je m’occuperai personnellement à le supprimer.

      • Mémoria,

        Bonjour Si Salim,

        J’espère que le ciel de Bruxelles n’est pas trop couvert et que vous nous reviendrez avec un doctorat …en communication et information Inch Allah.
        C’est une filière qui vous irait très bien du fait méthodologique que vous avez près de vous l’échantillon de recherche et les hypothèses de travail.Vous n’avez qu’à fignoler la problématique et les variables…Pensez y et Bon courage pour la dure mission d’administrateur juridique du site ou gardien du Temple des « clés de Nanterre »… !
        Fraternellement !

        • Brikci Salim

          Bonjour Mémoria;
          La météo ici joue des tours : une giboulée depuis plus d’une semaine, les 4 saisons en espace temps de 30 min, c’est hallucinant. et pour la formation, j’y pense justement a prendre ce chemin.

          Avec tout le respect que je vous dois.

          Belabbesiennement votre

      • Claude.B

        Bonjour Monsieur Bricki Salim ,
        Certains de mes commentaires ayant été « retenus quelques heures  » alors qu’ils ne contenaient absolument rien de répréhensible ,j’avais bien compris que la raison invoquée jusque là était incomplète .Votre réponse ci dessus a le mérite d’être claire même s’il n’est pas agréable de lire qu’il y a des intervenants à surveiller .Dont ‘acte !
        Merci et cordialement .

        • Brikci Salim

          Bonjour Claude.B;
          il y a des cas ou des commentaires saints se mettent en attente, dans ce cas là, il faut attendre, car a part le WEB, les éléments du journal ont une vie loin du clavier. Il faut être patient c’est tout.

          Cordialement.

      • Nasri

        Bonjour Mr Brikci S.
        Je prends acte de ta bonne foi, rassurez-vous aucun de mes commentaires comportent des mots déplacés, et/ou hors sujet mon éducation ne le permette pas, et j’ai toujours gardé mon nom,
        Bonne journée, et à bientôt

  23. Nasri

    Salam si Benhaddou
    comment va ton oreille, je suis très ravi que le rendez vous d’hier s’est bien passé, dans la convivialité et l’amitié.
    j’aurai aimé voir en photo si mohamed mais hélas?????

  24. merabbi

    l’agresseur profite toujours de l, indifférence des citoyens ,je regrette que Belabbes soit devenue comme cela mais c’est la conséquence du manque d’éducation.du laxisme des autorités mais aussi l’invasion barbare .
    si les délinquants savaient qui’ls iraient arracher l’alfa ( el halfa) ils ne recommenceraient jamais mais comme la prison est comparable à le «hilton» il ne faudrait pas s’étonner. allah yestour

  25. monsieur

    Alhalwa atchakkaf fi had al alwakt ya si benhadoou Rana fi Asr Attakadoum Oua niveau antaana ki tah hawast alih ou ma alkithchi fibali khawnah si lecteur de la VSBA saksih?

  26. sohbi

    le sujet evoque srtout la crante et linsécurité il faut attendre le résultat de la recherche de l »agresseur

  27. un révolté

    arretez svp d’extrapoler sur les raisons de cet acte de barbarie !!
    cet architecte sidhoum noureddine( un des premiers architectes algériens ) travaille depuis des années en tant qu’expert auprés du tribunal de sidi bel abbes !! il ne régle que les affaires de litiges ( fonciers , pbs de mitoyenneté ds les constructions , etcc) !! il a du certainement , suite a ses dires ( d’ailleurs il soupconne deux affaires ) que son agression fut commandé par un protagoniste qui a été condamné par la justice suite a son rapport d’expertise !!! je lui ai rendu visite recemment et il va tres mal physiquement et moralement meme si le pronostic vital est écarté !!!
    moralité de cette affaire  » RIEN NE VA PLUS ET L’ETAT EST ABSENT car nul n’est a l’abri d’un acte aussi odieux et impardonnable  » L’IMPUNITE gagne du terrain dans notre sociéte !!!

