La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes : Mon Plaisir, des travaux à l’arrêt dans une ville abandonnée.

Que l’on ne nous reproche pas d’user trop de l’utilisation des photos comme cela était le cas dernièrement avec les photos du cinéma Versailles, lorsqu’on a abordé la future biennale, initiée par l’artiste Kader Kada. Depuis près de deux mois, car dans les faits, notre ami rédacteur Kadiri Mohamed ne cessait de recevoir des appels téléphoniques de quelques responsables locaux vraisemblablement irrités par cette publication, qui nécessitait d’être mise en ligne comme les devanciers reportages. Et que voila, d’autres photos de l’ex beau quartier Mon plaisir, qui depuis des années ne cesse de faire parler de lui, d’abord, il ne reste que quelques familles autochtones. La reconversion des habitations a tout dénaturé, il y a des nouveaux arrivistes tel le maire qui est a 150m de la principale artère et qui est dénommée feu Bouadjra Daho. Et c’est de là que l’indignation a débuté a-ton appris sur les lieux. Mr Merabet Hadj, ce n’est qu’un exemple était hors de lui, et pour cause: les travaux engagés pour le renouvellement du réseau d’assainissement sont à l’arrêt et rien n’indique qu’ils reprendront de sitôt en ce mois de Ramadhan particulièrement caniculaire. «Sans explication aucune, l’entreprise en charge de l’opération a retiré, en juin dernier, ses engins et ses ouvriers, laissant le site à l’état de véritable chantier avec les désagréments multiples que cela engendre pour les familles riveraines», déplorent d’autres citoyens du quartier. Il n’y a pas que cela, dans notre ville abandonnée à l’informel a tout bout de champ au manque d’hygiène, a l’instabilité, au manque d’éclairage dans plusieurs quartiers dont l’ex beau Mon Plaisir, ou une autre source nous parlera d’insécurité par manque criard d’éclairage, hormis quelques magasins qui atténuent cette obscurité momentanément, mais une fois fermés, c’est le noir total, et même dans la journée, les travaux sont une menace évidente «Chaque jour, des enfants tombent accidentellement dans les trous et les tranchées devenus un dépotoir à ciel ouvert d’eaux usées et de toutes sortes de détritus. Même les rats se sont mis de la partie en squattant les lieux avec toutes les menaces qu’ils font peser sur la population, pourtant les habitant ont réagit, c’est la responsabilité initialement de la commune, car les travaux se déroulent sur son périmètre, personne n’a le droit de se dérober de sa responsabilité, et c’est a croire avec la persistance du désintérêt des pouvoirs publics que notre ville est réellement livrée à elle-même. Et si vous arrive de passer par les lieux, les odeurs nauséabondes qui se dégagent en ce mois de piété et du repentir sont un autre calvaire auquel sont soumis les riverains. Adire vrai, on est en train de pousser les gens à se rebellé par ce mépris et l’indifférence assassine, mais aussi provocatrice, d’une population pacifique qui jusque là continue d’interpeller…

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6939

Posté par le Août 9 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

198 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Mon Plaisir, des travaux à l’arrêt dans une ville abandonnée.”

  1. BENALI T RETAITE

    CECI EST INCROYABLE MAIS VRAI JUGEONS VITE LES AUTEURS DE CETTE INCOMMENSURABLE TRAGEDIE OU LES COMPLICES SONT LES ELUS PARVENUS.

    • Adrienne Lopez

      Benali, seriez vous la personne avec qui j’ai correspondu pendant des années? vous aviez fait des recherches pour moi à la rue Descartes, recherches de la famille Gacem?

      • benali t retraite

        bonjour retraite depuis une annee je fus tres retenu par mon travail nous somes nombreux les benali .de n’est pas moi et si vous avez besoin d’une recherche ou une quelconque demarche je ne sais pas.avec les responsables du journal je vous donnerai mes coordonnees voila tres assidu sur notre journal je viens de repondre .bonne journee

        • Adrienne Lopez

          merci, pendant un court instant j’ai eu l’espoir d’avoir retrouvé cet ami

          • abbassia bent essoura

            nous sommes ici a belabbes des citoyens voisins et l’amitie est tj possible pour peu de voir l’avenir et eviter les scories des politic qui tirent profit des tensions a d’autres commentaires sur sba qui nous lie

    • y’a pas des grands ingénieurs en urbanisme.
      les ouvriers des chantiers (1) un travaille (7) septs regardent en fumant leur marlboro à 140 Da, le président de la république a dit lui mème qu’il n’a pas confiance aux entreprises privée algeriennne.
      nos ville sont saccager, par des gens qui dirigent les traveaux, les élus (es), les commissionnaires des marchés.
      pourquoi 48ans aprés notre indépendance nous sommes arrivés è ce point, les routes dépassent les trottoires, les centres ville (GRABAS) abondonné, le jardin du tahtha est devenu carllage, il est ou le marché de grabas avec elbanessa, dans toutes les rues on vend de tout sur la chaussée, le saint patron de Sidi Bel Abbès (SIDI MHAMED) abodonné, ne pouvant mème pas visiter (habiter par un sans logis qui met de la musique a fond) lors de passage à tregue rékabba lieu de naissance de mes parents, pour me ressourcer et montrer à mes enfants les lieux ou j’ai grandi, nous n’avons pas pu entrer à l’interieur de gouba de sidi mhamed (moul el blade).
      tahtaha était un joyeau,animation les mercredis jours du souk des bestiaux, j’ai apris baucoups de ksédattes comme par exemple:(RACHDA) les conteurs, les magiciens, pendant le mois de ramadhane, pendant les grandes fètes religieux, la place était trés annmée avec ces cafés avec la senteur du café et du thé à la menthe, une histoire réelle que je vous raconte: (un grand café de la place il avait plus de clients que les autres la raison dans le café qui torriffie lui mème chez lui il mettait une partie de pois chiche torrifé et tous moulu chez lui),lorsque j’allais avec mon grand père chez ce cafetier, je sirotais ma grenadine ou ma menthe à l’eau, l’odeur du café m’envouté,la petite poste embregée par une grande vigne.
      mesieurs les décideurs avancés vers le progrés, nous sommes de passage sur terre laisser des traces qui vous protègerons dans l’au delas (a yerahmoualikoum), vos poches et vos enfants vous oublierons avec l’argent du péché que vous leur laisserais, vous irez lez mains et les poches vides, que vos oeuvres içi bas qui peuvent vous aider, AMOUR,AMOUR,AMOUR pour votre prochain et pour votre ville. (nadafa oua tahara minèl imane)
      salam aleykoum frères et soeurs BEL ABBESSIENS

  2. SAIM M ( sba)

    Oh la la ! c’est quoi ça ?. On dirait un pays en guerre.

    • voisin de mon plaisir

      non monsieur ce n »st pas la guerre c’est l’algerie »grand chantier  » qui fait sa toilette .donc! ARRETEZ VOS CALMOMNIE et ne faites pas les vierges effarouchées pour verser vos venins sur le ptit paris il ne sera que plus beau .

  3. kader

    je pose seulement la question  » pourquoi » cette anarchie ?

  4. Hamid D ( SBA)

    Catastrophique ! J’aimerais savoir si ces photos ont été prises à Sidi Bel Abbes , en Algérie , ou en Afghanistan ?

    • Derdba

      Saha ftorek Hamid, en Afghanistan, au moins il y a une excuse, mais ici a Bel Abbes c’est quoi l’excuse pour avoir cette cata ?? Il fallait que Madjid B ajoute une photo NOIRE, toute noire, et écrire au dessous : Mon Plaisir la nuit.

    • laradji

      en algerie fi sidibelabbes moustaamara colonissee par l’imcompetence et mine par la corruption et le silence complice des politiciens vereux

  5. A.Dennoun

    chers amis [es],
    Je trouve pas les mots pour exprimer ma deception sur ce qu’est devenue notre belle ville.Ces photos sont la reflection de notre system politic qui nous ettoufe.J’ai pas pu reconnaitre ses rues,ce n’est plus le Monplaisr que j’ai connu.
    C’est inacceptable ,meme pas des plaques de signalisation de danger.
    L’Algerie aurait due negocier avec les pieds noirs sur l’avenir du pays et de sa diversite polulaire.
    Le parfait exemple c’est l’Afrique du Sud,coupe monde apres quelques annees d’independance,
    Merci Madjid,
    Amities

    • LOPEZ MARIE ANGE

      Bonjour de France, je suis Pieds noirs de Sidi Bel Abbès, avenue Fallière, pas très loin de la cité Monplaisir, j’aime revenir sur l’actualité de ce qui a été mon pays, et je suis toute retournée, de découvrir un pays à l’abandon, et je rejoins votre raisonnement concernant une négociation avant 1962, ce qui aurait permis à tout le monde de s’y retrouver, car aujourd’hui c’est vous qui cherchez à fuir cette Algérie, qui manque de travail, logement, hôpitaux, sans parler des aides. j’ai 64 ans et beaucoup de souvenirs oh combien douloureux.

      • zinedine

        ou etiez vous domiciliee dans cette avenue fallieres. on est peut etre ancien voisins quelle ecole vous y etiez.

        • LOPEZ MARIE ANGE

          ma maison est située à côté de la grande épicerie boulangerie tenue par M.PERNIAS à l’apoque, pas très loin de l’avenue Pasteur, en face le bar de chez Moya, et la rue qui remontait vers l’école du mamelon, dans cette rue il y avait un bain maure, la file qui habitait là s’appelait Farida, et dans cette même rue il y avait aussi une copine qui s’appelait Djebab Mama, et beaucoup d’autres que j’aimerai retrouver

          • zinedine mamelon

            le bar moya est une demeure la partie mitoyenne est un magasin ele fut petit cafe pour surtout passagers de la caisse assurances.les jellab sont toujours la le pere aves ses95 ans devant la porte c’est l »angle rue mazagran en allant au mamelon ecole eugeune etienne je m’excuse horaire priere approche a bientotl

            • LOPEZ MARIE ANGE

              bonne prière bon ramadhan, et je reviendrai sur ce journal, si vous pouvez me donner d’autres informations, mon adresse exacte c’était 1 rue du Dauphiné avec la belle villa qui se trouvait sur l’avenue Fallières, et maintenant en face dans ce grand jardin qu’il y avait, il a était construit des immeubles, j’ai vu cela sur google heart, au revoir

              • A.Dennoun

                RE/Lopez Marie Ange,
                Merci pour votre participation a ce site.Je vois exactement ou vous habitiez,je suis ne a quelques metres de votre maison,Djellab Mama je connais,elle frequentait l’ecole Eugene Etienne,elle a un frere nomme Abbes.Votre proche voisin etait la famille Bennabi,je pense qu’elle vendait du charbon.
                Amities Bel Abbesiennes,
                A.Dennoun

                • LOPEZ MARIE ANGE

                  bonjour,, et aussi merci pour vos commentaires, les paroles sont une chose, les photos témoignent, je suis triste, et pas un jour je ne parle de l’Algérie S.B.A. à mes voisins Algériens de El Affroun, ils sont jeunes 34 ans, et n’ont pas connu mon pas connu mon Pays avec mes yeux, mais ils le reconnaissent et me disent qu’ils m’emmèneront en Algérie, mais que j’aurai beaucoup de peine, de la peine, j’en ai oui et en écoutant le 29 juillet sur http://www.franceculture.com le reportage sur 3 jours sur l’Algérie, j’ai pleuré toute les larmes de mon corps, car aussi bien Algériens que Pieds Noirs, vivaient très bien ensemble sans que la politique mette son nez, moralité de cette histoire des deux côtés il y a aujourd’hui, des gens malheureux, 1: d’avoir dû quitter subitement son pays, et de 2, comme mes voisins, être éloignés de sa terre, alors que vous avez voulu l’indépendance, et être malheureux d’être éloignés de leur famille, bien sûr ici en France il y a des infrastructures qui permette oh pas de vivre comme des rois, mais de vivre tout simplement comme nous vivions en Algérie avant 1962, aujourd’hui je fais la même chose, je fais des pois chiche en sauce, et aussitôt j’amène une assiette en face, il fait une shorba, il traverse et me l’offre, ses enfants m’appelle « mamie », c’est pas beau ! , je reviens à Djellab Mama, si vous la rencontrer faites lui de grosses bises de ma part, quant à mon voisin, il me semble que c’était ce nom là, mon pauvre papa qui est décédé(en France) me l’aurait confirmé;
                  je réponds par mes amitiées sincères.

