La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Les projets de l’Éducation en retard

Les différents projets de réalisation de groupes scolaires, qui étaient confiés jusqu’alors à la Direction du logement et des équipements publics (DLEP) de Sidi Bel Abbès, seront désormais pris en charge par les communes. L’évaluation et le suivi technique desdits projets seront, cependant, assurés par les services rattachés à la DLEP. Totalisant quelque treize (13) opérations, les groupes scolaires, dont les travaux de construction tardaient à démarrer pour des considérations d’ordre technico-administratif, ont été, en grande partie, lancés, dira, à ce propos, une source locale, en ajoutant que le nombre de classes composant les projets considérés varie entre 03 et 06 unités. La réalisation des groupes scolaires, ajoutera la même source, aura pour effet d’alléger les inévitables et non moins incommodantes surcharges d’effectifs auxquelles sont confrontés certains établissements d’enseignement primaire situés, notamment, dans les communes de Tabia, Sfisef, Aïn El Berd, Sidi Brahim, Sidi Ali Benyoub et Ben Badis.

8

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36781

Posté par le Jan 23 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : Les projets de l’Éducation en retard”

  1. fethi

    Laisser aller grave dans ce secteur

  2. T.Mohamed

    Une seule solution pour les projets en retard dans le secteur de l.Education de SBA serait de doter celle.ci d’un « Sang Nouveau » et les résultats s’épanouiront sur le terrain

  3. houssine

    le chef de ce secteur est partant chaque année il est reste 12ANS

  4. du secteur

    le non lancement des groupes scolaires est motivépar la sous estimation de leurs autorisations de programmes d’une part et entre autres c’est un problème de maturation d’étude,et comment se fait il que ces groupes scolaires ont le même programme de surfaces alors qu’ils différent en terme de coût de réalisation et sans prendre le paramètre du zoning

  5. T.Mohamed

    Mr Houssine je partage entiérement votre point de vue . Les’ serviteurs » dont certains retraités connus dans le milieu éducatif en sont pour le maintien de leur HOMME . La circulaire du 1er ministre c/s la mise en retraite (+6O ans)est « bafouée ». !!!! Allez un 5éme Mandat !!!!!!!! Et ça continue !!!!!!!!!!!

Répondre