La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbès – Le marabout « Sidi Bicinti « de la rue de cimetiére, La baraka basque On y croit a ce jour

Au détour d’une conversation un ami me jura qu’une de ses voisines croit a ce jour mardi 22 AVRIL a la visite de SIDI BICINTI surtout a l’approche des examens de fin d’aller  Par ailleurs une de nos sources journalistiques du bled rappelle ceci« Sidi Bel Abbès ou l’échange du symbolique et du jeu de l’espace. Emblème du soufisme veillant sur une plaine balisée par les montagnes, elle est territoire de voyage, de vie et de mort. Ville garnison, à laquelle on essaya sans succès de donner le nom de Napoléon ville. La terre natale de Marcel Cerdan charrie la tectonique des jours et de l’espace vécu… » C’est en ces termes que H’mida Ayachi définit le plat pays des Beni Ameur, fief où aurait vécu au XVIIIe siècle, un célèbre marabout : Sidi Bel Abbès El Bouzidi. Décédé en 1771, on le considère toujours comme le véritable saint patron de la cité. Il est enterré dans un angle de l’ex-rue du Marabout, aux confins sud-ouest du quartier populeux de Bario Alto, sur la route de Boussen menant à Sidi Lahcen. Curieusement, la plupart des Belabésiens ignorent l’emplacement exact du mausolée, témoigne Ould N’bia, enseignant universitaire. « Ils le confondent avec l’oratoire construit à l’intérieur du cimetière », explique-t-il. De nombreux mausolées dont le rite est attaché aux croyances et traditions de la population locale, puisqu’on dit que leur baraka protège la ville, se dressent çà et là. Ould N’bia cite les deux Sidi Abdelkader, l’un sis à El Campo, à côté de Sidi Boudjamaâ El Salah. Le second à Gambetta. Mais également Sidi Yacine et Sidi Bouazza El Gharbi, au sud de la ville (la Bremer), Sidi Amar et Sidi Djillali. Les moins connus sont Sidi El Mokhtar au faubourg Thiers, Sidi El Bachot à Casa Del Sol, Sidi Bensekrane près du parc communal, Sidi Ali, dans l’actuel Haï El Badr (aujourd’hui détruit), Sidi Aïssa, une petite chapelle à la rue Mazagran et plus singulièrement Sidi Bicinti. Fait rare, il n’existe qu’un seul marabout gawry* (chrétien) dans le monde arabo-musulman, et c’est à Sidi Bel Abbès qu’il se trouve. Le mausolée de Sidi Bicinti, Vicente le Basque, se trouve à l’intérieur (à gauche) du cimetière chrétien. Il paraît, selon les dires d’une vieille dame de Filage Abou, que Sidi Bicinti parlait couramment l’arabe. Vicente le Basque, qui représente des signes littéraires romantiques, relève Ould N’bia, incarne à lui seul une « contre-idéologie du début d’un choc larvé entre l’Occident et l’Islam ». Il vécut, en authentique ascète, une vie désintéressée des choses matérielles. Pour d’aucuns, c’était un soufi qui a cristallisé la quête de Dieu par la méditation, « la compréhension des opprimés et des déshérités dans les quartiers arabes ». La ziara du mausolée du marabout gawry, apanage des femmes, s’effectuait tous les samedis. La mémoire collective, façonnée d’une génération à l’autre, retient de lui l’image d’un personnage qui s’est illustré par sa piété, sa charité et ses dons de guérisseur. D’après certaines croyances, Sidi Bicinti était réputé pour ses « miracles » de guérisseur de la stérilité. Avec l’arrivée des descendants des Berbères Maghraoua et Médiouna, issus des Zenata et des Sanhadja, les Noirs du Touat et du Gourara, les Berbères du Maroc, Kabyles, Mozabites, H’mianes, Tlémcéniens, Mascaréens, Nedromis M’cirdis… d’autres marabouts vont se fixer à Sidi Bel Abbès, chacun charriant sa culture, ses traditions et ses croyances. Une cohabitation qui conférera une diversité mystique et passionnelle à une ville qui n’en finit pas d’étonner certains historiens…
* Mot d’origine turque qui signifie chrétien

3609885441_ddc98ecae6_o (1)

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=44670

Posté par le Avr 22 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

63 Commentaires pour “Sidi Bel Abbès – Le marabout « Sidi Bicinti « de la rue de cimetiére, La baraka basque On y croit a ce jour”

  1. gamra de sidi khaled

    SUPERBE les croyances ont la peau dure Je me souviens des femmes qui prenaient des bougies

  2. belabbésien

    le maraboutisme existe l’islam en a mis fin pour toujours

  3. mohamed

    Une tradition peu suivie d’ici quelques année il ny auraplus ces pratiques révolues rejetées par la religion musulmane Pourtant a belabbes SIDI VICENTE est connu par les abbabssas

    • Danielle B

      @ MR OUERRAD
      j’étais toute jeune et enfant j’allais avec ma grand-mère au marabout en haut de l’avenue Kléber et j’ai toujours cru qu’elle faisait partie de la religion musulmane et comme mon aieule était trés croyante je pensais que c’était un lieu de prières comme un autre
      pourriez-vous m’expliquer svp, car là je suis complètement perdue en lisant vos commentaires de rejet et ce sans vouloir vous offenser juste pour comprendre exactement ce qu’il en est
      qu’a répondu votre père à votre maman mr OUERRAD????
      merci et bonne journée

