La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes: si l’école indigène (Avicennes) m’était contée par notre frére ABBES

Nous n’apportons pas du nouveau en redisant que ce qui nous fait plaisir est d’instaurer cette communion entre nos lecteurs (ces) la ou ils se trouvent comme nous se devons de dire qui ne se passe pas qu’un jour que Dieu fait que notre journal le votre amis lecteurs et amies lectrices fasse amicalement le lien entre lecteurs qui se sont retrouvés dans la partie commentaire et qui ont tenus a entrer en contact .Cet exercice nous honore beaucoup .Et voila dans ce cadre global que notre ami Abbas récidive après son papier sur Sohbi le coiffeur des belabbesiens de Paris en nous envoyant une photo de classe au sein de l’école indigène(Avicennes) de l’heroique quartier « Grabba » de la ville Arabe nous replongeant dans les années 53/54 voyons ce qu’il dit :

« en parcourant mes archives sur notre belle ville de sidi bel-abbes j’ai pensé que le meilleur plaisir que je pouvais faire au lecteurs de la VDSBA  était de mettre à la une une partie de l’histoire de cette école Indigène très bien connue de certains qui l’on fréquenté et c’est un ancien élève de cette école qui a eu le mérite d’écrire et de parler de son école ,je veux dire  de Mr Bachir Belhamza que beaucoup de fils de la Graba connaissent et sur la photo j’ai retrouvé mon vieil ami Soudani Cheikh  ex gloire de l’usmba honoré par la voix de sba et je pense qu’à coté il y-a Abdellaoui  le  grand artiste guitariste Contexte d’une époque La première école primaire supérieure de l’Algérie a été celle de garçons de Sidi-bel-Abbès (Oran), édifiée vers 1882. Sont venues ensuite celles de garçons et de filles de Constantine, en 1885 ; enfin celle de garçons de Boufarik (Alger) et celle de filles de Blida (Alger), en 1903 et 1908 La Commission sénatoriale d’études sur l’Algérie, présidée par Jules Ferry au dela des récents reproches faits par des politiques tout récemment, montre que la question de l’instruction des indigènes est une de celles auxquelles elle attache une importance capitale.indique nos sources Elle délègue en Algérie une sous-commission qui visite de nombreuses écoles. M. Combes, qui en fait partie, est chargé du rapport. De son côté, M. Burdeau, rapporteur du budget de l’Algérie à la Chambre des députés, étudie la question sur place.Enfin M. Léon Bourgeois, alors ministre de l’instruction publique, se rend à son tour en Algérie et se rend compte des résultats obtenus et  de ceux qu’il est possible d’obtenir. Ces études aboutissent au vote d’un nouveau projet et de nouveaux crédits au Sénat et à la Chambre des députés. Le 18 octobre 1892, paraît un décret spécial qui a été le véritable code de l’enseignement primaire des indigènes de l’Algérie. Voilà encore une très belle histoire sur notre belle ville qui fut jadis et de son école Indigène qui a vu naitre quelques bonnes élites culturelles et intellectuelles dont une bonne partie n’est plus de ce monde :mais ont tous un mérite d’avoir été unis, solidaires  notre source monsieur ABBES  dit ceci  je remercie Mr Belhamza d’avoir pensé à mettre en avant cette belle école Indigène.Bien bel-abbésiennement à nous tous ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=14560

Posté par le Juil 11 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA QUAND TU NOUS TIENS, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

61 Commentaires pour “Sidi bel abbes: si l’école indigène (Avicennes) m’était contée par notre frére ABBES”

  1. hanene

    je sais que vous joué un trés bon role positif dans le site cela fera plaisir aux familles des gens de cette vielle photo qui revient 60ans ou plus en 2012

  2. sokato ALICANTE

    le journal de ma ville m’honore c’est bien tout ce que je lis Je vous souhaite un bon mois de ramadhan de pieté et d »amitié et surtout de solidarité envers les démunis

