La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes : Une pensée à nos morts brulés de la Sonelgaz ,le 15-02-1977.

M.Teggar M’hadji ex Agent à la Sonelgaz natif de Sidi Brahim vient de nous rappeler un tragique évènement : c’était l’explosion de gaz, un certain 15 février 1977, à l’agence de la Sonelgaz de Sidi Bel Abbés sise avenue Lieutenant Khelladi juste à coté de l’école Marceau où malheureusement plusieurs cadres de cette société avaient succombé suite à de graves brulures du 3 ème degrés. Lui et d’autres employés ont survécu à cet accident mais avec des séquelles handicapantes.
M.Teggar ,après toutes ces années, ne pourra guère oublier ces Amis en cette journée tragique. Il nous demande à observer avec lui une pieuse pensée à leur égard.
A la mémoire de mes collègues.
Je m’adresse à tous les Belabbésiens et toutes les Belabbésiennes qui se rappellent de la journée de 15 février 1977 à 15 h où se fut produite une explosion de gaz au niveau de l’agence Sonelgaz avenue Lieutenant Khelladi et qui a connu la mort de 3 agents : Bengana Larbi, Tayeb Boudjemaa, Kourdaci Belabbes. Je demande à tous ceux qui se rappellent de cette journée tragique ou connaissent les défunts qu’ils lisent la Fatiha à leur mémoire. N’oublions pas les autres agents qui avaient survécu ce jour à cette catastrophe en gardant des séquelles de brulures indélébiles et handicapantes, eux aussi nous ont quitté laissant un vide dans la famille de Sonelgaz de Sidi Bel Abbès à savoir : Benaissa M’hamed (chef d’agence), Rahmouni Ahmed (contre maitre), Khiloune Mohamed (chef d’équipe), Magharbi Mohamed, Laradji Ahmed.
ALLAH YARHAMKOUM YA IKHOUANI
teggar

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=37953

Posté par le Fév 18 2014. inséré dans ACTUALITE, PENSEE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

23 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Une pensée à nos morts brulés de la Sonelgaz ,le 15-02-1977.”

  1. fethi

    Je ne savais pas cela Je vous remercie

  2. OUERRAD

    IL Y AVAIT AUSSI OUADDAH MOHAMED SURNOMME PLUS TARD EL MAHROUG QUE JE SALUT

  3. BADISSI

    je me rappelle de cette journée j avais 12 ans on rentrée d Alger et il avait une coupure de gaz dans toute la ville ALLAH YERHAME CES CHOUHADDAS

  4. vdsbéen fidéle

    oui un rappel terrible c bien de penser a eux

  5. bordji belabbes

    une pensée inattendue je vous dit doct Douar merci d’y avoir agi

  6. hamza

    Salam , j avais 15 ans Abbes kourdaci été mon voisin allah yarhmeh oua yarham el jami3 il y avais beaucoup de monde à l enterrement je profite pour dire qu a ce jour et cette année 2014 on prend trop à la légère les travaux de gaz domestique heureusement que le gaz n explose qu a des conditions précise de mélange il y a souvent des fuites minime qu on peux évité que si un jour les conditions se présente font aussi des dégâts allah yostor si vous sentez un peu de gaz contrôler l étanchéité et faite les réparation SVP MERCI KHIOUANY

  7. KHIWANI

    @Hamza Bon témoignage sur cette pensée sur ce journal de ouled belabbes mais on vous a pas vu chez les ourad votre voisin dans besma?

    • hamza

      salam khiwani le seul OUARED qui me reste on mémoire c est celui du graba que j ai eu comme joueur on junior il est né 1969 je sais qu a TOBA il y a OUARED mais je crois que avec mon age je perd la mémoire j arrive pas avec les noms il me reste que les images ou photo il faut que je viens souvent DSL

  8. KHIWANI

    @ Hamza je vous ai confondu avec un autre Hamza B du balbeek café EXCUSES

    • hamza

      salam, KHIWANI ce n est pas grave le jeunne OURED que j ai connu j aimerai bien savoir ce qu il est devenu il est né 1969 ou 70 il habite graba entre la rue sekal chaib et l abattoir petit de taille très bon au foot et avec les deux pieds il ma mis plein les yeux des matchs que je n oublierai jamais pourtant que du inter quartier vainqueur de coupe et 2eme championnat et je salut BOUAYAD pour tous le travail qu à fait au FAGE

  9. la réalité

    Bjr Hamza , que tous ces morts reposent en paix.
    Abbès Kourdaci était un ami d’enfance frere de kader Koyrdaci qui lui aussi etait mon ami qui avaiquatzyeuxu et que l’on chariait avec le mot quatz’yeux parce qu’il portait des lunettes et ils etaient les cousins de Kourdaci hadri autre ami d’enfanceet d’école.
    La destiné a voulu pour mon ami Abbes retourne a sidi bel-abbes car il vivait en france ,trouve un travail à L’EGA y laisse sa vie.
    Ce sont les risques du metier.