      • Imène

        rebonsoir Danielle B
        je m’étais promis de vous apporter quelques compléments de réponse sur la questions que vous avez posé à Mr. Ouerrad ..en fait votre mamie , à l’instar de bcp de personnes à ce jour croyantes ou pas, jeunes ou âgées ..fait une  » ziara  » une visite au marabout afin d’y formuler des voeux, implorer sa baraka,
        y chercher réconfort, guérison, procréation ( pour les pers. stériles, ou avoir un garçon, pour celles qui n’enfantent que des filles..parfois les gens organisent des « zerda  » un festin ,ou font des offrandes pour tel ou tel ouali..
        ce sont la des pratiques paiennes qui n’ont aucun lien avec l’islam. elles sont severement réprouvées ,même proscrites car l’idôlatrie des mausolées, tombes, dômes, constitue une forme d’impiété, de polytheisme.. et donc en contradiction totale avec le premier pilier en islam qui est l’attestation de foi en l’Unicité d’Allah…Allah seul et seulement lui que nous implorons, prions , invoquons, craignons, Tout le reste sont Ses créatures ..
        cordialement.

        • Danielle B

          @ IMENE
          Bonjour et merci pour votre réponse
          par contre ce que je ne comprend pas c’est que les marabouts existent toujours??? celui qui est au cimetière en haut de l’avenue Kléber après les moulins Cohen est toujours là à ce qu’on m’a dit???? si on fait un petit tour touristique en photos, j’en vois dans beaucoup de régions
          en vous lisant je fais un peu le rapprochement avec les Chrétiens qui ont été persécutés parce qu’ils n’avaient qu’un seul Dieu et ne voulaient plus en idolatrer plusieurs, voire les romains
          cordialement et bonne journée

  4. OUERRAD

    @BADISSI
    Tu vois on nous remet cela sur le tapis ,,,, mon pere BADISSI un jour alors que l on prenait le cafe de 16 h , un de mes neveux fils de HOUARI courrait dans la cour , il est tombe ,ma mere RABI YARHAMHA dit tout YA SIDI ABDELKADER ???
    Mon pere RABI YARHMOU repliqua GOULI LEH INNAOUDHAH ???

  5. BADISSI

    @OUERRAD
    Bonsoir mon frère je ne plaint pas les vieux , mais aujourd hui en 2014 parler des marabouts ces grave , ils ne savent pas que c est du chirk , ces pratiques qui étaient encourager par le colonisateur , heureusement qui il y a eu IBN BADIS ALLAH yerhmou , avec tout les sidhoume des alentours ils nous balance un gaouri ALLAH YAHDINA

  6. fouziaT

    je n’ai jamais visité cet endroit

  7. Asidahmed

    Le premier pilier de l’islam est qu’il n’y a pas d’autres dieux que Dieu, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés.
    Le Très Haut a dit : « … ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): « Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah. » (Coran, 39 : 3)
    On sait que « l’associationnisme est la faute majeure, définie comme l’acte de donner un associé à Dieu, d’adorer conjointement avec Lui quelqu’un ou quelque chose d’autre : pierre, arbre, statue, prophète, ange, astre, cheikh ou marabout… C’est une faute impardonnable. Quiconque meurt dans 1’associationnisme (CHIRQ) fait partie des compagnons du Feu. »
    Allumé des bougies dans un marabout se sont des rites chrétiennes, ils ont absolument rien à voir avec notre religion. Un marabout il a besoin de nous (vivants) pour lui prié dieu mais jamais le contraire.

  8. badsi

    @anonyme j ‘auirai bien souhaité que de commentaire trés sérieux soit émargé Ala limte des initiales El mouhim le plu important est le texte

  9. sid ahmed

    Bonjour,
    Ces saints, Chorfa ont de tout temps été vénérés par les Algériens et les maghrébins en général mais pas adorés. c »est des érudits en religion qui ont diffuser la science et de par leur piété et leur pureté, ils sont des médiateurs(wassila), mais pas des dieux c’est a dire des gens qui sont proche D’Allah et c pour ça qu’on les appelle AWLYA ils y a de nombreux hadiths et versets du Coran qui le vérifient.
    Ces AWLYA Chorfa ont opposé résistance aux pouvoir qui se sont succédé en Algérie et ailleur. ex c’est les les (40 quoubas ou chechia) des chourfa d’el GAADA près de SIG qui ont donné la FETWA A L’Emir Abd El Kader pour faire le djihad contre le colonisateur français
    Il est a noter qu’aujourd’hui bizarrement les wahhabites représente la vitrine par excellence de l’islam historique dans sa version la plus officielle.

