La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbés : Le quartier Bab Dhaya en émoi, une quadragénaire se suicide

Photo4

Hier matin, aux environs de 10 h à la cité Bab Dhaya sise « Batimat Taliane » une dame âgée de 56 ans, et portant les initiales D.Z est décédée après avoir ingurgité de l’acide. En effet, la dépouille mortelle a été retrouvée gisant au sol dans la maison familiale, par un proche de la famille. Alertés, les voisins de la victime ont prévenu les éléments de la protection civile. La défunte a été évacuée vers la morgue du CHU Dr Abdelkader Hassani de Sidi Bel Abbés. La famille de la défunte résidait auparavant dans la localité de Tabia et avait déménagé pour habiter à Sidi Bel Abbès. Il est à signaler aussi que le fils de la victime s’est donné la mort de la même manière que sa mère. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet acte désespéré

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54207

Posté par le Sep 4 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

22 Commentaires pour “Sidi Bel Abbés : Le quartier Bab Dhaya en émoi, une quadragénaire se suicide”

  1. Mourad

    Qu Allah leur pardonne…Triste sort..

  2. fethi

    Désolant rien a ajouter

  3. nory

    Horrible le suicide est grave impardonnable!

    • Algérien

      C’est vous qui êtes grave et impardonnable.
      qui êtes vous pour juger? êtes vous psychiatre ? connaissez vous la douleur psychique?
      vous vous prenez pour Dieu ?
      arrêtez d’ajouter douleur sur douleur !!!

  4. Hamid Ourrad

    Le suicide se propage comme une traînée de poudre en Algérie .Bien que considéré  comme un pêche capital par L’islam ,cette acte fatal  est en passe de devenir un échappatoire pour beaucoup d’Algériens de toutes les franges d’âge ‘.
    Ce que je n’arrive pas à comprendre ,pourquoi au temps de la guerre d’indépendance on ne suicidait pas?même pendant le terrorisme période dite  décennie noir ,on ne se suicidait pas…. Pourquoi?
     Tous simplement ,il y a un tel instinct de survie dans ces conjonctures qu’on ne peut penser au suicide.
    Ce genre de situation engendre une telle énergie extraordinaire pour s’en sortir que personne n’y pense ,c’est -à -dire que vous n’êtes plus  isolé dans un moment de terrorisme ,il y avait une cohésion ,une solidarité ,et une aide extraordinaire entre nous ,et puis chacun voulait s’en sortir,je peux même dire qu’on ne pense pas à cela ,car on pense plus à comment s’en sortir.
      A mon avis ce n’est pas la pauvreté et la misère qui conduit au suicide’,je pense que la solitude est le sentiment le plus terrible ,ce sont les personnes introverties qui ne s’expriment pas trop ,qui sont les plus exposées au suicide,
    la personne qui n’arrive pas à communiquer ,ni à se décharger ,quand elle est dans un état de souffrance psychique ,c’est sur qu’elle finira par exploser

  5. chaibdraa tani djamel

    Peut étre c’est pas un suicide ,une erreur qui s’est passée chez cette dame au lieu de prendre une autre boisson ,elle a bu de l’acide ,il ne faut pas juger » INA BA3DA EDDANA ITME » ALLAH YARHAMHA OUA YAGHFAR LAHA

  6. Enfant de la terre

    Il ne faut surtout pas juger, seul Dieu sait .

    Tout d’abord les personnes concernées ne se sentent pas très bien dans leur peau , par rapport au physique , aux petits défauts que tout le monde possède …Dans leur tête , ça ne va pas non plus , ils ne sentent pas bien , tout est mélangé , ils voient noir comme si la vie ne méritait pas d’être vécu …

    Beaucoup de choses se chamboulent et d’autres choses accélèrent le passage à l’acte comme le viol , un décès d’une personne proche , un mal-être intérieur ,un chagrin d’amour …

    Quand tu te sens mal ,tu as du mal à faire face à ce mal être ,en plus de cela les suicidés montrent rarement qu’ils sont mal dans leur peau et dans leur tête .C’est après leur décès que toute une famille est morte intérieurement , ils sont comme écorchés vifs …

    Cet acte , est dur à comprendre , quand les soucis te dépassent ,tu n’as aucun autre moyen de finir avec la vie …te dire que tu ne devais pas être vivant , que tu n’as pas une place importante dans ce monde , que tu sois en vie ou décédé c’est la même chose …
    Les suicidés sont généralement dans la plupart des cas dépréssifs , ont un mal intérieur qui est dur à comprendre et surtout à expliquer ..
    Ils ont l’impression qu’on ne l’es comprend pas , qu’ils sont inutile …Que tout le monde un jour dans sa vie mourira alors pourquoi pas maintenant que ça soit aujourd’hui ou demain c’est la même chose ,on partira tous un jour …

