La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Trie sélective des déchets, un début timide, peut – on être optimiste?

Sidi Bel Abbès : Trie sélective des déchets, un début timide, peut – on être optimiste?

Vers la signature d’une convention entre le CET et l’association des 75 logements

images

Pas moins de 184,84 tonnes de déchets recyclables entre papiers, cartons, cuivre, aluminium et autres déchets ont été collectées par le centre d’enfouissement technique de Sidi Bel Abbès durant l’année 2013, alors que durant les trois mois de l’année 2014, il a été récupéré 128,12 tonnes de déchets ainsi que 400 kg de papiers depuis le lancement de l’opération de collecte des papiers au niveau des administrations publiques. Cette importante opération aura son impact sur le rendement de la wilaya, indiqueront les responsables de l’établissement, du fait que le recyclage des déchets permettra de gagner des sommes colossales d’argent, qui seront utilisées dans la réalisation de projets d’envergure, au lieu de les jeter dans l’air et polluer l’environnement. Les déchets entre papier, carton, papier carbone, les bouteilles en plastique, les boites métalliques, les journaux, magazines et prospectus et même les déchets plus ou moins solides, émanant des administrations et des quartiers seront désormais triés, récupérés et vendus aux entreprises spécialisées, pour leur transformation en d’autres produits qui seront mis sur le marché. Par ailleurs, le centre d’enfouissement technique de Sidi Bel Abbès s’attend à la signature prochaine d’une convention avec l’association du quartier des 75 logements sociaux pour la trie sélective des déchets. Il convient de rappeler que la wilaya de Sidi Bel Abbès a été choisie parmi les six wilayas pilotes de cette opération de tri des ordures. Ces ordures qui seront ramassées au niveau des services publics et au niveau de certains quartiers sont transportées par les camions du centre d’enfouissement technique et actuellement triées par un opérateur privé. c’est donc une  Trie sélective des déchets, un début timide, peut – on être donc optimiste? a nos lecteurs de dirent ce qu’ils pensent!

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=49093

Posté par le Juin 13 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

23 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : Trie sélective des déchets, un début timide, peut – on être optimiste?”

  1. HBF

    Que signifie un petit quartier dans cette ville qui croule sous le poids des ordures!

  2. Amirouche

    Le tri des déchets et la collecte sélective est encore à la phase expérimentale à Sidibelabbès !!!!!.
    Ne serait-il pas plus judicieux et rationnel de , d’abord vider , quotidiennement , les bennes aux déchets ménagers,surtout en ces temps de grande chaleur, de nettoyer les places que monsieur Belamri a pris en photos ,de ramasser les tas d’immondices qui jonchent les trottoirs à chaque coin de rue.
    A la mairie de faire son travail de nettoyage afin de limiter la prolifération des « topates , el firenes,el hbouba  » et les insectes porteurs de germes de maladie , quand cette opération serait bien menée , vous réfléchiriez après à ce fameux tri sélectif . MA TAL3BOUCHE BA3IDE !!
    Commencez à nettoyer les décharges sauvages qui pullulent pas loin de la ville , nettoyer les cimetières , les placettes …..etc , là ,vous pourriez faire du tri sélectif pendant un long moment !!!!

    • OUERRAD

      BONJOUR SAHBI TWAHECH YEK
      le tri selectit des 75 logements , c est rien , il ya le tri selectif de toute la VILLE .
      E t il a commence de plus longtemps , suis moi : les eaux usees c est dans la MEKERRA .Les gravats et autres aux abords des routes , les sachets bleus , carrement dans la nature .
      Je revenais d AIN EL TURCK ,vers SIDI BELABBES avec mon frere de lait qui vit en SUISSE ? à un un certain moment il me lance :dis moi toi l agro de quelle race sont ces OISEAUX BLEUS ?là bas ;;;; je ne voyais point d OISEAUX ….
      IL VOULAIT DIRE LES SACHETS BLEUS ????????????????

  3. MADANI

    TRI SELECTIF REVONS

  4. Algérien

    Le maire est le premier mis en cause c’est lui le responsable du calvaire que vit le citoyen et de tout les problèmes que subit notre ville.
    il doit être ester en justice pour rendre des contes pour que l’on sache ou va l’argent de l’état et du contribuable et pourquoi a-t-il failli dans sa mission pour laquelle le peuple l’a élu.

  5. Omar

    Nonnnnn! ce n’est pas le maire,toute personne qui vit physiquement dans cette ville a une part de responsabilité ne jetez pas l’opprobre sur son prochain c’est tellement facile de pointer du doigt les autres et qui c’est les autres ??? Si ce n’est ces habitants qui pataugent 365 jours dans la m…….Je ne crois pas une seconde qu’il va y avoir un changement étant donné que ça dure depuis des décennies alors un jour de plus où de moins c’est kif kif (ki Moussa,ki aïssa). Le véritable bonheur dépend de tout le monde et l’attachement qu’on a pour son environnement qui découle de nous de façon naturelle et non pas chercher des bouc-émissaires rien ne vient sans se rendre compte qu’à force d’attendre des jours meilleurs on passe sa vie à contempler ce paysage qui n’aspire guère le bonheur,à vous Bel Abbèsiens et rien qu’à vous de changer le climat mal-saint bon courage et je crois qu’il vous en faut.

    • Algérien

      @omar
      allez vous renseigner d’abord sur le devoir et le rôle du maire de n’importe qu’elle ville dans le monde avant de culpabiliser le citoyen qui lui ne peut pas avoir les prérogative du premier responsable de la ville
      notre maire et son adjoins sont tout simplement des voyous a qui le peuple a fait confiance pour gérer et entretenir au mieux la cité de la mekera

      • Omar

        Y’a si l’Algérien, je me vois navré de vous répondre en réitérant ma position qui à mon humble avis que vous le veuillez ou non si le maire est un cochon,un corrompu vous n’allez pas quand même le laisser vous menez par le bout du nez que je sache ? Les élus passent et repassent et la saleté et le manque d’hygiène sont toujours là n’est-ce pas ? Notre comportement de gens-foutre est en nous.de mon époque on était pauvres certes mais aussi sales qu’aujourd’hui jamais posez la question aux anciens et vous m’en donnerez des nouvelles,allez bon vent.

        • MADANI

          Mr Omar vous avez tous voté pour ces élus alors ne pleurnicher pas accepter votre situation déplorable et vivez avec la saleté comme ça les microbes n’auront aucun effet sur vous .n’est-ce pas ? nous n’avons que ce qu’on mérite ! ils savent ce que vaut ce peuple vous parlez tous dans le vide . y a pas un pays arabe propre alors ………………..?

  6. essah

    Le tri selective wella selectif ma fih la rassa la mella .
    tafrete l3rabe ma yetnadmouche khlass.
    La place carnot welette hala et les gens yjem3ou fel jlakh comme il a dit Anonyme les tables mjelkhines wel debbane ydor.
    hadel mire j’menfoutisme meme quand le ministre Ghoul ja fi bel abbes il n’etait pas present fi les atteliers enta3 la sncfa.
    il n’est là que pour se remplire la chkara.

  7. jamel

    La société est désormais contrainte a bouger

  8. Asidahmed

    Le déchet incarne aujourd’hui les problèmes environnementaux issus de nos comportements quotidiens. Face à la quantité sans cesse croissante des déchets, le tri sélectif c’est d’abord la revalorisation qui implique des acteurs aussi variés que pluriels. La réussite de ce projet repose néanmoins essentiellement sur l’adhésion de tout le monde. Le tri sélectif questionne donc le rapport de l’individu à ses déchets. Par ailleurs en évidence l’existence de nombreuses cognitions communes chez l’ensemble des individus mais également des différences portant notamment sur les contraintes perçues et sur le sentiment de responsabilité. En Europe ils ont aussi parcouru ce chemin, le cas de France il y a des villes sa fait 10 ans qu’ils ont commencé jusqu’à ce jour juste 75°/° qui sont pris en charge par l’entreprise de collecte. Donc il est impératif de commencé et peut à peut on doit vulgariser ce tri. Ayadoun Sidahmed