  3. benali

    Beaux souvenirs ;le numéro 4 c’est le martyr MADLOUM lycéen mort au djebel il ya une école a fila errih qui porte son nom

  4. Mohamed.G...

    Très belle photo de ces chérubins.Chacun d’eux en se revoyant va plonger dans des souvenirs et des émotions jusqu’à en pleurer,peut-être,quelle aubaine et quel bonheur de figurer parmi ses anciens camarades? Moi aussi j’ai fréquenté l’école Avicennes,mais bien après 1962-65,au temps de mr Bourg,comme directeur!!!

  5. A.Dennoun

    Salam Abbes,
    Merci pour cette belle photo et commentaire.
    je pense qu’il y a une erreur d’identification des eleves.
    Le 22 ne pourrait pas etre Abdellaoui Cheikh,par contre le 21 lui ressemble enormement. Reste a confirmer.
    Bonne soiree,
    A.D

  6. chaib draa tani djamel

    non mr dennoun ce n’est pas abdellaoui chikh c’est son cousin , il a un magasin de torréfecation de café à coté du centre de santé centre ville ,j’ai reconnu en tant que jeune voisin et toujours du quartier GRABA soudani chikh(usmba) à coté de lui ghorzi abbés(ex commissaire principal d’oran) mouri (ex directeur de lycée) ghani bététe,bendouina chikh(huissier de justice allah yarhamah) gadi(commandant de bord air algérie) zouaoui(moussika) sans oublier leur grand instituteur mr SEKKAL(allah yarhamah qui habitait rue CRAMPEL) souvenirs,souvenirs et merci à la rédaction de cette belle photo-souvenir

  7. un parmi d'autres

    C’est un grand plaisir partagé avec des enfants de la ville .
    Ne sommes-nous pas portés à admirer de confiance ce qui est éloigné de nous.
    Major e longinquo révérentia, l’éloignement augmente le prestige ;et quel prestige de cet amour que nous portons à notre chère ville . Pour ce qui est du plaisir voltaire avait dit « —(Le plaisir est plus rapide que le bonheur et le bonheur plus que la félicité)
    Mon plus grand souhait est d’entrer en contact avec mon vieil ami cheikh Soudani ,alors j’attends

  8. ALGERIEN

    ya djamel voila une photo qui me fait rappeler khalti rekia allah yarhamha femme de menage de notre ecole j ai des photos de notre ecole indigene et l ecole maternelle ou est installe actuellement la casoran a cote du centre de sante voila qui est l algerien merci un parmi d autres et surtout lecteur de la vdsba vive la rue beranger et ses enfants

    • Mohamed.G...

      Merci,Algérien,de m’avoir rappeller khalti Rekia,la femme de ménage,elle était comme notre deuxième mère ,Allah yerhamha…que de beaux souvenirs!!!

  9. abbassi tout court

    une photo souvenir je remercie monsieur abbesl

  10. chaib draa tani djamel

    à un parmi d’autres le contact avec notre grand SOUDANI CHIKH(USMBA) voici son No de telephone 0778184208 et maintenant tu n’es pas « un parmi d’autres » tu es « parmi nous »

    • un parmi d'autres

      Merci Mr chaib draa tani djamel pour le No de mon vieil ami cheikh et croyez-moi je l’ai appelé assitôt l’avoir réceptioné et encore une fois merci .AMICALEMENT

  11. chaib draa tani djamel

    ya BENDIDA « l’algerien »aalah yarham khalti yamina j’éspere que tu les a reconnus ces éleves de l’ecole indigenes(avicenne) la plus part sont ouleds filajna (GRABA)l’ecole maternelle ou se trouve maintenant la casoran en face Bt berrebah c’etait l’ecole maternelle TURGOT et vive la rue de la mosquée

  12. Benali belabbésien dALGER

    je veux vous remercier si djamel mais tu ne sait pas ; que le directeur Francais avait une jambe en bois et que au moins deux lycéens sont des chouhadas le 4 et 7 c Zouaoui kaddour frere de ghani et bendouina cheikh ex huissier dcd il ya 2ans et le prénom de sekkal c bel kacem et Gadi parti en France ….VRAIMENT LA VOIX UN GRAND JOURNAL KHAYI tu est de monavis!