    • Mohamed-Senni

      Il est abordé ici un sujet pour lequel les profanes ne peuvent émettre que des idées reçues, véhiculées anonymement, sans jamais étaler la moindre source. N’est pas saint tout homme qui se présente comme tel. Si les « saints » sont pour la plupart des Chorfa, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Ainsi l’appartenance à Ahl El-Beït n’est par reconnue à Sid Ahmed Tijani qui est, comme chacun sait de Aïn Madhi. La plus grande ânerie qui est véhiculée à travers le Net, c’est cette assertion qui répète à l’envi que l’Emir a demandé une Fetwa aux Chorfa d’El-Gaada pour engager la guerre sainte. Premièrement je mets au défi quiconque me montre une Goubba à El-Gaada. Ensuite, j’informe que les Oulama d’El-Gaada ont combattu ces hérésies sans relâche. Deuxièmement aucun document prouvé ne rapporte cette ineptie. L’Emir qui parle, dans son auto-biographie, de la Moubaya ‘a qu’il a acceptée ne dit mot sur ça. Pour l’avoir acceptée, il savait qu’elle ne nécessitait aucune Fetwa. Et à l’époque, il y avait plus de oulama dans les environs de Mascara qu’il n’y avait à El Gaada. Les grands noms existent à ce jour dans ces deux lieux. Et la Fetwa, même prononcée par les plus grands Oulamas, quel que soit leur nombre, ne peut invalider une Baï’a. Alors de grâce faîtes cesser ce ridicule et parlez de choses que vous maîtrisez et qui peuvent être d’utilité pour la Communauté. Que l’on parle de soufisme et de Soufis, je suis d’accord.
      Un de mes cousins, alors officier dans l’ALN est tombé avec ses hommes dans une embuscade. Un Moudjahid fut tué. Ayant eu le temps, ses compagnons l’enterrèrent à l’endroit où il est tombé. Ils placent sur sa tombe une plaque avec, écrit dessus, son nom de guerre. Après l’Indépendance le cousin participa à une cérémonie commémorant cette bataille à l’endroit où elle s’est déroulée. Quelle ne fut la surprise des visiteurs de trouver une Goubba à l’intérieur de laquelle le Chahid fut érigé en wali avec des anonymes, hommes et femmes s’étaient déplacés pour qu’il exauce leurs voeux…
      Pour aborder brièvement un aspect abordé par Si Houari, la lecture du Coran sur le mort a été combattue par Cheïkh Ben-Badis, les discours sur le mort sont une Bida’a, de même que la prière mortuaire dans les Mosquées. Que ceux qui croient « savoir » nous rappellent qui a prononcé le discours sur la tombe du Prophète (ç), sur celles de ses compagnons et quelle était la composante de ceux, parmi ses Compagnons, qui ont lu le Coran sur lui.

      • sid ahmed

        j’ai dis gouba ou chechia en faisant reference aux oulèma mais jamais dis qu’il y avait des gouba a el Gaada et je n’est pas parlé des morts et de la salate sur les mort.
        mais pouvez vous me dire comment s’appelle cette région hein? al chorfa non ?
        et la ligné de l’emir ? n’est il pas chrif ? Ali et Fatima (rla) n’ont ils pas eu de dscendence?

        • Mohamed-Senni

          Mon commentaire ne vous était pas destiné. Vous, qui utilisez deux pseudonymes différents dans deux commentaires, osez me poser des questions sur le lieu où je suis né. Vous délirez lorsque vous parlez de lignée de l’Emir. L’ai-je abordée? Je détiens un peu plus de 1300 arbres généalogiques de Chorfa y compris celui de l’Emir sur lequel j’ai énormément écrit. La région appelée Chorfa se trouve en contrebas d’El-Gaada. Je détiens des documents sur les nobles familles qui y ont vécu et peux citer de tête tous les noms de famille qui en sont sorties. C’est la dernière fois que je m’adresse à vous. Ayez l’élégance d’en faire autant.

          • sid ahmed

            pourquoi vous vous énervé ? j’ai parlé de gouba et vous l’avez qualifié d’anerie il n’y pas que vous qui etes de cette région je le suis ça vous va ?et ayez l’elégance d’etre simple et modeste vous vous prenez pour qui mr?les gens de cette region ne sont pas des moutakabirines makhlou3ine fi rouhoum si vous ne savez pas ça vous n’etes rien

      • BADISSI

        @Mohamed-Senni
        Bonsoir monsieur je vous remercie de nous avoir éclairer sur un sujet aussi sensible , les Bida’a nous guide vers le CHIRQ un péché impardonnable , a propos de votre cousin ce n est pas SI TEWFIK (tewfik nom de guerre )
        mes amitiés

        • Mohamed-Senni

          Bonsoir Si Badissi.
          C’est bien lui qui a vécu ce cas et qui m’en a parlé. BONNE joumouaa

          • BADISSI

            @Mohamed-Senni

            effectivement si TEWFIK un grand moudjahed , j aurais aimer qu il écrie des mémoires de la révolution en plus son fils et mon ami depuis l enfance BONNE joumouaa a vous aussi

  10. sid ahmed

    l’imaginaire populaire tend a exagérer les choses ou a enjoliver les événement ou les personnages des AWLYA.
    Moi je pense qu’on devrai faire un travail de fond sur le parcours historique de ces érudits de la religion qui ont diffuser l’islam a travers les sciecle et on former des centaines voir des milliers de savants en islam(comme par exemple sidi Boumediène). on connais mal notre histoire et notre religion

  11. sid ahmed

    Après la mort de Muhammed(sws) et après le règne des califs(rda) des milliers de hadiths ont été falsifié et la mal interpretation du Coran pour inversé les symboles de l’islam et faire plaisir au passions mal saines des gouverneurs et des immams injustes surtout a l’epoque des oummeades et abbassides animés par des bas intérets et des vilains dessins politiques en imputant au prophète(sws) des paroles et des actes qui transgressent le Coran qui est la source des loi islamique et la fontaine de la Sounna.
    Expliquez moi pourquoi Aujourd’hui les musulmans sont plus que jamais diviser en plusieurs sectes , medheb ou groupes, chaque parti dit que c’est lui qui est dans la bonne voie et qui détient la vérité.
    a cause de ces hadiths falsifiés et la l’interprétation fausse du CORAN les musulmans s’entre-tuent ………………….ETC

  12. Imène

    Les awliya sont des médiateurs ( wassila ) dîtes vous ? voulez vous expliquer svp ?

  13. SID AHMED

    WASSILA: MOYEN

  14. OUERRAD

    WASSILA / MOYEN ??? OK mais pourquoi faire dans ce cas precis ???