      • Bonjour à ma compatriote d’origine espagnol, madame vous ne connaissez pas du tout monplaisir, vous habitiez avenue fallière possible, pour rejoindre votre école molière vous empruntez un bout de l’avenue Pasteur et un bout de la rue et encore, vous connaissez pas les quartiers ARABES et vous ne aviez jamais fréquenter ni vous ni vos parents
        (je m’escuse de parler de vos parents).
        l’avenue PASTEUR nous avons connus l’eau courant et les trottoires qu’en 1960 ou 1961, arretez d’avoir pitié de nous.
        les ALGERIENS ne fuient pas leur PAYS pour les raisons que vous invoquez, il y a des problèmes en ALGERIE, laissez nous vivrent, ne vous inquiétez pas pour nous, on vas réussires, nous avons déja réussit notre indépendance aprés 132ans de servitude aux collonialistes, je ne peu pas vous traiter de collonialiste, car votre descendence a fuit la gerre civil et la dictature de franco, pour des républicains que vous etiez en arrivant en ALGERIE vous aviez fait ce que vous avez combatut dans votre ancien pays (spain). j’ai 63ans je connais ma ville et je connais baucoups d’Algériens d’origine Espagnols, Italiens et Francais de SIDI BEL ABBES,qui on défendu la cause ARABE (MAUROS).
        pour les négociations avant 1962, depuis la fin 59 il y avait plein de négociations avec n’importe qui? la seul négociation qui a aboutie avec les membres du GPRA (accord d’évian) le 19 mars 1962 et j’étais ravis que le GRAND MONSIEUR HOUARI BOUMEDIENNE n’a pas reconnu ces accords bacler a la vat vit, un des points ou j’étais d »accord avec lui.
        nous étions dirriger par les combatants du 19mars (arrivistes)
        je suis désolé Mme LOPEZ, vous m’avez offencer, l’ALGERIE avance, elle a pris du retard mais elle avance.
        si vous ne saviez pas notre pays est trops peuplés mon estimation (50 000000).
        bon baiser à tous les BEL ABBESIEN & BEL ABESIENNES de toute origines sans distinguetion de race de couleurs ou de religion.

    • Christian Vezon

      Mon ami Hussein Hocine ,d’El Eulma (willaya de Constantine je crois) m’a ramené de la terre de mon pays natal.Je ne veux pas être inhumé sans l’odeur de l’Algérie.J’étais au Lycée Laperinne ,mon grand père Ségura Joseph habitait rue Dupuytren,puis rue du Chemin de fer,en face de chez Régine Tari qui vous écrit également.L’Algérie n’aurait pas dû négocier avec les Pieds Noirs.Ce sont les Pieds Noirs qui ont loupé le train de l’Histoire.Ils sont descendus avant la dernière station croyant que la voie était coupée.Nos aînés sont des « brels »,ils n’ont pas su demander l’Indépendance,en même temps que nos frères algériens,alors que De Gaulle,en 1944 à Brazzaville,annonçait déja sa détermination à donner l’indépendance aux colonies.L’Histoire ne se refait pas,mais nous avons été ,nous aussi,exploités par des individus qui ne pensaient qu’à leur intêret personnel et non à l’avenir de notre terre natale.Allah vous garde,nous ,avec notre regret lancinant et éternel,nous expions depuis 49 ans.Mais nous pensons tous les jours à ce pays et à sa beauté à nulle autre pareille.

      • Z Tridi,

        Faire part…

        -Page 58 du livre «  »Le sanglier d’Hippone » » publié chez Edilivre et Aparis en France, janvier 2011:

        ……….Ils accédèrent à un très grand salon où plusieurs âtres de cheminée flamboyaient. Winterstein l’hôtelier était assis dans un fauteuil,canne entre les jambes,et conversait avec …le métèque d’Alger….
        ….Sur un écran géant vidéo,Jacques Roseau,assassiné le 05 mars 1993 à Montpellier par des ultras de l’OAS,insistait : «  »La masse des français d’Algérie n’a jamais brillé pour avoir une conscience politique !… » » «  »….la jeunesse algérienne qui aspirait à plus de liberté,de spécificité,peut être pas autant à l’Indépendance!… » »… » »c’est vrai,il n’y a pas eu de la part de ces leaders d’initiatives,d’engagement politique prenant en compte le fait nationaliste…! » »
        Chérif n’en croyait pas ses yeux même s’il avait l’expérience des surprises et la maîtrise des situations en fin de feuilleton…Le vieil hôtelier l’avait devancé et le colonel de l’ANP du protocole secret d’Oran devait avoir un jet transcontinental dans sa poche et en modèle réduit……….

      • belabbesien

        personnelement je suis content de l »avancee de ce journal.je connais la valeur la competence de si kadiri et puis je viens de rencontrer d »autres plumes devouees .que je lis et a voir que de l’autre cote de la mediterranee des belabbesiens des pieds noirs je me dis que ces gens sympas de la voix desba sont en train de tenir leur pari ce furent les mots de si kadiri dans son bureau en mai passe.alors bienvenuea nos amois belabbesiens lopez marie ange et les autres.a d(autres occasions heureuses telles celles la.

      • président AAAA

        Bonjour Christian.
        Vous dites avoir été au lycée Laperrine, alors visitez le site de l’association des anciens élèves du lycée A. Azza « lesquat-za.org » moteur de recherche google.Merci

        • dekkiche paris

          quel ego de ce president aaaa s ‘il est agree de dire allez y voir notre site quelle inadvertance monsieur le president autoproclame les ecrits de ce journal et tout le debat ne sont pas interessants je pense que la voix de sba a un grand merite pour venir de cette maniere dire eh christian venez il ya mieux

        • Christian Vezon

          Effectivement je suis allé au Lycée ,année scolaire 1961/62,en 3 M.Je vais aller faire un tour sur le site en question.Il faudra m’excuser de cette réaction tardive,c’st Régine Tari qui m’a signalé votre intervention,je m’étais un peu mis en retrait après des échanges « vifs » qui ont eu lieu sur ce forum.N’ayant plus rien à prouver,je n’avais nullement l’intention de froisser qui que ce soit en participant à la discussion.Si certains des élèves du 4 A veulent en savoir plus sur moi,simple Google fr :Christian Vezon,la première fiche devrait être la mienne,il y en quelques unes qui trainent après,et une vidéo également.
          Bon ramadan à tous

          • abdeddaim f s.b.a

            monsieur christian veson.ces échanges vifs sont cycliques ils proviennent généralement des mèmes personnes m’avait dit un rédacteur de ce journal.alors en faire cas les réjouirera.la caravane passe….rebienvenue monsieur ce site qui en a fait de ces contacts dans ce forum un de ses objectifs des traces d’autre échanges datent de mars avril depuis son lancement a ce jour a d’autres prochains contacts entre nous lecteurs (ces)

      • président AAAA

        Bonjour Christian.
        El-Eulma relève de la Wilaya de Sétif.
        J’ai souhaité que vous visitiez le site de notre association, ce qui je crois fut fait. Et plus si affinités, c’est à dire formulaire d’adhésion et signature du livre d’or. Merci.

    • Roignant

      A.Dennoun j’aime votre commentaire et je suis entièrement d’accord avec vous l’Algérie serait un pays riche surtout avec ses trois communauté qui ont vécu comme des frère assez longtemps quel gâchis et quel tristesse pour toutes et tous ses déracinés qui sont en France merci a vous

  6. jamel andcon

    il faut pas condamne les elues mais condamnes les responsables des parti qi ont choisies ces personnes qui connais rien dans la gestion au moin dans la periode du parti unique y avait des elues competant et ne perceve pas de prime d’elue et pas de voiture de service.

  7. chaib draa tani djamel cnasc

    c »est la destruction de notre chére ville et de nos beaux quartiers d’antan depis le déces de l’ancien maire djellouli allah yarhamah on n’a plus de maire et pour les photos mr kadiri fonce on est avec toi bon courage

  8. badrou

    il y a pas les respensables à sidi bel abbes,on vie comme « rnam bla ra3ii »et pardonné moi mes fréres pour ce mot,c’est la catastrophe à sidi bel abbes,ni rues,ni éclérages,ni eau potable…

  9. blal

    mon plaisir,un quartier ou j’habite depuis les annees 70 et que j’ai frequenté enfant.je le vois mourir de jour en jour.telle une fleur,il se fane au bon gre de certains responsables.je ne reconnais plus ce quartier qui jadis faisait la fierté de toute la population,par ses habitants,par ses villas et par ses maisons.les travaux a l’arret,cela ne m’etonne pas.s’ils sont a l’arret les causes ne sont connues que par ceux qui ont octroyer le marché et la…..?et là j’interpelle hadj miloua mon frere pour lui dire d’intervenir,afin que les travaux reprennent avant qu’un accident ne se produise.

    • miloua

      cher ami blal etant interpelé par cette operation d’assainissement c »est avec une grande apprehension que je te repond par respect à nos lecteurs et aux résidents de la cité .Je dis apprehension car je redoute une réaction malveillante sous forme de commentaires injurieux que chaque jour nous endossons .Je n’en tiens pas rigueur c’est légitime aussi je voudrais apporter quelques elements d »information .Chaque année avant d’inscrire des operations sur le programme communal de developpement (PCD)nous consultons les comites de quartier et inscrivons les operations d’urgence (33) tellle celle qui concerne cette cité chere à son passé revolutionnaire.Ainsi nous collaborons avec les directions concernés pour le suivi par une etude technique.Comme c’est un vieux quartier et souvent dans nos archives nous n’avons pas de plan de sous sol qui date depuis la creation du quartier l’entreprise découvre sur le terrain une canalisation de gaz et un reseau electrique de moyenne ou haute tension .J’ai ete saisi par nos services techniques de cette affaire pendant mon interim le 7 juillet lors de l’arret des travaux Des procedures immediates ont ete prises avec la sonelgaz afin de nous faire un devis pour une commande de deviations de ces reseaux le plus long (procedures administratives) a ete fait la sonelgaz va intervenir l’entreprise reprendra ses travaux et tout rentrera inchallah dans l’ordre.J’ai pris mes responsabilites en tant qu’interlocuteur direct j’espere que je serai compris car j’estime avoir fait le premier pas pour un dialogue democratique pour une nouvelle culture ou le responsable doit avoir le courage de rendre des comptes et d’affronter ouleds bled (il en fait partie )mais dans un climat de respect mutuel car on ne peut pas s’empecher de communiquer et etre indifferend ce serait une forme d’insulte vis a vis de ceux qui nous ont elus .Fraternellement

      • blal

        nous ne doutons pas de ce que vous faites pour la ville et ses citoyens car etant avant tout un ould bled.toutes vos demarches sont apprecies et commentees comme il se doit.reconnaissance
        vous ai adressée.saha ftorek

