La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes : Report du pèlerinage du premier groupe de pieds noirs.

Il y a 2 mois, nous avons fait part d’un pèlerinage de pieds noirs  prévu pour le 21 de ce mois, ce Enième retour au bled, n’a pu ce concrétiser cette fois ci, quelques hésitants du groupe retenu par la fille du bled Giselle Ferrari ont été a l’origine de ce report, pourtant la sérénité règne en Algérie et les répercutions ou hantise de ce qu’on appelle par Rue Arabe, ne sont pas des argument massues, et pourtant le pèlerinage n’aura pas lieu, ceci n’empêche de dire que l’entreprenant travail mené depuis de longues années, par cette Bel Abbesienne, native du quartier du mamelon, précisément du coté de la place Berraguase (ex-Marine), là ou l’ex église a été reconvertie en mosquée que l’on appelle pas Mesjid Fatima Zohra fille de notre Prophète Mohammed (QSSL). En effet, cette dame comme tant de pieds noirs, conservent le souvenir enchanté des années de soleil, celle de la jeunesse et de l’insouciance. Elle fonda dans la décennie l’Amicale des Pieds Noirs de Pau-Béarn (Apolitique), et toute vouée au partage d’une culture du sud vénérée de ses membres. En retournant au bled, elle propose à la communauté pieds noirs tout un itinéraire, la menant bien sur sur les bords de la Mekerra, ainsi qu’Oran. Très bien reçus, ou merveilleusement accueillis, invités a manger le couscous ou boire du thé…etc, c’est ce qui s’est dit récemment autour de ses voyages inoubliables, et qui sont d’une régularité et d’une préparation méticuleuse. Normal, dirions nous quand le cœur palpite de l’autre coté de la méditerranée, et vous êtes persuadé que l’accueil dans le bled demeure chaleureux, vous prenez le premier avion… fort heureusement indique notre source Bel Abbesienne, qui est en contact permanent avec ces Bel Abbesiens d’outre mer, que ce n’est là qu’un report. Comme il faut dire que dans le domaine infrastructure hôtelière, de nombreux projets sont en cours. Par ailleurs, il y a lieu de relever une désaffection dans le maghreb, notamment en Tunisie, et qui est toute temporaire, et qui ne semble pas profiter à l’Algérie en butte, d’un côté, à un manque chronique d’infrastructures d’accueil et de l’autre, à la menace terroriste supposée d’Aqmi qui a pris en otage le sud touristique par le truchement d’opérations ponctuelles de rapt de touristes étrangers, le dernier en date étant celui de l’Italienne Maria Sandra Mariani, 53 ans, enlevée en février dernier, indique une autre source. En parallèle a ces données, le ministre du Tourisme, Smaïl Mimoune, a assuré que le gouvernement « n’a, à aucun moment, envisagé de tirer profit de la situation générée par les troubles en Tunisie et en Egypte », une déclaration qui a le goût d’un aveu officiel sur l’incapacité de l’Algérie à prétendre remplacer les deux destinations dans le calendrier des tour-opérateurs européens.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=4601

Posté par le Mai 26 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

2 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Report du pèlerinage du premier groupe de pieds noirs.”

  1. arbi zazou de sidi lahcene

    cesi est bien dommage c est un report selon le sujet aborde et sans nostalgie la ville avec djellouli hassani ould allalle pharmacienet des dizaines de bons gestionnaires etait propre ou voulez vous que ces touristes viennent quand lesparvenus sont aux commandes je lisais deli ou delit c kif kif l opportunisme rampant quia diabolise notre ville ceciest la pire insulte de voir deschiens au centre ville je remercie ce journal et ses lecteurs

    • Youssef

      arbi zazou ouallah ghir hchouma le mieux c’est qu’ils ne viennent pas voir comment est devenue el-bled car c’est aussi leur terre natale ,GHIR EL KHNEZ YEKTELHOUM .Et de voir leur maison ou ils sont nés ,sakninhoum ghir bouzguendel ou khouh on vit et on fait avec .Le feuilleton LES ENVAHISSEURS ,ces etres venus d’une autre planète sauf que fi bel-abbès on a pas DAVID VINCENT li idirel-houm lla chasse bach y taradhoum ysarhou el m3izz
      AYA BESLAMA

Répondre