La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes : Un trafic étouffant en ville ,c’est Trop !..par notre ami le docteur Douar H.B

Le marché de l’automobile en Algérie a emprunté depuis l’indépendance, plusieurs sentiers traduisant chacun une politique d’importation périssable. Au commencement, et sous le régime socialiste, l’importation des véhicules était accaparée par la SNVI, société étatique, en important les marquesFiat, Ritmo, Honda, Lada, Zaztava, Dacia… l’acquisition d’une de ces marques n’était pas facilement accessible on devait s’inscrire dans une liste d’attente et on patientait des années. L’idée de la fabrication de notre propre voiture (Fatia) a surgi dans les planifications industrielles des années 80, c’était une bonne idée, mais Fatia n’a pas pu voir le jour.Fet aliha el wakt.Puis vint l’importation du particulier lui même qui a opté pour les marques françaises en utilisant dans la majorité des cas une licence d’importation spécifique aux moudjahidine et ceci pour l’exonération des taxes douanières et depuis, meskine le dinar ne pouvait se tenir debout devant le franc .Mais quand les moyens s’avéraient limités on avait qu’à choisir le chemin court, on contentait d’acheter ici au bled une bagnole ferraille et dépenser ensuite pour ses pièces de rechange.A partir de l’an 2000 ,en s’ouvrant sur l’économie internationale, le marché de l’automobile devient très lucratif pour les industriels de toutes nationalités et de quatre coins du monde qui concurrencent pour avoir chacun sa part ,la quarte-roues devient finalement exposée à la vitrine et accessible à toutes et à tous.Eli ma chra yetnazah.Le parc automobile national n’a pas connu un tel rajeunissement comme ces 3 dernières années. Selon les rapports de l’Office national des statistiques (ONS), l’Algérie a importé 285.337 véhicules en 2010, 390.140 véhicules en 2011 contre 568.610 véhicules en 2012, actuellement ce parc dépasse les 5 millions de voitures pour une population de 37 million d’habitants soit un taux de 12% dépassant nos voisins du Maroc et de la Tunisie.
Sidi Bel Abbés, comme toutes les autres villes du pays, connait, dés les 1eres heures de la journée, une affluence accrue des automobiles étouffant toutes les rues et où on va :au centre-ville, dans les grands axes, les petites ruelles, les cités ; on ne trouve guère une place pour stationner son véhicule,les embouteillages qu’on avait connu seulement qu’au centre et lors des heures de pointe sont maintenant partout et à longueur de journée, c’est trop …la ville ne peut respirer qu’après minuit.Les années à venir seront pires que ça, le nombre de carrosses s’accroîtra d’avantage sachant que le pays s’apprête à avoir sa propre usine et on ne pourra ni stationner ni entrer ni sortir de la ville si des parkings pour désencombrer les rues,ferions toujours défaut dans notre ville et pourquoi pas un parking à étages ce n’est pas rêve impossible à le réaliser !
Mais comment faire en attendant de voir ces parkings à étages ? Freiner l’importation de véhicules, (offrir un bonus) à celui qui laisse sa voiture au garage ou qui l’utilise un jour sur deux pour qu’il y ait moins de trafic, inciter les automobilistes à prendre le bus ou le taxi (gratuitement),rappeler-les que la marche ou le vélo sont bénéfiques pour la santé ,hausser le prix du carburant ou (inventer)des épisodes de pénurie, Autant de solutions séduisantes qui viennent à l’esprit mais parfois utopiques et irréalisables.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=32931

Posté par le Sep 17 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

30 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Un trafic étouffant en ville ,c’est Trop !..par notre ami le docteur Douar H.B”

  1. kerroucha

    Malgré ses larges avenues et grand boulevards belabbes étouffe et surtout il ya absence de parkings les responsables locaux ont failli il est je crois tard de…

  2. BADISSI

    la voiture devenue moyen de frime pour certains (chbaa jdida) ont remarque que certains pour un trajet de quelque mètres il utilise la voiture , les travailleurs des environs arrivent tous avec leur voiture alors que les moyens de transport sont disponibles , ou au moins deux ou trois voisins peuvent utiliser une seul voiture , je connais deux frères qui travaillent dans une même société il habitent la même maison et chaque jour il viennent dans leur deux voitures de service , l’utilisation d’un véhicule est une culture

  3. safi

    Réelle préoccupation je ne vois pas une issue .