  10. Maitre mellali mostefa

    ça c est un quartier de la wilaya et qui est à quelques pas du wali . que dire de ce qui se passe aux villages lointains . croyez moi y à des gens qui vivent comme le vecu de leurs parents avant l indépendance . ignorés et marginalisés . pour preuve allez à el mebtouh .et voir comment ces gens vivent .et de quoi ils vivent .un village de la somalie .pour allerter les autoritées ils ont voter RCD . eux qui ont toujours etaient FLN .meme au temps du FIS eux étaient FLN . à la fin ils ont comprit d ou leur venaient le mal . et ils l ont fait ( VOTE SACTION ) . mon plaisir et cayassonne c était les quartiers ou j aimais flanner quand j etais jeune lycéen. de chaque villa ou maison les fleurs la verdure te fixe admiratif . maintenant c est l odeur des égouts qui te rappelle l odeur de l argent du hrram qui fait courir beaucoup de nos responsables

  11. z.Tridi,

    Maître Mellali,
    La commune(APC) de Sidi-Bel-Abbès restera considérée comme analphabète tant qu’elle n’aura pas un site internet comme toutes les communes qui se respectent.Le Wali est un représentant de l’Etat et a ses prérogatives;il ne peut interférer efficacement dans les prérogatives de l’assemblée(APC) malgré son pouvoir régalien…La démission,le manque d’implication et l’inculture de beaucoup d’entre eux ,tous partis confondus,nous ramènent à cette « réboublik de Kaddour Boudbiza » et « zina »,que notre cher Slim avait déjà configurée les années 70 !
    Les doléances,plaintes ,requêtes et états d’âme que reçoit La Voix De Sidi Bel Abbès dans son Blog et commentaires devraient,par spécialisation du travail,être canalisées par les sites de la Commune et de l’APW.La presse locale,comme la radio locale,doivent être jaloux de leur(s) mission(s) d’informer (et uniquement informer) l’opinion locale,régionale,nationale et internationale sur le patrimoine de la région(humain et matériel,historique et culturel,économique et artistique),ainsi que supporter toutes les opérations de publicité et marketting (export/import) dans le cadre du développement durable.Si la presse locale fait trop de proximité,…elle risque de s’empatouiller… dans la promiscuité .Laissons le site de la Commune de Sidi-Bel-Abbès se créer et ses cadres gérer leur médiation sociale (ALMS) avec les doléances de la population !

  12. arbi zazou sl

    le site c’est une necessite monsieur z tridi mais je suis pessimiste le mache d’abord ne rapporte pa assez pour les elus une poignee qui a pignon sur le mercantile et le peche hallel et puis ce n’est pas la piece detachee ou le patrimoine je peux vous jurer que ce site ne verra pas le jour le contraire est un miracle monsieur z ridi

  13. z Tridi

    Si Larbi Zazou,
    S’il n’y a pas de site internet à la Commune de Sidi Bel Abbès,www.sidibelabbes.commune.dz ,il n’y a pas de communication,de transparence,de tracabilité,de responsabilisation des élus dans la politique de la ville ! Sidi-bel-Abbès et surtout sa région ne sont plus un ghetto.Toutes les autres communes/APC ont le droit constitutionnel pour s’exprimer dans leurs sites dans le cadre de la démocratie participative.Si Bel-Abbès ne démarre pas avec son site,les autres communes/APC la devanceront…en créant leurs sites avec l’élite locale…qui est capable….Saha ftourkoum !

  14. yahia

    Je vous vois étonné,est-ce que vous ne passez plus par Mon plaisir? Le mal est là depuis belle lurette mais il s’est envenimé davantage avec le retrait du personnel et du matériel .Cette cité autrefois était le fleuron de la ville et parler de Mon plaisir c’était un plaisir…

  15. rahali hamid

    ya djamel tu est partout tlahlih arrete

  16. tahar ouggad

    je suis vraiment choque par cette situation catastrophique que vit trigue esseyagha -la rue bachir bouiadjra dahou-je me demande ou sont les elus.je voies bien les magazins des ouggad ouled el bled et la maison de lakhmes…..hela c etait le beau vieux temps de aami el mazouni …de boudergham ….de hammam el briksi….des djaroud allah yarhamhoum.un gros bizou a montplair el mesrara.

  17. Smiley

    Chères soeurs Régine et Marie Ange.
    La terre qui nous vu naître me donne le droit et le devoir de vous appeler mes soeurs et ce droit est imprescriptible.
    Il dépasse la déraison des hommes et les calculs des professionnels de la politique.
    La beauté physique de l’Algérie, la diversité de ses paysages et son air vibrant nous récompensent de la petitesse des humains.
    L’heure n’est plus aux règlements de compte et les uns et les autres avons donné à la réconciliation une réalité charnelle.
    Dans nos échanges au quotidien nous avons prouvé cette fraternité et recherché nos amis quand les flammèches du brasier ont commencé à mourir et les cendres du souvenir à se ranimer.
    Nous avons tous réalisé, je crois, que les extrémistes coalisés dans tous les camps voulaient dévier le cours de l’histoire.
    Les uns ont parlé de parenthèse ou nuit coloniale qui s’achevait et les autres ont pronostiqué une faillite annoncée par le vice d’une tare génétique chez l’indigène.
    Chères soeurs, qu’il me soit permis de rapeller que le système colonial sous toutes les latitudes n’était vivable car il était l’incarnation d’un rapport inégalitaire entre les habitants du pays.
    La vision historique aurait imposé une redéfinition loin de la tutelle d’une métropole qui compte des département à st pierre et miquelon, en nouvelle calédonie ou en algérie.
    Le creuset, le melting pot avait une chance et une opportunité d’ancrer une identitié méditerranéene et africaine enfantés par une histoire de contacts longs et intimes entre l’ouest et la porte de l’est.
    Dans cette algérie fraternelle fantasmée le soleil se serait lévé et couché à l’est et à l’ouest.
    Les difficultés de l’Algérie et ses mauvais choix ne peuvent en aucun réhabiliter le statu quo anté basé sur une inégalité juridique.
    En 62, hors de la réalité des villes le bilan de la france était catastrophique et l’illétrisme et l’alphabétisation endémiques.
    Les batiments portent témoignage d’une culture et d’une civilisation mais la fin d’une mentalité apartheid demande des hommes de la vision et de la trempe de Nelson Mandela.
    Alors qu’il croupissait en prison et que sa rectitude morale avait mis en prisons ses gardiens, nous avons lutté pour qu’il ne soit pas dans l’oubli. (Son ex femme Winnie Mandella a été nommée chancellière d’une université britannique sous la pression de miltants de la réconciliation)
    Nous n’aurons pas une nation arc-en-ciel mais nous pouvons avoir une histoire fraternelle et appaisée.
    Il est vrai qu’à hauteur de femme et d’homme nous avons cohabité, parfois harmonieusement et tissé du lien social à travers les gestes que vous continuez à accomplir.
    Acceptons de grandir et de reconnaître que nous avons tous été les dindons de la farce et que la guerre est souvent le massacre des gens qui ne se connaîssent pas au profit des gens qui se connaissent et ne se massacrent pas.
    Plus fort que les mots, les effluses du pays raniment nos nostalgies car le poete a toujours raison quand il dit que l’enfant est le père de l’homme.
    Les expériences de jeunesse sont une marque, un logicil que l’on ne peut changer. Vous comme nous, faisons à travers ce cordon ombilical que’st la voix de sba, souffler le vent de la réconciliations des deux rives.
    Notre terre qui a accueilli nos morts ne leur a jamais demandé de produire un document faisant foi de son identité.
    Ayons sa sagesse immémorielle.
    Nous sommes tous enfants de cette terre et ce qui la grandit nous honore et ce qui la salit nous désole.
    Une petite doigression pour saluer le courage de Miloua.
    Bonne chance à tous.

    • LOPEZ MARIE ANGE

      c’est tout à fait exact ce que tu as écrit, quelque soit les pays, les riches resterons riches au détriment des pauvres, et sauront toujours diviser pour mieux régner;
      Une page est tournée, à nous maintenant de transmettre nos expériences afin d’avancer vers la réconciliation.
      bonne journée

      • mk zinedine

        bonjour madame lopez m ange. vous ou autre lecteur ma reaction est constante.voila djellab mama fut fonctionnaire au niveau du ministere de la sante publique. elle est sortie en retraite.son frere abbes etait dans un pays arabe il est rentre et habite un nouvelle cite denommee maqam echahid au sud de la ville en allant vers telagh.mama vit au nord de sidibel abbes dans la cite adda boudjella pres de gambetta.avec la redaction du journal je vous transmettrais un lien telephonique voila c que j’ai pu faire le mercure eleve m’en a empeche de vous donner plus a bientot

  18. Smiley

    bien sur il est question d’effluves du bled

  19. hachemi

    a tari regine etmarie ange lopez moi je suis fidele lecteur de ce journal benevolement elabore par des amis que je connais par personnes interposees.je pense qu’a travers ce petit pont les distances se dissiperont et s’installe entre belaabesiens une communion d »aileurs j’emprunte ce mot de l’acte de naisance de ce meme journal..alors rebienvenue parmi nous.a d’autres occasions

  20. ould essoura

    tui es genial prolifique spontane si smiley

  21. Bezaff

    Dans le bled la vie n’est pas un long oued tranquille
    L’élu a des projets et le bureaucrate des freins
    Les chiens ont des puces et les hommes des emmerdes
    Les algériens risquent d’avoir les deux.
    Les deux en un , c’est cela la ripouxblique
    Comme dirait Lepen qu’on aurait immerger
    Juste pour vérifier si Lepen reste sec dans l’eau.

  22. Smiley

    Il est heureux de constater que le temps qui passe est impuissant à ériger de hauts murs pour éviter que notre mémoire ne prenne toute sa place
    Insubmersible, elle franchit les mers et se nourrit du souvenir de la terre , notre mère.
    Marie Ange, Christian et Régine enfants de l’exil et d’une communauté qui a apporté tant de dynamisme à la France acceptez ne serait que par procuration d’être notre diaspora pour aider ces pays à sortir du ressentiment

  23. Administrateur

    Bonjour chères lectrices Régine et Marie Ange;
    Vous êtes les bienvenues sur VOTRE site, un espace pour ceux qui ont Sidi Bel Abbes dans le cœur, et de lire vos commentaires, j’ai eu la preuve.
    Je vous prie, si c’est possible, d’entrer en contact avec le journal, je sais que vous avez beaucoup à dire, une occasion que je vous offre à bras grands ouverts.
    Pour nous contacter cliquez ici.

