La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Les opérateurs de la zone industrielle s’organisent

indexL’association des opérateurs économiques de la zone industrielle de Sidi Bel Abbès, Assobso, créée il y a plus de cinq mois, a tenu, avant-hier, son assemblée générale au centre de repos des travailleurs de l’Education, sis au chef-lieu de la wilaya.«Les opérateurs de la zone industrielle doivent s’impliquer dans sa modernisation et adopter un plan d’action à même de trouver des solutions aux nombreux problèmes que pose la gestion de la zone», a affirmé, d’emblée, le président de l’Assobso, M. Khanteur, soulignant la nécessité de recueillir l’adhésion de tous les opérateurs activant au niveau de cette zone. «La réhabilitation de la zone ne peut être envisagée sans l’adhésion des industriels.Il s’agit de redonner vie à un site où les conditions d’investissement et de production se sont largement détériorées», a-t-il ajouté. Réunissant présentement une vingtaine d’opérateurs, l’Assobso, qui s’attache à promouvoir le climat des affaires dans la wilaya, se veut être un cadre de «concertation et de proposition pour une prise en charge efficiente des problèmes et préoccupations des industriels locaux», devait préciser M. Khanteur.A ce propos, l’une des premières actions envisagées par l’Assobso est de consolider les liens entre les opérateurs locaux et la société de gestion de la zone industrielle (SGI), endettée à hauteur de 2,4 milliards de centimes à fin 2013, et ce, à travers, notamment, la mise à jour des cotisations et l’élaboration d’une convention cadre pour la prise en charge des aspects liés au fonctionnement de la zone. Selon les membres de l’association, la réhabilitation de la voirie, de l’éclairage public et le renforcement du dispositif de gardiennage ne peut se concevoir sans un engagement fort et constant de la part des entreprises, publiques et privées, domiciliées au niveau de la zone industrielle.Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part les représentants de la direction de l’Industrie et de l’ANDI, il a été également question des perspectives de développement de la zone dans les trois prochaines années. Celles-ci prévoient, entre autres, la réhabilitation du site à partir du troisième trimestre de l’année 2014 pour un montant de 140 milliards de centimes. Signalons que la zone industrielle de Sidi Bel Abbès est divisée en 380 lots de terrains, dont 137 seulement accueillent une activité industrielle ou économique, 87 sont à l’arrêt, 60 demeurent inexploités, alors que la propriété de 84 lots reste indéterminée.Ces chiffres communiqués par Assobso mettent ainsi en évidence la disponibilité du foncier industriel au niveau de la zone, mais dont la gestion et l’origine de la propriété demeurent floues. Pour de nombreux opérateurs locaux, la mise à niveau de la zone industrielle constitue aujourd’hui une nécessité absolue si l’on veut réellement relancer l’investissement et ériger cet espace économique en pôle de développement régional.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=45180

Posté par le Avr 26 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre