La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi-Bel-Abbès / L’université célèbre l’anniversaire du décès du regretté Pr Djilali Liabes / Par BRAHIM DJELLOUL Mustapha.

11072194_10205288973377021_4254812_nLe regretté Pr Djilali Liabés, revisité ce jour, par l’université de Sidi Bel Abbés, dans le cadre de son 22éme anniversaire de sa disparition.
Feu Djilali Liabés n’a pas été oublié. Ce 22ème anniversaire de son ignoble assassinat fut marqué par une riche halte évocative initiée par le rectorat de l’université qui porte son nom, et qui tient à faire de cette date une tradition a t’on appris sur les lieux où l’assistance conviée dût suivre un programme arrêté en ce sens à savoir la lecture du coran, hymne national et interventions des deux conférenciers Monsieur Chakroun  Djilali et Monsieur Bourahla  Allal tous deux de l’UDL, ils ont abordé ce qui suit : la personnalité du Pr Djilali Liabés et l’œuvre du Pr Djilali Labiés, d’autres prises de paroles eurent lieu.
A noter la forte participation des élèves du collège d’enseignement moyen Feu Djilali Liabés ex Azza  du centre ville qui eurent l’opportunité inouïe de connaitre davantage cet éminent savant et chercheur à travers les différents éclairages, interventions tenues dans une organisation remarquable à sa tête notre ami Khalfi  Ali et toute son équipe qui a tenu au passage à honorer la sœur de Djilali Liabés , Madame S.K et qui fut invitée à participer à la plantation d’arbres en face l’auditorium où cette journée s’est déroulée.

11076110_10205288972096989_1151141104_nLe recteur Mr Khalfi Ali

11076007_10205288971976986_1899032414_nMr Chakroun Djillali

11072098_10205288973057013_1620578039_nFamille Liabés honorée .

11077682_10205288973417022_624204889_n

1608468_10205288972577001_932960642_nMr Bourahla Allal .

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59272

Posté par le Mar 16 2015. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

11 Commentaires pour “Sidi-Bel-Abbès / L’université célèbre l’anniversaire du décès du regretté Pr Djilali Liabes / Par BRAHIM DJELLOUL Mustapha.”

  1. OUERRAD

    Pour plus d hommages , demandez a editer ses oeuvres , pour que les gens connaissent ses idees ,que l on ne connait qu a travers oui dire .Y a t il un collectif d universitaires pour lui rendre cet HOMMAGE ?
    Si je ne m abuses c est la premiere fois que l on ne l a pas oublier apres 22 ans .
    Et pendant , ces 21 annees qui se souciait de cette sommite , si ce n est sa veuve et ses enfants ?
    IL MERITE BEAUCOUP PLUS …..

  2. Abbes

    Primo, remercions l’auteur de ce résumé et surtout la qualité des photos. Secundo, je rejoins monsieur Ourrad pour aller vers ce qu’à entrepris le défunt. Toutefois l’université bouge…

  3. Foouad

    bravo, je panse que c la première fois et pas la dernière bonne continuation

  4. h.bouasria

    si vous attendiez un ventre va ramener un genre de personne comme LYABES vous révez depuis son assassinat le niveau de l’éducation à baisser au degré de 0

  5. HORR Abdelkader

    Salam Alaykom

    j’ai lu l’invitation de cet événement et la je suis content du travail que fournit notre ami Brahim Djelloul Mustapha qui suit l’actualité locale. le défunt a laissé des traces à nous de les exploiter.

  6. Hassan

    Je me rappelle comme si c’était hier du jour de l’assassinat du regretté Djilalli Liabés Allah yarhamou. Il faisait beau ce jour la et j’ai décidé de marcher un peu en me rendant de Garidi a Ben Omar ou habitait un ami. En cours de route j’entendis des coups de feu qui venaient du côté de la cité Ben Omar. J’ai continué ma route quand une voiture roulant à grande vitesse s’arrêta à côté de moi et un  »Ninja » me demanda ou se trouve la cité Ben Omar. J’étais alors au niveau de Jolie vue. Je leurs ai indiqué la route et j’ai continué d’avancer. Ce n’est qu’une fois arrivé au niveau du stade de Kouba que j’appris qu’un ministre vient d’être assassiné. Ce Monsieur avec un grand M, bien que ministre et se sachant en danger n’a pas quitté la cité populaire ou il habitait pour se réfugier au Club des Pins.
    Durant cette période beaucoup de gens de l’élite algérienne ont été tués c’est pourquoi on sent le vide actuellement. Mais le génie de notre peuple saura les remplacer:
     »Si un tombe,
    l’autre sort de l’ombre
    et le remplace »
    Allah yarham Echouhadas qui sont tombés pour défendre notre pays et la dignité de notre peuple.

  7. benattou

    Mr le recteur de l’université Djilali Liabès avec les élèves du collège DJILALI LIABES de Sidi-Bel-Abbés est un événement. Les deux conférenciers Mr BOURAHLA ALLAL
    et Mr CHAKROUN DJILALI ont été tous les deux à la hauteur de l’événement .
    Bravo à notre frère MUSTAPHA DJELLOUL pour la couverture de l’événement.

  8. Hamich

    je dirais un très grand bravo au recteur et à son équipe pour avoir organisé cette journée en espérant que ce n’est pas la dernière, Et je rejoins MR OUERRAD pour la réédition des œuvres du regretté Djillali LIABES.

  9. Kacem

    Qui a tué Djilali LIABES ? Pour quelle raison ? réfléchissez …. Ya Aoulou ELbab …

    • Hakem abderrahmane

      Ceux qui ont tué feu Djilali Liabès sont ceux qui sont contre le savoir et sont pour un retour au passé ,ils ont un esprit rétrograde et sont contre le progrès ils sont dirigés et manipulés par sehab chkara!

  10. La famille Sellam/Liabés

    Bonjour,
    La famille LIABES et SELLAM tiennent à remercier l’ensemble des acteurs ayant organisé et participé de prés ou de loin dans la commémoration de la disparition de leur cher regretté frère et oncle le Pr Djillali LIABES.
    En particulier le Rectorat de l’université Djillali LIABES en la personne de Mr Le Recteur, Mesdames et Messieurs les Professeurs de l’université Djillali LIABES et l’ensemble du personnels.
    Al Haja Khadija LIABES épouse SELLAM sœur du défunt Djillali LIABES, a été très touchée par cette manifestation en mémoire de son cher et regretté frère.
    Vifs remerciement au journal VOIX DE SIDI BEL ABBÉS.
    Les familles SELLAM et LIABES.

Répondre