    Cordialement
    Mr Brikci Salim

    • abbassia

      bon geste de monsieur l »administrateur je sugge comme ceux sont des belabbesiens qui ont sba dans leur coeur faites leur si elles sont ok un bref entretien moi j »ai su que regine est une retraitee de l’education nationale apres avoir accompli son devoir professionel elle aussi comme soria rapht maillot la maman on se fera le plaisir de les lire sur vos colonnes

      • abbassia

        chere fille du bled.tout simplement en effectuant une breve recherche et j’ai ainsi su cela car le geste ou le relexe de l’administrateur necessitait un ptit plus ce que je venais de faire avant la rupture du jeun e entre cuisine et ptite salle de sejour.je suppose avoiragi dans le sens cordial et fraternel

    • Marie Ange LOPEZ

      bonjour,
      je vous remercie de m’inviter à entrer en contact avec votre journal, mais aujourd’hui encore je préfère utiliser cette voie, que de donner mon e mail. Mais je répondrai aux questions qui pourraient m’être posées. Avec ma voisine qui est d’El Affroune, nous sommes en pourparler pour créer une asociation entre les jeunes d’Algérie et d’ici en section basket.
      merci à bientôt

  24. informatik

    Messieurs les administration de SBA il est réjouissant de voir ce média gagner en audience et en rayonnement.
    Toutefois les derniers sujets et les supports iconologiques sembler verser dans un sensationalisme de mauvais aloi.
    Ne sont privilégiés que les angles d’attaque sans que la parité au droit de parole ne s’exerce.
    Gardons nous de devenir des imprécateurs et de voir poindre les pieges du localisme et d’une mise à l’index automatique et démagogique.
    Parler des problèmes d’assainissement et des nuisances demande à prendre en compte les tructures décisionnelles dans leur ensemble.
    Le journalisme de proximité ou de terrain est le lieu de la vérification rigoureuse et non celui de l’expression du raz-le bol cathartique.
    Pour avoir une présentation équilibrée il serait juste de saluer les bonnes réalisations pour éviter un effet de loupe d’un certain catastrophisme.
    Sans rancune

    • pour une sincere communion

      mr informatik je salue votre façon de voir d’aborder les sujets comme vous le dites qui » versent dans un sensationnalime de mauvaise foi ou ne sont priviligies que les angles d’attaque sans que la parité au droit de parole ne s »exerce  »
      les sujets negatifs abordes et les photos prises sous tous les angles sciement pour provquer un effet de loupe d’un certain catastrophisme peuvent elles aboutir à une communion entre administration et administrer?La déontologie du journalisme de proximité veut une verification rigoureuse sur le sujet à meme de preserver l’espoir chez la societé civile et de la meme aussi denoncer les impairs c’est à dire de se rapprocher aupres des mis en cause.Aussi la precipitation sur le scoop d’une situation désolante cette meme precipitation doit se retrouver sur un autre sujet tel une realisation benefique pour la societé afin de presenter un equilibre en saluant les projets structuraux.Ces attaques successives comme vous le dites encouragent la societé au desespoir et donne a l’etranger une toute autre image de la cité et les qualificatifs genre « pays de misere. de désolation.etc.. » pleuvent sur le site.De 2 choses l’une on se doit de reflechir et choisir : -1) aborder une situation en rassemblant les donnees aupres de chaque partie et laisser les lecteurs juger et commenter et cela apportera plus de credibilite au journal .2) ou bien continuer a recenser des situations desolantes en n’apportant aucune explication et là nous nous trouvons devant un mur de lamentations sans apporter plus d’ informations et plus d’elements susceptibles de debloquer le probleme
      Ceci n’est qu’une opinion qu’on souhaite voir suivre à l’avenir maintenant si cela viendrait a provoquer une autre polimique eh bien en notre ame et conscience nous aurons essayer de faire mediter tous les partenaires .

      • kaddous cv centre ville

        le journal la vois de l’oranie a publie presque le meme article avez vous si…pour une communion sincere leve le petit doigt equivaut a une mis au point deguisee.qui defebdez vous le maire l’hydraulique ou quel marche gre a gre

    • abbes

      on dirait un chef de patri de lacoalition gouvernementale qui repond

    • yahiaoui

      ould el houkouma qui donne lecon a madjid b il a invente ce madjid ces phtos de la honte.

  25. informatik

    Merci pour l’interêt que vous avez bien voulu accorder à mes remarques.
    Je suis heureux de relever que vous avez saisi qu’elles s’inscrivaient dans une démarche de critique constructive et n’avaient aucun caractère de censure de l’expression citoyenne.
    Une société longtemps réduite au silence a de l’appétance pour la parole publique et l’exercice d’une citoyenneté assumée.
    Nous nous en réjouissons car il n’y a pas de société libre sans information libre.
    Je m’inquiétais seulement du biais (au fond dans la nature de l’algérien) de ne retenir que les dysfonctionnements sans noter les réalitions.
    Le souci d’un équilibre, de ne pas succomber à la pente douce de la mise en cause sytématique est le seul garant de la perennité et de la crédibilité de votre média.
    En Angleterre, la presse de caniveau pousse à la délation des émeutiers avec des relents de racisme de couleur et de race sans une analyse objective des politiques sociales , économiques et leur impact sur des jeunes abondonnés dans des impasses.
    Pendant ce temps là, la criminalité des puissants, en col blanc ou kaki est dédouanée.
    Il est à l’honneur du journalisme de donner une voix aux sans voix.
    Saha siyamoukoum

  26. Bribi

    Pour ababsia
    il est incongru d’annoncer à quelqu’un que l’on a fait des recherches sur lui. cela peut dérouter et je comprends les interrogations de Régine.
    Alors cartes sur table

  27. Pouet pouet

    +- Le tout à l’égout
    Les entrailles de la terre éventrée
    Refusent d’engloutir le boyau en béton
    Et de l’enfouir au plus profond
    Pour que l’on perde la conscience
    De l’impureté de nos ripailles
    Vite creusons des trous et faisons en
    Des hideux souterrains qui drainent au loin
    Emportant en silence la preuve de nos excès
    Vers une mer inquiète et désolée
    Tout à l’égout se fracassant sur le tout à l’ego
    A Monplaisir il ne reste plus que de la gêne

  28. Smiley

    Chères Marie Ange et Régine, je pense que cet individu se disqualifie par son outrance et qu’il pense, à l’instar des starlettes de la télé-réalité avoir eu son petit moment de gloire « internet ».
    Au-delà de cet avatar, je vous le redis du fond du coeur bon retour à la maison, c’est-à-dire chez vous.

  29. Bezaff

    Dans son univers tout gris, malgré le soleil de plomb
    Vit monsieur Personne et d’ailleurs personne ne le remarque.
    Le venin aux lèvres, il promène son désespoir fecond
    Décochant des flèches impuissantes de son arc

    • abbassia bent essoura

      fidele lectrice de ce journal avec a sa tete redactionnelle un cadre d ‘un secteur noble .celuici le redacteur est correspondant respecte je suis ravie du chemin parcouri par ce journal entrepris par une jeune equipe benevole et je suis decue par des reactions tendencieuses qui infestent ce forum.personne ici ne peut s’arroger de parler des autres..les aspects positifs de la vie locale ont trouve ai je releve et puis c’est a partir de notre quartier de monplaisir que des invitees marie et regine ou invites car il ya monsieur christian qui se sont joints a notre petit club ou 90 pour cents se connaissent alors de part nos traditions seculaires et notre education soyons fraternels .amis bien des pagesse sont tournee moi j’evite le discours politique j’en sais assez et les arrogants seront bannis

    • Mohamed Senni

      Madame Régine Tari.
      Tout poème qui, par effet d’aimantation, me guide jusqu’au terme de sa lecture, ira prendre place dans une escarcelle au fond de mon subconscient où je tiens jalousement quelques belles poésies françaises et arabes que je me plais à fredonner lors d’occasions précises. Ce poème m’a instantanément fait penser à Musset et sa « Nuit de Décembre », à celui de Verlaine qui commence par « Les sanglots longs des violons de l’automne » au « Lac » et « Le Vallon »de Lamartine, à tout un lot de chansons de Léo Ferré ainsi qu’à deux poèmes délirants du poète libanais Ilya Abou Madhi ayant pour titres « La philosophie de l’Homme dans la vie » et « les Talismans » avec ses 284 vers que j’avais traduits en français en 1972. Le dénominateur commun qui les lie au vôtre est la musicalité qui s’en dégage. Le vôtre a toutefois un autre atout : il est écrit dans un français simple, presque innocent et qui ne serait pas loin d’être un cri de coeur. Cette simplicité me rappelle la rencontre de Bérénice avec Titus lorsqu’il essaie de lui expliquer qu’il ne pourrait l’épouser; alors elle lui dit:
      …….., vous m’aimez, vous me le soutenez,
      Et cependant je pars et vous me l’ordonnez.
      Toute la pièce est résumée, dans ces presque deux vers, par un langage dénué de tout artifice, de mots qui relèvent d’ une préciosité de circonstance permettant à tout lecteur d’en assimiler la portée.
      En classe de Cours Moyen 2ème année (1957), nos maîtres nous avaient appris un poème, dans les deux langues, qui se terminait ainsi :
      J’ouvris les yeux, doutant si l’aube était réelle,
      De hardis compagnons sifflaient sur leurs échelles.
      Les métiers bourdonnaient, les champs étaient semés.
      Je connus mon bonheur et qu’au siècle où nous sommes
      Nul ne peut se vanter de se passer des hommes
      Et depuis ce jour-là, je les ai tous aimés.
      Merci de m’avoir retrempé dans ses délicieux souvenirs et bravo pour ce beau poème.
      Respectueuses salutations et bonne fin de soirée.

      • Mohamed Senni

        Chère Madame Régine,
        Avant tout, je vous dirai qu’Abû Nûwas n’est pas le plus grand poète arabe. Les niveaux étant sensiblement égaux, il est impensable d’imaginer une hiérarchisation idoine pour attribuer à chacun sa place par rapport aux autres. A ce stade, contentons-nous d’admettre que la richesse réside dans la diversité. Toutefois, je prends la liberté de vous préciser certains repères :
        Quand la chanson de la geste était à ses premiers balbutiements en France-et ce au cours du XIème siècle- avec les chansons de Roland notamment, le plus vieux vers arabe connu a été écrit au milieu du Vème siècle. Il disait: « Si l’honneur de l’Homme n’est pas éclaboussé par sa dépravation, alors tout haillon dont il se vêtira paraîtra beau ». Ce vers est séparé de quelque six siècles de l’aïeul du vers qui commencera à prendre forme au XIVème siècle en France. La poésie classique arabe prend les cimes à la période anté islamique. Il faut noter que la plupart des poètes ne savaient ni lire ni écrire et la richesse qu’ils ont léguée à la postérité n’a jamais été égalée à ce jour au point où les tribus de la péninsule arabique n’accédaient à la suprématie qur lors de joutes poétiques organisées à l’occasion d’une espèce de foire cyclique qui s’organisait à Oukkadh, près de la Mecque. Le lauréat avait alors droit d’écrire son poème sur peau de cuir, en lettres d’or et accroché à la Kaaba. C’est ce que l’on appelle « Les Mouallakate » littéralement « celles qui sont accrochées ». Les orientalistes occidentaux les appellent « les Grandes Odes » que vous pouvez trouver dans les Editions Sindbad.Il y a de très grosses différences entre écrire un poème en français ou l’écrire en arabe. En français, si vous voulez écrire un poème en alexandrin, vous devez veiller à ce que chaque vers compte 12 syllabes et choisir une rime riche ou pauvre et vous fier à Polymnie. En arabe, c’est entièrement différent. La notion de nombre de pieds n’existe pas. Elle est remplacée par le choix de la « mer », espèce de moule qui doit obligatoirement se répéter dans chaque vers quel que soit le nombre de vers prévus et la rime de la fin du du premier hémistiche (césure) du premier vers et cette rime apparaît à la fin de chaque vers dussent-ils être des milliers. Et si j’ajoute que la grammaire n’a fait son apparition qu’avec les conquêtes de l’Islam, et que cette grammaire était inconnue aux siècles précédents, on demeure interdit devant le génie de cette langue. Mieux, toutes les règles de linguistique, de rhétorique, de synthaxe qui n’apparaîtront solidement qu’au 9ème/10ème siècles étaient scrupuleusement respectées.
        Vous m’avez demandé de vous donner quelques échantillons de vers arabes transcrits en français,je vous en livre quelques uns de ma propre traduction en espérant vous en faire parvenir d’autres mais pas par le même canal. Je vous ai parlé des « Talismans » en 284 vers du Libanais Ilya Abou Madhi. Ce poème est à forte connotation existencielle.
        Je suis venu sans savoir d’où mais je suis là
        J’apperçus devant moi un chemin que je pris
        Et je dois rester marchant sur ce chemin que le veuille ou non
        Comment suis-je venu? Comment vis-je mon chemin?
        Je lignore.
        Suis-je nouveau? suis-je ancien dans ce monde?
        Suis-je libre et affranchi ou captif enchaîné?
        Est-ce bien moi qui me guide dans cette vite où y suis-je guidé?
        Je souhaite savoir mais…………………………………….
        Je l’ignore.
        Mon chemin quel est-il? Est-il long? est-il court?
        Dois-je le monter ou dois-je le descendre et m’y enfoncer?
        Est-ce bien moi qui marche dans la ruelle ou c’est elle qui marche?
        Ou bien sommes-nous tous deux figés et c’est le temps qui fuit?…………………………………………………………..
        Je l’ignore.
        Abordant le sujet de la mort, l’auteur, dans le même poème écrit ;
        Si la mort était un souffle qui remplirait l’âme de paix
        Si la mort était était un refuge et non un exil, un début et non une fin
        Pourqoui préférerais-je alors le sommeil à la mort?
        Et pourquoi certaines âmes en ont-elles peur?
        Je l’ignore.
        Respectueusement.