  13. ALGERIEN

    ya djamel et les gens nous traitent d arriviste ca ma rappeler kaddour votre voisin chlomo zoubir mokhtar ould maazouza allah yarhamhoum

  14. benhaddou boubakar

    memorable photo souvenir qui va eveiller bien des ex èleves de cette ècole! merci si abbes!

    • ALGERIEN

      boubakar la photo m a fait rappeler le jour ou bouchentouf kadirou ould ami amar a eu un accident avec une grenade a cote du c e t

      • benhaddou boubakar

        je savais bien que cette photo va faire de la « une »,merci de m’avoir rappeler 3ami amar bouchentouf allah yarhmah que je le conduisais chaque fois chez son ami bouroumi le boucher (trig tlemcen), merci encore une fois,tu me connais bien « algerien »!!!

  15. ALGERIEN

    pas plus que ce matin j ai rencontre un benhadou eh ya rue bara slimane coiffeur zenati caparos fezazi ect bendida qui t embrasse

    • Mohamed.G...

      Algérien,moi j’ai rencontré ce matin deux Benhaddou: Boubakar et son oncle Said,et tous les trois on avaient évoqué le bon vieux temps à Fg Thiers et j’ajoute à votre liste :Sassi le boulanger,tout au fond Sid El-mokhtar,au tournant Freh Khodja et le bar de Kadid etc…

      • ALGERIEN

        mohamed tu te rappel des neveux de sassi abdelaziz rassiste et bien moi je suis le voisin de mokhtar ould bouras j habite a cote de rigouni avant l independance on avait un magasin depot de limonade au rez de chausse de l immeuble jean bart en face claude bernard et mon oncle mokhtar avez le bar en face sassi

    • benhaddou boubakar

      et il y’a aussi baraka,benzaidi,les betite,djemil etc;;; j’ai une photo de classe a l’ècole claude bernard maintenant ben badid,l’annèe 66.67 avec notre maitresse de francais mme pasquet,un jour vous la verez dans la vdsba nchallah, merci bendida

      • ALGERIEN

        1966 apres le coup d etat j etais au lycee laperine pour freh khodja son pere avait la boucherie a cote de ami zine et nous avec badji bouzid mustapha chenoufi et mamoune said ont repetes dans le meme groupe avez vous vue murza

        • benhaddou boubakar

          avez, vous vu murza je l’ai cherchè partout oh oui ca y’est je le vois veut tu venir ici c’est la dernoire fois!!!!!

        • Mohamed.G...

          Avez-vous vu Mirza de Nino Ferrer,donc vous connaissez Bouzid ( Bachi) le grand guitariste,c’est lui qui était spécialiste de cette chanson.

          • Un parmi d'autres

            Pour Mohamed G voici les paroles de la chanson de Nino Ferrer

             

             

             

            Paroles de la Chanson : Mirza

            Z’avez pas vu Mirza ? Oh la la la la la
            Z’avez pas vu Mirza ? Oh la la la la la
            Z’avez pas vu Mirza ? Oh la la la la la
            ______

            Où est donc passé ce chien
            Je le cherche partout
            Où est donc passé ce chien
            Il va me rendre fou
            Où est donc passé ce chien
            Oh! Ça y est, je le vois !
            Veux tu venir ici,
            Je n’le répéterai pas
            Veux-tu venir ici,
            Mmmmm, sale bête va !
            Veux-tu venir ici
            Oh! Il est reparti
            ______

