La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi bel abbes :Les paramédicaux paralysent le secteur de la santé publique

Le mouvement de grève fut trés largement suivi indique un des représentants du syndicat des para médicaux Mr  Djendouli kada ;et ce  suite a l’appel de la grève annoncée par le Conseil National du Syndicat Algérien des paramédicaux qui a enregistré dans son premier jour un suivi de  plus 90%, à Sidi Bel Abbès. Cette grève, décidée pour trois jours à compter d’hier, a paralysé le CHU et la totalité des établissements de la santé publique à travers le territoire de la wilaya, apprend-on de ces’sources syndicales, qui affirment que le service minimum est garanti. Cette gréve intervient en signe de la protestation contre le mutisme, voire le mépris affiché par la tutelle à l’égard de la corporation paramédicale en ce qui concerne ses revendications.

Parmi les revendications posées à la tutelle, l’intégration des infirmiers brevetés, l’octroi effectif de certaines primes, telles que la prime de risque, l’indemnité de garde, la prime de contagion qu’ils demandent de 2500 à 8000 DA et celle liée au poste supérieur.
Ils revendiquent également le droit à la formation LMD du corps paramédical qui reste toujours bloqué en raison du non-respect du cahier des charges. A rappeler enfin que, la décision de renouer avec la protestation a été prise par le Conseil national du syndicat, afin de faire pression sur le ministère de la Santé Publique et de la Population qui ne cesse de faire la sourde oreille à leurs revendications légitimes, soutiennent de nombreux syndicalistes.qui ont réussi a mobiliser leurs camarades travailleurs.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=24537

Posté par le Mar 19 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

4 Commentaires pour “Sidi bel abbes :Les paramédicaux paralysent le secteur de la santé publique”

  1. mokhtaria B chu s.b.a

    je vous salue mes fréres et soeurs du sap on va réussir a bas la hogra

Répondre