La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès: Trop cher le mouton de l’Aïd

A moins d’une dizaine de jours de l’Aïd, petit et grand parlent du mouton du sacrifice et de sa cherté, une rude épreuve que les chefs de famille doivent coute que coute affronter. Ces jours-ci et selon certains citoyens, le prix du mouton a pris des ailes et fait fuir du marché hebdomadaire, les petites et moyennes bourses. Les prix affichés par les maquignons et les revendeurs, varient, apprend-on, entre 50000 et 70000DA pour le bélier, 49000 à 50000 DA pour le mouton, 25 à 35000 pour la brebis et pour un petit agneau, on peut aller jusqu’à 30000 et même au niveau des fermes, les prix des bêtes ne sont pas moins chers, ils ont augmenté de 20% en l’espace d’un mois, fait indiquer un éleveur et d’ajouter que les clients rentrent bredouilles.
Une flambée que les fermiers justifient par la cherté de l’aliment de bétail et des médicaments. Autrefois, pour les pères de famille, l’essentiel est d’avoir un mouton pour le sacrifier, mais aujourd’hui se sont les enfants qui décident. «Ce mouton doit être gros et avec de grandes cornes», ne se souciant guère des difficultés de leurs géniteurs à rassembler la somme colossale de l’animal. Les malheureux parents ont trop dépensé depuis le mois de Ramadhan, l’Aïd El Fitr, les fêtes de mariage auxquelles ils étaient invités et la rentrée scolaire. D’ailleurs les Algériens, à chaque fête, déversent des sommes d’argent qui leur coupent le souffle et épuisent leur bourse.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62491

Posté par le Sep 14 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

19 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès: Trop cher le mouton de l’Aïd”

  1. ABRAHAM

    mais c’est ça le vrai sacrifice.

  2. Ayadoun Sidahmed

    Conditions qui imposent le sacrifice
    Le sacrifice est une recommandation (Sunna) qui s’applique à tout musulman :
    1- libre2- adulte3- sain d’esprit4- en état de se procurer un animal pour le sacrifice, (excepté le pèlerin à Minane.) D’après Malick et son Ecole, celui qui est en mesure de se procurer un animal, c’est le fidèle qui n’aura pas besoin du coût de la bête dans l’année (celui à qui le prix de l’animal n’a pas fait défaut durant toute l’année). Malick ajoute qu’on peut emprunter le prix de l’animal. Aussi est-il préférable pour celui qui possède deux habits de vendre l’un pour se la procurer.Après l’entrée du mois de Zhul Hidja, il est interdit à celui qui a l’intention de procéder à un sacrifice d’enlever une partie quelconque de ses cheveux, de ses ongles ou de sa peau jusqu’à ce qu’il finisse son sacrifice, compte tenu du hadith d’Umm Salamata (ra) selon lequel le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Quand vous avez aperçu le croissant de Zhul-Hidjja (ou selon une autre version – « Dès l’entrée des dix premiers jours (du 12e mois) que celui d’entre vous qui veut procéder à un sacrifice s’abstienne de se raser et de se couper les ongles » (rapporté par Ahmad et Muslim).LAHOUMA ZIDNI ILMANE