  15. Asidahmed

    FATY, je suis un lecteur fidèle de la VDSB, mon abscence sa na absolument rien a voir avec les elections, j’ai été occupé par une grande opération de reboisement aux niveaux des abords de l’Oued Mekara avec notre association « JEUNESSE VOLONTAIRE » et en plus on a faut aussi une opération de regagnée au niveau de la route de Maskara Merci

  16. Amirouche

    @Asidahmed
    Bonjour Khayi
    Vous faîtes un travail associatif formidable , mais j’aimerai bien savoir quel genre d’arbres vous plantez ? J’aimerai bien que vous plantiez des platanes , peupliers,Marronniers …. dans la ville ,on a planté surtout des faux poivriers et quelques jeunes pousse de platane alors que le mélange des espèces serait un plus pour la beauté de notre chère ville.
    Pour chaque arbre que vous plantez , vous avez une aumône courante et perpétuelle jusqu’au jour de la résurrection
    Bonne continuation pour JEUNESSE VOLONTAIRE

  17. Asidahmed

    Merci Amirouche, Soyez tranquille pour le choix des espèces plantées ! Nous sommes une petite association mais on a des hommes à qui on peut vraiment compter et je pense que vous êtes un connaisseur, parce que vous avais cité « les platanes, le peuplier » on dirait que vous êtes au courant de ce que nous plantons. Oui, 30°/° du projet foret récréative est déjà réalisé, sans le financement du PNUD (programme des nations unis pour le développement)
    On a prévu aussi l’acacia et puis on envisage faire une extension pour faire un jardin botanique à fin de permettre à nos enfants de connaitre tous les espèces qui peuvent réussir dans notre ville SBA. Merci Mr pour votre encouragement

    • sid ahmed

      @Asid ahmed
      Ce que vous faites est géniale vous ne faites pas que planté les arbres , vous semé la vie, notre pays a un manque énorme dans ce domaine, si je planterai chaque jour un arbre jusqu’a la fin de mes jours.
      bonne continuation et merci pour ce que vous faites pour notre planète.

  18. sid ahmed

    @Imène et Orrad
    Bonjour,
    j’étais occupé hier je n’ai pas pu vous répondre..bref !
    pour etre clair je n’approuve pas certaines pratiques populaires du a l’ignorance qui invoquent les marabouts afin qu’ils résolvent leur problèmes…….etc
    Par-contre je voulais attirer l’attention sur notre méconnaissance de ces guides spirituels et maitres authentiques qui peut etre certains (car Dien seul connait tout) sont les protégé dAllah : ((( c’est lui qui se charge de la protection des saints (salihin))) sourate 7 Al Aaraf, verset 196.
    ces Awliya sur qui se déversent les graces d’Allah, sa mésiricorde et sa guidée((( en vérité, les awliya d’Allah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne serons point affligés, ceux qui croient et qui craignent Allah, il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme la vie ultime, il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah, voila l’enorme succè))) souraye 10 Jonas, verset 62-64.
    ils font partie des rapprochés( al moukarraboun) et sont les gardiens de l’authenticité de la fois et ses rénovateurs (((Si celui-ci est du nombre des rapprochés(moukarraboun), alors il aura du repos, de la grace et un jardin de délice))) souraye 56L4évènement, verset 88,et 89.
    ces hommes qui étaient Algériens ou Maghrébins ont exister avaient leurs pratiques cultuelles et ont laisser, des oeuvre, des écrits, une science qu’ils ont hérité des premiers qui ont cotoyés le prophète(sws) que nous avons perdu pour laisser place aux vrais innovateurs(moubdi3in) qui n’ont fait que prècher la haine de l’autre, l’interdiction de tout ce qui permet a l’homme d’évoluer dans la vie et comprendre les choses , la division et le meurtre des musulmans.
    Dieu a doté l’etre humain d’un cerveau , lui a donné le Coran qui est la parole directe de Dieu et ses commandements et nous a laissé le libre arbitre .
    Il est plus que nécessaire et vital aujourd’hui que les spécialistes et les penseur fassent un travail de réflexion sur la véracité de certains hadiths en vérifiant cela sur les textes Coranique qui ne peut et ne pourra jamais etre falsifié et ou Dieu azza wa jal a donné explication a toute chose:
    (((Et nous avons fait descendre sur toi le livre, comme un exposé explicite de toute choses ainsi qu’un guide, une grace et une bonne annonce aux musulmans))) sourate An-Nahl 89
    (((En vérité c’est nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est nous qui en sommes gardien))) souraye al Hijr 9

  19. sid ahmed

    @VDSB
    j’ai posté un commentaire qui disparu ?puis-je avoir une explication?

  20. Imène

    Sid ahmed :
    Vous avez superbement ignoré ma question on dirait …tant pis ! je ne laisserai pas planer l’ambiguité sur une question aussi fondamentale ! il n’ya pas de médiateurs entre Dieu et ses créatures cher monsieur ! les awlia essalihine
    en dépit de leur ferveur, piété et pureté..ne sont pas des intermédiaires entre les hommes et leur créateur ! pas de clergé , ni prêtrise en islam !
    Allah soubhanou dit :  » implorez-moi..je vous exaucerai « .. » appelez- moi ..je vous répondrai « …le travail de fond consisterait à juste titre de lutter contre le culte des saints, des marabouts , des awliaa, des mausolées et des hommes qui y reposent
    et tous les intercesseurs…de n’adorer qu’allah el wahed el ahad..et d’emerger des marécages de l’ignorance..c’est en partie le programme et l’action du mouvement réformiste « el isslah  » présidé par notre illustre A. ibn Badis et ses compagnons de l’association des oulémas.
    cordialement.