  28. Bouchentouf Ghalem

    Bonjour à tous(tes)
    Par Cheikh Abdel-Baari At-Thoubéïti Imam El Harmeïne, sujet sur la discorde et l’insécurité du monde en général et du monde Musulman en particulier.
    Les cœurs sont tristes et le cerveau est consterné lorsque l’on observe ces événements actuels du monde Musulman par lesquels nous sommes éprouvés, et les actes criminels de groupes qui ont déviés du droit chemin et dont les cerveaux sont pollués par de mauvaises pensées ; et l’Islam désapprouve ces actes quels que soient les arguments de ceux qui les commettent ou leurs motifs, ces actes renferment de grands dégâts et d’énormes préjudices comme : tuer les musulmans, l’injustice et l’hostilité ; Allah (qu’Il soit exalté) a dit : {C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes}. Et Il a dit (qu’Il soit exalté) : {Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment}. Et le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Le croyant sera toujours en liberté dans sa religion tant qu’il ne tuera pas un homme qu’il lui est interdit de tuer) rapporté par Ahmed et Al-Boukhari.
    Et ces explosions, ces massacres qui tuent des dizaines de musulmans, n’ont aucune base dans la religion, et les cerveaux sains et les natures normales ne les acceptent pas ; et ce sont des actes blâmables qui renferment l’injustice et l’oppression. Le fait de se faire exploser, de tuer les autres, de couper les routes des musulmans, de les menacer avec des armes et d’attaquer leurs voitures, leurs maisons ne font pas partie des qualités du croyant, mais ces actes font partie des comportements des coupeurs de route qui sèment la corruption sur la terre. Ces actes renferment le fait d’attaquer les musulmans avec des armes, et Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté d’après le hadith d’Abou Houréïra (qu’Allah soit satisfait de lui) que le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Qu’Aucun de vous ne pointe une arme vers son frère car il ne sait pas, il se peut que le diable le pousse à utiliser cette arme, et il tombera alors dans un trou de l’enfer) et dans une version de Mouslim : (Quiconque pointe un morceau de fer [une lame] vers son frère, les anges le maudissent jusqu’à ce qu’il le pose, même s’ils sont de mêmes père et mère). Et ces actes renferment aussi la séparation du groupe( en plusieurs parties) et la révolte contre le dirigeant, et c’est un grand péché ; le messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Quiconque se révolte contre le dirigeant et se sépare du groupe des musulmans, mourra en étant dans l’ignorance de l’époque préislamique) rapporté par Mouslim et (Quiconque se sépare du groupe des musulmans d’un empan, sortira alors de l’Islam) rapporté par Ahmed et Abou Dawoud.
    Et ils renferment aussi l’agression contre les policiers, les militaires, les représentants de l’autorité en général et c’est un grand crime, car ils sont à l’origine des musulmans, et le sang et l’honneur du musulman dans la législation islamique sont protégés ; et les musulmans ne sont pas divisés en ce qui concerne l’interdiction de l’agression contre les gens protégés par l’Islam (Dhimmi entres autres) ; de plus, quels que soient les péchés et les erreurs, ceci ne fait pas partie de la réforme ; et la corruption, le meurtre et troubler la sécurité font-ils partie de la réforme ? Et ceux qui appellent au combat dans le sentier d’Allah sans regarder les textes concernant le combat, ont oublié le but principal pour lequel le combat dans le sentier d’Allah fut prescrit, et c’est : l’établissement de la religion et l’élévation du drapeau de l’unicité d’Allah, car si le combat engendre la tentation (du pouvoir, de l’enrichissement etc.), il est interdit par la législation islamique et par la raison.
    Ces actes propagent la terreur et la frayeur, et il n’est pas permis d’effrayer les croyants et de semer le désordre, et le danger de ces actes est évident. Ces actes peuvent déclencher les étincelles d’une tentation à l’intérieur du pays qui détruira les énergies, gâchera les choses acquises, dispersera les efforts, sera un obstacle devant la construction du bien, du développement et des projets de réforme, et déformera l’image des associations de bienfaisance et ce qui s’y attache. La négligence de la sécurité de la société est une destruction de cette société, de ses choses acquises et de ses piliers, c’est la raison pour laquelle nous devons tous faire des efforts pour protéger cette sécurité en bouchant les failles [les brèches] par lesquelles peuvent se produire des incidents dans cette société ou qui peuvent rendre son corps alourdi par les blessures, et ainsi, elle sera occupée à soigner ses blessures et n’accomplira pas son rôle, son message, et elle ne pourra pas construire sa société et sa communauté.