  30. Bezaff

    Les egouts refoulent avant même d’avoir été posés mais ils ont servi de truchement pour nous demander tous d’accourir à la place publique du débat démocratique.
    L’apprentissage est rude mais gratifiant.
    Merci à SBA pour la tribune.
    Tribuns faîtes hâte!

  31. Amazigh

    Motherland Algeria let me seek refuge
    In your womb to shield me from
    The tempestuous disorders of the raving mind
    Spring has come and gone
    Unnoticed vowing to return someday
    When democracy is ripe and the grapes sweets

  32. Bezaff

    L’humain n’a au fond que deux options:
    Assumer un destin vertical ou subir un destin horizontal
    Rester captif d’appartenances claniques ou accepter de s’élever par l’échanche réciproque.
    Etre assigné à résidence culturelle ou religieuse ou admettre que l’identité n’est jamais donnée une fois pour toute.
    Elle se forge et se construit tout au long d’une vie.
    Le vrai malheur est de cloîtrer dans une mentalité dogmatique qui se nourrit de fausses certitudes et se ferme à l’empathie, à la capacité de se mettre à la place de l’autre.
    Dans toute vérité, il y a aussi celle de l’autre.
    L’internet est un outil fabuleux qui propulse dans le village planétaire et autorise les échanges.
    Il nous demande sans reniement de ce que nous sommes de passer de la tribu à la tribu planétaire.
    J’entends par cela la vraie, non celle qui est formatée par les média-lourds et la fausse usine à rêves hollywoodienne.
    A la fermeture opposons l’ouverture d’esprit
    Au conflit, l’harmonie, aux coups bas les débats.
    Petites poussières d’étoiles prenons conscience de notre insignifiance dans le cosmos

  33. Bezaff

    Je dédie à Madame Tari un extrait d’un essai politico-philosophique que j’ai commis il y a quelques années et qui va dans le sens de la communion:
    « Cette ville née de la rencontre du désert, au carrefour de l’Asie et de la Méditerranée a tourné le dos au monde paien pour ne servir et n’adorer qu’un seul Dieu.
    Elle en compte désormais trois, tous uniques du point de vue de leurs adorateurs.
    Jérusalem, hébraique en ses origines, chrétienne à l’époque byzantine, redevient musulmane à la fin du VIIème siècle.
    Cette pensée était intolérable au sieur Godefroy de Bouillon qui s’était proclamé « avoué du Saint Sépulcre » et qui entreprit d’éradiquer toute présence juive et musulmane.
    Il y laissa un champ de ruines avant que Salah Al Din (1171-1193)
    ne la relevât.
    Il la restaura, la fortifia et autorisa le retour des hébreux, autant par ruse politique que par volonté de laisser l’histoire dérouler son cours .
    A l’évidence il avait saisi que la révolution monothéiste était la première vraie mondialisation dans l’histoire des hommes..
    L’histoire de la ville ne peut toutefois, se limiter à cette chronologie sèche car elle ambitionne de quitter l’histoire humaine pour l’histoire de la vie sainte..
    Le Kotel de son nom hébraique est également associé au voyage nocturne du Messager de l’Islam et de son Ascension sur son cheval aîlé El Bouraq pour trouver place auprès du Trés Haut.
    Moshe, Moussa, Elie, Ali: la proximité linguistique est éclatante aux yeux de qui veut voir.
    Usons sans réserve de notre droit d’inventaire éthymologique et rappelons nous que les vocables shalom et salam ne peuvent renier leur parenté prosodique.
    Yom et Youm donnent le jour mais diffèrent le pardon.
    Boire une seule gorgée d’eau persuade de la salinité de la mer mais pas encore de l’unicité de l’humain…
    Dans cette terre appelée Palestine depuis que les Romains avaient banni les noms hébreux, le sang des peuples qu y avaient toujours fait souche fut proclamé dissonant.
    Quelles chances avons nous de comprendre le jeu que nous jouons et celui que l’on veut nous voir jouer? ».

  34. Bribi

    Cher Mourad, Derrida notre frère pied-noir a laissé des traces.
    Déconstruire pour reconstruire; Différer pour s’opposer à l’assimilation et au diktat du semblable n’est-ce-pas?

  35. Maitre mellali mostefa

    لسبب شخصي أفضل الكتابة باللغة الوطنية لشارك في هذه المناقشة . لأقول للعبابسة .لقد سبق لي أن ناقشت هؤلاء الأقدام السود .وقد استنتجت أن هؤلاء لهم خلفيات لا يظهرونها إلا في أخير المطاف . يبدأون بهذه الطريقة الجذابة .التي كلها عواطف وبكاء على الأطلال .ليعرجوا على لوم النظام الجزائري .وإن سايرتهم في هذا الطرح ينتقلون لمستوى أعلى .بأن يحملوا الثورة سبب هذه الوضعية . وينتهي بهم الأمر لجلبك للإنبطاح لهم . على أساس أنهم هم المحتلون وأنت المحتل . فكرة الجزائر فرنسية لم ينسوها وهم بصصد تحضير مسيرة ضخمة للأقدام السود . من بين هؤلاء المحضرين الكثيرين ممن ينتسبون لسيدي بلعباس .وصل الأمر بني وبينهم للسب والشتم و لا تدهشوا إن قلت لكم هم الذين بداوا بالسب بعبارات عباسية سوقية . دليل على أنه ليس لهم أي مستوى وليس لهم أي تربية .لدرجة أنني قلت لهم إنني متعجب (كيف أشخاض مثلكم حكموا آباءنا و أجدادنا أكثر من قرن ) لأنه لو كان الأمر معنا لما استطعتم أن تمسكوا معنا يوما أو نحولكم لجواري وخدام عندنا . والذي غاضهم كثيرا هو عندما أرادوا أن يفهموني أنني كنت ضحية غسيل المخ من طرف الأفالان . فأجبتهم أن دم المليون ونصف المليون شهيد هي التي غسلت لي مخي .مما جعلهم يمررون رسائل بينهم ليطلبوا من فيس بوك غلق صفحتي وكان لهم ذلك لكثرتهم . غلقوا لي صفحتي لكن فتحت أخرى .إذا كنت أدعو للخذر من هؤلاء لأنهم هم يستعملون هذه الطريقة للتحاور . لايقبلون إلا ضعاف الشخصية يطيلون معهم الحديث ويجرونهم لإنكار بلدهم . ويعطونهم الحق . خاصة أنهم ألان بصدد السعي لاسترجاع السكنات والأراضي التي كانوا يحتلونها . ولولا تدخل الحكومة الحالية لوقعت الكارثة لأنهم استطاعوا أن يتحصوا على أحام قضائية ترجع لهم العقارات التي كات لهم . وبعثت التعليمة التي منعت هذه الإجراءات . لأنهم وجدوا من يساعدهم أو يبيع لهم .وكما تعلمون الأورو قادر على فعل فعلته عند ضعاف الشخصية لولا القانون الذي منع ذلك .نحن إذ ندين ما وصلت إليه أحياؤنا ليس بكاء على ما تركته فرنسا ولكن تنديدا بالإهمال فهذه السكنات لم يبنها المحتل بل العامل الجزائري تحت ضربات سوط المحتل .الجزائري إنسان عبقري لما يجد المسؤول الكفء . فإنه يعمل ويجتهد ويبدع .وليس فرنسا التي بنت بل فقط سيرت . ونحن لدينا مشكلة تسيير في بلادنا فقط لأننا سيرنا من طرف أشخاص موجهين من الخارج مرة من مخزن المغرب لأنهم مغاربة ومرة أخرى من الناصريين المصريين ومرة أخرى الشيوعيين الروس . وأكثرهم سيرتهم فرنسا . وبقيت الدار على حالها لا يسيرها إلا من يخدعها . ومن ظهرت فيه ملامح الوطنية والانضباط للوطن حطم وهمش .لذا فهؤلاء دائما في الانتظار للإنقضاء ،متى ضعفنا نحن الشعب لكن الشعب الجزائري مر عليه عبر تاريخه العديد من المستعمرين وقاوم . ولم يعرف استقلاله إلا منذ سنة 1962 . بقي له حاجز واحد يعوق دونه ودون التطور هؤلاء الحكومات المتاعقبة التي لم تعمل كما يجب بل كانت دوما تعمل للحفاظ على الكرسي ولأنهم لم يكونوا صادقين سقطوا الواحد بعد الآخر .وحتى النظام الحالي لا أعطيه قدرة على تحمل سنة على الأكثر ليسقط كما سقط من سبقه لأنهم بنوا حكمهم على الإقليمية الضيقة .وتبذير المال العام للحفاظ على الكرسي الذي هو زائل وصفحات التاريخ هي التي تبقى منهم من سيسجله في مزبلته ومنهم من سيسجل اسمه من ذهب .نحن الجزائريون . وهذه هي جزائرنا ليس لنا غيرها فيها نحيى وفيها نموت . ومن الأفضل أن نحيا مرفوعي الرأس .وأختم بمقولة مصطفى بن براهيم ( جلابة في بلعباس والعز معها خير من القيادة في فاس والذل معها ) وهذه قصة أخرى سأحللها قريبا

  36. lalimi t le rocher

    si mellali c’est mieux de traduire tu es bilingue alors c’est pour comprendre mieux les gens sont lecteurs d’un journal publie en francais saha ftourek et bonjour a sfisef

  37. Algerian in Canada

    To the so called lawyer who choose to use a language other than the one easily used and understood by the readers, I would just say be civil.
    Whenever you have a pont to make, don’t erect walls that’s despicable and tells much about your mind set.

  38. Maitre mellali mostefa

    tant mieux. ce que j ai fait c etait expres . excuse me friend from canada .j ai voulu que ça soit entre nous . du moment qu il y a des chauves souris qui ne se montrent que la nuit . moi i prefer to work dans la lumière .

  39. Maitre mellali mostefa

    les simples d esprit ne souffre nous on souffre .et il n y a pas d histoire pour qu il y est une fin . on aurai du choisir l été tant qu ils sont en vacances . pas le printemps c est encore loint

  40. Maitre mellali mostefa

    lisez le journal echourok d aujourdhuit pour comprendre .

  41. Ben Souliman

    Maître corbeau par la présence pied noir
    Ulcéré tint à peu peu ce langage
    L’occupant s’en revenait préparer le grand soir
    Maître corbeau tenait vigile et rameutait
    Les morts des cimetières pour appeler
    A la recousse les amoureux de vrai couscous
    Tirant alibi du sang des chahids
    Il s’intronise dernier rempart d’un combat d’arrière garde

    • bennabi sba

      vous deshonorez les beni souleiman aves ce retour du sang plus nationaliste que toi un alibi porteur rassasie achaque occasion cap sigli la kasms fln denonce arretez la le niveau est tout autre…

  42. Maitre mellali mostefa

    tu as bien comprit ce que j ai écrit ou on t a traduit . ce tu vient de pondre me rejouis . attention à la couleuvre que tu vas manger .n oublie pas ma devise que je vais traduire . une jellaba à bel abbes avec ma fiertée mieux qu une responsabilitée a fès en courbant le dos

  43. Smiley

    En souhaitant la bienvenue à d’autre algériens dans leur terre natale, je ne pensais pas provoquer ce mini-cataclysme.
    Après tout cela est heureux. Pouvoir dire, nommer, là est la vraie articulation.
    L’Algérie est la version dramatique de la terre promise et les paroles et les mémoires qui s’y affrontent sont sculptées dans l’affect.
    Devrai-je me référer au Coran pour rappeler à la raison et illustrer l’esprit de tolérance exigé de tous;:
     » Oh humains! Nous vous avons crée d’un m^^ale et d’une femelle et nous vous désignés en nations et tribus pour que vous vous entre-connaissiez »
    Beaucoup hélas se détournent de cette injonction à connaître son voisin et encouragent la haine et le repli.
    Cette attitude n’est qu’une forme pervertie de la haine de soi.
    Elle représente la forme la plus obscure et la plus refoulée du malaise social.
    Je suis pour la déconstruction de l’imaginaire colonial selon lequel on est est à l’origine de l’histoire et l’on révoque celle d’autrui.
    L’histoire a fécondé des mémoires rivales certes mais les manifestations de haine ne sont domptées qu’en apparence et semblent découler d’une fonction ontologique.
    S’y opposer constitue un formidable travail en contre-pente.
    Soyons avertis des terribles réservoirs de haine et de la part d’énergie destructrice toujours disponible.
    Cette part disponible est activéee à intervalles réguliers et canalisée dans des activités destructrices qui recoivent l’aval d’officines.
    Face à cela il faut ériger des barrages de vigilance et ne pas imputer ses échecs à bouc émissaire, principe d’explication commode.
    Cette réalité anxiogène d’un monde qui se disloque s’affiche partout pour escamoter l’essentiel et prôner une valorisation des différences apparentes.
    La pulsion de mort inscrite au fondement de la vie a toujours su se trouver un exutoire et une polarisation pour donner libre cours aux forces destructrices.
    Chaque parcelle de notre pays s’en rappelle.Le débat fait choc et l’onde de cet écho nous arrive confuse et défformée par le prisme de notre vecu et de nos préjugés.
    le récit est porté par des mots et les mots comptent, ils construisent et déconstruisent et sutout ils restent gravés dans les mémoires qui se livrent une lutte acharnée oublieuse des filiations etqui n’hésite pas à orchestrer une anthologie de la falsification.
    Le verbe peut être léger et inconsistant comme une bulle de savon mais les bulles voyagent et butinent les cervelles rencontrées au hasard.
    au fil du temps on prend l’habitude de conjuguer le VERBE de son seul point de vue.
    Les mots aérosols se déposent à proximité de champs conceptuels et ensemmencent des mémoires qui forgent des identités meurtrières.

  44. Maitre mellali mostefa

    apres la vieille plume qui pond des kk .. voila le ptit stylos molle qui vient à la rescousse…. .ils sont là donc et moi qui croyais que ces vieux à la couche culotte sont bannis à jamais .fatkoum el wakt on est en 2011 .la place ou ils dansaient s appelle maintenant la place du 5 juillet et l autre a pour nom 1 er novemble .la defence cest nous les noms d oiseaux on à une liste qu on n utlise pas vu que l ecole algerienne a former une jeunesse polis . meme en en langue française ils ont une place n est ce pas mr kadiri . tu as donner de la bonne formation et en langue de beaudelaire .

  45. lalimi t le rocher

    moi je n’ai pas compris ce commentaire au moins pas de grossieretes maitre mellalli expliquez vous mieux.amicalement

  46. Maitre mellali mostefa

    quelqu un en haut a toucher à nos chahids et je devais lui repondre .merci mr lalimi de demander des éclarcissements

  47. arbi zazou sl

    mellali tu ecrit sur ton journal il a des gens qui veulent la zizanie je tiens cela de l’administrateur qui m’avait dit que des officiels mesoulines autorites maqlas comm on dit telephone aux journalistes mais qui ne tiennent pas compte ils leur disent vous salissez belabbes et eux font leur travail voila maitre je devais dire ces paroles, j ai aussi lu sur l’emploi ouallah karita saha ftourek je rentre a sidi lahcene

  48. Algerian in Canada

    Cher maître j’ai compris tes motivation mais je pense que tes argument doivent être exposés. Toute parole est l »gitime la tienne aussi

  49. Maitre mellali mostefa

    merci du conseil frere c est un plus pour nous tous puisqu on derange .ça vas les faire bouger

  50. Bribi abdeljak

    monsieur Mellali j’ai lu votre prose en arabe et en pseudo-français et dans les deux langues vous ne donnez que ce vous avez; l’image de la médiocratie que vous prétendez dénoncer mais dont vous êtes une incarnation mesquine et lamentale. J’ai honte pour Bel Abbes et pitié pour vous

  51. Bribi abdeljak

    lamentable, à la limite de l’odieux et osant se prévaloir des martyrs. Laissez nos chouhadas tranquilles.
    Votre croisade est lilliputienne

  52. Maitre mellali mostefa

    allez chercher ailleurs il faut etre digne de ce que vous desirer . ce que j ai prevoyer il est là dans vos propos . vous n etes qu un .ça se termine toujours ainsi . renier son histoir et ne pas etre fiers de ses acquis sinon tu est malade . ou en croisade ou je ne sais quoi .la mediocrite est en vous . les defendeurs de l algerie française . l histoire a fini avec vous est nous sommes independant walhamdoulillah .je ne crois pas que vous etes a belabbes . nous on voit notre probleme .et l administration laisse le forum ouvert pour trouver des solutions . mais vous votre solution c est que lamentation sur vos amis français qui ont etaient chasser .ça cest pas correcte et vous etes en marge comme vous etes en marge de l histoire . des gents comme vous leur ont procurer des jugements pour qu il reprenent des biens . mais la lois a repris ces droit et ils ont etaient annuler . ces biens se sont des algeriens qui les ont battit sous les fouets . le gouvernement a ete allerter et il a donner les directives au domaines . et ce mois ci ils reprit leurs cirque . liser le chourok d aujourdhuit . et l affaire des pied noirs .sur le cite du ministere de la justice . l oraganisation des droits de l hommes les a debouter .entre un citoyen qui est au courant de ce qui se passe . et un دلاق vous etes loint de mon niveau .moi ceci je lexplique aux lecteurs belabesiens . vous et vos amis je n ai rien a foutre . je suis belabesien sfisfi daoudi de oueled sliman ( foutni warbat ) meme que je garde beaucoup d estimes à d autres qui sont rester humble marhba bihoum aandna chez nous . on est pas rancunier .surtout que maintenant ils se convertissent a l islam et ils changent de nom .ils etaient egarer et ils ont trouver le chemin . au moment ou d autre ingrat qui sont pres a changer de veste et de peau . mettent la croix pour avoir un visas . je suis sure que vous n allez pas au x mosquée .vous n etes pas au courant de ce qui se passe .et enfin vous vous etes tromper de journal . il y a un autre ou vous trouver ces gent parler de leurs filles de leurs femmes . et ils ont fait un saut ici pour precher le faut . foutez le camp degager .parceque on a pas les memes principes là vous etes chez vsba .

  53. ALI

    Le terme « Maitre » est attribué à une personne qui le mérite vraiment. A notre époque, on peut qualifier de « maitre » , « docteur », « professeur », « HADARATE », « HADJ », tous ceux qui veulent bien qu’on les nomme ainsi. Généralement, lorsqu’on a un problème de personnalité on a tendance à « s’auto-proclamer » « Maitre ». Il ‘y a plus d’échelle des valeurs!

  54. Maitre mellali mostefa

    je voit ce que monpellier t a soufler . inconnu tu resteras toujours inconnu . moi j ai un nom et connu et vous vous vivaient commes des taupes en sous sol et dans des egouts c est pour ça qu il ne sort de vos bouche que l odeure nauseabonde ..change chaque fois de nom tu est bien connu tes semblables sont peut . et la c est la fin avec vous je ne vais plus vous repondre il y a un forum plus interessant .qui touche ma wilaya . et qui parle de comment l assainire….. à dieu la valise . en faite j ai visiter monpellier et ça m a pas plus trops de xenephobes .nos immigres vivent comme des rats

  55. Bribi

    Mourad Houssine, Senni mohammed, Smiley tous des traites?!!.
    A quand le peleton d’execution commandé par le ridicule Bogado diplômé des cours du soir et encarté?

    • blal

      mr bribi.tu traites de traitres trois personnes que je connais tres bien.trois intellectuels,trois peres de bonne famille,trois honorables citoyens de la ville.d’abord ta lacheté est criante. que reproches-tu a ces personnes.brebi galeuse tu es parmi ceux qui ne vois pas leur mère ce qu’elle fait et ne s’occupe pas de leur bosse.un homme digne de ce nom ne ce cache pas pour dire ce qu’il pense a qui que ce soit.ces trois personnes ne font pas partie des services de securité.tu dois avoir eté piqué par un omonyme de ces trois personnes.quand au bogado mon frere demande a un membre de ta proche famille s’il est inconnu chez toi.alors accroche ta muselière et bas les pattes.

  56. Youcef D. ( Tours)

    Je m’adresse à Mellali Mostefa ( qui n’a rien d’un maitre , pour moi) : tu es l’incarnation parfaite de l’obscurantisme et de la haine . C’est ta mentalité rétrograde ( tu as du être formé chez Belkhadem )qui n’ a pas permis à l’Algérie d’avancer. Et l’ Algérie ne se développera jamais avec des citoyens de seconde zone comme toi. Je remercie Dieu matin et soir de m’avoir permis de quitter ce pays obscurantiste et intolérant. Les Algériens comme toi , sont nourris de haine , d’irrespect et d’intolérance .Ils n’avanceront jamais.

  57. ABBASSI de MONtPELIER

    Cette TARI REGINE est une vielle fofolle qui vas vous taquiner sans répis .elle boit trop .et elle vas ameuter tout le monde . pas le que commissaire mais aussi la DST . moi aussi je suis jaloux de mon pays la france et je suis français d orrigine algérienne et je préfere quelqu un comme maitre mellali il est sincère .mieux que ceux qui ne cherchent que le visas et des papiers .y a pas de place pour tout les malheurs du monde . rester chez vous . l Algerie est un pays prospère

    • ne dit pas ça frère, ils vont croire que tu es jaloux.
      si j’avais 30ans en moins aujourd’hui, je ne quitterais jamais mon pays, je parle du jour d’aujourd’hui, il y a des problèmes oui oui et oui, mais l’ALGERIE est en train d’avancer à grand pas.
      j’ai constater cette avancée, mais malheureisement il y’a des pourris partout, je te salut.

  58. abdeddaim f s.b.a

    abbassi de montpellier joue a visage decouvert.honteux a toi ces sorties de gens jaloux de ce journal .et ces personnes ciblees ne sont qu ‘un pretexte.ils ont compris et personne ne veut de visas.detrompes toi definitivement.

  59. kadddous cv centre ville sba

    lorsqu on s’accroche sans demesure on laisse le doute envahir..et puis on se dit il ya la des personnes malintentionnees agissant en anonyymes et la grande majorite sereine respectueuse et cela est un espoir.

  60. bouhend med de sidi jillali

    Répond leur Maitre Mellali .ils sont là ceux de l Algérie française avec leur supporteurs d ici.