    • Mohamed-Senni

      @ Imane. Bonsoir.
      Vous dites une vérité qui semble totalement échapper aux hommes de culte et à ceux qui croient détenir seuls la vérité vraie. Aux deux catégories vous leur rappelez qu’il n’y a pas d’intermédiaires entre Dieu et ses créatures. Or dans votre exposé vous écrivez : »Le travail de fond….intercesseurs ». Je suis de votre avis mais, pour bien cadrer le sujet, je m’arrête sur les awliaa. Ils sont bien cités dans le Coran qui dit à leur sujet :
      ألا إن أولياءَ الله لا خوف عليهم ولا هم يحزنون
      Et il explique qui ils sont :
      الذين آمنوا وكانوا يتقون et là tout est dit de manière claire, simple, limpide et qui ne peut prêter à ambiguïté . Les awliaa sont donc tous les croyants dévots. Mais il y a les mystiques reconnus par Es-Sounna tels Jounaïd, Sidi Abdelkader El Jilani, Abou Hamid Al-Ghazzali, Sidi Boumédienne et tant d’autres qui n’étaient point thaumaturges et ne déviaient pas de l’enseignement des premiers Compagnons. Quant aux autres, tapez « La Tariqa Derkaouïa et son ancrage dans l’ouest algérien » et « D’Ibn Arabi à l’Emir Abdelkader : quand l’aisance nuit à la connaissance » que j’ai eu à écrire et surtout à les rendre accessibles du mieux que je pouvais. j’ai remarqué dans le commentaire d’anonyme, posté ci-dessus, hier jeudi à 21h25, qui, déformant un verset du Coran devient un impie à moins de faire acte, publiquement, de repentance. Il ignore ce commandement divin :
      ولن تجِدَ لسنةِ اللهِ تبديلآ ولن تجد لسنة الله تحريفا
      Il a écrit : » Inama yakhcha Allahou min ibadihi el oulamaou ». Allahou est sujet du verbe »yekhcha » ce qui signifie  » Dieu craint; parmi ses créatures les Oulama » ce qui est considéré comme kofr!! Ca c’est le résultat de demi-savoir entre les mains de celui qui est classé parmi ceux qui « parlent très bien de choses qu’ils ignorent ». Dans le verset reçu par notre Prophète (ç), Jabril a dicté : » Innama yakhcha ALLAHA min ibadihi el oulamaou. Cette pollution impardonnable du site doit être réglée.
      Enfin je vous informe qu’il existe un excellent livre écrit par le Chahid Larbi Tebssi sur le confrérisme, un autre plus important de Lissane Eddine Ibn El Khatib (qui lui coûta la vie) et un autre d’Ibn Taymyya « Et-Tassaouf oua ES-Sounna. Bonne journée de vendredi.

      • Imène

        Bonsoir Mohamed- Senni :
        Ravie de vous retrouver, et vous lire est une véritable source d’apaisement ,
        de savoir et de plaisir, pardonnez -moi si je n’ai pu répondre à temps à votre post ( empêchement majeur ) d’autant plus que le sujet du débat est consistant , trés serieux ..et je ne pouvais me permettre de dire des inepties sous peine de m’attirer les foudres et le courroux des saints et marabouts de toute l’oranie ! ( rires )..
        effectivement les  » awlia  » sont cités à divers endroits du saint coran, ce sont des croyants fidèles, trés pieux, proches d’allah..mais en aucun cas médiateur , ou intermédiare, étaient -ils des thaumaturges ? je ne sais pas trop..à ma connaissance les miracles sont l’apanage strict des prophètes..
        pour les « déformations  » ds les textes coraniques cités par nos amis (es ) du site ..ce sont en général des fautes de frappe qui se glissent par inadvertance, il est souhaitable bien entendu d’être vigilant, de relire son texte , ( quand il ne nous file pas entre les doigts ! ) il faut dire aussi que la langue arabe est difficile , et comme toutes les langues sémitiques , il ya bcp de signes diacritiques, et signes de vocalisation qui accompagnent les lettres, et qui peuvent changer tout le sens du mot ou la phrase.
        je vous remercie pour les livres que vous me recommandez, ce sera pour l’été in challah..j’aimerai connaître l’ensemble des ouvrages que vous avez écrit, et si ils sont disponibles sur le marché..
        Pour le verset coranique que vous avez mentionné , une petite erreur de saisie s’est malencontreusement glissée ..lire donc :
        Cordialement. (فلن تجد لسنة الله تبديلا ولن تجد لسنة الله تحويلا (فاطر 43

        • Mohamed-Senni

          @Imène
          Bonjour.
          Awliaa est le pluriel de wali ولي et son statut relève de la Walaya qui veut dire proximité sous-entendue « près de Dieu ». Ibn Taymyya ainsi que d’autres érudits relèvent que le Soufisme date du troisième siècle. Il n’est ni médiateur, ni intermédiaire, ni intercesseur ni thaumaturge.
          Quant aux déformations constatées dans les posts de ceux que vous désignez par amis, elles relèvent de leur simple ignorance et non d’une erreur de frappe ou de saisie. Il y a une différence entre Allahou et Allaha. Celui qui l’a commise s’est aligné sur mon argumentation mais, m’interpellant sur les arbres généalogiques qu’il voulait voir m’a interpellé par un verset : »Hatou bourhanakoum in koutoum sadikoun » alors que le mot juste est « sadikine » et ça ce n’est pas une erreur de frappe.D’ailleurs son post a disparu pour je ne sais quelle raison et il a signalé ce détail.
          Pour le verset que vous avez relevé, vous l’avez repris juste. Je n’ai pas fait d’erreur de saisie. Me fiant à ma mémoire, j’ai commis une erreur et vous remercie de m’avoir corrigé.
          Bonne journée.