    Le Saint Coran montre que la particularité des hypocrites est de troubler la sécurité de la société, d’y semer la corruption et de répandre la tentation en prétendant apporter la réforme, Allah (qu’Il soit exalté) a dit : {Et quand on leur dit : « Ne semez pas la corruption sur la terre », ils disent : « Au contraire nous ne sommes que des réformateurs ! ». Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte}. Si la société se met à l’ombre de la sécurité, elle trouvera le plaisir de l’adoration et goûtera à la douceur de l’obéissance [d’Allah], le sommeil sera alors un repos, la nourriture sera saine et la boisson sera agréable. La sécurité est le pilier de tout effort humain et le désir principal de tous les hommes, surtout dans les sociétés musulmanes qui vivent dans la réjouissance de la foi, car il n’y a pas de sécurité sans foi. Avec la sécurité, les mosquées sont peuplées, les prières sont accomplies, les honneurs (c’est-à-dire les femmes) et les biens sont protégés, les routes sont sûres, le bien se répand, les lois sont appliquées, l’appel à l’Islam se propage, et la législation islamique est mise en pratique ; et lorsque la sécurité est troublée, les voleurs et coupeurs de routes règnent (comme c’est le cas dans presque tous les pays Musulmans). Et lorsque la sécurité s’affaiblit, les pays sont mis à feu, les cœurs des gens sont effrayés et les frères de la croyance sont terrassés ; et il se peut que certaines personnes soient trompées et utilisées afin de troubler la sécurité. Et ces pays musulmans, vivent une étape dangereuse, il faut donc que leur rang soit uni en donnant des conseils, en prescrivant le bien et en interdisant le mal, et en suivant le chemin du changement, de la réforme et de la construction, et pas celui de la démolition et de la destruction.
    Et nous devons tous ressentir notre responsabilité ; et de grandes tentations dans des nations précédentes et des pays contemporains ont commencé par de petites étincelles que les savants et les penseurs ont négligées d’éteindre, alors elles ont avivé des flammes qui ne s’éteignent pas, du sang qui ne s’arrête pas de couler et une tentation qui laisse celui qui est clément perplexe.
    La sécurité de l’individu est une partie de sa société, l’affermissement de la sécurité exige que chaque individu accomplisse sa responsabilité en ce qui concerne la préservation de la sécurité, le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit : (Chacun de vous est un berger, et chacun de vous est responsable de son troupeau) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim. L’horreur du crime est évidente et ne laisse aucun doute ; et ce qui est étonnant est : comment ces gens (qui sèment la terreur au nom de l’Islam) ont-ils été inconscients des textes de la législation islamique jusqu’à ce qu’ils versèrent le sang de personnes innocentes, firent couler les larmes des mères privées de leurs enfants, effrayèrent les musulmans, et établirent leur peuple dans la demeure de la perdition ?
    Comment répondront-ils au sujet du sang des musulmans qui a coulé, des membres des innocents éparpillés, au sujet d’actes dont l’ennemi s’est réjoui, et qui ont causé une brèche dans la société et sa construction intérieure ?
    La communauté Musulmane vit des malheurs de l’Est à l’Ouest, et des groupes parmi les citoyens de notre pays ont provoqué des tentations intérieures et une révolte sans aucune justification, et le seul qui en a profité, est l’ennemi qui complote contre elle et nous subirons tous les effets de ces actes et nous serons tous touchés par leurs étincelles. Elle souffre, ses malheurs sont plus grands et ses tourments sont plus graves, lorsque la confusion provient de ceux qui sont proches ; et l’Histoire avec ses événements, lui montre que ses malheurs et ses difficultés les plus apparentes, ainsi que le trouble de ses piliers, provenaient de son intérieur : {Ceux, dont l’effort dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien}.
    {Ceux qui sèment le désordre sur la terre et n’améliorent rien}.
    Les jeunes musulmans doivent prendre conscience de leurs affaires et rechercher la science utile ; et ceux qui ont commis des erreurs doivent se repentir à Allah car celui qui se repent du péché est comme celui qui n’a aucun péché. Et parmi les plus grandes causes des tentations : les péchés et les mauvaises actions qui font partir les bienfaits et apportent les malheurs ; donc, nous devons tous nous repentir à Allah, Allah (qu’Il soit exalté) a dit : {Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis}.
    Et si la communauté veut la sécurité, la sauvegarde et la stabilité, elle doit absolument craindre Allah, suivre le chemin de la droiture, et de l’obéissance à Allah et à Son messager ; et la protection efficace de nos jeunes est de leur inculquer le chemin du juste milieu de l’Islam, de propager la science religieuse dans les écoles, les universités et les mosquées, de repousser les pensées qui dévient du droit chemin et qui poussent à la sévérité ou à la négligence, tout en évitant d’accuser sans preuve ou de renvoyer les erreurs et les doutes sur les chaires d’appel à l’Islam et de la réforme ; et ne dit cela qu’un rancunier ou un envieux qui veut pêcher en eau trouble.
    Nous demandons à Allah de protéger notre sécurité, notre foi, notre paix et notre Islam ! Nous recherchons refuge auprès de Lui contre les tentations apparentes et cachées ! Et Nous Lui demandons de protéger les musulmans contre le mal de ces tentations ! Et je Lui demande de nous montrer la vérité et de nous faciliter pour la suivre, et de nous montrer le faux et de nous faciliter pour l’éviter ! Et je Lui demande de faire miséricorde à ceux qui sont morts dans ces incidents et dans les autres, de donner la patience et la certitude à leurs familles, et de guérir les blessés et les malades, Amine ya Rab El Âalameïne !
    Cordialement.