  3. zlaoui

    le mouton n’est pas chére c’est les musulmans qui sont arriré ou plus particulierment les algeriens sont arriérés..comment se fait t’il que l’aid revient chaque année et tout le monde sait que le prochain va venir ne prene pâs leurs precaussion en avance..
    gallak un etre humain doué du bon sens est venue visité en touriste en algerie il est partie voir la campagne algerienne trouva un algerien abrité derriere un rocher cherchant de l’ombre pour se proteger contre le soleil..l’europeen lui demande dans le bon sens combien d'(année vous etes, l’algerien lui répond depuis ses arrière grand pere..le doué de bon sens lui dit  »je ne comprend pas chaque vous savez que l’eté va venir au moins plnater un arbre pour avoir l’ombre dans 3 ans »
    faisant un peu de calcule de bons sens comme les tlemceniens
    le moutons coute 50.000 si on le divise sur 360 jours ça fera 150 da par jours..
    Moi j’achété chaque jours 300 da de flxi par jour et je remplis 400 da d’essence et je donne 100 da par jours pour le garage de ma voiture..donc j’ai 800 da jour de gaspillage inutile par jour qui parte dans la blabla la polution entrain de tourner en rond dans la ville
    je suis un mouflisse un gaspilleur  »frere de satan »…je gaspille 24 millions de centime par ans de quoi acheter 23 moutons et les distribuer autours de moi
    comment ya faire??
    C’est simple on demande par exemple a la sonelgaz et les service de l’eau de servire les factures tous les 15 avec la taxe du moutons soit 2000 da pour l’eau et 2000 da pour gaz et electricité…la facture de l’electricité et eua ne depasse pas les 30 da 100 da par trimestre…et avant l’aide la sonelgaz et l’eau vous versseront la valeurs de l’aid..
    l’employeur peut aussi le faire en vous retirants une somme chaque mois sur le salaire qu’il va deposer sur un compte  »mouton » la meme chose avant l’aid il va versser la totalité…dire que le mouton est chére oui si on reste sous developpé et archaique..
    le probléme est d’ordre technqiue chez les algerien il faut agir dans le programme scolaire il faut changer le programme scolaire en introduisant des cours de comptabilité de l’ecole au college au lycée et a l’université..le probléme de l’ombre existe?? et les automobiliste ne trouve pas d’arbre pour cacher leurs voiture?? AUSSI FAUT REGIR AU NIVEAU DU PROGRAMME SCOLAIRE
    wach on va laisser nos femmes toujours devant la télé et les enfants h24 dehors??
    wach on change pas un peu chwiya??

  4. Benbakhti

    Une recommandation ?
    C’est des foutaises, tout ça. Je suis musulman ; ET végétarien…

  5. zlaoui

    les vegetariens musulmans qui ont de l’argent doivent acheter le moutons et l’offrire
    aux non vegetariens…pendant que les musulmans frappe le mélfoule grillé le vegetariens frappe
    falfla machwiya  »piment grilléé »….lol
    vive les musulmans vegetariens et riches…on mange leurs parts…
    je plaisante

    • Mme CH

      En plein dans le mille Mr Zlaoui…..mdrrrrrrrr…!!!!
      Le Prophète (saws) encouragea « le sacrifice » en disant : « L’homme ne peut accomplir, le jour du sacrifice, un acte plus aimé de Dieu que l’immolation d’une bête » (At-Tirmidhi)

      Donc, le jour de l’Aïd , il faut choisir le meilleur mouton si tu as les moyens, fais le sacrifice et fais des aumônes ; donc à ceux qui sont végétariens donnez la viande aux autres…!!! Car, parmi les âmes qui méritent une attention particulière durant cette fête, il y a les pauvres, les nécessiteux et les orphelins…..!!!

      En décrivant comment le Prophète (saws) répartissait son sacrifice, Ibn ‘Abbas (qdl) dit : « Il gardait un tiers pour sa famille, il offrait un tiers aux pauvres parmi ses voisins, et réservait le tiers restant pour le donner en aumône à quiconque lui demandait la charité »

      Le jour de l’Aïd Al-Adha ne doit pas être uniquement la circonstance de manger du mouton, mais il doit être aussi un jour de pensée sur le degré de notre foi, un jour de l’évocation de la Bonté et de Miséricorde d’Allah, un jour de générosité et d’altruisme pour les plus démunis et un jour d’exultation.

      Pouvons-nous imaginer le degré de foi du prophète Ibrahim et la prunelle de ses yeux Ismaïl (3alayhoum Salam)… ? Serions-nous capables de faire un sacrifice pareil pour Allah ? Yahassrah…..Ya Si Zlaoui….!!!

  6. Mme CH

    Les Musulmans ont deux fêtes, les deux Aïd….. !!! Et voilà que l’Aïd El Adha approche que toutes les Minus Créatus s’emballent comme les prix du mouton… !!!

    Avant tout, le jour de l’Aïd, c’est une adoration, avec les enfants et la famille, or sachez qu’Allah Le Miséricordieux n’impose à aucune de ses créatures une charge supérieure à sa capacité… !!! Ceux qui doivent sacrifier, -et non pas se sacrifier-, doivent bien sûr avoir les moyens nécessaires…!! Donc C’est entre vous et votre Créateur, si vous le pouvez, faites-le, si vous ne le pouvez pas, « La Youkalifou Allahou Nafssen iLLa Wouss3aha, Laha Ma Kassabat wa 3alayha Ma ktassabat »… !!! C’est à votre conscience de juger… Simplement, ne laissez pas Satan lui jouer des petits tours…et puis s’en va….!