  4. chaibdraa tani djamel

    Faitescomme moi je roule en ville à bicyclette ni stress ,ni ennuies et c’est bon pour la santé,quand à la voiture c’est pour les longs trajets ou les sorties familialles pas pour prendre un café ou acheter une baguette de pain » CHAB3A JDIDA »

  5. Karim

    Faut développer les transports en commun , mais pas avec des bus crasseux sur les quels est mentionné machaa Allah , le tram probablement , enfin demander conseil à Bertrand Delanoë .

  6. Benhammouda

    Bonjour mes amis ( es) de la VDSBA tout le centre ville piéton et vélo à partir de 9 h du matin jusqu’à 20 h et la périphérie pour les voitures à sens unique.

  7. azaiza

    Avec l’augmentation du parc véhicule , la circulation est devenue génante dans le centre ville et la majorité des chauffeurs stationnent dans les sens interdits.IL faut Arreter les importations
    Réguler le parc des véhicules
    Créer des aires de stationnement
    Interdire la circulation des véhicules au centre ville
    Favoriser la circulation à pied ou à vélo

  8. Hakim

    Y’a pas plus arriviste que l’ Algérien splendide de l’extérieur est pourrie de l’intérieur (comprenez les neurones trépanées). jusqu’à quand ce cirque ? hier c’était des baudets et aujourd’hui moyens de locomotions modernes or qu’on est incapable de se préoccuper de l’essentiel les infrastructures hyper importants tout tombe en ruine les responsables absents sur toute la ligne c’est laisse braire et tout va pour le mieux,nous ne changerons jamais et on va droit contre le mur jusqu’à quand Dieu seul le sait.

  9. H.BOUASRIA

    Le circuit de la ville est celui des années 1950 et 60 ou on reste dans un coin des heures d’attente pour voir une 203 ou un 403 passée; en plus dans 20 familles on trouve une seule personne véhiculée; Aujourd’hui il faut un circuit moderne de la 406-408 de la mbelgua-cheitana-dhebana les véhicules ça pleuvent 95% du nombre d’une seule famille sont véhiculés ne reste que les gosses en plus nous manquons de rocades de ponts de trémies de rues superposées; l’argent il y en a sont placées dans des banques étrangères on nous les cache jusqu’au lors nous grandissons Allah youmhil wa la youhmil

  10. Vérité

    Salem,
    A Monsieur chaibdraa tani djamel, vous risquer de vous faire écraser par les véhicules, ce serait dommâge , car il faut des pistes cyclables, peut être que la mairie pensera à ce projet en l’an 3002 !!!

  11. Dr HARMEL

    Le problème ne peut être résolue qu’avec une politique volontariste de l’état en ce qui concerne le développement des transports en communs ..Ce dernier doit être forcement de qualité avec une législation très rigoureuse en ce qui concerne les cahiers de charges et leurs applications sur le terrains.

    .Sidi Bel Abbes par sa configuration « situé sur une vallée » peut facilement être aménager pour que les pistes cyclables soit un moyen pour les habitants cette ville d’utiliser leurs vélos et motocycles et d’éviter ainsi d’utiliser leurs voitures pour leurs commissions intra-miros ..Elle s y prête également à ce que son centre ville soit totalement et uniquement pour les piétons pendant la journée,à condition que des parques de stationnements sur plusieurs étages soit réalisés sur sa périphérie .
    La venue du tramway sera sans doute bénéfique pour le changement de mentalité des Bel Abbesiens et leurs impressions méfiantes vis à vis les transports en communs.
    E n conclusion , le défit réelle des autorités de la ville est de proposer aux citoyens de la ville des solutions fiables et concurrentes pour l’usage de leurs voitures , Ce récit propose ,à qui veut l’entendre , des ébauches de réflexions pour résoudre ce véritable fléau qu’est trafic en Sidi Bel Abbes…MERCI.

  12. Un parmi d'autres

    Il faut en vouloir au président qui à favorisé le crèdit à la consommation .
    C’est pour cela que tout le monde possède un voilture car c’est devenu un digne extérieur de richesse alors que certains on du mal à rembourser le prêt et qu ‘il ne mangent pas à leur faim.
    Il faut les entendre se lamenter sur le coût de la vie ( viande, café , et autres matière de première nécessité inabordable trop pour le porte monnaie)
    D’autres se payent des voitures alors que leur robinet d’eau fonctionne qu’il manquent de Mobilier.
    Tout ne va pas avec ce que l’on voit de l’exterieur.
    C’est ce que l’on appelle le manque de savoir vivre.
    Et je rejoint Mr Hakim lorqu’il dit (—on va droit contre le mur ) enfin eux.

