La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Sehala Thaoura : Le calvaire des collégiens tire à sa fin / Par Mohammed Habchi .

Le récent lancement des travaux de construction d’un Collège d’Enseignement Moyen dans la paisible commune de Sehala Thaoura, localité située à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel Abbès, a décidément, fait l’effet d’un soulagement inespéré qui, du reste, a été ressenti aussi bien par les jeunes collégiens que leurs parents. C’est dire à quel point ce projet que les habitants réclamaient, à cor et à cri depuis plusieurs années déjà, leur tenait à cœur. L’édifice dont le délai de réalisation a été fixé à 12 mois, devrait, à terme, mettre fin au calvaire des collégiens qui, faute d’établissement d’enseignement, sont  contraints de se rendre quotidiennement dans les communes environnantes pour y suivre, bon an, mal an, leur scolarité. Une situation devenue fort lassante pour les adolescents qui, le plus souvent, se résignent à arpenter matinalement  les routes en quête d’un quelconque moyen de transports ( Bus, taxis, Auto-stop)  qui leur permettrait d’arriver à bon port. Il reste, cependant, à espérer que l’entreprise chargée des travaux de réalisation du CEM s’en tient scrupuleusement au délai imparti pour l’achèvement du projet et lui éviterait, ainsi, de traîner en longueur. Il est, toutefois, utile de signaler que les prévisions établies pour la prochaine rentrée des classes (2015-2016), font état de l’ouverture de nouvelles infrastructures scolaires parmi lesquelles figurent notamment 06 lycées, 06 CEM ainsi que divers édifices complémentaires.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59864

Posté par le Avr 20 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : Sehala Thaoura : Le calvaire des collégiens tire à sa fin / Par Mohammed Habchi .”

  1. bouterfes

    Il ya lieu de remarquer aussi que la direction de l’enseignement donne des directives dans leurs cahiers de charges pour respecter l’insonorité des classes. Jadis y’avait pas de voitures les archtictes avaient le seul probléme de lumiere alors ils offrent le maximum d’ouverture aux salles fentres tres haute et large donnant dans laxe Est Ouest pour beneficer des rayons solaires..il ya une nouvelle ecole qui est entrain de se construire sur la rue aisat idir soug ellil ou les fenetre donnent sur la rues. Il est impossible de donner des cours a cause du bruit et vacarme des voitures et camions….voila le probléme de l’algerie lorsque les autorité fo’t un projet ils ne demandent pas avis des concernés. C’est un administrateurs qui fait le projet..
    Si on avait apeler les enseignants en leurs montrant la maquette possible un enseignant ou une enseignante fera la remarque du bruit et l’archticte doit changer de plan..maintenant il doivent instaler les vitres a double vitrages avec le vide interieur cette technique est utilisée dans les TGV en france

  2. OUERRAD

    win rahi thaourah , un projet de cem pour 2016 si l entrepreneur est serieux : le cavaire continue pour les povres zghabas .

Répondre