  29. elhadj abdelhamid

    Bonjour, mon cher Bouchentouf Ghalem
    Salut à celui qui a ouvert La Voie de Paris à La Voix de Sidi Bel-Abbès; grâce à Ghalem, il ya aujourd’hui à Sidi Bel-Abbès La Porte d’Oran,La Porte de Tlemcen, La Porte de Mascara, La Porte de Dhaya et….La Porte de Paris.
    La Voix de Sidi Bel-Abbès a besoin de cette génération et de ses valeurs, l’école plutôt que la rue, le livre plutôt que le billet, même vert, le travail que le tbazniss, la respectabilité morale plutôt que les grosses fortunes mal acquises de la notabilité d’aujourd’hui (des entrepreneurs qui ont oublié le temps où ils faisaient la queue devant les épiceries le Jour de l’Achoura pour recevoir la zakat).
    Nom d’une pipe, Saperlipote, Mille cornues alambiquées…où sont les valeureux Popeye, Tarzan, Hakim, Zembla, les patriotes Blec Le Roc, Roddy et le Professeur Occultis, les preux chevaliers Ivanohé, Lancelot du Lac et notre Zid Ya Bouzid… Richa…

    • benhaddou boubakar

      salam si abdelhamid;j’ai bien compris « l’ecole mieux que la rue et le livre mieux que le billet »,mais des fois c’est le contraire! la voix de sba veut reunir tous les lecteurs et lectrices en une seule famille sans distinction de niveau! ;tu as oubliè ; »milles castors de roddy » ;rahan ;swing;gotran,olive,mimosa » etc. la bonne culture c’est de s’entendre! fraternellement dr elhadj

      • benhaddou boubakar

        j’ai envoyè 2 commentaires en repondant au dr elhadj!!!!!!

        • benhaddou boubakar

          bonne apres midi a tous!

          • un ami

            bellati 3alik ya boubakar ce n’est pas une censure c’est plutôt une relecture za3ma enchoufouha ghir fi had le site

          • Ton Voisin de LABREMER

            Mr Boubakar ;Architecte et Fonctions liberales …Cela me rappelle deux chose d’abord SINIMAR le fameux architecte et l’assassinat du docteur Bélet agressé lui aussi par un Fou à Sidi Bel-Abbes. Même si cela fait plus 40 ans ce triste souvenir me revient à chaque fois .Dr Belet c’est lui qui m’a opéré en urgence (à l’oreille).C’est aussi l’un des rares Médecins qui ont choisis de rester.(…). Je prie tjr pour lui. Que Dieu ait son âme. Ce qu’il faut dire c’est Allah ya rham ces hommes.

            • Mohamed2231

              assalam 3alikoum khaoutis , ya le voisin de khouya Boubakar et de mon cousin Mehaoudi , on dit allah yarham les musulmans mais pour les mécréants non . les mécréants s ils ont fait du bien , ont eu leur récompense ici dans ce bas monde

            • benhaddou boubakar

              salam voisin! dr belet ètait notre voisin fg thiers,nous habitions le meme ilot,nos rues paralleles! et je me rappele tres de ce defunt doc avec sa voiture blanche,nous jouions devant sa maison et il nous jamais chasser ,tjrs le sourire a sa bouche! le bon vieux temps,on respectait nos voisins meme des francais!

    • Bouchentouf Ghalem

      Bonjour cher Abdelhamid,
      Tu vois que je ne suis nullement un boudeur invétéré, je prends seulement un peu de recul pour n’intervenir que dans des moments opportuns, comme par exemple pour répondre amicalement à ton billet, qui a fait ressortir en moi ces bons souvenirs enfouis dans la mémoire de notre douce enfance des années cinquante, où certes dans une atmosphère de pauvreté latente, je déambulais dans ma propre existence d’orphelin, happé par le tourbillon de la survie entre la maraude des jardins, les menus larcins dans les épiceries, et les jeux interminables du gendarme et des voleurs, quand fatalement je prenais avec mes camarades indigènes ce rôle si controversé du voleur. On laissait inconsciemment celui du gendarme aux « roumis », nos copains blancs timorés qui imitaient sérieusement leurs parents, avec képi haut de forme galonné, botte de cuir clinquant et pistolet factice en bois. Mais à force de courir à la vue du garde champêtre, de courir devant le cri du soldat dans le mirador, à force de courir à la moindre alerte, nous courrions plus vite qu’eux, si bien qu’ils abandonnaient la partie prématurément, déçus de leur piètre performance. Ils ne nous fréquentaient d’ailleurs qu’en de rares occasions, retenus par des idées néfastes colportées, vestiges de lointains affrontements entre aïeux. Ils ne s’aventuraient jamais au delà des limites du village européen, jamais au delà des trois marabouts qui surplombent la vallée avec leur dôme vert, repères insolites, abris providentiels pour des voyageurs inconnus. Ils nous cédaient ainsi l’étendue de la plaine de la Mekerra que traverse un oued endormi, pour jouer aux cow-boys et aux indiens dont on imitait le signe de reconnaissance en levant la main à plat et en prononçant le fameux Hugh…Nous formions alors un petit groupe du quartier indigène de Chabrières, prêt à en découdre pour un quignon de pain rassis, pour un bout de planche à la déchetterie(bassoura), une virée dans les vergers en faisant attention au tir de carabine à sel qui brûlait les fesses, ou dans l’échoppe de Mme Gilabert pour chiper les friandises et les livres de bandes dessinées trop chers pour nous. C’était une femme âgée et craintive, myope de surcroît comme en témoignait l’épaisseur de ses verres. Comme il fallait lire et que nos parents n’avaient pas d’argent pour acheter les livres d’enfants, tous les moyens étaient bons pour les faire entrer à la maison. Lire comme rêver d’un monde inconnu qui vous faisait sortir du malheur, lire avait constitué le meilleur de mon éducation, lis était je crois le plus beau mot de mon enfance. Dans la boutique qui sentait bon la guimauve, la marchandise était exposée à nos yeux, mais hélas toujours inaccessible, on rentrait souvent en groupe pour faire écran, pendant que l’un de nous faisait semblant d’hésiter sur son choix, les autres plongeaient discrètement leurs mains habiles sur les étagères, hors de la vue de la vieille dame pour s’emparer des bandes dessinées comme Kiwi, Zembla, Textone, Pim-Pam-Poum et d’autres encore que tu as surement feuilleté, mais surtout dans les bocaux en verre pour en extraire des bonbons de réglisses, caramels, berlingots et autres nougats, que nous partagions goulûment sous l’autorité du chef de bande, souvent le plus fort et le plus méchant, désigné soi-disant au plus long vol de hanneton que l’on traînait au bout d’une ficelle. Voilà en quelques mots ce j’ai ressenti en te lisant et que peut être ceux de notre âge avaient vécu !
      Amicalement et à bientôt in’challah pour une dédicace de ton livre « Schlomo un été 62 » avec l’ami Benyahia, mais la meilleure porte parmi toutes celles que tu as cité est la porte du Paradis que je souhaite à tous et à toutes les musulmanes !

      • Nasri

        Merci Mr Bouchentouf pour les paroles sages.
         » Les jardins d’eden, où ils entreront , ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints, et descendants, qui ont été de bon croyants. De chaque porte , les anges entreront auprès d’eux » (Coran Sourat AR RAAD XIII, 23.24)

      • Mme CH

        Mr Bouchentouf .G salam ! Vous avez tellement bien raconté votre histoire que j’ai crue, un instant, qu’elle se passait devant mes yeux. Bravo, car elle est très charmante.
        Permettez-moi, Mr, de vous dire que je préfère de loin ce beau Roman que j’intitulerais «les trois marabouts» à celui des «vaches de Normandie». J’irais encore plus loin, au risque de vous irriter un peu, en disant que je préfère de loin aussi «l’enfant Bouchentouf». Cet enfant innocent mais sûr de lui, un petit trublion naïf et un petit guerrier qui ne mangeait pas bien à sa faim, mais qui courait plus vite que ces ennemis, juste un enfant qui savait, au fond de lui-même qu’il y avait une différence entre le Roumi et l’indigène d’antan, et ce, même si vous vous distrayiez ensemble.
        Quant à la porte du paradis Mr Bouchentouf , Dieu, le très haut l’a promis à ceux qui parviendront auprès de Lui en ayant vécu comme croyants. Et certes Il ne faillira pas à Sa promesse. Les gens dont la foi est bien établie savent que leur Créateur les récompensera bel et bien s’ils vivent autant qu’ils le peuvent en tant que croyants ici-bas:
        «Aux jardins du séjour (éternel), que le Tout-Miséricordieux a promis à Ses serviteurs qui ont cru à l’Invisible. Car Sa promesse arrivera sans doute» (Surat Maryam: 61)
        L’entrée au Paradis constitue le moment essentiel pour les fidèles qui ont cru et accompli de bonnes œuvres. Tout au long de leur existence, ils ont œuvré en ce sens, priant et agissant pour que la miséricorde divine leur soit accordée.
        Notre Prophète (SAWS) rappelle que l’homme sagace est celui qui demande des comptes à son âme et œuvre en vue de ce (qu’il aura à affronter) après la mort. (Rapporté par Tirmidhî)
        Le Paradis, spécialement aménagé pour les croyants, constitue le meilleur lieu de séjour, à proximité de Dieu:
        « Aux croyants et aux croyantes, Allah a promis des jardins sous lesquels coulent les rivières, pour qu’ils y séjournent éternellement, et des demeures excellentes aux jardins d’Eden. Et la satisfaction d’Allah est plus grande encore, et c’est là l’énorme succès. » (Surat at-Tawbah: 72)
        Merci Mr Bouchentouf Ghanem d’avoir voulu partager avec nous les souvenirs d’un enfant indigène. Je rejoins Mr Abdelmajid, pour dire que vous feriez bien de nous livrer d’autres petits secrets dans un beau Roman……..
        Mes respects à Mr Bouchentouf des trois marabouts et salutations amicales à Mr Bouchentouf des prairies de Normandie!!!!!!!