  61. salim ex cadre

    A toi YOUCEF de tours . Mellali a raison de ne pas répondre à des gents comme toi brebis égarée . il est d un niveau plus haut . il etaient notre chef au skouk comme commissaire de local et puis responsable de la jeunesse de notre wilaya tu est d un bas niveau t a bien fait de quitter le pays harki tu le resteras toujours . le FN vas t envoyer en chartère et tu viendras avec tes soeurs nous les présenter . dire du mal de Mellali gare à toi connard .Mellai est un moderer pas comme ta Tari qui t encourage elle est vraiment malsaine et psychopathe

  62. kaddous cv centre ville

    meme remarque a ce ex cadre qui soutient la betise en ligne

  63. houria trik maascar

    voilà ils sont deux camps . hizb frança avec leur collonisateurs et hizb FLN avec les cadres de l FLN .qui vas gagner . moi j n applaudit pas hizb frança vive l istiklal à bas les collabos

  64. Syphax

    Arrêtez votre manipulation !

    La couleuvre est trop grosse même avec l’hypolycémie du carême !
    On n’est pas dupe! Laissez notre blog tranquille ! Allez relire l’Histoire du FLN historique (1954-1962)qui n’est pas le parti du fln d’aujourd’hui !
    Le terme hizb franca n’est plus à la vogue!….déclassifié!!!

  65. hafid

    une preuve d’une veritable communion entre 2 peuples
    en 2005 lors d’une visite de pieds noirs en pelerinage une des participantes proposa qu’au lieu de se rencontrer avec chacun une nostalgie elle a innové pour inaugurer une serie de rencontres culturelles.C’est ainsi en tant que conservatrice du chateau de Pau et historienne elle choisit un theme de conference « Le sejour de l’emir aek au chateau de pau » elle etait accompagnee dans cette conference par des professeurs universitaires algeriens.Mais le plus inoui c’est que parmi les invites il y avait cote à cote des moudjahidines et des officiers de l’armee française en retraite.Ennemis hier ils devisaient sans aucune allusion sur le passé chacun respectait l’autre chacun avait en son ame et conscience accompli son devoir et ne portait aucune haine vis à vis de l’autre.Il y a une precision à apporter le peuple de l’afrique du sud a pris une leçon à retenir sur la rupture entre nos 2 peuples pour ne pas faire la meme erreur apres l’indépendance

  66. Syphax

    Vous êtes au top niveau pour apporter un additif pédagogique à ceux qui ne connaissent pas l’Histoire.Ils sont victimes….,des deux côtés de la Méditerranée,d’une histoire officielle pour la galerie plébéenne française et algérienne alors que les contacts et échanges,à tous les niveaux des appareils,tous ministères confondus,n’ont jamais cessé d’augmenter.Pour l’anecdote,même nos SMA ont un protocole d’échanges avec les Scouts de France…No Comment Si Hafidh!

  67. Mocadem avec c

    regardez moi ce mohammed senni qui s est mis à quatres pattes lisants des poemes a sa rene collonisatrice quel décadence . que fait il à sidi bel abes celui là on l a oublier un 62 quel malheur tu n a qu a suivre tes cousins avec un k . ici c est un lieu de gent humble vas écrire dans l autre journal que tu connais . tu baisse le niveau avec tes copies collées

    • Mohamed Senni

      Monsieur Mocadem
      Je ne réponds pas à vos mesquines observations. Si vous êtes en harmonie avec vous-même et digne fils de ceux qui vous ont procréé, je vous mets au défi de mettre à jour mes copier-coller.Vous en serez incapable parce que vous avez un grave défaut de compréhension et d’expression même si vous avez les aptitudes nécessaires pour décrocher la médaille d’or de la médisance. Vous êtes tenu de sortir ces copier-coller faute de quoi, tous les intervenants sur ce site risquent, chacun selon sonappréciation,de prendre le jugement qu’il juge opportun de vous infliger. Si vous aviez la capacité de comprendre mon dernier commentaire, vous aurez compris qu’il a été fait à la gloire de notre belle langue. Ne cherchez pas le plus vieux vers de la langue arabe même si la traduction que j’en ai donnée peut mettre les chevronnés bilingues de notre ville sur la voie. Par contre, pensant que vous avez été poussé pour faire votre commentaire, je pourrai être amené à vous sortir toute la liste de ceux qui se sont fait un nom grâce au copier-coller et qui passent pour des maîtres auprès de leurs thuriféraires. Je détiens tous leurs écrits, honteusement subtilisés, avec les écrits originaux et même la liste de ceux qu’ils ont sollicités pour écrire pour eux. Surtout abstenez-vous de parler des gens humbles car leur première caractéristique est le respect de l’autre. Je continuerai à écrire là où je veux.En attendant c’est vous qui baissez le niveau de ce support qui vous permet de vous exprimer alors que vous vous devez de mettre tous vos efforts pour en redorer l’image. Fils d’une humble famille, je terminerai en vous disant :bonne fin de soirée,tout en constatant que le minimum de décence vous a fait défaut pour formuler ce que l’éducation dicte en pareille circonstance et surtout en plein mois sacré du Ramadhan si tant est que cette éducation eût eu lieu.

      • un ami

        Cher Me Senni les langues se délies derrière une toile ,puisque l’on agresse les gens ne peuvent-ils pas le faire intelligemment avec le verbe courtois ,sauf que de nos jours cet individu qui n’est pas digne de porter le nom de MOKADEM lui et ses semblables ne connaissent point cette courtoisie et je suis outré de par le langage qui ne dépasse point le haut du nombril.
        Je pose une question c’est quoi un MOKADEM ?et moi je l’écris avec un K
        Aller je lui suggère d’aller vite acheter un livre sur la théologie en islam ,il ne sera qu’éclairé et non illuminé ou certains hopitaux psychiatriquese feront un plaisir de l’interner.
        ALLAH AKBAR à croire que notre pays a enfanté des etres atteints du syndrôme de DOWN pour ne pas DIRE TRSOMIE 21

        AMICALEMENT saha ftorek

        • lakhmes m plaisir

          que vient foutre ce comentaire sans les problemes du quartier de mon plaisir.vous avez bien fait de publier les photos et cele n’a pas branche.ami allah itayeb bin eljemie.

  68. hakem kerima

    je reconnais plus du tout sba j’ai habitue à cote de la poste j’ai ,garde de bons souvenires de sba les algeriens et les pieds noires s’entendaient tres bien ensemble la cohabitation etait exellente mais par contre qu »on me dise que ce pays est voie de developpement mais je dirais en voie de regession c’est un grenier à rats et de politiques verreux c’est plutot la honte il ne faut tout remettre sur le dos de la france il ya eut des torts des deux cotes soyons honnetes. et j’ai encore des cousins et cousines à sba oran tlemcen.bon ramadan à tous.

    • Christian Vezon

      Hakem Kerima,vos mots sont les mots de la raison.Nous avons connu un monde de partage et de sérénité entre les deux communautés.Le quartier de la rue du Chemin de Fer pour moi en était l’exemple,avec tous ses petits commerçants qui passaient,j’avais un faible pour le vendeur de « tchoumbos » (figue de barbarie).Je crois que notre démarche a été mal interprêtée.Nous n’avons aucune velleîté de retour,aucune révendication de récupérer notre sol.Je ne connais aucun Pieds Noirs qui voudrait s’installer dans sa région d’origine.Certains,comme mon frère aîné,pour la retraite ,s’installent pourtant au Maroc,ou en Tunisie.Pourquoi?? Je fais partie des Pieds Noirs qui considérent que notre départ a été une chance.Quel avenir aurions nous eu,alors que nous avons eu en France une ouverture sur l’éducation et le monde du travail,sur un mode de vie tout à fait différent,qui nous a valu,pour beaucoup une réussite sociale et familiale que nous n’aurions peut être pas eu dans le cadre étroit de notre vie algérienne.Mes frères sont médecins spécialistes,mes filles sont ingénieur et commissaire aux comptes,mes neveux et niéces ingénieurs,notaires etc..Qui aurait pu me prédire cela,moi qui déja ,en Oranie refusait de compter plus loin que trois parce que c’était suffisant pour conduire un tracteur?? Nous vivons matériellement mieux que ce que nous avons connu,nous serions ingrats en faisant les difficiles.Peut être est cela que nous reprochent ,inconsciemment pour sûr,certains qui nous rejettent ?? Nous ne voulons que tendre la main en ami,simplement pour dire,nous aussi nous y étions.

      • abdeddaim s. b.a

        je crois reconnaitre que la main est tendue et votre acceuil ici sur ce site a ete chaleureux cordial il ya des menus grincements dont les auteurs avant vos commentaires et sous divers anonymats agissaient de la sorte mais vite eclabousses par de serieux dires je voulais dire commentaires et la je souhaite que vous lisiez l’article mailot la bellabesiannite en partage c’est au debut du lancement de ce site belabbesien

        • Christian Vezon

          Merci pour tes paroles d’ homme juste,Abdeddaïm,je vais continuer à soutenir ce site mené par des personnes jeunes qui méritent toute notre attention bienveillante,nous leur devons les conseils de chibanis aux cheveux blanchis .
          Amitiés et paix en cette période sainte du Ramadan.Les Sfedjs,zlabihias et macroutes dont on s’empiffrait à cette occasion me manquent un peu,surtout qu’ici,il n’ ya plus personne qui fait des Sfedjs comme à l’époque.

          • miel d'accacias

            Cher ami Christian Vezon , ah! les Sfendj,les zlabias,les makrouds,et vous aviez oublié les Montécaos ( ghribia),chamia qu’on appelé communément chez nous harissa ou kalb el-louz .
            Que de souvenirs hélas ,permettez-moi de vous dire que si votre demeure était proche de la mienne je me ferais un énorme plaisir de partager ces quelques gourmandises en ce temps du mois sacré qu’est le nôtre (ramadan ) quoique je le conçois à longueur d’année ,et puis ne les trouve-t-on pas dans l’hexagone à moins que vous soyez loin de ces métropoles cosmopolites.
            Quoiqu’il en soit sachez Mr christian que même dégarnis ou avec des cheveux sel et poivres ou même blanchis la mémoire est omniprésente et que cette nostalgie est ancrée en nous et ne se détachera jamais .
            TOUTES MES AMITIEES BEL-ABBESIENNES

            • yahiaoui

              j’ai beaucoup aime ce commentaire de miel d’accacias un dicton ou plusieurs dictons lorsqu’ils evoquent la parole disent assel a traduire par miel ceux sontla des paroles de miel que je ne pouvais rester sans signaler ler bonna opportunite pour regine marie ange et christian des enfants de la mekerra.

              • yahiaoui

                pardon j’ai omis adrienne qu’elle me pardonne je voulais achever vite mon commentaire a toute autre heureuse occasion.