    Mr Zlaoui que je salue à l’air de bien maîtriser l’art du calcul et de l’économie…!!! Je crois qu’il a raison de vouloir couper l’herbe sous les pieds des minus qui cherchent tous les prétextes des pays des Trois Nord pour ne pas accomplir leur devoir, et ce, pour une raison ou une autre….!!! Ce qui est sûr c’est que nos cousins nous envient jusqu’à en mourir de…… !!!! Ils font tout pour que nous laissions tomber le sacrifice… !!

    Ne cherchons pas d’excuses ou les poux dans la laine, et puis ce n’est pas une histoire de carnivores ou d’herbivores, L’Aïd-El-Kébir est une fête sacrée qui symbolise la soumission à Dieu du prophète Ibrahim El Khalil (3layhi Salam) qui, obéissant à un commandement divin, était prêt à sacrifier son fils unique, Ismaïl (3layhi Salam), mais un bélier lui fut finalement substitué….. !!! Quels Hommes… !!!

    Allah, le Très Haut, a dit :  » Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaïl) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Dieu, du nombre des endurants » (Sourate 37, V 102)….. !!
    Cette fête sacrée se déroule le 10 du mois de Doul-Hijja, le dernier mois du calendrier musulman, après la Waqfa sur le Mont Arafat. Elle marque chaque année la fin du pèlerinage… !!!

    Nos pieuses pensées pour les pèlerins qui sont morts, Allah Yarhamhoum
    Prompt rétablissement pour les blessés
    Hajj Mabrour, Sa3y Machkour, Danb Maghfour pour tous les pèlerins ……

  7. Imène

    Azzul !
    Chaque année c’est la même ritournelle décidement !!
    Dès l’approche de l’Aid , les prix du bétail flambent : fellahs , éleveur , vendeur , revendeur , maquignon : chacun fait son beurre ! les pauvres sont les premiers qui achètent ! quitte à s’endetter ( histoire de paraître , de faire plaisir aux enfants …la sunna ??? ) ce sont les enfants qui décident des critères de l’animal : gros , cornu , …ils l’achètent bien avant pour pouvoir  » jouer  » avec , et surtout organiser des combats de mouton sous l’oeil bienvaillants des adultes …les conditions d’abattages sont exécrables , en plus , si – quasiment – tout le monde achète : Qui donne à qui ?? Avec qui partager ?? la règle des tiers ne tient plus ..faut -il décimer tout le cheptel pour juste s’échanger de la viande congelée entre nous ?? l’Aid est ce juste barbecue , méchoui , zellouf et ripailles jusqu’à en tomber raide de satiété..allez voir les urgences des indigestions liées au rassasiement !! Bien sûr c la sunna , et je ne compte pas m’y déroger ! MAIS Que reste -il de cette Sunna ?? quand celle -ci est vidée de sa substance , de son esprit ..des notions de partage , de soumission à l’injonction d’Allah dans les plus dures épreuves..etc etc ..Où en sommes nous ??? ou win rayhin ?? .bref !
    Salem aleikum.

  8. zlaoui

    bien dit certains non musulmans essayent d’empecher les musulmans de faire le rituel
    en faisant du tapage comme quoi le moutons est chère par jalousie d’autre par crainte..
    le mouton ne coute pas chére c’est notre gaspillage qui coute chére..il suffit de bien gerer son argent et prevoir le mouton de l’année prochaine….avant chez nous les gens gerait leurs affires different ils achete deux brebis un l’offre a l’eleveur et l’autre le récuprera apres une année pendnat l’aid..tous les gens le font et tout le monde font leurs aid sa,ns probléme malgré l’absence des vetrinaires le risque de perdre un moutons etait grand..mais aujordhui y’a aucun risque….deux brebis c’est 6000 da en septembre 2015… En septembre 2016 il seras pret…wach vous allez aussi trouver une autre excuse??
    aidkoum mabrouk

    • OUERRAD

      Ce n est pas la cherete du mouton qui fait mal , c est le desinteret que le musulman a
      pour ce sacrifice .Sinon se goinfrer durant 48 h et crier à la misere sans penser aux POVRES .

  9. ABRAHAM

    Le sacrifice compense les carences des végétariens.

