La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès : Les habitants de la ferme Kabrio demandent leur relogement

photo1909

Les habitants de la ferme Kabrio située dans la commune de Tessala dans la wilaya de Sidi Bel Abbès vivent l’espoir d’être recasés dans des logements décents et quitter les taudis qui les abritent depuis des années. Ces locataires disent vivre des conditions très difficiles sous les toits de tôles en zinc et dépourvus de toutes les commodités d’une vie décente, ce qui laisse leur quotidien des plus insupportables, surtout durant cette saison de froid et de pluie où les baraques sont inondées. Une telle situation les oblige à passer leur nuit dans la rue à chaque averse, s’ajoute l’état des routes qui mènent à leur ferme très défectueux, et l’éclairage public qui fait défaut, les rendent impraticables tout l’hiver.  De ce fait, les enfants sont obligés de rater leurs cours de classe.
D’ailleurs, ils ont tout le temps revendiqué leur bitumage pour leur faciliter le déplacement, en vain. D’ailleurs, le non-raccordement de leurs baraques au réseau d’eau potable, les contraint à s’approvisionner du puits pour les travaux ménagers et s’alimenter de l’eau des sources qu’ils cherchent à plusieurs kilomètres, et pour ce qui est de l’électricité, ils ont branché leur foyer de façon illicite à partir des maisons voisines, sinon ils passeront leur vie dans l’obscurité.  Irrités par cette vie de misère, les locataires demandent une prise en charge de leur état et de leur réserver des logements dotés de commodités, au lieu de les laisser souffrir.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57140

Posté par le Déc 21 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès : Les habitants de la ferme Kabrio demandent leur relogement”

  1. chaibdraa tani djamel

    S’ils auraient laisser les fermes comme ils étaient avant l’indépendance ,personne ne demandra de sortir de ces taudis maintenant

  2. Balki

    Correction :
    « S’ils AVAIENT laissé les fermes comme elles étaient avant l’Indépendance, personne ne leur DEMANDERAIT de sortir de ces taudis maintenant. »
    Ce charabia est totalement indécent…

  3. lecteur

    Lisez et commentez ce n’est pas votre rôle de correcteur

  4. fethi

    un droit de soutien a ces familles est a entreprendre,

Répondre