    • un pamis d'autres

      Mr elhadj abdelhamid n’ayant pas le plaisir de vous connaitre je tiens si vous le permettez à ajouter 2 autres BD à votre liste de bandes déssinées qui ont fait la joie de mon enfance et pour cause ,et dont une bd que je dédie à notre ami Bouchentouf G qui jouait au Cow-Boy et à l’indien c’est Roy ROGERS quand à la 2ème c’est la superbe Tartine que nous assimilions aux grand-mère qui nous coursaient lorsque nous jouions devant leurs portes

      • Christian Vezon

        Toutes ces bandes dessinées ont marqué ma jeunesse,et il y en avait une que j’affectionnais aussi,et dont j’ai quelques exemplaires chez moi ,il s’agit de « Météor » bandes dessinée de Science fiction.Derrière mon lycée à Sétif,il y avait un bouquiniste arabe chez qui nous allions échanger ou acheter ces bandes dessinées d’occasion.

        • benhaddou boubakar

          et c’est ces bandes dessinèes qui nous ont beaucoup aider a bien apprendre l’elocution et bien s’exprimer en francais,c’ètait formidable a l’èpoque ou on èchangait les livres et les magazines!

          • Christian Vezon

            Indépendamment des « Cowboys » et Hakim,il y avait aussi des bandes dessinées de guerre :celle du pacifique en particulier dont j’ai oubié le nom.Celles qui décrivaient des combats aériens et le livre de Closterman »le grand cirque » dont j’ai un exemplaire de 1950 dans ma bibliothèque,ont été à l’origine de ma vocation de pilote.Nous n’avions ni télé,ni ordinateurs,la radio TSF seulement,alors qu’est ce que nous lisions ces revues jusqu »à les user,et après on échangeait.On jouait au « pitchac » ,aux noyaux d’abricots.Nous nous faisions de concours de tirs de précision au  » taouat » (lance pierre) opposé à la fronde de nos amis bergers qui étaient redoutablement précis.On mettait une pièce de cent sous (5 francs d’algérie) et celui qui touchait empochait,j’en ai perdu quelques unes,une vie simple….

            • MOI

              Cher Chistian bonjour, c’est moi le « moi », l’ancien du Lycée Azza, et non son double, qui reprend langue avec vous pour préciser, dans cet inventaire non-exhaustif des lectures de notre enfance, que la série de guerre dans le Pacifique portait le nom de « VIGOR », un truc qui faisait l’apologie de l’aviation américaine contre le Japon lors de la seconde guerre mondiale.
              N’oublions pas le célèbre Pipo et son ami Elastoc, Bleck le Rock et Double-Rhum, Akim, Fox et Croa, Tartine Mariol, et bien sûr, cerise sur le gâteau pour les plus friqués, Tintin et Spirou…Bien à vous.

              • Christian Vezon

                Salam « Moi »,voila j’ai le nom de mon personnage elastique « elastoc »,je croyais que c’était dans Tartine,mais c’est vrai,c’était dans Pipo. Et « Vigor » , Akim,Zembla,Bleck etc..Merci à tous,dans un effort collectif vous avez réussi à réveiller un pan complet de ma mémoire qui était en sommeil,
                Que Dieu vous garde à tous et vous assure de sa protection.

                • Christian Vezon

                  Quoiqu’on en dise les deux communautés jeunes avaient au moins ds points communs,les bandes dessinées et les friandises,comme le disait un précédent commentateur.AH la recherche du bonbon !!Je me souviens d’un petit épicier de la Rue Dupuytren,il se nommait Bonora je crois,il vendait des caramels à 1 franc,et on trouvait le moyen de lui en voler en plus…

                  • G.Mohamed.sba..

                    Christian,voleur de bonbons! Non je rigole Christian,on a tous volé des bonbons quand on été petit ! Vous me faites rappeler ma belle enfance en citant le franc de l’époque qui valait 1 centime si je me souviens bien! Et c’est à partir de la que chez nous ,on continue de compter en utilisant le franc sans se rendre compte: par exemple 10 DA,on dit « elf franque  » qui veut dire 1000 francs!! Bonne journée Mr Cristian !!!

                    • MOI

                      Salam G.Mohamed et Christian,
                      Nous, enfants de la Graba, on allait acheter, et aussi chaparder dans cette immense grotte merveilleuse à friandises qu’était la boutique du feu et regretté Souna, près de la Tahtaha et non loin de l’école Ibn-Khaldoun,.
                      C’était rempli de bonbons et de confiseries de toutes sortes du sol au plafond, un rêve pour nos palais d’enfants, et un cauchemar pour notre jeune dentition!!!

