La Voix De Sidi Bel Abbes

SIDI BEL-ABBES: Un million de quintaux de céréales perdus

692201

La campagne de moisson-battage qui a pris fin officiellement dans la wilaya le 3 août dernier a dévoilé une importante baisse dans les quantités de céréales récoltées. La Direction des services agricole a mis cette régression sur le dos de la sécheresse qui a sévi cette saison dans la wilaya. Le ciel n’a pas été clément, a-t-on relevé dans le bilan de la DSA qui souligne « 403.5ml, soit un écart positif de 10.5 ml». Cependant, «la raréfaction des précipitations durant la période cruciale a affecté sérieusement les champs céréaliers». La conséquence de la sécheresse a fait que «30048 ha ont été reconvertis en fourrage». Selon les chiffres communiqués, il a été enregistré une production totale, tous types de céréales confondus, estimée à 1 494 600 q. lors de la campagne qui vient de s’écouler. Durant les moissons-battages de 2013, on a enregistré la quantité de 2 500 250 q. soit un déficit qui avoisine 1 million de quintaux, a-t-on précisé. La pluviométrie a été avare cette saison; elle a atteint dans certaines régions 3 mm en comparaison avec la saison précédente où on a enregistré 78 mm. Les régions les plus fertiles à l’image des monts du Tessala ont donné un rendement de l’ordre de 37 quintaux à l’hectare. Dans les régions les plus affectées par la sécheresse, le rendement à été d’à peine 2 quintaux à l’hectare alors que ces terres peuvent atteindre un rendement de 40 à 50 quintaux à l’hectare. Cette baisse considérable de la production pourrait être atténuée si les agriculteurs avaient eu recours à l’irrigation complémentaire, a-t-on indiqué. A noter que ces donnés sont sanctionnées dans un bilan que la DSA a communiqué lors d’une récente réunion de l’exécutif de la wilaya.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54061

Posté par le Août 28 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “SIDI BEL-ABBES: Un million de quintaux de céréales perdus”

  1. Mourad

    La sécheresse une punition divine

  2. MADANI

    ET la naissance en AFRIQUE n’est pas une punition divine ?

    • Krimo pointu

      Non monsieur , la naissance n’est pas une punition, ceoendant il serait intelligent que les parents choisissent leur camps, et font de bon pour leur pays ce qu’ils choisissent pour leur enfant.

  3. un ancien

    quelque soit la production national, il y aura de l’importation du blé tendre et du blé dur____pour la semence c’est Monsieur TALAMALI Laid ex DG de l’OAIC qui a supprimé l’importation des semences de céréales et légumes secs depuis les années 1990 à ce jour.

  4. Krimo pointu

    On importera quand même du blé, des USA ,la ou la punition divine est
    Différente.

  5. SQUATTEUR DE PC

    a cote de la plaque
    les pratiques agricoles ne sont plus respectees
    la secheresse est la pour tout le monde
    pas seulement pour SIDI BEL ABBES
    ceux sont les responsables et la politique agricole
    qui sont les vraies raisons de ce declin
    l ancien je n ai pas compris votre post
    une explication si vous le voulez bien
    dans sa deuxieme partie quant au premier volet
    on a toujours importe malgres les annees fastes

  6. PC INFOS

    Extrait d’un article El Watan du 24.08.14 :

    Premier producteur et exportateur européen de blé, la France …………….

    ………… »Durant le premier trimestre 2014, les importations algériennes de blé, en provenance essentiellement de la France, ont enregistré une hausse de 17,66%, atteignant 543,96 millions de dollars contre 462,31 millions de dollars à la même période de l’année dernière, selon des chiffres du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes.
    Les quantités de blés (tendre et dur) importées ont atteint 1,714 million de tonnes contre 1,251 million de tonnes durant la même période de comparaison. Les besoins nationaux en céréales sont estimés à environ 8 millions de tonnes/an, ce qui classe l’Algérie parmi les plus importants importateurs de céréales.  »

Répondre