    Toutes ses pensées se succèdent , le mal de vivre c’est dur à guérir mais c’est possible .
    Le suicide représente aujourd’hui une option valable aux yeux de beaucoup de gens, femmes et hommes, et il fait partie des solutions envisagées lorsqu’une difficulté se présente.
    Pour ne pas dire que c’est un acte de lacheté ,le suicide est l’action désespérée qui advient lorsque la peur de la mort est dépassée par la peur de la vie.
    Situations qui favorisent le risque de suicide :
    Une famille non communicante, désunie, repliée sur elle-même ;
    Des transgressions majeures (incestes, climat incestueux, violence extrême) ;
    Des antécédents familiaux (suicide dans l’entourage et l’histoire de la famille) ;
    L’isolement et la solitude (difficulté à s’insérer dans la vie sociale).

    Les facteurs de risque de suicide sont nombreux , je cite :
    maladie grave
    La perte d’emploi ;
    Le chômage ;
    L’exclusion ;
    La prison ;
    Le divorce ;
    Les situations d’échecs ;
    La déception sentimentale ;
    La mort du conjoint ;
    La dépendance (alcoolisme, toxicomanie, les emprises) ;
    Les situations de stress :
    professionnel ;
    émotionnel ;
    affectif.
    Mais c’est en général l’accumulation de plusieurs de ces facteurs qui conduit à la tentative de suicide.

  7. MOH

    La première cause des suicides est la dépression , qu’elle soit endogène ou exogène , réactionnelle.
    Notre ami enfant de la terre à bien résume les facteurs qui conduisent à la dépression et donc au suicide .
    Un exemple , R Williams s’est suicide , car il était toxicomane , alccolique, en plus de sa maladie neurologique.
    Notre religion nous aide à surmonter ce type de situations, une prise en charge psycho sociale aussi. Enfin il existe des médicaments pour traiter la dépression.

  8. MOH

    Je remercie la rédaction qui a retire le commentaire de cet imposteur.

  9. Mehdi

    Dans 99 pour 100 des suicides il s’agit d’une dépression que l’entourage n’a pas pu déceler à temps..donc ces drames à répétitions n’ont rien avoir avec la religion mais il est en réalité un problème de santé publique et que les autorités compétentes doivent tirer la sonnette d’alarme en entamant des compagnes de sensibilisations au prés du grand public pour que la détection des premiers signes cliniques de cette dangereuse maladie soient possible à toute personne en contact avec ces malades et permettre ainsi une prise en charge à temps de nos dépressifs et éviter en premier lieu le passage à l’acte  » suicide » en suite une prise en charge adéquate pour une meilleure réintégration socio professionnelle de l’individu …MERCI

  10. MADANI

    800 000 SUICIDES sont recensés chaque année dans le monde selon l’OMS un suicide a lieu toutes les 40 secondes soit davantage que les victimes de guerre ou de catastrophes naturelles il touche en majorité les hommes .

  11. Mehdi

    cher cousin l’état doit jouer son rôle pour informer le public des signes cliniques de la dépression…1-un dépressif évoque un moment ou notre son envie de se suicider si non il parle de bénédiction de la mort pour quelqu’un qui souffre comme lui..
    2- les signes sont la douleur du moment, dégoût du passé ,et crainte de l’avenir..ça c’est pour résumer les choses..il faut rester toujours vigilent et attentif aux changements de comportements des gens qui nous entoure et l’avoir  » dépression » en permanence dans nos esprits …voila en bref ce qu’il faut savoir de cette maladie..

  12. MOH

    Qq conseils de la faculté de médecine de Genève pour éviter la dépression :
    – maintenir un équilibre de vie ( gérer son stress, Planifier les horaires du travail et des moments de détente,Éviter le surmenage ).
    – faire de l’exercice
    – développez vos habiletés sociales , Afin de vous affirmer De manière adéquate.
    – Améliorez votre estime Personelle.
    – pour les dépressions saisonnières , s’exposer à la lumière du jour.
    – En cas de problème , ne pas hésiter à demander et chercher de l’aide.
    ENFIN NE PAS HÉSITER À CINSULTER SON MÉDECIN AU MOINDRE TROUBLE.
    Que dieu nous aide à aider nos frères et sœurs, Allah ychafi tous les malades.

Répondre