            Où est donc passé ce chien
            Je le cherche partout
            Où est donc passé ce chien
            Il va me rendre fou
            Où est donc passé ce chien
            Oh! Ça y est je le vois !
            C’est bien la dernière fois
            Que je te cherche comme ça
            Veux tu venir ici
            Je n’le répèterai pas
            Veux tu venir ici
            Ca y est te voila
            Veux tu venir ici
            Oh et ne bouge pas
            Veux tu venir ici
            Oh yeah ! satané Mirza

            ______

  16. Hocine .Sidi Yassine.

    Djamel Chaib draa , khayi tu es un grand . Précision vraiment chirurgicale .

  17. benhaddou boubakar

    notre frere djamel sait comment repondre avec sagesse et precision! il èvite de se frotter avec des interventions inutiles,

  18. Taibi.A

    la publication de cette photo noir et blanc des annees 53/54 et l’article qui suit m’ont enormement plu mais je tiens a préciser que le commentaire de Monsieur Chaib Draa Tani Djamel etait pour moi une bouée de sauvetage vu que la legende ne donnait que les noms de famille se ces eleves alors que lui m’a beaucoup aider a  » reperer  » certains qui sont mes voisins mes amis et des connaissances .merçi Monsieur C D T D.

  19. hamidi

    Remerciement a abbes ; et la publication d’une ancienne photo permet de réveiller des souvenirs et aussi de faire le point ou est telle personne que devient il; et je remarque que des amis lecteurs ont bien réagi

  20. Amyna

    Ecole « indigène », dites vous??? Voilà un qualificatif à connotation péjorative qui n’est pas à sa place au regard de ce que devient l’école, un demi-siècle après. Ce terme là devrait être utilisé, présentement pour qualifier l’école.
    J’ai parcouru tous les commentaires et je fus étonnée de constater qu »à part les bons souvenirs évoqués, personne n’a parlé de la différence éducative entre l’école que nous avons fréquentée et celle d’aujourd’hui qui éduque nos enfants et nos petits enfants. Si cette école  »indigène » (comme vous dites) a produit des élites , la nôtre actuellement forme des illettrés, des chômeurs diplômés, Non que les diplômes soient valables mais la majorité sont délivrés  » au rabais » avec en prime la médiocrité, des mœurs dépravées.
    Le système éducatif (y compris l’université) doit être épuré totalement avec l’aide de certains qui ont fréquenté la bonne école d’antan. Il est temps qu’ils relèvent le défi d’une éducation meilleure, basée sur l’effort, le travail rigoureux pour cette jeunesse car c’est elle l’avenir de notre beau pays.

    • Mohamed.G...

      Le sujet est d’ordre amical,à évocation de souvenirs lointains qui ne déméritent pas et sont aussi importants que le système éducatif dont vous avez raison d’évoquer,mais qui n’est pas à l’ordre du jour.Bonne journée Mme!!!

  21. Un parmi d'autres

    Mme Amyna bjr ,
    Le titre » si l’école indigène m’était conte « a été mis pour réveiller des souvenirs chez certains qui ont use leurs fonds de culottes sur les bancs de cette première Ecole construite en Algerie du temps de Jules Ferry.
    Je comprend parfaitement votre coup de gueule envers l’éducation nationale qui est dispensée aujourd’hui dans nos établissement scolaire sachant qu’il y a peu d’enseignants qui font de leur mieux pour assurer un bon apprentissage éducatif .
    Cette Ecole fut l’école indigène ensuite l’école communale et ce n’est que vers les annees 1959 qu’elle fut baptisée Ecole Avicenne.
    Ceci dit le titre n’a aucune connotation pejorative puisque ce fut une réalité jadis et croyez-moi chère Mme que certains qui ont fréquente cette Ecole et qui pour certains vivent encore ,emploi ce qualificatif comme vous le soulevez ,lorsq’ils parle de leur Ecole de ce quartier qu’etait la Graba et qui plus est encore de nos jours un quartier très visite par de nombreux visiteurs venus de partout pour faire leurs achats et cette place
    La Tahtaha que j’ai connu durant la période difficile avec ses troubadours et ses charmeurs de serpents ,et ses conteurs .
    Ad vitam eternam
    Cordialement Mme

  22. issad

    c’est uniquement des souvenirs qui sont conté c’est bien pour la mémoire mais cette Amyna tente de nous faire entrainer vers une comparaison . L’idée est bonne allons y madame Amyna!