  9. gherbi sba

    @ayadoun siahmed Tous les quartiers sont structurés?Possédent ils des volontaires?REPONSE SVP

  10. CITOYEN

    Le premier représentant de l’Etat dans la commune, et ce, conformément aux dispositions du code de la commune est bien le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC). Il est aussi officier d’état civil et officier de police judiciaire, sans être magistrat de la commune. C’est de son ressort et de son devoir de connaître et faire connaître à la population les principaux problèmes concernant l’hygiène et la salubrité se rapportant à sa commune (l’hygiène alimentaire, la salubrité de la cité, la dératisation, la désinsectisation, la lutte contre le bruit, la pollution, la désinfection, la maîtrise de la population animale (chats, chiens, volaille, ovins, sangliers…) dans la ville et la gestion des déchets, la consommation d’alcool dans des espaces publics, l’absence de toilettes publiques au niveau des quartiers. Les déchets sont multiples et partout ils font le décor du paysage algérien, quand on évite de passer par la rue «x» dont l’état délabré, sale, dégueulasse, défoncé depuis que personne ne se pose la question, la rue où transite quotidiennement une bonne partie de la population, n’a pas suscité l’attention du premier responsable de la commune et de ses subalternes qui ont la charge, et le citoyen qui a le mot ! Nos responsables, nos élus ne se soucient nullement de ce qui se passe, tant pis si les choses sont mal faites et peu importe si elle sont refaites, du moment que le pétrole génère la richesse en $ et que personne ne prend la peine de compter les sous du contribuable pour arriver à dire que celui qui néglige la punition ne peut récolter que la désolation, le malheur, l’affliction et la douleur comme sanction.
    Rabi yjib heir

  11. LARBI

    Qu’elles sont belles ces citernes ! , j’ attendrai impatiemment leur mise en place ,pour les prendre la nuit et les mettre sur ma terrasse , comme ça j’aurai 3 grands réservoirs d’eau de couleurs différentes .

  12. Asidahmed

    chacun de nous peut être un volontaire. les quartiers la plus part des habitants n’adhérent pas avec les comités de quartiers, plusieurs questions sont mit en évidences. la crédibilité du président, le manque de disponibilité des comités de quartier, l’indifférence des uns et l’irresponsabilité des autres, manque de communication entre comité et les habitants. tous ces paramètres contribues à la dégradation de nos cités, mais il ne faut jamais laissé tombé. il faut toujours continuer même avec 2 personnes et ainsi de suite afin d’avoir un jour toutes les habitants s’impliquaient pour le cadre de vie de leurs cité. Merci gherbi sba

  13. Mme CH

    Tous les déchets ne sont pas biodégradables….tels que le plastique, le verre, le papier-carton, les métaux etc, donc, rejetés ils vont polluer l’environnement ; malencontreusement, ces résidus deviennent de plus en plus abondants, produits par la société consommatrice que nous sommes devenus, malgré nous… !!!
    Cependant, pour recouvrer ces déchets, il faut les trier à l’amont par famille, ainsi ces résidus triés par catégorie dans des sacs seraient facilement récupérables pour qu’ils puissent être ensuite, soit recyclés, soit valorisés énergétiquement ou carrément, mis en décharge….. !!!Et pour cela il ne faut presque rien, juste un peu de bonne volonté, d’organisation, de sensibilisation et d’incitation de la part des services concernés qui doivent être plus sérieux et plus présents sur le terrain, sans oublier l’application de la loi …. !!!
    Une fois qu’on ait bien trié les déchets à la maison, on va les jeter dans ces bacs de couleur différente…! Est-ce sorcier…???? Quant à la mairie, elle doit fournir les bacs et les déposer, en bas des immeubles puis les collecter à temps pour qu’ils soient ensuite traités ou recyclés.…!!