          • Imène

            Bonjour Mr Mohamed – Senni :
            là , vous m’avez mis la puce à l’oreille je dois dire !! à l’instant en faisant ma lecture quotidienne du saint coran je suis tombée sur le mot  » WALI » et « AWLIA  » mais dans un tout autre sens..alors j’ai pensé vous communiquer  » ma trouvaille  » c’est dans sourat el a3raf ( verset 3 et 27
            hier déjà, en lisant  » el kahf » ( 102) j’avais maintes fois ds le passé croisé ce terme..mais là ça fait tilt ! dorénavant je ne verrai plus le texte sacré comme un alignement de mots, de phrases, d’idées, d’enseignements..mais avec plus de  » tadabbor fi eyeti elleh « ..
            merci infiniment.mr .Senni.
            bonne journée à vous .

  21. tewfikhayii

    Salam,
    Je vous remercie pour les informations que vous nous donnez cheikh,chapeau bas.Les personnes dotées de savoir doivent impérativement prodiguer leurs savoirs aux autres sous peine de punition divine.Mais les personnes doivent accepter le savoir et cesser de contredire pour contredire et paraître savant. En ce qui concerne le verset du coran : INAMA YAKHCHA ALLAHOU MIN IBADIHI EL OULAMAOU, il faut couper la phrase en deux, de façon que ALLAH SOUBHANOU, ne soit pas sujet du verbe YAKHCHA, mais le complément d’objet direct de l’action du verbe YAKHCHA, pour avoir : INAMA YAKHCHA ALLAHOU – VIRGULE – MIN IBADIHI EL OULAMAOU, d’où, MIN IBADIHI EL OULAMAOU, devient automatiquement sujet du verbe YAKHCHA, et Seul Dieu détient la pure vérité WAL 3ILMOU LILLAH.
    Les bidaas sont devenus des traditions tellement ancrées dans nos sociétés qu’elles ont tendance à devenir partie prenante de notre sainte religion (WOUL A3AYADOU BILLAH), et pour faire comprendre à la plèbe que ce n’est pas licite de poursuivre ces traditions animistes ,te ferait tomber sur la tête toutes les foudres, des personnes qui y tiennent comme la prunelle de leurs yeux.
    Vous avez parlé de Si tewfik, il a sa maison à 100 mètres de chez nous ,et il est un cousin à mon papa, donc le mien par extension. Ce monsieur sage et humble doit en avoir vu des vertes et des pas mûres pendant son action militaire. Dieu récompensera tout un chacun selon ses actions inchallah.
    Moi aussi, j’avais lu sur la toile et certains livres traitant de la guerre d’Algérie depuis 1830 jusqu’à 1962,qu’à une certaine période, que pendant l’épopée nationale entamée par notre Émir abdelkader , il s’était rapproché de la fratrie des Mhadjas non pas à EL GAADA, comme le soulignaient certains, mais, dans la région du Mcid (qualificatif désignant l’école). Cette région entre Sfisef et et Mascara, était réputée pour ses médersas où venaient des disciples qui demandaient la science (religion), et réunissaient beaucoup de TALEBS A3ALAMMAS, ce qui a fait que par respect de ces maîtres émérites dans les sciences et l’exésège et aussi pour rassembler les différentes tribus des environs de Sidi Bel abbès à son action libératrice, une fetwa délivrée par les oulémas des Mhadjas était une autorisation sans ambiguité pour le djihad.
    Les 40 maîtres de la théologie qui se sont rassemblés en conclave , ont délivré une fetwa pour le djihad, ce qui a eu pour effet que les tribus avoisinantes ont suivi l,Émir, et pour appuyer l’action de l,Émir, chaque maître a donné à L’Émir un de ses enfants avec un pur sang et un fusil. Pour les remercier pour leur aide précieuse, l’Émir leur octroya une place de choix dans son Émirat et jusqu,à aujourd’hui, les Mhadjas jouissent de beaucoup de considération dans tout l,ouest et les chantres Bédouins, louent leurs actions et leurs origines dans leurs Quassidates.
    Donc 40 chéchias, signifie 40 maîtres aptes à délivrer les fetwas,et les pieds noirs d’antan, les nommaient les quaruantas gorras (car pour les espagnols, une chéchia arabe est sinonyme de béret basque espagnol)
    ALLAH YAHDINA WA YACHFINA WA YAHDI KOUL EN NASS.
    Salam.