  23. Amyna

    Oui, l’idée est très bonne de mettre des photos d’autrefois et évoquer les bons souvenirs. Je ne conteste pas du tout cette manière de faire. J’ai bien examiné cette belle photo et je fus d’abord admirative de l’allure si droite de l’ enseignant et de son directeur. Cela m’a tout suite fait penser à l’état de deliquescence de notre école d’autant que mr Abbes fait un historique des autorités de l’époque coloniale pour valoriser l’instruction. Certainement, leurs objectifs n’ étaient pas si innocents mais au moins, on peut décerner le mérite de la haute valeur éducative de l’école. Que font les nôtres du pouvoir, présentement, pour l’éducation ?
    N’a t il pas dit Jules Ferry que: “La République doit prendre en main le citoyen du berceau jusqu’à la tombe.”

  24. Amyna

    lire ( ….on peut leur décerner le..)

  25. Nasri

    Bonjour Madame Amina
    L´université algérienne est devenue une fausse vitrine du savoir et de la connaissance, avec tout ce que cela conduit pour l’´Algérie de perte, et de recul dans son développement propre .
    C´est une certitude que de constater que l´université n´a pas participé au décollage économique et social du pays.
    La comparaison est de taille ancienne/nouvelle
    Feu Boudiaf l’a bien dit que l’école algérienne est sinistrée.
    Joumouaa wa salat makboula

    • Un parmi d'autres

      Mr Nasri slm alykm wa allahou yakbel salataka .
      Comme vous n’êtes pas sans le savoir .
      J’ai eu de la chanse comme mon défunt frère ,qu’il repose en paix d’avoir été a la petite Ecole de l’enfance (la garderie,puisqu’aux l’époque on ne disait pas Crèche ,ensuite la maternelle pour accéder en primaire au CP cour préparatoire ceci dit je suis un enfant de la vieille Ecole et même mon défunt petit papa a été a l’ecole Marceau dans les annees 20 .
      Pour ce qui est de nos université. Il faut savoir qu’a l’époque il en existe une seule pour tout ll’ouest algérien et c’était celle d’Es-senia,pour le reste de nos université d’aujourd’hui et des cours dispenser je préfère ne rien dire .
      Salutations

  26. Amin

    Monsieur Nasri Salam!
    Je vois que vous aussi criez haro sur un baudet nommé université algérienne.
    Pourtant son échec était prévisible suite à une politique d’arabisation ratée et le déferfelement de cohortes analphabêtes bilingues ou trilingues en comptant l’Amazigh.
    La démagogie a longtemps empêché toute sélection ni orientation et on ne s’est jamais préoccupé de l’acquisition du savoir, la polarisation ne se portant que le diplôme dévalué.
    Notre université est totalement inapte à répondre aux besoins du développement et vous qui avez vécu l’exploit de recouvrer la souveraineté du pétrole, savez mieux que personnes que les quelques cadres formés par l’école française avaient tenu le bâtîment et empêché le naufrage du pays.
    Ensuite la SONATRACH a envoyé des milliers d’étudiants et étudiantes fils de…. se former au bénifice des pays étrangers et du pays du Golfe.
    J’ai eu la surprise de repertérier en 1986 25 thèses d’algériens dans la seule université d’Austin au Texas.
    Je n’avais pas encore compris la braderie du pays qui s’annonçait.
    Amicalement