    • BADISSI

      @un parmi d’autres
      le crédit a la consommation est suspendue depuis longtemps , malgré cela les concessionnaires ne peuvent satisfaire les commandes les raisons sont bien définie par DOCTEUR HARMEL , ont a pas la crise chez nous ont achète ALLAH YESTOURNA MINA EL AIN

    • Argos

      @ 1 parmi les autres. Le crédit à la consommation existe bien en France et vous l’avez peut être utilisé pour profiter de la facilité qu’il donne à combler ses désirs, seulement là il vous convient malgré l’endettement, le drame de certaines catégories de gens qui n’arrivent pas à le rembourser convenablement mais concernant notre pays comme à chaque fois dans vos propos, vous lui trouvez des défauts. Quand à moi, je ne peux que me réjouir de voir nos concitoyens accéder à ce moyen de locomotion utile auquel il n’y pas si longtemps la majorité d’entre eux n’avait pas droit faute de moyens financiers, cela nous prouve que la situation sociale de l’Algérien s’améliore indéniablement et il faut en être fier malgré les aléas de la circulation qui à mon avis et je vous rejoins là-dessus, n’est autre qu’un manque de discernement de la politique d’aménagement du territoire cela n’empêche pas malgré tout en France à la circulation automobile d’être saturée dans des villes comme Paris, Marseille et dans presque toutes les grandes agglomérations où la population vit un calvaire au même titre que ceux de Bel-Abbés surtout aux heures de pointes. En voilà des manières de traiter les autres d’un manque de savoir vivre, vous qui n’avez pas l’élégance ni la courtoisie de les ménager dans vos commentaires acerbes. « crache en te détournant et, si quelque saleté tombe par terre, écrase-la avec le pied afin qu’elle ne dégoûte personne », recommande Érasme dans son Traité de civilité puérile, en d’autres circonstances, vous passerez pour un plouc, sympathique peut-être, mais un plouc qui n’aura jamais les manières d’un châtelain.

      • Un parmi d'autres

        Mr Argos pour votre gouverne le seul moyen qui m’a réjouie et qui continue à me réjouir c’est que depuis 46 ans de vie sociale acquise au fruit d’un labeur bien dans toute sa durée je n »ai jamais contracter un quelconque crédit à la consommation et à la Grace de dieu je ne m’en porte pas plus mal .
        Certains de mes amis qui vivent encore à SBA et qui me connaissent pour Etre venu chez moi peuvent en témoigner .
        La prochaine fois adressez-vous à ceux qui résonnent comme vous vous ne commentez jamais les article par contre vous commentez les commentairs et ça c’est la tout ce qui fait votre force .
        Alors ignorez- moi .car vous êtes comme certains qui se voilent la face et évitant la vraie réalité le plouf et me bouseux c’est bien vouset qui se sent morveux se mouche. Je ne vous connais pas.

  13. mokhtar

    bonne analyse de un pari tant d’autres

  14. Dr HARMEL

    Mr un parmi d’autres le boom d’achat de voiture et l’explosion du parc de véhicules en Algérie ne relève pas spécialement de ce que vous appelez savoir vivre je pense que vous mélangez un peu tout soit par idée reçu ou par reconnaissance de la réalité algérienne actuelle.
    Pour trouver une explication de ce phénomène il faut comprendre qu’il a eu un certain nombres de décisions de l’état algériens qui ont provoqué cette situation:

    A-L’autorisation d’implantation des firmes internationales pour vendre leurs véhicules avec réduction des taxes pour l’importation de voiture de 21 pour 100 à 7 pour 100 ce qui permis une disponibilité de toutes les marques de véhicules à des prix relativement abordable pour la classe moyenne alors que par avant si on voulait acheter une voiture il fallait acheter d’abord une licence d’un Moudjahid..

    B-Les mutuelles des fonctionnelles de la fonction publique ont permis d’octroyer des prêts sans intérêts pour l’achat de voitures …comme c’était la de celle de l’éducation nationale..

    B-Les récentes augmentations de salaires de prés trois millions d’employés et les rappelles qui étaient souvent importants , étaient décisives pour explication ce phénomène

    C.Les opérations qui entrent dans le cadre de l’aide à l’emploi comme l’ANSEJ et la CNAC dont l’investissement s’orientaient souvent vers le domaine du transport …

    D-En fin comme on vient de le noter sur les commentaires antérieurs l’absence de transport en commun de qualité force les gens à avoir comme priorité l’achat de voiture pour régler les problèmes la vie quotidienne ..