                    • Christian Vezon

                      Le franc (pièce en alumium léger) était le centime en effet.Nous les mettions sur le rail de chemin de fer et quand le train passait on récuipérait une pièce deux ou trois fois plus grande et de l’épaisseur d’une feuille de cigarette?J’ai mangé des quantités effrayantes de bonbons et quand j’en avais pas je mangeais des morceaux de sucre avce du pain,c’était mon 4 heures

            • Mémoria,

              Camarades,que de souvenirs…,
              Je me rappelle avoir lu le Grand cirque de Pierre Clostermann »Collection j’ai lu » sur cette Bataille d’Angleterre qui mit aux prises au dessus du Channel plusieurs nationalités de pilotes de chasse prestigieux.Il y avait « Bader vainqueur du ciel » l’as de la RAF aux deux jambes de bois et moins chanceux « Ernst Udet pilote du diable », l’as allemand aux 62 victoires dans la Luftwaffe, devenu général et qui mourût « suicidé » (Gestapo?) dans son lit après avoir déclaré : »Il est impossible de vivre quand on peut plus se regarder honnêtement dans un miroir… »
              Mais le livre qui a marqué mon adolescence lycéenne à ce jour, et je comprend que son auteur n’ait pas été célébré en France,fût sans conteste « Le soldat oublié » de Guy Sajer (J’ai lu,1967/Robert Laffont).Son père français du Massif Central,sa mère allemande de la Saxe,résidant en Alsace annexée,il va être enrôlé dans la Wehrmacht à 17 ans après avoir fait les camps de jeunesse hitlérienne.Affecté dans la division d’élite « Gross Deutchland »,il fera toute la campagne de Russie avec la retraite terrible de Stalingrad.
              Il en réchappera et a laissé un témoignage auditif,tactile et visuel du vécu de la guerre,la camaraderie et la lente mort des soldats…oubliés.
              Histoire d’une très grande sensibilité sur cette pathologie sociale qu’est la guerre !

              • Christian Vezon

                Mémoria,j’ai retrouvé le tirage d’origine chez Flamarion,de 1948,le N° 173.Un des livres qui ont marqué mon enfance est « la légende du Goumier Saïd » ,une très belle histoire.

                • Christian Vezon

                  Mémoria les livres de guerre qui m’ont marqué: « A l’Ouest rien de nouveau » ,et mon livre de chevet « La fabriques des Officiers » de Hans Helmut Kirst,l’époque des vrais officiers.Quant aux « malgré eux » embarqués dans l’armée allemande,j’en ai eu un comme gradé en CRS,il commandait ma section,quand je suis arrivé à la CRS de Clermont Ferrand et qu’il m’a fait un speech,style Hitler à Nüremberg,j’ai failli démissionner sur place.Il a fallu toute la persuasion de mes camarades pour ne pas le faire,bien m’en a prit,il était un exemplaire unique,mais je pense qu’il était plutot « LVF » que « malgré nous ».

                  • Mémoria,

                    Je me rappelle de ce livre »La fabrique des officiers » mais je ne l’ai lu qu’une seule fois …C’est -si mes souvenirs sont bons- un récit sur la formation des offs de la Wehrmacht traditionnelle et peu portée sur le nazisme et le politique…l’armée prussienne d’antan …j’ai perdu le fil…
                    La LVF,c’était des partisans de Vichy et de la collaboration contrairement au « malgré nous » qui étaient alsaciens,lorrains;d’autres style LVF comme la division Wallonie,hongrois,roumains,hollandais,ukrainiens,tatars etc…Hé les allemands n’étaient pas seuls dans l’AXE…
                    Certains historiens imputent les évènements de Sétif mai 1945 aux vichystes qui tenaient le territoire avant les gaullistes,les FFL et les Alliés …Comme je ne suis pas historien…
                    Bonne soirée « hivernale » !

        • a.dennoun

          Et le celebre Kit Carson,de son vrai nom Christopher Houston Carson.
          De sa vraie vie
          Il etait le frontiersman [garde de frontiere],il a combattu les Indiens dans l’etat de new Mexico. Il a eu 3 mariages avec des femmes Indiennes.La premiere est morte suite a une maladie,la 2eme,apres quelques mois a decider de rejoindre sa tribu les cheyennes qui avaient decider de changer de reserve.
          La troisieme appartenait a la tribu Urapaho,ils ont eu 5 enfants avant qu’elle decede.
          Une ville au Nevada porte son nom « Carson city »
          A.D

          • Christian Vezon

            Ya sarbi,j’avais oublié Kit Carson et ses franges,dans « Tartine » il y avait un personnage en caoutchouc,dont je ne me souviens plus le nom.Et tous ces westerns qu’ont a pu ingurgiter dans des salles minables,ou au cinéma en plein air aussi.Je me souviens d’une projection dans un petit village qui s’appelait Prudon,sympa..

