La Voix De Sidi Bel Abbes

SIDI BEL-ABBES: ville cobaye; Une nouvelle tarification des taxis intra-muros imposée aux usagers.

Après l’annonce du ministère des Transports de l’augmentation des tarifs du transport au début de l’année en cours, les taxis intra-muros sont rentrés en conflit avec la direction des Transports au sujet de la tarification forfaitaire. A ce moment, la direction des Transports avait émis un niet catégorique à propos de l’augmentation de la tarification forfaitaire de 40 à 50 DA en obligeant les taxieurs à se conformer à la réglementation qui stipule l’application des compteurs. Bizarrement, on apprend que la tutelle des transporteurs a courbé l’échine en autorisant les taxieurs de passer de 40 à 80 DA en violant la loi dans toutes ses dispositions. Le tarif est passé à 50 DA pour les petites courses, a-t-on signalé. A titre indicatif, la ville a été divisée en deux parties. Un usager pris en charge à partir de la gare routière «Sakia El-Hamra» en direction du quartier Le Rocher doit débourser 80 DA. Il est redevable de 50 DA s’il libère le taxi au centre-ville. La course passe directement à 80 DA si le centre-ville est dépassé d’un mètre. Profitant de cet imbroglio, la majorité des taxieurs passent directement à 80 DA, au grand dam des usagers qui continuent d’être saignés avec la complicité criarde des responsables administratifs de ce secteur d’activité qui ont légalisé à contre-courant des lois le forfait augmenté à 100%. Ce qui est incompréhensible, c’est que les taxieurs n’ont demandé l’année dernière qu’une augmentation qui ne doit pas dépasser les 50% dans les tarifs forfaitaires, de peur d’être boudés par les usagers, alors que la direction des Transports leur permet l’extrême maximum.

Face à ces dépassements et violation de la loi, le syndicat des taxieurs représenté par l’UGCAA a dénoncé l’attitude du directeur des Transports qui est passé outre la commission technique pour statuer abusivement, avec la complicité d’autres syndicats, sur le tarif forfaitaire de la course des taxis intra-muros.

Plusieurs citoyens se plaignent de la cherté de ce mode de transport le plus souvent emprunté dans les cas d’urgence. Puisque c’est la direction des Transports, censée défendre les intérêts du service public, qui en a décidé ainsi, les taxieurs saisissent l’opportunité pour rouler les usagers dans la farine.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=22761

Posté par le Fév 5 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “SIDI BEL-ABBES: ville cobaye; Une nouvelle tarification des taxis intra-muros imposée aux usagers.”

  1. CHAIBDRAA TANI DJAMEL

    Il faut que les citoyens prennent le bus, mais ALLAH ghaleb ce peuple n’est pas et ne sera jamais mure,il n’est pas conscient de la chérté de la vie.Ici en algérie on parle et on critique trop mais on ne fait rien on paye et on se tait

  2. Benhaddou Boubakar

    peut on boycoter les taxis?

  3. UN LECTEUR

    Bonsoir,
    Tout d’abord cette nouvelle tarification a été décidé par arrêté ministériel, il n’y a aucune violation de la loi et cela suite aux différentes tractations menées par les syndicalistes et les représentants de la tutelle et cette tarification n’est que provisoire en attendant de trouver une solution de manière à équiper tous les taxis d’un taximètre (compteur).
    Il faut signaler que le secteur du transport,notamment les taxis intra-muros (desservant la ville) n’ont connu aucune augmentation depuis 2005 jusqu’à nos jours où tous les prix confondus ont explosés, le chauffeur de taxi a aussi subit les conséquences avec des charges trop pesantes:
    – La location de la licence de taxi (numéro) est passée de 1200 DA à 3 000 DA , ( et quand on l’a trouve ).
    -La contravention (brocès) est passé de 80 DA à 2 000 DA (la plus clémente) avec un palier allant jusqu’à 10 000 DA.
    -Les prix des huiles et des pneumatiques ont triplé la pièces détachée et tout autre accessoires coûtent les yeux de la tête,en générale de la contre-façon, la main d’oeuvre du tôlier et du mécanicien a pris l’ascenseur, sans compter l’état des routes et les longues distances ,la ville s’est considérablement agrandie ,sans oublier le stress de la circulation routière où tous les usagers se plaignent….autant de dépenses qui méritent bien un réajustement du prix de la course. ‘Allah yehssen 3aoun koul wahed’ ….
    La ville de Sidi Bel-Abbès est la moins chère en matière de transport notamment le taxi intra-muros.

  4. Benhaddou Boubakar

    mes sinceres condoleances à notre ami et frere ZAIDI pour le deces de son père 3ami kouider Allah yarhmah: A dieu nous appartenons et à lui nous retournons

  5. badissie

    je connais zaidi boumedienne collegue de travaille habitant boukhanifis ,je sais pas s il est proche du defent aALLAH yerahmou . revenons aux taxieurs de bel abbes avec 40 da c etait suffisant , car la course ça veut dire une personne alors les taxieurs double triples les personnes defoit sans demander autorisation de la premiere personne en mélangent hommes et femmes , alors les clients exige d etre seule , la plus part des taxieurs leur travaille est une activite secondaire soit il ont des terres qu il ont abodonner ou des retraites,avant de parler des tarifs parler du service mediocre , de l hygienne des vehicules du respet au client .M benhaddou je crois que vous m avez connue ( le nom) j espere un jour je payerai un cafee en compagnie de kadirou et un autre ami qui connait kadirou kamel el mestari