    • Mohamed-Senni

      @Tewfikhayi, bonjour,
      je me permets de te signaler que dans la grammaire arabe, jamais une phrase ne peut être sujet d’un verbe. Dans le verset cité c’est »oulamaou » qui est sujet du verbe « yekhcha ». La traduction fidèle de ce verset donne ceci : »Ne craignent Dieu parmi les créatures que les Oulama ». Ouvrez le Coran et vous trouverez ALLAHA mansoub parce que complément d’objet direct. Prenez n’importe quel tefsir et vous comprendrez. Un autre détail: il n’y a pas de virgule dans le Coran apparente ou supposée car, à cette époque – là, la langue arabe ne connaissait ni les points, ni les signes de vocalisation ou de ponctuation.
      Il n’y a jamais eu une Fetwa, de qui que ce soit, pour permettre à l’Emir de prendre en charge la guerre. Lisez son autobiographie. Lisez les conditions du Jihad de l’Imam Malik. Consultez le calendrier des actions que l’Emir a menées depuis le 27 novembre 1832 et vous ne trouverez pas la moindre trace de cette invention. Pendant deux années, cest le Cheïkh Mohieddine, son père, qui était responsable du Djihad et l’Emir faisait partie de ses soldats. Son père était un grand jurisconsulte et son fils a été son élève. Pourquoi le père n’a-t-il pas vu la nécessité de consulter 40 alems pour lui rédiger une Fetwa? Et pourquoi 40? Il n’y a aucun texte qui l’exige. Et si le hasard avait fait qu’il n’y avait à l’époque que 3 sommités religieuses, l’Emir aurait-il rejoint sa tente? J’ai déjà écrit ci-dessus qu’en 1832 le nombre des oulama autour de Mascara était plus important que celui des M’Haja. Qu’on nous cite un seul nom de ces 40 alem. Rien. C’est le vide total. Ce sont les Oulama en dehors de Mascara qui se sont rendus comme les Béni Amer, les Hassasna, les Zmala et Douaïers etc qui se sont déplacés à Mascara pour prêter serment d’allégeance. Un conseil en Dieu : évacuez cette légende parce qu’il n’y a pas un seul indice qui la corrobore. Le texte de la Moubaya’a existe à ce jour. Pensez-vous que si l’Emir avait eu cette Fetwa en mains elle aurait disparu? J’ai lu sur le NEt des choses horribles su ce sujet. Je me suis usé en essayant de convaincre ceux qui les ont balancés. Aussi ai-je décidé de ne plus intervenir sur cette question qu’aucun historien au monde nl’a jamais effleurée. Enfin je vous informe que la majorité des internautes qui ont fait leur, cette invraisemblable et malheureuse ineptie, parlant du lieu, le situent dans les environs de Misserghuin et non M’Cid. Pourquoi pas Fès ou Marrakech?
      Joumouaa makboula.

      • tewfikhayii

        Salam,
        Joumouaa makboula Si senni. Merci pour les éclaircissements et les mises au point ôh combine bénéfiques pour nous pauvres profanes. Effectivement la toile est très utile mais, il faut faire attention aux dérapages. Merci encore pour votre expertise concernant ce domaine bien define.
        En ce qui concerne, le verset coranique,j’ai utilise, la punctuation -Virgule – pour que ça soit plus facile à comprendre au lectorat.Je sais que la punctuation n’est apparue que beaucoup plus tard,mais pour render la comprehension plus facile, j’ai schematise la chose en parlant de la virgule pour expliquer que c’est les oulamas qui craignent Dieu et non le contraire
        (Que Dieu nous en preserve).Je vous demande Si senni de nous faire bénéficier de vos connaissances utiles et instructives. Vous en êtes remercié
        à l’avance.ALLAH YAHAFDÈKE.
        Salam.

        • Mohamed-Senni

          @ Tewfikhayii.
          J’ai compris que vous aviez une bonne raison de placer une virgule. Vous me gênez en me demandant de vous faire bénéficier de mes connaissances car la chose n’est pas aussi simple et ce n’est pas dans l’espace des commentaires qu’on peut étaler un travail respectable. J’ai fait durant deux années (peut-être un peu moins) une recherche sur le plus grand Alem algérien du XXème siècle qu’à peine une petite poignée de personnes connaissent. C’était lui le véritable précurseur d’El -Islah. Cela fait des mois que je l’ai remis à la VDSBA et je pense qu’il est tombé dans les oubliettes. Je ne peux présenter un autre travail si celui-là est rejeté et je peux vous assurer qu’il contient une masse d’informations dont beaucoup de lecteurs se régaleront. Aussi, je me contente de petites interventions dans des débats utiles. Il serait opportun – peut-être – de créer sur ce site une rubrique questions/ réponses puisque, grâce à Dieu les compétences ne manquent pas.
          J’ai été ravi de vous lire.
          Bonne fin de journée.

  22. BADISSI

    @tewfikhayi
    Bonsoir mon frère , donc vous avez un lien de parenté avec si Tewfik , son fils réda je le connais depuis 36 ans , vous allez bien khayi ?? Zaki vous passe le bonjour

  23. CHOT Lahcène

    très interressant ..dialogue ..entre Mr Senni ….et Mr Tewfickhayi …..svp ….continuez on apprends ….merci …

    ALLAH EST JUSTE

    • Mohamed-Senni

      @ Chot Lahcène.
      Par respect pour Monsieur Tewfikhayi, j’ai répondu à son commentaire sur un sujet sur lequel j’avais décidé de ne plus intervenir pour deux raisons : la première est que, quand j’adressai des réponses à certains, je ne reçois aucun écho. La deuxième est que je travaille sur un livre qui relate les quatre années que l’Emir a passées au Maroc où, dans le premier chapitre consacré aux rappels, une bonne place est réservée à cette assertion.
      Vous nous demandez de continuer. Je veux bien mais sur quel thème? Il faut s’attarder sur nos vrais repères et permettre au plus grand nombre d’intervenir. Il faut injecter l’intérêt dans le texte et ce n’est pas facile. En ce qui me concerne je ferai toujours de mon mieux m’inclinant devant cette tradition de notre Prophète qui dit : »Il n’est pas permis à celui qui sait de taire son savoir ni à l’ignorant de taire son ignorance. »
      Joumouaa makboula.