              • miel d'accacias

                choukrane ya akhi Yahiaoui pour votre promptitude et votre indulgence sauf qu’il y a le poid des mots et on ne peux assimilé un choc aux photos de ces belles friandises baignant dans le miel.
                SAHA FTOREK ET BONNE HARISSA ,CHAMYA ,KALB EL-LOUZ AVEC UN BON CAFE ARROSE DE 2 GOUTTES DE ZHAR

            • Christian Vezon

              Cher ami miel d’acacias,dans mon coin on trouve de tout sauf les Sfendj,quand j’allais à l’école de mon village,il y avait sur la route un marchand de beignets dont l’échoppe existe encore,reprise par le fils.A chaque fois que j’avais une pièce de Cent sous je la mettais de coté et quand j’avais suffisamment j’aachetais des zlabias et des Sfendj.La dernière fois que j’en ai mangé de bons Sfendj,c’était juste avant de prendre l’avion ,dans une boutique de Sidi Bou Saïd j’en ai acheté une dizaine;Il n’y chez moi aucun marchand qui en fait,remarquez c’est mieux pour mon tour de taille,
              Ramadan Mubarak Saîd

  69. ABBASSI de MONtPELIER

    maitre Mellali j ai trouvé ta page face book je t ai envoyer un mail mais ta pas répondu regarde dans ta boite

  70. Maitre mellali mostefa

    pour abbassi de montpelliet
    salem ..je viens de lire ton .message .excuse moi de t avoir laisser attendre .parcesque je ne suis pas si vieux pour etre en retraite .je travail .et je passe que peu de temps deriere mon micro .acquerir un bien Algerie . meme pour les binationneaux cest compliquée et impossible pour les etranger . tu peux avancer n importe quoi la lois l interdit surtout pour les pieds noirs . eux ils demandent la recuperation .alors qu ils etaient indemniser officiellement par l etat .celui qui veut vendre c est escroc qui cherche des pigeons ces biens sont invendables .je voit que tu est plus agé que moi je suis né à la fin de la guerre .je ne comprend pas cette nostalgie et ces pleurs .ce que je lis sur ces gent est abominable .meme mitterand.michel debre et autres ils ont fait beaucoup de mal qui par ses lois et ecrits qui par ses chars .chacun a son point de vu .pour les revisionistes nous aussi on accepte pas ça surtout venant de gents qui se disent des notres .mon ami la realite ici est autre .si tu lis des ecrit de quelques francisant la majorite en algerie sont arrabisés comme moi .bien fermes sur leur position .ces paroles ont etaient dit en 60-62 et nos ennemis commun lOAS ont utiliser une autre methode qui a enlever le masque . tu as vu cette dame qui m as traite de tout les noms dans un journal belabesien .alors que j ai une position celle de la majoritée des algeriens et de mon gouvernement .on est tous pour un amitiée entre les peuples pas que ces gents .meme avec des français comme vous d orrigine algerienne .et meme au sein de l armée française qui ont combattu ces fanatiques de l OAS. pour moi lALN est une armée de liberation pas des fellaguas terroristes ,qui a chasser l occupant français et je trouve que le FLN a bien negocier meme que les acquis je trouves insufisant .cest mon pays . de guall pour moi a sauve la face de france .en proposant ces negociations .voilà la position de la majorité de nous qui n ont connu que ce qu a laisser cet occupant un desastre illitrisme famine et pauvretée .je trouve que cest normal qu un fils de chahid prend la villa qu a laisser l occupant .meme si cest pas cet categorie qui a beneficier de ce privillége . c est vos amis algeriens qui portaient vos drapeux qui se sont accaparer de ces maisons pas nous .dites à vos amis ou habitent il? moi je l ai battit par mes propre moyens je n habite pas une villa colloniale .tu vois cher ami .nous on ne cache rien .et marahba bik chez nous on a de beaux hotels neufs et etoilés . venez faire un tour .bel abbes prospère on a battit presque deux villes dans la villes que vous aviez laisser .l eau coule cotidiennement .nos citoyens sont des plus hospitaliers ,surtout quand on ne touche pas leurs histoire .la paix regne en maitre il suffis de parler d une zone pour que les sevices de securitée la nétoient . comme ce qu ils ont fait cette semaine .la vie nocturne paisible a reprit ces droits . je ne dit pas que tout vas . il reste beaucoup a faire .avant de finir .un ami de mompelliet que j ai heberger et nourit durant un bon bout de temps quand je l ai rencontrer à monpelliets il s est enfuit j etais avec des gents et ils sont temoins de ce que j ai dit . et ils predit celà .le pauvre( inviter des gents et puis fuire quel catastrophe ) voilà ,ces français d orrigine algeriennes .ça pour te montrer pour quoi je parle cru . avec les français qu ils soit français de souche ou pas on les connais que trop bien .je t aime pas moi non plus .il n y a que le reciproque et le donnons donnons qui marche entre nous et qui dissipe les prejugés . merci l ami sans rancune . je tai repondu et expliquer mon point de vu pas pour les gent de lettres de ce forum mais pour a nos enfants qui lisent ce qu on ecrit et on doit leur montrer le chemin

  71. ABBASSI de MONtPELIER

    non non sans rancune Mellali je te comprend . merci pour le conseil .bon ramadan à +

  72. Mehdi

    La générosité n’est autre que ce dévouement aux intérêts des autres.On leur sacrifie nos avantages personnels.A ce moments précis, on relâche nos droits en faveur de quelqu’un.On lui offre plus qu’il ne peut exiger, L’Algérien par définition est généreux.
    Un sourire, un geste, une écoute attentive suffisent parfois à soulager l’autre de ses maux.Mes chers frères et soeurs arrêtons nos caprices et laissons chacun dire et s’exprimé a sa façon.
    Sur ceux ,je me permet de vous donner plus de détail sur les photos prises par notre ami Madjid.
    La 1er photo: rue de Bretagne et la rue Aquitaine
    la 2eme idem
    la 3eme rue de Bretagne avec en face à droite le cimetière juif
    la 4eme (pneu) croisement de la de Bretagne et la rue de Poitou
    la 5eme à gauche en orange la demeure Lakhmes,plus loin à gauche au coin de la rue ex boulangerie Abdedaïm et en face de celle ci le café Siguini Omar.
    la 6eme cimetière juif
    la 7eme Rue de Bretagne actuellement rue des frères Affaf
    la 8eme rue de Bretagne et rue de poitou
    la 9eme rue Aquitaine ,actuellement rue Bouiadjra daho qui tenait la petite école coranique (Djamaa) dans la maison Lakhmes.

  73. dekkiche paris

    monsieur mehdi merci je n’arrivais ps a tout localiser . des gens comme vous aident les lecteurs ne les chassent pas ily va de l ‘interet de ce journl ouvert et varie que je lis regulierement.merci une fois deplus mehdi.

  74. SAIM . M (Fbg Thiers )

    Lisez le commentaire de Salim ex-cadre et vous comprendrez le niveau de haine et d’intolérance qui régne en Algérie. C’est celà qui fait que l’Algérie n’avancera jamais.

  75. Slimane

    Nous attendons les photos de la réception définitive des travaux terminés du chantier de Mont Plaisir !

  76. arbi zazou sl

    LE JOURNAL A FAIT UN CONSTAT YA SLIMANE.TU PEUX TOUJOURS ATTENDRE

  77. un riverain

    Hélas non ! Ce n’est apparemment pas pour demain la réception des travaux.
    Ceux-ci sont toujours à l’arrêt, les tranchées demeurées à ciel ouvert et les conduites sectionnées déversant leurs odeurs nauséabondes, obligeant les riverains incommodés à se cloîtrer chez eux, volets clos et fenêtres fermées, qui plus est , par cette période de grosses chaleurs .
    Mais le pire est devant, avec l’arrivée probable des orages et des pluies d’automne qui ne manqueront pas d’inonder la zone et créer une situation encore plus catastrophique pour les riverains.
    Censée au départ , rappelons-le, résoudre les inondations cycliques de cette partie du quartier, cette opération d’assainissement, par la tournure qu’elle prend, va finir par tourner au cauchemar. Sans compter que ces canalisations ont été refaites il y a près d’un an, et qui, faute d’une maturation du projet et des études techniques, se sont avérées sous-calibrées à l’usage.
    Il semble à présent que ces nouvelles tuyauteries, maintenant sur-calibrées, ont été posées sans une étude sérieuse du sous-sol, ce qui soulève de nouvelles difficultés techniques sur le terrain.
    A suivre….

    • un riverain

      Monplaisir, encore et toujours !
      Messieurs de la Wilaya et de l’APC,
      Rien n’a changé depuis le commentaire ci-dessus en date du 18 août dernier, sauf que les pluies et orages annoncés sont déjà là.
      A quand l’achèvement de ces travaux pour le grand soulagement des riverains, et éviter la catastrophe ?

  78. Omar

    C’est la gabegie ; mais que peut-on faire quand des requins tiennent en coupe réglée le pays ?
    [Je suis né rue de Normandie]

  79. Adrienne Lopez

    au camp des spahis à la sortie de l’avenue fallières, M. Canicio avait fait fortune en exploitant un moulin militaire, est ce que ce moulin est toujours en place??? il y avait un château à côté où il vécut…..

  80. mekki b

    adrienne oui il existe et cela fait partie de votre surprise que nous vous reservons et est reformulee dans le sujet sur le cyclisme de ce jour. en ligne relisez et recommentez.si utilite y est bien sur.

  81. Grand merci d’ avoir posté cet article 😀

  82. Bérard Anne

    Bonsoir
    Je découvre ce site et bien que ce ne soit peut être pas le but de celui ci je me risque à passer ce message ,je suis à la recherche de la soeur de mon père Rose Rodriguez qui habitait probablement chez des Guilabert espadrilleur à Siddi Bel Abbés .
    Merci à tous ceux qui m’apporteront des renseignements et meilluers voeux de santé à tout le monde .
    Cordialement

    Anne Bérard

  83. Merci pour le post de cet article 😉

  84. Marie-Ange

    bonjour,
    je reviens un peu aux nouvelles, que je lis régulièrement, mais dont il n’est pas fait mention sur l’arrêt des travaux cité Mon Plaisir, quand est il actuellement, certes il fait froid chez vous aussi, mais ce ne doit pas être agréable que de vivre aux milieu des gravas.
    à bientôt vous lire,
    un ancienne habitante de l’avenue Fallières

  85. Coup de soleil

    Pourquoi ne pas venir constater par vous même chère amie l’avancement des travaux.Un billet aller retour en euros est deux fois moins cher que sa contrevaleur en dinars pour le même ticket…Et puis avec cet hivers algérien,la nostalgérie ne s’en ressentira aucunement! Néanmoins,laissons les prérogatives à la Rédaction pour vous faire un constat…

  86. Grand merci pour le partage 😉

  87. Alarme maison

    Merci pour l’ info :)

  88. kamel le sage

    pkoi en a changer le gazon naturel pour un artifitiel ou sont les elus al’image du nommé delli escrot

  89. Mohamed2231

    assalam 3alikoum khaouti , cette question a été posé ce matin et j ai répondu , ça fait rien je réponds une 2eme fois , tout simplement le gazon naturel a été changé par un gazon artifitiel parceque nos responsables vont toujours vers la chose ou la résolution la plus facile , ils ne veulent pas se fatiguer , pourquoi le gazon naturel a été réussi aux pays du golf ou la chaleur est très élevée , tandis que chez nous on dirait que c est un champs de labour allah yarham aljour naliste ligale mazra3ate 5 jouilia

  90. Mohamed2231

    assalam 3alikoum khaouti , c est le moment de la prière d icha à belabbes et ses environs , laissez vos ordinateurs et allez à la mosqeée faire la prière avec vos frères

  91. Omar

    Je suis horrifié. On écrit ici comme on défèque.
    Essayez de vous relire, svp.
    Cela dit, vive l’Algérie libre ; et vive Bel-Abbès.

  92. Roignant

    je suis né au 10 ru de Languedoc et nous avons vécus au 65 avenue Armand Fallières j’aimerais retrouver des amis d’enfances
    bonjour a toutes et a tous du Petit Paris

  93. Roignant

    je suis retourné a SBA en 2007 et j’avais retrouver mon ami d’enfance ( Ournidi Slimane ) et mon vœux c’est de revoir SBA avant le grand voyage et revoir mon frère Slimane

  94. Roignant

    si vous voulez voir mes vidéos sur SBA et la région cliquez sur ce lien merci
    http://forgalus.free.fr/LE%20COIN%20DE%20GERARD%20ROIGNANT/

Répondre