  6. belamri abdelkader

    Nous les algeriens,nous avons tendance à vanter la civilisation occidentale dans ses principes de vie souvent contraires à nos propres traditions en prenant le soin de ne considerer que ce qui nous arrange(consommation,apparences,style de vie…..),mais en omettant volontairement l’autre aspect que nous leur reconaissons à savoir: rigueur au travail;respect d’autrui;;propreté;service publique et enfin l’amour du métier.Concernant le transport et particulièrement les taxis,l’attitude observée par les taxieurs peut etre justifiée si par ailleurs les conditions d’exercice de cette profession sont observées et rigoureusement respectées.Nous ne disposons pas de statistiques cette frange de transporteurs mais ils se comptent par milliers à SidiBelabbes au des numéros affichés sur les portières.Combien respectent-ils l’hygiene interieure et exterieure de leurs vehicules?Pourqoi multiplient-ils les courses sur un meme trajet sans respecter l’intimité et le droit du premier client?Pourquoi entasser hommes et femmes sur un meme trajet faisant ainsi fi des regles de l’intimité et des traditions musulmanes quand il s’agit de personnes etrangeres entre-elles?Pourqoui infliger au client l’obligation de partager votre musique souvent inappropriée à nos morurs et valeurs?Pourquoi refuser aux clients des trajets ou destinations qui ne vous arrangent pas etc…La plupart de nos taxieurs ont visité ne serait-ce qu’une un pays européen.Que quelqu’un puisse avoir le courage de faire une simple comparaison sur le sujet et un méa-culpa salvateur.Pourtant,le taxieur européen ne doit pas dépasser de beaucoup le smic de son pays,il s’en contente mais ne déroge jamais aux règles de son métier par amour d’abord et parcequ’il s’incrit simplement dans un esprit de travailleur.Notre taxieur refuse d’obeir aux règles de l’investissement.Il veut amortir de suite son vehicule,faire face à d’autres solliitations financières par son seul outil de travail,ce qui est techniquement impossible.Les contraintes liées aux charges d’exploitation de son métier sont connues du commun des mortels.L’amélioration de sa condition matérielle est à mon sens intimement liée au respect des regles de travail citées plus haut et la bonne relation avec sa clientelle et tout ira bien pour tout le monde.

  7. merabi

    Trés belle analyse de khouna belamri abdeka

  8. UN LECTEUR

    Le métier du chauffeur de taxi est un métier noble tout comme le facteur auquel on place une certaine confiance où l’on se sent en sécurité,mais chez nous c’est le métier le plus ingrat, certaines personnes ne savent que le critiquer, le juger trop vite et le mettre au box des accusés,en généralisant tous les chauffeurs de taxi sans connaitre les difficiles conditions de travail auxquels ils sont confrontés.
    Mr Badissi, vous accusez les chauffeurs de taxi à tort et travers,vous ne savez pas qu’ils sont en majorité de jeunes chômeurs qu’ils ont acquis ce véhicule avec de lourdes dettes ,qu’ils sont à la charge de nombreuses familles…la double course n’a pas été imposé par le chauffeur de taxi, mais plutôt c’est le client qui le désire quand il est pressé….personne ne pourra comprendre les difficultés des chauffeurs de taxi que s’il passe pas là !!!
    En matière d’hygiène (intérieur du véhicule) ‘certains clients’ jettent des chewing-gum qui se collent sur la moquette,des mouchoirs, certains enfants embarquent avec leur parent avec de la pâtisserie ou casse-croûte hami entre les mains qu’ils essuient sur les housses, certaines femmes vous renversent de la soupe sur la moquette lors de leurs visites à l’hôpital ou maternité, d’autres vous essuient leurs chaussures pleines de boue…pour ne citer que cela, le chauffeur de taxi ne peut pas s’arrêter et nettoyer après chaque course!!
    Il n’y a pas lieu de généraliser tous les clients ,parmi eux qui sont d’une propreté exemplaire, mais aussi ne pas généraliser tous les chauffeurs ,parmi eux qui sont sales et leur demander d’imiter les européens, comme si nous sommes tous européens !!

  9. Yous

    Vous ète libre
    Vous voulez prendre une course loin vous payè 80 da
    Vous voulez prendre une course prè vous payè moin 50 da
    Vous n’avez pas argent pour payè taxi il ya le bus 20 da
    Vous n’avez pas argent pour prendre le bus Allez a pied ou avec le vèlo
    Ou faite le stop.
    Vous ète libre

  10. IMED

    Vraiment c est la jungle dans cette ville que les service font leur travail .pas de double courses controle regulier parce que ont sais bien que la majorite de ces taxieur font un cumul soit des retraites soit DES commercant alors que le cumul de fonction est interdit par la Loi en plus 70/cent n habitent pas la ville malheuresement on sais pas comment il font pour avoir leur certificat de residence. En tant que citoyen jalous de settee pauvre ville je demande a la direction des transport de controler .

  11. badissie

    les taxieurs ne veulent pas du compteurs ,ils sont disponible a oran , il faut les compteurs et le client refuse la double course , le jours ou le tramway sera oppérationelle il trouveront pas des courses meme a 30 da

  12. badissie

    la haine pourquoi ? la jalousie vous me faite rire , j etais dans le transport et je connais le milieu , 80 pour cent des taxieurs c est leur seconde activité et ils habites hors bel abbes , j ai boycotter les taxis depuis longtemps , l hygiene abscente , une musique a fond double triple course ect , je paye plus et seule , vous croiyer que si le compteurs rapporte plus ils le boycotte ??

Répondre