    Avec un peu de soutien et de conviction, ces déchets peuvent acquérir une grande valeur économique, à, l’image de « la transformation des déchets en énergie. Les déchets ménagers, les huiles usagées et les pneus usés peuvent être recyclés pour produire de l’électricité et du chauffage »…!!! De ce fait, les services concernés peuvent lancer plusieurs projets pour le recyclage par exemple, du plastique, du verre ou du papier, comme c’est le cas dans certaines Wilayas comme Alger et sétif….etc…!!
    « Avec 5 millions de sachets plastiques utilisés chaque année en Algérie soit 200 sachets par algérien, par an, le pays est le cinquième consommateur de sachets plastiques au niveau mondial. »… Grave non…??!!! Cette abondante matière peut devenir une corde, un vêtement ou encore une nouvelle bouteille. C’est le cas, de cette entreprise « Plasticyle » qui fabrique des granulés PET au sein de son usine Ibn Ziad, située près de Constantine : « Nous réalisons le broyage, le lavage séchage et la granulation », explique la fondatrice de l’entreprise Besma Belbedjaoui qui vient d’acquérir les machines industrielles nécessaires à la transformation grâce aux 800.000 dinars de crédits octroyés par l’Agence nationale de soutien à l’entreprise des jeunes (ANSEJ). « La chef d’entreprise qui emploie cinq personnes espère ainsi voir son activité démarrer réellement, après plusieurs années de tracas administratifs. »…. « Je suis la seule à tout faire, du broyage aux granulés », affirme la jeune chef d’entreprise de 29 ans….. » Un Grand Bravo à cette femme utile…! Je parle de cette entreprise pour inciter les belabbésiens qui montent des projets avec l’ANSEJ ou autres, d’explorer ce domaine et voir l’éventualité de se lancer dans ces activités de recyclage…!!! Aux autorités de leur faciliter la tâche et ne pas leur mettre les bâtons dans les roues, comme d’habitude de Cloclo… !!!!

    Au lieu de saper le moral des troupes, encourageons le citoyen et la mairie, pour que ce projet de tri sélectif réussisse et soit généralisé par la suite à toute la ville, puis à l’échelle nationale…pourquoi pas….?? Ne voyons pas que du noir, ni du blanc d’ailleurs, un peu de gris nous fera du bien, à défaut de voir tout en vert, comme le bel habit que la VDSBA vient de mettre, je trouve que ça lui va mieux que le rouge….(rires)…!!! Ouffffffffffffffff, cette couleur gaie de la nature entre autres, repose les yeux…..!!!! Merci VDSBA…!!!

    Retournons au tri sélectif, quand on veut on peut… !!!!

  14. abdel

    c’est le citoyens en lui même qui est sale ne confondant pas citoyens avec maire de la ville commençant a balayer devant nos portes et nos rue, si vous marcher en ville que vous voyer un papier ramasser le,donner le bons exemple sa prend que quelque seconde dans votre vie, le musulmans et normalement propre , je suis venue en affaire a sidi bel abbes avec des étranger et je peut vous dire que j’avais vraiment honte , l’incivilité , la saleté, ect ect

  15. LAHCENE CHOT

    comme tout bon cavalier qui se respecte ,il faut mettre le pied à l’étrier ….il y a un début à tout …le travail est de longues haleines …nous commencons à prendre conscience de notre environnement c’est de bonne augure pour l’avenir ….nous attendons avec impatience la dépollution de la Mekerra ,et une politique écologique citoyenne ….l’espoir fait vivre …

    ALLAH EST GRAND

Répondre