  10. zlaoui

    lorsqu’il s’agit d’un rite islmaique tout le monde redeveint écolo
    et lorsque le et le petrole se jette a 10 da le litre dans les voitures
    en tournant en rond, en poluant, en metant l’economie du pays
    en danger car toutes les pieces détachés sont achetés en devise
    et tout cela pour la beauté des yeux..
    Pourquoi ne pas parler de ce GRAND PROBLéME,,
    On déssime le cheptel qui a la capacité de regenerations mais le petrole et le gaz ne se regenére pas on dit energy non re nouvlable..
    et puis on egorge un mouton par ans a comperer avec les europeens surconcommateurs qui mangent chaque jour un moutons pas la population mais disant la classe aisées…les femmes et les enfants pesent une tonne a cause de la SURALIMENATION au canada et aux etats unis..
    alors on porte le fardeau sur le pauvre musulmans algerien et on l’accuse de génocide du betail..
    Je suis pour 100 diNARSs le litre d’essence? et 10.000 da sur la carte aboonement TV satelitaires?? comme ça les femmes et les hommes la première eteint sa télé ete le second eteint sa voiture et tous les deux on les trouves dans hangars avec les moutons…ils mangent bien il poluent moins ils vivent bien respirent bien
    et ne  »reste pas gaspilleur frere du Satan » moi je suis encore gaspilleur fére du satan
    inna el moubadirine kanou ikhwana echayatine »..
    aidkoum mabrouk et 100 da le litre d’essence inchallah..

  11. mohamedDD

    je vous remercies pour vos commentaires et éclaircissements, aussi j’ajoute que le sacrifice d’un mouton (ovin ou bovin ou chameau) n’a ruiné personne à ce jour -bien que chaque année, mounafiqounes déclare la cherté- il n’y a pas de prix pour l’Amour d’Allah et Son paradis inch’Allah, chers frères faites le sacrifice si vous pouvez pour la Face d’Allah (et non comme disent certains, pour les enfants …. vis à vis des voisins…..), Allah Agréé nos actes et paroles et n’écoutaient les hypocrites Allah yahdina wa yahdihoum amine

  12. Amirouche

    GHADWA AL AÎD
    Dans les jardins, sur les terrasses ou enfermés dans les balcons, on entend les moutons bêler.Tous les enfants de « Cal d’El sol » sont heureux. Durant les jours qui précédent la fête de l’Aîd, on courait dans les rues en chantant « ghadwa l’aïd nadabhou Aïcha de Saïd ».
    Dans le « hawche » de notre maison, il y avait notre « kebche » avec ceux de mes oncles et le « hawli » de mon grand-père Allah yarhmehe.
    J’étais un môme qui ne lâchait pas « jeddi » d’une semelle, comme un boulet, je le suivais partout « fi darna ».La veille de la fête, je le voyait, à coté du saridje, entrain d’aiguiser son couteau de boucher, puis appelait « dada » pour lui préparer la corde fine, du fil de fer et le « zeffoud ».
    C’est le grand jour, juste après la prière de l’Aïd, le mouton mis en face la quibla, est égorgé. Jeddi faisait un trou dans une patte puis enfonçait le zeffoude afin d’insuffler l’air avec sa bouche, de telle façon que la chair se sépare facilement de la peau.La bête devenait tellement « bombée » que je croyais qu’elle allait s’éclater !. Un garrot de ficelle sur la pâte, jeddi commence à fendre la peau au bas du ventre, tout en enfonçant son poing sous la « btana ».Mon père et mes oncles faisaient la même opération de l’autre côté du hawche.
    Maintenant c’est le tour des femmes, dada, ma mère et mes tantes lavent lla « douwara » ainsi que le coeur, poumons, pancréas, foie…etc, les rognons blancs étaient toujours réserves pour « sidi ».Une fois que les abats sont coupés en petits morceaux, mon père commençait le « chwa » sur le « majmar ».De l’autre côté, mes oncles avaient fait un trou pas loin de la « karma » et se sont assis autour de la braise brûlante entourée de quelques pierres, comme chaque année, j’entendais le plus grand dire au cadet » regarde ton mouton plein de graisse !, goutleke matechriche hada !  » ,et mes cousins derrière eux, impatients de recevoir un morceau de viande bien grillé.
    Le soir c’est le « bouzelouf » et comme j’adore la langue,je mangeais ma part chez nous et une autre chez jeddi.
    Surtout mangez beaucoup de « bassla »comme l’as dit Zlaoui.
    T3aydou bel saha

  13. Amirouche

    Sans lunettes,ayez l’indulgence si erreur.N’oublions pas d’avoir une pensée pour les orphelins et les malades…..Une joie d’une orpheline ou une invocation secrète d’un malade pourrait nous ouvrir une porte du paradis…
    L’aïd est arrivé
    Les gens sont joyeux
    La joie s’amplifie
    Villes et villages embellis
    C’est une douce journée
    Nous sommes heureux c’est vrai