  27. Mme CH

    Mr Amin salam!!!! Je vais commencer par votre dernière phrase qui résume toute la situation « Je n’avais pas encore compris la braderie du pays qui s’annonçait. » Eh bien! c’est juste ce que vous venez de dire et c’est là où réside toute la « Mouchkila »…Il n’y a qu’à se poser la question qui veut brader notre pays et notre nation ????? Moi, je connais la réponse et vous ??!!!!
    Ajoutons à cela la fameuse phrase du défunt Djilali Liabès rapportée hier par mon frère lecteur assidu et que je vais un peu adaptée au sujet pour dire : »Tout ce qui se passe actuellement en Algérie est un CHAOS ORGANISE et PROGRAMME»…… Bon les autruches auront compris de quoi je veux parler…….
    Amicalement..!!!!

  28. smain

    Arretez d’insultez les gens madame…vous avez la peau dure

  29. Mme CH

    Mr Smain Salam !!!!! J’ai insulté qui svp ??? Ou bien vous vous érigez à la vdsba pour diviser les lecteurs(rices) en deux groupes, ceux et celles qui ont la peau dure et ceux et celles qui ont la peaux tendre…… Et la peau du Caméléon elle est comment d’après vous Mr…….
    Je préfère connaître vos points de vue sur les différents articles mis en ligne ça serait plus bénéfique pour nous tous(tes)…..
    Cordialement Mr !!!!

  30. Bouziane

    Essalamou alaykom,

    Il m’est triste de constater que la plupart des responsables des autres nations aiment leurs pays et travaillent de sorte a rendre leurs peuples et leurs sociétés prospères alors que les nôtres font tout pour nous briser.Ils ont fait de nous des ignorants et des incultes( ila man rahima rabi)….

  31. naimi

    c’est a nous de se trancsender et de ne pas se lamenter et a projeter nos defaillances sur autrui ;vous savez enseigner n’est pas une sinecure;il m’est arrive de le croire ;helas il s’est avere que la completude est une finalite a laquelle aspire chaque appreneur pour ses apprenants sinon le declin est assure et mener son boulot devient rebarbatif qui influera par la suite sur les resultats escomptes et enlise le systeme educatif dans la mediocrite et donne lieu a toutes les critiques et denigrements.

  32. Nabila t sba

    merci monsieur Naimi mais ne soyez pas trop absent commentez pour le bien de notre journal Des commentaires qui aident c bien monsieur NAIMI.un nom de abbassi

  33. bendouina sofiene

    bonjour,
    merci beaucoup pour cette photo, voila je vois pour la première fois mon père (5) allah yarahmou écolier en plus il porte l’ardoise…..

    merci.

  34. NAIMI

    Bonjour à tous,
    Je viens de découvrir cette photo et je souhaiterais savoir si vous avez connu mon frère Naimi Abbès né en 1947 (Allah yarahmou) et ayant été ami de Freh Khodja.
    Merci pour vos réponses.
    Cordialement,

  35. mohamed nadir sekkal

    jolie photo abbes , l instituteur sekkal belkaceme allah yarhmou, cetait le cousin a mon pere , et le marie de ma tante il habitait crampelle , son fils abdelhalime il a un cabinet conseille pres cite serna

  36. mohamed nadir sekkal

    jolie photo abbes , l instituteur sekkal belkaceme allah yarhmou, cetait le cousin a mon pere , et le marie de ma tante il habitait crampelle , son fils abdelhalime il a un cabinet conseille pres cite serna.

  37. madloum mama.

    Bonjour.je suis la soeur de madloum mohamed.j’ai lu tout ce que vous avez ecrit sur lui.cela m’a profondement touchėe.j aimerai seulement vous demander si vous avez des photos de classe sur lesquelles il se trouve.j habite Alger.contactez moi a n’importe quel moment.merci a vous tous.bisous a tous mes compatriotes bel abbesiens.

Répondre