    En conclusion monsieur le savoir vivre chez le citoyen Algérien doit être évoquer dans certain nombre de questions mais le poser de la sorte sans raison et de façon respective pose un certain nombre de d’interrogations …….

    • Un parmi d'autres

      Mr Harmel vous avez raison je ne connais rien et je mélange tout par idée reçu comme vous me le faites savoir.vous êtes -vous senti visé parce que j’ai dit au point de m’établir un explicatif .
      Je ne pense pas qu’il faut avoir fait de longues études universitaires ou bien sortir de la cuisse de Jupiter pour comprendre le mode de vie actuelle chez nous quand au savoir vivre et le savoir être, est une éducation qu’on n’apprend pas spécialement dans les université.
      « Hors des futaies quotidiennes, des remparts de politesse, hors du savoir-vivre, pour le vivre. »
      Le savoir-vivre, c’est la façon heureuse de faire les choses, choses infaisable chez nous.
      Le savoir-vivre est l’art de ne pas montrer trop vite ce que l’on a et ce que l’on sait faire . En somme Etre humble et discret.
      Mr Harmel nous écrivons pour raconter et non pour prouver

  15. Ahmed Khiat

    Merci mon cher ami Douar pour l’article qui est d’actualité. Il faut dire que ‘ l’ANSEJ ‘ y est pour quelque chose. Et puis, il y a l’argent ‘ gagné ‘ facilement.
    Le problème de circulation et de stationnement s’aggrave d’année en année. Dans les Pays qui se respectent, gouverner c’est prévoir. Mais malheureusement chez nous, on gouverne beaucoup mais on prévoit peu.

  16. Abbes

    bonne réponse de notre écrivain hadj khiat

  17. Dr HARMEL

    Sans commentaire……

  18. mohamed

    la ville qui est gouverne par les msirdis ne voit jamais elkheir,la population de sidi bel abbes est composee essentiellement de campagnards, c’etait la fuite vers les grandes villes des annees 90,et voila le resultat!!!!!!!!!!un parmi d’autres a raison,lui au moins il dit la verite et je partage son analyse.a mon avis le tramway serait la solution ideale et il faut construire des parkings a etages et faire respecter la reglementation a la lettre.

  19. Boulenouar Med Yamin

    Salème…!!!
    Ah yal Bassaklita…!!!

    Bassaklita…la Belabbésiènne!!! Les jeunes filles du lycée En-Nadjeh utilisaient le vélo pour se déplacer…Ma mère Allayarhamha faisait du vélo à Cayassone…avant que je naisse…I!!! Il faut rendre à Sidi-Bel-Abbès son lustre d’antan…Le vélo c’est une mentalité, une éducation, un modèle de vie que les RESPONSABLES LOCAUX ONT BANNI DU PAYSAGE ROUTIER DEPUIS BELLE LURETTE!!! Jadis, nôtre ville posséder sa fiérté cycliste dans toute l’Algérie…C’est un problème de boite noire…Une décision politique LOCALE EST NECESSAIRE pour aspirer à des jours meilleurs…Un Wali, un Maire, une APW…etc…peuvent trouver une solution pour nôtre population. Pourquoi pas une journée BELABBESIENNE (vieux, jeunes enfants tous sexes confondus) UNIQUEMENT CYCLISTE le long de quelques artères principales. Je suis pas entrain de rêver…
    A bon entendeur salut…!!!

  20. REDACTION

    Cher ami on y pensera mais venez nous assister Laissez vos coordonnées et on fait ce projet Bonne soirée

  21. BADISSI

    @Boulenouar
    vous éveiller en nous les bons souvenirs des années 70 , le vélo ce moyen de transport bon pour l environnement et la santé je me rappel ont avais plusieurs vélos a la maison , pour les filles et pour les garçons , et a BEL ABBES il y avait les meilleurs cyclistes comme Fellahi ABBES au graba ALLAH YERHAMHOUME Zbentout , Boujemaa , Larbi en face prado , mon défunt père utilisée le vélo toute sa vie mais les dernières années ont avait peut a causée de ces fou du volant qui ne respecte pas les cyclistes , avec une mobilisation votre rève peu se réaliser INCHA ALLAH

  22. BADISSI

    Lire a cause de ses fou……

Répondre