    Filles et garçons sont heureux
    Avec plein de jouets
    Ils ont tous de l’argent
    Chacun s’en orgueillisse
    Leurs habits flambants neufs
    Chacun ses caprices

    À la radio comme à la télé
    De la musique sans arrêt
    Que de belles chansons
    Les cœurs divertissants
    Nos coutumes et traditions
    Gardées jalousement

    Le mouton ramené
    La famille toute de beauté
    Le père, de la mosquée arrivé
    Les gens se congratulent
    Les sourires s’articulent
    L’aïd nous a réunis

    Le père et ses enfants
    Chacun se préparant
    Lui, son couteau aiguisant
    Eux rapprochent le mouton
    La famille se rassemble
    Sacrifier le mouton ensemble

    Les hommes dépècent la bête
    La mère prépare le repas de la fête
    Les enfants par ci, par là courant
    Joyeux et riants
    Le mouton est bien nettoyé
    Le déjeuner est fin prêt

    La famille s’est réunie
    Autour d’une table garnie
    La pain et les grillades titillant les palais
    Que cette journée soit bénie
    Tous rassasié, dieu remerciant
    Abondance demandant

    C’est le moment des visites
    Chacun sa destination
    C’est l’aïd, c’est la fête
    Tous, bonne se la souhaitent
    Ceux qui sont loin
    Par téléphone sont joint

    Le soir tombant
    La famille se réunissant
    Autour des bons mets
    Pour s’en régaler
    Elle passera la soirée
    Différente des jours passés

    Le jour s’est levé
    Tous ont bien dormi
    Le mouton de la veille
    Il va falloir le découper
    En part le partager
    Prêts pour le départ

    Le téléphone sonne continuellement
    Se mêle au rythme des chansons
    L’internet maintenant
    Bien des tâches nous facilitant
    Pour contacter nos émigrés
    On peut même se regarder

    Les oncles et les grands parents
    Les amis, les filles et les sœurs
    Ainsi que tous les frères
    Se rendent visites en se pardonnant
    Et toutes querelles oubliant

    Les orphelins ne sont pas oubliés
    Leurs parts leurs sont parvenues
    Les nécessiteux aussi
    Ont bien profité
    Les malades réconfortés
    Les morts sont évoqués

    Parents amis se retrouvent
    Par ce plus beau jour
    Partageant joie, liesse et rires
    Heureuse fête à vous tous

    Poème écrit en kabyle par Ahcene Mariche

    • OUERRAD

      merci @mi rouche
      aid said de l autre du hawch
      du cote de 17 eme
      t aimes la langue et
      ben c est un bon presage
      refiles ta part
      cette anne je ne 3ayd pas
      portes toi bien SAHBI
      SURTOUT N OUBLIES PAS EL BASLA :::::

    • Mme CH

      Merci Brother pour le commentaire ci dessus et le poème de Mariche….!!! Ah! Nostalgie quand tu nous tiens…!!! C’étaient les beaux jours….!!!

      saha aidkom, nchallah ayamna dima zina, welfarha sakna fina, welkheir y3oum 3liina, ma yenqes hed fina, waldina radhyin 3lina, wa attawfiq fi hayatina 1000 besma temla ayamek alf farha tnawar ahlamek, alf warda tzayen eddenya qeddamek ou kelma hlouwa men 3endi tqoulek saha aidkom

    • Imène

      3mirouche : Azzul !
      Merci pour ghadwa el aid , merci pour le poème : sans lunettes en plus , c’est trés net ! macha Allah..mais n’attends pas trop pour les réparer ou en acheter une autre paire ..
      Pour l’aid et le rituel de l’immolation , partout ds notre vaste pays on retrouve les mêmes scènes , même ambiance , même effervescence , même joie ..ce qui serait intéressant c’est de nous rapporter trés fidèlement comment ça se passe en France , au canada, aux states ( pour nos amis installés ds ces pays ) comment les musulmans de Fr ou d’Amérique s’organisent pour fêter l’aid : en fait l’égorgement du mouton c’est à l’abattoir , ou dans la baignoire ???
      AidKOUM MOUBAREK à toutes et à tous !
      Mme CH :
      Merci pour tes voeux , j’ai lu et relu : Vive la darija ! super ..

Répondre