  30. un ami

    ya boubakar appelle l’admin et vois avec lui puisqu’il est fi trig elkharroub

  31. elhadj abdelhamid

    Mon cher Ghalem;
    Moi aussi, il m’arrive d’être un boudeur passif lorsque les contraintes du boulot, les examens des enfants…et les caprices de la Bel-Abbésian-Connection ne nous laissent plus le temps à nos amis, surtout ceux de la VSBA.
    C’est toujours un plaisir de te lire .Si tu rassemblais tes merveilleux souvenirs d’enfance, de potache …de ces années-là ( ces années-là ), je suis certain que cela ferait un merveilleux roman. Vas-y, cela vaut le coup, même si cela prend du temps, ces années-là le méritent.
    A La VSBA, il arrive que des commentaires aillent plus loin que les pensées de leurs auteurs. Ce sont les aléas de la e-vie.
    Mais, comme dirait Raimu, des petites noises, ça permet de jauger la profondeur de l’amitié.

    • mekki b vdsba

      je suis toujours heureux en voyant nos amis apporter ce plus nécéssaire a notre journal a travers leurs précieux commentaires.

    • elhadj abdelhamid

      Bonjour,
      Je suis fier d’avoir,  » avec les souvenirs de Bouchentouf, Vezon, Mémoria…, allumé le feu de la mémoire ( Ah Piaf l’Algérienne).
      On en oublie un peu les législatives d’ici et la présidentielle de là-bas. Si j’étais français, je voterais pour Sarkozy, Hollande et Marine

      • elhadj abdelhamid

        Pardon, je n’avais pas terminé mais ma gaucherie  » électronique » a tout gâché.
        Je continue, SVP: et Marine Le Pen
        Le premier, parce que je le trouve compétent, le deuxième sympathique et la troisième, très fière.
        Pour le paradis,moi je le souhaite pour tous car si j’y serai, je serais chagriné que des amis chers, ne partageant pas ma foi, n’y seraient pas.

        • madame mostefaoui sab

          monsieur El hadj abdelhamid et votre nouveau ouvrage quand pourrons nousle lir en ALgérie.la voix desba avait parle de lui c dar shlomo et j »ai lu aussi ici la veuve Oranaise

          • elhadj abdelhamid

            Madame,
            je suis touché par l’intérêt que vous portez à ce que j’écris.
            Dar Schlomo, un été 62 est un petit roman , un Journal des  » miens » que je me ferais plaisir de vous le faire découvrir dès que possible.
            Il y a un autre,  » Le Templier et La Princesse arabe » déposé chez mon éditeur, un roman de fiction historique, une histoire d’amour, avec, comme toile de fond, une thèse vraisemblable, la conversion des Templiers , Les Pauvres Chevaliers du Christ, à l’Islam. J’espère qu’il vous plaira, inchallah!

        • Christian Vezon

          Si El Hadj Abdelamid,les souvenirs couvent toujours,comme les braises sous la cendre d’un foyer,il suffit de souffler un peu et le feu reprend aussitot.Merci d’avoir soufflé,nos amis ont restauré ma mémoire défaillante et j’ai rajeuni de quelques années.

          • elhadj abdelhamid

            Si Christian Vezon,
            Oui,à l’automne de notre vie, c’est le souvenir qui rallume la flamme de la vie…passée. Le souvenir du temps heureux passé, mais aussi celui de l’espace, la terre, laissé(e).
            Depuis Adam, le destin de l’homme est l’exode. Par amour , Adam avait renoncé au Paradis pour la Terre ( promise?).
            Mais le souvenir du paradis le hante toujours et allume sa vie. Tout descendant d’Adam s’efforce de le regagner. Sombre combat. Qui le gagnera.

  32. hamid

    boubakar il y avait caparos rue barrat sid el mokhtar

    • G.Mohamed.sba..

      Si Hamid ,Caparros était un mécanicien auto et c’était la rue Elysée Reclus (si je ne me trompe pas),il y avait aussi Brun un électricien auto en face de la boulangerie de aammi Abdessalem Allah yerhmeh !!

      • hamid

        si mohamed priere recevoir mes salutations il y avait la boulangerie saci slimane le coiffeur mahkouke ect

        • G.Mohamed.sba..

          Ah ,si Hamid ,avec tous ces noms vous me faites rappeler mon enfance et ma jeunesse à fg Thiers,je connais parfaitement ce faubourg,d’ailleurs notre maison elle y est toujours!! Ya hesrah .

      • benhaddou boubakar

        il y’avait aussi rue barra mr et mme nicolas,des vieux qui ont quittè l’algerie fin des annees 70 ,caparos habitai rue barra aussi!

  33. Mémoria,

    Dr Belet parait-il était commandant de réserve de l’armée française et travailla bien après l’Indépendance à l’Hôpital.Je me rappelle avoir fait l’opération des végétations chez lui(ORL) du temps où l’hôpital de SBA était un bijou…

Répondre