La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Trois suicides en moins de dix jours

Un homme âgé d’une quarantaine d’années s’est donné la mort lundi dans la localité de Ben Badis, située à 50 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel Abbès.

La dépouille de la victime, qui s’est pendue à l’aide d’un morceau de tissu, a été transférée par les équipes de la Protection civile à la morgue de l’hôpital. Quelques jours auparavant, deux personnes de sexe masculin ont mis fin à leurs jours par pendaison. Agée de 24 ans, l’une des victimes a été retrouvée pendue à un arbre sur l’axe routier reliant les communes rurales de Téghalimet et Merrine, tandis que l’autre, un quinquagénaire, s’est jetée du deuxième étage d’un immeuble situé dans la localité de Tabia. Par ailleurs, une sexagénaire résidant dans la ville de Sidi Bel Abbès a tenté de se donner la mort en absorbant des substances nocives. Evacuée au service des urgences médico-chirurgicales du CHU de Sidi Bel Abbès, la dame a été sauvée consécutivement à des soins intensifs. Il est utile de signaler que cinq autres cas de suicide ont été recensés à Sidi Bel Abbès durant l’année 2017. Parmi les infortunées victimes, figurent quatre hommes et une femme qui sont passés à l’acte sous l’emprise de troubles dépressifs et autres motifs de désespoir.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=71660

Posté par le Août 20 2017. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : Trois suicides en moins de dix jours”

  1. ouerrad

    ,,,faits divers , certes ,,, mais desespoir au pays du gaz ,,, ? ET on continue de traiter les emiratis de BEDOUINS ?

  2. Roc

    Bien dit descendant de Charlemagne. Quand on arrive pas à de moderniser , on reste dans sa ferme à proximité d’une fosse sceptique.
    Quant au suicide, il sévit même dans les pays les plus riches et les plus développés sur le plan médical.

Répondre