    • hamza

      salam , la réalité Oui je connais Kader djamel krimo et j admire ces cousins ali abbes hadri et surtout zouaoui lah ychafih dra3eh des abbabssa machaa lah je remercie LA VOIX qui nous fait rappeler des amis d enfance bon travail de mémoire

  10. Karima

    Salem,
    A MR.Teggar M’hadji, je viens de lire la FATIHA et j’ai prié pour les victimes de cet accident, ALLAH Yerhmahoum et je remercie notre cher @HAMZA qui a tout résumé, nous devons tous être vigilent concernant le GAZ et nous devons sensibilisé tout nos familles, voisins , collègues , amis etc…contre les dangers du GAZ de ville ou en boutielles Merci encore une fois pour ce rappelle
    Salem.

  11. kaid

    La voix de belabbes fait un bon rappel

  12. BENHADDOU B

    Allah yarhamhoum! je me rappele bien de cette journèe!

  13. TEGGAR

    OUI SI J AI ÉCRIS CA PARCE QUE CA ME TENAIS A CŒUR JE LE FAIS ET J AI LES LARMES AUX YEUX,CAR CELA FAIT 37 ANS DÉJÀ ET PERSONNE NI DE LA SONELGAZ ,NI DU SYNDICAT N A PENSE A OBSERVE 1 MN DE SILENCE OU UNE PENSÉE A LEUR MÉMOIRE. .J AVAIS PRESQUE 25 ANS ET J AVAIS 6 MOIS DE MARIAGE QUAND CE FUT L ACCIDENT .JE NE SAVAIS PAS SI JE VAIS REVOIR MA FAMILLE APRÈS MON DÉPART LE MATIN DU 15 FÉVRIER 77 MAIS EL HAMDOULLILLAH DA3OUATE ELWALDINE 3ALAYA .J AI ÉTÉ RÉINTÉGRÉ EN 1983 APRÈS 7 ANS DE MALADIE,MAIS AUCUN NE PENSA UN JOUR A CE DRAME COMME ON DIT «  » HOUIH ALLI TATAFAR FIH » ».RABI YARHAMKOUM YA IKHOUANI.

  14. gherbi sba

    REMERCIEMENTS A mr DOUAR

  15. derni

    oui je souvient bien ce jour là ,ami larbi benguana qui se fait exploser par le gaz je souvent de lui il étais chasseur et sa voiture bleu aronde c’est un voisin bien réspécté allah yarhamhoum et walidina je vous remerciez pour cette article de mémoire monsieur TEGGAR M HADJI rue de la marine S B A

  16. ammi

    Effectivement Mr derni, ammi larbi BENGANA été respecté par tous il été souriant gentil humble. C’était un chasseur c’est grâce à lui que j’ai gouté au perdrix. Je me souviens très bien de ce maudit jour. Je n’avais que dix ans et je ne comprenais pas pour quoi ammi larbi est mort.
    Vous Mr Tegar ce n’est pas la première fois que vous nous rappelez cette date. En effet, j’ai assisté une fois à une réception en l’honneur des handicapés où vous avez demandé à l’assistance de se recueillir à la mémoire des chouhada du devoir.
    Helas aucune action n’a été préconisée pour faire de cette journée un symbole pour la jeunesse qui travaille aujourd’hui à la SONELGAZ.

  17. teggar

    Salam alaikoum eh ammi larbi je l aimais bien ,j avais 18 mois au sein de la sonelgaz et j etais le plus jeune avec mon ami Ameur ,je me suis vite intégré avec eux ,et c etais machaallah .Un groupe de 10 gaziers à cette époque faisaient toute la ville .Wallah j ai ecris cette memoire avec les larmes aux yeux.Mais la Sonelgaz n est pas reconnaissante pour ces fils disparus.RABI YARHAM GUA3 ALLI MATO.

  18. Redaction

    @Monsieur Teggar Dés ce jour nous souhaitons vous voir parmi nous et la prenez attache avec Douar ni ne rate pas nos rencontres Alors marhaba

  19. TEGGAR

    MERCI J EN SERAI TRES RAVI ET CROYEZ MOI CE SERA UN TRES GRAND PLAISIR POUR MOI.OK JE PRENDRAI ATTACHE AVEC MON AMI DOUAR.

  20. teggar

    SALAM ALAIKOUM CHERS AMIS,DANS LES ANNEES 65/66 MR LACARNE ABBES ETAIT NOTRE DIRECTEUR D ECOLE A SIDI BRAHIM C EST UN GRAND MONSIEUR QUE JE L ESTIME BIEN , ET IL A JOUE AVEC L EQUIPE DE FOOT BALL DE SIDI BRAHIM AUSSI IL ETAIT TRES ESTIME A SIDI BRAHIM.A CETTE EPOQUE J ETAIS EN COURS FIN D ETUDES ,IL NOUS APPRENAIT A FAIRE DES SKETCHS AINSI QUE DES CHANSONS COMIQUES,C ETAIT MAGNIFIQUE CE QU IL A FAIT POUR NOUS.JE ME RAPPELLE ON A PRESENTE UNE PIECE DE THEATRE INTITULE LES TROIS JEUNES TAMBOURS C ETAIT TRES REUSSI LES ELEVES PRESENT A CETTE EPOQUE ETAIENT TRES CONTENT ET LA CHANSON QU IL NOUS APPRIS S APPELLE J AI ACHETE UNE VACHE.JE LUI DIS A PARTIR DE CE SITE MERCI MERCI MR LACARNE ABBES .

Répondre