  24. CHOT Lahcène

    @MR SENNI

    je dois avouer que j’entendais vaguement ,au temps de mon père ;l’expression …mahaja oua rabieyne chachia …je vois que vous avez commencé à éclairer ma lanterne sur cette expression ….il faut avouer que sur cette question de notre culture ,traditionnelle ,et sur nos tribus de l’émir ….le sujet est très peu développé …malgré quelques écrits ….en plus ce qui est interressant …dans le dialogue que vous avez à peine essquisser ,il est questions des commentaires sur le coran les hadiths etc….sur la question de notre rapport à la religion ,et surtout ,nous qui sommes les descendants de ses familles affiliés à l’émir …la colonisation et ensuite le socialisme d’état à complétement effacer de nos mémoires les traces de notre histoire traditionnelle …vous sachant un chercheurs émérite de notre religion de nos traditions ,et particulièrement de nos chorfas ,quelque que soit le thème que vous nous présenterrez ,nous l’étudierons avec un très grand intéret …Merci beaucoup ….joumoua moubarek

    ALLAH YAHAFDEK

  25. OUERRAD

    @DANIELLE .B
    Le marabout de la rue Kleber est LA SAINT homme de la VILLE qui porte son nom à savoir SIDI BEL ABBES EL BOUZIDI .On ne peut demander aux gens de detruire tout de go les marabouts , pour la simple raison que leur disparition est programmee , avec le refus des generations à venir . Cependant à mon sens on ne puis eliminer ceux qui jouxtent nos cimetieres , car on creera un tolle general difficile à gerer. C est IBN BADIS le premier qui a essaye tant bien que mal à combattre cette croyance , mais c etait sans compter sur la tenacite des adeptes de cette croyance . Elle faisait leur affaires pour l anecdote meme les colons ont utilise cela pour contrecarrer les mefaits des voleurs . Il existe un marabout invente par un ancien colon , qu il a erige dans ses champs pour faire peur aux pillards qui ne cessait de lui voler ses recoltes .

    • Danielle B

      @ OUERRAD
      Bonjour
      vos éclaircissement concernant les marabouts rejoingnent ceux que m’a fournis IMENE

    • Danielle B

      @OUERRAD
      Rebonjour
      OUPS, mon post s’est fait la malle comme un courant d’air
      je vous disais donc que les croyances ont la vie dure et votre explication au sujet des marabouts est à peu prés la même que celle fournie par Imène
      MERCI
      je ne sais pas pourquoi mon aieule y allait , car elle n’est plus de ce monde pour m’éclairer
      bonne journée
      cordialement

      • mohamed

        bonjour madame Danielle b mais sachez que les temps ont changé et aller vers les marabouts a baissé Les jeunes générations ne croient pas assez Je vous dit a la prochaine

        • Danielle B

          ,,@ MOHAMED
          Bonjour
          nous avons tous été jeunes, la sagesse vient souvent avec l’âge
          lorsque j’étais enfant je croyais à pas mal de choses, car mes grands-parents et parents prenaient le temps de!!!!!!
          maintenant il y a démission ce qui fait que beaucoup de jeunes glissent sur la mauvaise pente, il y a aussi les pubs qui font miroiter beaucoup de choses hors de notre portée, et quand on est jeunes surtout maintenant on veut tout posséder
          bonne journée

      • Imène

        @ Danielle, Ouerrad , Mohamed :
        les marabouts , leurs mausolées, sépultures font partie des traditions et croyances populaires..et les croyances comme vous dîtes ont la vie dure ..et même si les jeunes générations ( avec l’instruction, l’éveil du sens religieux )sont totalement incrédules , plus rationnels..les marabouts continuent de solliciter bon nombre de fidèles ( et pélerins qui leur sont totalement dévoués )..à chaque ville d’Algérie ses symboles, ses saints protecteurs ( yemma gouraya, sidi el kheir, sidi abderrhamane..) et si votre mamie était encore là , elle serait allée faire sa ziara, même tlm tentait de l’en dissuader !! lol..moi je crois que les hommes ont besoin de croire  » à quelque chose de papable  » pour apaiser leurs angoisses , la peur irrationnelle du lendemain, de l’inconnu… même si au fond d’eux ils savent que seul dieu ( omnipotent , omniprésent ) est pourvoyeur du -rizk – les subsistances et tout les bienfaits ( ou épreuves ) à ses créatures..
        Allez , qui peut m’expliquer , qu’ à ce jour , à l’ère de la hight tech, du net, des prouesses en médecine, et autres..les gens ( ness allah, allah ) vont sciemment consulter des guérisseurs, médiums, pour leurs petits bobos de coeur, ( ou de corps ) des présidents célèbres ont reconnu avoir sollicité des médiums pour gérer les affaires de l’état ..( lool , ouallah c’est vrai ! ) les cabinets des  » saharates  » ne désemplissent pas !! probalement les seules qui ne connaîtront jamais le chômage !! looool..tout ça pour dire que les hommes sont foncièrement vulnérables, trés faibles..
        Allah est le plus grand !
        cordialement Dan, ouerrad, mohamed
        bonne journée tlm.

        • Danielle B

          @ IMENE
          Bonsoir
          si ma grand-mère était encore de ce monde et si nous étions en Algérie je suis sure qu’elle aurait continué jusqu’à la fin de sa vie à aller au marabout et personne ne l’en aurait dissuadée, tellement elle était persuadée que c’était un bienfait supplémentaire dans sa vie
          elle était trés trés croyante voire mystique et trés superstitieuse, quelque chose qui étant enfant m’empoisonnait un peu la vie (rires) avec l’âge j’ai compris qu’elle avait besoin de se raccrocher à quelque chose, même si cela venait d’une autre religion, pour elle, il n’y avait qu’un seul Dieu
          quant aux médiums, je peux comprendre ceux pour qui ces gens-là peuvent représenter un dernier espoir auquel ils s’accrochent, quelqu’un dans le coma après un accident, une disparition d’un enfant etc…… personnellement je n’y crois pas, pour ces escrocs c’est juste un moyen de se faire beaucoup d »argent et ce n’est pas le malheur des autres qui les empêche de dormir
          ils ont un coffre à la place du coeur
          cordialement
          bonne fin de journée

Répondre